Utiliser twitter en Histoire-Géographie.
Les défis twitter des #tweetclasseHG
Objectifs et problématique.
L’objectif de ce...
PILIER 4 : « LA MAITRISE DES TECHNIQUES USUELLES DE L’INFORMATION ET DE LA
COMMUNICATION »
CAPACITES
« communiquer, échang...
Mise en œuvre.
1 : Mise en œuvre générale des #tweetclasseHG
Tout d’abord il faut trouver des partenaires. Nous avons trav...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L'apport pédagogique des défis Twitter

433 vues

Publié le

Analyse du socle commun et du programme.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
433
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
162
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'apport pédagogique des défis Twitter

  1. 1. Utiliser twitter en Histoire-Géographie. Les défis twitter des #tweetclasseHG Objectifs et problématique. L’objectif de ce dispositif est de permettre à des élèves de différents établissements d’échanger entre eux dans le cadre de défis historiques et géographiques en utilisant Twitter. Le but est de motiver les élèves et de créer une émulation tout en les amenant à réfléchir sur les notions du programme et sur l’évaluation. Il a été mis en place avec quatre classes de quatrième mais peut être transposé à tous les niveaux. Les défis twitter permettent de travailler toutes les capacités des programmes d’Histoire Géographie de collège et lycée en fonction des thèmes choisis pour chaque manche. Ils permettent aussi de travailler aisément les compétences du pilier 5 du Socle commun de connaissances et de compétences « La culture humaniste ». Ils permettent aussi, puisque les contraintes de communication sont fortes (lancer un défi clair, avec des indices explicites et en utilisant la balise #tweetclasseHG en 140 caractères), de travailler le pilier 1 « La maîtrise de la langue française ». Puisque les échanges se font via le réseau social twitter, les compétences du pilier 4 « La maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication » sont aussi travaillées. De plus, il s’agit d’une production collective, il est donc nécessaire que chacun s’implique et que des choix soient faits. Cela permet de travailler les compétences du pilier 6 « Les compétences sociales et civiques » et du pilier 7 « L’autonomie et l’initiative ». TABLEAU RECAPITULATIF DES COMPETENCES TRAVAILLEES PILIER 1 « LA MAITRISE DE LA LANGUE FRANÇAISE » CONNAISSANCES « un vocabulaire juste et précis pour désigner des objets réels, des sensations, des émotions, des opérations de l’esprit, des abstractions » Le nombre limité de caractères interdit la périphrase. De plus, les élèves écrivent pour d’autres élèves, ils sont donc soucieux d’être compris, pour maximiser leurs chance de gagner. CAPACITES « copier un texte sans faute, écrire lisiblement et correctement un texte spontanément ou sous la dictée » Les défis twitter amènent les élèves à produire leurs propres écrits, sous forme de questions, d’indices et de réponses. Le fait qu’il y a des points pour l’expression les pousse à y être attentifs et peut provoquer des discussions entre eux sur l’orthographe ou la conjugaison d’un terme. « l’ouverture à la communication, au dialogue, au débat » Le principe même des défis est d’échanger avec d’autres élèves, ce qui ouvre à la communication. Mais il y a aussi une ouverture au dialogue et au débat au sein du groupe classe puisque les élèves doivent choisir le défi ensemble, valider ensemble les tweets envoyés, évaluer les réponses des autres classes et répondre aux défis qui leur sont lancés.
  2. 2. PILIER 4 : « LA MAITRISE DES TECHNIQUES USUELLES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION » CAPACITES « communiquer, échanger » Les élèves utilisent twitter pour échanger avec des interlocuteurs qu’ils ne peuvent pas rencontrer autrement. ATTITUDES « Le développement du goût pour la recherche et les échanges d’informations à des fins éducatives, culturelles, sociales, professionnelles doit s’accompagner d’une attitude responsable » Les échanges entre les élèves doivent évidemment se faire dans le respect les uns des autres. C’est d’ailleurs l’occasion d’un rappel des règles de conduite à adopter sur les réseaux sociaux. PILIER 5 : « LA CULTURE HUMANISTE» Les défis twitter permettent de travailler toutes les compétences dont peut s’emparer l’histoire géographie. PILIER 6 : « LES COMPETENCES SOCIALES ET CIVIQUES » CAPACITES « de communiquer et de travailler en équipe, ce qui suppose savoir écouter, faire valoir son point de vue, négocier, rechercher un consensus, accomplir sa tâche selon les règles établies en groupe » Chaque tweet doit être validé par l’ensemble des élèves de la classe. Ils peuvent réaliser le travail préparatoire seul ou en petit groupe mais ils doivent tous se mettre d’accord sur le défi et les indices à envoyer, sur les réponses et sur l’évaluation. Cela suscite généralement une discussion, qui doit se faire de manière argumentée et respectueuse. C’est le consensus qui est visé, mais parfois c’est la majorité des avis qui permet de trancher. ATTITUDES « la conscience que nul ne peut exister sans autrui : • conscience de la contribution nécessaire de chacun à la collectivité ; • sens de la responsabilité par rapport aux autres » Les tweets sont envoyés au nom de la classe et les points sont obtenus par l’ensemble du groupe. Les élèves prennent rapidement conscience de la nécessité de l’implication de tous. C’est un travail collectif. PILIER 7 : « L’AUTONOMIE ET L’INITIATIVE » ATTITUDES « conscience de la nécessité de s’impliquer, de rechercher des occasions d’apprendre » L’originalité de ce dispositif motive les élèves, qui ont une réelle volonté de surpasser les autres. De plus, puisque les défis sont relativement simples, les résultats obtenus sont généralement bons. Quand ce n’est pas le cas, les élèves, qui ont réfléchis aux critères d’évaluation, acceptent mieux leurs résultats et comprennent leurs erreurs. Il y a un réel engagement des élèves dans cette activité.
  3. 3. Mise en œuvre. 1 : Mise en œuvre générale des #tweetclasseHG Tout d’abord il faut trouver des partenaires. Nous avons travaillés ensemble avec Marie-Astrid Deweerdt, Olivier Quinet et Guillaume Veyret. Ensuite il faut définir le calendrier et les thèmes de chaque manche. Nous avons fait quatre manches, une par période. Il faut aussi définir qui affronte qui. Il faut avoir l’accord du chef d’établissement et prévenir les parents. Puis il faut créer le compte twitter de la classe. Celui-ci peut être public ou protégé, dans ce cas on peut décider qui a accès à nos publications. 2 : Mise en œuvre d’une manche. Chaque défi doit amener la classe à avoir un raisonnement géographique ou historique ex: analyser un document, faire une biographie, décrire un espace… Une classe en défie une autre, qui a une semaine pour relever le défi et en proposer un autre. La classe qui lance un défi corrige la réponse de l’autre classe et attribue des points:  100 points si le tweet respecte les attentes du défi et les règles du tweet.  50 points si le tweet respecte les attentes du défi mais qu’il ne respecte pas les règles du tweet (balise #tweetclasseHG, orthographe)  30 points si les attentes du défi et du tweet sont partiellement relevées. Une fois que chaque classe a lancé et relevé un défi, la manche est terminée. Les classes twittent les points et on fait un classement. Pour aller plus loin. Gérard Marquié, « Twitter: un outil éducatif dans le cadre scolaire », Cahiersde l’actionn°36,L’informationdes jeunes surInternet : observer,accompagner,2012 François Lamoureux « Pas à pas, démarrer sa Twittclasse », article de blog,2013 Storify de la première manche

×