Analyse du blog2 roubaix lille3

0 vue

Publié le

Des étudiants en Sociologie et Stratégie sociale de l'Université de LIlle 3 ont étudié leBlog2Roubaix en 2010

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
0
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
0
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Analyse du blog2 roubaix lille3

  1. 1. BAILLEUX EmmanuelDURETZ Clémentine Master 2 Spécialité : Sociologie et développement social Parcours : Stratégies de développement social. Techniques de travail collaboratif à distance Thème : analyse de site, le Année universitaire : 2009/2010.
  2. 2. Sommaire:Table des matièresSommaire: ............................................................................................................................................ 2Introduction ......................................................................................................................................... 3 I) Contextualisation. ............................................................................................................................ 5 1.Les enjeux : .................................................................................................................................. 5 2.Les participants. ........................................................................................................................... 6II) Présentation des outils et des usages ............................................................................................... 7III) Analyse critique Points forts / faiblesses de l’action numérique. .............................................. 10 A. Les points faibles: .................................................................................................................... 10 La fracture numérique: ............................................................................................................. 11 Une fracture culturelle : ............................................................................................................ 11 Une fracture démocratique : ..................................................................................................... 11 B. Les points forts: ....................................................................................................................... 13Conclusion /Propositions: .................................................................................................................. 15
  3. 3. Introduction Introduction Nous avons choisis danalyser le Blog2Roubaix, dans la mesure où il sinscrit dansle champ étudié au sein de notre groupe de développement social concernant ladémocratie participative, qui soulève des questions et des enjeux de plus en plusimportants dans une société qui paraît être insensible aux principes démocratiques. Il y ade nos jours une inversion de loffre et de la demande, en effet, si dans les années 70,nous avions affaire à une demande de participation, venant des « citoyens lambda ».Nous sommes aujourdhui dans lidée inverse à savoir que ce sont désormais lespolitiques qui cherchent à faire à tout prix de la participation, en omettant souvent deprendre réellement en compte lavis des participants. La participation constitue biensouvent un frein pour les supposés participants. On parle entre autre, tel que la bienmontré Blondiaux, 1 du fait que la démocratie participative ne permettrait pas le conflit, orce sont les idées en oppositions qui permettent souvent davoir les points de vus les plusintéressants. La démocratie participative renforcerait les inégalités, dans le sens où ce sont lescitoyens les mieux informés, les «bons citoyens» qui vont le plus souvent y participer. Ladémocratie participative ne permettrait pas non plus aux groupes organisés de faireentendre leur voix, ces groupes pouvant être subversifs, les politiques cherchent avanttout à faire participer des citoyens ordinaires isolés. Plus fort encore la participation neconduirait qua une manipulation des pouvoirs publics pour rendre plus légitimes leursprojets, de plus, les participants nont pas réellement dinitiatives et le pouvoir reste entreles mains des dirigeants, on va jusquà dire quil y aurait instrumentalisation desparticipants. Enfin la démocratie participative est bien trop souvent réduite à delinformation et parfois de la consultation, de rares cas en France mettent à jours de lavéritable co-décision qui devrait être pourtant lessence même de la participation. Bienentendu, malgré ce portrait négatif que nous dressons de la démocratie participative, onretrouve de véritables initiatives qui vont dans le sens dune véritable association avec lescitoyens lambdas, cependant ceci est très lent en France, de nombreux pays étantlargement à lavance en terme de démocratie participative. Cependant, il ne faut pas croire que la démocratie participative doive disparaître,elle permet, entre autres, aux participants de confronter leurs points de vus, ce qui permetune forme de reconnaissance politique. Elle permettrait également de rapprocher lescitoyens du pouvoir politique, ce que constitue «lempowerment» le fait de prendre sondestin en main. La démocratie participative peut être également une arme de contestation.Les participants ont le choix de pratiquer la voice, la loyauté ou lexit2. Enfin la démocratieparticipative pourrait permettre une transformation politique, en nomettant pas dassociersystématiquement les citoyens à la délibération et la prise de décisions. Aujourd’hui les technologies de l’information et de la communication suscitent denombreux espoirs quant à la possible rénovation de nos systèmes politiques ; enfluidifiant la circulation de l’information et facilitant l’interaction entre les individus, lesréseaux électroniques permettraient aux citoyens de participer plus activement auxdestinées des républiques et annonceraient une démocratie revitalisée, la démocratie1 Blondiaux Loïc, La démocratie sous conditions et malgré tout, Mouvements numéro 50 juin-août 20072 A.Hirschmann, Défection et prise de parole, Paris, Fayard, 1995Analyse de site: http://LeBlog2Roubaix.com par Clémentine DURETZ et Emmanuel BAILLEUX 3
  4. 4. Introductionélectronique ou selon Vedel la cyber-démocratie « le citoyen est considéré alors commeindividu pleinement autonome au sein d’un espace public mondial ». Tous les espoirs setournent vers les nouvelles technologies pour donner un renouveau à la démocratieparticipative. Paraissant l’outil idéal qui devrait permettre au citoyen d’être informé, qu’ilpuisse communiquer et exprimer ses attentes plus facilement que par les autres modesparticipatifs tels que les jurys citoyens, les conseils de quartiers, qui semblent être deslieux plus contraints. Par ailleurs, le-démocratie semble être un nouvel outil « à la mode », en effet, laconcurrence entre les collectivités pour être le plus possible à la page en termes dedémocratie participative se fait sentir. Les pouvoirs publics veulent afficher par tout lesmoyens leur idéal participatif, la volonté de faire participer les habitants que se soit pourdes raisons nobles ou inavouables. Cependant dans le cas du blog de Roubaix, onconstate que la volonté nest pas née dune instance qui serait au dessus de toutes lesautres hiérarchiquement. Une politique suivant une logique «bottom-up » (ascendante,provenant des habitants) est favorisée, le site permettant à chacun des citoyens departiciper à la vie de la cité. Le caractère à la mode de le-démocratie est ravivé de parlémergence et le développement de modes collaboratifs et participatifs nouveaux issus duweb 2.0.Analyse de site: http://LeBlog2Roubaix.com par Clémentine DURETZ et Emmanuel BAILLEUX 4
  5. 5. I) Contextualisation. I) Contextualisation. Le blog2Roubaix a été crée en 2006 par Bruno Lestienne, cest un videoblogcitoyen qui veut mettre en valeur ce qui fait bouger Roubaix et qui traite de sujetsconcernant la démocratie participative. Créé en 2006, il est porté par une associationdéclarée, le Comité de quartier de l’Hommelet. Le blog a été conçu afin de renforcer ladémocratie participative dans la ville de Roubaix dans laquelle celle-ci est déjà bienimplantée. Nous pensons par exemple à lexpérience de lAlma gare dans les années 70,celle-ci a mobilisée les citoyens Roubaisiens pour un projet de politique de la ville.Cependant comme nous lavons vu en introduction, à Roubaix aussi on constatelinversion de la tendance offre/demande. Il reste que le passé participatif laisse encoredes traces et il ny pas beaucoup de ville qui peuvent se vanter davoir un blog participatifqui nest pas de linitiative des politiques et donc dans une logique du top-down(descendante, le pouvoir et limpulsion appartenant aux pouvoirs publics). « LeBlog2Roubaix » a été créé initialement pour restituer des travaux dunedélégation de militants roubaisiens (de comités de quartier, de membres du Fond deParticipation des habitants – sorte de budget participatif, délus et techniciens Ville) lorsdes 10èmes rencontres sur la Démocratie Locale organisées par lADELS à Dijon : audépart il sagissait de créer un support audiovisuel diffusant des interviews filmées demilitants roubaisiens sur des thèmes liés à la démocratie participative. Ensuite, plusspontanément, ont été présentées des actions et des interviews autour de sujets citoyens(une télé hyper locale et citoyenne sur le net). 1. Les enjeux : Une des motivations de Bruno Lestienne en créant « leBlog2Roubaix.com » était demontrer ce qui se passe à Roubaix dans le domaine associatif, par des interviewsdacteurs ou des reportages, avec lobjectif de créer une sorte de « télé sur le net », unevitrine qui soit un outil de promotion de la participation citoyenne en défendant une paroledes habitants. Le Blog apporte un point de vue citoyen et indépendant, cest un médianouveau quil convient dexpérimenter encore, qui va peut-être permettre d’impliquer lesjeunes générations, tout en portant des valeurs de participation, de solidarité, déchange…Le fond est, bien sûr, de rendre le citoyen toujours plus concerné et impliqué à lheure dela mondialisation et de la marchandisation des valeurs, de lindividualisme, etc, enespérant quil suscitera des prises de conscience et toujours plus de participations, tout envalorisant ceux qui simpliquent pour faire bouger les choses de manière collective. « Le principe est de valoriser les initiatives, les projets, et dencourager le plusgrand nombre dhabitants du quartier à la participation citoyenne», déclare BrunoLestienne. Le ton est donné : inciter le maximum de personnes à sexprimer, et casserlimage péjorative de ville ouvrière et industrielle qui colle à Roubaix. «A travers cesdébats et les vidéos mises en ligne, nous mettons Roubaix et ses habitants à lhonneurAnalyse de site: http://LeBlog2Roubaix.com , par Clémentine DURETZ et Emmanuel BAILLEUX 5
  6. 6. I) Contextualisation.pour quils se sentent considérés et trouvent lenvie de participer» 3 il y a une volonté ici delutte pour la reconnaissance, les citoyens les plus éloignés de la vie politique, les exclusou sans voix peuvent avoir loccasion de participer de manière moins directe et surtoutmoins contraignante. De plus le blog a aussi pour mission de donner une place de choixaux associations et leurs combats. 2. Les participants. Y collaborent des bénévoles et citoyens habitants de Roubaix principalement, il nesagit pas de faire de lélitisme mais bien plutôt que les habitants se retrouvent dans lespersonnes qui écrivent sur le site, afin de les inciter à participer à leur tour. Comme leblog est à l’initiative d’une association d’habitants, on peut dire que le blog se situe dansune logique de promouvoir la participation citoyenne en dehors de la logique du dispositifpour entrer dans une logique de participation déguisée, dans le sens où ce qui est admisici cest que les citoyens réagissent et prennent en quelque sorte le pouvoir en ayant unelégitimité, tout comme cest le cas au sein du comité de quartier. Les citoyens Roubaisiens prennent part au Blog tout en nayant pas limpressionpour autant de participer à la vie de la cité, cependant cest bien le cas lorsquils laissentdes commentaires mais aussi simplement lorsquils sinforment sur les événements qui ontlieu dans la ville. Linformation est déjà considérée comme de la participation si on senréfère à léchelle d’Arnstein. Il sagit ici de donner lenvie aux habitants de connaître leurville et de sy investir. Il semble que ce que cherche à faire ce blog cest a faire naitre unsentiment dappartenance à une même ville; cette ville étant celle qui laisse une place auxhabitants en terme de DP, ne serait que si on remonte le temps avec lexpérience commenous lavons vu de lAlma gare et le fond de participation des habitants. En terme depolitique de la ville la ville de Roubaix nest pas sur la touche, en effet des actions on étéfaite avec laide des habitants, et lassociation Paroles dhabitants et déterminante pourque les habitants aient une place de citoyens dans la société. Tous les citoyens Roubaisiens ou non peuvent être concerné par le blog, car il y aune dimension plutôt militante qui sen dégage, nous avons trouvé le site en faisant desrecherches sur la démocratie participative et ce nest donc pas par hasard que lonconstate que le concepteur est membre de lAdels et fervent défenseur de la participationdes habitants. Cest un blog crée à linitiative dun citoyens militant concerné par lesproblématiques liées à la participation des habitants ce qui peut expliquer la volonté des’inscrire dans une logique ascendante.3 Cf. libération : Un blog fait le pari d’un Roubaix plus citoyen, http://www.liberation.fr/france/0101118791-un-blog-fait-le-pari- d-un-roubaix-plus-citoyenAnalyse de site: http://LeBlog2Roubaix.com , par Clémentine DURETZ et Emmanuel BAILLEUX 6
  7. 7. II) Présentation des outils et des usages II) Présentation des outils et des usagesEn observant le blog en détail, nous constatons plusieurs choses en termes d’outils etd’usages : -On peut commencer par noter que ce blog est très fournis malgré le fait quil ny aique quatre auteurs et est édité par wordpress.com. Ses auteurs ont la liberté de dévoilerleur identité ou non en indiquant leurs prénoms et en postant une photo ou une image. -Le citoyen peut sabonner aux flux Rss par articles ou commentaires au choix. -Beaucoup de posts à caractère politique sont présents sur des sujets précis telsque la démocratie participative. -Selon la carte des visiteurs, on peut voir quil y a concentration des internautesconsultants le blog en Europe et aux USA mais que des internautes de tous les continentsle consultent. -Le blog contient une liste de liens externes très riche composée de nombreux liensvers dautres sites concernant la ville et joue sur lidentité dappartenance à la ville maisaussi des liens concernant dautres expériences dautres villes, en particulier concernantle-démocratie étant vue comme des exemples pertinents et intéressants. -Le blog joue par ailleurs sur une dimension dynamique très présente via les vidéoset photos qui tiennent une place importante. Au niveau de la participation, on peutconstater que 214 250 citoyens sont allés sur le blog depuis 2006 soit environ 50 000personnes par an. -Au niveau de laccessibilité, le blog est très présent que ce soit sur téléphone, lesAnalyse de site: http://LeBlog2Roubaix.com , par Clémentine DURETZ et Emmanuel BAILLEUX 7
  8. 8. II) Présentation des outils et des usagesréseaux sociaux, les blogs,les microblogs (Facebook, twitter, Ziki, Mybloglog, Youtube,Del,icio,us, myspace, Flickr, FriendFeed,...). De ce fait, « leblog2roubaix » peuxpotentiellement toucher un maximum de citoyens pratiquants des usages différentsdinternet. -Ce blog ce veut être un espace de discussions autour denjeux de citoyenneté,cest pour cela que la pluralité des acteurs politiques dans le cadre de la campagnerégionale sont représentés via des podcasts sur le thème des dernières élections localesdans le but dinciter au vote (4 "émissions" de débat ont été diffusées en live sur lafreebox, puis plus récemment sur le blog). -Les différents articles sont classés par catégories, mots clefs, tops du moment(actualités de toutes sortes concernant la ville de Roubaix) et par rubriques. Ceciaugmente la lisibilité pour les internautes et permet de vite retrouver une information. Auniveau du classement des archives, on peut retrouver une listes de liens externes sur laville de Roubaix très fournie par thèmes, la tv de Roubaix, ainsi quune place faite à laculture avec une page consacrée à Wim Delvoye et la participation des artistes aux en-têtes du blog. Un lien vers la Netvibes de Roubaix (univers virtuels de Roubaix) estprésent. Le blog présente aussi une revue de presse où lon peut trouver une multitudedarticles scannés ainsi que les textes des articles retranscrits autour de Roubaix et de lacitoyenneté.Analyse de site: http://LeBlog2Roubaix.com , par Clémentine DURETZ et Emmanuel BAILLEUX 8
  9. 9. II) Présentation des outils et des usages -Au niveau des contributions possibles pour linternaute-citoyen; il peut commenterles billets, proposer (et non pas imposer) ainsi un sujet, un thème, une actualité, rejoindreléquipe de rédacteur (au nombre de 4 ce qui est très insuffisant) et contribuer autournage, les rendez vous des associations peuvent être actualisés directement par lesassociations elles mêmes, des sondages sont proposés par exemple en ce moment il estdemandé pour qui les internautes comptent voter aux régionales. Lagenda partagé etparticipatif roubaisien est un outil intéressant qui permet dêtre informé sur tout ce qui sepasse sur le territoire roubaisien en temps réel et dactualiser les informations et les tempsde rendez-vous. -Les liens renvoient aussi à des lieux physiques tels que le siège de comité dequartier a Roubaix. Ceci est important à un moment où la question du lien entre vienumérique et vie réelle se pose. On retrouve par ailleurs des interviews dassociatifs ou depolitiques sur des actions participatives ou culturelles à Roubaix ainsi que sur des sujetsplus larges sur la participation citoyenne, des reportages. Dautres forme de vidéos sontprésentes sous la forme de mini-concepts démission pour un projet en cours deLaTélé2Roubaix diffusée sur les chaines personnelles de la freebox, dont lune dellessintitule Paroles dHabitants, Ce film est constitué dinterviews vidéo, des Rencontres dela Démocratie Locale, de lAdels, des microtrottoirs sur les dernières éditions du Forumsdes Associations.Analyse de site: http://LeBlog2Roubaix.com , par Clémentine DURETZ et Emmanuel BAILLEUX 9
  10. 10. III) Analyse critique Points forts / faiblesses de l’action numérique. III) Analyse critique Points forts / faiblesses de l’action numérique. A. Les points faibles: ü Nous constatons que malgré lambition participative du blog quil ny a pas d espaces débats pourtant ceux-ci seraient intéressants pour créer une véritable plateforme déchanges entre les habitants voir même entre les habitants et les politiques. ü Il semble que plus de personnes devraient écrire et peut être sur des sujets plus divers, il faut essayer de faire adhérer les habitants au projet, parce quil ne sagit pas que dun projet de blog informatif, cest avant tout une volonté de rendre les citoyens acteurs de leur ville, quils prennent conscience que ce sont eux qui peuvent changer les choses, car ce sont eux qui sont habitants dans lespace public, la ville leur appartient. ü Si le concept de la vidéo est intéressante comme nous le verrons dans les points forts, il semble que ça ne soit pas suffisant; en effet de nombreux dispositifs numériques existent au sein des municipalités, bien quil ne sagisse pas ici dune visée institutionnelle, le but est dutiliser les outils qui fonctionnent bien; les courriers électroniques/les forums de discussions thématiques, ou forums de discussions en différé par exemple dans la ville d Amiens/Participation à distance à des réunions, à des assemblées : Amiens /Sollicitation des citoyens en ligne Poitiers et Strasbourg /Débats en direct : Boulogne-Billancourt ü De premier abord le Blog nous paraît être trop politique, ce qui peut en effrayer plus dun, pour pallier au problème des solutions existent pour essayer de donner une autre image plus jeune au Blog. Lancienne bannière de la page daccueil représentait des habitants lambdas, même si elle visait probablement a montrer leffet de participation citoyenne, la photo nest pas susceptible de taper dans lœil des plus jeunes. Avec la nouvelle bannière « je pense donc je vote » il semble que limage ce veut plus jeune , de plus ils essayent dattirer les jeunes sur des nouvelles vidéos par exemple lélection de miss Roubaix, de plus la nouvelle bannière elle, présente les candidates à lélection de miss Roubaix, qui est susceptible dattirer plus de jeunes. ü Il semble quil ny a pas beaucoup de contributions des habitants: quelques critiques,quelques encouragements mais rien de très participatif au sens de véritables débats sur les sujets des vidéos, cependant même si il y ny a pas vraiment de contribution il semble que les citoyens y viennent quand même on dénombre pas moins de 210 815 citoyens qui sont allé sur le blog depuis 2006 environ 50 000 par an, a priori les habitants viennent plus sinformer, voir viennent par curiosité mais pas réellement dans un esprit participatif.Analyse de site: http://LeBlog2Roubaix.com , par Clémentine DURETZ et Emmanuel BAILLEUX 10
  11. 11. III) Analyse critique Points forts / faiblesses de l’action numérique. ü On constate que les rédacteurs ne sont au nombre que de 4 alors que la participation est fortement encouragée, cette non participation peut être dû à une triple fractures; La fracture num érique: Cette notion désigne l’inégalité d’accès aux technologies des TIC en général etd’internet en particulier. En effet, le fossé numérique, ou inégalité face aux possibilitésdaccéder et de contribuer à linformation, à la connaissance et aux réseaux, ainsi que debénéficier des capacités majeures de développement offertes par les TIC est encoreaujourdhui dactualité. Le développement de la démocratie par internet sembleproblématique puisque linternet sert surtout aux personnes qui sont les mieux informéeset les mieux insérées dans les systèmes politiques ou les réseaux sociaux locaux (Carter,1997)4. Une fracture culturelle : Contribuer au débat démocratique sur Internet implique une information préalable,et donc la capacité à rechercher, sélectionner, évaluer et sapproprier linformation. Et il estclair que cette culture de linformation nest pas également partagée parmi les internautes.Nous nous trouvons donc devant un niveau supplémentaire dexclusion, lié à loriginesociale et au niveau déducation. Par ailleurs, internet nest pas un lieu de parole généralisée : il y a beaucoup plusde lecteurs que de contributeurs. En effet, si parler en public constitue une impossibilitépour nombre de personnes, lexpression par écrit via Internet ne va pas de soi non plus.La capacité à manier orthographe et grammaire reste une forme de marquage social. Il n’ya donc rien d’étonnant à constater que lexpression sur Internet reste le fait d’une minorité.En effet ceci sobserve dans le blog, cependant on constate que nombre de contributeursnont pas les codes en terme de synthèse écrite. Une fracture dém ocratique : « On peut noter, avec Pippa Norris(2001), qu’il y a une fracture démocratique. Eneffet, Il ne suffit pas d’être connecté à internet pour en faire un instrument d’informationpolitique et de débat démocratique. Les internautes qui utilisent le plus les sites politiquessont ceux qui par ailleurs, dans le monde réel, sont les plus intéressés par la politique etne constitue qu’une minorité de la population. Avoir accès à Internet, savoir utiliser lesoutils informatiques, linformation et manier lécrit ninduit pas pour autant un intérêt pourles dispositifs de-démocratie. Le manque de temps, le désintérêt ou la méconnaissancefont que seule une petite fraction de la population sexprime dans le cadre de cesdispositifs, ce qui est aussi vrai, par ailleurs, dans les dispositifs hors-ligne, la politiquen’est pas le motif principal pour lequel on rejoint un espace de discussion. » ü Nous constatons que ce blog est fourni en terme de nombre de liens externes,4 Thierry Vedel Linternet et les villes: trois approches de la citoyennetéAnalyse de site: http://LeBlog2Roubaix.com , par Clémentine DURETZ et Emmanuel BAILLEUX 11
  12. 12. III) Analyse critique Points forts / faiblesses de l’action numérique. cependant, il se trouve que la plupart de ces sites sont militants et inscrits dans la même conception de la participation ce qui pose le problème des structures homophiles des espaces hyperliés, ce qui conduit au fait que les internautes en cliquant sur les liens se retrouvent sur des sites proches idéologiquement de ce blog, de ce fait il ny a pas réellement de confrontation à des points de vus opposés ce qui constitue lessence même de la participation. ü La technique ne peut refonder à elle seule la démocratie, en effet, si la participation par le biais dInternet est souhaitable dans la mesure où cest sur elle que se tourne les nouveaux espoirs ça nest pas pour autant quelle se suffit à elle même. Ce sont les contacts humains, les liens sociaux qui sont les indispensables pour créer une véritable démocratie participative réciproque.Analyse de site: http://LeBlog2Roubaix.com , par Clémentine DURETZ et Emmanuel BAILLEUX 12
  13. 13. III) Analyse critique Points forts / faiblesses de l’action numérique. B. Les points forts: ü L’information n’est certes pas en elle-même de la participation mais permet aux citoyens de s’informer un maximum pour pouvoir connaître des choses et pouvoir par la suite débattre en toutes connaissances. Il ne s’agira pas alors d’un citoyen pourrait-on dire « profane », mais d’un citoyen qui a pris la peine de s’informer grâce aux grandes possibilités qu’offrent internet. En effet, en terme d’informations, internet permet daccroître presque sans limite la quantité dinformations fournies aux citoyens, de reproduire à lidentique les documents originaux, de mener des recherches personnalisées grâce à des moteurs de recherche et de permettre de cliquer sur des liens hypertextes. Le « bon » citoyen est celui qui est éduqué et qui connaît les problèmes et sait de quoi il parle, il doit correspondre au citoyen éclairé qui s’informe. ü Internet devrait permettre aux individus de s’informer et communiquer en nayant pas limpression de simpliquer dans un dispositif institutionnalisé ou initié par la mairie. Il semblerait quInternet ait des capacités accrues d’échange et de discussion donnés aux citoyens, facilitant ainsi léchange public darguments sur des problèmes communs. Les participants peuvent débattre, confortablement installés chez eux, sans être contraints par des moments ou des lieux spécifiques de rencontre. ü Les vidéos sur des expériences participatives dans dautres villes pour les porter comme exemple, ceci forme une sorte de mini «réseau»national en terme déchange dexpériences. Cela permet aussi aux citoyens de prendre connaissance de ce qui se passe dans les autres villes. Il y a quand même presque 90 posts qui parlent de le-démocratie, ce qui montre encore une fois lintérêt pour le sujet et la volonté de le faire partager aux citoyens « lambdas ». ü Il peut devenir un outil qui permette la «stimulation de la démocratie locale», en effet, si les habitants participent au blog, si ils sont entendus, ils peuvent prendre conscience que la démocratie est un droit, et quils peuvent sexprimer. Si les habitants portent un intérêt pour le site, et y participe cest déjà le signe dune forme de participation citoyenne qui pourra peut être, être poursuivie dans leur commune, en face à face avec des élus, experts et habitants. ü Les nouvelles technologies peuvent apporter de nouvelles fonctionnalités comme des forums à distance, elles peuvent également amplifier les modes d’expressions. Il ne s’agit plus ici d’une simple consommation, mais bien d’une possibilité d’ouvrir le dialogue, et donc de faire participer les citoyens. On passe de la consommation d’informations au partage de celles-ci. ü Dans la mesure où ça peut attirer un public plus large: si pour toutes générations confondues internet est désormais un outil incontournable, cest aussi un média fortement utilisé par les jeunes. Faire un vidéoblog cest miser sur la visibilité pour attirer un certain type de public, les jeunes, de plus le Blog2Roubaix est également visible sur nombres de réseaux sociaux que fréquentent en particulier les jeunes.Analyse de site: http://LeBlog2Roubaix.com , par Clémentine DURETZ et Emmanuel BAILLEUX 13
  14. 14. III) Analyse critique Points forts / faiblesses de l’action numérique. ü Bonne explication des manières de participer au blog, cependant cette rubrique pourrait être mieux mise en avant pour favoriser la participation. De plus il faudrait plus expliciter les termes et enjeux de la participation. ü Ce blog a lavantage de ne pas seulement parler de DP, en comparaison avec dautres blogs il y a plus de visiteurs car il est attaché à la citoyenneté dune ville et non à une citoyenneté active forcement participative. ü La télé2Roubaix est un concept intéressant, dommage quelle ne soit pas disponible pour tous. Seulement disponible pour ceux qui ont la freebox ; cependant on peut imputer cette non généralisation à des raisons de faisabilité ou de fournisseurs daccès. ü L’idée des vidéos n’est pas mal dans le sens où elle confère au blog un caractère plus attrayant que l’écrit qui est statique, le succès de youtube ou de dailymotion montre limportance de ces nouveaux médias vidéos, du coup le concept de vidéoblog peut permettre une dimension plus dynamique et plus attirante que les blogs qui ne fonctionnent que sur le discours et les photos. ü Il semble que le Blog fasse son petit bout de chemin il est même sur le réseau social facebook dont 261 personnes sont fans, il a un myspace dans lequel il a 130 amis, il accumule le nombre de pages internet sur les réseaux sociaux/blogs/ microblogs en particulier pour se faire connaître, le public visé est alors semble -t-il plus jeune. ü Le blog est accessible : il est présent sur téléphone/ Facebook/ twitter,... réseaux sociaux/ blogs/ microblogs, ce qui permet dêtre à la disponibilité des gens, et ne pas forcement le découvrir avec son site, mais par dautres biais plus facilement visibles. ü Agenda partagé et participatif du blog de Roubaix qui se fait via google agenda ce qui est intéressant car les associations peuvent elles-mêmes inscrire leurs rendez vous quand elles veulent ce qui permet aux habitants de savoir en direct ce qui se passe dans leur ville et peu donc créer du lien social.Analyse de site: http://LeBlog2Roubaix.com , par Clémentine DURETZ et Emmanuel BAILLEUX 14
  15. 15. Conclusion /Propositions: Conclusion /Propositions: Le blog2Roubaix est un blog citoyen d’initiative locale qui a une portée très largecar internationale via le web. Ce site est très riche en liens et articles, il a une bonneergonomie, il est lié à de nombreux blogs et réseaux tels que facebook ou twitter.Cependant il n’y a que quatre auteurs sur cette page même si de nombreux internautescommentent régulièrement les publications, cela reste insuffisant. Nous préconiserionsdonc d’inciter à la multiplication du nombre d’auteurs via la mise en place d’un wiki et d’unespace débat. En effet, lhétérogénéité des acteurs participants au Blog pourrait permettredenrichir son contenu, et par la même de plaire au plus grand nombre, ce quil fautchercher cest a donner envie aux Roubaisiens de connaître ce qui se passe dans leurville, aussi bien sur des sujets les concernant directement, que des choses qui peuventparaître plus lointaine pour eux tel que la politique. Mais ce nest pas tout pour multiplier lenombre dauteurs et les sujets, il faut mettre en place un wiki qui peut permettre auxcitoyens de participer au blog, non pas seulement laisser des commentaires, maisparticiper effectivement. Ils pourront également intervenir dans la conception du blog, enmettant des sujets qui les intéressent réellement, quils auront eux même rédiger aveclaide dun administrateur, Il ne sagit pas non plus que des propos indésirablessimmiscent sur le blog. Cependant cet outil peut être intéressant afin que la participationsoit réellement collaborative, lécriture de simples commentaires étant un pas vers laparticipation, mais lécriture collaborative en étant une autre plus aboutie nous semble-t-il. L’espace débat : Il sagit avant tout de créer une véritable plateforme afin que lescitoyens puissent réellement participer au blog, à travers des sujets qui les touchent etdont ils peuvent apporter des clefs de compréhension. Il ne sagit pas réellement de faireparticiper dune manière institutionnalisée avec comme objectif la concertation deshabitants comme peuvent lêtre les débats publics. Dans le cas du blog2Roubaix, ça seraitplutôt un moyen daboutir à une réflexion commune sur des sujets de différentes sortes,qui sont susceptibles dinterpeller les citoyens. Si comme nous lavons vu, les citoyenssont invités à participer à travers la parole libre, à travers les commentaires ils sont peu àle faire effectivement, alors que si on leur donne le choix de participer à travers desthématiques qui les intéressent, avec un lieu virtuel adapté, on peut imaginer quilssimpliqueront plus facilement. Le but étant de créer un véritable lieu de dialogue entre lescitoyens, ce qui nest pas réellement le cas avec les commentaires qui sont peu suivishormis par Bruno Lestienne qui répond le plus souvent aux participants. Dans ce sens leblog deviendra réellement un lieu promouvant le-démocratie à travers une participationcitoyenne inspirée des sites institutionnalisés des mairies mais qui provient d’une logiqueascendante, et qui ne suppose pas de contrepartie. Il sagit dune participation libre quipourra être initiée par chacun des participants. Coordonnées du site : http://leblog2roubaix.com Comité de Quartier de lHommelet B.P. 50393 - 59057 Roubaix Cedex 1 – téléphone : 03.20.73.19.17 – contact[arobase] hommelet.com 64 boulevard de Strasbourg, Roubaix Ancien site http://www.hommelet.comAnalyse de site: http://LeBlog2Roubaix.com , par Clémentine DURETZ et Emmanuel BAILLEUX 15

×