1DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - "ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRAN...
2DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - "ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRAN...
3 DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - "ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRA...
4DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - "ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRAN...
5 DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRAN...
6DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRANÇ...
7 DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRAN...
8DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRANÇ...
9 DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRAN...
10DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRAN...
11 DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRA...
12DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRAN...
13 DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRA...
14DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRAN...
15 DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRA...
16DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRAN...
17 DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRA...
18DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRAN...
19 DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRA...
DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRANÇA...
21 DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRA...
23DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRAN...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Dossier de presse assureurs prevention enquete sur l activite physique ou sportive des francais 12 juin 2014

9 326 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
9 326
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8 118
Actions
Partages
0
Téléchargements
20
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dossier de presse assureurs prevention enquete sur l activite physique ou sportive des francais 12 juin 2014

  1. 1. 1DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - "ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRANÇAIS ?" - 12/06/14 SOMMAIRE 1. Communiqué de presse 2. Synthèse de l’enquête 3. Événement «On va bouger ! Objectif 10 000 pas par jour» 4. L’association Assureurs Prévention DOSSIER DE PRESSE Contacts Presse ASSUREURS PRÉVENTION Benoît DANTON 01 42 47 93 80 06 48 24 77 81 b.danton@ffsa.fr 3 enquêteème FLOWER'S PR AGENCY Elvis NOURDJAHANE 01 56 03 95 73 06 09 41 76 80 e.nourdjahane@flowerspragency.com nationale ACTIVITÉ PHYSIQUEOUSPORTIVE CONFÉRENCE DU 12/06/14
  2. 2. 2DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - "ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRANÇAIS ?" - 12/06/14 Paris, le 12 juin 2014 En 2014, pour la troisième année consécutive, Assureurs Prévention a mené une grande enquête1 sur le niveau d’activité physique ou sportive et de sédentarité de la population française. Cette année, les champs de cette étude ont notamment été complétés par une analyse de la pratique de l’activité physique des collégiens et des lycéens. 10 000 PAS PAR JOUR POUR ENTRETENIR SA FORME ET PRÉSERVER SA SANTÉ : LES FRANÇAIS SONT ENCORE LOIN DU COMPTE ! Les résultats de l’enquête 2014 indiquent que les Français de 18 à 64 ans marchent en moyenne 8 184 pas par jour (contre 7 539 en 20132 ) ; ils sont ainsi 75% (contre 80% en 2013) à ne pas atteindre l’objectif des 10 000 pas quotidiens. Et le sport alors ? Moins d’un Français sur deux (49%) déclare pratiquer une activité physique ou sportive. Ceux qui s’y adonnent le font majoritairement (65%) pour des raisons de santé, de bien-être et d’entretien physique. La notion de plaisir arrive en seconde position, pour seulement 15% des personnes interrogées. Communiqué de Presse Enquête Assureurs Prévention : RÉPARTITION DE LA MOYENNE DU NOMBRE DE PAS PAR JOUR EFFECTUÉS PAR LES 18-64 ANS ILE-DE-FRANCE NORD ESTNORD OUEST 7 841 7 282 SUD OUEST SUD EST 7 592 7 156 9 000 8 236 8 094 7 817 8 337 7 805 8 750 8 195 SEMAINE MOYENNE NATIONALE* WEEK-END SEMAINE WEEK-END *Le calcul de la moyenne nationale est obtenu à partir d’un échantillon de 1 084 individus et non de la moyenne des 5 régions. 75% des Français n’atteignent pas l’objectif santé des 10 000 pas quotidiens
  3. 3. 3 DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - "ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRANÇAIS ?" - 12/06/14 Si le caractère bénéfique de l’activité physique ou sportive sur la santé est connu des Français, ces derniers sous- estiment son rôle préventif dans l’apparition de maladies graves. Seules 44% des personnes interrogées pensent que l’activité physique ou sportive peut jouer un rôle dans la prévention du cancer et 52% dans la prévention des maladies neurodégénératives. Mais 91% des Français connaissent le bénéfice apporté par l’activité physique ou sportive dans la lutte contre les maladies cardiovasculaires. DES ADOLESCENTS QUI MARCHENT GLOBALEMENT MOINS QUE L’ENSEMBLE DES FRANÇAIS … L’enquête d’Assureurs Prévention révèle que les adolescents âgés de 11 à 17 ans font en moyenne 7 966 pas par jour. Si ce nombre de pas n’augmente pas avec l’âge, on observe toutefois une nette hausse entre 14 et 15 ans, l’année d’entrée au lycée. Ainsi, sans atteindre néanmoins l’objectif des 10 000 pas par jour, les lycéens s’en rapprochent davantage avec 8 386 pas par jour contre 7 710 pour les collégiens. Au collège, les adolescents sont 61% à pratiquer une activité physique ou sportive. Ce taux tombe à 56% lors de l’entrée au lycée. Les garçons pratiquent davantage que les filles (63% contre 55%) et cette tendance, qui débute dès le plus jeune âge, se poursuit tout au long de la vie. … ET QUI NE DEMANDENT QU’À ÊTRE MOTIVÉS. L’évolution de nos modes de vie, et notamment l’omniprésence des écrans dans notre environnement, impacte le niveau d’activité des adolescents. Au-delà de 4 heures passées quotidiennement devant un écran, le nombre de pas effectués par jour se réduit significativement. Comment motiver nos ados ? L’enquête d’Assureurs Prévention démontre le rôle fondamental joué par les parents dans le développement de la pratique d’une activité physique ou sportive chez l’enfant. Le parent montre l’exemple : par mimétisme, un enfant dont le parent est sportif aura naturellement tendance à pratiquer une activité physique ou sportive. Mais si la plupart des parents incitent leurs enfants à faire du sport pour des raisons de santé ou de bien- être, il ne faut pas oublier que les enfants eux, sont 43% à faire du sport avant tout pour s’amuser, les préoccupations santé arrivant en dernière position pour 6% d’entre eux ! Pour Nicolas Moreau, Président d’Assureurs Prévention : «Pratiquer régulièrement une activité physique ou sportive dès le plus jeune âge permet d’acquérir de bonnes habitudes. C’est également le moyen de se constituer un capital santé dont les bienfaits se feront sentir tout au long de la vie. Assureurs Prévention a fait de la lutte contre la sédentarité l’une de ses priorités. L’association donne ainsi rendez-vous aux Français le dimanche 29 juin sur les quais de Seine pour participer à la deuxième édition de l’événement « On va bouger ! Objectif 10 000 pas par jour ». Cette journée sera l’occasion pour tous de venir se distraire et s’informer sur les mille et une façons de prendre soin de sa santé.»
  4. 4. 4DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - "ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRANÇAIS ?" - 12/06/14 LES POINTS CLÉS DE L’ENQUÊTE ASSUREURS PRÉVENTION 75% des Français font moins de 10 000 pas par jour. 51% des Français ne pratiquent pas d’activité physique ou sportive. 41% des adolescents ne pratiquent aucune activité physique ou sportive. Les 18-24 ans marchent significativement moins que les autres actifs : 7 727 pas par jour en moyenne contre 8 184 pas par jour en moyenne pour l’ensemble des actifs. Les Français sous-estiment le rôle préventif de l’activité physique et sportive face à certaines maladies (hors maladies cardio-vasculaires). 4 heures par jour : c’est le seuil à partir duquel le temps passé devant des écrans impacte de manière significative l’activité physique des adolescents. L’activité physique des enfants croît avec celle de leurs parents. Les Français sont moins actifs le week-end : ils effectuent en moyenne 10% de pas en moins par rapport à la semaine : 7 805 pas par jour le week-end contre 8 337 pas par jour la semaine. 10 000 pas par jour : le réflexe santé ! La sédentarité est aujourd’hui le 4ème facteur de risque de mortalité après l’hypertension artérielle, le tabagisme et le diabète. Pour entretenir sa forme et préserver sa santé, la recommandation de santé publique est de faire au moins 10 000 pas par jour. Les bienfaits de l’activité physique sont en effet scientifiquement démontrés. La pratique d’une activité physique régulière permet de diminuer jusqu’à 39% le risque de développer un cancer du sein, de 26% le risque de développer un cancer colorectal, de 25% le risque d’être victime d’une attaque cérébrale et de 34% le risque de diabète. Contacts presse ASSUREURS PREVENTION FLOWER’S PR AGENCY Benoît Danton Elvis Nourdjahane 01 42 47 93 80 / 06 48 24 77 81 01 56 03 95 73 / 06 09 41 76 80 b.danton@ffsa.fr e.nourdjahane@flowerspragency.com 1 Enquête Assureurs Prévention réalisée par BVA et l’IRMES en mars 2014. Mesure des pas sur 7 jours avec un podomètre et questionnaire déclaratif on line sur un échantillon représentatif de 1 100 personnes de 18 à 64 ans, dont 400 parents avec enfants (200 collégiens et 200 lycéens) et 150 personnes de 65 à 75 ans. 2 La période de l’enquête 2013 avait été exceptionnelle en termes de pluviométrie
  5. 5. 5 DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRANÇAIS ? - 12/06/14 10 000 PAS PAR JOUR : LA RÉFÉRENCE POUR RESTER EN FORME ET PRÉSERVER SA SANTÉ La sédentarité est aujourd’hui le 4ème  facteur de risque de mortalité après l’hypertension artérielle, le tabagisme et le diabète1 . Pour entretenir sa forme et préserver sa santé, la recommandation de santé publique est de faire au moins 10 000 pas par jour2 . Les bienfaits de l’activité physique sont en effet scientifiquement démontrés. La pratique d’une activité physique régulière permet de diminuer jusqu’à 39% le risque de développer un cancer du sein, de 26% le risque de développer un cancer colorectal, de 25% le risque d’être victime d’une attaque cérébrale et de 34% le risque de diabète3 . L’activité physique ne correspond pas uniquement à la pratique d’une activité sportive de loisir ou de compétition, mais à toutes les activités de la vie quotidienne : tâches domestiques, jardinage, travail, marche... En fait, il s’agit de toute forme de mouvements qui se traduit par une dépense énergétique. LES OBJECTIFS, LE DÉROULEMENT ET LA MÉTHODOLOGIE DE L’ENQUÊTE Pour la troisième année consécutive, Assureurs Prévention a diligenté une enquête sur le niveau d’activité physique ou sportive et de sédentarité de la population Française en collaboration avec l’IRMES (Institut de Recherche bio- Médicale et d’Epidémiologiste du Sport) et BVA. Cette enquête a pour objectifs : de comparer les résultats de 2012 et 2013 à ceux de 2014, avec pour ambition d’aller, année après année, toujours plus loin dans la compréhension des leviers et des freins à la pratique de l’activité physique ou sportive ; d’élargir cette année le champ de l’étude aux adolescents (collégiens et lycéens), pour mieux comprendre le comportement à cet âge charnière ; d’étudier le rôle de l’environnement quotidien (cellule familiale, lieu de vie, mode de déplacement, hygiène de vie…) sur l’activité physique ou sportive ; d’appréhender les motivations et freins relatifs au choix d’une activité physique ou sportive. À l’instar des deux éditions précédentes, l’enquête menée en mars 2014 s’est appuyée sur un procédé original et précis, associant aux méthodologies classiques d’enquête (données déclaratives), une étude de comportement mesurant l’activité physique des sondés. Données déclaratives Les participants ont répondu à un questionnaire on line sur leur niveau d’activité physique ou sportive, leur sédentarité (mesurée via le temps passé devant les écrans), leurs pathologies, la perception de leur état de santé, leurs motivations ainsi que leur environnement quotidien. Données comportementales (mesure du nombre de pas) Un podomètre a été envoyé à chaque personne avec l’explication de son fonctionnement (capteur permettant de mesurer le nombre de pas par jour ; port du matin au soir, au niveau de la ceinture ; recueil du nombre de pas chaque soir sur une plateforme internet dédiée). Le podomètre devait être porté durant 7 jours consécutifs pour l’ensemble des Français et 1 jour pour les collégiens et lycéens. 1 Wen, C. P. Lancet (2011). 2 Global health risks. World Health Organization, 2009. 3 Gonçalves AK. J Phys Act Health. (2013) ; Boyle T. J Natl Cancer Inst. (2012) ; Reimers CD. Dtsch Arztebl Int. (2009) ; Fossum E. J Intern Med. (2007).  Synthèse des résultats de la 3ème enquête d’AssureursPrévention sur le niveau d’activité physique ou sportive (APS) et de sédentarité de la population française
  6. 6. 6DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRANÇAIS ? - 12/06/14 L’échantillon est constitué de 1 084 individus âgés de 18 à 64 ans, à l’intérieur duquel ont été recrutés 400 parents d’enfants collégiens ou lycéens. Un sur-échantillon de 150 individus âgés de 65 à 75 ans a également été interrogé. L’échantillon est représentatif de la population française, en termes de distribution par région, âge, sexe, indice de masse corporelle et catégorie socio-professionnelle. LES FRANÇAIS NE SONT PAS SUFFISAMMENT ACTIFS Les Français âgés de 18 à 64 ans ne marchent pas suffisamment. 75% des Français n’atteignent pas l’objectif de 10 000 pas par jour... Les Français sont loin de respecter la recommandation de santé publique en termes d’activité physique ou sportive : plus de la moitié des 18-64 ans est même en deçà des 7 500 pas par jour et, avec moins de 5 000 pas par jour, près d’un tiers pourrait être qualifiés de sédentaires. En moyenne, les Français de 18-64 ans ont marché l’équivalent de 8 184 pas par jour en 2014, contre 7 272 en 2013 et 9 017 pas par jour en 2012. La hausse par rapport à 2013 doit néanmoins être relativisée compte tenu du niveau de pluie observé (85,9 mm en 2013 contre 55,4 mm en 2014), un facteur qui impacte de manière significative l’activité quotidienne des Français. Très actif : plus de 12 500 pas/jour Actif : de 10 000 à 12 499 pas/jour Moyennement actif : de 7 500 à 9 999 pas/jour Faiblement actif : de 5 000 à 7 499 pas/jour Sédentaire : moins de 5 000 pas/jour Répartition en % par catégorie d'actif pour les 18-64 ans 29% 25% 21% 75% 11% 14% Nombredepas Nombre de pas moyen par jour pour les 18-64 ans 9 017 7 272 8 184 0 2000 4000 6000 8000 10000 201420132012
  7. 7. 7 DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRANÇAIS ? - 12/06/14 L’enquête souligne par ailleurs un écart toujours plus important entre, d’un côté, les Français peu actifs ou sédentaires, dont la part augmente (passant respectivement de 22% en 2012 à 34% en 2013 et 29% en 2014) et, de l’autre, la part de Français actifs ou très actifs, en baisse (passant respectivement de 16% et 17% en 2012 à 11% et 14% en 2014). … et plus d’un sur deux ne pratiquent pas d’activité physique ou sportive régulière À cette activité quotidienne insuffisante s’ajoute une pratique du sport trop peu répandue dans la population française. Près d’un Français sur deux (49%) déclare pratiquer une activité physique ou sportive régulièrement. Si ce résultat confirme la part de sportifs observée lors de la vague précédente (51%), il marque également la fin de la progression observée en 2013 (+7pts). Le plus souvent, les Français qui pratiquent une activité physique ou sportive l’exercent une fois par semaine, pendant une durée de trois quart d’heure ou plus. Comme en 2012 et 2013, la marche reste l’activité la plus pratiquée par les Français, juste devant la course à pied et le cyclisme. Répartition de l’échantillon par catégorie d’actifs avec une moyenne de 17 630 pas/jour avec une moyenne de 17 006 pas/jour avec une moyenne de 11 308 pas/jour avec une moyenne de 11 180 pas/jour avec une moyenne de 8 777 pas/jour avec une moyenne de 8 649 pas/jour avec une moyenne de 6 256 pas/jour avec une moyenne de 6 185 pas/jour avec une moyenne de 3 232 pas/jour avec une moyenne de 3 261 pas/jour TRÈS ACTIFS CATÉGORIES D’ACTIFS 2012 2013 2014 MOYENNEMENT ACTIFS FAIBLEMENT ACTIFS SÉDENTAIRES ACTIFS 17% 10% 16% 10% 23% 19% 22% 27% 22% 34% avec une moyenne de 18 954 pas/jour avec une moyenne de 11 067 pas/jour avec une moyenne de 8 740 pas/jour avec une moyenne de 6 212 pas/jour avec une moyenne de 3 269 pas/jour 14% 11% 21% 25% 29%
  8. 8. 8DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRANÇAIS ? - 12/06/14 Il est à noter que parmi l’ensemble des activités proposées, ce sont celles qui nécessitent le moins d’investissement, tant d’un point de vue personnel et financier qu’en termes d’infrastructures, qui sont plébiscitées. Les freins à l’activité physique ou sportive sont d’ailleurs beaucoup moins souvent financiers que liés au manque de temps. Parmi les obstacles professionnels, les horaires de travail sont en effet cités en premier (40%) devant l’absence d’offre d’équipements (36%) et la motivation (17%). Dans le contexte privé également c’est ce manque de temps qui est mis en avant en premier lieu (29%) devant la motivation (24%) et loin devant la cherté de l’offre (14%). Les Français qui pratiquent une activité physique ou sportive le font majoritairement pour des raisons de santé, de bien-être et d’entretien physique (65%). Avec 50 points d’écart (!), la notion de plaisir et d’amusement (15%) arrive très loin en seconde position. M arche Course àpiedCyclism e Fitness,M usculation Sportsaquatiques Sportsde raquette Gym nastique,Danse Sportscollectifs Sportsde com bat 0 5 10 15 20 % % Activités physiques ou sportives pratiquéesPart des Français pratiquant une activité physique ou sportive 44 51 49 0 10 20 30 40 50 60 Part 201420132012 19 18 16 14 12 7 7 5 2 % Motivation principale à la pratique d’une activité physique ou sportive 0 10 20 30 40 50 60 70 80 Santé / Bien être / Entretien physique Plaisir / Amusement Contact avec la nature Performance / Compétition Contacts / Rencontres / Plaisir d'être avec les autres Accessibilité / Faible coût Estime de soi 65 15 7 5 4 2 2
  9. 9. 9 DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRANÇAIS ? - 12/06/14 Mais si le caractère bénéfique du sport et de l’activité physique en général sur la santé est une idée largement partagée, les Français sous-estiment son rôle préventif de certaines maladies. Si les Français ont bien compris que l’activité physique a un rôle protecteur pour leur cœur, son impact sur les autres maladies n’est pas encore suffisamment connu. Interrogés sur l’effet protecteur de l’activité physique ou sportive sur certaines pathologies : 44% déclarent être d’accords avec cette affirmation pour le cancer, 52% déclarent être d’accords pour les maladies neurodégénératives. En fait, il n’y a qu’en matière de maladies cardiovasculaires que la connaissance des bénéfices de l’activité physique ou sportive atteint un niveau satisfaisant (91%). Ces résultats confirment la nécessité de poursuivre des campagnes d’information auprès du grand public sur les effets bénéfiques de l’activité physique ou sportive sur un certain nombre de pathologies mais aussi sur la qualité de vie en général (amélioration du bien-être émotionnel et physique, réduction du stress, qualité du sommeil…). Rappelons que ce sont les mêmes facteurs de risques que l’on retrouve derrière bon nombre de maladies : excès de sucre, de cholestérol, de poids et hypertension artérielle alors même qu’ils peuvent être réduits grâce à une activité physique régulière. 0 10 20 30 40 50 60 Tout à fait d'accord Plutôt d'accord Ni d'accord/ni pas d'accord Plutôt pas d'accord Pas d'accord du tout TotalCancer (du sein, du colon...) Maladies appareil respiratoire (Bronchite chronique...) Maladies cardiovasculaires (Infarctus, insuffisance cardiaque...) Troubles mentaux (Dépression, anxiété...) Maladies neurodégénératives (Alzheimer, démence sénile...) Pensez-vous que l’activité physique ou sportive ait un effet protecteur sur ces maladies ? % 20 32 29 12 7 31 45 16 5 3 58 33 6 1 2 34 42 37 31 37 21 7 4 30 14 12 7 18 4 2
  10. 10. 10DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRANÇAIS ? - 12/06/14 *L’Indice de Masse Corporelle (IMC) se calcule en divisant le poids (exprimé en kilogrammes) par la taille (exprimée en mètres) au carré :  IMC = poids (kg) / taille x taille (m). Exemple, pour une personne pesant 70 kg et mesurant 175 cm l’IMC = 70 / (1,75*1,75) = 22,86 Précisons en conclusion que les résultats observés lors des deux précédentes enquêtes se confirment cette année, en particulier : Les 25-34 ans restent les plus actifs, ce sont eux qui effectuent le plus grand nombre de pas : 8 714 pas par jour. Le nombre moyen de pas par jour diminue avec la prise de poids : 8 511 pas pour les Français ayant un Indice de Masse Corporel* normal contre 8 486 pas pour les Français en surpoids et 6 558 pas chez ceux en situation d’obésité. Les hommes restent plus actifs que les femmes : 54% d’entre eux pratiquent une activité physique ou sportive contre 46% pour les femmes. Ils font en moyenne 9 266 pas par jour contre 7 290 pour les femmes. Le milieu socio-professionnel influence la pratique d’une activité physique ou sportive (56% des CSP+ pratiquent contre 48% pour les CSP- et 43% chez les inactifs). Les Français sans pathologie sont plus actifs : ils effectuent 8 601 pas par jour contre 7 263 chez les Français souffrant de pathologies. Les Français sont moins actifs le week-end : ils effectuent en moyenne 10% de pas en moins par rapport à la semaine : 7 805 pas par jour le week-end contre 8 337 pas par jour la semaine. LES ADOLESCENTS ET LES JEUNES ADULTES : MOINS ACTIFS QUE LEURS AINÉS ? Cette enquête interroge et observe de nombreux profils, cette année nous avons fait le choix de porter une attention toute particulière aux adolescents de 11 à 17 ans et aux jeunes adultes de 18 à 24 ans. Les adolescents Des adolescents qui marchent globalement moins que l’ensemble des Français… En moyenne, les adolescents âgés de 11 à 17 ans font 7 966 pas par jour. Si le nombre de pas moyens n’augmente pas avec l’âge, on observe une nette hausse entre 14 et 15 ans, année d’entrée au lycée. Ainsi, sans toutefois atteindre l’objectif des 10 000 pas par jour, les lycéens s’en rapprochent davantage avec 8 386 pas par jour contre 7 710 pour les collégiens. 0 2000 4000 6000 8000 10000 LycéensCollégiens Nombre de pas moyen par jour selon le niveau de scolarité Nombredepas 7 710 8 386
  11. 11. 11 DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRANÇAIS ? - 12/06/14 …mais se dépensent plus dans le cadre d’une activité physique ou sportive Les adolescents sont proportionnellement plus nombreux à pratiquer une activité physique ou sportive (59%) que l’ensemble des Français interrogés qui, pour rappel, ne sont que 49% à pratiquer une activité physique ou sportive. La pratique régulière d’une activité physique, sous forme de sport ou d’activités ludiques plus libres, a de nombreux effets positifs chez les enfants et les adolescents tant sur la santé physique (poids, pression artérielle, risque cardiovasculaire, densité osseuse…) que sur le plan psychologique et social (développement cognitif et apprentissage scolaire). Mais au-delà de ses effets immédiats sur la santé, le niveau de pratique de l’adolescent prédit le niveau de pratique du futur adulte. Les bienfaits de l’APS pratiquée pendant l’enfance se prolongent jusqu’à l’âge adulte et constituent donc un capital santé précieux qu’il appartiendra à l’adulte d’entretenir tout au long de sa vie grâce à une pratique régulière. Or, on constate un décrochage par rapport à la pratique de l’activité physique ou sportive à l’âge de l’entrée au lycée : alors que 61% des collégiens pratiquent une activité physique ou sportive, ils ne sont plus que 56% au lycée. Quels sont les freins à cette activité ? Les adolescents citent avant tout le manque d’envie et de motivation (31%) devant un emploi du temps trop chargé (23%). Les parents, eux, pointent en premier le manque de temps de leurs ados (37%) bien plus que le coût que peut représenter un sport (19%). Ce manque de temps évoqué par les parents peut expliquer, au moins en partie, la différence d’activité entre les collégiens et les lycéens : la « pression » scolaire augmente nécessairement avec les années. % % Votre enfant (collégien ou lycéen) pratique-t-il une activité physique ou sportive ? 0 10 20 30 40 50 60 Non, il ne pratique pas Oui, il pratique 0 10 20 30 40 50 60 70 80 Pratiquent une APS Ne pratiquent pas d’APS LycéensCollégiens Répartition par niveau de scolarité de la pratique d’une activité physique ou sportive (APS) 59 41 61 39 56 44
  12. 12. 12DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRANÇAIS ? - 12/06/14 En revanche, si les collégiens sont plus sportifs que les lycéens, ils marchent moins : 7 710 pas contre 8 386. Ils sont proportionnellement plus nombreux que leurs aînés à être conduits en voiture vers leur établissement et surtout, quel que soit le mode de transport utilisé : voiture, transports en commun ou marche, ils font systématiquement moins de pas (entre 600 et 1 600 pas de moins que les lycéens). La pratique d’une activité physique ou sportive chez les adolescents s’avère corrélée avec le genre. Les garçons pratiquent plus souvent une activité physique ou sportive que les filles (63% contre 55%). Cette tendance, qui débute dès le plus jeune âge, se poursuit tout au long de la vie. Ainsi, chez les seniors (ici les 65-75 ans) les femmes sont 40% à pratiquer une activité physique ou sportive, soit 14 points de moins que les hommes. Des adolescents fortement influencés par leur environnement quotidien : l’attraction de l’écran, le rôle des parents Télévisions, jeux vidéo, réseaux sociaux… les écrans sont omniprésents dans la vie des jeunes Français, parfois aux dépens de leur santé. Le temps passé devant un écran impacte de manière significative l’activité des adolescents : au-delà de 4 heures passées quotidiennement devant un écran, le nombre de pas effectués par jour se réduit significativement. % Pratique d’une activité physique ou sportive chez les adolescents selon le genre 0 10 20 30 40 50 60 70 80 GarçonFille 63 55 Nombredepas 0 2000 4000 6000 8000 10000 6h et plus4 à moins de 6h 2 à moins de 4h 1 à moins de 2h Moins d'une heure Adolescents : nombre moyen de pas selon le temps passé devant un écran 7 833 7 675 8 516 6 155 7 080
  13. 13. 13 DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRANÇAIS ? - 12/06/14 Tels parents, tels enfants ! L’activité des enfants croît avec celle de leurs parents. Une éducation à l’activité physique qui passe donc par l’exemple, mais aussi l’incitation : les parents jouent un rôle prescripteur important en incitant leurs enfants à pratiquer une activité physique ou sportive. 54% des parents ayant eux-mêmes une activité physique ou sportive ont incité leurs enfants à pratiquer ce type d’activité, (ils ne sont que 35% lorsqu’ils n’en pratiquent pas). C’est un cercle vertueux : en se dépensant plus, les parents accroissent davantage les chances que leurs adolescents fassent de même. Logiquement, avec un score de 58%, la principale raison motivant les parents à inciter leurs enfants à réaliser une activité sportive est à nouveau la santé/le bien être. Mais les adolescents, eux veulent avant tout… s’amuser ! Ils sont ainsi 43% à justifier leur intérêt pour le sport d’abord pour le plaisir et l’amusement, et 18% pour le plaisir d’être avec les autres, loin devant des préoccupations de santé, qui arrivent bonnes dernières (6%). Que les parents retiennent qu’ils sont écoutés et regardés : l’exemple qu’ils donnent et la motivation dont ils font preuve constituent des moyens d’incitation très efficaces. Transport actif, balades en famille, sport plaisir, limitation du temps consacré aux écrans… les parents actifs sont des modèles inspirants pour les adolescents actifs. % Adolescents : répartition des catégories d’actifs selon le nombre de pas de leurs parents 38 13 18 14 17 11 9 18 25 38 0 5 10 15 20 25 30 35 40 Très actifs Actifs Moyennement actifs Faiblement actifs Sédentaires Parents peu actifs (- de 10 000 pas/jour) Parents actifs (+ de 10 000 pas/jour)
  14. 14. 14DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRANÇAIS ? - 12/06/14 Les jeunes adultes Les jeunes adultes sont ici définis comme ayant entre 18 et 24 ans. Ils sont composés à 61% d’individus n’ayant pas d’activité professionnelle, à 26% de CSP- et à 13% de CSP+ À l’instar des adolescents, les 18-24 ans marchent significativement moins que les autres Français Les jeunes adultes effectuent en moyenne 7 277 pas par jour, soit environ 1 400 pas de moins que les 25-34 ans et environ 700 pas de moins que les 55-64 ans qui constituent pourtant la deuxième classe d’âge la moins active. Le nombre de pas par jour semble ainsi corrélé à la vie active, même si le « déficit » enregistré au plus jeune âge n’est jamais comblé par la suite. Plus d’un Français de 18-24 ans sur deux ne pratique pas d’activité physique ou sportive. Non seulement les 18-24 ans marchent moins que les autres catégories d’âge, mais la pratique sportive se perd également au moment de l’entrée dans l’âge adulte. C’est cette tranche d’âge qui pratique en effet le moins souvent une activité physique ou sportive (46%). % 0 10 20 30 40 50 60 55-64ans45-54ans35-44ans25-34ans18-24ans11-17ans Pratique d'une activité physique ou sportive par catégorie d’âge 46 59 49 51 48 51 Nombredepas 0 2000 4000 6000 8000 10000 Moyenne 55-64ans45-54ans35-44ans25-34ans18-24ans Nombre de pas moyen par jour et par catégorie d’âge 7 277 11-17ans 7 966 8 714 8 060 8 436 7 997
  15. 15. 15 DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRANÇAIS ? - 12/06/14 Des 18-24 ans accros à l’écran et moins motivés que les autres tranches d’âge Moins sportifs, les 18 à 24 ans sont également les plus « accros » à l’écran : 81% des 18-24 ans déclarent ainsi passer 2 heures ou plus de leur temps libre devant un écran (contre 58% pour les 25-34 ans et 70% pour les 55-64 ans). Toutefois, l’attraction de l’écran n’est pas le seul frein à l’activité physique ou sportive : les jeunes adultes sont aussi moins motivés que les autres tranches d’âge (une motivation absente pour 27% des 18-24 ans contre 24% pour l’ensemble) et jugent plus que les autres la pratique d’une activité physique ou sportive onéreuse (17% contre 14% pour l’ensemble). Mettre les Français en mouvement : sur quels leviers agir ? L’effet santé/bien-être : faire connaître la recommandation de santé publique À l’exception des adolescents, les Français sont une majorité à lier le sport ou l’activité physique à la santé. À ce titre, ils apparaissent largement réceptifs à l’argument médical. En effet, près d’un tiers d’entre eux (32%) déclarent qu’ils pourraient être incités à changer de comportement suite à une recommandation médicale. C’est la première des raisons qui pourrait les inciter à changer de comportement. % Temps passé devant un écran sur le temps libre par catégorie d’âge 0 20 40 60 80 100 Moins de 2 heures 2 heures et plus 55-64ans45-54ans35-44ans25-34ans18-24ans11-17ans 19 81 42 58 31 69 3839 6261 30 70
  16. 16. 16DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRANÇAIS ? - 12/06/14 La mise en avant des bienfaits de l’activité physique pour la santé apparaît donc comme l’axe de communication prioritaire. Les lacunes des Français sont évidentes : on l’a vu, les connaissances sur la prévention restent parcellaires et seul un peu plus du tiers des Français sait qu’il est nécessaire de faire 10 000 pas par jour. Concrètement, il pourrait également être utile de communiquer sur l’usage du podomètre, pratique pour s’auto- évaluer. Lors de notre enquête, les avis des Français qui l’ont porté (population des 18-65 ans) sont extrêmement positifs : seuls 4% l’ont trouvé « plutôt contraignant », les autres l’ont jugé soit « pratique et simple d’emploi » (41%), soit « utile pour évaluer son activité physique et sportive » (25%), soit « stimulant pour augmenter le nombre de pas » (21%), ou encore « un outil qu’on a envie de prêter » (9%). % 0 5 10 15 20 25 30 35 P Raisons pouvant inciter les Français à pratiquer une activité physique ou sportive Une recommandation médicale Pratiquer APS en famille ou avec des amis Un accompagnement personnalisé pour reprendre progressivement une APS Une meilleure information sur les APS adaptées à l’âge et/ou au niveau de pratique Une meilleure information sur les possibilités de pratique d'APS à proximité du domicile/travail Un tarif attractif ou une aide financière 32 25 18 13 7 6 % 0 5 10 15 20 25 30 35 40 Au moins 5 000 pas Au moins 7 500 pas Au moins 10 000 pas Selon vous, quel est le nombre de pas/jour qu'il est recommandé de faire pour préserver sa santé ? 36 38 26
  17. 17. 17 DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRANÇAIS ? - 12/06/14 À la maison : inciter les Français à passer moins de temps devant les écrans… et les parents à montrer l’exemple à leurs enfants Le nombre de pas moyen effectués chaque jour est corrélé au temps passé devant les écrans. Réduire ce temps passé devant les écrans offre du temps libre propice à la réalisation d’une activité physique ou sportive. Compte tenu de la corrélation des comportements observée entre parents et enfants, la question de l’exemple donné se pose évidemment. Toutefois, il serait illusoire de penser que les adolescents d’aujourd’hui et les adultes de demain pourront se passer des écrans. L’enjeu consiste à adopter un comportement vertueux en trouvant le bon équilibre entre le temps consacré aux activités sédentaires et celui dédié aux activités physiques afin d’intégrer l’activité physique dans le quotidien des enfants dès le plus jeune âge. Nombredepas 0 2000 4000 6000 8000 10000 Moyenne 6h et plus 4 à moins de 6h 2 à moins de 4h 1 à moins de 2h Moins d'une heure Nombre de pas moyen en fonction du temps passé devant un écran pendant le temps libre 9 591 8 530 8 430 7 193 5 849
  18. 18. 18DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRANÇAIS ? - 12/06/14 L’environnement extérieur : promouvoir les pratiques sportives peu coûteuses et développer les espaces favorables aux activités sportives Enfin, il semble opportun de donner plus de poids aux politiques urbaines visant à développer, multiplier les projets permettant l’exercice d’activités physiques ou sportives. La présence de parcs et d’espaces verts ou encore de pistes cyclables dans l’environnement proche, ont non seulement une influence sur l’activité des Français résidant aux alentours, mais correspondent également aux pratiques sportives les plus répandues : la marche, la course et le cyclisme. LES POINTS CLÉS DE L’ÉTUDE  75% des Français font moins de 10 000 pas par jour. 51% des Français ne pratiquent pas d’activité physique ou sportive. 41% des adolescents ne pratiquent aucune activité physique ou sportive. Les 18-24 ans marchent significativement moins que les autres actifs : 7 727 pas par jour en moyenne contre 8 184 pas par jour en moyenne pour l’ensemble des actifs. Les Français sous-estiment le rôle préventif de l’activité physique et sportive face à certaines maladies (hors maladies cardio-vasculaires). 4 heures par jour : c’est le seuil à partir duquel le temps passé devant des écrans impacte de manière significative l’activité physique des adolescents. L’activité physique des enfants croît avec celle de leurs parents. Les Français sont moins actifs le week-end : ils effectuent en moyenne 10% de pas en moins par rapport à la semaine : 7 805 pas par jour le week-end contre 8 337 pas par jour la semaine. Les Français, notamment les jeunes, ne sont pas assez actifs, mais des leviers existent : poursuivre la communication autour du message « santé » et des 10 000 pas par jour ; sensibiliser davantage les parents sur l’importance de l’acquisition du capital santé grâce à l’activité physique dès le plus jeune âge, penser l’environnement bâti de manière à développer le transport actif et à faciliter la pratique sportive. Salle de sport, com plexe sportif Parc,Espace vert, ParcoursSanté M ilieu naturel (plage,m ontagne,forêt) Pistescyclables, parcàvélo Piscine Nombredepas 0 2000 4000 6000 8000 10000 Avec Sans Nombre de pas moyen en fonction des équipements dans l’environnement proche (quartier) 8 632 7 652 8 686 7 103 8 425 7 926 8 381 7 918 8 661 7 606
  19. 19. 19 DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRANÇAIS ? - 12/06/14 “On va bouger ! Objectif 10 000 pas par jour” Assureurs Prévention organise un nouvel événement bon pour la santé au cœur de Paris. Forte du succès de la première édition qui a réuni plus de 50 000 personnes en septembre 2013, l’association Assureurs Prévention donne à nouveau rendez-vous aux Français sur les Berges de Seine rive gauche au port de Solférino, le dimanche 29 juin 2014 de 10h à 20h. Animée par le globetrotteur Stéphane Rotenberg et parrainée par Dimitri Szarzewski rugbyman du XV de France, cette journée sera l’occasion pour petits et grands de (re)découvrir les bienfaits de l’activité physique, même modé- rée, sur la santé et de s’approprier des solutions simples pour bouger davantage au quotidien afin atteindre l’objectif des 10 000 pas par jour. Pour l’occasion, les Berges de Seine rive gauche seront transformées. Le public sera invité à participer gratuitement à de nombreuses animations et démonstrations : panna football, marche nordique, street workout, salsa, zumba, initiation aux arts du cirque pour les enfants, test de forme… Un podomètre sera remis gracieusement* à chaque participant. Alors, dimanche 29 juin 2014 venez trouver votre façon de bouger tout l’été et de rester en forme toute l’année en participant à la 2ème édition de l’événement « On va bouger ! Objectif 10 000 pas par jour » sur les Berges de Seine. Et en attendant : évaluez votre niveau d’activité physique, découvrez comment bouger au quotidien et retrouvez en images l’événement 2013 sur le site www.onvabouger.fr * Dans la limite des stocks disponibles L’événement ON VA BOUGER ! OBJECTIF 10 000 PAS PAR JOUR
  20. 20. DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRANÇAIS ? - 12/06/14 ESPACE ÉTÉ À VOUS DE BOUGER ! BOUGER À LA VILLE CORDE À SAUTER Idéale pour le cardio, une activité ludique et physique inspirée des cours de récré. HORAIRES : 14H / 16H / 18H STREET WORKOUT Bougez en arpentant la ville ! HORAIRES DE DÉPART : 10H / 11H / 12H / 13H FITNESS Activité en musique idéale pour garder la forme au quotidien. HORAIRES : 15H / 17H PANNA FOOTBALL Des défis à un contre un dans une mini arène. HORAIRES : EN CONTINU DE 10H À 19H BASKET Démonstrations de basket avec le Tony Parker Camp. HORAIRES : EN CONTINU DE 10H À 17H BOUGER À LA CAMPAGNE BADMINTON Un jeu de volant ludique et accessible aux petits et grands. HORAIRES : EN CONTINU DE 10H À 19H VÉLO Dépensez-vous en pédalant sur les Berges ! HORAIRES : EN CONTINU DE 14H À 19H DUATHLON Essayez-vous aux épreuves combinées de course à pied et de vélo avec la Fédération Française de Triathlon. HORAIRES : EN CONTINU DE 10H À 14H Trouvez votre façon de bouger cet été pour rester en forme toute l’année ! Testez votre forme physique grâce au Diagnoform avec l’Institut des Rencontres de la Forme (IRFO). HORAIRES : EN CONTINU DE 10H À 19H DIAGNOFORM Ateliers d’initiation aux arts du cirque pour bouger en s’amusant Équilibre / jongleries / acrobaties au sol HORAIRES : EN CONTINU DE 10H À 19H ESPACE ENFANTS VIENS FAIRE TON CIRQUE ! BOUGER À LA MER SURF GONFLABLE Testez votre équilibre sur une vague déchaînée ! HORAIRES : EN CONTINU DE 10H À 19H JOKARI Un jeu de raquettes pour se dépenser seul ou à plusieurs. HORAIRES : EN CONTINU DE 10H À 19H MARCHE DÉCALÉE Kangourou, fente marchée, canard… Découvrez mille et une façons de marcher ! HORAIRES DE DÉPART : 10H / 12H / 14H BOUGER À LA MONTAGNE MARCHE NORDIQUE Initiation à la marche nordique avec la Fédération Française de Randonnée, suivie d’une balade sur les Berges de Seine. HORAIRES DE DÉPART : 10H / 11H / 12H / 13H / 14H / 15H BMX Show de BMX par un professionnel de la discipline ! HORAIRES : 10H30 / 11H30 / 13H / 15H / 16H30 / 18H SKI DE COORDINATION Discipline ludique à essayer en famille ou entre amis pour tester son équilibre et sa synchronisation. HORAIRES : EN CONTINU DE 10H À 19H Sports, danses, acrobaties… Des shows spectaculaires qui mettent en scène de multiples façons de bouger. HORAIRES : EN CONTINU DE 11H A 20H STREET-DANCE FOOT FREESTYLE Démonstrations de danses et de sports urbains. HOOPDANCE Du hula-hoop en musique avec l’Association Hoopera. BMX Show de BMX par un professionnel de la discipline. VOGUING Défilé de mode décalé ouvert à tous ! PARKOUR Démonstrations d’acrobaties spectaculaires sur le mobilier urbain ! SHOWS DE DANSE Démonstrations de capoeira. Tango argentin, rock acrobatique et country avec la Fédération Française de Danse. ESPACE SCÈNE ÇA VA BOUGER ! Venez vous initier et vous dépenser en rythme sur des danses qui bougent : salsa, madison, hoopdance, zumba. Country et rock avec la Fédération Française de Danse. HORAIRES : EN CONTINU DE 10H À 19H ESPACE DANSE TOUS EN PISTE ! Retrouvez les Fédérations Françaises de danse, de randonnée et de triathlon ainsi que Withings, spécialiste d’objets connectés axés sur la santé. Participez au jeu concours sur les espaces d’animation pour tenter de remporter un bracelet connecté Withings 300 Pulse O2 toutes les heures ! ESPACE PARTENAIRES PROGRAMME DU DIMANCHE 29/06/14DE NOMBREUSES ANIMATIONS AUTOUR DU PAS SONT PRÉVUES TOUT AU LONG DE LA JOURNÉE DANS LES DIFFÉRENTS ESPACES 20DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRANÇAIS ? - 12/06/14
  21. 21. 21 DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRANÇAIS ? - 12/06/14 LA PRÉVENTION : LE SECOND MÉTIER DES ASSUREURS L’assurance et la prévention sont étroitement liées. Depuis des décennies, les assureurs ont à cœur de mener à bien leur mission de prévention qu’ils considèrent comme leur second métier. C’est pourquoi, ils ont créé l’association Assureurs Prévention. Cette association a pour objectif de mener des actions de prévention et de sensibilisation dans tous les domaines : prévention routière mais aussi prévention santé et prévention des accidents de la vie courante. Chaque Français est confronté dans sa vie quotidienne à de nombreux risques. L’approche proposée par les assureurs se doit donc de refléter cette dimension globale. Assureurs Prévention initie des actions transversales ; l’association a pour vocation d’alerter l’ensemble des Français sur les dangers auxquels ils pourraient être confrontés en leur délivrant des messages et des informations pratiques et simples. Assureurs Prévention est une association loi 1901. Ses adhérents sont la Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA) et ses membres. L’association est présidée depuis le 1er janvier 2014 par Nicolas Moreau, Président directeur général d’AXA France. Il succède à Bernard Spitz, président de la FFSA, qui est nommé vice-président d’Assureurs Prévention. L’association s’appuie sur un Comité d’Orientation Scientifique (COSAP) à la tête duquel se trouve Philippe- Gabriel Steg. Lieu d’échange et de dialogue avec la société civile, le COSAP est composé d’une dizaine de membres éminents. Deux commissions viennent enrichir les prises de paroles d’Assureurs Prévention. DES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION L’association met en oeuvre des campagnes de sensibilisation à destination du grand public, en propre ou avec des partenaires, tout au long de l’année. Assureurs Prévention mène depuis trois ans la campagne “Assurons-nous de transmettre les bons gestes” à la télévision et a lancé, en septembre 2013, l’opération “On va bouger ! Objectif 10 000 pas par jour”... DES SUPPORTS D’INFORMATION ACCESSIBLES GRACIEUSEMENT Campagnes, actualités, dossiers d’information … les actions de l’association s’articulent toutes autour de son site www.assureurs-prevention.fr L’association Assureurs Prévention réalise des documents d’information à destination du public sur de nombreux sujets de prévention. Ces documents peuvent être consultés et téléchargés sur le site de l’association. Par ailleurs, des supports d’information (dépliant, DVD, bande-dessinée...) sont mis gratuitement à la disposition des structures accueillant du public (établissements scolaires, associations, organismes de sécurité sociale, administrations...) qui en font la demande. L’association Assureurs Prévention
  22. 22. 23DOSSIER DE PRESSE ASSUREURS PRÉVENTION - ACTIVITÉ PHYSIQUE OU SPORTIVE : QUELS FACTEURS INFLUENCENT LA PRATIQUE DES FRANÇAIS ? - 12/06/14 RETROUVEZ L’ACTUALITÉ DE LA PRÉVENTION : WWW.ASSUREURS-PREVENTION.FR ÉVALUEZ VOTRE NIVEAU D’ACTIVITÉ PHYSIQUE ET DÉCOUVREZ COMMENT BOUGER AU QUOTIDIEN : WWW.ONVABOUGER.FR

×