www.dgi.gouv.ht	
  

1	
  
ETAT	
  D’AVANCEMENT	
  
	
  
DE	
  LA	
  
	
  
REFORME
	
  
(LES	
  REALISATIONS)
	
  
2	
  
NOTRE	
  DIAGNOSTIC	
  DU	
  SYSTEME	
  FISCAL
	
  
 Absence	
  de	
  Manuel	
  de	
  Procédures	
  de	
  Gestion	
  
 D...
  D’où	
   la	
   nécessité	
   d’une	
   réforme	
   qui	
   doit	
   résulter	
   à
	
  
terme	
  en	
  un	
  système	
 ...
NOTRE	
  VISION
	
  
	
   	
   	
   LA	
   DIRECTION	
   GÉNÉRALE	
   DES	
   IMPÔTS	
   DOIT	
   ÊTRE	
   UNE
	
  
ADMINI...
  SI	
  LA	
  DGI	
  VEUT	
  RÉPONDRE	
  AUX	
  EXIGENCES	
  DE	
  DÉVELOPPEMENT,	
  ELLE
	
  
DEVRA	
   SE	
   MODERNISER...
  L’ADMINISTRATION	
  FISCALE	
  
	
   I L	
   F A U T	
   L A	
   D E C O N C E N T R E R	
   E N	
   C R E A N T	
   U ...
 POUR	
  CELA,	
  UN	
  PLAN	
  D’ACTION	
  STRATÉGIQUE	
  SUR	
  LA	
  PÉRIODE	
  2012-­‐2017	
  A	
  ÉTÉ	
  
ÉLABORÉ.	
 ...
I.-­‐MODERNISATION	
  DES	
  INFRASTRUCTURES	
  TECHNOLOGIQUES	
  DE	
  LA	
  DGI.
	
  

	
  SITUATION	
  PRECEDENTE	
  
...
  Les	
  bureaux	
  de	
  Province	
  ne	
  sont	
  pas	
  informatisés	
  
  Méthode	
  manuelle	
  (récépissé,	
  avis...
  Pas	
  d’archivage	
  électronique	
  
  Les	
  documents	
  sensibles	
  sont	
  gardés	
  sous	
  forme	
  papier	
 ...
  CONSÉQUENCES	
  
 

Une	
  administration	
  très	
  peu	
  performante	
  

 

Une	
  assiette	
  fiscale	
  réduite	...
OBJECTIFS	
  ET	
  ACTIONS	
  EN	
  COURS:	
  	
  

  RENFORCER	
  LA	
  STRUCTURE	
  EXISTANTE	
  
  Amélioration	
  du...
Installation du système informatique
dans les villes de province

14	
  
 
 Mise	
  en	
  production	
  de	
  la	
  déclaration	
  en	
  ligne	
  (e-­‐

déclaration)	
  
 Création	
  du	
  site...
www.dgi.gouv.ht	
  
16	
  
II.	
  LA	
  RÉORGANISATION	
  DE	
  LA	
  STRUCTURE	
  DE	
  LA	
  DGI
	
  

  Améliorer	
  la	
  ges-on	
  des	
  Resso...
RÉORGANISATION	
  DE	
  LA	
  STRUCTURE	
  	
  DE	
  LA	
  DGI
	
  

  Améliora-on	
  de	
  la	
  Structure	
  de	
  l’Ad...
III.-­‐	
  MISE	
  EN	
  OEUVRE	
  DU	
  CONTRÔLE	
  INTERNE	
  
	
  
	
  

  RESTRUCTURATION	
  DE	
  L’UNITÉ	
  DE	
  C...
RÉSULTATS	
  DES	
  ACTIONS	
  DE	
  L’UNITÉ	
  DE	
  CONTRÔLE
	
  

  Missions	
  effectuées	
  :	
  plus	
  de	
  50	
  ...
IV.	
  AUGMENTATION	
  DES	
  REVENUS	
  DE	
  L’ETAT
	
  
  Avant	
  projet	
  de	
  loi	
  sur	
  les	
  procédures	
  ...
RESULTATS	
  DE	
  LA	
  LUTTE	
  ANTI	
  CONTREBANDE
	
  

  Nombre	
  d’interven-ons	
  de	
  contrôle	
  :	
  47	
  EN...
RESULTATS	
  DE	
  LA	
  LUTTE	
  ANTI	
  CONTREBANDE
	
  

  Nombre	
  d’interven-ons	
  de	
  contrôle	
  :	
  47	
  EN...
IV.- AMÉLIORATION DE L’IMAGE DE LA DGI
  Mesures	
  de	
  transparence:	
  	
  
 

Affichage	
  des	
  tarifs	
  des	
  dr...
AMÉLIORATION	
  DE	
  L’IMAGE	
  DE	
  LA	
  DGI	
  

  Amélioration	
  des	
  Infrastructures	
  Physiques	
  de	
  la	
...
26	
  
27	
  
CENTRE	
  DE	
  FORMATION	
  DE	
  LA	
  DGI	
  
200 agents fiscaux ont déjà reçu leur formation

28	
  
29	
  
30	
  
AGENCE

LOCALE DES IMPOTS
MAΪSSADE

31	
  
32	
  
CENTRE D’IMPOT D’AQUIN

33	
  
DIRECTION DEPARTEMENTALE DU SUD-EST

34	
  
DDI	
  DU	
  SUD-­‐EST	
  

35	
  
QUATRE (4) NOUVEAUX BATIMENTS PRÊTS À ETRE INAUGURÉS

 DDI	
  de	
  l’Ouest	
  
 DDI	
  de	
  la	
  Grand-­‐Anse,	
  	
 ...
DIRECTION	
  DEPARTEMENTALE	
  DES	
  IMPÔTS	
  DE	
  L’OUEST	
  

37	
  
DIRECTION DEPARTEMENTALE
DES IMPÔTS DE GRAND-ANSE

38	
  
CDI DE CARREFOUR

39	
  
DIRECTION DEPARTEMENTALE DES IMPÔTS
DU NORD

40	
  
 
QUATORZE	
  (14)	
  PROJETS	
  EN	
  
COURS	
  

41	
  
PROJETS	
  EN	
  COURS
	
  
COTES-DE-FER

42	
  
MARIGOT

43	
  
CAYES-JACMEL

44	
  
QUATORZE	
  (14)	
  PROJETS	
  EN	
  COURS
	
  
 

PORT-­‐DE-­‐PAIX	
  

 

ST	
  LOUIS	
  DU	
  NORD	
  

 

JEAN	
  R...
PERFORMANCE	
  DES	
  RECETTES	
  SUR	
  LES	
  TROIS	
  DERNIERS	
  EXERCICES
	
  
EXERCICE	
  

REALISATIONS	
  

PROGRE...
ANALYSE	
  DES	
  REALISATIONS	
  
	
  
DU	
  PREMIER	
  TRIMESTRE	
  DE	
  
L’EXERCICE	
  2013-­‐2014
	
  

47	
  
 

	
  

	
  

REPUBLIQUE	
  D'HAITI	
  
DIRECTION GENERALE DES IMPOTS
EVOLUTION COMPARATIVE (REALISATIONS VERSUS PREVISIO...
I.-­‐	
  ANALYSE	
  REALISATIONS	
  /	
  PREVISIONS
	
  

•  RECETTES COLLECTEES:
•  5,522.19 MILLIARDS DE GOURDES

•  REC...
50	
  
 FACTEURS	
  EXPLICATIFS	
  DE	
  LA	
  PERFORMANCE	
  REALISEE
	
  
	
  AU	
  COURS	
  DU	
  PREMIER	
  TRIMESTRE	
  
	
 ...
COMPARAISON,	
  EN	
  MILLIONS	
  DE	
  GOURDES,	
  DES	
  PREVISIONS	
  AUX	
  RECETTES	
  COLLECTEES
AU	
  COURS	
  DU	
...
II.-­‐	
  ANALYSE	
  EN	
  GLISSEMENT
	
  
  EN GLISSEMENT ANNUEL
  REALISATION Oct @ Déc 2013: 5,522.19 MILLIARDS DE GD...
 	
  

	
  	
  

	
  	
  

	
  	
  

	
  	
  

	
  	
  

	
  	
  

	
  	
  

	
  	
  

	
  	
  

	
  	
  

	
  	
  

	
  	...
III.-­‐	
  PROJECTIONS	
  EN	
  GLISSEMENT
	
  
  PROJECTION Oct 2013 @ Sept. 2014: 21,31 MILLIARDS DE GDES

  REALISATI...
CONCLUSIONS	
  ET	
  
RECOMMANDATIONS
	
  

56	
  
  Somme	
   toute,	
   considérant	
   la	
   capacité	
   réelle	
   de
	
  
l’Administration	
  et	
  l’évolution	
  gén...
LES	
  MESURES	
  A	
  ADOPTER
	
  
1. 

Renforcement	
  du	
  pouvoir	
  de	
  contrôle	
  et	
  de	
  vérification	
  de	...
5. 

Entreprendre	
  une	
  campagne	
  de	
  vérification	
  de	
  la	
  TCA	
  des	
  1500	
  
plus	
  grands	
  importat...
9.  Exiger	
  le	
  certificat	
  de	
  quitus	
  dans	
  les	
  opérations	
  de	
  dédouanement	
  au	
  niveau	
  des	
 ...
12.  Elaborer	
  et	
  exécuter	
  un	
  projet	
  de	
  centralisation	
  des	
  données	
  et	
  

d'interconnexion	
  d...
 	
  

	
  
	
  

REPUBLIQUE	
  D'HAITI	
  
DIRECTION	
  GENERALE	
  DES	
  IMPOTS	
  
QUANTIFICATION	
  DES	
  MESURES	
 ...
  	
   	
   LE	
   TRAIN	
   DE	
   LA	
   REFORME	
   MET	
   RESOLUMENT	
   LE	
   CAP
	
  
SUR	
   LA	
   MODERNISATION...
MERCI !!!
64	
  
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

ÉTAT D’AVANCEMENT DE LA RÉFORME DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS.

7 010 vues

Publié le

ÉTAT D’AVANCEMENT DE LA RÉFORME DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS.

Publié dans : Actualités & Politique
3 commentaires
5 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
7 010
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
25
Actions
Partages
0
Téléchargements
65
Commentaires
3
J’aime
5
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

ÉTAT D’AVANCEMENT DE LA RÉFORME DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS.

  1. 1. www.dgi.gouv.ht   1  
  2. 2. ETAT  D’AVANCEMENT     DE  LA     REFORME   (LES  REALISATIONS)   2  
  3. 3. NOTRE  DIAGNOSTIC  DU  SYSTEME  FISCAL    Absence  de  Manuel  de  Procédures  de  Gestion    Défaillance  de  toute  la  chaine  de  Contrôle  Interne    Absence  de  Fichier  Central    Personnel  pléthorique    Système  de  gestion  hybride    Cumul  de  logiciel  de  Gestion  de  Taxes    Loi  Organique  désuète  et  inadaptée    Confusion  des  Fonctions  Stratégiques  et  Opérationnelles   3  
  4. 4.   D’où   la   nécessité   d’une   réforme   qui   doit   résulter   à   terme  en  un  système  fiscal  simple  et  compétitif  visant:      L’amélioration  de  la  performance  administrative      L’amélioration  de  la  performance  financière.      L’amélioration  de  la  performance  fiscale   4  
  5. 5. NOTRE  VISION         LA   DIRECTION   GÉNÉRALE   DES   IMPÔTS   DOIT   ÊTRE   UNE   ADMINISTRATION  FISCALE  MODERNE  APPLIQUANT  AVEC  ÉQUITÉ  LES   LOIS   FISCALES,   FAISANT     PREUVE   D’EFFICACITÉ   ET   D’EFFICIENCE,   OFFRANT   UN   SERVICE   DE   QUALITÉ   AUX   CONTRIBUABLES     POUR   FACILITER   LEUR   ACCOMPLISSEMENT   FISCAL   ET   DONT   LES   FONCTIONNAIRES   COMPÉTENTS   ET   HONNÊTES   TRAVAILLENT   À   LA   RÉALISATION  DES  OBJECTIFS  STRATÉGIQUES  CONTRIBUANT  AINSI  AU   DÉVELOPPEMENT  DU  PAYS.   5  
  6. 6.   SI  LA  DGI  VEUT  RÉPONDRE  AUX  EXIGENCES  DE  DÉVELOPPEMENT,  ELLE   DEVRA   SE   MODERNISER   ET   POUR   CE   FAIRE   ELLE   DEVRA   RÉPONDRE   À   TROIS   (3)   GRANDS   DÉFIS   DANS   LES   CINQ   À   DIX   (10)   PROCHAINES   ANNÉES.  TROIS  DOMAINES  D’INTERVENTIONS  SONT  À  RELEVER:   1.  L’ADMINISTRATION  FISCALE   2.  LE  SYSTÈME  FISCAL   3.  LE  VOLET  TECHNOLOGIQUE   6  
  7. 7.   L’ADMINISTRATION  FISCALE     I L   F A U T   L A   D E C O N C E N T R E R   E N   C R E A N T   U N   V E R I T A B L E   ADMINISTRATION   CENTRALE   QUI   AURA   POUR   MISSION   DES   FONCTIONS   STRATEGIQUES   .   ET   AUSSI   UNE   ADMINISTRATION   DE   PROXIMITÉ   QUI   SIMPLIFIE   LES   FORMALITÉS   ADMINISTRATIVES   NOTAMMENT  AU  NIVEAU  DES  IMPÔTS  DE  MASSE.       LE  SYSTÈME  FISCAL    IL  FAUT  LE  SIMPLIFIER  POUR  LE  RENDRE  PLUS  ELASTIQUE  PAR  RAPPORT   À  L’EVOLUTION  DES  PRIX  ET  À  L’AUGMENTATION  DU  PRODUIT   INTÉRIEUR  BRUT  (PIB)       LE  VOLET  TECHNOLOGIQUE    CELA  CONSISTE  À  INFORMATISER  LÁDMINISTRATION  FISCALE.     7  
  8. 8.  POUR  CELA,  UN  PLAN  D’ACTION  STRATÉGIQUE  SUR  LA  PÉRIODE  2012-­‐2017  A  ÉTÉ   ÉLABORÉ.  CE  PLAN  REPOSE  SUR  CINQ  (5)  GRANDS  AXES:   I.  LA  MODERNISATION  DES  INFRASTRUCTURES  TECHNOLOGIQUES   DE  LA  DGI.   II.  LA  RÉORGANISATION  DE  LA  STRUCTURE  ORGANISATIONNELLE    DE   LA  DGI   III.  AUGMENTATION  LES  REVENUS  DE  L’ETAT   IV.  AMÉLIORATION  DE  L’IMAGE  DE  LA  DGI   V.  MISE  EN  OEUVRE  DU  CONTRÔLE  INTERNE     8  
  9. 9. I.-­‐MODERNISATION  DES  INFRASTRUCTURES  TECHNOLOGIQUES  DE  LA  DGI.    SITUATION  PRECEDENTE     Zone  métropolitaine  partiellement  informatisée     2  systèmes  en  parallèle     Taxsolution  (1995)     SGI  (non  sécurisé  )     Aucun  archivage  électronique     Données  ne  sont  pas  centralisées     Pas  d’interconnection     Les  systèmes  ne  sont  pas  nativement  conçus  pour  fonctionnement  centralisé     Les  informations  doivent  être  acheminées  manuellement  des  10    départements  pour   avoir  des  image  complètes  de  la  situation  fiscale  ,  toujours  avec  des  semaines  ,  des   mois  de  retard   9  
  10. 10.   Les  bureaux  de  Province  ne  sont  pas  informatisés     Méthode  manuelle  (récépissé,  avis  de  cotisation)     Utilisation  de  machines  à  écrire  qui  sont  difficile  à  entretenir     Personnel    peu  formé  en  informatique     Service  très  lent       Bureaux  très  peu  performants       Pas  de  rapports  automatisés  (No  MIS  reports  )     Les  rapports  se  font  manuellement  en  grande  partie     Extrême  lenteur  dans  le  processus  de  prise  de  décision   10  
  11. 11.   Pas  d’archivage  électronique     Les  documents  sensibles  sont  gardés  sous  forme  papier     Entreposé  dans  de  très  mauvaises  conditions  faute  d’espace     Aucune  forme  de  sécurité  (cas  du  tremblement,  Incendies  des  Cayes)     Système  du  Canada     En  attente  depuis  au  moins  3  ans     Processus  complexe     Aucune  garantie  que  le  processus  aboutira   11  
  12. 12.   CONSÉQUENCES     Une  administration  très  peu  performante     Une  assiette  fiscale  réduite  sur  laquelle  pèse  toute  la  pression  fiscale     Opportunités  pour  la  corruption     Service  très  lent     Mauvaise  perception  de  l’image  de  la  DGI   12  
  13. 13. OBJECTIFS  ET  ACTIONS  EN  COURS:       RENFORCER  LA  STRUCTURE  EXISTANTE     Amélioration  du  système  Taxsolutions  en  attendant  d’avoir  un  nouveau   système     Remplacement  du  système  SGI  qui  présentait  des  lacunes  considérables     Renforcement  du  réseau  interne  de  la  DGI.       Interconnection    de  tous  les  bureaux  au  réseau  central     Installation  du  système  Taxsolutions  dans  les  bureaux  (Server,  réseau,  PC)     Formation  des  agents  de  province  en  :     Informatique  de  base     Taxsolutions     Centralisation  des  données   13  
  14. 14. Installation du système informatique dans les villes de province 14  
  15. 15.    Mise  en  production  de  la  déclaration  en  ligne  (e-­‐ déclaration)    Création  du  site  Web  de  la  DGI         www.dgi.gouv.ht     (146,880  visiteurs  jusqu’à  date)   15  
  16. 16. www.dgi.gouv.ht   16  
  17. 17. II.  LA  RÉORGANISATION  DE  LA  STRUCTURE  DE  LA  DGI     Améliorer  la  ges-on  des  Ressources  Humaines.     L’inventaire  Réel  des  Ressources  Humaines  déjà  réalisé.     Nombre  total  d’employés:  1897           1390  employés  dans  l’aire  métropolitaine   507  employés  dans  les  villes  de  provinces  y  compris  les  ALI   Nombre  d’universitaires:  380     Catégorisa:on  du  Personnel  conformément  à  la  Loi  sur  la  Fonc:on  Publique.     Elabora:on  de  l’avant  projet  de  statut  par:culier  des  agents  de  la  DGI.   17  
  18. 18. RÉORGANISATION  DE  LA  STRUCTURE    DE  LA  DGI     Améliora-on  de  la  Structure  de  l’Administra-on.     Mis  à  Jour  de  l’Organigramme  Existant  .     Création  d’une  véritable  Administration  centrale  avec  la  séparation  des   fonctions  stratégiques  des  fonctions  opérationnelles.     Création  de  Nouvelles  Entités  au  Sein  de  l’Administration.     Unité  de  Suivi  de  la  Réforme  et  du  Pilotage  (USRP)  chargée  d’assurer   le  suivi  des  dispositions  prises  dans  le  cadre  de  la  réforme  .      Direction  des  Petites  et  Moyennes  Entreprises  (DPME)     Direction  des  ONGs  et  des  Entreprises  Exonérées  (DOEE)     Direction  d’Analyse  et  des  Statistiques  (DAS)     Direction  des  Ressources  Humaines  et  de  la  Formation  (DRHF)   18  
  19. 19. III.-­‐  MISE  EN  OEUVRE  DU  CONTRÔLE  INTERNE         RESTRUCTURATION  DE  L’UNITÉ  DE  CONTRÔLE      Rédéfinition  du  profil  des  inspecteurs  contrôleurs     Création  de  nouvelles  cellules   1.  2.  3.  4.  5.  6.  Cellule  Contrôle  et  suivi  chargée  du  contrôle  de  matériels  dans  les   CDI  et  DDIs   Cellule  de  Mentorat  chargée  d’assurer  l’intégration  de  nouveaux   cadres  dans  l’administration.   Cellule  Suivi  et  Évaluation  chargée  de  mettre  en  application  les   recommantions  formulées  par  l’Unité  de  Contrôle  lors  des   rapports  d’enquête  et  d’audit   Cellule  Commande  et  Inventaire     Cellule  Audit  Interne  chargée  du  controle  et  de  la  planification  des   ressources   Cellule  Enquête  et  Investigation   19  
  20. 20. RÉSULTATS  DES  ACTIONS  DE  L’UNITÉ  DE  CONTRÔLE     Missions  effectuées  :  plus  de  50  missions     Nombre  de  révocations  :  10  employés     Motifs  de  révocation  :  Détournement  de  fonds  et  faux  en  écriture  publique.     Nombre    d’employés  mis  en  disponibilité  sans  solde:  plus  de  10   20  
  21. 21. IV.  AUGMENTATION  DES  REVENUS  DE  L’ETAT     Avant  projet  de  loi  sur  les  procédures  fiscales  est  déjà  élaboré     Avant  projet  de  loi  sur  la  TVA     Avant  projet  d’un  plan  de  code  Général  des  impôts     Campagne  de  recouvrement  des  créances  de  l’Etat     Dossiers  traités  :  77o  pour  un  montant  de  1,498,  748,  450.  65  gourdes     Créances  recouvrées  :  941,  243,  8o8.66  gourdes     Créances  à  recouvrer  557,  504,  641.  99  gourdes     Programme  permanent  de  dépistage  de  nouveaux  contribuables     Lutte  contre  la  fraude,  l’évasion  fiscale  et  la  contrebande   21  
  22. 22. RESULTATS  DE  LA  LUTTE  ANTI  CONTREBANDE     Nombre  d’interven-ons  de  contrôle  :  47  ENTREPRISES     37    entreprises  sont  envoyées  en  vérification  pour  causes  d’irrégularité   et  de  fraude  fiscale,     6  entreprises  sur  14  ont  acquité  leurs  bordereaux  dont  2  partiellement;     1824  véhicules  ont  été  contrôlés,       708  véhicules  libérés  sur  place       et  686  retenus.     193  ont  été  libérés  après  avoir  rempli  leurs  obligations  fiscales:      (patente,  déclaration  définitive  de  revenu,  etc.)   22  
  23. 23. RESULTATS  DE  LA  LUTTE  ANTI  CONTREBANDE     Nombre  d’interven-ons  de  contrôle  :  47  ENTREPRISES     Liquidation  totale  à  date     Montant  encaissé     Créances  à  recouvrer  70,75  5,  208.60  gdes      47,  893,  643.80  gdes          22,  861,  564.80  gdes     23  
  24. 24. IV.- AMÉLIORATION DE L’IMAGE DE LA DGI   Mesures  de  transparence:       Affichage  des  tarifs  des  droits,  des  taxes  et  des  impôts     Création  de  l’Info-­‐centre     24  
  25. 25. AMÉLIORATION  DE  L’IMAGE  DE  LA  DGI     Amélioration  des  Infrastructures  Physiques  de  la   DGI.     Construction  de  Nouveaux  Bâtiments  Administratifs.   SEPT  (7)  BATIMENTS  DÉJÀ  INAUGURÉS    La  salle  de  Conférence  de  la  DGI    Le  Centre  de  Formation  de  la  DGI    DDI  du  Centre      ALI  de  Thomonde      ALI  de  Maïssade      ALI  de  Thomassique    CDI  d’Aquin   25  
  26. 26. 26  
  27. 27. 27  
  28. 28. CENTRE  DE  FORMATION  DE  LA  DGI   200 agents fiscaux ont déjà reçu leur formation 28  
  29. 29. 29  
  30. 30. 30  
  31. 31. AGENCE LOCALE DES IMPOTS MAΪSSADE 31  
  32. 32. 32  
  33. 33. CENTRE D’IMPOT D’AQUIN 33  
  34. 34. DIRECTION DEPARTEMENTALE DU SUD-EST 34  
  35. 35. DDI  DU  SUD-­‐EST   35  
  36. 36. QUATRE (4) NOUVEAUX BATIMENTS PRÊTS À ETRE INAUGURÉS  DDI  de  l’Ouest    DDI  de  la  Grand-­‐Anse,      CDI  de  Carrefour      DDI  du  Nord,     36  
  37. 37. DIRECTION  DEPARTEMENTALE  DES  IMPÔTS  DE  L’OUEST   37  
  38. 38. DIRECTION DEPARTEMENTALE DES IMPÔTS DE GRAND-ANSE 38  
  39. 39. CDI DE CARREFOUR 39  
  40. 40. DIRECTION DEPARTEMENTALE DES IMPÔTS DU NORD 40  
  41. 41.   QUATORZE  (14)  PROJETS  EN   COURS   41  
  42. 42. PROJETS  EN  COURS   COTES-DE-FER 42  
  43. 43. MARIGOT 43  
  44. 44. CAYES-JACMEL 44  
  45. 45. QUATORZE  (14)  PROJETS  EN  COURS     PORT-­‐DE-­‐PAIX     ST  LOUIS  DU  NORD     JEAN  RABEL     OUANAMINTHE     FORT-­‐LIBERTE     GONAÏVES     MIREBALAIS     CROIX-­‐DES-­‐BOUQUETS     PETION-­‐VILLE  (AGRANDISSEMENT)     GRESSIER     CDI  DE  DELMAS   45  
  46. 46. PERFORMANCE  DES  RECETTES  SUR  LES  TROIS  DERNIERS  EXERCICES   EXERCICE   REALISATIONS   PROGRESSION   ANNUELLE   2010-­‐2011   14,842,730,265.53   -­‐   2011-­‐2012   18,276,004,890.95   3,433,274,625.42   27.70%   2012-­‐2013   18,954,593,325.94   678,588,434.99   3.71%   18,276,004,890.95   PROGRESSION   RELATIVE   18,954,593,325.94   14,842,730,265.53   2010-­‐2011     2011-­‐2012     2012-­‐2013     46  
  47. 47. ANALYSE  DES  REALISATIONS     DU  PREMIER  TRIMESTRE  DE   L’EXERCICE  2013-­‐2014   47  
  48. 48.       REPUBLIQUE  D'HAITI   DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EVOLUTION COMPARATIVE (REALISATIONS VERSUS PREVISIONS) POUR LE PREMIER TRIMESTRE EX : 2013 - 2014 (en millions de Gdes) Octobre 2013 Réalisation Prévision 2,146.37 2,092.90 Ecart absolu 53.47 Novembre relatif Réalisation Prévision 2.55% 1,294.33 1,394.76 Ecart absolu relatif (100.43) -11.49% Décembre Ecart Réalisation Prévision absolu 2,081.49 2,032.49 relatif 49.00 2.41% 1e TRIMESTRE Réalisation 5,522.19 Prévision 5,520.15 Ecart absolu relatif 2.04 0.04% Source  :  DAS   48  
  49. 49. I.-­‐  ANALYSE  REALISATIONS  /  PREVISIONS   •  RECETTES COLLECTEES: •  5,522.19 MILLIARDS DE GOURDES •  RECETTES PREVUES: •  5,520.15 MILLIARDS DE GOURDES •  UN surplus DE 2,04 MILLIONS DE GOURDES SOIT UN ECART POSITIF DE 0.04% 49  
  50. 50. 50  
  51. 51.  FACTEURS  EXPLICATIFS  DE  LA  PERFORMANCE  REALISEE    AU  COURS  DU  PREMIER  TRIMESTRE      Recouvrement  forcé  des  créances  fiscales    Dépistage  ciblé  de  nouveaux  contribuables    Réorganisation  de  la  structure  organisationnelle    Nouvelle  orientation  de  la  programmation  des  entreprises  mises  en  vérification    Intensification  de  la  campagne  de  vérification  de  la  TCA  des  1500  plus  grands  importateurs    Gel  de  quitus  des  entreprises  en  reste  avec  leurs  obligations  fiscales    Contrôle  sur  pièces    Effort  de  modernisation    Lutte  contre  la  corruption    Informatisation  des  villes  de  provinces    Amélioration  de  la  qualité  de  service  au  niveau  des  provinces  par  la  création  d’un  meilleur   cadre  d’accueil  pour  les  contribuables  (Construction  de  nouveaux  locaux)    Effort  de  collecte  auprès  des  entreprises  publiques   51  
  52. 52. COMPARAISON,  EN  MILLIONS  DE  GOURDES,  DES  PREVISIONS  AUX  RECETTES  COLLECTEES AU  COURS  DU  PREMIER  TRIMESTRE  (OCTOBRE  @  DECEMBRE) EXERCICE  2013-­‐2014 5,522.19   REALISATION 5,520.15   PREVISION 52  
  53. 53. II.-­‐  ANALYSE  EN  GLISSEMENT     EN GLISSEMENT ANNUEL   REALISATION Oct @ Déc 2013: 5,522.19 MILLIARDS DE GDES   REALISATION Oct. @ Déc 2012 : 4,970.62 MILLIARDS DE GDES   UN surplus DE 551.57 MILLIONS DE GOURDES SOIT UN ECART POSITIF DE 11.10% 53  
  54. 54.                                                                     REPUBLIQUE  D'HAITI   DIRECTION GENERALE DES IMPOTS EVOLUTION COMPARATIVE DES RECETTES DU PPREMIER TRIMESTRE EN GLISSEMENT ANNUEL REALISATIONS 13-14 VS REALISATIONS 12-13 Réalisations Octobre 2013 2,146.37 Octobre 2012 1,871.03 Ecart Absolu 275.34 Relatif Réalisations Nov 2013 Nov 2012 14.72% 1,294.33 1,368.86 Ecart Absolu (74.53) Relatif Réalisations Déc 2013 -9.81% 2,081.49 Ecart Déc 2012 Absolu 1,730.73 350.76 Réslisations Ecart Relatif Trim1-13- 14 Trim1-12- 13 Absolu Relatif 20.27%5,522.19 4,970.62 551.57 11.10% Source  :  DAS   54  
  55. 55. III.-­‐  PROJECTIONS  EN  GLISSEMENT     PROJECTION Oct 2013 @ Sept. 2014: 21,31 MILLIARDS DE GDES   REALISATION Oct. 2012 @ Sept. 2013: 18,95 MILLIARDS DE GDES UN surplus DE 2,36 MillIArds DE GDES SOIT UN ECART POSITIF DE 12.44% 55  
  56. 56. CONCLUSIONS  ET   RECOMMANDATIONS   56  
  57. 57.   Somme   toute,   considérant   la   capacité   réelle   de   l’Administration  et  l’évolution  générale  de  l’économie   en   2013-­‐14   et   des   variables     incontrôlables   de   l’environnement   sociopolitique,   le   montant   des   recettes  à  collecter  est  de  21,31  milliards  de  gourdes.   Pour  y  parvenir  tout  un  train  de  mesures  doivent  être   mises  en  application.   57  
  58. 58. LES  MESURES  A  ADOPTER   1.  Renforcement  du  pouvoir  de  contrôle  et  de  vérification  de  la  DGI,   2.  Meilleur  support  de  la  DIF  en  matière  de  contrôle  de  gestion.   3.  Meilleure  évaluation  et  diminution  des  franchises  non  industrielles  et  non   légales.  A  souligner  que  le  montant  des  exonérations  sur  la  TCA  pour   l’exercice  2012-­‐13  s’est  élevé  à  plus  de  3.9  milliards  de  gourdes.   4.  Renforcement  institutionnel  par  la  construction  de  nouveaux  locaux,  le   recrutement  et  la  formation  de  jeunes  cadres  universitaires  et  la   réorganisation  de  la  structure  administrative  interne.   58  
  59. 59. 5.  Entreprendre  une  campagne  de  vérification  de  la  TCA  des  1500   plus  grands  importateurs.   6.  Emettre  des  vignettes  de  plaques  d’immatriculation  de  véhicules     7.  Appliquer  en  toute  justice  et  équité  les  mesures  prévues  par  la   législation  haïtienne  en  matière  de  recouvrement  forcé  ,   8.  Geler  le  quitus  des  contribuables  impliqués  dans  des  activités  de   corruption  et  de  contrebande;  cette  disposition  visera  à  faire   baisser  le  nombre  de  cas  liés  à  ce  genre  d’activités.   59  
  60. 60. 9.  Exiger  le  certificat  de  quitus  dans  les  opérations  de  dédouanement  au  niveau  des   ports  de  province  en  vue  de  réduire  les  pertes  de  recettes  fiscales  et   formaliser  l’informel.   10.  Rendre  le  bâtiment  de  l’ancienne  PROMOBANK  opérationnel  afin  de  permettre  la   mise  en  fonctionnement  de  la  Direction  des  PME  et  celle  des  ONGs  et  Entreprises   Exonérées   11.  Redéployer  le  personnel  en  vue  de  doter  les  DDIs  et  CDIs  des  provinces  de   ressources  humaines  qualifiées  pour  assurer  l’optimisation  des  opérations  de   collecte  et  pour  la  prestation  d’un  meilleur  service  aux  contribuables  au  niveau  de   ces  points  de  perception;   60  
  61. 61. 12.  Elaborer  et  exécuter  un  projet  de  centralisation  des  données  et   d'interconnexion  des  points  de  perception  sur  l'ensemble  du  territoire   national;     13.  Elaborer  et  exécuter  un  projet  d'évaluation  des  potentialités  fiscales  des   différentes  régions  du  pays  (recensement  et  cartographie  de  la  population   fiscale)  ;   14.  Intensifier  la  campagne  de  déclaration  définitive  d’impôt  sur  le  revenu  au   niveau  du  secteur  privé.     61  
  62. 62.         REPUBLIQUE  D'HAITI   DIRECTION  GENERALE  DES  IMPOTS   QUANTIFICATION  DES  MESURES  D'ACCOMPAGNEMENT  DES  PREVISIONS  DE  L'EXERCICE  2013-­‐14       MESURES   COÛT   DATE  DE  DEMARRAGE   RECETTES  ESCOMPTEES   Campagne  de  vérifica:on  de  la  TCA  (1500   importateurs)     2e  trimestre                                                                                                                               997,581,540.72     Emission  de  vigne_es  de  plaque   d'ímmatricula:on   Campagne  de  recouvrement  forcé                                                                                                                     Projet   de   centralisa:on   et   Interconnexion   59,630,000.00     (Informa:sa:on)   Projet   d'évalua:on   d’Évalua:on   et                                                                                                                 d’améliora:on   des   rece_es   fiscales   par   80,000,000.00     communes.   TOTAL                                                                                                                 139,630,000.00     2e  trimestre   2e  semestre                                                                                                                                         4,500,000.00                                                                                                                                 600,000,000.00       2e  trimestre   2e  trimestre                                                                                                                           2,000,000,000.00     3,602,081,540.72     62  
  63. 63.       LE   TRAIN   DE   LA   REFORME   MET   RESOLUMENT   LE   CAP   SUR   LA   MODERNISATION.   A   L’HORIZON   DU   PLAN   STRATEGIQUE   QUINQUENNIAL,   LA   DIRECTION   G E N E R A L E   D E S   I M P Ô T S   D O I T   D E V E N I R   U N E   A D M I N I S T R A T I O N   F I S C A L E   P H A R E   D A N S   L E   DEVELOPPEMENT   NATIONAL   EN   ASSURANT   LA   SOUVERAINETE   FINANCIERE   DE   L’ETAT   PAR   LA   MOBILSATION   ACCRUE   DE   RECETTES,   LA   PROMOTION   DU   CIVISME   FISCAL,   DE   L’EQUITE   ET   SURTOUT     D’UN   SERVICE  DE  PROXIMITE  DE  QUALITE.   63  
  64. 64. MERCI !!! 64  

×