Préparé par Michael Lecorps
La Primature                      Le Bureau du Ministre délégué auprès du premier Ministre                                ...
Contexte de création de la Commission:   L’inquiétude, sur le plan de l’insécurité alimentaire,    suscitée par les dégât...
Contexte de création (suite)L’urgence pour l’État, en tant que gestionnaire et responsablede la sécurité et du bien-être d...
BMPADhttp://www.bureaudegestion.gouv.ht
Principale contrainte d’opérationnalisationoLes   termes des accords commerciaux signés et ratifiés, ou encours de négocia...
Objectifs spécifiquesoLuttercontre les effets négatifs des anticipations spéculativesdu secteur de l’importation et de la ...
Activités réalisées:La Commission a rencontré séparément les acteurs intervenant,directement ou indirectement, dans la com...
Tendance actuelle des prix des                   denréessensibles sur le marché international•Hausse  des prix du blé en j...
Évolution constatée des prix (en gourdes)                                            des produits sensibles               ...
Observations:•Les prix de la plupart des produits observés dans le cadre dusuivi de la sécurité alimentaire sont à la haus...
•   Tenant compte de l’apport de ces produits, le riz plus    particulièrement (environ 30% du panier alimentaire), dans l...
BMPADhttp://www.bureaudegestion.gouv.ht
Principales causes identifiées de la récente hausse des prixA- Causes conjoncturellesoDifficultés           d’approvisionn...
oRécent ajustement à la hausse de la tarification douanière enjuillet 2012, selon les importateurs et marchands).Augmentat...
B- Causes suspectes (réserves)oAugmentation   considérable de la consommation locale pourrait nepas être correcte.oRizamér...
C- Causes structurellesoInsuffisance  de la production nationale en produits de consommationbase, d’où son manque de compé...
Stratégie d’interventionsA- Sur le coût terme Réalisation des projets de travaux publics à haute intensité de maind’œuvre,...
oPremière mesure : Approvisionnement du pays sur une annéeen cinq (5) denrées de base identifiées : riz, haricots, mais,hu...
Les  importateurs, selon un contrat de vente signé avec leBMPAD, placent leurs commandes mensuelles auprès de cedernier 3...
   Les Importateurs/consignataires s’occupent du dédouanement    et prennent livraison des produits au port de déchargeme...
Le BMPAD jouera le rôle d’interface entre:les principaux importateurs locaux etles sociétés de négoce spécialisées dans la...
oDeuxième                mesure :Constitution d’un stock stratégique et stabilisateur de produitsalimentaires de base à êt...
   Argumentaire mesures 2 et 3 :    Les mesures 2 et 3 ont une triple vocation :   1) Prévention d’éventuelles crises al...
oQuatrième                 mesure :Renforcement du contrôle transfrontalier pour éviter         lacontrebande des produits...
Argumentaire                      mesure 5 :Cette  mesure doit permettre aux petits producteurs agricolesde mieux s’insé...
o        Sixième mesure :    -  Amélioration des ports et mise en place d’un système decabotage pour les produits agricole...
B- Sur le moyen terme    Réalisation du plan de relance agricole en fonction des axes    d’interventions suivantes :   Dé...
B- Sur le moyen terme (suite)   Octroi de crédits agricoles   Augmentation de la production agricole   Diminution de la...
C- Sur le long termeMécanisation              de l’agricultureApprovisionnement   des importateurs/grossistes chez lespr...
C- Sur le long terme (suite)Mise en place d’un mécanisme pour intégrer les produitslocaux dans la constitution des stocks...
C- Sur le long terme (suite)Mise en place des réseaux de coopératives pour lastructuration de l’offre/amélioration de l’e...
BMPADhttp://www.bureaudegestion.gouv.ht
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Commission de stabilisation des prix (présentation des mesures)

847 vues

Publié le

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
847
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Commission de stabilisation des prix (présentation des mesures)

  1. 1. Préparé par Michael Lecorps
  2. 2. La Primature Le Bureau du Ministre délégué auprès du premier Ministre chargé de promotion de la paysannerie Le Ministère de l’économie et des finances (MEF) Le Ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI) Le Ministère de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR) Le Conseil de Développement Économique et Social (CDES) La Coordination Nationale de la Sécurité Alimentaire (CNSA) Le Bureau de Monétisation des Programmes d’Aide au Développement (BMPAD) Le Programme Aba GrangouBMPADhttp://www.bureaudegestion.gouv.ht
  3. 3. Contexte de création de la Commission: L’inquiétude, sur le plan de l’insécurité alimentaire, suscitée par les dégâts considérables causés par le cyclone Isaac dans les plantations agricoles;o La sécheresse compromettant généralement les récoltes à travers le pays;o La prévision, pour cette année d’un déficit d’offre nationale de produits agricoles de 40% créant un risque de pénurie des principales denrées de consommation de base. BMPAD http://www.bureaudegestion.gouv.ht
  4. 4. Contexte de création (suite)L’urgence pour l’État, en tant que gestionnaire et responsablede la sécurité et du bien-être de la nation en général et de laprotection des plus vulnérables en particulier, de prendre desmesures concrètes, rapides et efficaces, devant contribuer à lastabilisation des prix des cinq produits de premièresnécessités suivants: riz, maïs, haricot, farine de blé et huilevégétale. BMPAD http://www.bureaudegestion.gouv.ht
  5. 5. BMPADhttp://www.bureaudegestion.gouv.ht
  6. 6. Principale contrainte d’opérationnalisationoLes termes des accords commerciaux signés et ratifiés, ou encours de négociation, par Haïti.Objectif principaloStabiliser les prix des principaux produits de consommationde base : riz, maïs, haricot, farine de blé et huile, par le contrôledu processus achat-transport-livraison-vente. BMPAD http://www.bureaudegestion.gouv.ht
  7. 7. Objectifs spécifiquesoLuttercontre les effets négatifs des anticipations spéculativesdu secteur de l’importation et de la distribution des produits depremières nécessités.oRelancer la production nationale, à travers la structuration desmarchés des produits agricoles, la construction desinfrastructures agricoles et l’encadrement des agriculteurs.oDévelopper une politique de nutrition qui changera leshabitudes alimentaires de la population en fonction desproduits locaux de consommation de base. BMPAD http://www.bureaudegestion.gouv.ht
  8. 8. Activités réalisées:La Commission a rencontré séparément les acteurs intervenant,directement ou indirectement, dans la commercialisation des produits depremières nécessités, afin de prendre connaissance des éventuellescauses de la hausse des prix des denrées sensibles ainsi que lesrecommandations de ces acteurs.Rencontres avec :oLes principaux importateurs/grossistes, le 18 septembre 2012oLes associations de producteurs agricoles locaux, le 18 septembre 2012oLes opérateurs d’aide alimentaire, le 19 septembre 2012,oLes marchands/détaillants, le 28 septembre 2012,oLes Moulins d’HaïtioLa ministre déléguée auprès du Premier Ministre chargée de la luttecontre la pauvreté extrême, les directeurs généraux de la DGI et de laDouane, et le Gouverneur de la BRH BMPAD http://www.bureaudegestion.gouv.ht
  9. 9. Tendance actuelle des prix des denréessensibles sur le marché international•Hausse des prix du blé en juillet et en août•Hausse de prix du maïs en juillet•Légère baisse en août du prix du maïs•Baisse du prix du riz depuis juin dernier BMPAD http://www.bureaudegestion.gouv.ht
  10. 10. Évolution constatée des prix (en gourdes) des produits sensibles 2007 2008 2009 2010 2011 2012* Riz Importé 91.38 159.03 131.47 134.59 138.68 136.92 Mais importé 87.5 130.05 117.64 118.23 116.87 128.39 Mais local 50.88 88.15 76.6 71.68 67.27 68.74 Pois rouge 165.6 183.59 178.87 198.15 234.39 236.91 Pois noir 147.71 166.49 159.38 162.82 173.84 206.91 Farine 63.23 105.27 83.15 86 96.87 97.9 Huile Alberto 207.7 324.98 276.54 277.91 313.01 320.43 Huile Rika 207.7 318.34 269.08 262.81 300.09 316.44  BMPAD http://www.bureaudegestion.gouv.ht
  11. 11. Observations:•Les prix de la plupart des produits observés dans le cadre dusuivi de la sécurité alimentaire sont à la hausse.•Les prix des produits alimentaires en 2012 dépassentlargement ceux de 2009 à 2011.•Le niveau actuel des prix des produits alimentaires de base(ceux des haricots et de la farine de blé notamment) estlargement supérieur à celui de 2011, à l’exception de l’huile decuisine d’origine végétale et du sucre. BMPAD http://www.bureaudegestion.gouv.ht
  12. 12. • Tenant compte de l’apport de ces produits, le riz plus particulièrement (environ 30% du panier alimentaire), dans la diète alimentaire des ménages, toute augmentation du prix de ces denrées entraîne un renchérissement du panier alimentaire, réduisant ainsi l’accès aux aliments particulièrement pour les ménages les plus pauvres.• Par exemple, la hausse des prix des produits locaux et importés entre septembre 2011 et septembre 2012 a induit une hausse du coût du panier de consommation alimentaire d’environ 18%. Ce niveau de variation a entraîné une détérioration de près de 10% de l’accès aux aliments de base. BMPAD http://www.bureaudegestion.gouv.ht
  13. 13. BMPADhttp://www.bureaudegestion.gouv.ht
  14. 14. Principales causes identifiées de la récente hausse des prixA- Causes conjoncturellesoDifficultés d’approvisionnement sur le marché international à causedu passage du cyclone ISAAC (retard dans l’arrivage des navirestransportant le riz) et spéculation des distributeurs locaux grossisteset marchands (selon ces derniers).oAugmentation du coût du fret du riz importé.oAugmentation des prix du blé et du maïs d’environ 30% sur lemarché international ayant apparemment provoqué uneaugmentation de la demande de riz par les consommateurs locaux,comme produit de substitution BMPAD http://www.bureaudegestion.gouv.ht
  15. 15. oRécent ajustement à la hausse de la tarification douanière enjuillet 2012, selon les importateurs et marchands).Augmentation du taux de change appliqué en douaneoLenteur des procédures administratives de dédouanement(DEXA) et coûts de manutention (selon les commerçantsimportateurs)oLes frais additionnels d’OPR à cause des limitations portuairesau wharf de Port-au-Prince. (Coûts d’utilisation d’une bargeflottante pour le déchargement des conteneurs - selon lesmarchands). BMPAD http://www.bureaudegestion.gouv.ht
  16. 16. B- Causes suspectes (réserves)oAugmentation considérable de la consommation locale pourrait nepas être correcte.oRizaméricain importé en Haïti, étant à un taux de taxation réduit etaussi de bonne qualité, suspecté d’être partiellement écoulé enRépublique Dominicaine.... BMPAD http://www.bureaudegestion.gouv.ht
  17. 17. C- Causes structurellesoInsuffisance de la production nationale en produits de consommationbase, d’où son manque de compétitivité par rapport au marchéinternational (selon les importateurs).oCoûts élevés de transport des produits de consommation de base auxpoints de consommation.oInsuffisancede capacités de stockage et problèmes de sécurisationdes stocks dans l’aire de la douane, empêchant des importations devolumes plus importants de produits sensibles. BMPAD http://www.bureaudegestion.gouv.ht
  18. 18. Stratégie d’interventionsA- Sur le coût terme Réalisation des projets de travaux publics à haute intensité de maind’œuvre, Cash for work, dans les quartiers urbains défavorisés dePort-au-Prince, Cite soleil, Cap-Haitien, Gonaïves et Ouanaminthe enréponse à la sécheresse et à la hausse des prix sur le marché (Ref.Projets Aba Grangou / BMPAD / PRODEPUR) Adoption de six (6) grandes mesures. Un plan de communication et de promotion de ces mesures auprèsde l’opinion publique devra être élaboré par la Commission. BMPAD http://www.bureaudegestion.gouv.ht
  19. 19. oPremière mesure : Approvisionnement du pays sur une annéeen cinq (5) denrées de base identifiées : riz, haricots, mais,huile comestible et farineArgumentaire mesure 1 :Le Gouvernement, via le MEF, traite avec différentes sociétésde négoce spécialisées dans la vente de commodités, à terme,assortie de livraison partielle.La Banque de la République d’Haïti (BRH) met en place lalettre de crédit stand-by, garantissant le paiement desimportations négociées pour une année. BMPAD http://www.bureaudegestion.gouv.ht
  20. 20. Les importateurs, selon un contrat de vente signé avec leBMPAD, placent leurs commandes mensuelles auprès de cedernier 30 jours à l’avance;Le BMPAD achemine les commandes auprès du fournisseurqui fait la nomination du navire pour des livraisons CIF Port-au-Prince ou tout autre port désigné de la République d’Haïti ;Le BMPAD transmet aux importateurs les connaissements etautres documents d’expédition avant l’arrivée du navire. BMPAD http://www.bureaudegestion.gouv.ht
  21. 21.  Les Importateurs/consignataires s’occupent du dédouanement et prennent livraison des produits au port de déchargement, et ont dès lors la responsabilité de la logistique des opérations ; Le BMPAD facture les importateurs la valeur CIF des quantités livrées et s’assure du règlement des factures par les importateurs dans le délai imparti ; Le BMPAD réalise le paiement au fournisseur; Le MEF et le MCI établissent conjointement la structure des prix. Les enquêteurs du MCI font des investigations sur l’évolution du prix de vente payé sur le marché par le consommateur final. BMPAD http://www.bureaudegestion.gouv.ht
  22. 22. Le BMPAD jouera le rôle d’interface entre:les principaux importateurs locaux etles sociétés de négoce spécialisées dans la vente decommodités.-L’État ne va pas se substituer aux importateurs et distributeurslocaux, d’ailleurs il n’a pas les moyens financiers et logistiques. BMPAD http://www.bureaudegestion.gouv.ht
  23. 23. oDeuxième mesure :Constitution d’un stock stratégique et stabilisateur de produitsalimentaires de base à être renouvelé sur une base périodique.oTroisième mesure :Incitation des importateurs locaux à s’approvisionner chez lesproducteurs locaux. BMPAD http://www.bureaudegestion.gouv.ht
  24. 24.  Argumentaire mesures 2 et 3 : Les mesures 2 et 3 ont une triple vocation : 1) Prévention d’éventuelles crises alimentaires associées aux catastrophes naturelles entraînant la fermeture momentanée des ports et aéroports du pays, tel était le cas lors du séisme du 12 janvier 2010. 2) Maintien de l’équilibre soutenable des prix en injectant sur le marché des quantités adéquates de ces produits. 3) Promotion de la production nationale à travers la création et la dynamisation des marchés de produits agricoles locaux réguliers. BMPAD http://www.bureaudegestion.gouv.ht
  25. 25. oQuatrième mesure :Renforcement du contrôle transfrontalier pour éviter lacontrebande des produits dont les prix ont été stabilisés.oCinquième mesure :Mise en place des structures locales d’achat de produitsagricoles BMPAD http://www.bureaudegestion.gouv.ht
  26. 26. Argumentaire mesure 5 :Cette mesure doit permettre aux petits producteurs agricolesde mieux s’insérer dans le tissu économique local et national,et d’accéder plus facilement aux marchés passés dans lecadre de la constitution du stock stratégique. Elle entraîne:1- la réorganisation du suivi de l’exécution des marchés desproduits agricoles locaux, en instituant des interfacesinstitutionnels de proximité entre les grossistes urbains et lespetits producteurs agricoles ruraux.;2- la garantie aux producteurs d’un prix raisonnable pourleurs produits tout en favorisant une démarche pluspartenariale vis-à-vis des acheteurs. BMPAD http://www.bureaudegestion.gouv.ht
  27. 27. o Sixième mesure : - Amélioration des ports et mise en place d’un système decabotage pour les produits agricoles et pétroliers.-- Création de centres de stockage et de distribution.- Argumentaire mesure 6 : Acquisition de barges avec remorqueurs et/ou de bateaux type Ferry. Avantages: Transport plus économique et plus sûr. (réduction des accidents sur la route). BMPAD http://www.bureaudegestion.gouv.ht
  28. 28. B- Sur le moyen terme Réalisation du plan de relance agricole en fonction des axes d’interventions suivantes : Développement des infrastructures hydro-agricoles Développement des filières de sécurité alimentaire (riz, mais, sorgho, haricot, …) Aménagement des bassins versants Développement de la pêche et de l’aquaculture Développement des services agricoles de base Encadrement des agriculteurs BMPAD http://www.bureaudegestion.gouv.ht
  29. 29. B- Sur le moyen terme (suite) Octroi de crédits agricoles Augmentation de la production agricole Diminution de la dépendance du pays par rapport aux importations alimentaires Augmentation des investissements dans les filières agricoles Réduction de l’insécurité alimentaire chez les ménages les plus vulnérables dans les différentes régions du pays. Amélioration de la condition des routes pour faciliter le transport terrestre des produits de base vers les centres de distribution. BMPAD http://www.bureaudegestion.gouv.ht
  30. 30. C- Sur le long termeMécanisation de l’agricultureApprovisionnement des importateurs/grossistes chez lesproducteurs locaux, indépendance vis-à-vis du marchéinternationalConstruction de silos et de capacités de stockage sécurisésOrientation des habitudes de consommation de la populationlocale pour les produits locaux, redonner au public le goût deconsommer local. Politique publique de nutrition. BMPAD http://www.bureaudegestion.gouv.ht
  31. 31. C- Sur le long terme (suite)Mise en place d’un mécanisme pour intégrer les produitslocaux dans la constitution des stocks stratégiquesMise en place d’une structure organisationnelle pour lagestion du programme d’achats locaux;Structuration des organisations paysannes; BMPAD http://www.bureaudegestion.gouv.ht
  32. 32. C- Sur le long terme (suite)Mise en place des réseaux de coopératives pour lastructuration de l’offre/amélioration de l’efficience des marchés;Mise en réseau des acteurs (producteurs, artisans,consommateurs, paysans…) pour structurer des filières localeset soutenir la recherche de nouveaux débouchésAmélioration de la compétitivité des produits d’exportation defruits et légumes (ref. la mangue).Autosuffisance alimentaire en Haïti. BMPAD http://www.bureaudegestion.gouv.ht
  33. 33. BMPADhttp://www.bureaudegestion.gouv.ht

×