Baromètre d’activité autour des têtes
de liste sur les réseaux sociaux
ELECTIONS REGIONALES 2015
@reputationsquad #Baromet...
Créée en 2009, Reputation Squad est une agence indépendante de conseil en
stratégie de communication digitale et d'influen...
Principe et objectifs
• Le Baromètre Reputation Squad mesure l’activité sur les réseaux sociaux générée
autour des têtes d...
Principaux enseignements
• Les têtes de liste FN génèrent le plus d’activité dans les médias sociaux dans 8 régions (4 pou...
Méthodologie
* Les résultats ne peuvent en aucun cas refléter un quelconque niveau d’intentions de vote
• Le classement* e...
RESULTATS DU BAROMETRE
sur la période du 27 octobre 2015 au 9 novembre 2015,
en France Métropolitaine
Le Top 10
Une forte concentration de l’activité sur
quelques candidats
• Les candidats constituant le Top 10 génèrent 75% de l’activ...
465936
216672
152645
54953
46383
44954
36016
32393
28851
16999
13670
7470
2125
0
50 000
100 000
150 000
200 000
250 000
30...
Les têtes de liste FN monopolisent les conversations en ligne
52684
23803
8615
3535
2970
2069
1700
1608
1417
344
39
36
0
1...
Le PS n’a de candidat en tête que dans une seule région, la Corse
• La Corse est la région où
les candidats génèrent le
mo...
Les têtes de liste jouissant du plus fort taux d’engagement
ne proviennent pas de partis de gouvernement
0
20 000
40 000
6...
Moins de 7% des tweets générés autour des candidats PS
mentionnent des liens-medias
16,40% 14,96%
6,22%
0%
2%
4%
6%
8%
10%...
FOCUS
Focus régional : Nord-Pas-de-Calais-Picardie
• Marine Le Pen a généré plus de 400 000 engagements sur la période, concentr...
0 100000 200000 300000 400000
Sandrine Rousseau, EELV
Fabien Roussel, PCF
Pierre de Saintignon, PS
Xavier Bertrand, LR
Mar...
Focus régional : Provence-Alpes-Côte-d’Azur
0 20 000 40 000 60 000 80 000 100 000 120 000 140 000 160 000
Christophe Casta...
Focus régional : Provence-Alpes-Côte d’Azur
Quel est le profil des twittos qui parlent des têtes de liste en PACA ?
M. Mar...
Étude de cas : Publications les plus virales de Marine Le Pen
sur Facebook
28 309 engagements 22 584 engagements
#1 #2 #3
...
Analyse
• De même que la campagne des partisans du non au référendum de 2005 s'était déroulée en majorité
sur les blogs, p...
Comment expliquer le score du FN sur les réseaux sociaux ?
• Dans ces élections, le FN bénéficie de la présence de ses pri...
Comment expliquer le score du FN sur les réseaux sociaux ?
• Cette force de frappe du FN, outre la popularité et la visibi...
ANNEXES
Contact :
Albéric Guigou – 01 83 62 25 69 – aguigou@reputationsquad.com – @albericguigou
Frédéric Paillet – 01 85 08 65 01...
Baromètre réseaux sociaux régionales 2015 - ReputationsSquad
Baromètre réseaux sociaux régionales 2015 - ReputationsSquad
Baromètre réseaux sociaux régionales 2015 - ReputationsSquad
Baromètre réseaux sociaux régionales 2015 - ReputationsSquad
Baromètre réseaux sociaux régionales 2015 - ReputationsSquad
Baromètre réseaux sociaux régionales 2015 - ReputationsSquad
Baromètre réseaux sociaux régionales 2015 - ReputationsSquad
Baromètre réseaux sociaux régionales 2015 - ReputationsSquad
Baromètre réseaux sociaux régionales 2015 - ReputationsSquad
Baromètre réseaux sociaux régionales 2015 - ReputationsSquad
Baromètre réseaux sociaux régionales 2015 - ReputationsSquad
Baromètre réseaux sociaux régionales 2015 - ReputationsSquad
Baromètre réseaux sociaux régionales 2015 - ReputationsSquad
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Baromètre réseaux sociaux régionales 2015 - ReputationsSquad

8 878 vues

Publié le

Baromètre réseaux sociaux régionales 2015 - ReputationsSquad

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
8 878
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3 793
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Baromètre réseaux sociaux régionales 2015 - ReputationsSquad

  1. 1. Baromètre d’activité autour des têtes de liste sur les réseaux sociaux ELECTIONS REGIONALES 2015 @reputationsquad #BarometreRS
  2. 2. Créée en 2009, Reputation Squad est une agence indépendante de conseil en stratégie de communication digitale et d'influence. Basée à Paris et à Londres, elle accompagne des entreprises, des institutions et des personnalités dans la gestion de leurs prises de parole et de leur réputation, en France comme à l’international
  3. 3. Principe et objectifs • Le Baromètre Reputation Squad mesure l’activité sur les réseaux sociaux générée autour des têtes de listes aux élections régionales de 2015 en France Métropolitaine • En combinant les données récoltées sur Facebook et Twitter, nous avons pu dresser un classement des têtes de liste générant le plus de bruit sur les réseaux sociaux et bénéficiant des communautés les plus actives
  4. 4. Principaux enseignements • Les têtes de liste FN génèrent le plus d’activité dans les médias sociaux dans 8 régions (4 pour LR et 1 pour le PS) • Dans le Top 10 des têtes de listes qui buzzent le plus, il y a 5 FN, 4 LR et 1 PS • A elles seules, les têtes de liste du FN génèrent plus d’activité sur les réseaux sociaux que les têtes de liste de tous les autres partis réunis
  5. 5. Méthodologie * Les résultats ne peuvent en aucun cas refléter un quelconque niveau d’intentions de vote • Le classement* est établi par la somme de toutes les activités autour aux candidats sur Facebook et Twitter sur une période donnée • Ces activités sont de trois ordres : • La croissance de l’audience : le nombre de nouveaux likes sur les pages de Facebook et de nouveaux followers sur le profil Twitter • Les engagements : le nombre de likes, commentaires et partages sur les posts des candidats sur Facebook • Le bruit : le nombre de mentions des candidats sur Twitter (tweets et retweets)
  6. 6. RESULTATS DU BAROMETRE sur la période du 27 octobre 2015 au 9 novembre 2015, en France Métropolitaine
  7. 7. Le Top 10
  8. 8. Une forte concentration de l’activité sur quelques candidats • Les candidats constituant le Top 10 génèrent 75% de l’activité produite autour des 104 têtes de liste sur Twitter et Facebook Top 10 94 candidats restants
  9. 9. 465936 216672 152645 54953 46383 44954 36016 32393 28851 16999 13670 7470 2125 0 50 000 100 000 150 000 200 000 250 000 300 000 350 000 400 000 450 000 500 000 Activité par région Les candidats de 3 régions concentrent 75% de l’activité
  10. 10. Les têtes de liste FN monopolisent les conversations en ligne 52684 23803 8615 3535 2970 2069 1700 1608 1417 344 39 36 0 10 000 20 000 30 000 40 000 50 000 60 000 FN LR PS PC UDI DLF EELV UPR LR-UDI Modem FG LO Activité en moyenne par parti • A eux seuls, les têtes de liste du FN génèrent plus d’activité sur les réseaux sociaux que les candidats de l’ensemble des autres partis réunis
  11. 11. Le PS n’a de candidat en tête que dans une seule région, la Corse • La Corse est la région où les candidats génèrent le moins d’activité sur les réseaux sociaux • Les candidats FN sont en tête dans 8 régions, ceux de LR dans 4 régions
  12. 12. Les têtes de liste jouissant du plus fort taux d’engagement ne proviennent pas de partis de gouvernement 0 20 000 40 000 60 000 80 000 100 000 0,00 0,10 0,20 0,30 0,40 0,50 0,60 FanssurFacebook Tauxd’engagement Taux d’engagement des têtes de liste par parti, sur Facebook Taux d'engagement* Fans en moyenne par parti * Engagements total / nombre de fans sur Facebook • Sur Facebook, les fans des têtes de liste PS sont engagés mais peu nombreux, à la différence des fans FN et LR
  13. 13. Moins de 7% des tweets générés autour des candidats PS mentionnent des liens-medias 16,40% 14,96% 6,22% 0% 2% 4% 6% 8% 10% 12% 14% 16% 18% LR FN PS Pourcentage de tweets mentionnant des candidats qui contiennent des liens-médias* * Basé sur un échantillon du Top 3 des candidats de chaque parti sur une période aléatoire de trois jours, source Visibrain
  14. 14. FOCUS
  15. 15. Focus régional : Nord-Pas-de-Calais-Picardie • Marine Le Pen a généré plus de 400 000 engagements sur la période, concentrant 87% du total de sa région. Cela conduit au plus grand écart d’activités entre les deux premiers candidats au sein d’une même région
  16. 16. 0 100000 200000 300000 400000 Sandrine Rousseau, EELV Fabien Roussel, PCF Pierre de Saintignon, PS Xavier Bertrand, LR Marine Le Pen, FN Activité autour des cinq premiers candidats sur Facebook et Twitter Focus régional : Nord-Pas-de-Calais-Picardie • La force de frappe de Marine Le Pen repose sur son importante communauté de fans sur Facebook. Chaque nouveau post qu’elle publie génère entre 3-5K likes. Près de 60% de son activité sur les réseaux sociaux est ainsi provoquée par des likes sur ses posts Facebook, comparé à 17% en moyenne pour les candidats
  17. 17. Focus régional : Provence-Alpes-Côte-d’Azur 0 20 000 40 000 60 000 80 000 100 000 120 000 140 000 160 000 Christophe Castaner Christian Estrosi Marion Maréchal-Le Pen Activité autour des trois premiers candidats sur Facebook et Twitter Total Dont mentions Twitter * source Sysomos • Les 12 comptes qui tweetent le plus sur Christophe Castaner concentrent plus d’1/3 de ses mentions pour la période, contre 3-5% pour Marion Maréchal-Le Pen et Christian Estrosi. Les comptes qui tweetent le plus sur Christophe Castaner sont des militants et des comptes associés au PS, et c’est cette petite communauté de sympathisants qui génère le plus de bruit autour du candidat
  18. 18. Focus régional : Provence-Alpes-Côte d’Azur Quel est le profil des twittos qui parlent des têtes de liste en PACA ? M. Maréchal-Le Pen Christian Estrosi Christophe Castaner Followers 81.440 72.507 4.783 Mots clés des « bios » des followers France, FN, patriote, fan, anti UMP, étudiant, communication, Nice, directeur journaliste, président, député, socialiste, Provence Autorité moyenne des followers (sur 10)* 2,2 2,5 4,8 % followers avec site web 15% 22% 46% Typologie des comptes Twitter twittant le plus sur le candidat militants, organismes de parti médias, militants de tous les partis militants, organismes de parti * source Sysomos • Les journalistes constituent une part significative des followers des trois candidats, mais c’est chez Ch. Castaner qu’ils constituent la part la plus importante (8%). Les médias et membres de la sphère politique représentent une proportion importante des followers du candidat socialiste, tandis que M. Maréchal-Le Pen et Ch. Estrosi attirent davantage le grand public, avec relativement peu d’influence sur Twitter
  19. 19. Étude de cas : Publications les plus virales de Marine Le Pen sur Facebook 28 309 engagements 22 584 engagements #1 #2 #3 12 812 engagements • Deux des trois posts les plus viraux de Marine Le Pen publiés au cours de la période ont une tonalité vindicative : elle y vise les représentants du pouvoir (post #1) et ou les médias (post #3), une des clés de son succès sur Facebook (données publiques). Le troisième exemple joue sur le registre de l’émotion, déconnecté de toute référence politique, et en appelle à la communauté des supporters du RCL (Racing Club de Lens)
  20. 20. Analyse • De même que la campagne des partisans du non au référendum de 2005 s'était déroulée en majorité sur les blogs, principaux médias en ligne à l'époque, de même la campagne des listes du FN aux régionales se joue en grande partie sur les réseaux sociaux, agora du web 10 ans plus tard • Les partis de gouvernement ne parviennent pas à mobiliser et susciter de l'engagement sur les réseaux sociaux, à la différence du FN qui génère bien plus d'activité : Facebook et Twitter sont moins utilisés par eux, alors que les sympathisants du FN y trouvent un lieu de partage et un territoire d'expression à l'écart des médias traditionnels • Stigmatisant les médias traditionnels comme étant à la solde des partis de gouvernement, les figures du FN véhiculent leurs idées et mobilisent leurs sympathisants sur les médias sociaux, investissant massivement aussi bien Twitter que Facebook Dans plus de la moitié des régions, les têtes de liste FN, souvent avec moins de followers et face à des personnalités de partis de gouvernement, sont ceux qui buzzent le plus sur les médias sociaux
  21. 21. Comment expliquer le score du FN sur les réseaux sociaux ? • Dans ces élections, le FN bénéficie de la présence de ses principales icônes médiatiques, Marine Le Pen, Florian Philippot et Marion Maréchal-Le Pen, qui captent la majorité de l’attention sur les réseaux sociaux • Pourtant, nous pouvons observer que plusieurs autres candidats du FN, beaucoup moins médiatiques au niveau national, arrivent également en tête dans leur région : en Bretagne, Gilles Pennelle, avec seulement 1 768 followers sur Twitter, est largement en tête devant Jean-Yves Le Drian (20,8K followers) en termes d’activité
  22. 22. Comment expliquer le score du FN sur les réseaux sociaux ? • Cette force de frappe du FN, outre la popularité et la visibilité médiatique de certaines « icônes », s’explique par plusieurs facteurs : • Le recours à un registre émotionnel, particulièrement adapté au format des réseaux sociaux • La forte implication des militants et sympathisants du FN, qui expriment largement leur soutien aux candidats du parti • Les réseaux sociaux constituent une caisse de résonnace priviligiée par les sympathisants du FN dans la mesure où la communication du parti se fonde en partie sur sa conviction d’être exclu des médias d’opinion traditionnels
  23. 23. ANNEXES
  24. 24. Contact : Albéric Guigou – 01 83 62 25 69 – aguigou@reputationsquad.com – @albericguigou Frédéric Paillet – 01 85 08 65 01 – fpaillet@reputationsquad.com – @fredericpaillet 43 rue Beaubourg 75003 Paris – FRANCE

×