Sondage CSA : l'orientation souhaitée pour la fin du quiquennat

1 425 vues

Publié le

Sondage CSA : l'orientation souhaitée pour la fin du quiquennat

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 425
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
755
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Sondage CSA : l'orientation souhaitée pour la fin du quiquennat

  1. 1. Sondage CSA pour Les Echos, Radio Classique et l’Institut Montaigne Avril 2015 La politique économique souhaitée pour la fin du quinquennat Etude N° 1500383B
  2. 2. Fiche technique 2 Mode de recueil Dates terrains Interrogation Interrogation par téléphone (système CATI) Constitution de l’échantillon Du mardi 31 mars au mercredi 1er avril 2015. Méthode des quotas basée sur les critères de sexe, d’âge et de profession du chef de ménage après stratification par régions et catégories d’agglomérations. Echantillon national représentatif de 998 personnes âgées de 18 ans et plus La politique économique souhaitée pour la fin du quinquennat – Avril 2015
  3. 3. Principaux enseignements 3 La politique économique souhaitée pour la fin du quinquennat – Avril 2015 Alors que le couple exécutif sort affaibli des élections départementales, l’Institut CSA a interrogé les Français sur la politique économique qu’ils souhaiteraient voir mettre en œuvre par François Hollande et Manuel Valls. Il en ressort qu’une large majorité ne semblent pas satisfaits de son orientation actuelle, même si les Français se révèlent divisés sur la direction à prendre. L’orientation actuelle de la politique économique du gouvernement ne semble pas satisfaire la plupart des Français, comme en atteste le fait que seuls 17% d’entre eux estiment que François Hollande et Manuel Valls devraient « la maintenir telle qu’elle l’est actuellement ». Signe révélateur des profonds clivages parcourant aujourd’hui la société française, ce n’est pas pour autant que les Français s’accordent sur la direction à prendre. Deux blocs semblent ainsi se faire face, puisque 41% des Français préconisent une politique économique « plus à droite » quand 32% veulent au contraire une politique économique « plus à gauche ». 10% des Français n’expriment quant à eux pas d’opinion sur cette question. Dans le détail, ces souhaits sont bien évidemment fortement corrélés à la proximité politique de chacun. Une nette majorité des sympathisants UMP et FN réclament ainsi une politique économique plus à droite (respectivement 78% et 65%) quand la quasi-totalité des sympathisants du Front de Gauche expriment le souhait opposé (88%). C’est au centre de l’échiquier politique que l’on trouve en revanche des souhaits plus hésitants. Il est par exemple intéressant de constater que les sympathisants du PS se montrent très divisés sur la question puisqu’un sur deux réclame une politique économique plus à gauche (49%), alors qu’un tiers souhaitent plutôt maintenir le cap (35%) et 13% aller plus à droite. A noter également qu’une proportion non négligeable des sympathisants de l’UDI (28%) souhaitent un maintien du cap, même s’ils sont tout de même une majorité (54%) à pencher à droite. Notons enfin, en plein débat sur l’entrée des écologistes au gouvernement, que les sympathisants écologistes semblent se situer à mi-chemin entre ceux du Front de Gauche et ceux du PS : si une majorité souhaite une politique économique plus à gauche (58%), ils sont tout de même un tiers à souhaiter un maintien du cap (22%) ou une politique plus à droite (11%). Il est par ailleurs intéressant d’observer que ces souhaits peuvent varier d’une catégorie sociale à l’autre. Les catégories sociales « supérieures » (cadres et professions intermédiaires) se montrent par exemple très divisées sur ce point (37% à gauche, 34% à droite et 21% pour un maintient du cap) tandis que les catégories populaires (employés et ouvriers) penchent elles plus nettement à droite (48% à droite, 28% à gauche, 14% pour un maintient du cap). On relève également que ce sont les travailleurs indépendants qui souhaitent le plus nettement une politique économique plus à droite (51%) quand les salariés du public sont au contraire ceux qui penchent le plus à gauche (41%). Tous ces clivages attestent bien au final de l’équation complexe qui se présente à l’exécutif, confronté à des attentes très contradictoires qu’il lui sera difficile de satisfaire sans mécontenter au moins une partie des Français. Nicolas FERT, Chef de groupe au Pôle Opinion - Corporate
  4. 4. Titredu projet 4 Résultats du sondage 4
  5. 5. 5 QUESTION – Suite aux résultats des élections départementales, diriez-vous que François Hollande et Manuel Valls devraient mener une politique économique… ? Les Français se montrent très divisés sur la politique économique à mener suite aux départementales 32% 41% 17% 10% Plus à gauche Plus à droite La maintenir telle qu’elle est actuellement Sans opinion 62% 11% 24% 3% Sympathisants de gauche La politique économique souhaitée pour la fin du quinquennat – Avril 2015
  6. 6. 40 33 26 39 26 39 37 27 30 31 18 41 28 35 88 49 58 14 11 6 17 26 48 48 36 38 33 35 50 46 43 52 38 42 37 5 13 11 62 54 78 65 27 16 16 16 17 25 18 14 14 17 20 14 19 15 5 35 22 17 28 9 10 7 3 10 9 19 3 10 9 10 9 10 7 11 13 2 3 9 7 7 7 8 18-24 ans 25-34 ans 35-49 ans 50-64 ans 65 ans et plus Cadres Professions intermédiaires Employés Ouvriers ACTIFS dont : travailleurs indépendants dont : salariés public dont : salariés privé RETRAITES Front de Gauche Parti socialiste Europe Ecologie / Les Verts MoDem UDI UMP Front national Gauche Droite Maintenir telle quelle Sans opinion 6 Les sympathisants socialistes se montrent eux aussi hésitants sur la politique économique à mener Age Profession (actifs) Proximité politique Statut professionnel
  7. 7. en savoir plus : www.csa.eu - @InstitutCSA 10, rue Godefroy - 92800 Puteaux Tel . : 01.57.00.58.00 - Fax : 01.57.00.58.01 Titredu projet 7 CONTACTS – Pôle Opinion Corporate Yves-Marie CANN, Directeur en charge de l’Opinion – yves-marie.cann@csa.eu Nicolas FERT, Chef de groupe – nicolas.fert@csa.eu

×