SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE LA PRIMATURE
VINGT-HUITIEME CONSEIL DE GOUVERNEMENT
Port-au-Prince
Mercredi 9 Avril 2014
Compte-ren...
7. Yanick MEZILE, Ministre à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes.
8. Lener RENAULD, Ministre de la Défense.
9. ...
22. Robert LABROUSSE, Secrétaire d’Etat à la Coopération Externe.
23. Michel PRESUME, Secrétaire d’Etat à la Planification...
Ordre du jour
THEME
«STRATEGIE GOUVERNEMENTALE DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETE ET
L'EXCLUSION SOCIALE»
6h pm
1. Propos d’intro...
Propos d’introduction
Le 28ème
Conseil de Gouvernement est ouvert à 7h 45 p.m. par le Premier
Ministre Son Excellence Mons...
secteur financier comme banquier pendant huit (8) ans. Son plan d’action est de travailler
pour le développement de la cro...
Politiques. Ancien inspecteur des voiries à la Mairie de Pétion-ville, fondateur du parti
politique avec l’ex-président Re...
7. Le Ministre de l’Education et de la Formation Professionnelle, Monsieur Nesmy
MANIGAT, salue le Président de la Républi...
Après la présentation des nouveaux Ministres du Gouvernement, le Premier Ministre Son
Excellence Laurent Salvador LAMOTHE,...
souligné que tout un travail a été déjà fait par le Gouvernement pour s'attaquer au problème de la
pauvreté extrême, souli...
La Ministre explique que les axes stratégiques poursuivis par ce plan sont de :
- Réduire les inégalités et promouvoir l’i...
Présentation des principaux résultats de l’étude d’impact du Programme
EDE PÈP.
La Coordonnatrice de l’Observatoire Nation...
L’ONPES pour sa part recommande au Gouvernement de :
- Assurer un ciblage plus efficace ou aller vers une généralisation d...
Compte tenu de ces obstacles, la satisfaction des besoins alimentaires est très
faible dans le pays. Donc pour pallier à c...
Desizyon ki sòti nan 28ièm
Konsèy Gouvènman an
Desizyon 1
Tout Minis yo dwe li plan daksyon pou fè bese povrete nan peyi a...
Desizyon 9
Pwochen Gouvènman Lakay ou ap fèt 26 avril nan Mibalè. Direktè Kabinè an ak Sekretè Jeneral
Primati a dwe voye ...
Desizyon 17
Semèn kap vini an Direktè Kabinè Premye Minis lan dwe mande BRH vinn fè yon prezantasyon
sou pwopozisyon mikro...
Desizyon 26
Mesye Jean Marie Altema dwe fè yon swivi ijan sou senk òdinatè ke CONATEL te pwomèt nan
Gouvènman Lakay ou kit...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Compte-rendu intégral du 28ème Conseil de Gouvernement.

2 244 vues

Publié le

Le vingt-huitième Conseil de Gouvernement s’est réuni le mercredi 9 Avril 2014 à la salle de Conférence de la Primature sous la présidence du Premier Ministre Son Excellence Monsieur Laurent Salvador LAMOTHE.

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 244
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
41
Actions
Partages
0
Téléchargements
29
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Compte-rendu intégral du 28ème Conseil de Gouvernement.

  1. 1. SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE LA PRIMATURE VINGT-HUITIEME CONSEIL DE GOUVERNEMENT Port-au-Prince Mercredi 9 Avril 2014 Compte-rendu intégral Le vingt-huitième Conseil de Gouvernement s’est réuni le mercredi 9 Avril 2014 à la salle de Conférence de la Primature sous la présidence du Premier Ministre Son Excellence Monsieur Laurent Salvador LAMOTHE. Membres présents 1. Laurent Salvador LAMOTHE, Premier Ministre et Ministre de la Planification et de la Coopération Externe. 2. Jean Renel SANON, Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique. 3. Thomas JACQUES, Ministre de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural. 4. Jacques ROUSSEAU, Ministre des Travaux Publics, Transports et Communications. 5. Charles JEAN JACQUES, Ministre des Affaires Sociales et du Travail. 6. Monique ROCOURT, Ministre de la Communication.
  2. 2. 7. Yanick MEZILE, Ministre à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes. 8. Lener RENAULD, Ministre de la Défense. 9. Jean Jumeau RENE, Ministre à la Sécurité Energétique. 10. Marie Carmelle Rose Anne AUGUSTE, Ministre Chargée des Droits de l’Homme et de la Lutte contre l’Extrême Pauvreté. 11. Nesmy MANIGAT, Ministre de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle. 12. Marie Mimose FELIX, Ministre chargée de la promotion de la Paysannerie. 13. Wilson LALEAU, Ministre du Commerce et de l’Industrie. 14. Rudy HERIVEAUX, Ministre de la Communication. 15. Himmler REBU, Ministre de la Jeunesse, des Sports et de l’Action Civique. 16. Marie Carmelle JEAN-MARIE, Ministre de l’Economie et des Finances. 17. François GUILLAUME II, Ministre des Haïtiens Vivant à l’Etranger. 18. Patrick Sully JOSEPH, Ministre Délégué et Chargé du Renforcement des Partis Politiques. 19. Henry Robert STERLIN, Secrétaire d’Etat aux Affaires Étrangères. 20. Ronald DECEMBRE, Secrétaire d’Etat aux Finances. 21. Philippe CINEAS, Secrétaire d'État aux Travaux Publics et Transports et Communications.
  3. 3. 22. Robert LABROUSSE, Secrétaire d’Etat à la Coopération Externe. 23. Michel PRESUME, Secrétaire d’Etat à la Planification. 24. Pierre Michel LUBIN, Secrétaire d’Etat aux Collectivités Territoriales. 25. Hérold ISRAEL, Secrétaire d’Etat à la Communication. 26. Pierre André GEDEON, Secrétaire d’Etat à l’Environnement. 27. Michel CHANCY, Secrétaire d’Etat à la Production Animale. 28. Fresnel DORCIN, Secrétaire à la Production Végétale. 36. Vernet JOSEPH, Secrétaire d’Etat à la Relance Agricole. 37. Marina GOURGUES, Secrétaire d’Etat à la Formation Professionnelle. 38. Colombe Emilie Gessie MENOS, Secrétaire d’Etat au Tourisme. 39. Oswald THIMOLEON, Secrétaire d’Etat à l’Alphabétisation. 40. Gérald ORIOL, Secrétaire d’Etat à l’Intégration des Personnes Handicapées. 41. Gabrielle HYACINTHE, Secrétaire d’Etat à la Jeunesse et à l’Action Civique. 42. Pierre Estanislas Cantave NEPTUNE, Secrétaire d’Etat à la Sécurité Publique.
  4. 4. Ordre du jour THEME «STRATEGIE GOUVERNEMENTALE DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETE ET L'EXCLUSION SOCIALE» 6h pm 1. Propos d’introduction Son Excellence Monsieur Laurent Salvador LAMOTHE (10 mn) 2. Lecture de l’Ordre du Jour Le Secrétaire Général de la Primature, Monsieur Lucien FRANCOEUR (5 mn) 3. Introduction du nouveau cabinet ministériel 4. Présentation de la feuille de route de chaque Ministre 5. Présentation du Plan d'Action pour la Réduction de la Pauvreté Extrême en Haïti (PAARP) 5.1 Intervention du Premier Ministre Son Excellence Monsieur Laurent Salvador LAMOTHE (10 mn) 5.2 Intervention du Ministre Thomas JACQUES (10 mn) 5.3 Intervention du Ministre Charles JEAN-JACQUES (10 mn) 5.4 Intervention de la Ministre Marie Carmelle Rose Anne AUGUSTE (10 mn) 5.3 Présentation de la lutte contre l'exclusion sociale par le FAES Directeur Général Klaus EBERWEIN (10 mn) 5.4 Présentation de l'Étude d'impact des Programmes Ede Pèp par l'ONPES Coordonnatrice Shirley AUGUSTIN (10 mn) 6. Rapport d'exécution de l'activité «Gouvènman Lakay ou» - Jérémie Délégué Départemental de la Grand-Anse Wiener Norman (10 mn)
  5. 5. Propos d’introduction Le 28ème Conseil de Gouvernement est ouvert à 7h 45 p.m. par le Premier Ministre Son Excellence Monsieur Laurent Salvador LAMOTHE qui salue les Ministres en général et les nouveaux Ministres en particulier, membres du nouveau Gouvernement d’ouverture et d’efficacité issu de l’accord d’EL Rancho. Par ailleurs, le Premier Ministre confirme l’engagement de ce nouveau Gouvernement à travailler dans l’intérêt du peuple haïtien c’est -à-dire à adopter la politique de l’option préférentielle pour les pauvres dans la réalisation des différents programmes ministériels. Parallèlement, le Premier Ministre a souhaité un joyeux anniversaire à la Secrétaire d’Etat à la Formation Professionnelle, Madame Marina GOURGUES, à l’occasion de son cinquantième (50ème ) anniversaire de naissance. Il a profité de la circonstance pour exprimer ses condoléances aux proches et parents du journaliste Lambert DULY, mort le 4 avril écoulé, suite d’un cancer lymphatique courageusement supporté. Revenant sur l’accord d’El Rancho, le Premier Ministre a expliqué que le Président Michel Joseph MARTELLY a procédé à la nomination des nouveaux membres du Gouvernement d’ouverture et d’efficacité dont la priorité est la compétence qui facilitera la mise en place des plans d’action. Après ses propos, le Premier Ministre passe la parole au Secrétaire Général de la Primature, Monsieur Lucien FRANCOEUR, pour la lecture des différents points de l’ordre du jour du 28e Conseil de Gouvernement. Ce dernier, lit minutieusement l’ordre du jour et repasse la parole au Premier Ministre qui demande aux nouveaux Ministres du Gouvernement de se présenter. Introduction du nouveau cabinet ministériel 1. La Ministre de l’Economie et des Finances, Madame Marie Carmelle JEAN-MARIE qui est de retour au sein de l’équipe gouvernementale, ne pense pas qu’elle doit se présenter vu que son travail antérieur a été évalué positivement par le Président de la République et le Premier Ministre qui lui ont demandé de réintégrer le Gouvernement pour faire, selon elle, ce qu’elle savait déjà faire à savoir les finances. Elle explique avoir travaillé dans le
  6. 6. secteur financier comme banquier pendant huit (8) ans. Son plan d’action est de travailler pour le développement de la croissance économique et la création des richesses. 2. La Ministre de la Culture, Madame Monique ROCOURT précise qu’elle vient du secteur privé. Elle témoigne avoir travaillé au niveau de l’ISPAN pendant un certain temps et a assuré pendant un an sa direction. Madame ROCOURT apprend que l’ISPAN distingue neuf (9) organismes autonomes (le Bureau Nationale d’Ethnologie, l’ISPAN, le MUPANAH, l’ENARTS, la Bibliothèque Nationale, la DNL, etc.) qui ont un apport considérable dans la reconstruction du pays. Elle opine que la culture a un rôle prioritaire. Est-ce pourquoi, elle fait comprendre qu’une reconstruction qui marchera de pair avec la culture suppose toujours les questions suivantes : pour quoi construire ?- Pour qui construire ?- Avec quelle vision ?- Alors, elle exprime que son objectif consiste à agir pour la préservation de la culture mais aussi pour une identité haïtienne plus forte. 3. La Ministre des Haïtien Vivant à l’Étranger, Monsieur François GUILLAUME II, salue le Gouvernement, la diaspora et le peuple Haïtien. Economiste de formation, il est par expérience un chef d’entreprise, et a travaillé auprès de la Chambre du Commerce Haïtiano-Américaine pendant cinq (5) ans en Floride. Il rappelle avoir été Consul Général d’Haïti en Floride depuis 2 ans. Son intégration dans le Gouvernement d’ouverture et d’efficacité conduit le Maire de Miami à l’adoption du 8 avril comme jour de François GUILLAUME II. Son objectif consiste d’abord à enclencher le processus de recensement de la diaspora, l’évaluation de ses fonds d’investissement, la construction d’un réseau de centres d’accueil pour recevoir les doléances de la diaspora et la mise sur pied une politique de redressement de l’image du pays dans un rapport de transversalité avec le Ministère du Tourisme et le Ministère de la Culture. Il manifeste également la volonté de réaliser à partir de la semaine du 20 avril, ce qu’il appelle la semaine de la diaspora. 4. Le Ministre Délégué et Chargé du Renforcement des Partis Politiques, Monsieur Patrick Sully JOSEPH, salue les membres du Gouvernement, le peuple Haïtien, les partis politiques. Originaire de la Petite Rivière des Nippes, il a étudié la Gestion et les Sciences
  7. 7. Politiques. Ancien inspecteur des voiries à la Mairie de Pétion-ville, fondateur du parti politique avec l’ex-président René PREVAL, fondateur du Mouvement Travailliste Haïtien (MTH), Monsieur JOSEPH a travaillé au Parlement Haïtien. Son objectif consiste à présenter le plan d’action du Ministère, le recensement des partis politiques, la rencontre des acteurs pour la formation des membres des partis politiques, l’établissement des rapports avec les médias d’Etat pour la présentation des projets de société ou vision des partis politiques. 5. Le Ministre de la Défense, Monsieur Lener RENAULD, salue ses collègues du Gouvernement. Il explique avoir fait une carrière dans l’armée en même temps qu’il a été à l’INAGHEI. Il témoigne avoir suivi des formations dans son parcours d’ancien militaire sur trois (3) continents: l’Asie, l’Amérique et l’Europe. Il explique que sa présence dans le Gouvernement est d’assurer la défense du pays. Il félicite du même coup le Ministre JOAZILE pour les travaux réalisés au Ministère. 6. Le Ministre de la Communication, Monsieur Rudy HERIVAUX, Ancien Sénateur de la République, salue le Premier Ministre, le Gouvernement et la présence de La Très Honorable Michaëlle JEAN. Il rend dans son intervention un hommage public à son éminence le Cardinal Chibly LANGLOIS et aux acteurs et confrères des partis politiques qui ont favorisé par l’accord d’EL Rancho, son intégration au sein du Gouvernement d’ouverture et d’efficacité. Pour lui, le travail du Ministère de la Communication consiste à diffuser la politique du Gouvernement c’est-à-dire à donner une meilleure impulsion des réalisations du Gouvernement dans la stabilité et le progrès, en négociant avec les patrons des médias pour mieux donner vie à la démocratie. En dépit de sa position, il a fait remarquer que sa démarche ne consiste pas à museler la presse mais de préférence à pactiser avec elle. Il explique qu’il va se pencher sur le projet de loi organique du Ministère qui n’existe pas jusqu’à date. Entre temps, il propose un ensemble d’activités comme l’apparition d’un bulletin bimensuel, le e-bulletin, le mardi ou jeudi de la presse et la rédaction d’un document sur les réalisations des différents Ministères pendant les trois (3) ans du Gouvernement afin d’éviter l’intoxication du paysage politique.
  8. 8. 7. Le Ministre de l’Education et de la Formation Professionnelle, Monsieur Nesmy MANIGAT, salue le Président de la République Son Excellence Monsieur Michel Joseph MARTELLY et le Premier Ministre Son Excellence Monsieur Laurent Salvador LAMOTHE pour la responsabilité qu’ils lui ont confié. Selon Monsieur MANIGAT, être Ministre de l’Education est une lourde responsabilité au sein d’un Gouvernement. Originaire du Nord-Est, il a fait ses études universitaires à l’INAGHEI et les a poursuivies au Canada. Il rappelle qu’il a été fonctionnaire pendant trois (3) ans au Ministère de la Planification et de la Coopération Externe (MCPCE), co-fondateur du Groupe Croissance S.A. avec Kesner PHAREL en 1994 et Consultant international pour le Fonds Européen de Développement pour le bon fonctionnement du système éducatif Haïtien. Il est professeur d’Université et fut ancien président de la Chambre du Commerce du Nord-Est. Après sa présentation, Monsieur MANIGAT salue les Ministres de l’Education qui lui ont précédé pour les sacrifices qu’ils ont consentis. Son objectif consiste à motiver les différents groupes sociaux du secteur éducatif à savoir les directeurs, les professeurs, les inspecteurs et les cadres du MENFP. Il veut aussi mettre l'accent sur l'amélioration du PSUGO, le lancement des réformes sur la formation professionnelle, la modernisation de l’enseignement supérieur et la réalisation du pacte national de l’éducation avec tous les secteurs. 8. Le Ministre de la Jeunesse, des Sports et de l’Action Civique, Monsieur Himmler REBU, salue le Président de la République Son Excellence Monsieur Michel Joseph MARTELLY, le Premier Ministre Son Excellence Laurent Salvador LAMOTHE et les Parlementaires. Monsieur REBU se présente en tant qu’ancien Colonel des Forces Armées d’Haïti qui a fait des études approfondies en spécialisation et tactique d’entraînement militaire. Il a aussi fait carrière dans l’armée comme avocat militaire avec plus de 40 procès gagnés. Il souhaite que par son intégration au sein du Gouvernement il puisse passer de la théorie à la productivité. En ce sens, son objectif consiste à travailler autour de l’éveil civique et du patriotisme national et à axer ses actions sur la santé sportive.
  9. 9. Après la présentation des nouveaux Ministres du Gouvernement, le Premier Ministre Son Excellence Laurent Salvador LAMOTHE, reprend la parole et présente l’un après l’autre les nouveaux Secrétaires d’Etat du Gouvernement. Présentation du Plan d'Action pour la Réduction de la Pauvreté Extrême, Ministre Marie Carmelle Rose Anne AUGUSTE. Madame Marie Carmelle Rose-Anne AUGUSTE, la Ministre déléguée auprès du Premier ministre, chargée des droits humains et de la lutte contre la pauvreté extrême, a fait une brève présentation du plan stratégique nationale de la lutte contre la pauvreté extrême, à laquelle le Gouvernement s'attèle depuis octobre 2013. Ce plan conforme à la vision du Chef de l’État est de garantir les droits sociaux de la population. Elle rappelle qu’Haïti fut l’un des 193 États qui ont adoptés en 2000 la Déclaration du Millénaire. Ces Etats s’engageaient pour atteindre d’ici 2015 les 8 objectifs fixés dans cette déclaration. A savoir de : - réduire l'extrême pauvreté et la faim; - assurer à tous l'éducation primaire; - promouvoir l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes; - réduire la mortalité infantile; - améliorer la santé maternelle; - combattre le VIH/SIDA, le paludisme et les autres maladies; - assurer un environnement humain durable; - construire un partenariat mondial pour le développement. Le Ministre à la Sécurité Energétique a suggéré d’y ajouter l’accès à l’énergie pour la population. Selon la Ministre chargée de la Lutte contre l’extrême pauvreté, le respect du droit économique, social et culturel est la base de la stratégie pour atteindre ces objectifs. Elle a
  10. 10. souligné que tout un travail a été déjà fait par le Gouvernement pour s'attaquer au problème de la pauvreté extrême, soulignant que l’équipe actuelle au pouvoir a hérité d’un pays en ruine. Dans le but d’assurer l’effectivité du premier objectif, le Gouvernement a créé en 2012 trois (3) bureaux pour renforcer les politiques publiques contre la pauvreté extrême : le Bureau de la Ministre Déléguée Chargée des Droits Humains et de la Lutte contre la Pauvreté Extrême, le Bureau de la Ministre Chargée de la Promotion de la Paysannerie et le Bureau du Ministre Chargé de la Sécurité Energétique. Cette stratégie nationale est le fruit des efforts consentis pour maintenir la cohésion dans l'action gouvernementale. Elle participe de la vision sociale commune du Président MARTELLY et du Premier Ministre LAMOTHE qui font de la lutte contre la pauvreté et l'inclusion sociale, un véritable combat. En ce sens, l'option préférentielle pour les pauvres que prône le Chef du Gouvernement, s'appuie sur le respect et la dignité humaine du peuple haïtien. « Le Gouvernement travaille également au renforcement et à la systématisation du programme de protection sociale Ede Pèp, à travers l'alphabétisation, les services sociaux de base, l'éducation gratuite, les logements décents et la mise en place des restaurants communautaires dans les quartiers précaires » a souligné la Ministre. Ce plan vise sur une période de trois (3) ans à accélérer la réduction de la pauvreté et à parvenir à une société qui favorise la croissance économique inclusive, avec une égalité des droits et des opportunités pour tous et dans laquelle l’État est en mesure d’intervenir de manière holistique et à encourager la participation des parties prenantes. Rappelant que « les initiatives de lutte contre l’extrême pauvreté se concrétisent à travers la mise en œuvre du programme national de protection sociale Ede Pèp, qui compte plus de 2 millions de bénéficiaires. » Selon les données cartographiques, réalisées par le Centre National d'Information Géo-Spatiale (CNIGS), le sous-programme de « Cash Transfert » et « Ti manman Chéri » est présent depuis son lancement, dans 95 communes du pays, au profit de 113,205 mères de famille dans les 10 Départements.
  11. 11. La Ministre explique que les axes stratégiques poursuivis par ce plan sont de : - Réduire les inégalités et promouvoir l’insertion sociale ; - Promouvoir et développer le capital humain ; - Promouvoir l’insertion économique ; - Promouvoir le développement d’un environnement digne. Présentation de la lutte contre l'exclusion sociale par le FAES Le Directeur Général du FAES, Monsieur Klaus EBERWEIN explique que le pays est actuellement en chantiers au niveau des infrastructures scolaires. Par ailleurs, il informe que le programme Kore Etidyan élevé à 30.000 bénéficiaires pour l’année 2013, prévoit 30.000 bénéficiaires en 2014 pour l’Université d’Etat d’Haïti et les Universités régionales. Entre temps, il souligne que 93% bénéficiaires du programme Kore Etidyan sont des étudiants des Universités régionales contre 89% à l’UEH. En effet, Monsieur EBERWEIN a pris le soin de mentionner l’intégration de sept (7) nouvelles institutions scolaires dans ce programme. Selon le Directeur Général, 11.500 étudiants sont déjà inscrits pour cette année. Dans ce cas, il adopte une nouvelle méthode de paiement a partir d’une carte Kore Etidyan. De ce fait, il prévoit, à partir de la mise en application de cette nouvelle méthode, la possibilité de financement de laptops ou de tablettes pour les étudiants. Selon le Directeur Général du FAES, cette institution est un agent d’exécution qui réalise des programmes en partenariat avec les Ministères sectoriels du Gouvernement par des conventions. Dans son souci de détails, il avoue que la BID avait promis 250 millions de dollars à Haïti pour l’éducation. Dans ce cas, il explique que le FAES doit remettre à l’Etat Haïtien cette année les 69 écoles qui ont bénéficié du financement de la BID. D’après Monsieur EBERWEIN, les 250 millions de dollars sont répartis de la manière suivante : 81 millions pour la construction de 47 écoles par le FAES, 50 millions pour 22 autres écoles et 50 millions pour 20 écoles sous l’exécution d’UTE. Il a fait remarquer que les 250 millions de dollars seront débloqués par des opérations de 50 millions sur une durée de cinq (5) ans. Au sujet des 148 écoles du FAES, le Directeur pense que 69 seront exécutées en vue de donner accès à 70.000 bénéficiaires, et une création d’emplois autour de 160.000 pour un financement de 2,4 milliards de gourdes.
  12. 12. Présentation des principaux résultats de l’étude d’impact du Programme EDE PÈP. La Coordonnatrice de l’Observatoire Nationale de la Pauvreté et de l’Exclusion Sociale (ONPES), Madame Shirley AUGUSTIN, a fait savoir que le programme gouvernemental d’assistance sociale EDE PEP est très bien accueilli par la population. Selon une enquête menée en octobre 2013, par l’ONPES, grâce à un financement de l’Union Européenne, le programme d'entraide de l'Administration MARTELLY/LAMOTHE est plutôt apprécié par la population. Elle a rappelé que la majeure partie de sa présentation sera faite par la diffusion d'une vidéo. Lors de la présentation du document, la Coordonatrice de l'ONPES, a apporté des précisions concernant la méthodologie appliquée pour réaliser cette étude. Partant du principe que toute étude d'impact requiert une situation de référence pour chaque domaine d'enquête, pas moins de sept (7) indicateurs ont été déterminés avant la réalisation de l'étude. D'abord, pour ce qui est de la composante « Panier solidarité » deux indicateurs ont donc été retenus à savoir la qualité et la fréquence de distribution. Madame AUGUSTIN a profité par souligner les recommandations faites par l’ONPES ainsi que par les bénéficiaires, pour que le FAES améliore ses différents programmes. Les bénéficiaires enquêtés souhaitent que : 1. davantage de produits locaux soient mis dans les kits alimentaires distribués ; 2. les allocations en espèces et en natures soient augmentés; 3. la distribution des allocations soit plus régulier; 4. les composantes des allocations reçues soient diversifiées [renforcement des dispositifs existants : bibliothèques, laboratoires et cafétérias existants (Koré Etidyan); distribution d’autres types de semences (Koré Peyizan)]; 5. le Programme EDE PÈP devienne pérenne (ils souhaitent que les autorités compétentes légifèrent sur le Programme afin de lui garantir une existence légale et durable).
  13. 13. L’ONPES pour sa part recommande au Gouvernement de : - Assurer un ciblage plus efficace ou aller vers une généralisation de la couverture du Programme EDE PÈP ; - Garantir l’efficacité d’EDE PÈP en renforçant l’implication et les capacités des institutions publiques sectorielles ; - Transformer et concevoir EDE PÈP comme une politique publique globale (de protection sociale) ; - Mettre en place un dispositif d’accueil et d’information de proximité pour les bénéficiaires ; - Actualiser et mettre à jour les listes de bénéficiaires. Elle a terminé sa présentation sur une note de remerciement à l’endroit du Premier Ministre qui lui a permis d'expliquer le travail que réalise l’ONPES. Le Ministre de l’Agriculture, Monsieur Jacques THOMAS commence sa présentation pour dire que les données sur la pauvreté et des inégalités en Haïti sont alarmants. Selon le dernier rapport de l’IHSI, 2/3 de la population vit au dessous du seuil de la pauvreté et 70% d’entre eux vit en milieu rural. Monsieur THOMAS rappelle que la principale activité dans ce milieu reste et demeure l’agriculture. De ce fait, l’indice de l’extrême pauvreté est nettement plus important en milieu rural. D’après le Ministre, le secteur se trouve confronter à des obstacles qui l’empêchent de se développer. Parmi lesquels : - Insuffisance de l’investissement privé dans le secteur agricole - Insuffisance de l’investissement public (budget) - Inadéquation entre les cycles de production et les décaissements du Trésor Public - Aléas climatiques (cyclones, sécheresse, etc…) - Sous-équipement du secteur: faible mécanisation, outillage déficient - Déficit d’infrastructures rurales (irrigation/drainage, unités de conditionnement, de transformation, etc…
  14. 14. Compte tenu de ces obstacles, la satisfaction des besoins alimentaires est très faible dans le pays. Donc pour pallier à ce problème, le Ministre a fait savoir que le secteur exige un ensemble d’actions dont un appui au renforcement de l’agriculture familiale, le développement de l’agriculture commerciale (agro-business), le développement des infrastructures rurales et aménagement des bassins versants et l’amélioration de la gouvernance du secteur. Enfin de compte, le Ministre à fait savoir que la stimulation de la croissance nécessite une démarche spécifique du plan de la lutte contre l’extrême pauvreté doit cibler les catégories les plus vulnérables en leur permettant d’avoir accès aux semences, aux outils de base, aux engrais, aux animaux etc. Rapport d'exécution de l'activité «Gouvènman Lakay ou» à date. Le Délégué de la Grand-Anse, Monsieur Wiener NORMAN, déclare que des avancées sont entrain de se faire pour assurer l’effectivité des engagements pris lors de « Gouvenman Lakay ou » tenu à Jérémie. N.B : Le vingt-huitième Conseil de Gouvernement a pris fin, sous les auspices du Premier Ministre, Son Excellence Monsieur Laurent Salvador LAMOTHE, à 2h11 a.m.
  15. 15. Desizyon ki sòti nan 28ièm Konsèy Gouvènman an Desizyon 1 Tout Minis yo dwe li plan daksyon pou fè bese povrete nan peyi a paske plan sa pral fè pati de lis etap ke yo pral swiv (fèy de wout) nan Ministè ke yap dirije a. Desizyon 2 Nan lide pou pemèt popilasyon an konprann tout sa kap di nan Konsèy Gouvènman yo, Premye Minis lan deside ke tout prezantasyon yo fèt an kreyòl. Desizyon 3 Nan sousi pou fè bese povrete ekstrèm lan, Premye Minis lan raple tout Minis yo ke yo dwe reflechi sou enpak depans yo ka genyen sou desizyon Gouvènman poul garanti yon meyè avni pou jenès peyi a. Desizyon 4 Demen Minis Kilti a, Minis Finans lan ak Sekretè Deta Planifikasyon dwe komanse travay pou lansman renovasyon Palè San Sousi nan Milo si sa pot ko fèt. Desizyon 5 Minis Edikasyon Nasyonal la dwe bay Premye Minis la rapò sou pwototip lekol ki dwe konstwi ki pap koute twòp kòb e kap pèmèt nou konstwi plis lekol nan peyi a. Desizyon 6 Minis Edikasyon Nasyonal la dwe komanse pwosesis kap mennen nan konstriksyon plis lekol ak akreditasyon yo. Desizyon 7 Minis finans lan dwe òganize yon asiz sou finansman ajans miltilateral yo. Li dwe kòmanse ak BID sou zafè konstwiksyon lekòl yo. Desizyon 8 Direktè Jeneral FAES la dwe pran dispozisyon pou kòmanse ak demaraj konstwiksyon lekòl pou pitit pèp la.
  16. 16. Desizyon 9 Pwochen Gouvènman Lakay ou ap fèt 26 avril nan Mibalè. Direktè Kabinè an ak Sekretè Jeneral Primati a dwe voye yon ekip nan Mibalè yon semèn alavans pou byen prepare aktivite sa nan fè tout moun patisipe asosyason fanm, komès, plantè. Desizyon 10 Direktè Jeneral FAES la dwe pran tout disposizyon pou enstale plis DCP nan Ilavach pou pechè. Desizyon 11 Minis Komikasyon an dwe pran dispozisyon pou amelyore kominikasyon pou enfome popilasyon an sou bilan realizasyon ak avansman pwojè Ilavach yo. Desizyon 12 Chak Ministè dwe chwazi yon moun kom pwen fokal pou enplemantasyon e aplikasyon plan PAARP lan. Premye Minis lan chwazi Sekretè Deta Planifikasyon an Mesye Michel PRESUME kòm pwen fokal pou aplikasyon PARP nan MPCE. Pou UCLBP, yo chwazi Herve Bernis, pou FAES se Chèf Kabinè Direktè Jeneral la ke yo chwazi e pou Primati Premye Minis lan chwazi tèt li kom moun kap patisipe nan aplikasyon plan sa. Desizyon 13 Minis AUGUSTE an kolaborasyon ak Minis Ekonomi e Finans lan dwe òganize yon rankont avèk Bayè fon yo pou esplike yo enpòtans e kisa ki plan PARP lan. Desizyon 14 Pou enfòmasyon yo, tout Minis dwe konsilte manyèl pwosedi ekzekisyon bidjè a ak kad legal finans piblik yo. Desizyon 15 Minis Finans lan dwe pwopoze yon lòt pwosedi pou pote yon solisyon ak ti pwoblèm (iregilarite) ki genyen nan pwogram ede pèp la. Desizyon 16 FAES ansanm ak Ministè Kominikasyon an dwe prepare dokimantè kap fè pèp la pale sou efè ak enpak pwogram ede pèp la.
  17. 17. Desizyon 17 Semèn kap vini an Direktè Kabinè Premye Minis lan dwe mande BRH vinn fè yon prezantasyon sou pwopozisyon mikro kredi pou ti komès ak ti biznis pou Minis Finans lan, Minis Fanm lan, Minis Komès lan, Minis povrete extrèm e Minis Agrikilti an. Desizyon 18 Direktè Jeneral FAES la dwe travay an kolaborasyon ak Minis Finans lan pou fè pwogram sosyal yo mache byen nan enterè popilasyon an. Desizyon 19 Premye Minis lan envite Minis ak Sekretè Deta yo patisipe lè payroll e distribisyon pwogram ede pèp yo ap fèt. Desizyon 20 MEF ak FAES dwe pran dispozisyon pou fasilite dekèsman fon pwogram sosyal yo regilyèman. Desizyon 21 Sekretè Ronald DECEMBRE dwe fe vit pou rezoud pwoblèm ekspwopriasyon pou konstriksyon èpòt Okay lan. E Minis MTPTC an dwe pran dispozisyon poul anonse ofisyèlman demaraj konstriksyon vyadik Kafou a. Desizyon 22 Delege Depatmantal Grandans lan, Mesye Wiener NORMAN, se nouvo Kòwodonatè Plan espesyal Jeremi a. Desizyon 23 Chèf Kabinè Premye Minis lan dwe fè swivi ak Ministè Enteryè sou 25 motè kel te pwomèt nan Gouvènman Lakay ou kite òganize nan vil Jeremi. Desizyon 24 Minis Édikasyon an dwe asire swivi ak PNCS sou zafè kantin popilè a kite pwomèt nan Gouvènman Kay ou kite fèt Jeremi. Desizyon 25 Premye Minis lan deside ke Direktris PNCS lan dwe toujou patisipe nan tout Konsèy Gouvènman kap fèt yo.
  18. 18. Desizyon 26 Mesye Jean Marie Altema dwe fè yon swivi ijan sou senk òdinatè ke CONATEL te pwomèt nan Gouvènman Lakay ou kite fèt Jeremi. Desizyon 27 Avan vandredi 11 avril lan, Direktè Jeneral CONATEL lan dwe pran tout dispozisyon pou enstale òdinatè ke yo te pwomèt Lagonav yo. Desizyon 28 Sekretè Deta CHANCY dwe òganize yon rankont avèk Minis Mimose FELIX pou etabli yon plan redistribisyon DCP yo nan Grandans. Desizyon 29 Direktè Cabinè Premye Minis lan dwe fè swivi avèk Komite swivi GOL Jeremi sou tout angajman kite pran yo.

×