Tweeter

781 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
781
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
97
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tweeter

  1. 1. Le tweet parfait en 6 points: recommandations librement inspirées dehttp://www.etourisme.be/2010/08/ecrire-le-tweet-parfait-en-7-points/
  2. 2. Recommandations• 1. Pensez comme vos lecteurs – Qu’est-ce qui les intéresse? – Quels sont leurs cordes sensibles? – Soyez précis et prenez le temps de rédiger vos tweets, ne les faites pas à la va-vite – Evitez les abréviations obscures, notamment les acronymes propres aux textos, incluant les LOL• 2. Des intitulés accrocheurs… – …mais qui ne doivent pas livrer de fausses promesses. Si un tweet convainc l’usager de cliquer, il faut que le contenu livré soit à la hauteur de l’accroche. – Le tweet qui mène à un texte plus détaillé peut (je dirais même « doit ») lui- même être porteur d’une partie du contenu. Il ne suffit pas, par exemple, de dire « nouveau billet sur mon blogue » pour que tout le monde se précipite sur le lien. À moins que votre nom soit Barack Obama ou Lady Gaga
  3. 3. Recommandations• 3. Un titre d’article n’est pas nécessairement le meilleur contenu d’un tweet – Il ne faut pas hésiter, quand c’est nécessaire, à reformuler le titre d’un article ou billet que vous souhaitez tweeter. • Le titre peut être trop long • Un titre métaphorique comme « Un tien vaut mieux que deux tu l’auras » peut être sympathique pour chapeauter un billet portant sur la gestion du risque dans vos finances personnelles. Par contre, hors contexte, ce titre utilisé comme message sur Twitter risque de passer inaperçu. Si on tient à la métaphore, on pourrait la précéder ou la faire suivre de la mention suivante: « La gestion du risque dans vos finances personnelles: « Un tien vaut mieux que deux tu l’auras » (94 caractères)• 4. On utilise des mots-clics (hashtag) – Pour lier le message à une catégorie de messages, une source, un événement ou à une conversation spécifique – Pour monitorer le rayonnement de nos messages – #FF par exemple, réfère à Follow Friday et est inclus aux tweets recommandant de suivre tel ou tel membre de Twitter qu’on juge intéressant. À l’évidence, il est utilisé les vendredis. –
  4. 4. Recommandations• 5. Respectez le chiffre magique de la retweetabilité – Essayez de ne pas utiliser plus de 115 caractères par tweet. – Lorsqu’on retweete, on ajoute automatiquement au tweet d’origine : RT @auteurdumessageretweeté. – Le nombre de caractères qu’il faudra laisser pour permettre à l’auteur d’un retweet d’inclure un court message se situe donc autour de 25. Ceci pour éviter de dénaturer le message original ou pire, d’empêcher l’inclusion d’un lien à la fin du tweet.• 6. Raccourcissez vos liens – Avec un outil comme bitly (www.bitly.com) pour raccourcir des liens manuellement en les copiant/collant dans l’outil – Avec un outil automatique intégré à un outil de publication • Par exemple: Hootsuite, Tweetdeck ou Seesmic – On libère ainsi de la place pour le contenu du tweet et on peut mesurer les clics

×