Les bus vides !
La faillite TBK
1
Des bus sont vides depuis 3 ans
Sources :
 Etudes d’opportunités de l’association AGIR Transport pour la COCOPAQ
 Audit ...
TBK est inauguré le 26 septembre 2011
En présence de :
 Michaël QUERNEZ – Vice Président au Conseil Général - Conseiller ...
De gauche à droite
M. QUERNEZ - N.MORVAN – Y. BOISROBERT – P. LE NOZAIC
L’inauguration
4
« TBK c’est une réflexion de plus de 10 ans » (Télégramme du 05/07/2011)
M. QUERNEZ (Président de la COCOPAQ- 2001-2008) a...
En 2010, les transports sur la COCOPAQ, c’étaient :
 Pen Ar Bed (Conseil Général) Transports scolaires
 Transport A la D...
Prévisible dès l’étude d’opportunité
Cette étude a été réalisée par l’association AGIR TRANSPORT ( www.agir-transport.org ...
Lors de son étude d’opportunité AGIR TRANSPORT a pris pour référentiel les 10 agglomérations ci-dessous :
Abbeville, Châte...
Les bus sont vides…et resteront vides…
jusqu’en 2076…
Moyenne villes centre
23 974 hab.
57%
Quimperlé
12 500 hab.
23%
Les ...
Ni coupables et encore moins responsables
Une étude d’opportunité qui préconise de ne pas y
aller
(Ratio cout dépense lar...
Les habitants de la COCOPAQ Les entreprises de plus de 9 salariés
Payée par les habitants de :
Arzano – Moëlan sur mer – B...
A l’Hôpital de Quimperlé
c’est 7 postes à temps complet
en moins par an
Alors que l’ARS (Agence Régionale de Santé) demand...
En 2012 la TBK a donné un questionnaire à remplir aux employés de l’Hôpital de
Quimperlé.
Réponse des personnels (p.100 du...
Un potentiel perdu de 487 emplois
Si l’excédent du budget dédié à TBK,
soit 2 millions €
avait été consacré à la création ...
25
75
7,7
92,3
0
10
20
30
40
50
60
70
80
90
100
%
1 2
Répartition "Financement par l'impot" & "Recettes commerciales"
Rece...
(1) Transport à la Demande
(2) Transport Personne A mobilité Réduite
Recettes payées par les scolaires
77%
Soit 245 641 €
...
Les parents de scolaires payent
3 fois
Les parents de scolaires payent :
 Les cartes scolaires
 La taxe TBK 545 012 €
(l...
Budget initial 2010
(Etude AGIR TRANSPORT)
Prévision 2015 Ecart
Taxe TBK sur les entreprises
(Versement Transport)
Ligne 7...
La COCOPAQ demande à la SCOP ITER un audit
Audit (définition du Petit Larousse) : « Procédure de contrôle de l’exécution d...
Les bus vides…cela se voit
Ce qui gêne le plus les responsables de la COCOPAQ (d’hier et
d’aujourd’hui)
 Ce n’est pas le ...
Aucune réaction, ni remise en cause
 Lors de la 1ere restitution de l’audit le 18/09/14, la COCOPAQ n’a pas utilisé
la po...
1. Conserver ce qui fonctionne :
 Les transports scolaires
 Le transport à la demande
 Le transport des personnes à mob...
Une dernière information
 TBK cherche de l’argent, Qui faire payer ?
 Les seuls qui utilisent les bus à 77% les scolaire...
TBK
24
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Tbk ou les bus vides

1 154 vues

Publié le

Un document explicite sur le réseau TBK de Quimperlé

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 154
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
439
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tbk ou les bus vides

  1. 1. Les bus vides ! La faillite TBK 1
  2. 2. Des bus sont vides depuis 3 ans Sources :  Etudes d’opportunités de l’association AGIR Transport pour la COCOPAQ  Audit de la Scoop ITER pour la COCOPAQ  Bilan d’exercice de la COCOPAQ  Prévision 2015 de la COCOPAQ Depuis plus de 3 ans (septembre 2011) La population constate que les bus de la TBK (hors scolaires) circulent à vide - Pourquoi ? - Combien d’argent cela coûte ? - Et maintenant que faire ? 2
  3. 3. TBK est inauguré le 26 septembre 2011 En présence de :  Michaël QUERNEZ – Vice Président au Conseil Général - Conseiller municipal Quimperlé  Nicolas MORVAN – Président de la COCOPAQ - Maire de Moëlan sur Mer - Conseiller régional  Yohann BOISROBERT – Directeur de Buspak  Patrick LE NOZAHIC- Vice Président de la COCOPAQ en charge des transports Historique 3
  4. 4. De gauche à droite M. QUERNEZ - N.MORVAN – Y. BOISROBERT – P. LE NOZAIC L’inauguration 4
  5. 5. « TBK c’est une réflexion de plus de 10 ans » (Télégramme du 05/07/2011) M. QUERNEZ (Président de la COCOPAQ- 2001-2008) a souhaité TBK M. MORVAN (Président de la COCOPAQ 2008-2014) a mis en place TBK M. MIOSSEC (Président de la COCOPAQ 2014 à ce jour) fait perdurer TBK et a refusé de mettre fin à cette gabegie Qui l’a décidé ? QUERNEZ l’a voulu MORVAN l’a fait MIOSSEC le fait perdurer 5
  6. 6. En 2010, les transports sur la COCOPAQ, c’étaient :  Pen Ar Bed (Conseil Général) Transports scolaires  Transport A la Demande (TAD)  Transport PMR (Personne à Mobilité Réduite) Les responsables de l’époque à la COCOPAQ décident de lancer une étude d’opportunité dans le but de monter : Un réseau digne d’une grande agglomération. Les transports avant TBK  Les bus des plages 6
  7. 7. Prévisible dès l’étude d’opportunité Cette étude a été réalisée par l’association AGIR TRANSPORT ( www.agir-transport.org ) Cette étude démontrait que faire un réseau tel qu’envisagé par la COCOPAQ ne serait pas viable et ne correspondrait à aucun besoin : Le ratio Cout/ Recettes étant catastrophique !!! * Hors scolaire En France les moyennes Cout / Recettes sont de 20 à 30% pour un tel réseau de bus L’étude de l’association AGIR TRANSPORT pour le compte de la COCOPAQ démontrait des recettes d’à peine 10% des dépenses. La réalité est aujourd’hui encore plus désastreuse, le ratio est de 7.70% en 2013 (rappel moyenne France 20 à 30%) Devant ce constat, contactée au téléphone, l’association AGIR TRANSPORT répond « Nous on fait l’étude, les élus disposent » sic Edifiant ! Pourquoi les bus sont vides ? * 7
  8. 8. Lors de son étude d’opportunité AGIR TRANSPORT a pris pour référentiel les 10 agglomérations ci-dessous : Abbeville, Château-Thierry, Chaumont, Dieppe, Dreux, Epernay, Flers, Lamballe, Mont de Marsan, Vienne. Comparatif d’habitants (Etude d’opportunité) Agglomérations référentielles Cocopaq CONCLUSIONS Moyenne en nombre d’habitants 41 729 Nombre d’habitants 54 000 La ville centre n’a pas assez d’habitants pour accueillir un réseau de bus tel que TBK Nb : Pour que Quimperlé arrive à 57%, il faudra attendre 61 ans soit 2076 À condition que les autres communes de la COCOPAQ ne progressent plus en nombre d’habitants Moyenne en nombre d’habitants dans les villes centre 23 947 Nombre d’habitants ville centre (Quimperlé) 12 500 Les villes centre représentent en moyenne: 57% des agglomérations La ville de Quimperlé représente: 23% de la COCOPAQ Pourquoi les bus sont vides ? * 8
  9. 9. Les bus sont vides…et resteront vides… jusqu’en 2076… Moyenne villes centre 23 974 hab. 57% Quimperlé 12 500 hab. 23% Les bus se remplissent grâce à la population de la ville centre Les bus sont vides, la population ne suffit pas à remplir les bus. Il n’ya pas assez d’habitants Analyse des 10 agglomérations (Cf. étude d’opportunité) Analyse COCOPAQ La population de Quimperlé n’est pas suffisante pour mettre en place un réseau de bus urbain et interurbain. De plus la ville de Quimperlé est à 2 étages avec 2 centres villes (la Ville haute et la Ville basse) Faut il attendre l’an 2076 ? 9
  10. 10. Ni coupables et encore moins responsables Une étude d’opportunité qui préconise de ne pas y aller (Ratio cout dépense largement insuffisant) Une étude qui ne tient pas compte du faible nombre d’habitants de la ville centre (23% vs 57%) Mais coûte que coûte, il fallait que TBK voie le jour Au mépris des réalités les plus élémentaires 10
  11. 11. Les habitants de la COCOPAQ Les entreprises de plus de 9 salariés Payée par les habitants de : Arzano – Moëlan sur mer – Bannalec – Querrien – Baye – Quimperlé – Clohars Carnoët – Rédéné - Guilligomac’h – Riec sur Belon – Le Trevoux – Saint Thurien – Locunolé – Scaër – Mellac – Trémeven Exemple de coût pour les entreprises :  12 salariés 3 600€  250 salariés 75 000€  600 salariés 180 000€  950 salariés 285 000€  Hôpital Quimperlé 200 000€ En équivalent temps plein (ETP) V.T Versement Transport = taxe TBK de 0.80% sur les salaires 0€(2010) 1 900 000€(2015) Taxe d’habitation pour TBK 0€(2010) 545 000€(2015) ~300€ / employé / an Moyenne toute catégorie Mais qui paye ce gâchis d’argent depuis 2011 ? 11
  12. 12. A l’Hôpital de Quimperlé c’est 7 postes à temps complet en moins par an Alors que l’ARS (Agence Régionale de Santé) demande à l’Hôpital de faire 600 000 € d’économie (montant minimum du déficit 2014) La taxe TBK représentera 200 000 € soit le tiers du déficit La Taxe TBK est l’Hôpital de Quimperlé 1 763 4 52 12
  13. 13. En 2012 la TBK a donné un questionnaire à remplir aux employés de l’Hôpital de Quimperlé. Réponse des personnels (p.100 du Rapport annuel de la TBK) : « Pour les personnels de l’Hôpital du fait de leurs horaires atypiques, tôt le matin et tard le soir, l’offre TBK n’est pas en adéquation avec les demandes de ces personnels ». De plus la moitié habite la région lorientaise En bref ce sont plus de 950 salariés qui ne sont pas intéressés par la TBK alors que dans le même temps l’Hôpital paye la taxe TBK à hauteur de 200 000€ par an * Les personnels de PDM, BIGARD, NESTLE PURINA, LECLERC… prennent ils les bus pour se rendre à leur travail ? Réponse NON Le réseau n’est pas adapté. La Taxe TBK et l’Hôpital de Quimperlé * Estimation variable en fonction des effectifs 13
  14. 14. Un potentiel perdu de 487 emplois Si l’excédent du budget dédié à TBK, soit 2 millions € avait été consacré à la création d’entreprises ce sont 487 emplois qui auraient pu être crées sur le territoire de la CoCoPaq Calcul retenu : •400 k€ accompagne 250 créations d’emplois, par la création de micro-entreprises (TPE). •Gâchis TBK : 2M€ / an soit 1250 emplois, 78% des emplois ainsi crées passent le cap des 5ans, soit 950 emplois. Pondération de 50% pour le bassin d’emploi de Quimperlé soit 487 emplois. Source Carrefour des Entrepreneurs BGE-56 14
  15. 15. 25 75 7,7 92,3 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 % 1 2 Répartition "Financement par l'impot" & "Recettes commerciales" Recettes commerciales Financement par l'impôt Recettes commerciales TBK 320 867 € Recettes moyenne France 1 031 778 € Manque par an pour TBK 710 811 € L’étude démontrait bien qu’il ne fallait pas faire le réseau TBK Une gabegie, la preuve par le déficit Moyenne France 15
  16. 16. (1) Transport à la Demande (2) Transport Personne A mobilité Réduite Recettes payées par les scolaires 77% Soit 245 641 € Recettes des bus : Plage, TAD(1), PMR(2), Bus vides… 23% Soit 75 225 € En fait 2% du cout global Total recettes commerciales 320 867 € (sur un cout global 4 146 012 € - Budget 2015) Mais qui paye quoi ? 16
  17. 17. Les parents de scolaires payent 3 fois Les parents de scolaires payent :  Les cartes scolaires  La taxe TBK 545 012 € (lignes du budget n°74-75 budget 2015) – Taxe d’habitation colonne intercommunalité 9.93%  A travers les impôts d’état reversés à la COCOPAQ via le Conseil Général (prochainement Conseil départemental) Avec l’argent du contribuable 17
  18. 18. Budget initial 2010 (Etude AGIR TRANSPORT) Prévision 2015 Ecart Taxe TBK sur les entreprises (Versement Transport) Ligne 734 – BP 2015 0.60% 1 305 000 € 0.80% 1 900 000 € +595 000 € Département du Finistère Ligne 7473 – BP 2015 1 100 000 € 1 701 000 € +601 000 € Versement COCOPAQ (Impôt Taxe d’habitation) Ligne 7475 – BP 2015 286 000 € 545 012 € +259 012 € TOTAL 2 691 000 € 4 146 012 € +1 455 012 € Une gestion irresponsable Bus vides = +1.4 M€ par rapport aux prévisions 18
  19. 19. La COCOPAQ demande à la SCOP ITER un audit Audit (définition du Petit Larousse) : « Procédure de contrôle de l’exécution des objectifs d’une entreprise. » Question : Pourquoi ne pas avoir demandé à l’association AGIR TRANSPORT qui a fait l’étude préalable à la mise en place du réseau TBK de venir s’expliquer sur cette faillite ? * Analyses Que dit cet audit (p4 d l’audit) ? 1. « Bus vides » (les quimperlois l’ont constaté depuis longtemps *) 2. « Surdimensionnement du réseau » (qui voulait ce réseau et pourquoi? *) 3. « Désaffection réseau local » (pas de besoin pas assez d’habitants *) 4. « Coût élevé du transport » Pourquoi un audit 3 ans après ? 19
  20. 20. Les bus vides…cela se voit Ce qui gêne le plus les responsables de la COCOPAQ (d’hier et d’aujourd’hui)  Ce n’est pas le gaspillage d’argent public NON !  Ce qui gêne le plus les responsables, c’est que cela se voit et que cela devient INSUPPORTABLE !...Cet argent qui part en fumée de pot d’échappement La population commence à le dénoncer, que peut on faire ? RIEN ? 20
  21. 21. Aucune réaction, ni remise en cause  Lors de la 1ere restitution de l’audit le 18/09/14, la COCOPAQ n’a pas utilisé la possibilité de dénoncer le contrat… Pourquoi ???  La 2éme restitution de l’audit du 03/02/2015 confirme que à part quelques modifications mineures : RIEN NE CHANGERA D’ICI 2020  La COCOPAQ n’a pas utilisé la possibilité contractuelle de réduire le contrat de 15% par an ( soit environ une économie de plus de 500 000 € / an ) Améliorer l’existant de 2010, les transports scolaires, les TAD, les PMR aurait été suffisant et responsable. 21
  22. 22. 1. Conserver ce qui fonctionne :  Les transports scolaires  Le transport à la demande  Le transport des personnes à mobilité réduite  Les bus des plages 2. Une prise en compte des bassins d’emplois et d’attraction (Lorient, Concarneau, Quimper communauté et bassin de Gourin pour Scaër) 3. Mettre en place les seules lignes répondant aux minimas de rentabilité nationaux 4. Envisager des moyens modestes, moins coûteux mais efficaces (taxis, minibus, co-voiturage…) Economies pour les contribuables, les entreprises et l’Hôpital : 2 millions (2 000 000 €) par an sur les 6 ans qui restent soit 12 millions d’Euros (12 000 000 €) La solution qui s’imposait en 2011 22
  23. 23. Une dernière information  TBK cherche de l’argent, Qui faire payer ?  Les seuls qui utilisent les bus à 77% les scolaires  Comment faire ?  Cqfd : p76 du rapport TBK 2013 « La COCOPAQ et TBK décident de mettre 6 contrôleurs d’ici 2014 »  Coût des contrôleurs minimum estimé temps plein : 130 000€ par an soit l’équivalent de 928 cartes scolaires La gabegie continue et s’amplifie 23
  24. 24. TBK 24

×