Histoire de Kon                                  1854-                                 2012Tum                           ...
Histoire de Kon Tum  1854‐                                                                                       2012 I/ L...
Histoire de Kon Tum  1854‐                                                                                         2012 Le...
Histoire de Kon Tum  1854‐                                                                      2012 II/ Kon Tum après 194...
Histoire de Kon Tum  1854‐                                                                                                ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Aspects historiques

282 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
282
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Aspects historiques

  1. 1.  Histoire de Kon  1854- 2012Tum  Les Au fil des années, la province de Kon Tum s’est transformée. différentes Dans ces pages, nous décrivons l’histoire de la ville de KonTum et de la région. étapes de son  histoire 
  2. 2. Histoire de Kon Tum  1854‐ 2012 I/ Les débuts de Kon TumDu côté des légendesD’après les contes Bahnars, la région de Kontum a connu denombreux événements. Kontum au début n’était que le nomd’un village Bahnar. Vers 1800, la ville de Kontum n’existaitpas encore. A cette époque, pour les Bahnars, c’était une régionprès de la rivière Dakbla nommée la Kon Tragor.Les ethnies confrontées à des conflits permanents, les gens de latribu Kon Tragor ramenaient souvent leurs soldats pourcoloniser des régions d’autres tribus, pour ensuite lestransformer en esclaves. Parmi ces gens de la tribu Kon Tragoril y avait une personne qui s’appelait Jaxi, il avait 2 enfants, JoRong et Uong. Ces derniers ne supportaient pas les scènesterribles de massacre et ont décidé de s’isoler dans une maison àcoté du fleuve Dakbla. Cette région avec un sol fertile offrait Photo du Père Dourisboure, desbeaucoup d’avantages, c’est pourquoi beaucoup de gens ont Archives des missionsmigré à cet endroit. Ce qui explique la fondation du village de étrangèresKontum. Traduit du Bahnar, Kon Tum signifie le village destigres (Kon, c’est le village et Tum, le tigre).D’un point de vue religieux Le séminaire de Kontum, construit en 1935 Il mélange influences occidentales et architecture traditionnelle des minorités ethniques
  3. 3. Histoire de Kon Tum  1854‐ 2012 Les missionnaires catholiques ont joué dans cette région un rôle plus important que nulle partailleurs au Vietnam. C’est en 1851 que les premiers religieux européens débarquèrent dans cetterégion. Kontum a été un centre important où ont été formés les missionnaires chargésdévangéliser les minorités des hauts plateaux.Un père dénommé Dourisboure, envoyé par le père Stéphane Cuenot, créa des écoles et composades livres classiques franco-banhars. Les missionnaires venant de la plaine, Kon Tum prend alorsune organisation similaire à la plaine : les maisons s’organisent autour de l’église et de la maisonRong traditionelle.Dourisboure vécut aussi chez les Jarai à A Yun Pa, petit village à une centaine de kilomètres ausud de Kon Tum près d’Ea Hleo, vers Ban Me Thuot. Pendant plusieurs années, desmissionnaires ont migré à Kon Tum, cette présence a par la suite facilité le développement de laprésence coloniale de Kon Tum à l’aide de l’armée française. L’église en bois de Kontum, construite en 1913 Les minorités ethniques ont été converties au christianisme
  4. 4. Histoire de Kon Tum  1854‐ 2012 II/ Kon Tum après 1945A. L’importance de Kon Tum pendant les guerres du XXème sièclePar sa position géographique au centre duVietnam, Kon Tum relie le Nord, les hauts-plateaux de Tay- Nguyen et le Sud, c’est pourcela que cette province a eu une grandeimportance lors des guerres du XXème siècle.Les régions centrales dont elle fait partie ontété un enjeu et un champ de bataille entre lesdifférents camps qui s’opposaient. Photo du 1er Bataillon de La 22eme Infanterie En 1945, Kontum a été libéré par le Viet minh mais peu de temps après, en 1946, les Français ont repris la ville. Puis en 1954, Kontum a été libérée par le gouvernement socialiste avec la victoire de Dak To- Tan Canh. L’avancée des troupes nord- vietnamiennes du nord vers le sud s’est faite par l’intérieur du pays. La prise de Kontum a permis d’ouvrir une voie vers les hauts plateaux de Tay Nguyen puis vers le sud du pays. Carte de Kon Tum source : Vietnam Tourism
  5. 5. Histoire de Kon Tum  1854‐ 2012  B. Le développement difficile de Kon Tum Si Kon Tum a une position très stratégique dans la construction du territoire national, il n’en est pas de même pour son développement économique. Pendant longtemps, la situation géographique de Kon Tum a plutôt été une contrainte à cause de son éloignement par rapport au centre du pouvoir et à cause de son relief et de la forêt tropicale, longtemps considérée comme hostile par les populations de la plaine. Toutefois, Kontum était un centre commercial traditionnel pour les peaux, les chevaux, et le sésame, à l’interface entre les populations montagnardes et les populations de la plaine. Pendant la colonisation, les plantations de caféiers et de théiers ont été développées dans le cadre d’une économie coloniale. Kon Tum a donc sans cesse été une région mise à l’écart du développement et de la construction du territoire, comme les autres régions montagneuses. III/ La ville de Kontum aujourd’hui En 1991, la province de Kon Tum a été officiellement fondée par le gouvernement communiste. Aujourd’hui la ville de Kon Tum aspire à devenir le centre politique, économique, social et scientifique de la province. La ville est avec celle de Pleiku lun des deux centres de montagne les plus importants et plusieurs villages qui se retrouvent dans le périmètre de la ville. La région est peuplée par différentes ethnies Dakto, Tan Canh, Gia Rai, Bahnars. Les Bahnars sont l’ethnie majoritaire à Kon Tum, certains vivent encore dans des maisons sur pilotis de forme carrée ou rectangulaire. La ville est donc uneVillage de Kon Ko Tu situé à 7 km de la ville de Kon Tum zone dense de la culture traditionnelle des ethnies minoritaires (festival, musique, gongs…). Matthieu Tran, Louis Rostaing, Chong Joo Yun, Le Hoang Nhat Sources : Steve Déry, La colonisation agricole au Vietnam, Presses de l’Université du Québec, 2004. Le Guide Du Routard Vietnam, Edition 2006 Site de la ville de Kontum : www.kontum.gov.vn http://www.britannica.com/EBchecked/topic/321668/Kon-Tum

×