Adresse à la Nation 
Samedi 13 décembre 2014 
Citoyens haïtiens, chers compatriotes 
Aujourd’hui, c’est avec beaucoup d’hu...
Notons: 
Nous avions promis plus de justice sociale et nous avons tout mis en oeuvre pour 
soulager la misère de la popula...
La question de la bonne gouvernance nous intéresse au premier degré. Nous avons 
lié la bataille de la bonne gouvernance à...
Jeunesse haïtienne, vous qui êtes l’avenir de ce pays. Avant mon passage à la 
Primature, il serait difficile de croire qu...
beaucoup de sacrifices et la capacité de placer les intérêts du pays en dessus de nos 
intérêts personnels. 
Citoyens Haït...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Adresse à la Nation Samedi 13 décembre 2014

7 208 vues

Publié le

Adresse à la Nation de Laurent Lamothe, Samedi 13 décembre 2014.

3 commentaires
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Chapeau bas pour vous et votre équipe, pour tout le travail réalisé. L'histoire en tiendra compte. Vous avez commencé à nous faire rever. Nous avons compris qu'on peut faire quelque chose dans ce pays. Puisse votre travail continuer par la nouvelle équipe. Rendez-vous pour d'autres engagements.
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • Ce n'est qu'un aurevoir, encore quelques dodos et nous serons de retour. tet Kale,
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • Mr. le Premier Ministre, Laurent Lamothe , mon frère, cette décision imprévue et impromptue assombrira, certes, la vie du Peuple qui rêvait d'un avenir meilleur. Mais, Dieu voulant, il survivra ! Ainsi, en toute humilité, puis-je saisir l'aura, t'souhaitant SUCCES et BONNE CHANCE. Que Dieu veille sur ton lendemain ! Patriotiquement, Merci !
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
7 208
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
180
Actions
Partages
0
Téléchargements
26
Commentaires
3
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Adresse à la Nation Samedi 13 décembre 2014

  1. 1. Adresse à la Nation Samedi 13 décembre 2014 Citoyens haïtiens, chers compatriotes Aujourd’hui, c’est avec beaucoup d’humilité que je m’adresse à vous pour vous remercier de cette belle expérience où j’ai eu l’opportunité de vous servir pendant 31 mois comme Premier Ministre. Je remercie le Président qui m’avait choisi et le Parlement haïtien qui avait ratifié son choix. Je remercie tous les ministres du gouvernement qui m’ont accompagné durant ces 31 derniers mois. Mais, mes remerciements les plus chers s’adressent à la vaillante population haïtienne, Femmes et hommes à travers tout le pays qui ont mis leur confiance en moi. Partout où le travail nous a emmenés à travers le pays, c’était le même crédo : Continue à faire ce que vous êtes en train de faire pour l’avancement du pays. Nous avons mis notre vigueur ensemble pour réaliser des travaux jamais entrepris auparavant dans ce pays. Nous avons agi avec beaucoup de motivations dans le but d’envoyer des signaux clairs à tous nos compatriotes en vue de revivifier notre dignité de peuple et donner de nouvelles raisons à nos frères haïtiens d’être fiers de leur appartenance à ce peuple. Notre amour pour Haïti a été, dans nos veines, comme un sérum nous prodiguant la force nécessaire de travailler nuit et jour pour améliorer les conditions d’existence de la population. On se souvient tous de la situation du pays à notre arrivée. Nous avons trouvé un pays littéralement dévasté suite au tremblement de terre du 12 janvier avec 1.5 millions de compatriotes vivant entassés sous des tentes de fortune un peu partout! Aujourd’hui, on en voit que très peu! C’est dans ce contexte que nous nous sommes mis au travail. Dans un pays dévasté. Dans un pays en ruine. Mais après 31 mois de travail, on avait commencé à avoir des résultats dans presque tous les domaines.
  2. 2. Notons: Nous avions promis plus de justice sociale et nous avons tout mis en oeuvre pour soulager la misère de la population. En vue d’un soulagement de la situation des plus pauvres et des plus vulnérables, mon gouvernement a mis sur pied le vaste programme social dénommé EDE PEP, une vision inouïe dans l’approche de solidarité sociale en Haïti. Ce programme a touché plusieurs catégories à compter des femmes aux enfants en passant par les étudiants, les handicapés, les paysans etc. Il compte aujourd’hui plus de deux (2) millions de bénéficiaires. Ceux-là qui ont les plus faibles moyens. Ceux-là qui ont été oubliés par les gouvernements antérieurs. Ce constat de l’amélioration des conditions de vie de nos frères et soeurs est, pour nous, une note de satisfaction. Au regard des statistiques de la Banque Mondiale, nous constatons que le taux de pauvreté extrême est passé de 31 % a 24 % en 2014 pour tout le pays et de 20% a 5% dans la zone métropolitaine. Une grande avancée. Citoyens haïtiens, chers compatriotes Toutes les familles haïtiennes croient en l’importance de l’éducation pour assurer un meilleur avenir aux enfants. C’est pour cette raison que nous avons choisi de permettre à tous les enfants de pouvoir intégrer une école. Nous avons initié et soutenu le programme d’éducation gratuite permettant ainsi le paiement des frais de scolarité pour 1.4 millions d’enfants des couches défavorisées. Le dernier rapport de l’UNICEF a noté une augmentation du taux de scolarité de 55% à 90%. Mes hommages à tous les membres de la Police Nationale d’Haïti pour l’effort et les sacrifices consentis en vue d’éradiquer le banditisme et le crime organisé à travers le pays. Avec notre gouvernement et grâce à ces efforts, Haïti est devenu l’un des pays les plus sur de la Caraïbe. Parmi les 15 pays de la Caraïbe, Haïti est passé à la 5e position d’après un rapport de l’organisation des Nations Unies contre la criminalité. C’est ce qui a favorisé l’augmentation des investissements et l’augmentation du nombre de touristes. Nous avons diminué le taux de criminalité de 50% par rapport à 2010. Nous avons maitrisé le phénomène des kidnappings avec une baisse de 83% de 2012 à 2014. Citoyens haïtiens, chers compatriotes,
  3. 3. La question de la bonne gouvernance nous intéresse au premier degré. Nous avons lié la bataille de la bonne gouvernance à celle de la création des conditions favorables aux investissements. Nous avons mené de pieds fermes la bataille contre la corruption et la contrebande. De la 175e place en 2011, Haïti est passé à la 161e en 2014 dans le classement de Transparency International. Citoyens haïtiens, Nous croyons que le développement économique passe certainement par le travail et la création d’emplois. Nous sommes un peuple fier, un peuple qui sait travailler et qui n‘a pas peur de dure labeur. C’est dans cet optique que mon gouvernement a tout fait pour attirer et faire venir des capitaux étrangers dans le pays. Durant la période 2011-2013, les investissements directs étrangers en Haïti ont augmenté de 54% par rapport à la période 2006-2010. Nous avons vu de nouveaux hôtels se dresser, nous avons vu la création de nouveaux emplois dans le secteur de la sous-traitance. Les investisseurs viennent ici à cause de l’amélioration du climat favorable aux affaires. Ils sont venus devant le constant d’une croissance de la production, soit 4.3 % en 2013. Mes frères et soeurs haïtiens, Dans le domaine agricole nous avons attiré plus de 500 millions de dollars d’investissements privés et nous avons augmenté la production agricole de 30% en moyenne pour l’année 2013. Nous avons curé plus de 23 rivières pour la protection de la population contre les inondations. Nous avons signé plusieurs accords commerciaux avec les Bahamas, le Venezuela pour mettre en place des marchés d’exportation pour nos produits agricoles. Nous avons créé les conditions pour la modernisation de notre agriculture. Nous avons actuellement 3000 paysans qui travaillent dans la production agricole dans le cadre d’un partenariat public-privé dans le Nord-Est du pays. Jeunesse de mon pays Nous avons construit plus de 18 centres sportifs pour garantir le droit aux loisirs des jeunes.
  4. 4. Jeunesse haïtienne, vous qui êtes l’avenir de ce pays. Avant mon passage à la Primature, il serait difficile de croire qu’un jeune garçon de 39 ans pourrait assumer de si lourdes responsabilités Je souhaite que mon passage ici vous serve d’exemple et de motivation devant vos responsabilités, car nous avons crevé le plafond des restrictions autour des fonctions que peuvent occuper les jeunes en Haïti. Il est grand temps, pour vous, de prendre en main votre destin. Mes frères Haïtiens, Nous avons remis Haïti sur la carte touristique mondiale. Le nombre de visiteurs a augmenté de 205 en 2013 en plus de 640, 000 visiteurs de plus à Labadie. La confiance est établie dans les relations d’Haïti avec les investisseurs potentiels. Les investissements dans le secteur hôtelier ont augmenté de 45 %. Nous avons compris qu’il ne peut y avoir d’investissements sans infrastructures. Avec les maigres moyens disponibles, nous avons beaucoup réalisé. Le peuple reconnait unanimement que le pays est en chantier. Jacmel, Grand bassin, Bernargousse, Bainet, Boucan-Carré, Cote-de-Fer, Ile-à-Vache, etc. Tout le monde reconnait combien le pays était atterré après le 12 janvier. Il fallait non seulement reconstruire les infrastructures détruites, mais aussi mettre les bases d’un pays moderne et compétitif. En réalisant plus de 700 kms de route, en réhabilitant ou en construisant 20 ponts, en rénovant 4 aéroports, en construisant 2 ports, 200 infrastructures de santé, 400 restaurants communautaires, nous avons choisi de servir le peuple. C’est dans l’objectif d’une vie meilleure à la population que nous avons construit les logements sociaux : Le village Lumane Casimir a été construit pour permettre à une partie de la population de gouter aussi au sommeil paisible. Dans les échanges verbales avec la population, elle nous demande toujours de créer encore plus d’opportunités de travail pour les jeunes, beaucoup plus de logements sociaux, de construire beaucoup plus de routes, attirer beaucoup plus d’investissements étrangers, de faire revenir les touristes et de trouver une solution aux problèmes de la faim. Ainsi, le Président et moi, durant nos voyages, nous n’avons jamais manqué l’occasion de convaincre les investisseurs de venir en Haïti tout en créant aussi les structures adéquates pour les attirer. Nous savons tous que le développement et la stabilité politique sont intimement liés dans le cheminement vers le progrès. Le maintien de la stabilité politique et le développement économique est un pari qu’Haïti doit gagner sur plusieurs générations. Cela requiert
  5. 5. beaucoup de sacrifices et la capacité de placer les intérêts du pays en dessus de nos intérêts personnels. Citoyens Haïtiens, Malgré toutes ces réalisations, si mon geste peut vraiment garantir un déblocage de la crise politique, je décide, sur la base de l’article 165 de la constitution, de remettre ma démission et celle du gouvernement au président Martelly. On s’en va. On s’en va avec le sentiment d’avoir tout fait pour contribuer à l’avancement du pays. Compatriotes Haïtiens, Je vous remercie du plus profond de moi-même. Merci aux travailleurs de la presse, aux syndicalistes, à toutes les forces organisées du pays qui n’ont jamais cessé de supporter la cause de la majorité du peuple haïtien. Mes chers compatriotes, Je quitte le poste de Premier ministre ce soir avec le sentiment du devoir accompli. Nous avons engagé ce pays dans une dynamique de mutation profonde et de changement réel au bénéfice de la population. Aujourd’hui au moment de refermer ce chapitre important du quinquennat du Président Martelly, nous espérons, de tout coeur, que ce travail remarquable ne sera pas gâché et que d’autres grandes réalisations sont à venir pour notre pays par le prochain gouvernement. Je remercie tous ceux et toutes celles qui m’ont accompagné chaque jour au service d’Haïti, mon pays, et qui ont cru avec moi en un avenir meilleur. VIV AYITI!!!

×