Bilan Moral 2006

2 077 vues

Publié le

Bilan moral du comité de quartier de l'Hommelet + revue de presse

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 077
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Bilan Moral 2006

  1. 1. 2006 BILAN MORAL H Assemblée Générale Extraordinaire du Comité de Quartier de l’Hommelet - Vendredi 14 novembre 2008
  2. 2. 2006 SOMMAIRE La photo de couverture est une vue du siège du Comité de Quartier de l’Hommelet avant son expul- sion. Les smileys “pas contents” et “tristes” peints représentent des bénévoles et étaient visibles de l’avenue des Nations-Unies. Ils ont été repris sur des t-shirts portés lors de ladite expulsion. 6 7 1 3 4 5 2 Réseaux & Partenaires Participations Ecologie Urbaine Culture et Participation Expulsés Cadre de Vie Communication Adels Délaissés Urbain Conseil de quartier Nouveaux Commanditaires Visites de quartier Sondage du quartier Comité de soutien Capacitation Citoyenne Compost Géant FPH Mardis d’Art Connexion Fresque des 4 saisons Etude de logo Expulsion Récit Jardins Partagés Forum des Assos Visite du Musée de Roubaix “Vivre les Villes” LeBlog2Roubaix.com Déménagement Délégation à Montréal Forum des Initiatives Citoyennes Toutes les photos de ce dossier rapport moral sont de Bruno Lestienne approuvé pae les administrateurs sauf l’article de presse (photo lors du Conseil d’Administration Arnaud Loubry) et Conseil Municipal le 12 novembre 08 (Christiane Thorion) H Comité de Quartier de l’Hommelet B.P. 50393 - 59057 Roubaix cedex 1 tél : 03 20 73 19 17 - fax : 03 20 66 99 10 - http://hommelet.com - http://leBlog2Roubaix.com
  3. 3. Administration Le Comité, en tant qu’association de type loi 1901, est organisé administrativement par des réunions régulières de Bureau, de Conseils d’administration et d’Assemblée Générale, et est com- posé d’habitants et d’associations. Un “Permanent Habitant” salarié mi-temps, habitant du quartier, assure techniquement la pré- paration des actions et la stratégie globale de l’association. Fin 2006, un groupe de 4 étudiantes en communication de l’IUT B de Tourcoing travaille sur l’é- vénementiel de la réouverture du Comité de Quartier et des éléments de communication. La comptabilité est assurée par le cabinet Acéa (voir bilan financier ci-joint). NOTA : Ce rapport devait étre présenté aux membres mi-2007 et en raison d’une expulsion, l’assemblée générale qui valide ce rapport se tient le 14 novembre 2008. Il faut aussi rappeler lors de l’expulsion,nos affaires sont éparpillées à quatre puis à trois endroits de la ville et qu'il est compliqué de mettre la main facilement sur des pièces importantes, ce qui rend difficile la gestion et le rendu de bilans de l’association. “Faire trace”, mur des photos du Comité de quartier de l’Hommelet lors d’une Conseil d’Administration 2006 rencontre de Capacitation Citoyenne à Mons en 2006 Sylvie THILLOY (Présidente), Jacques VANMULLEN (vice président démissionnaire en mai 2004), Marie-Christine BOULANGER (Secrétaire Adjointe), Christiane AMOND (Secrétaire), Bachra BENBALOULI (Trésorière), Michel DEBOUVERE, Messaouda ELAIHAR, Antoinette LOPORTO, Farid TOUSSEUL, Akila ZAIRI, Leila SIDHOUM Le Centre Social de l’Hommelet représenté par Moulouk BENSAFIA
  4. 4. Comité de soutien, et expulsion Annoncé en juin 2005, le propriétaire du local loué par le Comité de Quartier, l’Accueil Fraternel Roubaisien (AFR) décide de récupérer son étage, après 12 ans de location. Dès lors une négociation puis une confrontation s’engage pour retarder l’échéance. U n c o m i t é d e s o u t i e n s’organise et réunit de nombreux habitants et associatifs qui seront là jusque la date fatidique. Nous profitons même de la vene d’un ministre, Azouz Begag, venu en mars, pour demander son soutien, en vain. Ce même mois, nous squattons la manifestation “Agir Ensemble” (futur Collectif des Associations Roubaisiennes de la Maison des Associations) dont nous suivons la commission, pour porter nos banderoles réali- sées par Samir Mébarki. Quelques journées de sondage et de réflexion, avec Unis-Cité et le réseau Récit, permet- tent de discuter d’une nouvelle configura- tion de comité de quartier. René Vandierendonck, le maire de Roubaix, au nom du Conseil Municipal réuni en plei- nière le 30 mars 06 promet que “la Ville prendra en charge le nouveau loyer” (voir annexe). Différents locaux sont trouvés mais refusés par la mairie car trop chers. Le 3 octobre 2006, journée mondiale du logement, l’association des habitants, est officiellement expulsée par deux huissiers, se retrouve à la rue et subit d’importantes pertes matériels durant les déménage- ments, ainsi que des coups au moral. Ci-dessus : la façade de l’ancien siège du Comité de Quartier, une réunion du comité de soutien, le groupe lors du Conseil Municipal du 30 mars 2006 où sont émises des promesses de subventions. Ci-contre : Samir réalisant la banderole “le comité de quartier expulsé”
  5. 5. Déménagement, emménagement ...et belles promesses La mairie confirme la proposition de l’octroi de “la vaste et belle salle du rez-de-chaus- sée” (voir annexe) qui était un lieu d’exposition inactif depuis 3 ans, gérées par une asso- ciation annoncée comme moribonde. La Ville promet une prise en charge des frais d’a- vocat et de jugement, de déménagement, d’entrepôt, et du loyer, Nous acceptons, et entre temps les affaires sont stockés à 4 endroits. Nous trouvons le local dans un état non entretenu depuis des années, et très sale (l’é- lectricité dysfonctionne, la persienne ne s’ouvre plus, le parquet est gris de poussière, les murs sont fades et tachés... et le jardin est une décharge d’ordures). Pressés de retrouver le dynamisme et de vite repartir sur nos actions récurrentes, les bénévoles du Comité s’investissent fortement pour faire les travaux (les peintures et frais de location de ponceuse étant pris en charge par la mairie). La vidéo “compilation” des travaux par les habitants est disponible ici : http://tinyurl.com/59b2yn Motivés, à l’époque, on croit aux belles promesses qui nous ont été faites... Ci-contre le 64 bd de Strasbourg : le jardin est dans le même état que le rez-de-chaussée proposé : sale et non entretenu depuis des années. Les bénévoles du Comité de Quartier vont le rénover.
  6. 6. Ecologie urbaine - Gestion de d e u x j a r d i n s p a r t a g é s : rue de la Vigne (une ancienne courée) et boulevard de Strasbourg (depuis 2006) ; - Participation à la quot;r e n c o n t r e d e s j a r d i n s p a r t a g é squot; : En collaboration avec la maison r du jardin , Entrelianes, Chênelet Développement, Angle 349 et les AJONC, nous avons organisé une matinée de rencontre au cours de laquelle nous avons pu faire partager notre expérience du jardin partagé quot;rue de la vignequot; géré de manière écologique ; - Co-conception d’une station de quot;Compost Géantquot; : avec la mairie de quartiers Nord, et l'association Arpenteurs, nous avons travaillé à la mise en place d'un compost géant à l'an- gle de la rue du Collège, dont la gestion est confiée aujourd'hui à la Ferme Aux Loisirs ; - quot;Journée de découverte du jardinquot; : nous avons mis en place tous les premiers dimanches de chaque mois des ateliers de jardinage au jardin de la rue de la Vigne. Ci-contre : Djamel et Mahmoud au jardin rue de la VIgne, la station de compostage rue du Collège, et le Parc du Nouveau Monde co-conçu par les habitants via le Comité de Quartier de l’Hommelet
  7. 7. Culture et participation • L e s n o u v e a u x c o m m a n d i t a i r e s : Art Connexion est une association de médiation culturelle et propose un programme de la Fondation de France intitulé “les Nouveaux Commanditaires” dont le principe consiste à aider, conseiller, accompagner, et financer en partie le choix d’une oeuvre d’art contemporain commandée par des publics nou- veaux. En tant qu’association d’habitants, nous commandons une oeuvre d’art à installer dans le quartier de l’Hommelet, et elle devra symboliser la “participation des habitants”, le dynamisme, l’universalité. A l’époque sont évoqués un manège, un vitrail, un totem, un portail... W i m D e l v o y e, artiste connu pour faire débat, fera des propositions, viendra plusieurs fois à Roubaix et nous recevra dans ses ateliers. Nous suggérions un lieu en 2005 et 2006 (le Parc du Nouveau Monde), puis en 2007, la mairie proposera le parvis de la nouvelle salle de sport rue du Collège, puis en 2008, le square St Antoine (avec réhabilitation du square) pour finalement proposer à nouveau, peut-etre pour 2009, le Parc du Nouveau Monde, l’oeuvre étant déjà complétement financée. L’idée principale est de créer une oeuvre d’art publique portée par les habi- tants et d’encourager une participation en amont à une programmation culturelle sur l’art contemporain -quot;V i s i t e d u m u s é e d e l a p i s c i n equot; : les membres de l'association quot;Les amis du muséequot; V nous ont proposé de réaliser une visite spécialement pour les habitants du quartier de l'Hommelet afin de leurs faire découvrir un des joyaux du patrimoine architectural et culturel de Roubaix. La visite du groupe d'habitants fait l'objet de la dernière de cou- verture de Roubaix Magazine. Visite du Musée de Roubaix “la Piscine” (extrait de Roubaix Infos) et de l’atelier de Wim Delvoye pour une commande d’art contempo- rain, avec l’équipe d’Art Connexion dans le cadre des Nouveaux Commanditaires.
  8. 8. Urbanisme, cadre de vie - les d é l a i s s é s u r b a i n s (commencé en 2004) : la mairie commande à “arpenteurs” un projet de réflexion sur l’aménagement de terrains, anciennes petites friches, surnom- més les “délaissés urbains” ils concernent le coin rue du Collège / rue du Fort et avenue des Nations-Unies/rue de l’Hommelet : nous y concevons une station de compost géant. - nous avons participé à des v i s i t e s d u q u a r t i e r dont l'une en présence du préfet M. Aribaud (présentation du dossier ANRU) et des élus roubaisiens, et de l'autre en bus en présence du maire (dossiers en cours sur les quartiers Nord) et des conseillers de quar- tiers Nord. - F r e s q u e d e s 4 s a i s o n s : réalisation d'une fresque par Claire Herent, stagiaire Unis Cité. En collaboration avec les membres du comité, Claire peint une fresque sur le mur d'entrée du jardin de la rue de la Vigne. afin d'améliorer cet espace et de le rendre plus agréable et ludique pour les habitants. La fresque fait suite à celle réalisée par Oonagh Skrine en 2005 ; - quot;V i v r e l e s v i l l e squot; en collaboration avec l'école d'architecture et d'urbanisme de V Villeneuve d'Ascq, nous avons mis en place deux visites du quartiers de l'Hommelet. La première dans le cadre de l'évènement quot;vivre les villesquot; afin de redécouvrir le patri- moine architectural et urbanistique du quartier et l'autre dans le cadre d'un projet pédagogique entre Roubaix et Villeneuve d'Ascq en collaboration avec le centre social sur le thème quot;Comment on voit la ville quand on est jeune ?quot; Visite des quartier Nord en bus dans le cadre du Conseil de Quartier. Elle est visible sur le net à l’adresse : http://tinyurl.com/57vao6 Ici la visite du quartier avec le préfet Aribaud pour valoriser le point appui ANRU (mais auxquels travaux les habitants sont peu associés)
  9. 9. Communication citoyenne - S o n d a g e s u r l ' H o m m e l e t : Un groupe de volontaire d'Unis-Cité a réalisé pour notre comité de quartier un sondage auprès des habitants du quartier sur le thème de quot;connaissez vous bien votre quartier?quot;. 120 questionnaires ont été réalisés à la suite desquels nous avons pu en retirer un certain nombre de résultats que nous avons diffusés sous forme d'article -Lors de notre séjour à Montréal nous avons créé le premier blog R e c i t d e v o y a g e s . f r e e . f r afin de faire part de notre expérience sur place et en temps réel. Cela nous a permis de découvrir l'univers des blogs et nous avons lancé en septembre notre vidéo blog citoyen : L e B l o g 2 R o u b a i x . c o m. - une étude sur u n n o u v e a u l o g o est étudié par les étudiantes en communication de l’IUT de Tourcoing, en utilisant des moyens participatifs comme un portrait chinois. Ci-dessus, une étude d’un nouveau logo et un sondage du quartier et une des premières vues du Blog2Roubaix.
  10. 10. Réseaux et international R é c i t ( Réseau des écoles de Citoyens) : RECIT (réseau des écoles de citoyens) est né en octobre 2002 au FSM de Porto Alegre autour de la question : Comment répondre aux enjeux qui nous attendent et construire un monde à finali- té humaine ? Comment chacun peut-il être acteur de sa propre vie et citoyen d’un monde soli- daire ? RECIT est en lien aujourd’hui avec 3500 personnes et 300 organisations, en France, au Québec, au Brésil, en Suisse et dans plusieurs autres pays. Ces initiatives convergent largement sur des principes de coopération, de solidarité, de responsabilité dans l’esquisse d’une société plus solidaire. - Une délégation roubaisienne à quot;l'université d'été de Concordiaquot; à Montréal en j u i n : Pour rappel l'année précédente, ce sont des brésiliens et des québécois qui avaient été accueillis par des associatifs roubaisiens. Cette fois ci en retour, nous étions invités à nous ren- dre au sein de l'Université de Concordia pour contribuer à des ateliers et des visites d'expérien- ces dans le cadre de la plate forme internationale du réseau des écoles de citoyens (Récit). Ce séjour au Québec s'est déroulé en trois parties. Tout d'abord le séjour a débuté par des visites d'expériences et l'animation d'ateliers (sur la démocratie locale et l'éducation par l'action) par notre permanent habitant en collabora- tion avec Julie Banzet de Récit. Ensuite la déléga- tion roubaisienne est arrivée pour participer aux ate- liers de l'université d'été de Concordia et finalement le séjour s'est achevé par la visite de la ville de Trois Rivières (ville militante et associative, avec une démarche participative de métropolisation) par notre permanent habitant. Un blog quotidien a été tenu. Rendez-vous de l’Education Citoyenne, autour du Comité de Quartier, rencontre au Centre Social et visi- - quot;Rendez - vous de l'éducation te d’un local sur le Parc du Nouvea Monde c i t o y e n n e quot; : Toujours dans le cadre du réseau Récit, nous avons organisé, le 6 mai au centre social de l'Hommelet une journée quot;rendez - vous de l'éducation citoyennequot; autour du thème : quot;l'avenir du comité”. Nous avons, donc, mis en place différents ateliers afin de présenter nos activi- tés et nos démarches citoyennes. Une prise de note a été réalisée sur la défi- nition de comité de quartier nouvelle génération. - C a p a c i t a t i o n c i t o y e n n e : Une soixantaine de groupes belges et fran- çais, des groupes du Sénégal et du Brésil composent le Réseau Capacitation Citoyenne. Il rassemble des collectifs de tous horizons : espace de formation ou association, économie solidaire ou espaces de concertation initiés par l’action publique, et d’aut- res formes d’action collective qui visent à agir sur les conditions de vie. La démarche regroupe un panel d’expériences qui tient sa cohérence de la diversité, de la spécificité et de l’originalité des pratiques collectives. En cette année 2006, le comité a participé à deux rencontres de Capacitation. Une en octobre, où nous avons reçu, pour une journée , le réseau au boulevard de Strasbourg. Cette rencontre s'est déroulée en trois temps: tous d'abord une présentation de la démarche Capacitation, ensuite un
  11. 11. travail de réflexion sur l'élaboration d'un livret et s'est achevé par une quot;Tempête de cer- veauxquot;. L'autre rencontre s'est déroulée à Charleroi , en novembre , autour du thème : quot;la mobilisationquot;. - A D E L S : L'Adels regroupe depuis son origine, en 1959, des élus locaux, des militants asso- ciatifs, des professionnels intervenant dans le champ local et des citoyens engagés dans la vie locale. Au travers de groupes de travail, de publications, de formations ou de colloques, l'Adels agit pour que de nouveaux rapports s'établissent entre les citoyens et leurs représentants poli- tiques, rapports construits autour de la participation des citoyens à des processus de délibé- ration collective au niveau local et portés par une volonté des élus d'établir une démocratie participative impliquant réellement les citoyens. quot; R e n c o n t r e d e l a d é m o c r a t i e l o c a l e quot; à D i j o n. Une délégation roubaisienne dont les membres du comité faisaient partis, s’est rendue les 20 et 21 octobre aux Rencontres de la Démocratie Locale. Le thème en était quot;crise sociale, fracture civique, la société civile, acteur d'une nouvelle donnequot;. nous avons choisi, lors de ces rencontres, de participer au forum sur : quot;Les quartiers , lieu de production collectivequot; et à la table ronde quot;Comprendre et proposerquot;. C'est l'un des premiers reportages du Blog2Roubaix, réalisé lors de ce week-end avec inter- views des roubaisiens ; - Q e c - E r a n : Nous avons intégré en cette année 2006, le réseau international Qec-Eran (European regeneration areas network) , afin de faire partager notre expérience de la parti- cipation citoyenne. Rappelons que Qec-Eran est un réseau de villes européennes ainsi que d'ONG stratégiques, toutes impliquées dans des politiques et des programmes de régénéra- tion urbaine. - C o n c o u r s d e l ' O I D P (Observatoire international de la Démocratie Participative) : Nous avons participé au concours sur le thème quot;De la bonne pratique en participation citoyennequot;. Nous avons présenté notre expérience dans le cadre des moyens propres aux habitants. - F o r u m d e s f o n d s i n i t i a t i v e s c i t o y e n n e s à N a n c y : le comité s'est rendu à ce premier forum de l'initiative citoyenne organisé par le conseil général de Meurthe et Moselle sur le thème du développement de la démarche participative et y a présenté des actions du Comité financées dans le cadre du FPH, aux élus et techniciens des villes et agglos concernées. - R e d P o p : nous avons assisté aux ateliers de l'éducation populaire proposé par le réseau RedPop et la ville de Roubaix, sur le thème quot;la recherche d'un loge- mentquot;. Une délégation Roubaisienne aux Rencontres nationales de la Démocratie Locale, l’exposition de portraits d’habitants Roubaisiens
  12. 12. Partenariats, collaborations extérieures L’association participe ou est présente à divers lieux de démocratie locale ou associatifs : - au conseils de quartier Nord et secrétariat du conseil de quartier Nord (Sylvie Thilloy, Bruno Lestienne) - Mairie / DGVREC : nous avons fait parti de la commission Cinéma et Famille. ainsi qu'aux ateliers de la démocratie participative sur la démarche de réflexion collective et l'évolution des outils et dispositifs de la démocratie participative. - Cal-Pact : le comité a été membre et a participé aux réunions du conseil de vie social - CUDL : participation à la réunion publique de présentation et d'évolution du projet de la zone de l'union - Fond de Participation des Habitants : participation à la commission d'attribution du FPH associatif et des quartiers Nord ; les commissions FPH font régulièrement l’objet de réuni- ons de préparation internes avant la commission qui se tient à la MDA - Entrelianes : notre présidente et notre permanent-habitant ont été membres fondateurs de l'association issue de Chantier Nature . - Centre social de l'Hommelet : notre présidente et notre permanent-habitant sont membres administrateurs. Le maire à notre stand au Forum des Associations 2006, salle Watremez. Le stand du Comité, décoré aux affichettes “Comité de quartier menacé”
  13. 13. Quelques questions.... Concernant 2006 : - A propos de n o t r e l o c a l, comment se fait-ce qu’un organisme essentiellement subven- tionné, pour promouvoir de l’insertion par le logement (notre ancien propriétaire) puisse expulser une association d’habitants du quartier (qui a toujours payé son loyer, soit plus de 100000 francs) sans qu’aucun politique n’ait pu faire pression pour éviter cela ? - sur la thématique d e s j a r d i n s, comment pérenniser l’action et en faire un élément por- teur de participation citoyenne tout en continuant de l’affirmer comme équipement de quartier et contribuer ainsi à la promotion des micro-corridors biologiques sur le secteur ? - en matière de l ’ o e u v r e c o m m a n d é e à W i m D e l v o y e depuis 2005, quand sera-t-elle enfin installée sur le quartier (elle est entièrement déjà financée) ? Comment promouvoir par son biais, son appropriation par les Roubaisiens et les amener à fréquenter les lieux culturels de la ville, ce qui l’enjeu principal de la démarche ? - quel u r b a n i s m e p a r t i c i p a t i f aujourd’hui quand la plupart des décisions ANRU sont déjà souvent prises en amont ? N’assistons-nous pas à un urbanisme opportuniste (exem- ple, on installe ici une résidence médicale parce qu’il y a des fonds qui le permettent) plu- tot que porter une vision globale de vers où va la ville ? - comment péreniser durablement l ’ é q u i p e d e r é d a c t i o n d u B l o g 2 R o u b a i x, sachant qu’aujourd’hui la mairie ne finance qu’environ 1000 euros et que c’est pourtant une action pertinente ? Comment améliorer l’appropriation par les habitants du support ? - quelle expertise Roubaisienne porter à l’extérieur ? Y a-t-il encore un m o d è l e r o u b a i- s i e n e n m a t i è r e d e d é m o c r a t i e p a r t i c i p a t i v e avec l’arrivée des conseils consultatifs de grands quartiers ? Comment garder les moyens de structurer une parole citoyenne et indépendante pour les Comités associatifs aujourd’hui ? Le 3 octobre 2006, le Comité de quartier est expulsé et se retrouve à la rue.
  14. 14. Annexes et revue de presse
  15. 15. Extrait de procès verbal Conseil Municipal du 30 mars 2006 III - Examen des questions diverses suivantes : - M. Verspieren : - Le comité de quartier de l'Hommelet. M. Verspieren. – Merci, Monsieur le maire. Par respect pour les personnes qui ont assisté au conseil et qui sont directement intéressées par cette question, je vous propose de ne pas retirer cette question diverse. Vous savez que le comité de quartier de l’Hommelet connaît depuis un certain nombre de mois de grandes difficultés puisque le propriétaire de l’immeuble qu’il occupe au 222, avenue des Nations Unies souhaite reprendre cet immeuble. Ils sont actuellement en cours d'expulsion. Vous parliez tout à l’heure de précarité. C’est précisément un mot qui leur convient bien puisqu’ils ne savent pas où ils pourront être hébergés dans les jours qui viennent. Il s’attendent à une décision d’un jour à l'autre. On sait, par ailleurs, que ce comité de quartier est particulièrement actif. Il a réalisé, comme vous le savez, plusieurs actions d’envergure, dont une qui nous avait tous concernés de près puisque c’était la fameuse action « Je pense, donc je vote ». Beaucoup d’entre nous ont participé à des débats dans ce comité de quartier. Je pense également à l'action des estivales, un jardin partagé rue de la Vigne. Bref, il y a une mobilisation importante de ce comité de quartier. Je pense qu'il était d'abord normal de leur rendre hommage pour le travail qu’ils font et de ren- dre hommage aux bénévoles qui sont engagés. Ils ne sont pas les seuls. Il y en a d’autres. L’hommage est partagé, bien sûr, avec tous ceux qui s’investissent. Mais, surtout, il faudrait les aider à trouver une solution parce que, dans les jours qui viennent, ils risquent de se retrouver véritablement sans aucun local. Il y a donc urgence à agir le plus vite possi- ble. Cela leur pose évidemment un problème de prix de loyer. Et donc, Monsieur le maire, quelle initiative entendez-vous prendre pour les sortir de ce mau- vais pas ? Je vous remercie. M. le maire. – J’aimerais vous dire que je crains, en tant que juriste, que, malheureusement, effective- ment, l’expulsion judiciaire ne soit prononcée. Ceci étant, j'observe que le relogement devenait une urgence indépendamment de ce contexte- là, parce qu'il fallait aussi respecter, pour la tenue de réunions d’une certaine taille, les règles de sécu- rité applicables aux immeubles accueillant du public. Je veux dire, au nom de tout le conseil municipal, que j’ai garanti au président du comité de quartier que la Ville de Roubaix rembourserait le loyer correspondant à la recherche d’un nouveau local capable d'accueillir leurs activités et le loyer qui sera probablement majoré par rapport à ce qu’il était aujourd’hui. On assumera, bien sûr, la différence. Je peut vous rappeler - je n’ai pas le temps de tout détailler, mais j’ai toute une feuille là-dessus - les démarches et recherches qui ont déjà été entreprises par la Ville et les services, que ce soit dans le patrimoine communal ou ailleurs. Donc je crois que, maintenant, il faut qu'on trouve un endroit qui puisse correspondre à leurs préoccupations. Ils sont autorisés à chercher eux-mêmes. Nous cherchons aussi de notre côté. Pierre Dubois a ses propres contacts. Denise Bouchez - je n’en doute pas - est là-dessus également. On ne man- quera pas de trouver une solution. Il faut qu'ils l'entendent haut et fort. Et s'il y a des différences de financement, ces financements, nous les trouverons. Merci pour eux d'avoir posé cette question.
  16. 16. Mail de confirmation suite à la visite du local du 64 boulevard de Strasbourg envoyé le 22 septembre auquel la Ville répond par un courrier officiel le 3 octobre suivant. De : Bruno Lestienne | CQH <blestienne@hommelet.com> Date : 22 septembre 2006 16:02:29 HAEC À : Fabrice Belin <f.belin@libertysurf.fr> Cc : bsauvage@ville-roubaix.fr Objet : local bd Strasbourg Bonjour ! Pour faire suite à la visite du local bd de Strasbourg, où vous demandiez un avis écrit et espérant qu'un mail suffit pour cela, je résume nos réflexions : Le local nous intéresse mais pas dans les conditions de la proposition faite mardi. En effet, afin de pou- voir très vite revenir à des activités mobilisatrices d'habitants, nous serions davantage intéressés par le rez-de-chaussée en entier, de la gestion du jardin et de la salle du fond donnant dans la rue Galilée. Nous avons bien compris le fait que l'association actuellement occupante, l'OEIL, semble ne pas jouir plei- nement du rez-de-chaussée, y compris malgré des relances, ... et qu'il nous serait possible de l'utiliser entre chaque éventuelle exposition qui serait organisée. Mais c'est nous placer en situation forcément de conflit un jour ou l'autre, et ce n'est pas notre rôle. Autrement dit, si la Ville souhaite que cet espace soit libéré pour le Comité de quartier devant se situer dans un territoire donné contrairement à l'association occupante, qu'elle négocie cela plus officiellement avec l'association concernée et ce n'est pas au Comité de quartier de quot;pousser dehorsquot; une association qui semble-t-il n'existerait plus vraiment (ce n'est pas à nous de juger ni d'affirmer cela). Les pièces du rez-de-chaussée de l'OEIL nous semble petit par rapport à ce que nous avons actuellement avenue des Nations Unies (car nous avons 3 autres pièces surchargées où nous avions nos archives et nos lots pour manifestation, une salle pour la compta et informatique déjà à l'étroit, et une salle cuisine/WC/débarras). C'est pourquoi nous suggérons aussi la réhabilitation du lieu quot;au fondquot; et du quot;pou- laillerquot; et de pouvoir les utiliser afin d'y stocker nos archives et nos objets et d'y organiser des ateliers et manifestations. Actuellement, nous louons DEUX entrepôts pour stocker nos affaires. Si nous insistons pour bénéficier de tout le rez-de-chaussée, c'est parce qu'aussi nous personnaliserions très vite les murs par nos photos, nos affiches, nos plans, nos meubles et c'est clair qu'une fois installés, on ne va pas s'amuser à les déplacer, ce afin de retrouver un lieu d'accueil des habitants dans le quartier. Une suggestion serait de transformer l'actuel bureau administratif de l'Oeil en une cuisine / salle d'eau commune à la maison, afin par ailleurs de garantir un accès indépendant au jardin, au sous-sol ou autre, sans passer par le rez-de-chaussée qui nous serait alloué ainsi pleinement sans sensation désagréable de n'être qu'un lieu éphémère ou de passage. Cette salle du fond donnant sur la rue Galilée pourrait devenir un lieu d'exposition peut-être plus pratique qu'actuellement, voir un lieu d'atelier d'éducation citoyenne, ou d'accueil de réseaux nationaux dont on fait partie, et nous serions aussi prêt à nous investir dans une programmation culturelle et citoyenne comme nous l'évoquions dans notre projet quot;Récitquot; en mai dernier. L'accès à la façade bd Strasbourg nous semble aussi primordial à personnaliser par un calicot et aussi un oriflam tel qu'évoqué, notre objectif étant de redevenir très vite un lieu fortement fréquenté par les habi- tants du quartier. Et bien entendu, l'accès au jardin en relation avec celui rue de la Vigne et ce afin de contribuer pleinement à la promotion des micro-corridors biologiques (par ailleurs financés par la Ville) serait un plus évident pour la cohérence de nos actions en faveur d'une écologie urbaine. Enfin, il nous semble aussi intéressant de rencontrer l'association Tec-Criac et de voir si on a des points communs avec eux et voir s'ils sont prêts aussi à voir arriver une nouvelle population dans leurs locaux, le voisinage avec des acteurs culturels n'étant pas pour nous déplaire, bien évidemment. En vous remerciant encore pour tout l'investissement dont vous faites preuve dans ce dossier, veuillez croire en nos salutations respectueuses Pour la Présidente du CQH Bruno Lestienne ------------------------------------------- Comité de Quartier de l'Hommelet B.P. 50393 59057 Roubaix Cedex 1 http://www.hommelet.com 03.20.73.19.17 * http://leBlog2Roubaix.com * -------------------------------------------
  17. 17. mail la Ville au ponse de re 2006 Ré temb du 22 sep
  18. 18. Une délégation Roubaisienne à l’Université d’été Concordia, à Montréal Bilan de l’action financée dans le cadre du Fond de Participation des Habitants de Roubaix texte et photos : Bruno Lestienne Comité de Quartier de l'Hommelet B.P. 50393 59057 Roubaix Cedex 1 http://www.hommelet.com http://leBlog2Roubaix.com 00.33.3.20.73.19.17 version corrigée 17 juillet 08
  19. 19. Avant propos Ce bilan est remis tardivement pour raison de déménagement. En effet, l’association porteuse de l’action, le Comité de Quartier de l’Hommelet, s’est vue expulsée peu de temps après, et ses archives sont réparties à plusieurs endroits de la ville, ce qui rend difficile la fourniture de preuves financières comme les factures. Contexte Pour rappel, l’année précédente, ce sont des brésiliens et des québécois qui avaient été accueillis par des associatifs Roubaisiens. Cette fois-ci en retour, nous étions invités à nous rendre au sein de l’Université Concordia pour contribuer à des ateliers et des visites d’expériences, dans le cadre de la plate-forme internationale du Réseau des Ecoles de Citoyens (Récit). Le programme montréalais nous est proposé par l’Institut du Développement Communautaire de l’Université Concordia de Montréal. Participants Comme participants roubaisiens, la déléga- tion a donc compris M o u l o u c k B e n s a f i a, directeur du Centre Social de l’Hommelet, Yves Ducrocq, Sylvie Thilloy, Riccardo Petrella, Moulouck Bensafia, Farid Tousseul, sur le campus de Concordia B r u n o L e s t i e n n e, permanent du Comité de Quartier de l’Hommelet, S y l v i e T h i l l o y, présidente du Comité, Y v e s D u c r o c q, pré- sident d’Art Action, ayant des mandats dans Danse à Lille et dans Art Connexion, S a m i r M é b a r k i, président-fondateur de l’association Union Ca Créé et membre du Conseil Jeunes de Roubaix, Unis-Cité, et F a r i d T o u s s e u l, membre du CQH, ancien conseiller jeune. Plutot qu’une formation proprement dite, c’est une immersion dans le milieu associa- tif et militant du Québec que nous avons agréablement et intensément vécu. Résumer chaque atelier serait réducteur, l’un des remarques après coup a été de l’avoir vécu ensemble, en partageant le soir nos réflexions spontanées sur tel ou tel aspect de la vie militante québécoise. Ce séjour au Québec se décompose en trois parties : 1 - une partie préalable de visites d’expérien- ces et d’animation d’ateliers (avec Julie Banzet, du réseau Récit) : Les visites d’expériences ont été : le b u d g e t p a r t i c i p a t i f au plateau Mont-Royal (à l’épo- que naissant), la visite de Alternatives (ONG de solidarité internationale), le C e n t r e d e l ’ E c o l o g i e U r b a i n e, et des “jardins sur les toits”, du S a n t r o p o l R o u l a n t (confection et livraison de repas solidaires), d’aide à l’orga- Visite du quartier Pointe Saint-Charles, où les habitants se sont mobilisés contre la construction d’un casino et ont revendiqué un nisation de l’opération “Un agenda citoyen éco-quartier
  20. 20. pour une démocratie municipale participative inclusive et solidaire” du réseau D’Abord Solidaires, la visite du quartier Pointe Saint-Charles (et la rencontre de mili- tants contre l’arrivée d’un casino sur leur quartier et pour un écoquartier), et la visite d’un marché solidaire (de produits bio). Bruno Lestienne a animé un atelier sur le thème des “formes nouvelles de formation à la citoyenneté” lors du F o r u m N a t i o n a l s u r l a d é m o c r a t i e m u n i c i p a l e (Université UQAM) en présentant des actions du Comité de quartier de l’Hommelet. 2 - l’arrivée de la délégation roubaisienne à parti du 9 juin jusqu’au 21 juin 2006 : Le séjour commence par la visite du C h i c R e s t o P o p, une église réhabilitée et accueillant un restaurant solidaire, le C e n t r e d e l ’ E c o l o g i e U r b a i n e (rencon- tre autour de la démocratie locale, du pou- voir, du développement durable, des ins- tances de consultation). La première rencontre de l’Université d’été se déroule par une conférence d’ou- verture par R i c a r d o P e t r e l l a, spécia- liste de l’eau. Le lendemain, nous rencon- trons B i l l N i n a c s, spécialiste de l’empo- werment. Le 15 juin, notre atelier “Que construire ensemble” se débute par une présentation de diaporama d’actions roubaisiennes et se poursuit sur nos valeurs et nos fonde- ments. Suivent quatre jours de réunions et colloques sur différents thèmes. Comme exemple de programme (en anglais ou français) : Pourquoi l’action, L’organisation et le changement, La richesse, l’Empowerment, Construire ensemble, les Logiciels Libres, La justice sociale, Musique et transformation sociale, Changer une ville à la fois, Mobiliser son milieu autrement, Pour une Deux vues depar Juliefranco-québécois “Que construire ensem- l’atelier ble ?” animé Banzet et Bruno Lestienne à l’université action communautaire plurielle, le Concordia. En bas, une rencontre exceptionnelle avec Bill racisme, La mise en page à moindre cout, Ninacs sur l’empowerment et la délégation française de Récit. Introduction à l'évaluation participative, la Défense de l’environnement, Base de don- nées et collecte de fonds, le mouvement communautaire, ABC de l’organisation com- munautaire, Mobiliser son milieu autrement, Apprivoiser le changement, Action com- munautaire et diversité, les forums populaires, les Défis du changement, etc, Chacun des membres de la délégation roubaisienne ayant été invité à suivre les ate- liers selon leurs envies et disponibilités, ce sont quelques journées intenses en inté- rieur de cette université.
  21. 21. Autour de l’université, nous visitons la ville de Montréal (1,8 millions d’habitants) dont la visite de la p l a c e R i o p e l l e (fontaine d’eau et de feu, en plein centre ville), du stade olympi- que, de H E C M o n t r é a l (pour une rencontre avec le président de Démocratie & Management), une montée du M o n t R o y a l, le Centre Canadien de l’Architecture (exposition “les sensations urbaines”), l’exposi- F tion-concours “F l o r a I n t e r n a t i o n a l” (sur les jardins), le quartier S a i n t - H e n r i (découverte de l’histoire et de monuments du quartier), du marché traditionnel A t w a t e r , et du B i o d o m e (5 écosystemes) sans oublier quel- ques soirées aux F r a n c o F o l i e s de Montréal dans la rue Sainte-Catherine. A l’extérieur de la métropole, nous nous rendons au M o n t T r e m b l a n t dans les Laurentides, qui nous offrent de magnifiques paysages verts à une heure de la métropole. 3 - A la découverte de Trois-Rivières coté militant : La troisième partie concerne Bruno Lestienne resté seul pour visiter la ville de T r o i s - R i v i è r e s (137 000 habitants) par son coté militant et associatif. Notamment, la rencontre de l’élue des quartiers pre- miers, S y l v i e T a r d i f, président de la C O M S E P (centre d’organisation mauricienne de services et d’éducation populaire), un centre petite enfance, une boutique de m i c r o c r é d i t (fonds communautaires d’emprunt de la Mauricie -- sorte de FPH dont les sommes prêtées vont de 500 à 10000 $) où se vendent des produits équitables, de la G a z e t t e d e l a M a u r i c i e (journal gratuit sur l’économie sociale édité à 70000 exemplaires), du C o m p t o i r V e s t i m e n t a i r e (sorte de boutique Emmaus), du B u c a f i n (café internet et buanderie), des buffets B o u f f ’ E l l e (traiteur autofinancé qui utilise que des produits bio), M é n a g e z - V o u s (service à la personne sur le ménage), la Tour d’Y Voir (journal local vendu sur abonnement), les Parcelles du Soleil (jardins partagés). Visite du Mont-Royal, des chutes du Diable (Laurentides) et de l’exposition internationale L’une des rencontres les plus intéressantes a été avec J e a n - F r a n ç o i s A u b i n, qui de jardins coordonne la D é m a r c h e d e R e v i t a l i s a t i o n d e s P r e m i e r s Q u a r t i e r s (coalition d’associations sur des thématiques comme les vélos de quartier, les jardins partagés, l’accession à la propriété, un SEL, des fêtes sur l’emploi, et d’autres expériences triflu- viennes... Enfin, la visite de Trois-Rivières s’est terminée par une visite d’exposition du musée d’art populaire, sur le thème “une histoire de solidarités”, par le SDE (société de déve- loppement économique) de la Nouvelle Ville de Trois-Rivieres (villes fusionnées), et par la rencontre avec le Regroupement des Cuisines Collectives de Francheville.
  22. 22. Restitutions - 2 articles en presse locale (Nord Eclair et la Voix du Nord) - http://recitdevoyages.free.fr en temps réel lors du séjour - un DVD diaporama a été diffusé lors de la réouverture du Comité de quartier de l’Hommelet devant 80 personnes. Quelles suites ? - un partenariat s’est conclu avec un orga- nisme de Montréal, l’Itinéraire, qui s’occupe de jeunes à la rue, pour une projet de vidéo- clip (le Comité fait la connexion avec le foyer de jeunes travailleurs l’Oasis) ; - le blog RecitdeVoyages.free.fr créé pour l’occasion a permis de découvrir l’univers des blogs et de créer l e B l o g 2 R o u b a i x.com. A Trois-Rivieres, l’exposition populaire “Une histoire de D’ailleurs, une interview de Luc Rabouin, démocratie”, présentant la Démarche de Revitalisation des Premiers Quartiers”. Au premier plan, un “vélo de coordinateur du Centre d’Ecologie Urbaine, quartier”. rencontré lors de ce séjour, s’est réalisée en janvier 2008 à Grenoble. - Samir Mébarki travaillerait au Québec suite à des contacts réalisés lors de ces rencontres. Un autre séjour avec les jeunes de Roubaix a été envisagé (via la plate-forme internationale de Récit, quelques documents sont consultables en ligne sur http://recit.net). Merci Tous nos remerciements à la commission Fond de Participation des Habitants de Roubaix, à l'office Franco- Québécois pour la Jeunesse, au réseau Récit (réseau des écoles de citoyens), à l’Institut de Développement Communautaire de l’Université Concordia, à Lorraine Guay et au réseau D’Abord Solidaire, ainsi qu’ à Sylvie Tardif, Jean-François Aubin, Christian Daigneault et toute l’équipe de la COMSEP de Trois-Rivières. Vue depuis Sainte-Catherine où les architectures et les gens ont en eux Retrouvez d’autres photos sur le parfait “vivre ensemble”. http://recitdevoyages.free.fr
  23. 23. Sondage du Quartier de l’Hommelet vendredi 7 mars 2006 Voici les résultats d’un sondage réalisé par des bénévoles de Unis-Cité durant la journée du vendredi 7 mars 2006. En tout 120 questionnaires ont été réalisés avec 68 réponses. La première remarque est bien sur que la moitié des gens interrogés n’a pas voulu répondre au sondage et un certain nombre de ques- tionnaires laissés dans les logements collectifs n’a pas été renvoyé au Comité. Les réponses comptabi- lisées ont été écrites par les jeunes (non-Roubaisiens). Ces 68 réponses ont été obtenues sur les rues : rue du Collège, rue de la Vigne, rue de l’Hommelet, rue Lacroix, rue Parmentier, rue du Nouveau Monde, rue Villard, boulevard de Strasbourg et Avenue des Nations Unies. On n’a pas cherché à faire un panel représentatif, et on considérera ces réponses comme un avis, une indication. Les actions du Comité de Quartier plus connues que le - qu’il y ait plus d’informations sur le cadre de vie, l’urbanisme, Comité lui-même ! les aides aux travaux (83,2%) D’après les réponses, on s'aperçoit d’abord que les “lieux de - qu’il y ait plus d’animations et de fêtes publiques (80,9%) citoyenneté” les plus connus du quartier par les habitants son- - qu’il y a un lieu d’expositions, de conférences, dans le quar- dés sont dans l’ordre la Mairie de Quartier Place Fosse Aux tier (80,9%) Chenes (95,7%) le Centre Social de l’Hommelet (73,4%), le - qu’il y ait plus de commerces de proximité (73,4%). Comité de Quartier de l’Hommelet (54,4%), l’association jeunes Hommelet Sport Culture (52,9%), l’association Nous avons ensuite proposé des affirmations sur leur propre Hommelet Loisirs Enfance (38,2%) et enfin, le Comité des avis en tant qu’habitant du quartier, propositions qui devaient Fêtes de l’Hommelet (36,7%). A noter que l’association être validées par un “d’accord, pas d’accord ou sans impor- Hommelet Loisirs Enfance n’existe pas et a été citée comme tance”. Parmi les affirmations voici dans l’ordre celles qui sont cités comme les plus importantes : leurre. Les actions du Comité de Quartier les plus connues sont - j’ai le droit de donner mon avis sur ce qu’il se construit dans l’Hestival (86,4%) qui, malgré le temps passé — 5 ans depuis le quartier (89,7%) la dernière édition — reçoit le plus de réponses positives, vient - je connais la plupart des voisins autour de ma maison ensuite “la transformation de la Rue de la Vigne en un (83,7%) immense jardin” (54,4%) qui avait été un - j’ai surtout des amis en dehors du quar- 2/3 des sondés choc visuel recouverte de gazon, “Je tier ou en dehors de Roubaix (70%) Pense Donc Je Vote” qui réalise quand trouvent le - c’est important de pouvoir m’investir même un beau score pour des débats dans la vie sociale ou associative du quartier agréable sérieux avec 42,3%, le jardin partagé rue quartier (67,6%) de la Vigne est connu à un tiers (35,2%), - je trouve que la vie est agréable dans le et enfin, le journal très épisodique quartier (66,2%) Hommelet Infos (33,8%) et le site web (16,1%) clairement - je préfère rester dans le quartier et ne jamais faire mes cour- méconnu des sondés. ses ailleurs (30,9%) - j’ai déjà assisté à des réunions publiques sur les travaux du On remarque que nous avons obtenu plus de réponses positi- quartier (19,2%) ves sur les actions réalisées que sur l’existence du siège phy- Sur les attentes des habitants par rapport au Comité, il sique en tant que tel. C’est un peu normal puisque nous devrait être : n’avons pas aujourd’hui d’activité quotidienne et que nous ne cherchions pas à créer spécifiquement de l’affluence. - un lieu de défense des habitants (94,2%) - un lieu d’information 92,7% Sur la gestion du comité, la moitié des gens interrogés ne sait - un lieu de formations, des cours pour adultes (89,8%) pas que le Comité de Quartier est géré par des bénévoles du - un lieu de débat entre habitants et la mairie (86,8%) quartier. D’un autre coté on peut dire que ceux qui connaissent - un lieu citoyen et solidaire (85,3%) le Comité savent qu’il est géré par des habitants ! - un lieu d’exposition artistique ouverte au public (85,3%) - d’organisation de fêtes (83,8%) Quelles attentes ou priorités des habitants ? - un lieu convivial (80,9%) Nous avons profité du sondage pour demander aux habitants - un lieu d’expositions documentaires (76,5%) ce qu’ils pouvaient attendre du quartier, en proposant de vali- - un lieu de repas de quartier (72,1%) der des propositions concrètes (c’est ce qui explique les pour- centages élevés des réponses positives). Le public interrogé s’inscrit dans les classes d’age suivant : 15- 20 ans (13,2%), 20-30 ans (23,5%), de 31 à 60 ans (51,5%), Pour ces priorités du quartier, les réponses citées comme le retraité (11,8%). Les sondés étaient à 45,6% de femmes et le plus importantes sont : reste des hommes (donc 54,4%). - que le quartier soit propre (98,5%) - que le quartier soit sécurisé(94,2%) Ils habitent dans le quartier depuis moins de 5 ans (26%), - plus d’emploi ou de formations (92,7%) entre 5 ans et 10 ans (22%), depuis plus de 10 ans (22%), depuis plus de 20 ans à 32,4% - qu’il y ait plus d’informations sur les maladies ou les problè- mes de santé (92,6%) Comité de Quartier de l’Hommelet BP 59393 59057 Roubaix cedex 1 03.20.73.19.17 - sondage@hommelet.com

×