Les relations entre les décideurs financiers
d’entreprises et leurs commissaires aux
comptes
Enquête conçue et réalisée pa...
Page 2 sur 14
CONTEXTE ET MÉTHODOLOGIE DE L’ENQUÊTE
 Denjean & Associés, société d'expertise comptable et de commissariat...
Page 3 sur 14
RÉSULTATS DE L’ENQUÊTE
1) La sélection des CAC par les décideurs financiers
 Une typologie de commissaires ...
Page 4 sur 14
Les cabinets de taille intermédiaire sont choisis comme premier ou deuxième CAC par respectivement
24% et 44...
Page 5 sur 14
Seuls 14% des sondés ont procédé à un appel d’offres pour sélectionner leurs CAC.
« Le recours à l’appel d’o...
Page 6 sur 14
2) Les relations entre CAC et décideurs financiers
 Une utilité largement reconnue
Q5) Comment jugez-vous l...
Page 7 sur 14
Les décideurs financiers jugent que leurs relations avec leurs CAC sont "respectueuses",
"transparentes" et ...
Page 8 sur 14
Questionnés sur l’image qu’ils ont des commissaires aux comptes d’une manière générale, les
décideurs financ...
Page 9 sur 14
« Ces données traduisent, si besoin était, l’énorme pression qui s’est exercée ces dernières
années sur les ...
Page 10 sur 14
3) Les évolutions à attendre dans les relations entre les CAC et
leurs clients
 Le manque de compétences, ...
Page 11 sur 14
Autres :
Je ne sais pas / Pas encore décidé
Décision groupe
Plus de la moitié des décideurs financiers d’en...
Page 12 sur 14
 Deux évolutions souhaitées : une digitalisation plus poussée des contrôles, et des
interventions plus rég...
Page 13 sur 14
 Commissariat aux comptes des entités d’intérêt public : vers l’émergence des cabinets
de taille intermédi...
Page 14 sur 14
commissaires aux comptes en titre entreront en application. A contrario, 3 répondants sur 10 ont
l’intentio...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Enquête CAC Denjean & Associés

5 936 vues

Publié le

Enquête sur la façon dont les décideurs financiers travaillent avec leurs commissaires aux comptes, menée en ligne par l’institut MRCC entre le 18 et le 25 juin 2015 auprès de 200 professionnels ayant qualité de dirigeant, mandataire social, directeur financier, responsable administratif et financier, ou directeur comptable, et travaillant dans des PME (à 64 %), des ETI (32 %) et des grandes entreprises (4 %).

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 936
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4 641
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Enquête CAC Denjean & Associés

  1. 1. Les relations entre les décideurs financiers d’entreprises et leurs commissaires aux comptes Enquête conçue et réalisée par Denjean & Associés Juillet 2015 Avec l’institut d’étude
  2. 2. Page 2 sur 14 CONTEXTE ET MÉTHODOLOGIE DE L’ENQUÊTE  Denjean & Associés, société d'expertise comptable et de commissariat aux comptes dédiée aux grands groupes, aux ETI (entreprises de taille intermédiaire) et aux PME de croissance, a souhaité sonder les décideurs financiers des entreprises qui travaillent avec des commissaires aux comptes sur leurs relations avec ces professionnels.  Population interrogée : les décideurs financiers de PME, d’ETI et de grandes entreprises travaillant avec des commissaires aux comptes.  192 décideurs financiers d’entreprises ont répondu à l’intégralité des questions, en qualité de dirigeant, de mandataire social, de directeur financier, de responsable administratif et financier, ou de directeur comptable.  L’enquête s’est déroulée du 18 au 25 juin 2015, en ligne.  Denjean & Associés a réalisé le questionnaire et a confié la mise en œuvre de l’étude et le traitement des résultats à l’institut MRCC. Structure de l’échantillon :  Profil des répondants :  Taille de l’entreprise :  Nombre de commissaires aux comptes (CAC) de l’entreprise : NB : Certaines questions étaient différenciées selon que le répondant travaille avec 1 ou 2 commissaires aux comptes. Elles sont globalisées dans cette synthèse des résultats et signalées dans les commentaires. 47% 30% 23% Dirigeant et/ou Mandataire social Directeur Financier Responsable Administratif et Financier / Directeur comptable 64% 32% 4% Moins de 50 millions d’euros de CA (PME) De 50 millions d’euros à 1,5 milliard d’euros de CA (ETI) Plus de 1,5 milliard d'euros de CA (grandes entreprises) Entreprises ayant 1 CAC 68% Entreprises ayant 2 CAC 32%
  3. 3. Page 3 sur 14 RÉSULTATS DE L’ENQUÊTE 1) La sélection des CAC par les décideurs financiers  Une typologie de commissaires aux comptes très différente selon que l’entreprise travaille avec 1 ou 2 CAC Q1) Qui assure votre commissariat aux comptes ? Répondants : décideurs d’entreprises ayant 1 commissaire aux comptes Q2) Qui assure votre commissariat aux comptes ? Répondants : décideurs d’entreprises ayant 2 commissaires aux comptes Les décideurs financiers de sociétés ayant un seul CAC (qui représentent 68% des sondés) font appel, pour 40% d’entre eux, à un petit cabinet d’audit comptant moins de 20 salariés ; 35% recourent à un réseau international ; et 25% à un cabinet de taille intermédiaire. A l’opposé, chez les décideurs financiers de sociétés ayant deux CAC (32% des sondés), les petits cabinets occupent une place marginale. Ces professionnels choisissent pour 68% d’entre eux comme premier commissaire aux comptes un réseau international d’audit, d’expertise comptable et de conseil ; et 44% d’entre eux sélectionnent également leur deuxième commissaire aux comptes parmi les “Big”. 40% 25% 35% Un réseau international Un cabinet de taille intermédiaire Un petit cabinet (moins de 20 salariés) 8% 12% 24% 44% 68% 44% 1er CAC 2ème CAC Un réseau international Un cabinet de taille intermédiaire Un petit cabinet (moins de 20 salariés)
  4. 4. Page 4 sur 14 Les cabinets de taille intermédiaire sont choisis comme premier ou deuxième CAC par respectivement 24% et 44% de ces décideurs. « Dans les entreprises tenues d’avoir 2 commissaires aux comptes, la proportion des cabinets de taille intermédiaire au sein des collèges de CAC se renforce chaque année, souligne Thierry Denjean, président de Denjean & Associés. Ce marché constitue un axe de développement important pour les cabinets de taille intermédiaire : les entreprises apprécient la réactivité de ces structures, ainsi que la qualité et la stabilité de leurs équipes ».  Sélection des commissaires aux comptes : soit un choix libre sur recommandation, soit un processus contraint par une décision de groupe Q3) Comment votre entreprise a-t-elle choisi son commissaire aux comptes / ses 2 commissaires aux comptes ? Base : total des répondants - Plusieurs réponses possibles *Concerne seulement les répondants ayant 2 commissaires aux comptes Par quel processus les décideurs financiers sélectionnent-ils leurs commissaires aux comptes ? Différentes réponses leur étaient proposées (dont une option « autre » à préciser), ainsi que la possibilité d’opter pour plusieurs items. Cependant, au final, le total des réponses n’est que très légèrement supérieur à 100% (précisément 105%), ce qui nous autorise à cumuler certains résultats comme si les sondés n’avaient eu droit qu’à une seule réponse. La recommandation apparaît comme la voie la plus répandue pour sélectionner son (ou ses) CAC : 29% des décideurs financiers ont suivi les conseils de leur expert-comptable, et 15% les conseils d’un autre professionnel (avocat, banquier…), ce qui représente au total 44% des sondés. A ce chiffre il faut ajouter 6% de décideurs ayant 2 commissaires aux comptes, qui ont choisi leur deuxième CAC sur la recommandation du premier. Pour un décideur financier sur trois (29%), la sélection du ou des commissaires aux comptes est contrainte : elle résulte d’une décision imposée par le groupe ou par l’actionnaire principal. 29% 29% 15% 14% 7% 6% 3% 2% Sur recommandation de notre expert-comptable Par décision imposée par le groupe Sur recommandation d’un autre professionnel… Par appel d’offres Un choix personnel Sur recommandation de notre commissaire… Maintien du commissaire aux comptes… Non précisé
  5. 5. Page 5 sur 14 Seuls 14% des sondés ont procédé à un appel d’offres pour sélectionner leurs CAC. « Le recours à l’appel d’offres devrait s’intensifier dans les prochaines années, du fait de l’instauration des nouvelles règles de rotation des commissaires aux comptes, et aussi parce que cette procédure est souvent le meilleur moyen de découvrir l’offre existante sur le marché », analyse Thierry Denjean.  Les critères de choix d’un CAC : rapport qualité/prix, bonne connaissance de la société et de son secteur d’activité, stabilité des équipes, indépendance, coût Q4) Quelle importance ont pour vous les critères suivants dans le choix d’un commissaire aux comptes (sur une échelle de 0 à 10, où 0 signifie que ce critère n’a aucune importance, et 10 qu’il est extrêmement important) ? Base : total des répondants Interrogés sur l’importance qu’ils donnent à différents critères dans le choix de leurs CAC, les décideurs financiers s’accordent pour octroyer une valeur primordiale au rapport qualité/prix des prestations des commissaires aux comptes, ainsi qu’à la bonne connaissance par le CAC de la société ou de ses dirigeants. La stabilité des équipes du CAC, son indépendance, sa bonne connaissance du secteur d’activité de la société, et (sans surprise) son coût, constituent quatre autres critères essentiels. Pour les sondés dans leur ensemble, ni la notoriété du commissaire aux comptes, ni l’existence dans son cabinet d’un service "normes" ou "doctrine" ne sont des facteurs de choix décisifs, pas plus que l’appartenance du CAC à un réseau international. Mais les décideurs financiers des ETI et des grandes entreprises (qui représentent 36% de l’échantillon), accordent de l’importance à ces trois critères, et en particulier à l’existence chez le CAC d’un service "normes" ou "doctrine". « Seuls les cabinets disposant d’une très bonne notoriété, d’un réseau international et d’une direction technique peuvent aspirer à la position de deuxième commissaire aux comptes d’ETI ou de grand groupe », fait remarquer Thierry Denjean. 8,0 7,8 7,5 7,5 7,4 7,4 5,3 5,1 4,7 Rapport qualité / prix Bonne connaissance par le commissaire aux comptes de la société ou de ses dirigeants Stabilité des équipes Indépendance Coût Bonne connaissance par le commissaire aux comptes de votre secteur d'activité Notoriété Existence chez le commissaire aux comptes d'un service "normes" ou "doctrine" Appartenance à un réseau international
  6. 6. Page 6 sur 14 2) Les relations entre CAC et décideurs financiers  Une utilité largement reconnue Q5) Comment jugez-vous l’utilité de votre commissaire aux comptes ? Répondants : décideurs d’entreprises ayant 1 commissaire aux comptes Q6) Comment jugez-vous l’utilité de vos commissaires aux comptes ? Répondants : décideurs d’entreprises ayant 2 commissaires aux comptes A une écrasante majorité, les décideurs financiers d’entreprises considèrent que leurs commissaires aux comptes leur sont utiles. Avec un bémol cependant : les décideurs qui travaillent avec 2 CAC estiment, pour 44% d’entre eux, que leur 2ème CAC ne leur sert à rien… « Améliorer la qualité de leurs services, c’est le challenge que doivent relever à terme les cabinets de plus petite taille pour inverser cette opinion », souligne Thierry Denjean.  Des relations respectueuses, transparentes et confiantes Q7) Comment noteriez-vous vos relations avec vos commissaires aux comptes sur les points suivants ? Notes entre 0 et 10 Base : total des répondants Respectueuses 7,7 Transparentes 7,7 Confiantes 7,5 Amicales 5,8 75% 25% M’est utile Ne me sert à rien
  7. 7. Page 7 sur 14 Les décideurs financiers jugent que leurs relations avec leurs CAC sont "respectueuses", "transparentes" et "confiantes" : ces 3 items obtiennent des notes supérieures ou égales à 7,5 sur 10. En revanche les sondés ne voient pas les relations avec leurs commissaires aux comptes comme particulièrement "amicales". « Ce dernier résultat traduit l’extrême professionnalisation qu’a connue le métier au cours de la période récente : aujourd’hui, la proximité entre le CAC et le ou les dirigeants de l’entreprise n’est plus considérée par ces derniers comme un critère prépondérant », commente Thierry Denjean.  Une valeur ajoutée analytique et technique Q8) Comment jugez-vous vos commissaires aux comptes sur les points suivants ? Notes de 0 à 10 Base : total des répondants Dans le détail, quels sont les apports des commissaires aux comptes aux entreprises dans lesquelles ils interviennent ? Pour les sondés, ces apports se situent principalement dans 3 domaines : les recommandations qu’émettent les CAC, la veille réglementaire qu’ils assurent, et l’émulation qu’ils créent au sein de la direction financière sur les sujets techniques.  Compétents, dotés du sens de l’écoute, de bon conseil, ouverts d’esprit et dynamiques : des CAC dotés d’une excellente image ! Q9) Quelle image avez-vous des commissaires aux comptes en général ? Base : total des répondants 6,5 6,3 5,9 5,5 5,3 5,0 4,8 Ils émettent des recommandations pertinentes Ils constituent un outil de veille réglementaire Ils challengent la direction financière sur les sujets techniques Ils nous consacrent suffisamment de temps Ils nous accompagnent dans les changements Ils nous apportent leurs compétences sectorielles Ils sont de précieux détenteurs de la mémoire de l’entreprise
  8. 8. Page 8 sur 14 Questionnés sur l’image qu’ils ont des commissaires aux comptes d’une manière générale, les décideurs financiers ne tarissent pas d’éloges ! Les CAC sont jugés "compétents", "dotés du sens de l’écoute" et "de bon conseil" par respectivement 94%, 81% et 77% des sondés. De plus, deux dirigeants sur trois les voient comme "ouverts d’esprit" et "dynamiques".  Des honoraires en baisse Q10) A combien s’élèvent, au total, vos honoraires annuels de commissariat aux comptes ? Base : total des répondants – réponses réparties entre PME d’une part, ETI et grandes entreprises (GE) d’autre part 94% 81% 77% 65% 62% 54% 27% 4% 17% 17% 28% 28% 28% 60% 3% 3% 6% 6% 10% 18% 13% Compétents Dotés du sens de l'écoute De bon conseil Ouverts d'esprit Dynamiques A l'aise avec les nouvelles technologies Créatifs, innovants Oui Non Ne sais pas 10% 6% 57% 17% 23% 28% 9% 31% 6% 3% 10% ETI et GE PME Plus de 1 million d’euros De 500 000 à 1 million d’euros De 100 000 à 500 000 euros De 50 000 à 100 000 euros De 20 000 à 50 000 euros Moins de 20 000 euros Je ne sais pas
  9. 9. Page 9 sur 14 « Ces données traduisent, si besoin était, l’énorme pression qui s’est exercée ces dernières années sur les honoraires des CAC, constate Thierry Denjean. En effet, 17% des entreprises de taille intermédiaire paient moins de 50 000 euros d’honoraires annuels au titre des prestations d’audit ! »  Zoom sur le co-commissariat aux comptes Q11) Quelle est la répartition des honoraires au sein de votre collège de CAC ? Répondants : décideurs d’entreprises ayant 2 commissaires aux comptes « A la lecture de ces résultats, il apparaît que les recommandations du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes (H3C) en matière de répartition des honoraires entre les commissaires aux comptes du collège commencent à être appliquées, observe Thierry Denjean. En effet, 60% des sondés déclarent avoir une répartition présumée égalitaire, c’est-à-dire à 50/50 voire 40/60 (présomption d’égalité fixée par le H3C).Ceci marque une profonde évolution dans les mentalités, même si les cabinets de taille intermédiaire ont encore des difficultés à imposer une répartition égalitaire des honoraires, surtout lorsqu’ ils ont été recommandés aux clients par un "Big".» Q12) Comment jugez-vous l’exercice du double commissariat aux comptes ? Répondants : décideurs d’entreprises ayant 2 commissaires aux comptes Plusieurs réponses possibles (total des réponses = 136%) Les décideurs financiers qui travaillent avec deux commissaires aux comptes expriment des avis très partagés sur cette expérience. Grosso modo, la moitié des répondants voient le double commissariat aux comptes d’un œil très positif, l’autre moitié d’un œil très négatif… 36% 24% 16% 4% 20% 50% / 50% 60% / 40% 70% / 30% Au-delà de 70% et en deçà de 30% Je ne sais pas 44% 40% 32% 12% Une perte de temps et un surcoût Une alliance enrichissante de compétences différentes Une formule efficace qui nous permet de challenger les CAC Un système ingérable car les CAC sont en conflit permanent
  10. 10. Page 10 sur 14 3) Les évolutions à attendre dans les relations entre les CAC et leurs clients  Le manque de compétences, premier facteur qui pousserait les décideurs financiers à changer de commissaire aux comptes Q13) Parmi les facteurs suivants, quels sont ceux qui vous pousseraient à changer de commissaire aux comptes ? (Sur une échelle de 0 à 10, où 0 signifie que ce facteur n’a aucune importance, et 10 signifie que ce facteur est extrêmement important) Base : total des répondants Les honoraires trop élevés n’arrivent qu’en troisième place parmi les critères qui conduiraient les décideurs financiers à changer de CAC. Découvrir qu’un commissaire aux comptes a des compétences insuffisantes, ou une attitude rigide, sont aux yeux des sondés des motifs encore plus puissants d’aller voir ailleurs !  Prochains renouvellements de mandats : mer calme pour les entreprises ayant 1 CAC, agitée pour celles ayant 2 CAC ! Q14) A l’expiration du mandat de votre commissaire aux comptes actuel, vous allez : Répondants : décideurs d’entreprises ayant 1 commissaire aux comptes 7,9 7,7 7,5 7,5 7,4 6,3 Compétences insuffisantes Attitude rigide du commissaire aux comptes Honoraires trop élevés Manque d’expérience des équipes Instabilité des équipes Désaccord sur l’arrêté des comptes
  11. 11. Page 11 sur 14 Autres : Je ne sais pas / Pas encore décidé Décision groupe Plus de la moitié des décideurs financiers d’entreprises travaillant avec 1 seul CAC ont l’intention de renouveler le mandat de leur commissaire aux comptes dans les conditions actuelles. Autrement dit, ils sont pleinement satisfaits non seulement des services de leur prestataire actuel, mais aussi de son niveau d’honoraires ! De plus, 11% des décideurs sont prêts à reprendre leur commissaire aux comptes actuel à condition que ce dernier accepte de baisser ses tarifs. Seuls 21% des sondés ont l’intention de chercher un nouveau commissaire aux comptes. Un beau satisfecit pour les CAC en place ! Q15) A l’expiration du mandat de vos commissaires aux comptes actuels, vous allez : Répondants : décideurs d’entreprises ayant 2 commissaires aux comptes Autres : Je ne sais pas / Pas encore décidé Les décideurs d’entreprises ayant 2 commissaires aux comptes ne manifestent pas, loin de là, le même contentement. Seuls 37% sont pleinement satisfaits et ont l’intention de renouveler leur collège de commissaires aux comptes dans les conditions actuelles. Tandis que 59% comptent, soit changer de prestataires (35%), soit proposer à leurs CAC actuels un renouvellement de mandat, mais sous réserve d’une baisse d’honoraires (24%). 53% 21% 11% 15% Renouveler son mandat dans les conditions actuelles Faire un tour du marché pour choisir votre nouveau commissaire aux comptes Renouveler son mandat sous réserve qu’il accepte de baisser ses tarifs Autre (précisez) 37% 35% 24% 4% Renouveler le collège de commissaires aux comptes dans les conditions actuelles Faire un appel d’offres pour choisir vos nouveaux commissaires aux comptes Renouveler le collège de commissaires aux comptes sous réserve qu’ils acceptent de… Autre (précisez)
  12. 12. Page 12 sur 14  Deux évolutions souhaitées : une digitalisation plus poussée des contrôles, et des interventions plus régulières des CAC Q16) Que penseriez-vous des évolutions suivantes dans les façons de travailler des commissaires aux comptes ? Base : total des répondants Près des deux tiers des décideurs financiers appellent de leurs vœux un basculement des commissaires aux comptes vers plus de digital. La suggestion d’interventions plus régulières des commissaires aux comptes au cours de l’année est également bien accueillie, avec une majorité de répondants favorables. En revanche, les décideurs financiers rejettent sans appel l’évolution qui consisterait pour les commissaires aux comptes à intervenir à distance, au lieu d’être présents dans les entreprises.  Les décideurs d’ETI et de grandes entreprises favorables au maintien de l’obligation pour leur société d’avoir un CAC ; les décideurs de PME plus mitigés… Q17) Seriez-vous favorable à la suppression de l’obligation pour votre entreprise d’avoir un commissaire aux comptes ? Base : total des répondants – réponses réparties entre PME d’une part, ETI et grandes entreprises (GE) d’autre part 64% 51% 33% 14% 28% 50% 22% 21% 17% Une digitalisation plus poussée des contrôles Des interventions plus régulières des commissaires aux comptes Un mode d’intervention à distance Serait souhaitable Ne serait pas souhaitable Je n’ai pas d’avis
  13. 13. Page 13 sur 14  Commissariat aux comptes des entités d’intérêt public : vers l’émergence des cabinets de taille intermédiaire ? Pour finir, nous avons posé trois questions spécifiquement adressées aux décideurs travaillant dans des "entités d’intérêt public" (EIP), catégorie d’entreprises qui regroupe les sociétés cotées, les établissements de crédit et les sociétés d’assurance. En effet, les EIP vont être soumis à de nouvelles règles de rotation obligatoire des cabinets de commissariat aux comptes, et nous souhaitions savoir comment leurs dirigeants appréhendent cette perspective. Lors du dépouillement des résultats de l’enquête, il est apparu que seulement 13% du total des répondants, soit 25 personnes, ont répondu à ces trois dernières questions en tant que dirigeants d’entités d’intérêt public. Les données et commentaires ci-dessous sont donc à prendre avec précaution et n’ont qu’une valeur indicative. Q18) Approuvez-vous les nouvelles règles de rotation obligatoire des cabinets applicables aux EIP ? Oui Oui 90% Non 10% Les nouvelles règles de rotation semblent faire la quasi-unanimité chez les dirigeants d’entités d’intérêt public. Q19) Quels types de cabinets choisirez-vous lorsque vous devrez appliquer ces nouvelles règles de rotation ? 40% Deux cabinets appartenant à des réseaux internationaux 20% Un cabinet appartenant à un réseau international et un cabinet de taille intermédiaire 10% Un cabinet appartenant à un réseau international et un petit cabinet (moins de 20 salariés) 30% Je n’ai pas encore décidé Q20) Pensez-vous que les nouvelles règles de rotation obligatoire des cabinets applicables aux EIP sont de nature à déconcentrer le marché et à favoriser l’émergence de cabinets de taille intermédiaire ? Oui 50% Non 40% Ne sais pas 10% Il est intéressant de noter que seulement 4 répondants sur 10 ont d’ores et déjà décidé de faire appel à un collège de commissaires aux comptes issus des "Big" lorsque les règles de rotation de leurs
  14. 14. Page 14 sur 14 commissaires aux comptes en titre entreront en application. A contrario, 3 répondants sur 10 ont l’intention de prendre comme deuxième CAC un cabinet de taille intermédiaire, voire petite ; et 3 répondants sur 10 n’ont encore rien décidé quant à la composition de leur futur collège de CAC. « Le fait que la moitié des sondés estiment que les nouvelles règles de rotation applicables aux EIP devraient déconcentrer le marché et favoriser l’émergence de cabinets de taille intermédiaire démontre que dans l’esprit, la réforme de l’audit est en marche ! », observe Thierry Denjean.

×