CENTRE  D’OPÉRATIONS D’URGENCE  NATIONAL
TEMPETE TROPICALE CHANTAL
RAPPORT DE SITUATION # 1
 Le   Secrétariat   permanent...
CENTRE  D’OPÉRATIONS D’URGENCE  NATIONAL
active au voisinage des côtes sud du pays, avec des cellules convectives plus ou
...
CENTRE  D’OPÉRATIONS D’URGENCE  NATIONAL
DÉPARTEMENTS ACTIONS ENTREPRISES
régulièrement identifiés. Les établissements dev...
CENTRE  D’OPÉRATIONS D’URGENCE  NATIONAL
DÉPARTEMENTS ACTIONS ENTREPRISES
et d’appui à d’éventuelles évacuations.
SUD-EST
...
CENTRE  D’OPÉRATIONS D’URGENCE  NATIONAL
 Les principaux ministères sectoriels ont créé et/ou activé leurs cellules de
cr...
CENTRE  D’OPÉRATIONS D’URGENCE  NATIONAL
Personnes en abris
o Au total, 203 personnes ont été accueillies dans les abris p...
CENTRE  D’OPÉRATIONS D’URGENCE  NATIONAL
o Diffusion et/ou relais de 40 messages courts, via les médias
sociaux. Ces messa...
CENTRE  D’OPÉRATIONS D’URGENCE  NATIONAL
La CRH a déployé 1790 volontaires à travers le pays. Au niveau de la
communicatio...
CENTRE  D’OPÉRATIONS D’URGENCE  NATIONAL
o En pleine campagne agricole, le Ministère a pré-positionné des
semences en prév...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

TEMPETE TROPICALE CHANTAL RAPPORT DE SITUATION # 1

1 384 vues

Publié le

TEMPETE TROPICALE CHANTAL RAPPORT DE SITUATION # 1

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
4 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 384
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
4
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

TEMPETE TROPICALE CHANTAL RAPPORT DE SITUATION # 1

  1. 1. CENTRE  D’OPÉRATIONS D’URGENCE  NATIONAL TEMPETE TROPICALE CHANTAL RAPPORT DE SITUATION # 1  Le   Secrétariat   permanent   de   gestion   des   risques   et   des   désastres   a   baissé   l’alerte   au   niveau de vigilance orange face aux menaces de fortes pluies, d’orages,  de  coups  de  vents et de grosses mers.  Par mesure   préventive,   le   Ministère   de   l’éducation   nationale   et   de   la   formation   professionnelle a reporté des examens officiels, prévus pour mercredi après-midi, jeudi et vendredi. Ceux-ci se dérouleront à partir du lundi 15 juillet.  Des compagnies aériennes ont annulé plusieurs vols en direction des Etats-Unis. Le trafic aérien intérieur a été également perturbé.  Le  Service  maritime  et  de  la  navigation  d’Haïti  a  interdit  toutes  les  opérations  de  cabotage   ainsi  que  d’autres  activités  nautiques  jusqu’à  nouvel  ordre. I. DATE ET HEURE Ce rapport couvre la période allant du mardi 9 juillet, à 10h00 am, au mercredi 10 juillet 2013 à 10h00 pm. II. ETAT DE LA SITUATION Un centre de basse pression, situé alors à deux jours des Petites Antilles, s’est transformé, le dimanche 7 juillet, en une tempête tropicale, baptisée Chantal, le premier système cyclonique de la saison à menacer Haïti. Après environ 72 heures de progression rapide au cours desquelles le Gouvernement avait décrété l’alerte au niveau de vigilance rouge, Chantal a perdu mercredi après- midi sa structure de tempête tropicale. Celle-ci est devenue une onde tropicale
  2. 2. CENTRE  D’OPÉRATIONS D’URGENCE  NATIONAL active au voisinage des côtes sud du pays, avec des cellules convectives plus ou moins dispersées. Le Secrétariat permanent de gestion des risques et des désastres (SPGRD) a ainsi baissé, le mercredi 10 juillet en début de soirée, l’alerte au niveau de vigilance orange en raison des menaces de fortes pluies, d’orages, de coups de vents et de grosses mers, qui demeuraient toujours sur Haïti, notamment sur la presqu’île Sud. III. SITUATION MÉTÉO AU NIVEAU DES DEPARTEMENTS Globalement, les dix départements géographiques du pays ont connu, ce mercredi, un temps nuageux, avec des pluies intermittentes et de légers coups de vents. Toutefois, presque toutes les communes du département du Sud ont enregistré des averses, toujours dans l’après-midi, et des vents modérés ont soufflé sur l’Île-à-Vache. Sur la côte sud, la mer était agitée, en particulier à Côte-de-Fer (Sud-est). DÉPARTEMENTS ACTIONS ENTREPRISES TOUS LES DÉPARTEMENTS  Les structures de protection civile ont procédé à l’activation des Centres d’opérations d’urgence et tenu des réunions régulières de coordination ;  Les Secrétaires généraux des Délégations et des Vices-Délégués ont assuré la coordination des Centres d’opérations d’urgence départementaux (COUD), en l’absence des Délégués départementaux en déplacement. Ils ont bénéficié de l’appui des Coordonnateurs techniques départementaux de la protection civile et d’un Directeur départemental technique, en fonction des protocoles ;  Les structures de protection civile, à tous les niveaux, ont relayé les informations sur la situation météorologique au fur et à mesure que le CNM émettait les bulletins spéciaux ;  Les Directions techniques des COU ont assuré la transmission régulière des informations aux autorités locales, communales et départementales, suivant la chaine de communication établie. OUEST  Suite au lancement de l’ordre d’évacuation, des maires de la zone métropolitaine (Cité Soleil, Croix-des-Bouquets, Pétion-Ville, Port- au-Prince et Tabarre) ont préparé 5 abris provisoires sur les 49
  3. 3. CENTRE  D’OPÉRATIONS D’URGENCE  NATIONAL DÉPARTEMENTS ACTIONS ENTREPRISES régulièrement identifiés. Les établissements devant servir de sièges d’examen allaient être retenus en dernier recours ;  La DINEPA a mis à la disposition du département 5 citernes d’eau. Des techniciens en eau potable ont intégré les comités communaux de protection civile ;  Le MARNDR a fermé les écluses de canaux d’irrigation au niveau de la Plaine de Léogâne, de l’Arcahaie et de Cabaret. Ce ministère a également pré-positionné des engins lourds, conjointement avec la CNE ;  Le MTPTC a déployé des brigades de surveillance au niveau de plusieurs axes routiers de la zone métropolitaine (à Tabarre : Fleuriot, Carrefour Rita ; à Gressier : Mariani ; à Pétion-Ville : morne du Canapé-Vert…). CENTRE  Les autorités communales ont procédé à la préparation de 10 abris provisoires et lancé l’ordre d’évacuation ;  Les coordinations communales ont mobilisé environ 150 volontaires de la DPC et de la CRH dans 5 communes (Hinche, Maïssade, Thomonde, Cerca La Source, Mirebalais) ;  L’EDH a réparé le circuit électrique de Hinche à Cange, après la rupture d’un câble provoquée par la chute d’un arbre. Par ailleurs, cette compagnie a coupé le courant électrique à Maïssade, où un poteau électrique risquait de chuter sur la berge de la rivière de Maïssade. GRAND-ANSE  Les autorités locales ont ouvert une dizaine d’abris provisoires pour accueillir d’éventuels déplacés : SUD  Les communes ont mobilisé au total 300 volontaires :  La Coordination départementale de la protection civile a mis à disposition de 17 volontaires de la Croix-Rouge et de la protection civile, 150 pancartes pour des actions de sensibilisation ;  Le maire de l’Île à Vache a procédé à l’évacuation de 16 personnes qui se trouvaient sur l’Îlot Pierre Le Nantin ;  La commune des Cayes a ouvert 28 abris provisoires ;  Le Ministère de l’Economie et des Finances a pris des dispositions pour émettre un chèque d’un montant de HTG 150.000 pour initier les actions de premières réponses dans le Sud. NIPPES  Le département a mobilisé une centaine de membres de comités communaux et des brigadiers pour des activités de sensibilisation
  4. 4. CENTRE  D’OPÉRATIONS D’URGENCE  NATIONAL DÉPARTEMENTS ACTIONS ENTREPRISES et d’appui à d’éventuelles évacuations. SUD-EST  Les structures de protection civile ont initié une évacuation, ciblant la population du bord de mer vers le Centre Polyvalent (abris provisoire) ; mer agitée à Côte-de-Fer. ARTIBONITE  La PNH a procédé à l’évacuation préventive de 238 prisonniers de prison centrale des Gonaïves vers les prisons de St-Marc, de l’Arcahaie, de la Croix-des-Bouquets et le Pénitencier national. La compagnie Dignité a mis 5 autobus à disposition de la police nationale pour faciliter cette opération :  Les TPTC ont enlevé un arbre déraciné qui obstruait le passage des eaux sous le Pont Pivert à St Marc NORD  Le département a mobilisé au moins 200 pour des activités de sensibilisation et d’appui à d’éventuelles évacuations. NORD-EST  Le département a déployé 96 volontaires pour la sensibilisation porte-à-porte à Fort-Liberté, Ouanaminthe et Trou-du-Nord NORD-OUEST  Le département a procédé à l’ouverture de 12 abris provisoires dont 5 à Port-de-Paix :  Le Ministère des finances a transféré vers le département HTG 2.000.000,00 à partir des fonds d’urgence, pour les actions de premières réponses  Le département a déployé plus d’une trentaine de volontaires sur Port-de-Paix pour des actions de sensibilisation. IV. ACTIONS ENTREPRISES AU NIVEAU CENTRAL  Depuis la naissance de la tempête tropicale Chantal, le dimanche 7 juillet, le Centre national de météorologie a assuré la surveillance du phénomène et diffusé 15 bulletins spéciaux ;  Le Secrétariat permanent de gestion des risques et des désastres a procédé à l’activation du Centre d’opérations d’urgence national sur la base des informations fournies par le CNM. Au moins cinq réunions de coordination ont été réalisées avec les différents secteurs nationaux et les représentants de la coopération internationale ;
  5. 5. CENTRE  D’OPÉRATIONS D’URGENCE  NATIONAL  Les principaux ministères sectoriels ont créé et/ou activé leurs cellules de crise et la Croix-Rouge haïtienne (CRH) a activité sa Cellule opérationnelle d’urgence ;  La Direction technique du COUN (DTCOUN) a : o relayé les informations sur la situation météorologique au fur et à mesure que le CNM émettait les bulletins spéciaux ; o assuré la transmission régulière des informations aux autorités hiérarchiques du pays, suivant la chaine de communication établie (MICT, Primature et Présidence) ; o partagé des informations relatives aux besoins non couverts dans le plan de contingence avec tous les secteurs ; o révisé la stratégie nationale d’évacuation, conjointement avec le MAST, la CRH et l’OIM o soumis une requête au MICT en vue de disposer des moyens nécessaires pour le fonctionnement du COUN ;  Plus d’une trentaine de partenaires se sont mobilisés en appui au Système national de gestion des risques et des désastres A. Services à la population/MAST o Mobilisation de trente (30) autobus par le CTEGAP, avec l’appui de l’OIM pour faciliter l’évacuation de la population des zones à risque ; o Des actions de sensibilisation menées dans 22 camps dans la perspective de l’évacuation des personnes les plus vulnérables vers 9 abris identifiés ; o La cellule Protection a été activée en vue de contrôler la qualité des activités de Réponse à apporter ; o 745 abris préparés jusqu’à 5h00 pm à recevoir la population, au besoin Abris disponibles  Artibonite : 126  Sud : 28  Sud-Est : 190  Nord : 195  Nord-Ouest : 24  Nord Est : 13  Nippes : 115  Grand Anse : 4 (centre-ville)…  Ouest : 5 (zone métropolitaine) …  Centre : 45
  6. 6. CENTRE  D’OPÉRATIONS D’URGENCE  NATIONAL Personnes en abris o Au total, 203 personnes ont été accueillies dans les abris provisoires (16 personnes à l’Île-à-Vache (Sud), 150 à Côte-de-Fer (Sud-est), 20 à Cerca-la-Source et 17 à Lascahobas (Centre). B. Sécurité publique et protection Des mesures préventives ont été prises au niveau de la prison des Gonaïves se trouvant en zone inondable. 238 prisonniers ont été évacués vers d’autres prisons : o Croix des Bouquets : 75 o Saint Marc : 99 o Arcahaie : 20 o Pénitencier de Port-au-Prince : 44 C. Information du public Le Pool de communication a pu mobiliser 11 membres pour répondre aux 7 fonctions essentielles en situation d’urgence. Les medias du pays utilisent pour la plupart, les mêmes messages que ceux émis par le COUN. Le Pool a réalisé les actions suivantes : o Réalisation de 4 conférences de presse et 5 points de presse ; 126 45 4 115 195 13 24 5 28 190 0 50 100 150 200 250
  7. 7. CENTRE  D’OPÉRATIONS D’URGENCE  NATIONAL o Diffusion et/ou relais de 40 messages courts, via les médias sociaux. Ces messages portaient sur les consignes de sécurité, la mobilisation des structures de protection civile et gouvernementales et l’évolution de la situation météorologique en lien avec le passage de la tempête tropicale Chantal ; o Diffusion par publipostage de 10 des 13 bulletins spéciaux émis par le CNM ; o Alimentation régulière de la boite à outils numérique destinée aux médias et aux partenaires du SNGRD, en fonction de l’évolution de la situation ; o Maintien du contact avec le bureau de communication de la Primature et les différentes institutions représentées au Pool de communication ; o Monitoring et rectification de certaines informations ; o Diffusion du communiqué du MICT demandant aux Secrétaires Généraux des délégations de pallier l’absence des Délégués en voyage (décret du 17 mai 1990 sur la délégation) ; o La RTNH a détaché une équipe au COUN en vue de garantir une couverture permanente de la gestion de l’événement. D. Traitement des données Les 9 et 10 juillet, cette aire a analysé et traité les données collectées au niveau des dix départements et des secteurs. Elle a produit un rapport de situation. E. Assistance humanitaire internationale La DTCOUN a organisé notamment des réunions conjointes avec la communauté humanitaire internationale afin de : o Déterminer la situation en termes de mobilisation et les gaps à couvrir. Un rapport spécifique est disponible ; o Planifier les évaluations sectorielles, au besoin. F. CRH
  8. 8. CENTRE  D’OPÉRATIONS D’URGENCE  NATIONAL La CRH a déployé 1790 volontaires à travers le pays. Au niveau de la communication, 2.5 millions de SMS sur les consignes de sécurité ont été envoyées. G. AGERCA o L’AGERCA a fourni un appui à la diffusion des bulletins météorologiques spéciaux à travers son réseau ; o Des dispositions ont été prises pour que la compagnie DIGICEL mette à disposition d’une quarantaine de gestionnaires d’urgence des crédits téléphoniques humanitaires. V. ACTIONS ENTREPRISES PAR LES SECTEURS A. TRAVAUX PUBLICS Le Ministère a mobilisé toutes les firmes, qui sont sous contrat avec lui, pour des interventions, au besoin. Par ailleurs, la DINEPA, en fonction de son plan de contingence régulièrement mis à jour, a pris des dispositions pour assurer l’approvisionnement en eau des populations, en cas de désastre. B. SANTÉ Le Ministère a prépositionné des stocks de médicaments face aux risques liés au choléra et à la grippe A(H1N1), respectivement en prévision des inondations et de la concentration dans les abris et les résidences. Le secteur a renforcé le niveau de surveillance. C. ENVIRONNEMENT o Le Ministère a activé sa cellule de crise ; o Le Ministère a également mobilisé une quarantaine d’agents du corps de surveillance, formés et équipés pour des interventions rapides, notamment pour l’émondage, déblayage des rues. D. AGRICULTURE o Le Ministère a activé sa cellule de crise ;
  9. 9. CENTRE  D’OPÉRATIONS D’URGENCE  NATIONAL o En pleine campagne agricole, le Ministère a pré-positionné des semences en prévision du passage de la tempête tropicale Chantal sur le pays. E. EDUCATION Par mesure préventive, le Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle a reporté des examens officiels, prévus pour mercredi après-midi, jeudi et vendredi. Ceux-ci doivent se dérouler à partir du lundi 15 juillet. Sources d’information : les coordinations départementales de protection civile et secteurs Prochain rapport de situation : 11 juillet 2013, 06h00 pm

×