PREMIERE                                                                                                                  ...
INSEE                                                                                                                     ...
INSEE                                                                                                                     ...
INSEE                                                                                                                     ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Etude insee-responsabilité-sociétale-entreprises

1 687 vues

Publié le

Etude Insee sur la responsabilité sociétale des entreprises - novembre 2012

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 687
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
734
Actions
Partages
0
Téléchargements
44
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Etude insee-responsabilité-sociétale-entreprises

  1. 1. PREMIERE INSEE N° 1421 - NOVEMBRE 2012 La responsabilité sociétale des entreprises : une démarche déjà répandue Émilie Ernst, division Enquêtes thématiques et études tranversales, Insee, Yolan Honoré-Rougé, EnsaeE n France, plus de la moitié des elles ont aussi le sentiment de mener des sociétés de 50 salariés ou plus actions dans cette perspective. déclarent simpliquer dans la Les sociétés qui nont jamais entendu parler de la RSE (36 %) et celles qui, bien quinformées,responsabilité sociétale des entreprises estiment ne pas mener dactions en ce sens(RSE), contribution des entreprises aux (12 %), ont des comportements similaires, quienjeux du développement durable. Cet illustrent de fait leur non-implication. Ceci nem-engagement est dautant plus fréquent pêche pas quelles mettent parfois en œuvreque la taille des sociétés est importante. Il certaines actions relevant de la RSE.est plus présent dans les secteurs delénergie et de lenvironnement que dans Un concept moins connu dansle commerce. Les sociétés impliquées le commerce que dans lénergiedans la RSE ont, de fait, des pratiques et lenvironnementdifférenciées. En particulier, elles sontplus attentives aux enjeux de développe- Les sociétés sont plus souvent impliquées en matière de RSE lorsquelles sont de taille plusment durable dans leur politique dachats importante. Ainsi, 84 % des unités employantou au respect de la biodiversité. Dautres 500 salariés ou plus ont le sentiment de mener desactions sont plus largement mises en actions en ce sens, alors quelles ne sont que 47 %œuvre, y compris au sein des sociétés qui parmi les unités de 50 à 249 salariés (graphique 2).ne connaissent pas la notion de RSE. Le moindre engagement de ces dernières va deElles relèvent davantage du volet social, pair avec une moindre information : 40 % dentre elles nont pas entendu parler de la RSE contre 9 %même si une des actions les plus courantes des unités de 500 salariés ou plus.est la prévention ou le recyclage des Même à taille comparable, le commerce et lin-déchets. dustrie manufacturière hors agroalimentaire sont les secteurs les moins impliqués en matière de RSE : la notion même y est souvent inconnue et64 % des sociétés de 50 salariés ou plus ont très peu de sociétés engagent des actions.entendu parler de la responsabilité sociétale À lopposé, limplication est forte dans lesdes entreprises (RSE, définitions), contribution secteurs de lénergie et de lenvironnementdes entreprises aux enjeux du développement (encadré 1) et dans lindustrie agroalimentaire,durable (graphique 1). 52 % sont plus particu- domaines où les questions de développementlièrement impliquées dans cette démarche : durable en général et denvironnement ennon seulement elles en ont entendu parlé, mais particulier sont logiquement très présentes. Les trois domaines de la responsabilité sociétale des entreprises Sociétal Social relations avec les clients, lutte contre les discriminations, les fournisseurs, conditions de travail, la société civile gestion des emplois Environnemental lutte contre le changement climatique, gestion économe des ressources, biodiversité
  2. 2. INSEE PREMIERE La démarche RSE modifie et les autres sont en général marquées notamment dans les domaines social et les pratiques des sociétés (tableau). Déjà, lorsquil sagit dactions sociétal (relations de lentreprise avec relativement répandues, le différentiel de ses partenaires). Mais, pour certainesLes différences de comportement entre participation entre les deux populations mesures, lécart se creuse : la proportionles sociétés qui simpliquent dans la RSE peut atteindre 20 à 30 points : cest le cas des sociétés qui déclarent les mettre en œuvre peut être deux à trois fois plus‚ La RSE1 par taille et secteur dactivité importante ; cest assez souvent le cas Ensemble dans le domaine environnemental et parfois dans le domaine sociétal. 500 salariés ou plus Certaines actions devenues banales au De 250 à 499 salariés cours des années sont aujourdhui mises De 50 à 249 salariés en place par une majorité de sociétés de 50 salariés ou plus, que ces dernières Énergie et environnement connaissent ou non la notion de RSE. 2 Services rendus principalement aux ménages Cest le cas, par exemple, de la prévention Transports et entreposage ou du recyclage des déchets : 83 % des Industrie agroalimentaire sociétés impliquées dans la RSE et 62 % 3 Services rendus principalement aux entreprises des autres sociétés la mettent en œuvre. Information et communication Les campagnes dinformation relatives à Construction la réduction, la réutilisation et le recyclage Autres industries des déchets (les 3R) ont porté leurs fruits.Commerce ; réparation dautomobiles et de motocycles 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 Sociétés connaissant la RSE et menant des actions en % Le pilier social : une large Sociétés connaissant la RSE mais ne menant pas dactions Sociétés ne connaissant pas la RSE diffusion des pratiques de RSE1. RSE : responsabilité sociétale des entreprises. 2. Les services rendus principalement aux ménages regroupent lesactivités de lhébergement et de la restauration (section I de la NAF rév. 2), les activités immobilières (section L), les réparations Le social est le domaine qui concentre ledordinateurs et de biens personnels et domestiques (division 95) et les autres services personnels (division 96). plus les initiatives des entreprises en3. Les services rendus principalement aux entreprises regroupent les activités spécialisées, scientifiques et techniques matière de RSE. Ce constat sexplique(section M de la NAF rév. 2) et les activités de services administratifs et de soutien (section N).Lecture : 64 % des sociétés de 50 salariés ou plus connaissent la notion de RSE et 52 % dentre elles mènent des actions qui en relèvent. assez « naturellement », à la fois par lanté-Champ : sociétés de 50 salariés ou plus hors sociétés agricoles, financières et dassurance, France. riorité, dans les entreprises, des problémati-Source : Insee, enquête sur les entreprises et le développement durable 2011. ques sociales sur les questions sociétalesPart des sociétés menant des actions de RSE1 selon deux catégories en % Sociétés connaissant la Sociétés ne connaissant pas RSE et pensant mener des la RSE ou ne pensant pas Ensemble actions mener dactions Sociétal Sensibilisation des clients aux impacts de leurs choix sur lenvironnement et le bien-être 51 31 41 Existence de clauses de RSE dans le cahier des charges de certains clients 58 24 42 Demande aux fournisseurs de respecter des clauses de RSE 44 12 29 Modification des achats pour avoir des contrats de plus longue durée avec les fournisseurs 33 17 26 Modification des achats pour valoriser des critères de RSE dans le choix des contrats 35 9 23 Partenariat avec des établissements d’enseignement 49 30 39 Social Mise en œuvre de politiques spécifiques contre les discriminations liées au sexe 54 33 44 liées à lorigine 45 27 36 liées à lâge des seniors 66 42 54 liées à lâge des jeunes 42 26 35 liées au handicap 58 34 47 Mesures préventives pour pallier les risques professionnels 87 71 79 Plan de prévention des risques psychosociaux 58 31 45 Campagne dinformation sur les addictions 41 25 33 Autres mesures pour concilier vies personnelle et professionnelle 23 10 17 Environnemental Management environnemental 61 30 46 Développement décoproduits 43 23 33 Démarche damélioration énergétique ou de réduction des émissions de gaz à effet de serre 60 27 44 Prévention ou recyclage des déchets 83 62 73 Engagement sur la préservation de la biodiversité 19 5 121. RSE : responsabilité sociétale des entreprises.Lecture : parmi les sociétés connaissant la RSE et pensant mener des actions, 19 % simpliquent dans la préservation de la biodiversité.Champ : sociétés de 50 salariés ou plus hors sociétés agricoles, financières et dassurance, France.Source : Insee, enquête sur les entreprises et le développement durable 2011. INSEE PREMIÈRE figure dès sa parution sur www.insee.fr
  3. 3. INSEE PREMIEREou environnementales, par lexistence de et 42 %). Il en est de même pour les handi- prévention des risques psychosociauxnombreux lieux et procédures de concer- caps (58 % et 34 %) ou légalité profession- comme le stress et le harcèlement est plustation sur ces thèmes (comité dentre- nelle homme-femme (54 % et 33 %), discriminant : seul un tiers des sociétés quiprise, comité dhygiène, de sécurité et tandis quen labsence de négociation ne connaissent pas ou ne mènent pasdes conditions de travail…) et par lincita- annuelle obligée, les discriminations dactions de RSE en possèdent un, contretion que suscitent certaines obligations envers les jeunes ou liées à lorigine près du double pour les autres. Et leslégales ou réglementaires. De ce fait, ethnique, sociale et culturelle font moins proportions sont environ trois fois moindresmême les sociétés se déclarant non souvent encore lobjet de politiques spécifi- pour les mesures encore plus ciblées, misimpliquées dans la RSE ne sont pas en ques : ce type daction ne concerne en effet à part les aménagements dhoraires pourdehors du mouvement. quun tiers des sociétés, et passe claire- aider les salariés à mieux concilier viesUn bon exemple en est la lutte contre les ment en dessous de 50 % pour les tenants personnelle et professionnelle.discriminations, objet de nombreux de la RSE. Par ailleurs, la mise en placedébats et textes au cours des dernières dune formation aux discriminations ou Un pilier environnementalannées. 45 % des sociétés ont mis en ladoption de la charte de la diversité (défi- discriminant,place des dispositions pour recueillir et nitions) ne concerne pas même un sixièmetraiter toute réclamation sur ce sujet sauf en matière de déchets des sociétés de 50 salariés ou plus.sensible : 53 % des sociétés impliquées Des caractéristiques similaires existent en Cest dans le domaine environnementaldans la RSE, mais également 36 % des matière de conditions de travail. La généra- que les différences entre sociétésautres. Poussée par une obligation relati- lisation des mesures préventives pour impliquées dans la RSE et les autres sontvement ancienne de négocier (mais pas pallier les risques professionnels (87 % des les plus marquées. Ainsi, en matière denécessairement de conclure), la proportion sociétés impliquées dans la RSE et 71 % management environnemental (défini-de sociétés adoptant effectivement des des autres) sexplique par lobligation faite tions) et de développement décoproduitsmesures pour lutter contre les discrimina- aux unités légales de 50 salariés ou plus de (définitions), lécart est du simple autions est élevée sur le sujet des seniors, dresser un inventaire de ces risques. Cette double entre les sociétés impliquées dansque ces sociétés se sentent impliquées contrainte génère une incitation forte à aller la RSE (respectivement 61 % et 43 %) etdans la RSE ou non (respectivement 66 % au-delà de la loi. En revanche, un plan de les autres (30 % et 23 %). Même écart en matière damélioration de lefficacité éner- gétique ou de réduction des émissions de Encadré 1 gaz à effet de serre (60 % contre 27 %). Les secteurs de lénergie et de lenvironnement à la pointe de la RSE Ces démarches sappuient sur un plan damélioration de lefficacité énergétique Les secteurs de lénergie et de lenvironne- leurs activités (production dénergie, assai- ment (sections D et E de la NAF rév. 2) sont nissement de leau ou dépollution), qui les dans les deux tiers des sociétés qui sy fortement impliqués dans des actions de confrontent quotidiennement aux multiples engagent, et par un suivi dans le temps développement durable, notamment dans défis environnementaux. des émissions de gaz à effet de serre le domaine environnemental. En effet, près Ces secteurs sont aussi en pointe dans le pour 52 % dentre elles. Au total, près de la moitié des sociétés de 50 salariés ou domaine sociétal : quatre sociétés sur cinq de la moitié des sociétés (les deux tiers plus sengagent dans la protection de la des secteurs de lénergie et de lenvironne- dans le secteur des transports et de biodiversité (contre une sur dix pour les ment intègrent des critères de développe- lentreposage) sont impliquées dans une autres secteurs) et les trois quarts dans ment durable dans le choix de leurs démarche defficacité énergétique, bien lamélioration de lefficacité énergétique ou fournisseurs contre moins de la moitié pour quelles ne soient quun peu moins dun la réduction des émissions de gaz à effet de les autres secteurs. Soit elles leur deman- quart à considérer que le principal impact serre (contre un peu plus de quatre sur dix dent de respecter un cahier des charges environnemental de leur activité porte sur pour les autres secteurs) (graphique). dont certaines clauses relèvent de la RSE, Cette focalisation sur les bonnes pratiques soit elles valorisent ces critères dans les le changement climatique. environnementales est la conséquence de choix dappels doffres et de contrats. Ces écarts importants entre les sociétés impliquées et les autres dans le domaine Part des sociétés menant au moins une action de RSE1 environnemental résultent sans doute du en % fait que ce domaine comporte des actions 100 90 Énergie et environnement ciblées, qui ne concernent potentielle- 80 Autres secteurs ment quun nombre limité de sociétés. Il 70 60 en est ainsi de la préservation de la biodi- 50 versité qui concerne particulièrement les 40 30 secteurs de lénergie et de lenvironne- 20 ment (encadré 1) : 19 % des sociétés 10 déclarant mener des actions de RSE sy 0 Protection Efficacité énergétique, Relation Relation Lutte Conditions impliquent contre 5 % des autres. de la biodiversité réduction avec avec contre de travail de leffet de serre les fournisseurs la société civile les discriminations À lopposé, la gestion économe des 1. RSE : responsabilité sociétale des entreprises. ressources concerne 58 % des sociétés Lecture : 88 % des sociétés de lénergie et de lenvironnement mènent au moins une action de lutte contre les discriminations, de 50 salariés ou plus et celle des déchets contre 74 % des sociétés des autres secteurs dactivité. Champ : sociétés de 50 salariés ou plus hors sociétés agricoles, financières et dassurance, France. 73 %. Plus de la moitié des sociétés ne Source : Insee, enquête sur les entreprises et le développement durable 2011. pensant pas mener daction de RSE INSEE PREMIÈRE figure dès sa parution sur www.insee.fr
  4. 4. INSEE PREMIERE lentreprise et non à la définition Encadré 2 économique de la loi de modernisation de léconomie (LME). Cest pourquoi ces résul- Les petites sociétés nettement en retrait, sauf en matière de déchets tats sont présentés sous le vocable de Les sociétés de 10 à 49 salariés sont beau- précises. Sur le plan environnemental, « sociétés » plutôt que celui dentreprise. coup moins impliquées dans la RSE que 56 % des petites sociétés simpliquent Avec un échantillon de lordre de 11 000 unités, limprécision due au sondage celles de taille supérieure (23 % contre dans la gestion économe des ressources est de lordre de 1,6 point sur les pourcenta- 51 %). Par méconnaissance dabord : seule- et dans le recyclage des déchets. Sur le ges relatifs à lensemble des sociétés. On ment un tiers dentre elles déclarent en avoir plan social, une sur six dispose dun plan relèvera par ailleurs quils se rapportent à entendu parler. Par suite, 24 % déclarent de prévention des risques psychosociaux. des réponses déclaratives. Le question- avoir mis en place des politiques de lutte Le degré dimplication de ces petites socié- naire est en effet composé de questions contre les discriminations (contre 74 % des tés dans la RSE dépend très fortement de qualitatives portant sur les trois piliers de la sociétés de taille supérieure), 10 % des linvestissement du dirigeant et de sa moti- RSE : le sociétal, le social et lenvironne- mesures pour lemploi des seniors (contre vation. Pour les sociétés qui ont entendu mental, ainsi que dun volet sur la gouver- 62 %). Lamélioration de lefficacité énergé- parler de la RSE mais qui nont pas le senti- nance, qui ne sadresse quaux unités tique les concerne aussi moins souvent ment davoir mis en place des actions qui en connaissant la RSE. Cette étude porte essentiellement sur les sociétés de 50 sala- (19 % contre 44 %). relèvent, le manque de temps (pour 65 % riés ou plus (encadré 2 pour les unités de Toutefois, leur comportement se des répondants) ou dinformation et dappui moins de 50 salariés). rapproche de celui des sociétés dau public (42 %) sont les principaux freins à une moins 50 salariés sur quelques actions mise en œuvre de la RSE. Définitions soulignent dailleurs limpact négatif de fournisseurs sont loin dêtre toujours leurs déchets sur lenvironnement. Ayant évalués : seule un peu plus de la moitié La responsabilité sociétale des entre- prises (RSE) se définit comme la contribu- depuis longtemps été conduites à assurer des sociétés concernées déclarent faire tion volontaire des entreprises aux enjeux la prise en charge de leurs déchets, la une évaluation. Cela passe autant par du développement durable, aussi bien plupart des sociétés sont par là même lenvoi dun questionnaire que par des dans leurs activités que dans leurs interac- incitées à en rendre la gestion plus contrôles effectués par des tierces tions avec leurs parties prenantes. Elle économe, sans relier demblée cette personnes ou des audits sociaux. concerne trois domaines : environnemen- tal, social et sociétal. Cette dernière action à la notion de RSE. La moitié des sociétés impliquées dans la sphère sintéresse aux relations de lentre- RSE donnent des conseils à leurs clients prise avec ses partenaires, notamment pour les sensibiliser aux impacts que leur commerciaux, vues sous langle du déve- Le pilier sociétal : une focalisation choix de produits a sur lenvironnement et loppement durable. plus marquée sur la clientèle leur bien-être (contre 31 % pour les La charte de la diversité en entreprise a été créée en octobre 2004. En la signant, que sur les fournisseurs autres). Parallèlement, six sur dix dentre les entreprises sengagent à lutter contre elles ont des clients qui leur demandent toute forme de discrimination et à mettre en Laspect sociétal de la RSE concerne la de satisfaire un cahier des charges dont place une démarche en faveur de la diversité. relation de lentreprise avec ses fournis- certaines clauses relèvent de la RSE. Un écoproduit est un produit qui génère seurs et ses clients, mais aussi avec moins dimpacts sur lenvironnement tout au long de son cycle de vie que dautres dautres parties prenantes (définitions) Sources produits dusage similaire et qui conserve de la société civile (administrations, ses performances lors de son utilisation. associations, autres entreprises…). Le management environnemental désigne Les contraintes imposées aux fournis- Les résultats sont issus de lenquête sur les méthodes de gestion dune entité seurs constituent un facteur discrimi- les entreprises et le développement (entreprise, service...) visant à prendre en durable réalisée fin 2011. Portant sur les compte limpact environnemental de ses nant. Alors que 44 % des sociétés qui secteurs des divisions 05 à 96 (hors divi- activités, à évaluer cet impact et à le sinvestissent dans la RSE demandent à sions 64 à 66 et 84 à 94) de la nomenclature réduire. certains de leurs fournisseurs de senga- NAF rév. 2, elle couvre le champ des sociétés Les parties prenantes (stakeholders) sont ger à respecter un cahier des charges et des entrepreneurs individuels, marchands, lensemble des catégories dacteurs avec dont certaines clauses relèvent de la actifs, de 10 salariés ou plus implantés en lesquelles lentreprise est en relation. Elles France (métropole et DOM). Les unités sont internes (salariés, actionnaires) ou RSE, elles ne sont que 12 % parmi les interrogées, qui ont répondu pour elles- externes (clients, fournisseurs, concur- sociétés non impliquées. Pour autant, mêmes, sont les unités légales, terme rents, pouvoirs publics, investisseurs, les engagements en termes de RSE des correspondant à la définition juridique de associations, citoyens). Pour vous abonner aux avis de parution : http://www.insee.fr/abonnements www.insee.fr Pour vous abonner à INSEE PREMIÈRE : Direction Générale : - Par internet : http://www.webcommerce.insee.fr/liste.php?idFamille=16 18, Bd Adolphe-Pinard - Par courrier : retourner ce bulletin à ladresse ci-après ou par fax au (33) 03 22 97 31 73 75675 Paris cedex 14 Directeur de la publication : INSEE/CNGP - B.P. 402 - 80004 Amiens CEDEX 1 Jean-Luc Tavernier Rédacteur en chef :OUI, je souhaite m’abonner à INSEE PREMIÈRE - Tarif 2012 E. Nauze-FichetAbonnement annuel : r 82 € (France) r 103 € (Étranger) Rédacteurs : L. Bellin, J.-B. Champion,Nom ou raison sociale : ________________________ Activité : ____________________________ A. Houlou-Garcia, C. PfisterAdresse : ___________________________________________________________________ Maquette : É. Houël Impression : Jouve______________________________________ Tél : _______________________________ Code Sage IP121421Ci-joint mon règlement en Euros par chèque à l’ordre de l’INSEE : __________________________________€. ISSN 0997 - 3192Date : __________________________________ Signature © INSEE 2012

×