Synthèse des résultats
Digital literacy amongst senior executive             Etude : « The Future Role of the CIO : Digital literacy amongst     ...
Digital literacy amongst senior executive                39% des DSI mondiaux considèrent que leur Comité de direction n’a...
Digital literacy amongst senior executive                55% des DSI ne sont jamais impliqués dans les prises de décision ...
Digital literacy amongst senior executive             Autres enseignements             Profil de l’échantillon :          ...
Digital literacy amongst senior executive             Les principaux vecteurs d’évolution du département informatique     ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Etude CA Technologies - DSI et directions générales - 26 oct

2 365 vues

Publié le

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 365
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 708
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Etude CA Technologies - DSI et directions générales - 26 oct

  1. 1. Synthèse des résultats
  2. 2. Digital literacy amongst senior executive Etude : « The Future Role of the CIO : Digital literacy amongst senior executive », réalisée en 2012 par le cabinet d’analystes Vanson Bourne pour le compte de CA Technologies Public ciblé : 685 DSI de grandes entreprises nationales et internationales. Secteurs : télécommunications, distribution, finances, industrie, … Pays : Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie, Espagne, Benelux, Autriche/Suisse, Israël, Scandinavie, Australie, Chine, Hong-Kong, Inde, Malaisie, Singapour, Corée, Taiwan, Thaïlande et Canada (30 DSI par pays). Plus 100 interviews aux Etats-Unis et 30 au Portugal. Principales conclusions de l’enquête Les Comités de direction doivent, en urgence, prendre conscience de la valeur réelle offerte par les technologies numériques, au risque de fragiliser le développement de leur organisation. Les résultats révèlent un manque de sensibilisation criant des Comités de directions des entreprises vis-à-vis des enjeux et de la valeur du numérique : selon 90% des DSI français (et 80% des DSI mondiaux), cette méconnaissance des hauts dirigeants peut freiner considérablement et mettre en danger la croissance et la compétitivité de leurs entreprises. En résumé, si les entreprises n’investissent pas dès maintenant dans le numérique, elles courent le risque de rater le train de la croissance. 2| Page
  3. 3. Digital literacy amongst senior executive 39% des DSI mondiaux considèrent que leur Comité de direction n’appréhende pas la valeur apportée aujourd’hui par les technologies numériques (37% en Europe de l’ouest, 38% en Asie-Pacifique et 47% en Amérique du Nord), bien qu’il les consulte dans 68% des cas sur les opportunités de développement offertes par les nouvelles technologies. 31% des DSI considèrent que leur Comité de direction ne comprend pas l’impact potentiel que peuvent avoir les technologies numériques sur la croissance et la compétitivité de l’entreprise (28% en Europe de l’ouest, 36% en Asie-Pacifique et 30% en Amérique du Nord). Pour seulement 20% des DSI, le Comité de direction est parfaitement sensibilisé aux possibilités offertes par les technologies numériques et à leur impact (21% en Europe de l’ouest, 33% en Asie-Pacifique et 18% en Amérique du Nord). 30% des DSI considèrent que leur Comité de direction ne voit en l’IT qu’un poste de dépense obligatoire (35% en Europe de l’ouest, 26% en Asie-Pacifique et 23% en Amérique du Nord) plutôt qu’un moyen pour développer leurs activités, améliorer les processus et accroître l’agilité et la compétitivité. 37% des DSI pensent que leurs dirigeants considèrent que leur entreprise n’utilise pas suffisamment l’IT pour développer leurs activités. 3| Page
  4. 4. Digital literacy amongst senior executive 55% des DSI ne sont jamais impliqués dans les prises de décision stratégiques (51% en Europe, 58% en Asie-Pacifique et en Amérique), alors qu’ils sont 60% à considérer avoir les compétences nécessaires. En Allemagne, 57% des DSI sont impliqués dans les prises de décision stratégiques alors qu’ils ne sont que 30% en France. Avec plus de 60%, la Norvège et Israël affichent les meilleurs taux de l’enquête. Avec seulement 30%, la France apparait en queue de peloton, au même titre que la Chine et le Portugal (27%). Les DSI craignent que ce manque de sensibilisation ne soit à l’origine d’une réactivité trop faible face aux évolutions constantes du marché, de l’incapacité de l’entreprise à tirer le meilleur parti d’opportunités commerciales et d’investissement, d’un manque de compétitivité et de délais trop lents de mise sur le marché. Les Comités de direction doivent prendre conscience de la valeur des technologies émergentes pour accroître la compétitivité de leur entreprise, mais également comprendre comment les implémenter et les intégrer au reste du système d’information. En allant dans ce sens, il est primordial d’impliquer les DSI dans les discussions stratégiques du Comité de direction, car ils sont les mieux positionnés pour définir les axes de développement numérique, source de croissance future, et pour démontrer comment une stratégie ou un projet numérique peut créer de la valeur. Les DSI doivent de leur côté améliorer leur manière de communiquer autour de la valeur apportée par l’IT. 4| Page
  5. 5. Digital literacy amongst senior executive Autres enseignements Profil de l’échantillon : 60% des DSI occupent leur poste depuis 1 à 5 ans, 20% depuis 5 à 10 ans. 41% ont auparavant occupé un poste de Responsable informatique et 39% de développeur. 69% ont toujours travaillé dans l’informatique. 41% ont entre 40 et 49 ans, 32% entre 30 et 39 ans. 75% sont des hommes. Place des DSI dans l’entreprise Au niveau global, seulement 36% des DSI reportent directement au CEO (23% en France, contre 50% en Israël et Norvège et 43% en Espagne et au Canada, et 35% aux Etats-Unis). Pourquoi les DSI deviennent relativement peu souvent CEO ? Pour 58% des personnes interrogées globalement, le rôle de DSI est considéré dans l’entreprise comme un rôle technique. Pour 53% cette fonction est considérée comme une fonction de support plutôt que purement business. En France, 50% des DSI considèrent disposer des compétences nécessaires, mais que d’autres rôles s’appuient sur une expérience plus étendue. Il n’est pas surprenant que les 72% DSI du monde entier considèrent devoir développer de nouvelles compétences pour rester efficaces dans le futur (mais seulement 50% en France) : conformité, gouvernance, achats, risques, juridique. Si 55% des DSI pensent sur une échelle globale que leur position est une passerelle pour accéder à d’autres fonctions dans l’entreprise (dont la position de CEO pour 44% des personnes interrogées), ils ne sont que 23% en France à le penser (77% considérant qu’ils ne peuvent espérer mieux). 5| Page
  6. 6. Digital literacy amongst senior executive Les principaux vecteurs d’évolution du département informatique La croissance rapide des volumes de données (53%), les exigences accrues de l’entreprise en termes d’innovation (46%), la concurrence de plus en plus forte (43%) et le Cloud Computing (39%). En France, 21% des DSI interrogés considèrent les réductions budgétaires comme le principal vecteur d’évolution. Cloud Computing 53% des DSI ne prévoient pas d’allouer aujourd’hui du budget à des projets de Cloud Computing (70% en France), mais pensent que ceci sera nécessaire dans les 24 prochains mois (59% à l’échelle globale et 40% en France). Le Cloud devrait pour la majorité des DSI interrogés provoquer d’importantes évolutions dans l’organisation même du département informatique (36% globalement et 70% en France) : formation, nouveaux rôles, mise à niveau de l’infrastructure. Enfin, seulement 15% des directions métiers des entreprises dont sont issus les DSI interrogés ont mis en place aujourd’hui des services de Cloud (3% en France). L’émergence du Cloud a un impact fort sur le poste de DSI pour 62% des personnes interrogées (43% en France). Il leur permet notamment de consacrer plus de temps aux aspects stratégiques et à l’innovation (pour 53% des DSI à l’échelle globale et pour 33% des DSI français). Le Cloud permettant de s’attacher aux aspects métiers plutôt qu’aux aspects techniques, il représente pour 54% des DSI à l’échelle globale une opportunité d’acquérir les compétences pour devenir CEO (37% en France). A propos de CA Technologies CA Technologies (NASDAQ: CA) fournit des solutions de gestion des systèmes d’information qui aident ses clients à gérer et sécuriser leurs environnements IT complexes pour supporter leurs services métier agiles. Les organisations s’appuient sur les logiciels et les solutions SaaS de CA Technologies pour accélérer l’innovation, transformer leur infrastructure et sécuriser les données et les identités, du cœur des data centers au Cloud. Pour plus d’informations, consultez le site web : www.ca.com/fr. Contacts Presse : Salima Aït Meziane | Sophie Noel Patrice Taurel RUMEUR PUBLIQUE CA Technologies, France Tél. : +33 1 55 74 52 23 / 52 13 Tél. : +33 1 49 02 52 60 CA-PR@rumeurpublique.fr patrice.taurel@ca.com 6| Page

×