LES ÉTUDES DE L’EMPLOI CADRE

–	 L es candidatures
	 sur offre,
	 édition 2013 –
2013-76

N°

octobre 2013
De l’offre au r...
– Une augmentation du nombre moyen
de candidatures est observée –
Après avoir connu une baisse sensible dès le 2 e
trimest...
–  es offres destinées aux jeunes diplômés
L
sont toujours plus attractives –
Quel que soit le trimestre considéré, les of...
–  e nombre de candidatures par offre a
L
progressé dans presque toutes les fonctions –
– Tableau 3 –
Nombre moyen de cand...
communication-création demeure de loin celle qui
attire le plus de candidatures, puisqu’elle est la
seule à dépasser le se...
– En 2012, la proportion d’offres peu
attractives a baissé, celle des offres générant
beaucoup de candidatures a augmenté ...
– L’informatique figure au premier rang en volume

des fonctions générant peu de candidatures –
Plus des deux tiers des of...
Pour autant, il convient de relativiser ces discours
ou cette impression de tension perçue. La tension
est en fait plus ar...
requis : des postes très précis, sur des branches
particulières comme les métiers dits de bouche, ou
des métiers nécessita...
–
Illustration 4 – Extrait d’offre ayant attiré plus de 200
candidatures dans la fonction commercial-marketing
–
Intitulé ...
Les offres suscitant un afflux de candidatures dans
les fonctions commercial-marketing s’adressent
généralement davantage ...
–	Méthodologie –

L’étude « De l’offre au recrutement, édition 2013 » analyse les quatre vagues
de l’enquête de suivi des ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

RH : etude APEC 2013 - Candidatures sur offre

3 419 vues

Publié le

Publié dans : Business
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 419
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2 524
Actions
Partages
0
Téléchargements
24
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

RH : etude APEC 2013 - Candidatures sur offre

  1. 1. LES ÉTUDES DE L’EMPLOI CADRE – L es candidatures sur offre, édition 2013 – 2013-76 N° octobre 2013 De l’offre au recrutement : analyse des enquêtes trimestrielles de suivi des offres d’emploi confiées à l’Apec en 2012. En 2012, le nombre de candidatures moyen par offre n’a cessé d’augmenter pour retrouver son niveau de mi-2010. Au 4e trimestre, il s’établissait à 45 candidatures par offre. Cet accroissement, qui concerne la plupart des fonctions, est particulièrement fort dans l’informatique (+14 candidatures par offre en un an). Les offres concernant cette fonction continuent en outre de figurer parmi les moins attractives. Un tiers des offres d’emploi attirant moins de 10 candidatures relève de cette famille de métiers. Inversement, les offres liées à la fonction commercial-marketing apparaissent comme les plus attractives. 41 % des offres attirant plus de 200 candidatures sont rattachées à cette dernière fonction. Globalement, le nombre de candidatures reçues impacte sur le sentiment de tension exprimé par les recruteurs lors des embauches.
  2. 2. – Une augmentation du nombre moyen de candidatures est observée – Après avoir connu une baisse sensible dès le 2 e trimestre 2010, le nombre de candidatures par offre est reparti à la hausse dès la fin 2011. Au 4e trimestre 2012, les offres confiées à l’Apec ont généré en moyenne 45 candidatures, rattrapant ainsi le niveau enregistré mi-2010. La progression du nombre moyen de candidatures par offre s’est faite en continu tout au long de l’année 2012. Le nombre moyen de candidatures par offre demeure toutefois inférieur à celui enregistré au cœur de la période de crise de 2008-2009 (figure 1). – Figure 1 – Évolution du nombre moyen de candidatures par offre 58 57 55 52 53 48 45 48 45 38 43 41 43 39 41 36 33 37 4e T 2 1 e 00 T 8 2 e 200 T 9 2 3 e 009 T 20 4 e 09 T 1 er 200 T 9 2 2 e 010 T 20 3 e 10 T2 0 4 e 10 T2 1 er 010 T2 2 e 011 T 2 3 e 011 T 20 4 e 11 T 2 1 e 011 T 20 2 e 12 T 3 e 201 T 2 20 4 e 12 T 20 12 08 20 3e T 2e T 20 08 34 Source : Apec 2013. – Figure 2 – Candidatures par offre en 2012 45 41 39 37 26 20 20 1e T 2012 2e T 2012 Médiane 20 3e T 2012 4e T 2012 1. Deux principaux facteurs expliquent l’amplification du volume des offres diffusées par l’Apec observée durant ces dernières années, malgré la dégradation de la conjoncture économique : pour une opportunité d’emploi, un recruteur peut publier plusieurs offres pour élargir sa recherche de candidats, et pour certaines fonctions comme l’informatique, plusieurs recruteurs diffusent la même offre en anticipation de marchés, et in fine, un seul recrute. APEC – Les candidatures sur offre, édition 2013 Contrairement au nombre moyen des candidatures reçues, le nombre médian de candidatures n’est pas soumis à l’influence des valeurs extrêmes. C’est pourquoi il se révèle être un indicateur précieux pour analyser la réalité du marché du recrutement (figure 2). Le nombre médian de candidatures reçues par offre reste stable sur les trois premiers trimestres de l’année 2012 (20 candidatures par offre) et ce quand bien même le nombre moyen de candidatures reçues par offre augmente en continu (passant de 37 au 1er trimestre 2012, à 39 au deuxième, puis à 41 au troisième). Cela signifie que, sur ces trois premiers trimestres de l’année 2012, la moitié des offres confiées à l’Apec ont suscité plus de 20 candidatures, et l’autre moitié moins de 20. En revanche, après plusieurs trimestres de stabilité, le nombre médian de candidatures par offre a augmenté de manière significative au 4 e trimestre 2012, pour atteindre le chiffre de 26. L’écart entre le nombre moyen de candidatures par offre et le nombre médian de candidatures par offre est cependant resté relativement stable sur l’année 2012, oscillant entre 17 au 1er trimestre 2012 et 21 au 3e trimestre 2012, période de l’année où l’on a observé une plus forte dispersion du nombre de candidatures par offre. l – Tableau 1 – Évolution du nombre d’offres confiées à l’Apec Année Moyenne Source : Apec 2013. 2 L’augmentation relative du nombre moyen de candidatures par offre s’explique notamment par la détérioration du marché de l’emploi cadre. Même si le nombre d’offres cadres publiées sur le site de l’Apec n’a pas diminué entre 2011 et 20121, sa progression a été fortement ralentie. Le volume d’offres confiées à l’Apec a augmenté de 58 % entre 2010 et 2011 et seulement de 13 % entre 2011 et 2012 (tableau 1). Nombre d’offres 2010 277 085 2011 438 742 2012 496 872 Source : Apec 2013.
  3. 3. – es offres destinées aux jeunes diplômés L sont toujours plus attractives – Quel que soit le trimestre considéré, les offres destinées aux jeunes diplômés ont en 2012 attiré plus de candidatures que celles ouvertes à d’autres profils, notamment les cadres confirmés (tableau 2). Cette tendance, inchangée depuis 2008, s’explique par le fait que les jeunes diplômés ont largement recours aux offres d’emploi pour rechercher et trouver un emploi (hors premier emploi). Ainsi, 37 % des jeunes diplômés de la promotion 2012 ont utilisé ce canal de recrutement pour trouver leur emploi actuel, l’approche directe (impliquant l’envoi de candidatures spontanées ou le dépôt de CV en ligne) n’ayant été utilisée que dans 24 % des cas par les jeunes diplômés en emploi2. De fait, les offres qui sont destinées aux jeunes diplômés recueillent donc souvent un nombre important de candidatures. Par ailleurs, on peut supposer que les offres destinées aux jeunes diplômés comportent un moindre niveau d’exigences et que de facto, elles attirent plus de candidats, même des jeunes cadres qui se reporteraient sur ces offres pour multiplier leurs chances de recrutement, dans un contexte où la conjoncture économique est moins favorable. Il faut noter en outre que ces offres sont peu nombreuses. Elles ne couvrent que 5 % de l’ensemble des offres publiées par l’Apec, ce qui renforce de fait leur attractivité. Malgré une tendance de fond qui permet de conclure à une attractivité accrue des offres dédiées aux jeunes diplômés, des évolutions sont notables sur le court terme. En effet, au 4 e trimestre 2012, une offre destinée à un jeune diplômé recueillait en moyenne 54 candidatures (contre 62 un an plus tôt), tandis qu’une offre destinée à un cadre confirmé en générait en moyenne 46 (contre 40 un an plus tôt). Le nombre moyen de candidatures a donc baissé du côté des offres dédiées aux jeunes diplômés (-12 % en un an) tandis que le nombre moyen de candidatures a augmenté du côté des offres destinées aux cadres confirmés (+16 % en un an). – Tableau 2 – Nombre moyen de candidatures par offre selon les niveaux d’expérience Offres du 1er T 2012 Offres du 2e T 2012 Offres du 3e T 2012 Offres du 4e T 2012 Offres destinées aux jeunes diplômés 48 50 47 54 Offres ouvertes à tous profils 34 38 35 40 Offres destinées aux cadres confirmés 37 38 43 46 Ensemble 37 39 41 45 Source : Apec 2013. Pour autant, il convient de signaler que la baisse du nombre de candidatures pour les offres dédiées aux jeunes diplômés s’est surtout produite entre le 4 e trimestre 2011 et le 1 er trimestre 2012 et qu’entre le début de l’année 2012 et la fin de cette même année, ce nombre moyen de candidatures a augmenté (passant de 48 à 54). Les offres destinées aux jeunes diplômés ne sont pas les seules à enregistrer une hausse du nombre moyen de candidatures en 2012. Les offres ouvertes à tous les profils connaissent également une augmentation du nombre moyen de candidatures. Celles-ci sont passées de 34 au 1er trimestre 2012 à 40 au 4e trimestre 2012. Quant aux offres destinées aux cadres confirmés, elles ont reçu en moyenne 46 candidatures au 4 e trimestre 2012 contre 37 au 1er trimestre 2012. l 2. Apec, Les jeunes diplômés de 2012 : situation professionnelle en 2013, septembre 2013. APEC – Les candidatures sur offre, édition 2013 3
  4. 4. – e nombre de candidatures par offre a L progressé dans presque toutes les fonctions – – Tableau 3 – Nombre moyen de candidatures par offre par fonction Offres du 1er T 2012 Production industrielle – travaux et chantier Santé, social, culture Informatique Études, recherche et développement Services techniques Gestion, finance, administration Commercial, marketing Direction d’entreprise Ressources humaines Communication, création Offres du 2eT 2012 Offres du 3e T 2012 Offres du 4e T 2012 32 32 33 30 i 39 36 39 32 h 19 19 26 33 h 27 34 27 34 h 36 35 43 44 h 59 57 60 53 i 48 48 51 58 h 45 68 71 77 h 69 86 74 77 h 71 104 97 107 h Source : Apec 2013. L’accroissement du nombre de candidatures sur l’ensemble des trimestres 2012 concerne la majorité des fonctions (tableau 3), et ce dans des proportions inégales. Il paraît ainsi plus prononcé dans la fonction communication-création (+36 candidatures par offre entre le 1er trimestre et le 4e trimestre 2012) et direction d’entreprise (+32). L’augmentation du nombre de candidatures par offre sur l’année 2012 semble plus modérée dans les fonctions informatique (+14, atteignant même un niveau supérieur à 30 rarement atteint), commercial-marketing (+10), ressources humaines (+8) et études R D (+7). 4 APEC – Les candidatures sur offre, édition 2013 Pour autant, si l’on s’intéresse non plus au volume de candidatures générées en plus dans chacune de ces fonctions, mais à l’augmentation du nombre de candidatures en proportion dans chacune de ces familles de métiers, c’est bien dans l’informatique que la hausse est le plus forte : +77 % de candidatures en un an (contre par exemple, +50 % dans la communication-création). Seules les offres d’emploi parues dans les fonctions santé-social-culture, gestion-finance-administration, production industrielle-travaux et chantier ont généré au 4e trimestre 2012 moins de candidatures qu’au 1er trimestre 2012. Généralement peu affectée par la conjoncture, la fonction santé-social-culture a ainsi vu son nombre moyen de candidatures reculer de 7 points au cours de l’année 2012. Dans la fonction gestion-finance-administration, le nombre moyen de candidatures a de son côté enregistré une baisse de 6 points en 2012 (passant de 59 candidatures par offre en moyenne au 1er trimestre, à 53 au 4e trimestre). Le recul du nombre moyen de candidatures dans cette fonction y est d’autant plus manifeste lorsqu’on le compare au nombre moyen de candidatures enregistré deux ans plus tôt : au 4e trimestre 2010, une offre d’emploi cadre passée dans la fonction gestion-finance-administration donnait lieu en moyenne à 62 candidatures. De son côté, la fonction production industrielle-travaux et chantier, a connu une baisse du nombre moyen de candidatures par offre plus légère (-3 points seulement entre le 1er trimestre et le 4e trimestre 2012). De toutes les fonctions, la fonction production industrielle-travaux et chantier reste d’ailleurs celle où le volume de candidatures reçues par offre est le plus bas. Au 4e trimestre 2012, une offre publiée dans cette fonction pour un poste cadre générait en moyenne 30 candidatures. Inversement, la fonction
  5. 5. communication-création demeure de loin celle qui attire le plus de candidatures, puisqu’elle est la seule à dépasser le seuil symbolique des 100 candidatures par offre au 4e trimestre 2012 (une volumétrie déjà dépassée à deux reprises en 2011). Bénéficiant d’une forte attractivité (surtout auprès des jeunes diplômés et des jeunes cadres), cette fonction se caractérise aussi par le fait qu’elle compte parmi celles qui donnent le moins souvent lieu à la publication d’offres : moins de 6 000 offres confiées à l’Apec en 2012, contre près de 30  fois plus par exemple dans la fonction informatique (figure 3). La profusion d’offres publiées dans la fonction informatique est en effet importante (près de 165 000), comparé aux autres fonctions (hors commercial-marketing), ce qui s’explique en partie par la pratique propre aux ESN en matière de recrute- ment. En effet, les entreprises de services du numérique (ex-SSII), qui sont les principales pourvoyeuses d’offres à destination des informaticiens, ont souvent recours à la démultiplication des offres (c’est-à-dire, multiplier les éditions d’offres pour un même poste), principalement afin de se constituer des viviers de candidats. Cette pratique limite de fait l’attractivité des offres, d’où un volume de candidatures par offre traditionnellement faible dans cette fonction (bien qu’en augmentation au cours de l’année 2012). À noter aussi que lorsque la conjoncture leur est favorable, les informaticiens ont tendance à « délaisser » les offres pour se reporter sur les CVthèques. Le fait que le nombre moyen de candidatures dans la fonction informatique augmente et dépasse les 30 candidatures est par conséquent le signe d’un marché de l’emploi moins favorable pour les cadres de cette fonction. l – Figure 3 – Volumétrie des offres par fonction Informatique Commercial, marketing Études, recherche et développement Services techniques Gestion, finance, administration Production industrielle - travaux et chantier Ressources humaines Direction d'entreprise Communication, création Santé, social, culture 0 50 000 Offres 2012 100 000 Offres 2011 150 000 175 000 Offres 2010 Source : Apec 2013. APEC – Les candidatures sur offre, édition 2013 5
  6. 6. – En 2012, la proportion d’offres peu attractives a baissé, celle des offres générant beaucoup de candidatures a augmenté – – Figure 4 – Répartition du nombre de candidatures reçue par offre selon les trimestres 2% 5% 100 2% 2% 6% 8% 7% 16 % 17 % 17 % 59 % 53 % 55 % 56 % 20 % 23 % 18 % 17 % 1er T 2012 2e T 2012 3e T 2012 4e T 2012 14 % 200 candidatures et plus Entre 100 et 199 candidatures Entre 50 et 99 candidatures 3% Entre 10 et 49 candidatures Moins de 10 candidatures Source : Apec 2013. En 2012, la proportion des offres générant moins de 10 candidatures est passée de 20 % au 1er trimestre 2012 à 17 % au 4e trimestre 2012. Parallèlement, la proportion d’offres générant plus de 100 candidatures a augmenté, passant de 7 % début 2012 à 10 % fin 2012. Cette évolution est en cohérence avec le fait que les offres attirent proportionnellement plus de candidatures au 4e trimestre 2012 qu’au 1er trimestre 2012 (figure 4). Si 17 % des offres d’emploi cadre confiées à l’Apec au 4e trimestre 2012 ont donné lieu à moins de 10 candidatures, dans certaines fonctions, cette proportion est plus importante. C’est le cas en particulier de la fonction santé-social-culture. Dans cette fonction qui draine traditionnellement un volume d’offres très marginal (5 427 sur l’ensemble de l’année 2012), 29 % des offres ont débouché sur moins de 10 candidatures. Ces offres concernent essentiellement des postes dans le domaine médial (médecin, pharmacien…). Inversement, alors que 3 % des offres globales confiées à l’Apec au 4e trimestre 2012 ont suscité plus de 200 candidatures, dans la fonction ressources humaines, cette proportion est nettement plus élevée puisqu’elle atteint 9 % (figure 5). l – Figure 5 – Attractivité des offres par fonction en 2012 Commercial, marketing 1 3 % 51% 19% 11% 6% Communication, création 6% 29% 24% 26% 15% Direction d’entreprise 5% 41% 31% 15% 8% 22% Etudes, recherche et développement 60% 1 1 % 5% 2 % Gestion, finance, administration 1 3 % 50% 24% 9% 4% Informatique 59% 15% 3% 1% 22% Production industrielle - travaux et chantier 70% 7% 4% 1% 18% Ressources humaines 1 1 % 9% 41% 22% 17% Santé, social, culture 29% 52% 1 4 % 5% 0 % Services techniques 15% 55% 19% 8% 3% 17% 56% 1 7 % 7% 3% Total 200 candidatures et plus Entre 100 et 199 candidatures Entre 50 et 99 candidatures Entre 10 et 49 candidatures Moins de 10 candidatures Source : Apec 2013. 6 APEC – Les candidatures sur offre, édition 2013
  7. 7. – L’informatique figure au premier rang en volume des fonctions générant peu de candidatures – Plus des deux tiers des offres qui ont attiré moins de 10 candidatures émanent de trois fonctions : informatique, études-RD et commercial-marketing. Au 4e trimestre 2012, elles représentent respectivement 34 %, 20 % et 17 % des offres ayant attiré le moins de candidats (figure 6). On note une surreprésentation des offres de la fonction informatique, 34 % de ces offres contre 26 % de l’ensemble des offres, et dans une moindre mesure, de celles de la fonction études-RD (20  contre % 16 % de l’ensemble). Dans l’informatique, les candidats potentiels mobilisent généralement leurs réseaux de relations personnelles et professionnelles pour s’informer des opportunités d’emploi et sont aussi beaucoup convoités via les CVthèques qui jouent un grand rôle pour ce qui concerne leur recrutement. Pour justifier la faible attractivité des offres qu’ils émettent, les recruteurs évoquent aussi certaines spécificités dans cette fonction du métier et des décalages entre la formation reçue et la réalité du métier proposé par l’entreprise. Ils évoquent ce qui peut être perçu comme des contraintes côté candidat (les mobilités géographiques, les déplacements chez le client…). Le déséquilibre entre l’offre et la – Figure 6 – Répartition par fonction des offres attirant moins de 10 candidatures au 4e trimestre 2012 Informatique Etudes, recherche et développement Commercial, marketing Services techniques Production industrielle - travaux et chantier Gestion, finance, administration Santé, social, culture Ressources humaines Communication, création Direction d'entreprise 34 % 20 % 17 % 9% 8% 7% 2% 2% 0,5 % 0,5 % Source : Apec 2013. demande est également mentionné comme une source de difficulté en matière de recrutement côté entreprises, tout comme l’exigence des candidats. Fortement sollicités quand bien même ils sont déjà en poste, les informaticiens peuvent en effet se montrer sélectifs sur le choix des offres pouvant retenir leur attention : salaire, nature du contrat… (illustration 1). – Illustration 1 – Extrait d’offre en informatique ayant attiré moins de 10 candidatures – Intitulé du poste : Développeur intégrateur H/F Lieu de travail : Paris Salaire : 35/42 k€ selon profil Nous recrutons pour une web agency, grand groupe de marketing et de communication online (+ de 80 personnes) un développeur intégrateur. Cette agence web accompagne les marques, les startups, les projets innovants et/ou artistiques sur leur développement grâce à une approche globale (de la structuration d’un message… jusqu’à son expression graphique et technique si besoin). Notre client s’appuie sur un réseau d’experts : designers, graphistes, ergonomes, architectes, photographes, réalisateurs, concepteurs, informaticiens, musiciens… Profil recherché : LAMP, Symphony/Zend, Word press (très bonnes connaissances), HTML5/CSS3, Intérêt et connaissances sur les API (Facebook/Google Maps/Instagram), Phone Gap serait un réel plus. Niveau d’étude : Bac +2 à Bac + 5. Expérience : 2 ans minimum d’expérience. Vos atouts : La passion du web, ouvert d’esprit, dynamique, autonome, pro actif, un esprit rock’n roll. APEC – Les candidatures sur offre, édition 2013 7
  8. 8. Pour autant, il convient de relativiser ces discours ou cette impression de tension perçue. La tension est en fait plus artificielle qu’il n’y paraît : les recruteurs sont en effet nombreux à rechercher, dans le cas d’appels d’offres surtout, les mêmes profils pour un volume d’opportunités moindre. – « Disons que les candidats sont très exigeants pour des postes standards. » – « Ingénieur développeur : ce sont des profils très difficiles à trouver. » – « C’est le critère du déplacement hors de l’entreprise qui rebute les candidats. » – « Le fait que l’informatique que l’on propose est l’informatique industrielle : les candidats préfèrent faire de l’informatique de nouvelles technologies. » – « Lorsque l’on propose des niveaux cadres et que l’on demande de faire de l’exécution, de faire de la programmation, les candidats sont très surpris : il y a un écart entre ce qui est proposé en école où on leur dit qu’ils seront des chefs et le travail sur le terrain. » – « On n’a pas trouvé de candidat. Ce sont des profils très demandés dans le multimédia et il y a trop peu de gens qui sont formés sur ce secteur. » – « Inadéquation entre les salaires souhaités et les prix sur le marché. » – « Il y a peu de personne connaissant ce langage d’application Ruby. » – « On n’a pas trouvé de profils et c’est lié à la localisation (Marignane, Bouches-du-Rhône) et cela venait aussi du fait que cela soit un CDD. » Au deuxième rang des fonctions les moins attractives en volume figurent les métiers en étudesRD, avec 20 % des offres du 4e trimestre 2012 ayant généré moins de dix candidatures. L’expérience est le principal frein à l’attractivité des offres évoqué par les recruteurs, surtout lorsque ceux-ci tentent d’approcher une cible de candidats expérimentés, ayant en plus des compétences sectorielles fortes. En particulier, la pénurie de candidatures est ressentie pour les métiers d’ingénieur (illustration 2). – « J’ai plus de jeunes diplômés qui postulent mais je cherche 7 ans d’expérience et ce n’est pas facile à trouver dans le secteur du pétrole. » – « C’est difficile de trouver des personnes qui ont 2 ans d’expérience et qui sont sur le marché, on a beaucoup de jeunes diplômés. » 17 % des offres d’emploi ayant attiré moins de dix candidatures au 4e trimestre 2012 sont liées à la fonction commercial-marketing. Au-delà des problèmes de localisation géographique soulevés par les recruteurs, l’absence de candidatures est expliquée dans certains cas, par le niveau d’expertise – Illustration 2 – Extrait d’offre en études-RD ayant attiré moins de 10 candidatures – Intitulé du poste : Ingénieur planification H/F Lieu de travail : Châtillon Salaire affiché dans l’offre : 35/42 k€€ Groupe français d’ingénierie et de consulting technique en électronique, informatique, mécanique, process et production recrute dans le cadre d’un projet. Poste et missions : Dans le cadre du projet chez un de nos clients dans le domaine du transport, vous élaborez et mettez à jour le planning des objectifs. Vous constituez les documents de reporting, vous identifiez les dérives et les risques délais. Vous intervenez en tant que support technique aux équipes, vous assurez le reporting auprès des intervenants et vous participez aux réunions de coordination afin d’élaborer le plan de charge. Profil : De formation Bac + 5, ingénieur généraliste ou équivalent, vous justifiez d’une expérience de 5 ans minimum dans la planification projet idéalement dans le domaine du transport. Vous maîtrisez l’outil de planification MSproject. Pour ce poste des déplacements occasionnels à l’étranger seront à prévoir. L’anglais est indispensable. 8 APEC – Les candidatures sur offre, édition 2013
  9. 9. requis : des postes très précis, sur des branches particulières comme les métiers dits de bouche, ou des métiers nécessitant une expérience pointue et parfois transverse (illustration 3). Des problèmes d’attractivité liés au niveau de rémunération proposé sont également pointés du doigt par certains recruteurs, notamment des intermédiaires. – « En ce qui concerne le recrutement en général et quel que soit le niveau cadre ou pas, la localisation géographique en général est le point noir numéro un. » – « Le profil trop difficile à trouver : mouton à cinq pattes : secteur activité très précis et technique. » – « La définition du poste est très restrictive d’où la difficulté à recruter. » – « Les annonces étaient pour la même entreprise qui sous-paye ses collaborateurs. » – « Il faudrait former plus de chef poissonniers. Des gens se présentent pour la poissonnerie et ne connaissent pas ou peu. Ils ont travaillé quelque temps dans un rayon poissonnerie mais ce n’est pas suffisant. » Trois offres d’emploi sur dix ayant suscité moins de dix candidatures sont rattachées aux autres fonctions : services techniques (9 %), production industrielle-travaux et chantier (8 %), gestion-finance- – Illustration 3- Extrait d’offre en commercialmarketing ayant attiré moins de 10 candidatures – Intitulé du poste : Chef Boucher H/F Lieu de travail : Six Fours (Provence-Alpes-Côte d’Azur) Salaire affiché dans l’offre : 22 k€ Nous recherchons pour notre client, grande distribution sur Six Fours, un chef boucher H/F. Vos missions seront : manager 4 personnes, réceptionner les carcasses, les pièces de viande et contrôler les produits, découper les carcasses, les pièces de viande et les préparer, répartir les morceaux selon leur classification, détailler, trancher, ou hacher des pièces de viande, conditionner des pièces de viandes, des spécialités bouchères et les disposer en vitrine. Profil : Expérience de 5 ans minimum en Boucherie. Personne autonome et prenant des initiatives. Du lundi au samedi, possibilité de travailler le dimanche matin. administration (7  %), ressources humaines et santé-social-culture (2 % chacun), communicationcréation et direction d’entreprise (moins de 1 % chacun). Enfin, notons le cas de quelques offres d’emploi de cadre n’ayant généré aucune candidature au cours du 4e trimestre 2012. l – Parmi les fonctions les plus attractives en volume, les métiers liés à la fonction commercial-marketing sont les plus représentés – La fonction commercial-marketing se distingue parmi l’ensemble des offres qui ont attiré plus de 200 candidatures. Au 4e trimestre 2012, elle représentait 41 % des offres qui ont attiré le plus de candidats, contre 26 % de l’ensemble des offres diffusées par l’Apec en 2012. Loin derrière, mais tout de même en deuxième position, se trouve la fonction gestion-finance-administration (13 %). À elles deux, les offres publiées dans ces fonctions représentent plus de la moitié des offres attirant plus de 200 candidatures (figure 7). – Figure 7 – Répartition des offres attirant plus de 200 candidatures au 4e trimestre 2012 Commercial, marketing Gestion, finance, administration Informatique Services techniques Ressources humaines Etudes, recherche et développement Communication, création Direction d'entreprise Production industrielle - travaux et chantier Santé, social, culture 41 % 13 % 10 % 9% 9% 7% 5% 3% 3% 0% Source : Apec 2013. APEC – Les candidatures sur offre, édition 2013 9
  10. 10. – Illustration 4 – Extrait d’offre ayant attiré plus de 200 candidatures dans la fonction commercial-marketing – Intitulé du poste : Directeur commercial France Lieu : Paris centre avec de très fréquents déplacements en province (60 % du temps) Salaire affiché dans l’offre : selon expérience Société pionnière sur le circuit instituts de beauté. Nous recherchons un directeur commercial France pour contribuer à ce développement. Rattaché à la direction générale internationale, vous êtes responsable du CA France. Votre mission est de développer l’activité et la rentabilité sur la France via le doublement de la distribution actuelle et la montée en puissance de l’équipe commerciale. Vous managez une équipe de 6 commerciaux terrain et 1 démonstratrice grands magasins (mi-temps). Profil : H/F, diplômé d’une école de commerce ou équivalent, vous possédez impérativement une expérience solide de plusieurs années dans le développement et l’animation commerciale acquise dans des marques d’institut ou sur des réseaux similaires (coiffure…) en tant que chef des ventes ou directeur commercial. Les qualités demandées pour ce poste sont : capacité à manager et développer les compétences d’une équipe énergie et efficacité en prospection, qualités d’analyse, sens de la négociation, capacités de gestion, autonomie, très bon relationnel. Connaissances requises : marché des cosmétiques, professionnel et retail, maîtrise d’Excel, Powerpoint, Word. – Illustration 5 – Extrait d’offre ayant attiré plus de 200 candidatures dans la fonction gestion-finance-administration – Intitulé du poste : Juriste en droit social et droit du travail Lieu : Boulogne Salaire affiché dans l’offre : 36 k€ La société X fait partie des leaders de l’aide à domicile pour les personnes âgées et handicapées. Nos agences, composées de chargés de clientèle et recrutement, ont pour mission de renseigner les familles, d’identifier les besoins des personnes âgées et handicapées afin de diagnostiquer les meilleures solutions pour les accompagner dans leur quotidien, de procéder au recrutement, à la formation et à l’encadrement des auxiliaires de vie qui accompagnent nos clients. Dans le cadre d’un renforcement de notre équipe juridique et paie, nous recherchons un juriste en droit social et droit du travail H/F. En tant que juriste, vos missions sont les suivantes : 1) Support juridique de nos agences, en équipe avec une autre personne – 2) Gestion des relations sociales – 3) Administration du personnel, en équipe avec deux autres personnes. Profil : Titulaire d’une formation supérieure en RH, vous disposez d’au moins 4 ans d’expérience professionnelle sur un poste similaire. Vous avez de solides connaissances en droit social et droit du travail. Excellent communicant, vous aimez travailler en équipe et êtes respectueux des procédures. Vous souhaitez entrer dans une société disposant des moyens humains et financiers permettant d’offrir un service de grande qualité. Votre disponibilité, votre rigueur, votre polyvalence, ainsi que votre capacité d’adaptation vous permettront de réussir dans ce poste : notre entreprise double en taille chaque année depuis sa création en 2003. 10 APEC – Les candidatures sur offre, édition 2013
  11. 11. Les offres suscitant un afflux de candidatures dans les fonctions commercial-marketing s’adressent généralement davantage aux cadres confirmés qu’aux jeunes diplômés. Elles concernent des postes à responsabilité et/ou des postes ayant une dimension internationale forte : chef de produit Europe, directeur commercial France, consultant international… (illustration 4). La fonction gestion-finance-administration est également concernée, mais dans une moindre mesure, avec, par exemple, des postes à responsabilité destinés à des cadres confirmés et des postes de juristes qui suscitent le plus souvent un arrivage de candidatures massif (illustration 5). l – Sentiment de tension et faible nombre de candidatures sont liés – De manière générale cependant, c’est face à une pénurie de candidatures que les recruteurs expriment le plus un sentiment de tension dans leurs pratiques de recrutements. Moins une offre attire, plus les recruteurs témoignent de difficultés à trouver les profils adéquats, et réciproquement. Cette tendance est illustrée ici à travers l’analyse du nombre d’offres reçues pour le 4 e trimestre 2012 (figure 8). Seules 20 % des offres ayant abouti à la réception de moins de 10 candidatures sont liées à des recrutements décrits comme faciles par les recruteurs, contre 56 % pour les offres ayant généré plus de 200 candidatures. Pour autant, il ne faut pas oublier de signaler que l’afflux massif de candidatures peut aussi représenter une difficulté aux yeux des recruteurs. 45 % des recruteurs ayant reçu un nombre important de candidatures indiquent en effet que la procédure de recrutement a été difficile. Lors du processus de recrutement, recevoir beaucoup de candidatures allonge généralement la sélection et la complexifie. – « C’est un peu long. Il y a beaucoup de candidats, beaucoup de gens à appeler. » – « Nous avons reçu beaucoup de candidatures correspondant à l’offre et avons passé beaucoup de temps à les trier. » – Figure 8 – Diriez-vous que vous avez trouvé des candidats adaptés au poste… (Offres du 4e trimestre 2012) Moins de 10 candidatures 1% 19% Entre 10 et 49 candidatures 2 % 46% 30% Entre 50 et 99 candidatures 5 % Entre 100 et 199 candidatures 9% 50% 39% 0% 17% 1% 42% 13% 1% 52% 29% Plus de 200 candidatures 16% 34% 10% 0% 40% 34% 10% 0% Plutôt facilement Très facilement Plutôt difficilement Très difficilement Ne sait pas Source : Apec 2013. À noter aussi que les difficultés ressenties par les recruteurs ne sont pas forcément liées au manque ou au surplus de candidatures. Le décalage entre les profils recherchés par les entreprises et les candidatures reçues (en termes de compétences, de formation, de personnalité…) peut également susciter un sentiment de difficulté lors du choix d’un candidat. l APEC – Les candidatures sur offre, édition 2013 11
  12. 12. – Méthodologie – L’étude « De l’offre au recrutement, édition 2013 » analyse les quatre vagues de l’enquête de suivi des offres et de tension relatives aux offres confiées à l’Apec au cours de l’année 2012. Chaque trimestre, sont interrogés des entreprises et cabinets de recrutement ayant confié une offre à l’Apec lors d’un trimestre de référence. L’interrogation a lieu avec un trimestre de décalage soit 3 à 6 mois après la parution de l’offre : 1 536 entreprises et cabinets de recrutement ont été interrogés en juillet 2012 sur une offre du 1er trimestre 2012, 1 545 en octobre 2012 sur une offre du 2e trimestre 2012, 1 537 en janvier 2013 sur une offre du 3e trimestre 2012 et 2 410 en avril 2013 sur une offre du 4e trimestre 2012. Les résultats sont redressés de façon à être représentatifs des offres du trimestre de référence. Pour tenir compte des spécificités de recrutement des entreprises des services du numérique (ex SSII), elles font l’objet d’une interrogation spécifique qui conduit à produire de résultats concernant le recrutement hors ESN. Les données concernant les candidatures, la tension et les profils les intègrent. Ce volet concerne les candidatures, deux autres volets sont publiés : « Recrutement et tension » et « Profils recherchés et profils recrutés ». Toutes les études de l’Apec sont disponibles gratuitement sur le site www.cadres.apec.fr  rubrique Marché de l’emploi ISBN 978-2-7336-0715-2 Octobre 2013 Cette étude a été réalisée par le département études et recherche de l’Apec. Pilotage de l’étude : Laurence Bonnevaux Analyse et rédaction : Caroline Legrand, France Lhermitte, Chloé Long Direction de l’étude : Raymond Pronier Direction du département : Pierre Lamblin Association pour l’emploi des cadres 51 boulevard brune – 75689 Paris cedex 14 © Apec, 2013 Centre de relations clients 0810 805 805* du lundi au vendredi de 9h à 19h Cet ouvrage a été créé à l’initiative de l’Apec, Association pour l’emploi des Cadres, régie par la loi du 1er juillet 1901 et publié sous sa direction et en son nom. Il s’agit d’une œuvre collective, l’Apec en a la qualité d’auteur. *prix d’un appel local L’Apec a été créée en 1966 et est administrée par les partenaires sociaux (MEDEF, CGPME, UPA, CFDT Cadres, CFE-CGC, FO-Cadres, UGICA-CFTC, UGICT-CGT). www.apec.fr EDOBSA0127-10.13 Toute reproduction totale ou partielle par quelque procédé que ce soit, sans l’autorisation expresse et conjointe de l’Apec, est strictement interdite et constituerait une contrefaçon (article L122-4 et L335-2 du code de la Propriété intellectuelle).

×