aAnalyse 1er semestre 2014 : 
comportements de paiement 
des entreprises en France et 
en Europe
l’ANALYSE 
SEMESTRIelle 
Altares est un acteur de référence des services aux entreprises. Il fournit à ses clients des sol...
panorama 
général 
ALTARES PRÉSENTE SON ÉTUDE SEMESTRIELE SUR LES COMPORTEMENTS DE PAIEMENT DES 
ENTREPRISES EN FRANCE ET ...
Comparaisons semestrielles sur cinq ans par tranches de retard 
Tranches de jours de retard 
1er 
semestre 
2010 
1er 
sem...
panorama 
général 
Le Bâtiment signe les améliorations les plus sensibles, les services informatiques et l’élevage 
dérape...
EN EUROPE 
panorama 
général 
Depuis un an, les retards de paiement buttent sur le seuil des 14 jours comme au plus 
fort ...
panorama 
général 
L’Italie s’enfonce encore tandis que l’Espagne se redresse vite. En Italie, la proportion d’entreprises...
panorama 
général 
nanterre, le MARdI 02 SEPTEMBRE 2014 
pour lister les retardataires. Ce semestre, les retards de paieme...
LES Analyses D’ALTARES 
Les comportements de paiement des entreprises en france et en europe au 1eR SEmestre 2014 
les com...
LES Aalnyess D’ALTARES FRANCE • 10/21 
partie 1 - Les comportements de paiement des entreprises en france au 1eR SEmestre ...
LES Analyses D’ALTARES 
partie 1 - Les comportements de paiement des entreprises en france au 1eR SEmestre 2014 
statistiq...
LES Analyses D’ALTARES 
partie 1 - Les comportements de paiement des entreprises en france au 1eR SEmestre 2014 
statistiq...
LES Analyses D’ALTARES 
partie 1 - Les comportements de paiement des entreprises en france au 1eR SEmestre 2014 
statistiq...
LES Analyses D’ALTARES 
partie 1 - Les comportements de paiement des entreprises en france au 1eR SEmestre 2014 
statistiq...
LES Analyses D’ALTARES 
partie 1 - Les comportements de paiement des entreprises en france au 1eR SEmestre 2014 
statistiq...
Europe • 16/21 
LES Analyses D’ALTARES 
Les comportements de paiement des entreprises en europe au 1er SEmestre 2014 
PART...
LES Analyses D’ALTARES 
partie 2 - Les comportements de paiement des entreprises en EUROPE au 1er SEmestre 2014 
statistiq...
LES Analyses D’ALTARES 
partie 2 - Les comportements de paiement des entreprises en EUROPE au 1er SEmestre 2014 
statistiq...
LES Analyses D’ALTARES 
partie 2 - Les comportements de paiement des entreprises en EUROPE au 1er SEmestre 2014 
statistiq...
LES Analyses D’ALTARES 
partie 2 - Les comportements de paiement des entreprises en EUROPE au 1er SEmestre 2014 
statistiq...
LES Analyses D’ALTARES 
Les comportements de paiement des entreprises en france et en europe au 1eR SEmestre 2014 
Renseig...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Altares - Etude sur les comportements de paiement des entreprises au 1er semestre 2014

1 490 vues

Publié le

Étude du spécialiste de l’information sur les entreprises, Altares, membre du réseau mondial D&B, sur les comportements de paiement des entreprises en France et en Europe au cours du premier semestre 2014.

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 490
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
513
Actions
Partages
0
Téléchargements
17
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Altares - Etude sur les comportements de paiement des entreprises au 1er semestre 2014

  1. 1. aAnalyse 1er semestre 2014 : comportements de paiement des entreprises en France et en Europe
  2. 2. l’ANALYSE SEMESTRIelle Altares est un acteur de référence des services aux entreprises. Il fournit à ses clients des solutions pour accélérer la croissance dans deux axes majeurs : développement commercial et gestion du risque financier en France, en Europe et à l’international. Altares propose depuis début 2005 deux cycles d’analyses trimestrielles, dans deux domaines spécifiques de la connaissance inter-entreprises, liés aux échanges économiques : • les défaillances d’entreprises en France, complétées par les sauvegardes depuis l’entrée en vigueur de la loi au 1er janvier 2006 • les retards de paiement en Europe avec un focus sur la France depuis 2012 Pour chacun de ces thèmes, Altares publie chaque trimestre une synthèse et une analyse des évolutions de tendance ; un bilan semestriel et un bilan annuel viennent compléter chaque cycle d’analyses trimestrielles. Ces analyses sont disponibles sur simple demande aux contacts ci-dessous, et font l’objet d’un envoi par mail, dès parution. Elles sont de plus systématiquement consultables en ligne, sur le site www.altares.fr et peuvent être téléchargées au format PDF. Date de publication : MARDi 02 septembre 2014 ALTARES 55 avenue des Champs Pierreux Immeuble Le Capitole 92012 Nanterre contact@altares.fr Tél : 01 41 37 51 04 – Fax : 01 41 37 50 01 www.altares.fr Responsable des études Thierry Millon Tél : 04 72 65 15 51 RELATIONS PRESSE : VP COMMUNICATION Véronique Pouzeratte vpouzeratte@vp-communication.com 111, Avenue Victor Hugo • 75 116 Paris Tél : 06 81 29 81 90 www.www.vp-communication.com
  3. 3. panorama général ALTARES PRÉSENTE SON ÉTUDE SEMESTRIELE SUR LES COMPORTEMENTS DE PAIEMENT DES ENTREPRISES EN FRANCE ET EN EUROPE Ce qu’il faut retenir au 1er semestre 2014 CONTACTS PRESSE VP Communication Véronique Pouzeratte - Attachée de presse Tél : 06 81 29 81 90 vpouzeratte@vp-communication.com Altares Thierry Millon - Responsable des études Tél : 04 72 65 15 51 thierry.millon@altares.fr FRANCE e t EUROPE • 3/21 En France, les paiements interentreprises amorcent une détente timide et plutôt dans les activités B2B. En Europe, les retards de paiement buttent sur le seuil des 14 jours comme au plus fort de la crise 2008 -2009. L’Allemagne montre l’exemple avec des retards de règlement sous les 7 jours. Nanterre, le 02 septembre 2014 – Altares, membre du réseau Dun & Bradstreet, 1er réseau international d’informations BtoB, présente son étude trimestrielle sur les comportements de paiement des entreprises en France et en Europe au cours du 1er semestre 2014. « Dans un contexte économique sans dynamique sur le premier semestre 2014, les entreprises françaises amorcent une amélioration de leurs comportements de paiement, d’abord timide en début d’année puis sensible en début d’été. En moyenne, les retards de règlement retombent légèrement sous la barre des 12 jours. Pourtant, des efforts restent à faire ; encore moins d’un tiers des entreprises françaises (32 %) payent leurs fournisseurs sans retard, c’est un peu mieux qu’en Grande Bretagne (28 %) mais très loin de la performance allemande (70 %). » commente Thierry Millon, Responsable des études chez Altares D&B. EN FRANCE Un léger mieux sur un an mais encore insuffisant pour soulager durablement les trésoreries Le premier semestre 2013 avait été le plus délicat de la décennie en matière de comportement de paiement des entreprises. La part des règlements effectués sans retard était au plus bas (31,3 %) tandis que les retards de plus de 15 jours étaient quasiment au plus haut (31,7 %). Les trésoreries étaient mises à dure épreuve et l’année allait, comme en 2009, dénombrer plus de 63 000 d’entreprises. Le premier semestre 2014 démarre mieux. En effet, bien qu’encore très timide, une amélioration des comportements de paiement s’amorce, notamment sur les grands retards. Si la fluidité des échanges économiques ne peut se satisfaire de moins d’un tiers (32 %) de « bons payeurs », il est heureux de constater que les retards de plus de quinze jours (31,1 %) reculent. Les retards de paiements d’aujourd’hui portent les défaillances d’entreprises des prochains mois ; aussi, l’amélioration de ce premier semestre est de nature à envisager une deuxième partie d’année 2014 meilleure que ne le fût celle de 2013. Toutefois, la tendance devra être plus marquée sur cette rentrée 2014 pour pouvoir espérer s’écarter du plateau des 63 000 procédures collectives annuelles. >
  4. 4. Comparaisons semestrielles sur cinq ans par tranches de retard Tranches de jours de retard 1er semestre 2010 1er semestre 2011 1er semestre 2012 1er panorama général semestre 2013 1er semestre 2014 Paiements effectués sans retard 34,3 % 31,8 % 32,9 % 31,3 % 32,0 % Retards inférieurs à 15 jours 37,8 % 38,2 % 36,1 % 37,0 % 36,9 % Retards de 15 à 30 jours 22,3 % 24,2 % 25,5 % 26,2 % 25,7 % Retards supérieur à 30 jours 5,6 % 5,8 % 5,4 % 5,5 % 5,4 % Nombres de jours de retard 11,7 12,2 11,9 12,1 11,9 Les petites entreprises restent vulnérables La ponctualité des règlements est inversement proportionnelle à la taille de l’entreprise. Ainsi, alors que près de quatre microentreprises sur dix (37,6 %) payent leurs fournisseurs à la date prévue, elles sont moins d’une sur dix (8,5 %) lorsqu’elles emploient plus de 250 salariés. « Les dirigeants de petites entreprises n’ont ni le temps ni les moyens de retarder les règlements des fournisseurs. Chez les ETI et grandes entreprises, la crise de 2008 a accéléré la mise en place d’une démarche de maitrise des risques, en particulier fournisseurs. Pour des questions de performance financière mais aussi économique d’ordre organisationnel, géopolitique, environnemental ou de conformité, ces grands acteurs se sont dotés d’outils de gestion des risques fournisseurs. Or, ces bonnes pratiques imposent en particulier une rigueur « administrative » de toute la chaine de facturation ; un document non conforme suffit alors à bloquer le règlement. » note Thierry Millon. Au-delà de « l’administration » de leur traitement, se pose la question des finances nécessaires au paiement de ces factures. L’analyse des comptabilités confirme la fragilité des trésoreries ce premier semestre 2014. Plus de 6 % des microentreprises, comme un an plus tôt, reportent leurs règlements de plus de trente jours. C’est deux fois plus que pour les ETI et grandes entreprises dont le taux tombe sous les 3 %. Or, à partir de trente jours de retard de paiement, la probabilité que l’entreprise dépose le bilan est multipliée par six. Si le risque diminue pour les ETI, il reste donc élevé pour les TPE en ce début d’année. Les PME (10 à 250 salariés) tentent de résister. Elles sont, cependant, moins d’une sur quatre (23,3 %) à payer leurs fournisseurs à l’heure, et ce taux tend à se réduire encore. Dans le même temps, les « petits » retards, inférieurs à quinze jours sont plus nombreux ce premier semestre 2014 (43,7 % contre 43,1 % il y a un an). « Ces petits retards traduisent généralement davantage un recours au crédit fournisseurs pour compenser des factures clients en attente d’encaissement, plutôt qu’un défaut patent de trésorerie. Néanmoins, ces reports de quelques jours, peu visibles, chez le fournisseur sont sournois. Le fournisseur est généralement attentif à un retard de règlement excessif en valeur ou en délai mais n’accorde pas suffisamment d’importance aux petits retards dont la multiplication peut compromettre gravement sa santé financière. » CONTACTS PRESSE VP Communication Véronique Pouzeratte - Attachée de presse Tél : 06 81 29 81 90 vpouzeratte@vp-communication.com Altares Thierry Millon - Responsable des études Tél : 04 72 65 15 51 thierry.millon@altares.fr FRANCE e t EUROPE • 4/21 nanterre, le MARdI 02 SEPTEMBRE 2014 >
  5. 5. panorama général Le Bâtiment signe les améliorations les plus sensibles, les services informatiques et l’élevage dérapent Les entrepreneurs du bâtiment sont les plus respectueux des délais de règlements. 44,8 % payent leurs fournisseurs à l’heure, soit 2,4 % de mieux qu’il y a un an. C’est à la fois, le meilleur taux sectoriel et la plus forte amélioration du semestre. Dans ces conditions, la moyenne des jours de retard tombe sous les 9 jours (8,9 jours). L’immobilier fait également des efforts ce début d’année, mais seulement 25 % des professionnels respectent les délais. Dans ce secteur, les trésoreries restent fragiles et plus d’une entreprise sur dix (11 %) reportent ses règlements de plus de trente jours. Dans les services informatiques et édition de logiciels, les comportements de paiement se dégradent rapidement. 26,3 % des acteurs, contre 30 % un an plus tôt, respectent les délais de règlements. Désormais, plus de quatre entreprises sur dix (40,5 %) reportent leurs règlements de un à quinze jours, c’est 6,4 % de plus que début 2013. L’agriculture s’essouffle. C’est surtout dans l’élevage que se concentrent les tensions les plus fortes. Plus d’un éleveur sur dix (10,1 %) paye ses fournisseurs avec des retards supérieurs à trente jours, c’est 3,2 % de plus qu’il y a un an. L’Industrie manufacturière et les services aux entreprises tentent de résister Dans l’industrie manufacturière, comme dans les services aux entreprises, à peine plus d’un quart (26,5 %) des entreprises payent leurs fournisseurs à l’heure. En revanche, dans ces deux secteurs, la part des retards de plus de quinze jours diminue et tombe respectivement de 30 % à 28,5 % et de 37,9 % à 37,5 %. Dans leur sillage, le transport routier de marchandises ne parvient pas à dégager une tendance claire. Si un transporteur sur cinq (20,3 %) respecte les délais de règlements, soit légèrement plus que début 2013 (19,5 %), 7,6 % retardent les paiements de plus de trente jours contre 7,2 % il y a un an. Les activités plus proches du consommateur restent hésitantes Alors que le commerce de détail s’inscrit sur des tendances bien orientées, la restauration et les services à la personne souffrent encore. 35,1 % des détaillants, contre 34,8 % début 2013, payent leurs fournisseurs sans retard. Mieux encore, les retards supérieurs à quinze jours sont en recul ; ils tombent de 30 % à 28,8 %. Dans la restauration, en revanche, 47,8 % des professionnels reportent leurs paiements de plus de quinze jours (dont 10,2 % au-delà de trente jours), c’est 1,7 % de plus sur un an. Pour la coiffure et les soins de beauté, les comportements de paiement sont très clivés ; Si 35,4 % (+3 %) des acteurs respectent les délais de règlements, la proportion des longs retards augmentent rapidement ; désormais, plus d’un sur dix reportent ses paiements de plus de trente jours contre 8,4 % il y a un an. Un frémissement dans de nombreuses régions Limousin et Poitou-Charentes font figure de bons élèves. Dans ces deux régions, la ponctualité des paiements est portée par plus de 40 % des entreprises ; le retard moyen s’affiche ainsi sous le seuil des 9 jours. A l’inverse, en Ile-de-France, seulement 22 % des entreprises respectent les délais de règlement, taux en retrait de 1,4 % sur un an. Dans ces conditions, le retard moyen y est plus élevé qu’ailleurs, à 14,3 jours. > CONTACTS PRESSE VP Communication Véronique Pouzeratte - Attachée de presse Tél : 06 81 29 81 90 vpouzeratte@vp-communication.com Altares Thierry Millon - Responsable des études Tél : 04 72 65 15 51 thierry.millon@altares.fr FRANCE e t EUROPE • 5/21 nanterre, le MARdI 02 SEPTEMBRE 2014
  6. 6. EN EUROPE panorama général Depuis un an, les retards de paiement buttent sur le seuil des 14 jours comme au plus fort de la crise 2008-2009. LES RETARDS DE PAIEMENT EN EUROPE AU 1ER SEMESTRE 2014 Irlande 18,3 jours COMPORTEMENTS DE PAIEMENT DES ENTREPRISES EN EUROPE Comparaisons semestrielles sur cinq ans par tranches de retard Tranches de jours de retard 1er semestre 2010 1er semestre 2011 LES RETARDS DE PAIEMENT EN EUROPE AU 1ER SEMESTRE 2014 1er Irlande 18,3 jours semestre 2012 1er Jours de retards semestre 2013 Jours de retards 1er 10 à 15 jours < à 10 jours 10 à 15 jours < à 10 jours semestre 2014 Paiements effectués sans retard 41,0 % 39,8 % 41,4 % 41,9 % 40,9 % Retards inférieurs à 15 jours 27,1 % 28,3 % 28,4 % 27,4 % 28,1 % Retards de 15 à 30 jours 22,6 % 23,5 % 22,0 % 21,3 % 21,2 % Retards supérieur à 30 jours 9,3 % 8,5 % 8,2 % 9,3 % 9,9 % Nombres de jours de retard 14,2 13,6 13,3 14,0 14,7 CONTACTS PRESSE VP Communication Véronique Pouzeratte - Attachée de presse Tél : 06 81 29 81 90 vpouzeratte@vp-communication.com Altares Thierry Millon - Responsable des études Tél : 04 72 65 15 51 thierry.millon@altares.fr FRANCE e t EUROPE • 6/21 > nanterre, le MARdI 02 SEPTEMBRE 2014 Sur le deuxième trimestre 2014, une légère détente des comportements de paiement des entreprises est constatée en Europe. Trop timide, elle ne permet toutefois pas de redescendre sous le seuil des 14 jours. Après un pic à 14,8 jours atteint en hiver, comme au plus fort de la crise, le retard moyen revient à 14,5 jours au début de l’été. Sur le premier semestre, l’Allemagne reste une référence avec des retards de règlement sous les 7 jours, devant les Pays-Bas (9,4 jours) et la Belgique (11,3 jours). La France reste au pied du podium (11,9 jours) mais pourrait accrocher la troisième place sur la deuxième partie de l’année, les comportements de paiement des entreprises belges se détériorant sur ce début d’année contrairement à leurs voisines françaises. Les retards de règlement demeurent sur des niveaux historiquement hauts en Italie (21,2 jours) et au Portugal (32,5 jours). Ils diminuent sensiblement en Espagne depuis le printemps mais restent au-dessus de 16 jours pour se situer au début de l’été à 16,8 jours comme en Grande-Bretagne. Confirmation d’un début d’année 2014 compliqué pour les entreprises en Europe, les retards de paiement supérieurs à trente jours sont plus fréquents. Près d’une entreprise sur dix (9,9 %) reporte ses règlements d’au moins un mois contre 9,3 % un an plus tôt et 8,2 % deux ans auparavant. Les retards de paiement en europe au 1er SEmestre 2014 Source Altares Source ALTARES > à 15 jours Royaume-Uni 16,6 jours Pays-Bas 9,4 jours Belgique 11,3 jours Allemagne 6,5 jours France 11,9 jours Espagne 17,5 jours Italie 21,2 jours Portugal 32,5 jours Source ALTARES > à 15 jours Royaume-Uni 16,6 jours Pays-Bas 9,4 jours Belgique 11,3 jours Allemagne 6,5 jours France 11,9 jours Espagne 17,5 jours Italie 21,2 jours Portugal 32,5 jours
  7. 7. panorama général L’Italie s’enfonce encore tandis que l’Espagne se redresse vite. En Italie, la proportion d’entreprises reportant leurs règlements d’au moins trente jours avait bondi à 17 % fin 2008. Il avait fallu attendre le premier semestre 2011 pour voir ce taux redescendre sous les 11 %. Mais depuis le deuxième semestre 2012 la situation se dégrade à nouveau et rapidement ; les retards de plus de trente jours sont alors observés pour plus de 14 % des entreprises, taux qui va grimper à 16 % sur le premier semestre 2013 et près de 18 % (17,6 %) sur les six premiers mois 2014. L’Espagne présente une tendance inverse et un redressement rapide. Ainsi, le taux d’entreprises présentant des grands retards culminait à 18 % sur le premier semestre 2010 avant de retomber sous les 16 % début 2012, sous les 14 % début 2013 et approcher désormais les 12 %. Les fournisseurs peinent encore à se faire régler au Royaume-Uni. Les comportements de paiement des entreprises britanniques s’étaient sensiblement améliorés au cours du premier semestre 2013 avant de se dégrader à nouveau sur la deuxième partie de l’année puis sur ce premier semestre 2014. Ainsi, plus d’une entreprise sur dix (10,9 %) reportent encore leurs règlements fournisseurs de plus d’un mois. En Belgique comme en France, la part des grands retards est stable aux environs, respectivement, de 6 % et 5,5 %. Sur le podium européen, l’Allemagne, toujours particuliè-rement vertueuse, affiche un taux remarquablement bas à seulement 1,1 % de grands retards. Les Pays-Bas repassés sur la barre des 4 % au printemps 2013 conservent la deuxième place avec un taux de paiement tardifs à 4,6 %. Délais de règlement contractuels (jours) Retards de paiement (jours) 0 - 30 6,5 30 - 60 18,3 « Reflétant un contexte économique atone et parfois récessif, les comportements de paiement des entreprises européennes peinent à s’améliorer sur ce premier semestre 2014. Coincées entre une demande domestique faible et une concurrence internationale âpre, les entreprises tentent pourtant de conserver leurs clients nationaux et conquérir des marchés à l’export. Cette bataille commerciale se gagne sur le terrain de la compétitivité, celle des coûts comme celle de la qualité perçue par les clients. Pour rester dans la course, innover, voire se réinventer, l’accès au financement reste une clé essentielle. Mais les contraintes prudentielles qui encadrent la distribution de crédits sont fortes et conduisent de plus en plus les entreprises à aborder différemment leur chaine de financement, à commencer par les encaissements clients et les règlements fournisseurs. En France, le crédit interentreprises représente 600 milliards € et « coûte » des milliers de dépôts de bilan. Ces délais de règlement négociés ou subis pèsent lourdement sur les économies. Aujourd’hui encore, trop d’entreprises sont tentées d’attendre la relance du créancier avant de payer la facture ; et trop de créanciers attendent le reporting mensuel CONTACTS PRESSE VP Communication Véronique Pouzeratte - Attachée de presse Tél : 06 81 29 81 90 vpouzeratte@vp-communication.com Altares Thierry Millon - Responsable des études Tél : 04 72 65 15 51 thierry.millon@altares.fr FRANCE e t EUROPE • 7/21 nanterre, le MARdI 02 SEPTEMBRE 2014 comparaison des délais moyens de règlement en europe au 1er SEmestre 2014 Source Altares Allemagne Belgique Espagne France Irlande Italie Pays-Bas Portugal Royaume-Uni 30 - 90 11,3 90 - 100 17,5 30 - 60 11,9 30 - 120 21,2 0 - 90 9,4 90 - 120 32,5 30 - 60 16,6 >
  8. 8. panorama général nanterre, le MARdI 02 SEPTEMBRE 2014 pour lister les retardataires. Ce semestre, les retards de paiement handicapent de nombreux acteurs qui pour certains seront poussés vers la « faillite » dans quelques mois, voire quelques semaines. L’enjeu est donc considérable et justifie les initiatives portées par les acteurs publics et privés en France, notamment l’action de la médiation interentreprises, en Europe sous l’impulsion de la Commission européenne, mais aussi outre Atlantique, avec la mobilisation de la Maison Blanche début juillet pour tenter de reproduire dans le privé les succès du programme Quickpay qui, depuis 2011, demande aux organismes fédéraux d’accélérer les règlements, en particulier vers les petites entreprises. La France semble s’accommoder d’être championne d’Europe des petits retards de paiement. Pourtant, ces reports de moins de 15 jours privent les fournisseurs et sous-traitants des TPE et PME françaises des fonds nécessaires à leur croissance. La compétitivité se gagne aussi par la mesure de la qualité de la relation avec les fournisseurs » conclut Thierry Millon. Probabilité de défaillance associée au retard de paiement Source Altares < 15 JOURS JOURS DE RETARD Probabilité de défaillance 15 À 21 JOURS 22 JOURS 23 À 29 JOURS 30 À 69 JOURS > 69 JOURS 12 10 8 6 4 2 0 Il y a plus de 45 ans aux Etats-Unis et 30 ans en France et en Europe, Dun & Bradstreet et le réseau mondial D&B dont Altares est membre exclusif en France, ont initié le programme DunTrade®. Celui-ci analyse en permanence les informations provenant directement de la comptabilité client de milliers de sociétés participantes. CONTACTS PRESSE VP Communication Véronique Pouzeratte - Attachée de presse Tél : 06 81 29 81 90 vpouzeratte@vp-communication.com Altares Thierry Millon - Responsable des études Tél : 04 72 65 15 51 thierry.millon@altares.fr FRANCE e t EUROPE • 8/21 A PROPOS D’ALTARES > www.altares.fr Membre du réseau Dun & Bradstreet, 1er réseau international d’informations BtoB, Altares se positionne comme le partenaire de référence des directions opérationnelles (Achat/Finance/Commerce/Marketing) des grands comptes et ETI. La société propose à ses clients de tous secteurs d’activités un accès privilégié à ses bases de données légales et financières sur plus de 230 millions d’entreprises dans le monde. Elle leur permet ainsi de prendre les bonnes décisions au bon moment en bénéficiant d’informations et de solutions à forte valeur ajoutée. Altares produit trimestriellement des études de référence sur « les défaillances d’entreprises » et les « retards de paiement ». La société compte 300 collaborateurs et réalise un chiffre d’affaires de 55 millions d’euros.
  9. 9. LES Analyses D’ALTARES Les comportements de paiement des entreprises en france et en europe au 1eR SEmestre 2014 les comportements de paiement des entreprises EN FRANCE ET EN EUROPE 1eR SEmestre 2014 FRANCE e t EUROPE • 9/21 partie 1 les comportements DE PAIEMENT des entreprises en france les STATISTIQUES DÉTAILÉES 11 Renseignements : Altares 04 72 65 15 51 Contact Presse : VP Communication 06 81 29 81 90 11 Comportements de paiement des entreprises françaises par trimestre Comportements de paiement des entreprises françaises par taille Comportements de paiement des entreprises françaises par tranche d’âge 12 Comportements de paiement des entreprises françaises par activité 13 Comportements de paiement des entreprises françaises par région 14 Carte des comportements de paiement des entreprises françaises par région au 1er semestre 2014 15 Comportements de paiement : comparaison défaillances vs ensemble des entreprises Évolution comparée du nombre de défaillances et de retards de paiement de 1 à 15 jours sur 15 ans partie 2 les comportements DE PAIEMENT des entreprises en europe les STATISTIQUES DÉTAILÉES 17 17 Courbe d’évolution des retards de paiement en Europe depuis 10 ans Carte des retards de paiement en Europe au 4ème trimestre 2012 18 Comportements de paiement des entreprises européennes au 1er semestre 2014 Comportements de paiement des entreprises européennes au 1er semestre 2013 Comportements de paiement des entreprises européennes au 1er semestre 2012 19 Évolution des retards de paiement des entreprises en Europe du 1er trimestre 2011 au 1er trimestre 2014 Comparaison des délais moyens de règlement en Europe au 1er semestre 2012 20 Évolution des jours de retard de paiement des entreprises en europe depuis 10 ans par activité - comparaison B2C vs B2B MÉTHODOLOGIE 21
  10. 10. LES Aalnyess D’ALTARES FRANCE • 10/21 partie 1 - Les comportements de paiement des entreprises en france au 1eR SEmestre 2014 PARTIE 1 Statistiques détaillées des COMPORTEMENTS DE PAIEMENT dES entreprises en france 1eR SEmestre 2014
  11. 11. LES Analyses D’ALTARES partie 1 - Les comportements de paiement des entreprises en france au 1eR SEmestre 2014 statistiques détaillées FRANCE • 11/21 Renseignements : Altares 04 72 65 15 51 Contact Presse : VP Communication 06 81 29 81 90 STATISTIQUES DÉTAILÉES des défaillanceS comportements de paiement des entreprises FRANÇAISEs PAR SEmestre (exprimés en % d’entreprises et distribués par tranche de retard) Tranches de jours de retard S1 2005 S1 2006 S1 2007 S1 2008 S1 2009 S1 2010 S1 2011 S1 2012 S1 2013 S1 2014 Paiements sans retard 33,6 % 35,4 % 32,1 % 32,7 % 32,8 % 34,3 % 31,8 % 32,9 % 31,3 % 32,0 % Moins de 15 jours 32,0 % 34,0 % 37,6 % 38,2 % 38,8 % 37,8 % 38,2 % 36,1 % 37,0 % 36,9 % De 15 à 30 jours 26,9 % 24,5 % 24,7 % 23,6 % 23,1 % 22,3 % 24,2 % 25,5 % 26,2 % 25,7 % Supérieur à 30 jours 7,4 % 6,1 % 5,6 % 5,6 % 5,3 % 5,6 % 5,8 % 5,4 % 5,5 % 5,4 % Jours de retard 13,3 12,1 12,1 12,0 11,7 11,7 12,2 11,9 12,1 11,9 comportements de paiement des entreprises FRANÇAISEs PAR tAILLe Tailles d’entreprises Paiements sans retard Retards < 15 jours Retards de 15 à 30 jours Retards > 30 jours Retards en jours S1 2013 S1 2014 S1 2013 S1 2014 S1 2013 S1 2014 S1 2013 S1 2014 S1 2013 S1 2014 Microentreprises (< 10 salariés) 37,0 % 37,6 % 32,3 % 32,2 % 24,5 % 24,1 % 6,2 % 6,1 % 11,7 11,5 PME (de 10 à 249 salariés) 23,7 % 23,3 % 43,1 % 43,7 % 28,8 % 28,8 % 4,4 % 4,3 % 11,6 11,5 ETI & Grandes Entreprises (250 salariés et plus) 9,4 % 8,5 % 55,5 % 56,8 % 32,0 % 31,8 % 3,1 % 2,8 % 12,2 12,0 comportements de paiement des entreprises FRANÇAISEs PAR tranche d’âge ÂGEs Paiements sans retard Retards < 15 jours Retards de 15 à 30 jours Retards > 30 jours Retards en jours S1 2013 S1 2014 S1 2013 S1 2014 S1 2013 S1 2014 S1 2013 S1 2014 S1 2013 S1 2014 Moins de 3 ans 36,5 % 38,1 % 31,0 % 31,5 % 26,0 % 24,3 % 6,4 % 6,1 % 11,7 11,4 3 à 5 ans 32,6 % 34,0 % 31,3 % 31,8 % 27,7 % 26,7 % 8,4 % 7,5 % 13,9 13,0 6 à 10 ans 32,7 % 33,1 % 33,5 % 34,4 % 27,0 % 26,2 % 6,8 % 6,3 % 12,7 12,1 11 à 15 ans 30,8 % 31,7 % 36,2 % 37,2 % 27,3 % 25,4 % 5,7 % 5,7 % 11,9 11,7 16 et plus 30,5 % 30,5 % 39,4 % 40,6 % 25,6 % 24,5 % 4,4 % 4,4 % 10,7 10,7 TOTAL FRANCE 31,3 % 32,0 % 37,0 % 36,9 % 26,2 % 25,7 % 5,5 % 5,4 % 12,1 11,9
  12. 12. LES Analyses D’ALTARES partie 1 - Les comportements de paiement des entreprises en france au 1eR SEmestre 2014 statistiques détaillées FRANCE • 12/21 Renseignements : Altares 04 72 65 15 51 Contact Presse : VP Communication 06 81 29 81 90 comportements de paiement des entreprises FRANÇAISEs PAR ACTIVITÉ Activités Paiements sans retard Retards < 15 jours Retards de 15 à 30 jours Retards > 30 jours Retards en jours S1 2013 S1 2014 S1 2013 S1 2014 S1 2013 S1 2014 S1 2013 S1 2014 S1 2013 S1 2014 AGRICULTURE 36,5 % 37,1 % 33,1 % 31,4 % 24,6 % 24,5 % 5,8 % 6,9 % 11,2 11,7 Chasse, pêche, forêt 39,6 % 38,6 % 31,7 % 33,5 % 23,1 % 21,5 % 5,6 % 6,4 % 10,4 11,1 Culture 36,3 % 37,9 % 33,4 % 32,0 % 25,0 % 24,8 % 5,4 % 5,3 % 11,0 10,7 Élevage 36,3 % 35,2 % 32,9 % 30,1 % 23,9 % 24,6 % 6,9 % 10,1 % 11,8 13,8 CONSTRUCTION 40,1 % 42,7 % 32,7 % 32,0 % 22,0 % 20,3 % 5,2 % 5,0 % 10,2 9,8 Bâtiment 42,5 % 44,8 % 32,8 % 32,0 % 20,2 % 18,9 % 4,5 % 4,3 % 9,3 8,9 Immobilier 22,7 % 25,0 % 31,9 % 31,9 % 34,7 % 32,1 % 10,7 % 11,0 % 17,0 16,8 COMMERCE 31,4 % 31,6 % 37,9 % 39,4 % 25,9 % 24,1 % 4,8 % 4,8 % 11,1 10,8 Commerce & réparation 31,2 % 33,7 % 40,9 % 40,1 % 23,7 % 21,9 % 4,2 % 4,3 % 10,5 10,0 de véhicules Commerce de détail 34,8 % 35,1 % 34,4 % 36,2 % 25,7 % 23,7 % 5,1 % 5,0 % 10,9 10,6 Commerce interentreprises 27,5 % 26,3 % 40,5 % 43,1 % 27,2 % 25,7 % 4,7 % 4,9 % 11,5 11,5 INDUSTRIE 26,3 % 26,2 % 43,3 % 44,8 % 26,1 % 24,6 % 4,4 % 4,3 % 11,1 10,9 Industrie agroalimentaire 23,2 % 24,0 % 43,0 % 43,7 % 28,3 % 27,1 % 5,5 % 5,2 % 12,3 12,0 Industrie hors 26,7 % 26,5 % 43,3 % 45,0 % 25,7 % 24,3 % 4,2 % 4,2 % 10,9 10,8 agroalimentaire INFORMATION & COMMUNICATION 26,9 % 23,6 % 33,8 % 39,2 % 31,4 % 29,7 % 8,0 % 7,6 % 14,5 14,3 Services informatiques & édition de logiciels 30,0 % 26,3 % 34,1 % 40,5 % 29,2 % 27,0 % 6,7 % 6,1 % 13,2 12,5 Autres activités information & communication 21,9 % 19,1 % 33,3 % 37,0 % 34,9 % 33,9 % 9,9 % 10,0 % 16,5 17,1 TRANSPORT & LOGISTIQUE 18,4 % 19,0 % 39,3 % 39,5 % 35,4 % 34,7 % 6,8 % 6,9 % 14,6 14,6 Transport routier de marchandises 19,5 % 20,3 % 37,1 % 37,4 % 36,1 % 34,7 % 7,2 % 7,6 % 14,9 15,1 Autres activités de transport 16,9 % 17,2 % 42,4 % 42,2 % 34,4 % 34,7 % 6,3 % 5,9 % 14,3 14,0 ACTIVITÉS FINANCIÈRES & D’ASSURANCE 30,3 % 28,8 % 37,7 % 40,2 % 26,3 % 25,5 % 5,7 % 5,5 % 12,1 12,0 SERVICES AUX ENTREPRISES 26,3 % 26,4 % 35,8 % 38,1 % 30,3 % 28,4 % 7,6 % 7,1 % 14,1 13,6 Activités scientifiques & techniques 26,7 % 26,6 % 35,6 % 38,3 % 29,9 % 27,9 % 7,8 % 7,2 % 14,1 13,6 Services administratifs aux entreprises 25,6 % 26,1 % 36,2 % 37,6 % 30,8 % 29,2 % 7,5 % 7,0 % 14,1 13,5 SERVICES AUX PARTICULIERS 36,9 % 38,0 % 31,8 % 31,2 % 24,7 % 23,5 % 6,5 % 7,3 % 11,8 12,2 Activités de réparation 43,9 % 44,5 % 30,0 % 30,2 % 21,4 % 19,9 % 4,7 % 5,4 % 9,8 9,9 Coiffeurs, soins de beauté 32,4 % 35,4 % 31,8 % 27,7 % 27,4 % 26,6 % 8,4 % 10,3 % 13,7 14,9 et corporels Autres services à la personne 32,6 % 32,8 % 33,7 % 34,4 % 26,5 % 25,3 % 7,2 % 7,5 % 12,7 12,9 HÉBERGEMENT, RESTAURATION, DÉBITS DE BOISSON 22,6 % 22,6 % 33,7 % 33,5 % 34,7 % 35,1 % 9,0 % 8,8 % 15,8 15,8 Hébergement 23,4 % 23,7 % 35,2 % 35,8 % 34,0 % 33,1 % 7,4 % 7,4 % 14,6 14,3 Restauration 21,6 % 21,0 % 32,3 % 31,2 % 35,7 % 37,7 % 10,4 % 10,2 % 16,9 17,4 Débits de boissons 25,9 % 29,9 % 26,4 % 28,7 % 34,0 % 29,4 % 13,7 % 12,0 % 19,2 17,1 AUTRES ACTIVITÉS 31,2 % 31,1 % 38,7 % 39,3 % 25,4 % 24,9 % 4,7 % 4,7 % 11,1 10,9 Santé humaine & action sociale 26,8 % 28,7 % 39,1 % 38,8 % 27,5 % 26,6 % 6,6 % 5,9 % 13,3 12,4 Activités récréatives 27,6 % 27,9 % 35,5 % 35,5 % 30,2 % 29,6 % 6,7 % 7,1 % 13,3 13,5 Enseignement 29,9 % 30,4 % 40,9 % 40,6 % 25,2 % 24,7 % 4,0 % 4,3 % 10,6 10,6 Administrations 35,3 % 34,2 % 38,1 % 39,9 % 23,3 % 22,7 % 3,3 % 3,1 % 9,3 9,2 Autres activités 33,1 % 31,2 % 37,6 % 39,2 % 24,3 % 24,4 % 4,9 % 5,2 % 11,0 11,2 ENSEMBLE ACTIVITÉS 31,3 % 32,0 % 37,0 % 36,9 % 26,2 % 25,7 % 5,5 % 5,4 % 12,1 11,9
  13. 13. LES Analyses D’ALTARES partie 1 - Les comportements de paiement des entreprises en france au 1eR SEmestre 2014 statistiques détaillées FRANCE • 13/21 Renseignements : Altares 04 72 65 15 51 Contact Presse : VP Communication 06 81 29 81 90 comportements de paiement des entreprises FRANÇAISEs PAR région Régions Paiements sans retard Retards < 15 jours Retards de 15 à 30 jours Retards > 30 jours Retards en jours S1 2013 S1 2014 S1 2013 S1 2014 S1 2013 S1 2014 S1 2013 S1 2014 S1 2013 S1 2014 ALSACE 30,3 % 29,8 % 36,8 % 38,2 % 27,5 % 26,6 % 5,5 % 5,4 % 11,8 11,6 AQUITAINE 34,9 % 36,7 % 36,0 % 35,9 % 24,5 % 22,9 % 4,6 % 4,5 % 10,5 10,0 AUVERGNE 37,4 % 37,8 % 37,8 % 36,9 % 21,0 % 20,3 % 3,8 % 4,9 % 9,2 9,7 BASSE-NORMANDIE 36,3 % 35,4 % 36,8 % 38,2 % 22,6 % 21,9 % 4,2 % 4,5 % 9,8 9,8 BOURGOGNE 35,6 % 36,1 % 36,7 % 36,6 % 23,1 % 22,9 % 4,7 % 4,4 % 10,4 10,1 BRETAGNE 36,7 % 37,5 % 38,0 % 38,1 % 21,6 % 20,5 % 3,7 % 3,9 % 9,3 9,1 CENTRE 35,3 % 36,2 % 37,8 % 37,8 % 22,5 % 21,8 % 4,4 % 4,2 % 10,0 9,8 CHAMPAGNE-ARDENNE 33,0 % 33,4 % 38,6 % 38,9 % 23,6 % 23,2 % 4,8 % 4,5 % 10,5 10,3 CORSE 28,8 % 29,7 % 33,5 % 35,7 % 31,0 % 28,4 % 6,7 % 6,2 % 13,7 12,4 FRANCHE-COMTÉ 36,6 % 37,2 % 37,1 % 37,4 % 21,5 % 20,7 % 4,7 % 4,7 % 10,0 10,0 HAUTE-NORMANDIE 30,8 % 30,2 % 37,2 % 38,7 % 26,5 % 25,8 % 5,4 % 5,2 % 11,6 11,3 ÎLE-DE-FRANCE 23,4 % 22,0 % 36,9 % 39,4 % 32,1 % 31,2 % 7,7 % 7,3 % 14,6 14,3 LANGUEDOC-ROUSSILLON 32,6 % 32,1 % 35,0 % 35,6 % 26,4 % 26,3 % 6,0 % 6,1 % 11,9 12,0 LIMOUSIN 40,1 % 42,5 % 35,4 % 35,5 % 20,5 % 18,6 % 4,0 % 3,4 % 9,2 8,3 LORRAINE 31,3 % 31,3 % 37,3 % 37,9 % 25,6 % 25,3 % 5,7 % 5,5 % 11,7 11,4 MIDI-PYRENÉES 35,6 % 36,6 % 35,3 % 36,2 % 24,3 % 22,4 % 4,8 % 4,8 % 10,6 10,3 NORD-PAS-DE-CALAIS 27,7 % 27,0 % 37,9 % 39,0 % 28,5 % 28,0 % 6,0 % 6,1 % 12,4 12,5 PAYS DE LA LOIRE 35,5 % 35,8 % 38,3 % 39,6 % 22,3 % 21,2 % 3,9 % 3,5 % 9,6 9,1 PICARDIE 31,0 % 30,1 % 37,4 % 38,0 % 26,2 % 26,4 % 5,5 % 5,5 % 11,5 11,6 POITOU-CHARENTES 37,6 % 40,3 % 36,8 % 36,0 % 21,8 % 20,0 % 3,8 % 3,7 % 9,4 8,9 PROVENCE-ALPES-CÔTE- D'AZUR 30,1 % 30,2 % 34,7 % 36,0 % 28,7 % 27,8 % 6,4 % 6,0 % 12,7 12,3 RHÔNES-ALPES 32,5 % 32,3 % 37,2 % 38,7 % 25,5 % 24,2 % 4,8 % 4,8 % 10,9 10,7 AUTRES (dont DOM) 15,6 % 16,5 % 37,1 % 41,8 % 37,3 % 35,2 % 10,0 % 6,5 % 16,3 14,8 TOTAL FRANCE 31,3 % 32,0 % 37,0 % 36,9 % 26,2 % 25,7 % 5,5 % 5,4 % 12,1 11,9
  14. 14. LES Analyses D’ALTARES partie 1 - Les comportements de paiement des entreprises en france au 1eR SEmestre 2014 statistiques détaillées FRANCE • 14/21 ÉVOLUTION DES COMPORTEMENTS DE PAIEMENT DES ENTREPRISES FRANÇAISES AU 1ER SEMESTRE 2014 Renseignements : Altares 04 72 65 15 51 Contact Presse : VP Communication 06 81 29 81 90 Pourcentage d’entreprises réglant leurs fournisseurs sans retard CARTE des comportements de paiement des entreprises FRANÇAISEs au 1eR SEmestre 2014 source Altares > 37 % 32 à 37 % < 32 % Source ALTARES NORD-PAS- DE-CALAIS NORD- 27,0 % PICARDIE 30,1 % HAUTE-NORMANDIE 30,2 % BASSE-NORMANDIE 35,4 % BRETAGNE 37,5 % ÎLE-DE-FRANCE 22,0 % CHAMPAGNE-ARDENNE 33,4 % FRANCHE-COMTÉ BOURGOGNE 37,2 % 36,1 % PAYS DE LA LOIRE 35,8 % LIMOUSIN 42,5 % POITOU-CHARENTES 40,3 % CENTRE 36,2 % AQUITAINE 36,7 % MIDI-PYRÉNÉES 36,6 % LANGUEDOC-ROUSSILLON 32,1 % RHÔNE-ALPES 32,3% PROVENCE-ALPES-CÔTE- D'AZUR 30,2 % CORSE 29,7 % AUVERGNE 37,8 % ALSACE 29,8 % LORRAINE 31,3 % ÉVOLUTION DES COMPORTEMENTS DE PAIEMENT DES ENTREPRISES FRANÇAISES AU 1ER SEMESTRE 2014 Pourcentage d’entreprises réglant leurs fournisseurs sans retard > 37 % 32 à 37 % < 32 % NORD-PAS- DE-CALAIS NORD- 27,0 % PICARDIE 30,1 % HAUTE-NORMANDIE 30,2 % BASSE-NORMANDIE 35,4 % BRETAGNE 37,5 % ÎLE-DE-FRANCE 22,0 % CHAMPAGNE-ARDENNE 33,4 % FRANCHE-COMTÉ BOURGOGNE 37,2 % 36,1 % PAYS DE LA LOIRE 35,8 % LIMOUSIN 42,5 % POITOU-CHARENTES 40,3 % CENTRE 36,2 % RHÔNE-ALPES 32,3% AUVERGNE 37,8 % ALSACE 29,8 % LORRAINE 31,3 %
  15. 15. LES Analyses D’ALTARES partie 1 - Les comportements de paiement des entreprises en france au 1eR SEmestre 2014 statistiques détaillées FRANCE • 15/21 Évolution comparée du nombre de défaillances et de retards de paiement de 1 à 15 jours (données trimestrielles glissées sur 12 mois / période 15 ans) Juin-99 Juin-00 Juin-01 Juin-02 Juin-03 Juin-04 Juin-05 Juin-06 Juin-07 Juin-08 Juin-09 Juin-10 Juin-11 Juin-12 Juin-13 Juin-14 Défaillances d’entreprises 65 000 60 000 55 000 50 000 45 000 40 000 Renseignements : Altares 04 72 65 15 51 Contact Presse : VP Communication 06 81 29 81 90 Retards de paiement de 1 et 15 jours 40 % 38 % 36 % 34 % 32 % 30 % 28 % 26 % juin-9ju9in-0ju0in-0ju1in-0ju2in-0ju3in-0ju4in-0ju5in-0ju6in-0ju7in-0ju8in-0ju9in-1ju0in-1ju1in-1ju2in-1ju3in-14 % retards de paiement de 1 à 15 jours Nombre d’entreprises défaillantes comportements de paiement des entreprises FRANÇAISEs comparaison défaillanceS vs ensemble DES ENTREPRISES Tranches de jours de retard de paiement T2 2012 T3 2012 T4 2012 T1 2013 T2 2013 T3 2013 T4 2013 T1 2014 T2 2014 Sans retard ou < à 15 jours Entreprises défaillantes 35,3 % 36,7 % 35,4 % 36,5 % 36,8 % 36,6 % 37,2 % 37,9 % 39,1 % Ensemble des entreprises 69,4 % 68,4 % 68,1 % 68,0 % 68,4 % 68,0 % 69,1 % 68,1 % 68,9 % Retards de 15 jours et plus Entreprises défaillantes 64,7 % 63,3 % 64,6 % 63,5 % 63,2 % 63,4 % 62,8 % 62,1 % 60,9 % Ensemble des entreprises 30,6 % 31,6 % 31,9 % 32,0 % 31,6 % 32,0 % 30,9 % 31,9 % 31,1 %
  16. 16. Europe • 16/21 LES Analyses D’ALTARES Les comportements de paiement des entreprises en europe au 1er SEmestre 2014 PARTIE 2 Statistiques détaillées des COMPORTEMENTS DE PAIEMENT dES entreprises en eUROPE 1eR SEmestre 2014
  17. 17. LES Analyses D’ALTARES partie 2 - Les comportements de paiement des entreprises en EUROPE au 1er SEmestre 2014 statistiques détaillées Europe • 17/21 Juin 10 Décembre 09 Juin 09 Décembre 08 Juin 08 Décembre 07 Juin 07 Décembre 06 Juin 06 Décembre 05 Juin 04 Juin 05 Décembre 04 LES RETARDS DE PAIEMENT EN EUROPE AU 1ER SEMESTRE 2014 juind-é0jcu4-i0nd4-é0jcu5-i0nd5-é0jcu6-i0nd6-é0jcu7-i0nd7-é0jcu8-i0nd8-é0jcu9-i0nd9-é1jcu0-i1nd0-é1jcu1-i1nd1-é1c2-d1é2c-ju1i3n-14 Jours de retards 10 à 15 jours < à 10 jours Renseignements : Altares 04 72 65 15 51 Contact Presse : VP Communication 06 81 29 81 90 STATISTIQUES DÉTAILÉES Évolution des retards de paiement des entreprises en Europe depuis 10 ans 16,0 (exprimés en jours de retards) 15,5 15,0 14,5 14,0 13,5 13,0 12,5 12,0 Jours de retards Les retards de paiement en europe au 1eR SEmestre 2014 Source Altares Juin 13 Juin 14 Décembre 13 Décembre 12 Juin 11 Décembre 10 Juin 12 Décembre 11 10 à 15 jours < à 10 jours LES RETARDS DE PAIEMENT EN EUROPE AU 1ER SEMESTRE 2014 > à 15 jours Royaume-Uni 16,6 jours Pays-Bas 9,4 jours Belgique 11,3 jours Allemagne 6,5 jours France 11,9 jours Espagne 17,5 jours Italie 21,2 jours Irlande 18,3 jours Portugal 32,5 jours Irlande 18,3 jours Source ALTARES > à 15 jours Royaume-Uni 16,6 jours Pays-Bas 9,4 jours Belgique 11,3 jours Allemagne 6,5 jours France 11,9 jours Espagne 17,5 jours Italie 21,2 jours Portugal 32,5 jours
  18. 18. LES Analyses D’ALTARES partie 2 - Les comportements de paiement des entreprises en EUROPE au 1er SEmestre 2014 statistiques détaillées Europe • 18/21 comportements de paiement des entreprises européennes au 1er semestre 2014 (exprimés en % d’entreprises et distribués par tranche de retard par pays) Renseignements : Altares 04 72 65 15 51 Contact Presse : VP Communication 06 81 29 81 90 TRANCHES de jours DE RETARDS Allemagne Belgique Espagne France Irlande Italie Pays-Bas Portugal Royaume-Uni Europe Paiements sans retard 70,4 % 43,1 % 44,1 % 32,0 % 27,5 % 39,3 % 48,5 % 16,8 % 28,4 % 40,9 % De 1 à 15 jours 21,9 % 26,5 % 28,3 % 36,9 % 31,6 % 22,0 % 28,7 % 24,0 % 31,4 % 28,1 % De 16 et 30 jours 6,5 % 24,2 % 15,6 % 25,7 % 29,0 % 21,1 % 18,2 % 33,8 % 29,3 % 21,2 % Supérieur à 30 jours 1,1 % 6,2 % 12,1 % 5,4 % 11,9 % 17,6 % 4,6 % 25,4 % 10,9 % 9,9 % comportements de paiement des entreprises européennes au 1er semestre 2013 (exprimés en % d’entreprises et distribués par tranche de retard par pays) TRANCHES de jours DE RETARDS Allemagne Belgique Espagne France Irlande Italie Pays-Bas Portugal Royaume-Uni Europe Paiements sans retard 77,1 % 45,7 % 43,1 % 31,4 % 25,6 % 41,7 % 51,4 % 16,9 % 29,7 % 41,9 % De 1 à 15 jours 16,3 % 24,8 % 27,6 % 37,2 % 33,4 % 20,9 % 27,1 % 23,1 % 32,5 % 27,4 % De 16 et 30 jours 5,4 % 23,4 % 16,0 % 26,2 % 31,2 % 21,3 % 17,5 % 34,3 % 28,5 % 21,3 % Supérieur à 30 jours 1,2 % 6,1 % 13,3 % 5,3 % 9,8 % 16,0 % 4,1 % 25,7 % 9,3 % 9,3 % comportements de paiement des entreprises européennes au 1er semestre 2012 (exprimés en % d’entreprises et distribués par tranche de retard par pays) TRANCHES de jours DE RETARDS Allemagne Belgique Espagne France Irlande Italie Pays-Bas Portugal Royaume-Uni Europe Paiements sans retard 73,8 % 44,6 % 41,0 % 31,3 % 23,7 % 46,1 % 46,7 % 20,8 % 26,1 % 41,4 % De 1 à 15 jours 18,7 % 23,9 % 25,5 % 37,0 % 32,9 % 21,4 % 33,0 % 23,3 % 33,1 % 28,4 % De 16 et 30 jours 5,9 % 25,2 % 17,9 % 26,2 % 33,3 % 21,0 % 16,9 % 35,0 % 31,0 % 22,0 % Supérieur à 30 jours 1,6 % 6,3 % 15,7 % 5,5 % 10,2 % 11,5 % 3,4 % 20,9 % 9,9 % 8,2 %
  19. 19. LES Analyses D’ALTARES partie 2 - Les comportements de paiement des entreprises en EUROPE au 1er SEmestre 2014 statistiques détaillées comparaison des délais moyens de règlement en europe au 1er semestre 2014 Europe • 19/21 Délais de règlement contractuels (jours) Retards de paiement (jours) Renseignements : Altares 04 72 65 15 51 Contact Presse : VP Communication 06 81 29 81 90 ÉVOLUTION DES JOURS DE RETARD DE PAIEMENT DES ENTREPRISES EN EUROPE DU 1er TRIMESTRE 2011 Au 1er trimestre 2014 mars 11 juin 11 sept. 11 déc. 11 mars 12 juin 12 sept. 12 déc. 12 mars 13 juin 13 sept. 13 déc. 13 mars 14 juin 14 Allemagne 8,2 8,0 6,9 6,4 6,3 6,4 6,2 6,0 6,1 6,2 6,2 6,2 6,4 6,5 Belgique 12,9 12,6 12,4 11,9 11,6 11,2 11,0 11,1 11,1 10,9 11,0 10,9 11,2 11,4 Espagne 19,9 19,8 20,8 22,0 20,8 20,8 19,6 19,5 18,7 18,3 17,7 17,9 18,3 16,8 France 12,3 12,2 12,0 11,9 11,8 11,5 11,8 12,1 12,3 12,0 12,1 11,9 11,9 11,8 Irlande 18,1 18,3 18,3 18,2 17,6 17,4 17,1 16,6 16,8 17,2 17,6 18,5 18,6 18,0 Italie 15,5 15,4 15,5 15,6 15,2 15,9 17,6 17,9 18,8 20,3 20,9 21,2 21,6 20,9 Pays-Bas 7,9 8,1 8,5 8,6 8,6 8,5 8,5 8,5 8,1 9,1 9,6 9,4 9,5 9,2 Portugal 30,0 26,0 26,3 27,1 26,1 28,4 29,2 30,5 31,6 32,9 33,1 32,4 32,9 32,1 Royaume-Uni 17,3 16,8 16,4 15,7 16,3 15,9 15,7 15,1 15,2 15,0 15,3 16,4 16,3 16,8 Europe 13,5 13,7 13,4 13,3 13,2 13,4 13,7 13,6 13,8 14,3 14,6 14,8 14,8 14,5 Allemagne Belgique Espagne France Irlande Italie Pays-Bas Portugal 30 - 60 18,3 Royaume-Uni À noter Les délais contractuels de règlement sont les tranches de délais théoriques habituellement constatés. En pratique, les délais de paiement moyens hors retards se situent généralement au-delà de 70 jours sur le sud de l’Europe et à 30 - 50 jours dans les autres pays. 0 - 30 6,5 30 - 90 11,3 90 - 100 17,5 30 - 60 11,9 30 - 120 21,2 0 - 90 9,4 90 - 120 32,5 30 - 60 16,6
  20. 20. LES Analyses D’ALTARES partie 2 - Les comportements de paiement des entreprises en EUROPE au 1er SEmestre 2014 statistiques détaillées ÉVOLUTION DES JOURS DE RETARD DE PAIEMENT DES ENTREPRISES EN EUROPE DEPUIS 10 ANS PAR ACTIVITÉ Comparaison B2C (commerce de détail) vs B2B (Industrie) Europe • 20/21 Renseignements : Altares 04 72 65 15 51 Contact Presse : VP Communication 06 81 29 81 90 20 19 18 17 16 15 14 13 12 11 Commerce de détail Industrie Ensemble des activités 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
  21. 21. LES Analyses D’ALTARES Les comportements de paiement des entreprises en france et en europe au 1eR SEmestre 2014 Renseignements : Altares 04 72 65 15 51 Contact Presse : VP Communication 06 81 29 81 90 méthodologiE Définition du retard de paiement Le retard de paiement, analysé par le programme DunTrade® du premier réseau mondial d’informations B to B : le D&B Worldwide Network dont Altares fait partie, se définit comme tout paiement effectué au-delà du terme convenu contractuellement. C’est également la définition retenue par le Parlement européen et le Conseil de l’Union européenne dans le texte de refonte de la Directive 2000/35/CE. En effet, une nouvelle directive (directive 2011/7/UE) sur la lutte contre le retard de paiement dans les transactions commerciales a été adoptée le 16 février 2011, afin de protéger les entreprises européennes, et en particulier les PME, contre les retards de paiement, et de les aider à améliorer leur compétitivité. Le programme duntrade®, une observation factuelle de la rÉalitÉ des paiements Les membres du réseau mondial Dun & Bradstreet ont initié un programme exclusif de collecte et d’analyse des retards de paiement. Depuis plus de 45 ans aux États-Unis et 30 ans France et en Europe, le programme DunTrade®, unique au monde, s’alimente des informations provenant directement de la comptabilité-client de milliers de sociétés participantes. Il analyse en permanence les retards de paiement par rapport aux conditions contractuelles. C’est le seul programme de collecte de ce type à s’appuyer sur une observation factuelle de la réalité des paiements. Le périmètre compte plus de 200 millions d’expériences commerciales réelles sur le monde, dont 25 millions en Europe, et 3,9 millions en France. Altares, membre du réseau mondial Dun & Bradstreet, s’appuie sur le programme DunTrade®, à la fois pour enrichir ses modèles de score et pour publier régulièrement son analyse des comportements de paiement en Europe. Retard de paiement et probabilité de défaillance La Commission européenne insiste dans sa campagne de lutte contre les retards de paiement sur le fait que « Dans toute l’Union européenne, il est courant de payer ses fournisseurs avec retard. Cette pratique est jugée acceptable car elle a peu de conséquences sur les consommateurs. Pourtant, les dégâts sont importants : chaque année, des centaines de milliers d’entreprises européennes font faillite parce qu’elles sont payées en retard. Les petites et moyennes entreprises sont les grandes victimes de ce phénomène qui est encore accentué pour les entreprises vendant à l’étranger ». Risque de défaillance et retards de paiement sont effectivement très clairs. L’aggravation du risque lié au report des règlements, observée depuis de nombreuses années grâce au programme DunTrade®, a été de nouveau validée lors de l’élaboration du score de défaillance Altares. Le seuil des 30 jours de retard de règlement a été confirmé comme point d’accélération du niveau de risque. À partir de 30 jours de retard, la probabilité de défaillance est multipliée par 6. Et à partir de 69 jours la probabilité est 11 fois plus forte. Probabilité de défaillance associée au retard de paiement FRANCE e t EUROPE • 21/21 < 15 JOURS JOURS DE RETARD Probabilité de défaillance 15 À 21 JOURS 22 JOURS 23 À 29 JOURS 30 À 69 JOURS > 69 JOURS 12 10 8 6 4 2 0

×