BRIGNANI Alison BURLOT Céline
DALMAGNE Laurie DUHEN Camille
LABORIE Lucas
ARMENTA-
ESPACES PUBLICS TOURISTIQUES
Ville de S...
TABLE DES MATIERES
INTRODUCTION
1. Présentation de la thématique générale…………….......…………pages 4 à 5
2. Présentation de l’...
  3	
  
TABLE DES ANNEXES
1. Plan de construction de l’ancienne gare de Saragosse….…..……..page 15
2. Photographies de l’es...
  4	
  
1. Présentation de la thématique générale
« Un espace public » est défini comme un espace physique relevant du dom...
  5	
  
artistiques développés partout dans la ville. Sa gastronomie est réputée pour les
tapas, mais les touristes vienne...
  6	
  
En 2011, la station était la sixième station du pays pour son nombre de voyageurs
sur les trajets de longue distan...
  7	
  
La station dispose de systèmes sophistiqués de vidéo surveillance, de scanner de
bagages, de détecteurs de métaux ...
  8	
  
En fin d’après-midi, aux alentours de dix-sept heures, la gare a commencé à se
remplir un peu plus. En effet, c’es...
  9	
  
PARTIE 2 – PRESENTATION DES PRINCIPAUX RESULTATS
1. Illustration des résultats obtenus
1.1 Illustration de la prop...
  10	
  
1.3 Illustration de la fréquentation générale de la gare par les usagers
A partir des résultats obtenus, nous obs...
  11	
  
1.5 Nuage de mots et adjectifs qui définissent le lieu
Ce nuage de mots nous représente les adjectifs qui ont été...
  12	
  
2. Compte-rendu de l’entretien
Ce qui est ressorti de l’entretien est très proche de ce que nous avons conclu à l...
  13	
  
fonctionnel, c’est-à-dire que hors de la station, il n’y a ni un arbre ni rien” pour
supporter la chaleur en été,...
  14	
  
CONCLUSION
Bien que la gare Zaragoza-Delicias se trouve en dehors du centre-ville de
Saragosse, elle connaît une ...
  15	
  
ANNEXES
1. Le plan de construction de l’ancienne gare de Saragosse
2. Photographies de l’espace étudié
2.1 L’expo...
  16	
  
2.3 Les accès
Photo n°3 : les accès (taxis)
Photo n°3.1 les accès (autobus)
Photo n°3.2 les accès (pistes cyclabl...
  17	
  
Photo n°3.3 les accès (passages piétons)
Photo n°3.4 les accès (axes routiers)
2.4 Les aménagements et emplacemen...
  18	
  
Photo n°4.2 :
Photo n°4.3 :
2.5 Un manque d’ouverture à la sociabilité et à la communication
Photo n° 5 : un manq...
  19	
  
2.6 Les accès pour les personnes handicapées
Photo n°6 : un très grand nombre d’aménagements pour faciliter l’acc...
  20	
  
2.8 Le paysage urbain et les espaces publics
Photo n°8 : le téléphérique
2.9 Un espace laissé à l’abandon… et pou...
  21	
  
Photo n°9.2 :
Photo n°9.3 :
2.10 Une volonté de s’approprier l’espace public
Photo n°10 :
  22	
  
2.11 Une thématique de l’eau récurrente
Photo n°11 :
Photo n°11.1 :
Photo n°11.2 :
  23	
  
3. Retranscription de l’entretien semi-directif du jeudi 16 octobre 2014 3. Retranscription de l’entretien du jeu...
  24	
  
Si, puedes pasar, pero aquello es una gestión y esto es otra. Nosotros no tenemos
nada que ver. Ni yo en formo de...
  25	
  
O cuantos destinos en general?
Es que destinos son muchos, porque son muchos pueblos, son muchas ciudades. A
toda...
  26	
  
El autobús urbano si.
Cuantos autobús hay?
Autobuses urbanos que vienen aquí, me parece que son cuatro.
Y otros t...
  27	
  
Los taxis, es que ésta es la zona para coger el tren. Entonces los taxis están cuando
llegan los trenes, entonces...
  28	
  
Si el hotel esta allí en esa zona de autobuses. Esta pegado, las ventanas de las
habitaciones dan a la estación. ...
  29	
  
No hay otros que se quedan vacíos?
Si hay otros que están vacíos, bastantes que están vacíos. Yo no lo sé si con ...
  30	
  
Para lo que quiera, o sea los lugares que prefiere, en los que se siente mejor.
Me siento bien por mi barrio, me ...
  31	
  
Es que la ciudad ha creciendo, entonces.
Es que cada vez hay mas gente en el centro? No hay muchas periferias no ...
4. Illustrations des résultats obtenus à partir des questionnaires
Ce graphique nous décrit l’impression générale des usag...
  33	
  
Ce graphique nous donne l'avis des usagers vis à vis de son esthétique. A partir des
résultats obtenus, de manièr...
  34	
  
Ce graphique nous montre le sentiment d'importance qu'a ce lieu par rapport à la
ville selon la perception des us...
  35	
  
Ce graphique nous présente le sentiment général des usagers vis à vis de
l’atmosphère ambiante de la gare. A part...
  36	
  
Ce graphique nous montre la typologie des enquêtés vis à vis de leurs sexes. A
partir des résultats obtenus, nous...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Etude de la gare de saragosse

1 008 vues

Publié le

Etude d'un espace public touristique, dans le cadre du master, sur la gare de Saragosse en Espagne

Publié dans : Voyages
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 008
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
11
Actions
Partages
0
Téléchargements
262
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Etude de la gare de saragosse

  1. 1. BRIGNANI Alison BURLOT Céline DALMAGNE Laurie DUHEN Camille LABORIE Lucas ARMENTA- ESPACES PUBLICS TOURISTIQUES Ville de SARAGOSSE (15 et 16 octobre 2014) UE105 Novembre 2014
  2. 2. TABLE DES MATIERES INTRODUCTION 1. Présentation de la thématique générale…………….......…………pages 4 à 5 2. Présentation de l’espace public étudié…………....……………….pages 5 à 7 PARTIE 1 - EXPOSE DE LA METHODE DE TRAVAIL : OBSERVATIONS, QUESTIONNAIRES, ENTRETIEN 1. Phase d’observation et premières impressions sur la gare de Saragosse……………………………………………………………….……….…page 7 2. Elaboration des questionnaires…………………………….....…….pages 7 à 8 3. Réalisation de l’entretien semi-directif................................................page 8 PARTIE 2 – PRESENTATION DES PRINCIPAUX RESULTATS 1. Illustration des résultats obtenus………………………………..………..page 9 1.1 Illustration de la proportion et du type de transports les plus représentés pour se rendre à la gare……………………………………………………page 9 1.2 Illustration de l’opinion des usagers relative à l’accessibilité de la gare………………………………………………………………….…………….page 9 1.3 Illustration de la fréquentation générale de la gare par les usagers…………………………………………………………………..………page 10 1.4 Illustration de l’impression générale de la gare relative aux améliorations à apporter………………………………………………………………………page 10 1.5 Nuage de mots et adjectifs qui définissent le lieu………….………….page 11 2. Compte rendu de l’entretien………………………………...……..page 12 à 13 CONCLUSION…………………………...………………………………….page 14 ANNEXES……………………………………………………………….page 15 à 36
  3. 3.   3   TABLE DES ANNEXES 1. Plan de construction de l’ancienne gare de Saragosse….…..……..page 15 2. Photographies de l’espace étudié…………………......……………….page 15 2.1 L’exposition de 2008, un impact crucial sur les espaces publics……………………………………………………………..……..…..page 15 Photo n°1………………………………………………………………...…………..page 15 Photo n°2………………………………………………………..……………..…….page 15 2.2 La connectivité de la gare………………...………………………………..page 15 Photo n°2………………………………………………………………………...…..page 15 2.3 Les accès………………………………………….……………..………….page 16 Photo n°3 : les accès (taxis)…………………………………………...…………..page 16 Photo n°3.1 : les accès (autobus)…………………………………………………page 16 Photo n°3.2 : les accès (pistes cyclables)………………………………….…….page 16 Photo n°3.3 : les accès (passages piétons)………………………………………page 17 Photo n°3.4 : les accès (axes routiers)…………………………………………...page 17 2.4 Les aménagements et emplacements dédiés aux voitures et aux deux roues…………………………………………………………………...……page 17 Photo n°4 : des emplacements très limités……………………...……………….page 17 Photo n°4.1………………………………………………………………..…………page 17 Photo n°4.2……………………………………………………………………..……page 18 Photo n°4.3…………………………………………………………………….…….page 18 2.5 Un manque d’ouverture à la sociabilité et à la communication.……page 18 Photo n°5 : un manque visible d’aménagements pour s’asseoir hors de la station…………………………………………………………………………..…….page 18 2.6 Les accès pour les personnes handicapées…………………..………..page 19 Photo n°6 : un très grand nombre d’aménagements pour faciliter l’accès aux personnes handicapées………………………………………………….………….page 19 2.7 La signalétique…………………………………………………….………page 19 Photo n°7 : une signalétique efficace…………………………………………….page 19 Photo n°7.1……………………………………………………………….…………page 19 2.8 Le paysage urbain et les espaces publics………………………………page 20 Photo n°8 : le téléphérique…………………………………………………..…….page 20 2.9 Un espace laissé à l’abandon… et pourtant du potentiel……..……..page 20 Photo n°9………………………………………………………………………….....page 20 Photo n°9.1…………………………………………………………………………..page 20 Photo n°9.2…………………………………………………………………………..page 21 Photo n°9.3…………………………………………………………………………..page 21 2.10 Une volonté de s’approprier l’espace public………...…………..……page 21 2.11 Une thématique de l’eau récurrente……………………………..……..page 22 Photo n°11……………………………………………………………………….…..page 22 Photo n°11.1…………………………………………………………..……………..page 22 Photo n°11.2……………………………………………………..…………...……..page 22 3. Retranscription de l’entretien semi directif…………..………...…….page 23 4. Illustrations des résultats obtenus à partir des questionnaires……....page 32
  4. 4.   4   1. Présentation de la thématique générale « Un espace public » est défini comme un espace physique relevant du domaine public, d’accès libre et gratuit, aménagé et entretenu pour un usage public que ce soit un espace vert, un parvis, des places ou un réseau viaire. Il permet de contribuer à la notoriété de la ville et constitue un espace ouvert aux habitants comme aux visiteurs, et devient alors un lieu de rencontre. Il est constitué de mobilier urbain, c’est-à-dire l’ensemble des objets installés dans les espaces publics pour répondre aux besoins des usagers, ils ont un rôle à la fois pratique et esthétique. L’objectif de cette étude consiste à analyser un espace public afin de voir s’il correspond à la définition donnée ci-dessus, s’il est fonctionnel et utile pour la société. Nous allons étudier le lieu en lui-même via l’avis des personnes interrogées, mais aussi nos impressions personnelles. Pour cela, nous avons administré des questionnaires, réalisé un entretien et rempli des grilles morphologiques et d’usages sur l’espace public qu’est la gare Zaragoza-Delicias. La thématique principale de notre étude porte sur les connexions entre la gare de Zaragoza-Delicias et son environnement alentour premièrement, et enfin avec le centre-ville. Saragosse fait partie de la communauté autonome de l’Aragon, et en est même la capitale. Sa superficie est de 645 km2 et les autres principales provinces de cette région sont Huesca et Teruel. L’Aragon tient son nom d’une rivière pyrénéenne afflue de l’Ebre, et qui a permis la formation de la vallée. Saragosse représente le centre industriel et commercial de l’Aragon.     Source : site internet vacances location Source : internet Saragosse représente la cinquième ville d’Espagne, par sa population, ainsi que la capitale de l’Aragon. Elle se situe sur les bords de l’Ebre, à mi-chemin entre Madrid et Barcelone dans le nord-est de l’Espagne. Elle a été fondée par les Ibères avant d’être sous une influence romaine, arabe puis chrétienne d’où son surnom de « ville des quatre cultures ». Il s’agit d’une ville riche de 200 ans d’histoire avec un patrimoine regroupant les quatre civilisations qui y ont vécu, tel que le palais de l'Aljafería ; des églises de style mudéjar inscrites au patrimoine de l'humanité par l'UNESCO, la basilique du Pilar. Plus récemment, les constructions les plus modernes sont celles de l'Exposition universelle de 2008 pour les amateurs d’art. Saragosse a une position stratégique car sa situation géographique lui permet d’être un nœud de communication important, grâce à la localisation de l’entreprise Opel qui fabrique des véhicules. Elle possède un aéroport international et la gare Zaragoza-Delicias où se trouve également une station de bus. Celle-ci a été rénovée en 2003. Saragosse est connue pour sa vie culturelle intense et propose une variété de loisirs avec ses théâtres, cinémas, expositions, concerts, festivals, foires et les tendances
  5. 5.   5   artistiques développés partout dans la ville. Sa gastronomie est réputée pour les tapas, mais les touristes viennent aussi pour le patrimoine comme la basilique Nuestra Señora del Pilar ou la cathédrale de Seo. La vie nocturne y est importante et Saragosse est une ville festive, notamment pendant la Semaine Sainte en octobre où la population rend hommage à Nuestra Señora del Pilar, pendant dix jours. En 2008, l’exposition internationale a eu lieu à Saragosse, sur le thème de l’eau et du développement durable. Le problème de l’eau étant universel, une centaine de pays, soit plus de 50 % de la population mondiale, sont venus participer à cet événement international et unique sur l’eau. La ville a aménagé de nombreuses structures afin de promouvoir la ville et cet évènement mais une partie de celles-ci sont à l’abandon aujourd’hui. 2. Présentation de l’espace public étudié La gare de Zaragoza-Delicias s’est ouverte à Saragosse le 7 mai 2003, construite par le GIF, le Gestionnaire des Infrastructures Ferroviaires, et appartenant à l’entreprise ADIF (Administrateur des Infrastructures Ferroviaires). Le TGV (AVE en espagnol) a été inauguré la même année. Le 5 mai 2007 s’est annexée à la gare la Station Centrale d’Autobus de Saragosse. Elles se trouvent dans un édifice commun nommé « Estacion Intermodal de Zaragoza-Delicias », créé par les architectes Carlos Ferrater, José Maria Valero et Félix Arranz, avec la collaboration d’Elena Mateu, de l’ingénieur des Juan Calvo, de l’ingénieur des installations Juan Broseta, et de l’entreprise « Ingeneria Proyectos Civiles y Technologicos SA » de Valence. Cet édifice a obtenu, en 2004, le prix FAD d’architecture, et en 2005, le prix Brunel qui récompense les entreprises ferroviaires pour le design architectural de leurs infrastructures et matériels roulants. La station mesure 600 mètres de long sur 180 mètres de large. La pièce principale connaît une superficie de 40.000m2 et se caractérise pour ses grandes ouvertures sur l’extérieur, conférant une luminosité naturelle importante au sein de la station. Dans la zone des quais, qui mesurent chacun 400 mètres de long, la hauteur jusqu’au toit atteint 30 mètres, dans un espace où il n’y a aucun pilier soutenant les 4 hectares de toit composé de verrières de forme triangulaire. Au niveau de l’entrée sud de la station, le projet de construire le Musée du Chemin de Fer d’Aragon a finalement été abandonné, bien que son enjeu aurait été de taille. L’entrée principale, l’entrée nord, se trouve face au fleuve Ebro et à la zone du parc des expositions de 2008. Schéma de la station Zaragoza-Delicias Source : Site internet de la gare (02-11-2014 à l’aide du logiciel GIMP) - Alison Brignani
  6. 6.   6   En 2011, la station était la sixième station du pays pour son nombre de voyageurs sur les trajets de longue distance (plus de trois millions de voyageurs). Pour détailler la structure de la station, il faut dire que le rez-de-chaussée est appelé « atencion al cliente », qui est doté d’une consigne et d’une galerie commerciale, à l’étage -1 se trouve le contrôle de trafic et les bureaux, à l’étage -2 les guichets et une galerie commerciale, et enfin à l’étage -3 se trouvent le parking et un service d’aide aux bagages. À gauche de l'édifice, sur l'Avenue Navarra, se trouve la discrète, et pratiquement disparue, ancienne Gare Delicias, également appelée Gare de Caminreal, inaugurée en 1932. Elle fait partie intégrante du patrimoine aragonais. C'est également l'exemple le plus frappant et important parmi les diverses autres gares construites sur la section Saragosse-Caminreal. Caminreal étant une petite ville aragonaise, située dans la province de Teruel. L’accès principal par la route à la station se trouve rue Miguel Roca i Junyent. Par ailleurs, la station est desservie par 5 bus : 4 bus urbains (le 34 : Station Delicias – Cimetière/Parc d’Attractions ; le 51 : Station Delicias – Pabellon Principe Felipe ; le Ci1 et le Ci2 qui sont des bus circulaires), et un bus interurbain : ligne 501 (Puerta del Carmen – Estacion Delicias – Aeropuerto de Zaragoza). En effet, la station Delicias est intégrée à la ligne C-1 du réseau de Cercanias Zaragoza, c’est- à-dire un service de trains interurbains entre Saragosse et une partie des communes de son aire métropolitaine, opérée par l’entreprise Renfe. Le bus touristique possède également un arrêt au niveau de la station. Son terminal se trouve rue Don Jaime I, à côté de la Place la Seo. Par ailleurs, il existe trois arrêts de taxi autour de la station, le premier au niveau de la porte des arrivées, un autre à la porte des sorties, et un à la porte de la Station Centrale d’Autobus. Au niveau de l’accessibilité pour les handicapés, tous les bus qui effectuent un arrêt à la station Delicias sont dotés de places réservées et adaptées. Pour ce qui est de l’accessibilité au sein même de la station, dans le parking, 16 places sont réservées aux handicapés, deux sont proches de l’ascenseur, et le reste se trouve en face des guichets. Il y a également un ascenseur adapté du parking pour accéder au hall, ainsi qu’une passerelle pour arriver à un autre ascenseur qui conduit aux quais, ou pour emprunter la rampe mécanique. La station dispose de quais adaptés et de rampes avec une pente adaptée et une bonne signalétique. Au niveau de la salle VIP, l’accès se fait aussi par ascenseurs adaptés, les sanitaires sont dotés de barres de soutien pour le transfert latéral, de toilettes et de lavabos surélevés. Sur demande, il peut y avoir une aide constante à l’embarquement et à la réception des trains pour faciliter les déplacements. Cette demande d’aide se fait auprès du Bureau des Grandes Lignes ou au Centre de Services de l’AVE. Le personnel se charge d’installer une plateforme d’accès au train, et accompagne la personne jusqu’à sa place. La station d’autobus est dirigée par l’entreprise Estacion Central de Autobuses de Zaragoza, S.A. Les bureaux de cette entreprise se trouvent à l’étage -1 de la station, à côté de la zone de contrôle du trafic. C’est depuis ce bureau que s’organisent les départs et arrivées de tous les services de bus. Les Compagnies Opératrices de Transporte (Companias Operadoras de Transporte) sont les seules responsables de l’organisation et de l’exécution de ses horaires ainsi que de la vente de ses billets.
  7. 7.   7   La station dispose de systèmes sophistiqués de vidéo surveillance, de scanner de bagages, de détecteurs de métaux et d’un personnel qualifié qui se charge de la sécurité 24h/24, tous les jours de l’année. En outre, la station a le soutien de la Police Nationale. Elle se revendique comme l’une des stations les plus sûres d’Europe. Nous allons étudier la place de la gare au sein de la ville de Saragosse, et pour cela nous répondrons aux questions suivantes : Comment la gare entretient-elle ses connexions avec le centre de Saragosse ? Quelles sont les différentes infrastructures permettant l’accès à la gare ? Quels aménagements urbains ont été mis en place pour faciliter son accessibilité ? PARTIE I - EXPOSE DE LA METHODE DE TRAVAIL : OBSERVATIONS, QUESTIONNAIRES, ENTRETIEN 1. Phase d’observation et premières impressions sur la gare de Saragosse Nous nous sommes rendu à la gare de Saragosse, à pied ce qui nous a pris environ quarante cinq minutes depuis la place del Pilar. Une fois, arrivés sur place, nous voulions avoir une vue d’ensemble de la gare, c’est pourquoi, nous en avons fait le tour. Nous avons été frappés par sa grandeur, dans un premier temps, et par les nombreuses infrastructures urbaines laissées à « l’abandon » autour de la gare. En effet, l’une des façades donne sur une place totalement déserte. Et pourtant de nombreux bancs et autres installations ont été mises en place mais ne sont pas fréquentés, ou très peu. Il est, selon nous, regrettable de ne pas utiliser cet espace qui aurait pu être très agréable pour les voyageurs. Nous sommes ensuite entrés à l’intérieur et nous avons pu constater qu’elle était très peu fréquentée, d’autant qu’elle est de très grande taille, le constat était donc encore plus frappant. Ceci est peut-être dû au fait que nous sommes arrivés aux alentours de quatorze heures trente, heure à laquelle les espagnols déjeunent. D’autant plus que la célèbre fête du Pilar avait eu lieu quelques jours avant notre venue, et que, par conséquent il y avait peu de monde dans la ville. Nous avons commencé par énumérer les différents services que la station offre (cafés, brasserie, salles d’attente, etc.) et l’usage que les gens en font, c’est ainsi que nous avons rempli la grille d’usage. Cela nous a permis, notamment, de repérer les endroits stratégiques pour poser nos questions aux voyageurs. 2. Elaboration des questionnaires Ensuite, nous nous sommes répartis par groupe de deux ou trois étudiants afin d’être plus efficaces pour questionner les gens. En début d’après-midi, nous avons connu quelques difficultés. En effet, peu de personnes se trouvaient dans la gare et beaucoup d’entre eux n’étaient pas disposés à nous répondre, certains étaient très pressés ou ne souhaitaient tout simplement pas nous accorder un peu de leur temps. Nous nous sommes donc rendus dans des endroits stratégiques comme les salles d’attente ou encore les cafés. A partir de là, nous avons pu effectuer nos questionnaires. Nous en avons réalisés dix chacun, dont cinq enregistrés par personne. Nous avons choisi de travailler en binôme, c’est-à-dire que pendant que l’un posait les questions, le deuxième s’occupait de l’enregistrement, cela nous a permis d’être plus efficaces.
  8. 8.   8   En fin d’après-midi, aux alentours de dix-sept heures, la gare a commencé à se remplir un peu plus. En effet, c’est l’heure à laquelle les gens quittent le travail et s’apprêtent à rentrer chez eux, d’autres venaient chercher quelqu’un. A partir de là, il nous a été plus simple de réaliser nos questionnaires, les gens étaient plus disposés à répondre à nos questions et nous avons pu bien avancer. Nous avons finis par quitter la gare, aux alentours, de dix-huit heures trente. 3. Réalisation de l’entretien semi-directif Le lendemain, nous étions à la gare vers neuf heures trente, et nous avons pu observer qu’il y avait beaucoup plus de monde que la veille. A cette heure là, nous pouvons imaginer que beaucoup de gens partent travailler ou accompagnent quelqu’un à la gare. Il nous a donc été relativement simple de trouver des personnes pour répondre à nos derniers questionnaires. Nous nous sommes, ensuite, regroupés pour effectuer notre entretien semi-directif. Pour celui-ci, nous souhaitions interroger une personne qui travaillait au sein de la gare, le but étant d’obtenir des informations précises sur l’enceinte de celle-ci, son infrastructure, ses différents services, ses connexions avec le reste de la ville de Saragosse, sa fréquentation, le profil des personnes qui la fréquentent, etc. Nous avons donc décidé d’interroger une personne du pôle information de la gare. Une dame a accepté de répondre à nos questions, notre entretien a duré exactement trente-quatre minutes. Nous avons, grâce à elle, obtenu des renseignements très pertinents. Cette personne nous a appris qu’elle travaillait dans la gare depuis une dizaine d’années, et, de fait, elle a pu nous commenter l’évolution de la gare au fil du temps, sa fréquentation, ses aspects positifs tout comme ses aspects négatifs, avant et après l’exposition de Saragosse en 2008. Pour finir, nous sommes sortis à l’extérieur de la gare pour observer de manière plus approfondie les infrastructures et installations autour de celle-ci, ses liens avec le reste de la ville, ses moyens d’accès par la route, en vélo, ou en tant que piéton. Et nous en avons profité pour remplir la grille morphologique. A première vue, elle semble être facilement accessible en voiture, nous avons constaté de nombreuses routes autour, ainsi qu’un important rond point, etc. Directement reliés à la gare, se trouvent une station de taxis et plusieurs lignes de bus. L’accès en tant que piéton est un peu plus difficile. En effet, nous avons eu beaucoup de mal à trouver l’entrée principale lors de notre venue et à l’atteindre, comme nous l’expliquerons plus tard, il y a un problème de fond en ce qui concerne les entrées à l’édifice.
  9. 9.   9   PARTIE 2 – PRESENTATION DES PRINCIPAUX RESULTATS 1. Illustration des résultats obtenus 1.1 Illustration de la proportion et du type de transports les plus représentés pour se rendre à la gare A partir des résultats obtenus, nous observons sur ce graphique que 71% des enquêtés se rendent à la gare grâce aux transports en commun. Ainsi nous pouvons émettre l’hypothèse que l’accès à ce lieu est convenablement desservi par les bus. De plus, seul 7% des enquêtés y sont parvenus en voiture, un faible pourcentage car l’autoroute arrive pourtant à proximité de la gare. Nous pouvons alors émettre l’hypothèse que le parking souterrain est peu fréquenté car trop cher. Enfin peu d’enquêtés se déplacent à l’aide des mobilités douces. En effet, seul 7% des enquêtés optent pour la marche à pied et 0% pour le vélo : des chiffres qui témoignent du fait de l’emplacement périphérique de la gare. 1.2 Illustration de l’opinion des usagers relative à l’accessibilité de la gare A partir des résultats obtenus, nous observons sur ce graphique que les résultats et opinions obtenus sont nuancés concernant l’accessibilité à la gare. En effet, 39% des enquêtés optent et définissent le lieu d’une grande accessibilité. Néanmoins ils sont à part quasi égale (41%) à nuancer et à dire que la gare est relativement accessible. Enfin seuls 20% des enquêtés sont d’avis que la gare est peu accessible voir difficile d’accès. Ainsi l’accessibilité de la gare semble être le point faible du site. 9%   7%   71%   13%   ¿  Cómo  ha  venido  hasta  aquí  ?   Andando   Coche   En  bicicleta   En  transportes  publicos   Por  otros  medios   39%   41%   13%   7%   ¿  Qué  le  parece  este  lugar  ?   Muy  accesibe   Bastante  accesible   Poco  accesible   De  diCicil  acceso  
  10. 10.   10   1.3 Illustration de la fréquentation générale de la gare par les usagers A partir des résultats obtenus, nous observons sur ce graphique que les enquêtés se rendent à cet endroit au moins une fois par semaine à 33%, au moins une fois par mois à 35% et au moins une fois par an à 32%. Des chiffres très homogènes qui témoignent de profils très divers : il y a tout autant d’usagers simplement de passage que d’usagers réguliers ou occasionnels. 1.4 Illustration de l’impression générale de la gare relative aux améliorations à apporter A partir des résultats obtenus, nous observons que 69% des usagers n’ont pas d’avis où ne précisent pas d’améliorations à apporter au lieu. Néanmoins la plupart de ces enquêtés ont précédemment témoignés de certains aspects négatifs : on peut donc traduire ces chiffres par un manque d’intérêt vis à vis du site du au fait qu’il s’agit pour la plupart d’usagers occasionnels en transit. 33%   35%   32%   ¿  Con  qué  frencuencia  viene  aquí  ?   Al  menos  1  vez  a  la   semana   Al  menos  1  vez  al  mes   Al  menos  1  vez  al  año   54%   15%   31%   Piensa  Usted  que  este  lugar   Debería  mantenerse  así   No  lo  sé,  no  tengo   opinión  al  respecto   Debería  cambiar,  en   qué  ?  
  11. 11.   11   1.5 Nuage de mots et adjectifs qui définissent le lieu Ce nuage de mots nous représente les adjectifs qui ont été évoqués afin de définir la gare. Nous les avons classé de la façon suivante : à gauche les impressions négatives, au milieu celles plus nuancées et enfin à droite les positives. Pour ce qui est des proportions, apparaissant en écritures simple et de plus petite taille les mots étant apparus une seule fois, puis deux fois pour ceux qui ont une écriture simple mais de plus grande taille. Enfin, les mots en majuscule sont ceux qui sont apparus au moins trois fois auprès des enquêtés. On peut constater qu'une légère majorité des mots sont positifs et décrivent à la fois un espace bien pensé (bien combiando, útil) mais aussi un endroit moderne, spacieux et lumineux. Pour ce qui est de nuancer, c'est la grandeur du site qui ressort : nous avons choisi de mettre ces adjectifs à cet endroit car la plupart des gens nous expliquait que ces dimensions avaient des avantages comme des inconvénients. Ce même inconvénient qui se retrouve la aussi dans les commentaires négatifs puisque la majorité la trouve « froide » et plutôt impersonnelle. On peut donc conclure que dans la grande majorité c'est la dimension de la gare qui a fait réagir, et de manière plutôt homogène, certains y voient un avantage tandis que d'autres sont plus nuancés voire même réticent à cette démesure. Pour conclure sur cette partie, nous allons dresser un bilan général des statistiques obtenues à partir du questionnaire établi. Il ressort de cette étude que la gare Delicias de Saragosse est un lieu qui de manière générale est difficile d’accès hormis en transports en commun. Cela est probablement le fruit de politiques publiques qui souhaitent renforcer l’usage des transports en commun dans la ville. De plus, les dimensions que l’on pourraient juger « pharaoniques » de la gare illustrent bien un sentiment général de démesure : un aspect qui peut également être considéré pour beaucoup comme un défaut. En effet, il s’agit du même aspect de grandeur que l’on retrouve dans la définition même du lieu par les enquêtés (« demasiado grande »). Ces dimensions là font également tendre une certaine froideur de l’espace qui met en exergue une impersonnalité de la gare aux yeux des usagers. Notons cependant, une impression générale positive relative au rôle qu’occupe la gare au sein de la ville de Saragosse : un espace clé à son développement et à sa connexion avec l’ensemble du pays.
  12. 12.   12   2. Compte-rendu de l’entretien Ce qui est ressorti de l’entretien est très proche de ce que nous avons conclu à la suite des questionnaires réalisés pendant ces deux jours. En effet, l’employée du point information de la gare interrogée, a su parfaitement nous décrire la création de cet édifice si imposant, sa fréquentation, ses avantages et ses inconvénients, d’un point de vue objectif puis subjectif. Tout d’abord, elle a pu nous expliquer qu’au sein du même édifice qu’est celui de la Estacion Intermodal de Zaragoza- Delicias, il existe deux types de gestion et de fonctionnement bien distincts, c’est- à-dire une gestion séparée au niveau de la gare et au niveau de la station d’autobus. Il a pu nous sembler, de prime abord, que les deux “stations” étaient reliées et en contact constant, que ce soit d’un point de vue organisationnel ou directif, mais l’employée de la gare nous a bien signifié que les stations sont “attenantes”, mais que les employés de la gare “n’ont rien à voir avec la station d’autobus”. Intrigués, nous avons demandé une explication, et effectivement il y a une communication entre les deux pour permettre aux voyageurs de passer de l’une à l’autre aisément, mais en revanche, il s’agit bien de deux gestions distinctes, puisque ce sont deux entreprises différentes qui gèrent chacune des stations. Pour ce qui est de l’accessibilité en générale, et plus précisément pour les handicapés, cette dame nous a confirmé ce que nous avions lu au préalable et ce que nous avons appris sur place, c’est-à-dire que l’édifice en général est relativement facile d’accès. Cependant, elle nous a souligné le fait qu’il est relativement dur de se garer autour de la gare, et que pour cela, il n’y a quasiment qu’une solution qui est celle de se garer dans les parkings prévus à cet effet, mais bien évidemment payants. “Les seules places pour se garer autour de la station sont des emplacements limités à 15minutes”, c’est-à-dire pour déposer ou venir chercher des passagers. Cela semble représenter un problème de taille au niveau de la connexion entre la gare et les espaces publics, puisque s’il n’y a pas d’emplacements gratuits prévus hors de la gare, comme si, autour de l’édifice, l’on ne faisait que passer, comme autour d’un centre convergeant mais inaccessible. Autre grande interrogation qui restait sans réponse jusqu’alors était celle des entrées de l’édifice. Effectivement, la plus grande entrée se trouve du côté de l’autoroute, elle mène directement à la station d’autobus. En revanche, pour ce qui est de la gare, il existe plusieurs petites entrées sur la même façade, c’est-à-dire qu’il est possible de pénétrer dans la gare via des restaurants ou magasins, mais ce ne sont pas des entrées clairement définies et exposées. Puis il y a l’entrée latérale, la plus utilisée, celle par laquelle nous sommes nous-mêmes entrés. Cependant, nous étions curieux de savoir ce qu’il en était de la façade gigantesque qui se trouve à l’opposé de la grande entrée de la station d’autobus, et qui est totalement inutilisée, bien qu’elle soit relativement imposante. Notre interlocutrice nous a expliqué que depuis cette façade “l’on ne pouvait pas accéder à la gare”, qu’il n’y avait ni porte ni entrée. Il s’agit uniquement d’une façade sur laquelle est inscrite “Estacion de Zaragoza” à côté d’une grande horloge, symbole commun à toutes les gares européennes. Finalement nous n’avons pas eu d’explication plus détaillée sur cette façade qui a tout d’une entrée principale et qui est pourtant laissée à l’abandon, parmi une végétation déplorable et, comme nous l’avons constaté, des constructions occupées ou détruites par des sans-abris. Il s’agit d’une erreur selon la personne que nous avons interrogée, qui déplore le fait qu’il n’existe pas d’entrée principale à la gare, et seulement des entrées latérales qui manquent d’identité et d’accès plus imposants. Par ailleurs, nous avons souhaité savoir ce qu’elle pouvait penser de l’environnement extérieur de la gare, et selon elle, il n’est pas assez entretenu et
  13. 13.   13   fonctionnel, c’est-à-dire que hors de la station, il n’y a ni un arbre ni rien” pour supporter la chaleur en été, et nous avons constaté qu’il n’y avait pas non plus de bancs ou d’espaces pour s’asseoir autour de la station. C’est comme si tout s’était concentré sur l’intérieur supramoderne de la station, et que les extérieurs et sa connexion avec l'environnement alentour avaient été relégués au second voire au troisième plan, puisqu’ils apparaissent comme relativement négligés et désuets. Comme nous l’a expliqué notre interlocutrice, “il s’agit des services de la mairie, c’est-à-dire qu’ils ne dépendent ni d’Adif ni de Renfe”. Cela laisse donc supposer que ni la Mairie, ni les services publics, n’ont souhaité participer à l’essor et à la connexité entre cette nouvelle infrastructure riche en communications et le reste de la ville de Saragosse. L’édifice paraît comme “posé”, “implanté” au milieu de nulle part, dans un environnement exclusivement résidentiel, fort en trafic automobile, mais sans autre forte présence de commerces ou de vie urbaine. En outre, nous avons l’avons interrogée à propos du funiculaire et de sa non- utilisation, et elle nous a répondu “qu’il ne fonctionnait pas car cela ne devait pas être rentable de le mettre en marche, mais aussi de l’enlever”. Cela signifie qu’il reste là, élément passif du paysage urbain de Saragosse, installé pour l’Exposition de 2008, mais sans études préalables sur les couts de son fonctionnement. Comme la dame nous l’a indiqué “cela doit être tellement cher de le démonter et de le transporter, qu’ils l’ont laissé là”. Apparemment, suite à l’Exposition, ils l’ont mis en marche quelques temps, “surtout les weekends”, mais le problème principal est que “le trajet est très court, et qu’il n’est donc pas rentable” que ce soit pour les services publics, que pour les utilisateurs eux-mêmes, puisque visiblement il s’agit de trajets qui peuvent s’effectuer à pieds. Par ailleurs, l’intérêt était de relier la ville avec la station de ski. Mais le projet est resté à l’état d’idée, et non de réalisation. Notre interlocutrice nous a également parlé d’un problème de fond, qui est celui de l’emploi au sein de la station, dû en partie à la crise, “mais cela vient aussi d’avant”, du fait que “ce sont les propres entreprises qui ne souhaitent pas dépenser de l’argent pour l’embauche”. Elle nous a expliqué que “chaque personne qui perdait son emploi dans la station n’était pas remplacée”. L’autre grande problématique est celle des constructions qui ont été réalisées pour et suite à l’Exposition de 2008. Elle nous a indiqué que “ce n’est pas tant l’Exposition que les oeuvres mises en place pour améliorer la ville” qui ont eu un réel impact sur Saragosse et sa réputation. Cependant, la majorité d’entre eux se trouvent encore inutilisés, “bien qu’ils commencent à l’être pour l’exercice de la justice”. Il semble donc qu’à l’image de la gare, bien trop grande selon les trois quarts des personnes interrogées, de nombreux édifices ont été construits sans évaluation préliminaire des futures fréquentations ou de possibles utilisations concrètes et rentables. Aujourd’hui surdimensionnés et ultramodernes, mais en général laissés à l’abandon, certains édifices reflètent une image “d’espaces fantômes” au coeur de Saragosse. Pour conclure, grand lieu d’échanges et de communication, la gare de Saragosse semble refléter un lieu de passage situé “au milieu” entre Madrid et Barcelone, c’est-à-dire plus un espace de transit entre deux destinations phares espagnoles, et, par conséquent, moins une destination en soi.
  14. 14.   14   CONCLUSION Bien que la gare Zaragoza-Delicias se trouve en dehors du centre-ville de Saragosse, elle connaît une fréquentation assez importante. Néanmoins, l’entrée principale prévue à l’origine est inutilisable, et les autres entrées sont mal indiquées, ce qui est un gros point négatif pour cet espace. A première vue, l’intérieur de la gare est assez impressionnant et épuré, et cette dernière, fonctionnelle, est pourvue d’une bonne signalétique intérieure. Cependant, selon les personnes interrogées, la gare est trop étendue, froide et plutôt impersonnelle. A l’extérieur de la gare, nous avons pu observer le manque d’entretien des espaces verts et de nombreux lieux laissés à l’abandon. Nous avons surtout été frappés par le manque de fréquentation de la zone, se trouvant juste derrière la gare. Et pourtant, nous pouvons constater les réels efforts d’aménagements qui ont été fait mais qui n’ont malheureusement pas aboutis par manque de valorisation de cet espace (signalétique, rendre l’espace obligatoire de passage, etc.). Au niveau de l’accessibilité, les transports en commun sont privilégiés puisque les places pour se garer sont peu nombreuses et les parkings souterrains restent assez chers. Les axes routiers sont bien développés contrairement aux passages piétons et pistes cyclables. On peut tout de même remarquer une volonté des aménageurs de l’époque de développer l’axe Gare-Exposition Universelle de 2008 car une passerelle ainsi qu’un téléphérique ont été spécialement installés pour assurer cette même liaison. Néanmoins, à l’image des autres installations avoisinantes, ce projet ambitieux et quelque part révolutionnaire à l’époque, n’aura servi que le temps de l’exposition... De manière générale, nous pouvons dire que cet espace fut un projet très (trop?) ambitieux avec une réelle volonté de dynamiser l’agglomération. Mais le contexte actuel (crise économique de 2008) accompagné par de mauvais choix de gestion réalisés après l’exposition internationale rend le site sans âme et froid. Cette gare et ses alentours nous ont fait prendre conscience de la nécessité d’étudier au maximum l’utilité des projets d’aménagement et de ne pas céder à la démesure, et ce même en temps de bonne santé économique. Cette expérience nous a permis d’étudier et d’analyser un espace public de manière concrète, ce qui nous a été bénéfique pour mieux comprendre les enjeux du master. Nous avons également pu pratiquer l’espagnol et ainsi échanger avec les personnes interrogées. Le fait de confronter nos impressions personnelles et nos observations à celles des autres aura été enrichissant. En effet, les différents points de vue que nous avons eu sur la gare nous ont donné une vision plus large et des avis auxquels nous n’aurions pas forcément pensé par nous-mêmes.
  15. 15.   15   ANNEXES 1. Le plan de construction de l’ancienne gare de Saragosse 2. Photographies de l’espace étudié 2.1 L’exposition de 2008, un impact crucial sur les espaces publics Photo n°1 : 2.2 La connectivité de la gare Photo n°2 :
  16. 16.   16   2.3 Les accès Photo n°3 : les accès (taxis) Photo n°3.1 les accès (autobus) Photo n°3.2 les accès (pistes cyclables)
  17. 17.   17   Photo n°3.3 les accès (passages piétons) Photo n°3.4 les accès (axes routiers) 2.4 Les aménagements et emplacements dédiés aux voitures et aux deux roues Photo n° 4 : des emplacements très limités Photo n°4.1 :
  18. 18.   18   Photo n°4.2 : Photo n°4.3 : 2.5 Un manque d’ouverture à la sociabilité et à la communication Photo n° 5 : un manque visible d’aménagements pour s’asseoir hors de la station
  19. 19.   19   2.6 Les accès pour les personnes handicapées Photo n°6 : un très grand nombre d’aménagements pour faciliter l’accès aux personnes handicapées 2.7 La signalétique Photo n°7 : une signalétique efficace Photo n°7.1
  20. 20.   20   2.8 Le paysage urbain et les espaces publics Photo n°8 : le téléphérique 2.9 Un espace laissé à l’abandon… et pourtant du potentiel Photo n°9 : Photo n°9.1 :
  21. 21.   21   Photo n°9.2 : Photo n°9.3 : 2.10 Une volonté de s’approprier l’espace public Photo n°10 :
  22. 22.   22   2.11 Une thématique de l’eau récurrente Photo n°11 : Photo n°11.1 : Photo n°11.2 :
  23. 23.   23   3. Retranscription de l’entretien semi-directif du jeudi 16 octobre 2014 3. Retranscription de l’entretien du jeudi 16 octobre 20 Buenos días, somos un grupo de estudiantes franceses en turismo, vivimos al suroeste de Francia, y querríamos saber si nos dedicaría Usted un pequeño rato para contestar a nuestras preguntas respecto a la estación y a su entorno. Hace cuanto tiempo que trabaja Usted aquí ? Mas anos que tienes tu. Bueno esta estación lleva desde el 2003, en esta. La estación se ha creado en 2003 ? Si es nueva. Entonces, en esta estación llevo desde el 2003. Pero llevo 38 anos trabajando aquí en esta empresa, en otras estaciones. Vale. En 2008 hubieron bastantes transformaciones con la exposición ? Qué me puede decir sobre esta tema ? Transformación a nivel ciudad. Aquí en la estación, en realidad esta como estaba. Así que no ha cambiado de nada, o sea para la accesibilidad? O para la modernidad? Esta como se inauguro mas o menos. No se ha cambiado. Se hicieron las aulas de espera cerradas porque hacia frio o calor en verano, porque es muy difícil de climatizar, porque es muy grande. Y no se han hecho muchas obras mas. Y esto lo querría comentar con Usted, nos parece súper grande la estación, sabe porque han creado una estación tan grande? Pues no lo sé. Diseño del arquitecto. Y qué le parece a Usted? No es funcional. No es funcional para nada. No? No es que no este bien señalizado, pero los viajeros, cuando llegan, unos salen por allí los de alta velocidad salen por aquí al lado, los de regionales y media distancia antes salían también por allí, ahora salen también por aquí. O sea es un poco que los viajeros cuando vienen en función de si ya lo conocen y lo han trabajado muchas veces, pues claro la rutina ya de las controlas. Pero si no, se despistan mucho. Es que también hay la estación de autobuses. La estación de autobuses esta anexa, al lado, esta en la parte del fundo, abajo. Nosotros no tenemos nada que ver con la estación de autobuses. Pero no se comunica entre la estación de tren y la estación de autobuses?
  24. 24.   24   Si, puedes pasar, pero aquello es una gestión y esto es otra. Nosotros no tenemos nada que ver. Ni yo en formo de autobuses ni en formo de nada de autobuses. Sabe si hay accesos para los minusválidos? Si. Pues hay plazas de coche, luego los bordillos estas rebajados, los baños están adaptados. Hay ascensores a todas las vías. Hace mucho que hay el AVE? Aquí, desde el 2003. Venimos a trabajar aquí en mayo, y el AVE, en esta línea, se inauguro en octubre de 2003. Hemos visto que había otra entrada del este lado que no se utiliza. Es que la entrada principal de la estación, quisieron darla aquí al lado, en lugar de aquí en esta plaza. Entonces, por allí no se hace la estación. Hemos hecho la vuelta y desde la gran entrada no … Por allí no se puede acceder a la estación. Eso es. Pero no hay entrada, no hay puerta. No no. Sabe porque han hecho esa entrada? Sin utilizarla luego… Es que allí no hay una entrada. Solo es una fachada. Pero no se ve, porque tampoco hay la autopista o nada. Si, la autopista esta de este lado. Es que yo no se como lo han gestionado porque luego esta Zaragoza Alta Velocidad con el ayuntamiento, con Renfe, con Adix. Renfe es la empresa que lleva los trenes y viajeros, Adix es los edificios, las estaciones, las vías, la circulación de los trenes. Son como dos empresas. Antes éramos todos una, y luego se separaron. Y en Francia también los tendréis que hacer, porque es una orden de la Comunidad Económica Europea. Es que no nos van a quedar mas remedios, los aceptéis o no. Hay muchos destinos desde aquí? Cuantos al día mas o menos? Haber es que hay muchos trenes por ejemplo que van a Madrid, Barcelona. Porque son casi cada hora. Si porque esta casi al medio entre los dos. Si, es la mitad. Y los destinos al día, no tienen idea? Es que ahora mismo no lo sé.
  25. 25.   25   O cuantos destinos en general? Es que destinos son muchos, porque son muchos pueblos, son muchas ciudades. A todas las ciudades de España desde aquí no se va. Muchas hay que hacer el trasbordo en Madrid. Por ejemplo, hacia Andalucía, pues Málaga, Córdoba, Sevilla, que puedes hacer directamente desde aquí. En AVE o en tren? En AVE. Cuantas horas son para Andalucía con el AVE? Son 4 horas mas o menos. Qué le parece el entorno que esta alrededor de la estación? O sea, le parece que habrá que mejorar? Yo creo que habrá que mejorar. O sea, que sea mas accesible? Qué le parece Usted? Haber, los accesos a la estación, yo creo que tendrían que haber dado la entrada principal allí, no haber edificado eso. Que es que aquí esta la autopista. Luego añadieron la estación de autobuses, entonces digamos, entrada directa a la estación por este lado, como no entres por la estación de autobuses, entonces no hay. Entonces se utilizan estas entradas laterales. Tampoco esta bien. Luego pues, los trenes que pasan hacen ruido, hay algunos trenes todavía de gasoil, hay veces que huele, no de los AVES que son eléctricos pero hay otros trenes. Y luego de los accesos, pues no hay ni un árbol, en verano pasas un calor hasta que llegas aquí de muerte. Tampoco hay nada para sentarse hemos visto. Habrá que hacer algo? Pero eso son de los servicios públicos. Eso son ya servicios del ayuntamiento entonces ni dependen ni de Adix ni de Renfe. Y qué le parece estéticamente fuera de la estación? O sea las residencias, el puente, el funicular que ahora ya no funciona verdad? No funciona porque no debe ser rentable ponerlo en marcha. Y quitarlo, lo debieron poner cuando la expo, con la idea de después llevarlo a las estaciones de esquí. Pero debe ser tan caro desmontarlo y transportarlo, que al final lo han dejado. No se si lo dejaran indefinido. Hace mucho que lo han dejado? Haber, eso lo pusieron cuando la expo, en 2008. Y lo estuvieron usando un tiempo pero lo ponían en funcionamiento los fines de semana. Pero claro es que el recorrido es muy corto. Si fuera decir, te puedes cruzar la ciudad, o algo. Pero es que el recorrido es muy corto, entonces no es rentable. Y te cuesta 3 o 5 euros, pues la gente no va a pagar eso para te darse un paseo de 15 minutos saltando. Entonces, se puede venir a la estación por la autopista, por el autobús.
  26. 26.   26   El autobús urbano si. Cuantos autobús hay? Autobuses urbanos que vienen aquí, me parece que son cuatro. Y otros tipos de autobuses que llegan aquí? El que va a ir al aeropuerto también para aquí. Y luego todos los autobuses de línea, que vienen de todos los sitios que pueden enlazar con el tren aquí, o del tren ir al autobús. Y para aparcarse? Para aparcar, esta complicado. Aquí hay aparcamiento de pago, en la estación. Abajo? Abajo. Hay tres plantas. Pero hay que pagar. Pero es de pago. Me puede decir cuanto es a la hora por ejemplo? No sé, porque va por minutos. Es que no lo llevamos nosotros. Me parece que son tres euros o así al día, 24horas. Luego con los billetes de preferente por ejemplo, o superior, tienes derecho a 24 horas si es un viaje de ida, gratuito, o 48 horas si es de ida y vuelta. Pero para los trenes que llevan clases preferentes, que no todos lo llevan. Y para aparcar fuera, o sea gratuitamente? Para aparcar fuera, aquí, en el entorno de la estación, es una parada de cortesía de unos quince minutos, si te vienen a traer al tren, para que bajes las maletas, o si te vienen a recoger. Y los accesos, ya luego es fuera y es a nivel municipal. Y esta lejos no? No hemos visto ningun aparcamiento… Aparcamientos no, lo que hay en la calle, lo que ves. Y en la zona de llegadas, que hay algo mas de aparcamiento. Como le parece, bastante poco no? Hay poco, pero claro es lo mismo que si tu aparcas en tu zona donde vivas. Y Ustedes tienen plazas ya atribuidas? Algunos si y otros no. Porque hay empresas que son contratadas por las empresas grandes como Renfe o Adix, y ese personal no tiene derecho a aparcamiento. Y no hemos visto a muchos taxis.
  27. 27.   27   Los taxis, es que ésta es la zona para coger el tren. Entonces los taxis están cuando llegan los trenes, entonces están en el otro extremo. Cuando llega un viajero, sale por allí y coge allí el taxi. Aquí puedes coger el taxi que ha dejado una persona viniendo aquí. Si te vas al otro lado, igual tienes una fila que te llega a la Avenida Navarra. Y cuanto cuesta mas o menos desde aquí? Hombre, depende de donde vayas. Para el centro, igual te cuesta diez euros. Y cuanto tarda mas o menos para ir al centro? Pues depende de la zona. Diría desde la plaza del Pilar hasta aquí. Pues igual quince minutos. Bueno, le parece que hayan bastantes infraestructuras o servicios aquí en la estación? No. Haber los locales comerciales están principalmente todos cerrados. Quitado la librería, el estanco, una cafetería, no hay mas. Pero es que los alquiles de los locales deben ser muy caro. Entonces… Hemos visto una agencia de viajes. La del Corte Inglés, porque son empresas mas potentes. Aquí ha habido otros empresas, pero han tenido que irse, porque no venden. Que es una estación de paso, la gente cuando viene, pues todo lo mas que se puede llevar es un recuerdo de la ciudad. Antes había una empresa de juguetes imaginarios, ha habido Natura, que es una empresa de cosas naturales. Pero al final han cerrado todo. Entonces, podrían poner mas servicios, una farmacia, una parafarmacia, no sé mas cosas. Tienen una enfermería aquí? No. No? En caso de que haya problemas con un pasajero? Se avisa a los servicios médicos y viene una ambulancia, y ellos te llevan al hospital. Si te pasa algo, no podemos hacer nada. Y para comer y beber, hay mucha gente que nos han dicho que no hay muchas cosas. Hay una cafetería allí, que digamos es la corresponde aquí al tren. Luego esta una en la zona autobuses, que hay arriba y abajo. Y en el otro extremo, en la otra esquina, hay otra cafetería. En el otro lado, tenéis la oficina del turismo, los alquiles de coches, y la cafetería. Hay un hotel también no?
  28. 28.   28   Si el hotel esta allí en esa zona de autobuses. Esta pegado, las ventanas de las habitaciones dan a la estación. Unas, otras dan a la calle. Y qué le parece el puente que esta fuera? Que lleva hasta el funicular que ya no sirve. Es un puente bastante bonito, para la imagen de la estación le sirve? Hombre, esta bien. Si esta bien. Es que es una forma de comunicar porque ése es otro barrio, si no se quedaba una cicatez muy grande, entonces hicieron varias conexiones. Hicieron ésta y otra que hay allí mas adelante que tiene así un pincho. Le parece bien cuidado la estación y fuera? Normalmente esta bastante limpia, por lo grande que es y lo poco personal que hay para limpiar. Cree que falta personal? Es que cada vez somos menos. Cada persona que se va, ya no entra nadie. Nos pasa a nosotros lo mismo. Los compañeros de venta de billetes, hay de ventanillas y puede haber trabajado en cada turno cuatro y cinco, no hay mas. Aquí estamos dos o uno. Cuando normalmente éramos tres. Cual es la razón? Pues porque las empresas no quieren gastar mas dinero. Por la crisis o? Ya no es la crisis, ya vine de antes. Del gobierno? No es el gobierno, son las propias empresas para organizar sur trabajo. Porque es una empresa privada? No. Haber, funciona como una empresa privada, pero son gestores cada uno de su empresa, de sus trabajadores y de los servicios que lleva. Renfe por ejemplo, pues no tiene personal, y ellos contratan a personal por ejemplo que hace el control, el check in para los AVE. Qué me puede decir Usted sobre la exposición del 2008? Qué te puedo decir? Ya ha pasado tanto tiempo. Estuvo bien, y lo que hizo fue las obras que se hicieron para la ciudad, que luego se quedan en la ciudad. No sé si ya solo es la exposición sino todas las obras para mejorar la ciudad. Se arreglaron las riberas del rio, todo desde el Pilar todo hacia el fundo, se hicieron puentes, se hicieron otros puentes, se han quedado edificios que ahora sirven para los abogados. Todos los nuevos edificios sirven? Ahora están empezando a ocuparlos. Porque están lo de la justicia, todos los juzgados y por eso están congregando allí porque estaba muy masificados en la zona de la plaza del Pilar, porque estaban allí los juzgados.
  29. 29.   29   No hay otros que se quedan vacíos? Si hay otros que están vacíos, bastantes que están vacíos. Yo no lo sé si con el tiempo irán, pero como ha sido un poco ya meternos en la crisis ya la cosa ha ido frenando. Estuvo Usted a la exposición? Si. Qué se acuerda Usted sobre eso? Pues eran pavillones de diferentes países, habían espectáculos, había cosas para comer, para beber, tenias conferencias, te ensenaban, de los diferentes países te hacían videos y cosas. Era bastante grande no? Si estuvo bastante bien. Y vino mucha gente? Si, pero como fueron 3 meses, que fue en verano. Si que vino gente. Los pavillones tenias que intentar pasar con tiempo porque si no, dan un numero determinado de acceso, y no podías pasar sin eso. Ha visto Usted cambios en la estación? O sea de gente que venia mas aquí en Zaragoza? Si yo creo que hubo gente que vino y después han vuelto para terminar . Porque les gusto en su momento y no vinieron en ese tiempo. Pero Aragón si que es una zona turística, incluso a nivel nacional. Y elementos negativos de la exposición a nivel de la ciudad, a nivel económico o turístico? Los negativos no lo sé, a lo mejor a nivel del ayuntamiento yo no sé si las cifras les compensarían los gastos con los ingresos después. La zona de la expo ahora esta bastante frecuentada o poco? No mucho. Como son sitios mas abiertos, la gente pues a lo mejor a pasear o a ir en bici, hacer algo de deporte. Esta un poco alejada del centro no? Si. Pero por ejemplo en la zona de (…) tiene buen acceso, la zona de esta barrio también. Y según Usted, cuales son los lugares que prefiere en Zaragoza? Para qué?
  30. 30.   30   Para lo que quiera, o sea los lugares que prefiere, en los que se siente mejor. Me siento bien por mi barrio, me siento bien por el centro. En el centro, cual es el lugar que mas le gusta? Pues desde la zona de la plaza de Aragón, todo hacia la plaza del Pilar, toda la zona del casco antiguo me gusta. Y los lugares que menos prefiere? No lo sé, quizás lugares que no conozco, que no me gustan porque no les conozco. Lugares normalmente en los que no se va, que no tienen nada turístico para ello, digamos. Como en este barrio que no tiene nada turístico, pero yo vivo en este barrio. Habría que mejorar las zonas turísticas? Si, y luego pues también ya que son varios mas antiguos, las viviendas son mas antiguas, la población que viene, sin discriminar, pues son gente que los alquiles son bajos, y vienen pues mas. No se siente en seguridad además no? “Si” de la cabeza. Y según Usted la posición que ocupa el Ebro en la ciudad? Yo creo que es muy importante para la ciudad. Se ha creado mucho alrededor a lo largo del rio. Por ejemplo? Pues digamos las viviendas allí diciendo que ya se hizo en la antigüedad al lado del rio por la fertilidad de la zona, los accesos para (…), en su momento por las vueltas y todo. A pasear es una buena zona? Es una buena zona. Y si habéis estado por la zona Hay mucha gente que pasa por el rio? Si, haciendo buen tiempo eso si. Con niños, familias. Ayer hemos ido al Palacio, es súper bonito el castillo, pero alrededor solo hay edificios mas grandes que él. Así que la vista tenemos desde el castillo es un poco… Pues es que fue construido hace muchos anos y la construcción que han ido haciendo después, y han dejado un poco de espacio, pero… Como le parece la puesta en valor?
  31. 31.   31   Es que la ciudad ha creciendo, entonces. Es que cada vez hay mas gente en el centro? No hay muchas periferias no en Zaragoza? Claro. Es que el tema de la periferia, también tendría que adaptarlo a los transportes y todo, entonces la gente si vive y trabaja aquí, si tienes que ir fuera y depender del coche, son pueblos, no son barrios de la ciudad. La gente no quiere tener coche? Hombre, ahora la gente joven si que quiere tener un coche, pero claro sino depende de los transportes públicos. Cual es la ciudad que mas prefiere en España? Yo he vivido en Madrid, aquí, y en Barcelona. Mas tranquila aquí, y me gusta mucho Madrid y Barcelona. Porque hay menos gente, porque se viene mas relajado, porque claro en Madrid cuando llegas ya te pones a caminar de prisa porque lleva todo el mundo hacia (…). Aquí es mas relajado. Muchísimas gracias por nos haber dedicado su tiempo, que pase un buen día. Hasta luego
  32. 32. 4. Illustrations des résultats obtenus à partir des questionnaires Ce graphique nous décrit l’impression générale des usagers relative à l’entretien du lieu. A partir des résultats obtenus, nous observons sur ce graphique que près de la moitié des enquêtés trouve le lieu relativement bien entretenu (47%). Seul 2% des enquêtés semblent peu convaincus et trouve la gare très mal entretenue. Ce graphique nous représente l’impression générale des usagers vis à vis des infrastructures présente sur le site. A partir des résultats obtenus, nous observons sur ce graphique que la plupart des enquêtés jugent à 59% le lieu comme ayant suffisamment d’infrastructures toutes confondues (restaurants, boutiques de souvenirs, café, bars, etc). Cependant 22% d’entre eux trouvent qu’il y en a peu et 4% pas assez. 38%   47%   13%   2%    ¿  Cómo  le  parece  este  lugar  ?   Muy  bien   Bastante   Poco   Muy  mal  cuidado   4%   22%   59%   15%   ¿  Qué  le  parece  este  lugar  ?   Sin  suCicientes   Con  pocas   Con  bastantes   Con  muchas   infraestructuras  
  33. 33.   33   Ce graphique nous donne l'avis des usagers vis à vis de son esthétique. A partir des résultats obtenus, de manière générale, les avis sont positifs. En effet, 78 % des enquêtés trouvent le lieu beau voir très beau. Cet espace se démarque par sa taille puisqu'elle fait partie des plus grandes gares d'Europe, le fait qu'elle soit récente accentue son aspect agréable. Ce graphique illustre le sentiment de sécurité général en ce lieu. A une large majorité, les usagers se sentent en totale sécurité. Les attentats de mars 2004 à Madrid n'ont pas, ou du moins, ne provoquent plus un sentiment de crainte vis-à- vis des gares. De plus, le fait que cet espace soit un espace fermé doté d’une forte fréquentation mais d’une présence policière constante renforce le sentiment de sécurité des usagers. 2%   20%   65%   13%   ¿  Qué  le  parece  este  lugar  ?   Muy  feo   Feo   Bonito   Muy  bonito   89%   11%   ¿  Qué  le  parece  este  lugar  ?   En  seguridad   Poco  miedo   Mucho  miedo  
  34. 34.   34   Ce graphique nous montre le sentiment d'importance qu'a ce lieu par rapport à la ville selon la perception des usagers de la gare. On peut voir qu’une large majorité des enquêtés (98%) estiment que cet endroit est d’une importance majeure pour la ville. La grandeur et la modernité de cette gare doivent jouer un rôle déterminant dans ces avis. Ce graphique illustre l’opinion des usagers vis à vis de la fréquentation de la gare. A partir des résultats obtenus, nous observons sur ce graphique que plus de la moitié des enquêtés (59%) remarquent une bonne fréquentation de la gare par les autres usagers. 2%   60%   38%   ¿  Qué  le  parece  este  lugar  ?   Nada  importante   Poco  importante   Bastabte  importante   Muy  importante   25%   59%   16%   Según  Usted,  con  respecto  a   Zaragoza,  este  lugar  es  :   Muy  frecuentado   Bastante  frecuentado   Poco  frencuentado   Nada  frecuentado  
  35. 35.   35   Ce graphique nous présente le sentiment général des usagers vis à vis de l’atmosphère ambiante de la gare. A partir des résultats obtenus, nous observons sur ce graphique que les avis sont très partagés. En effet, pour une grande majorité des enquêtés (44%) la gare est un lieu relativement agréable : ils sont de ce fait moyennement satisfaits. De plus, en moyenne, près d’un tiers des enquêtés (32%) jugent cet endroit peu voir pas du tout agréable. Néanmoins près d’un quart des enquêtés estiment cet endroit très agréable. Ce graphique illustre l’échantillonnage représenté lors de notre enquête. A partir des résultats, nous observons sur ce graphique que l’échantillonnage d’enquêtés est plus ou moins homogène. En effet, on remarque que la majorité des catégories d’âges y sont représentées. Néanmoins, les 10-20 ans et les 50-60 ans sont moins représentés par rapport aux 20-30 ans et 30-40 ans qui sont les plus représentés avec tout deux 23% de répondants. 2%   30%   44%   24%   ¿  Qué  le  parece  este  lugar  ?   Desagradable   Poco  agradable   Bastante   Muy  agradable     7%   23%   23%  16%   7%   20%   4%   Typologie  des  enquêtés   10-­‐20  años   20-­‐30  años   30-­‐40  años   40-­‐50  años   50-­‐60  años   60-­‐70  años   70-­‐80  años   Màs  de  80  años  
  36. 36.   36   Ce graphique nous montre la typologie des enquêtés vis à vis de leurs sexes. A partir des résultats obtenus, nous observons sur ce graphique que l’échantillonnage d’enquêtés est partial puisque les femmes sont représentées à 48% peu après les hommes qui eux sont représentés en majorité à 52%. Ce graphique nous montre la provenance des usagers vis à vis de ce lieu. A partir des résultats obtenus, nous observons qu’autant d’usagers proviennent de la ville de Saragosse que de villes extérieures. Des chiffres qui illustrent l’aspect intermédiaire de la gare : un lieu stratégique et connecté aux différents réseaux de lignes ferroviaires du pays. 52%   48%   Typologie  des  enquêtés   Femme     Homme   20%   27%   53%   ¿  Dónde  vive  Usted  ?   En  el  barrio   En  otro  barrio  de   Zaragoza,  puede   precisar  ?   En  otra  ciudad,  puede   precisar  ?  

×