LES CLÉS DE LA CRÉATION DE VALEUR ESSENTIALS                                                                              ...
MAÎTRISER LES BASES DE                                                                                                    ...
MAÎTRISER LES BASES DE                                                                                                    ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

« Maitriser les bases de l’évaluation financière »

736 vues

Publié le

Fiche CrossKnowledge « Maitriser les bases de l’évaluation financière »

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
736
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
319
Actions
Partages
0
Téléchargements
27
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

« Maitriser les bases de l’évaluation financière »

  1. 1. LES CLÉS DE LA CRÉATION DE VALEUR ESSENTIALS MAÎTRISER LES BASES DE L’ÉVALUATION FINANCIÈRE En tant que manager, votre mission fondamentale consiste à créer de la valeur… D’où l’importance pour vous de bien comprendre comment vos actionnaires et créanciers valorisent votre activité et prennent leurs décisions d’investissement et de prêt.Comprendre le principe d’actualisation des flux futurs Les paramètres à prendre en compte Il est normal que les 100 € dont vous ne pourrez disposer que dans un an, aient aujourd’hui une Supposons que vous vouliez acheter un appartement pour valeur moindre. Le même calcul s’applique quel que le louer quelques années, avant de le revendre. On vous soit l’horizon de temps considéré. La valeur actuelle propose un bien à un certain prix. Avant de vous décider (VA) de 100 € disponible l’année i est : à l’acheter, il est logique que vous preniez en compte trois 100 € VA = autres paramètres : (1 + 5%) Cette opération, inverse de la capitalisation, s’appelle l’actualisation. C’est celle que vous allez pratiquer pour le montant des loyers que vous pouvez obtenir ; valoriser votre activité. le taux d’intérêt auquel vous pouvez emprunter ; le prix auquel vous espérez revendre ce bien. De façon générale, pour valoriser un actif, trois paramètres interviennent : les flux financiers futurs que l’actif devrait rapporter ; le coût de la ressource financière ; sa valeur terminale. Mais les flux futurs et la valeur terminale : que valent-ils aujourd’hui ? Le principe d’actualisation Pour valoriser votre activité, vous allez actualiser, au coût de l’argent, les flux qu’elle rapporte ainsi que sa valeur terminale. Imaginez : vous recevez aujourd’hui 100 € que vous placez à 5 % par an. Au bout d’un an, vous disposez de 100 x (1 + 5 %) = 105 €. C’est l’opération de capitalisation : 100 € aujourd’hui valent 105 € l’année d’après, compte tenu du coût de l’argent. À l’inverse, 100 € dans un an valent: 100 ÷ (1 + 5 %) = 95,2 €. Le contenu de cette fiche est la propriété de Crossknowledge. Toute reproduction ou représentation en dehors d’un usage privé est interdite. 1/3
  2. 2. MAÎTRISER LES BASES DE L’ÉVALUATION FINANCIÈREESSENTIALSIdentifier les flux futurs La méthode Ce que vous allez chercher à actualiser, ce sont vos flux Pour évaluer ces flux, les financiers construisent en général futurs de trésorerie disponibles après impôt, c’est-à-dire un tableau de simulation. les flux qui reviennent à vos apporteurs de capitaux et qui motivent leurs décisions concernant votre activité. CA = chiffre d’affaires N+1 N+2 N+3 … N+X Croissance du CA Résultat d’exploitation/CA Taux d’imposition Hypothèses Amortissement/CA Investissements/CA BFR/CA CA (avec valeur N …) Résultat d’exploitation Impôt + Amortissement Calculs résultant des hypothèses - Investissements - Variation BFR = Flux de trésorerie disponible Les hypothèses Soyez réaliste : votre évaluation n’a de sens que si vos hypothèses sur ces variables correspondent aux Dans ce tableau, quatre variables jouent un rôle central : caractéristiques de votre activité et de son marché. Les financiers procèdent d’ailleurs à des analyses de sensibilité la croissance de votre chiffre d’affaires ; pour déterminer l’impact d’une modification de ces variables la rentabilité commerciale (résultat d’exploitation ÷ chiffre et utilisent souvent des fourchettes de valeurs. d’affaires) ; les immobilisations, via l’amortissement et l’investissement (en % du chiffre d’affaires) ; le besoin en fonds de roulement ou BFR (en % du chiffre d’affaires).Identifier le coût de la ressource financière : le CMPC Le coût de la dette Le coût de la dette est explicite et contractuel : il est défini par les prêts bancaires et emprunts obligataires. Pensez Votre entreprise se procure deux types de ressources, néanmoins à tenir compte de la déductibilité fiscale des capitaux propres et dette. Le coût de l’argent pour votre intérêts : activité est donc une moyenne pondérée du coût de ces Coût effectif de la dette = taux d’intérêt X (1 - taux deux ressources (en fonction de leur poids respectif dans le d’imposition) financement de l’entreprise). Cette moyenne, c’est le Coût Moyen Pondéré du Capital, ou CMPC. Le contenu de cette fiche est la propriété de Crossknowledge. Toute reproduction ou représentation en dehors d’un usage privé est interdite. 2/3
  3. 3. MAÎTRISER LES BASES DE L’ÉVALUATION FINANCIÈREESSENTIALS Le coût des capitaux propres Ainsi, le coût des capitaux propres s’appuie sur la rémunération d’un actif sans risque (obligation d’état) et lui Le coût des capitaux propres est implicite et apparemment rajoute une prime de risque. Cette prime est le produit d’une plus diffus : c’est la rentabilité qu’attendent vos actionnaires. quantité de risque (le coefficient  : volatilité comparée de la Ce coût est donné par la formule du MEDAF (modèle rentabilité de l’action considérée et de celle du marché) et d’équilibre des actifs financiers, ou CAPM en anglais, Capital d’un prix du risque (le surcroît de rentabilité d’un portefeuille Asset Pricing Model ) : boursier diversifié par rapport à l’actif sans risque). Coût des capitaux propres = taux sans risque +  x (rentabilité du marché - taux sans risque).Identifier la valeur terminale L’hypothèse de rente constante L’hypothèse de rente croissante Pour un actif à durée de vie déterminée, la valeur Évidemment, l’hypothèse précédente n’est pas très réaliste terminale peut être nulle (matériel informatique obsolète) : une rente constante ne va pas satisfaire votre entreprise ou correspondre au prix de revente attendu à l’issue de la dans la mesure où elle sera progressivement mangée par période d’utilisation. l’inflation. D’où l’hypothèse et l’engagement de votre part de Pour une activité (ou une marque) que l’entreprise développe faire croître votre flux de trésorerie à un taux résiduel g. durablement, il s’agit de dégager un flux financier régulier ∞ ∑ ___________ 5 _________ F(1 1 g) F3 (1 1 g) i pour rémunérer les capitaux investis. Bref, vous pouvez Vterminale 5 (1 1 CMPC) CMPC 2 g i i=0 considérer que votre activité doit générer une rente Ainsi, si vous estimez qu’à long terme, votre activité dégagera perpétuelle et la valeur terminale recherchée n’est autre que un flux croissant à 2 % (avec F = 100) et que votre CMPC est la somme à l’infini de cette rente actualisée. de 12 %, votre valeur terminale sera : Dans l’hypothèse où cette rente F serait constante : 100 x (1 + 2 %) ÷ (12 % - 2 %) = 1020. Bien évidemment ce taux de croissance résiduelle doit être inférieur au taux de croissance à long terme de l’économie, Ainsi, si vous estimez, à partir de votre tableau de simulation d’où des valeurs inférieures à 2 % ou 3 % pour des économies sur vos flux de trésorerie futurs, qu’à long terme, votre activité développées. dégagera un flux constant de 100 et que votre CMPC est de 12 %, votre valeur terminale sera 100 ÷ 12 % = 833 Le contenu de cette fiche est la propriété de Crossknowledge. Toute reproduction ou représentation en dehors d’un usage privé est interdite. 3/3

×