/1
Mission LocaleVallée de Montmorency
2014
RAPPORT
D’ACTIVITÉ
BEAUCHAMP / CORMEILLES-EN-PARISIS / EAUBONNE / ERMONT / FRA...
/2
PRÉSENTATION
LES CHIFFRES
FOCUS SUR LES VILLES
RENCONTRE PARTENARIALE
DISPOSITIFS ET ACTIONS
POINT INFORMATION JEUNESSE...
EDITO
Le bilan de l’activité de la Mission Locale Vallée de Montmorency pour
l’année 2014, nous a apporté de nombreuses sa...
/4
PRÉSENTATION DE LA MISSION LOCALE
La Mission Locale Vallée de Montmorency s’adresse aux
jeunes 16/25 ans déscolarisés h...
/5
DIRECTION
2 EQUIVALENTS TEMPS PLEIN
DIRECTEUR
DAVID POTREL
DIRECTRICE ADJOINTE
ALEXANDRA ZRYRA
PÔLE ADMINISTATIF
4 EQUI...
/6
LES CHIFFRES
2
10
4
/7
SITUATION AU 1ER ACCUEIL
JEUNES SUIVIS
LES PREMIERS ACCUEILS 2013 2014
MONTIGNY LES CORMEILLES 323 262
FRANCONVILLE 311...
/8
16-17 ANS 18-21 ANS 22-25 ANS 26 ANS ET PLUS TOTAL
TOTAL 114 1 757 1 835 247 3 953
2014 en % 2,80% 45,35% 46,42% 6,24% ...
/9
ÉVOLUTION DES JEUNES SUIVIS
1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
1 000
2 000...
/10
NOMBRE DE JEUNES EN EMPLOI
NOMBRE DE JEUNES EN FORMATION
219 CDI TEMPS PARTIEL
72 CDD TEMPS PARTIEL
1 183 CDI
1 860
67...
/11
FINANCEUR SUBVENTION
DIRECCTE CPO 384 240 euros
DIRECCTE Parrainage 24 400 euros
DIRECCTE Emplois d’Avenir 54 839 euro...
/12
FOCUS SUR LES VILLES
FOCUS
/13
JEUNES SUIVIS 2014 2013 2012 2011 2010 2009
FRANCONVILLE 803 746 777 849 881 872
ERMONT 582 529 474 539 558 555
EAUBON...
/14
FRANCONVILLE
LE SIÈGE
Le siège de la Mission Locale est situé à Franconville, au sein du
bâtiment administratif de la ...
/15
Ont été accueillis sur le siège en 2014 :
•	 803 jeunes Franconvillois (746 en 2013)
•	 106 jeunes Plessis-bucardésien...
/16
LE PLESSIS-BOUCHARD
PERMANENCE
Cette permanence qui a lieu en mairie, à proximité du Centre
Communal d’Action Sociale ...
/17
SANNOIS
PERMANENCES
LES PREMIERS ACCUEILS LES JEUNES SUIVIS
179 542
NOMBRE
D’ENFANTS
NOMBRE
DE JEUNES
0 171
1 6
2 2
NO...
/18
ERMONT
ANTENNE VAL ET FORÊT
L’antenne de la Mission locale sur la partie du territoire compre-
nant les villes d’Ermon...
/19
En 2014, ce sont 1068 jeunes, contre 937 en 2013, qui ont
été reçus et accompagnés par les conseillers de l’antenne
d’...
/20
EAUBONNE
PERMANENCES
En 2014, devant l’affluence de jeunes souhaitant bénéficier
d’un accueil et d’un accompagnement s...
/21
SAINT-PRIX
PERMANENCE
Sylvie Fernandez, conseillère, intervient une demi-journée par
semaine sur la ville de Saint-Pri...
/22
MONTLIGNON
En 2014 la Mission Locale a accueilli 28 jeunes de Montlignon.
LES PREMIERS ACCUEILS LES JEUNES SUIVIS
13 2...
/23
/24
MONTIGNY-LÈS-CORMEILLES
ANTENNE DU PARISIS
Les communes de Cormeilles-en-Parisis, Herblay, La Frette-sur-
Seine et Mon...
/25
NOMBRE DE JEUNES
SCOLARITÉ 7
FORMATION 55
ALTERNANCE 27
SERVICE CIVIQUE 2
CRÉATION D’ENTREPRISE 2
EMPLOI 176
SITUATION...
/26
CORMEILLES-EN-PARISIS
PERMANENCES
A Cormeille-en-Parisis, les permanences de la Mission Locale se
déroulent en Mairie ...
/27
HERBLAY
PERMANENCES
Une conseillère intervient 2 fois par semaine sur la ville d’Herblay,
une fois au Bureau Informati...
/28
BEAUCHAMP
PERMANENCE PÔLE INFO
Elodie Dupuy, conseillère à la Mission Locale, est présente tous
les mercredis après-mi...
/29
LA FRETTE-SUR-SEINE
PERMANENCE
La Mission Locale est présente une demi-journée par semaine à
la Mairie de la Frette-su...
/30
La Mission Locale tend à développer son réseau de partenaires
pour répondre au plus près des demandes et des besoins
d...
/31
NOS PARTENAIRES PRÉSENTS
Assofac,
Service jeunesse Ermont,
CIO Ermont,
ABC Formation,
ADPJ,
AGOIE,
Aiguillage,
Pôle Em...
/32
DISPOSITIFS ET ACTIONS
/33
Les conseillers de la Mission Locale s’emploient chaque
jour à accueillir les jeunes de 16 à 25 ans de notre territoir...
/34
PARCOURS D’ORIENTATION
PROFESSIONNELLE (POP)
Le POP est un dispositif de formation agréé par le Conseil Régional
qui e...
/35
FORMATION
EMPLOI
RECHERCHE FORMATION OU EMPLOI
ABSENCE DE CONTACT
AUTRES ISSUES
ISSUES DES PARCOURS VALIDÉS
RÉPARTITIO...
/36
LE CONTRAT D’INSERTION DANS
LA VIE SOCIALE (CIVIS)
Le contrat d’insertion dans la vie sociale (CIVIS)
est un dispositi...
/37
BAFA
22 jeunes formés au métier d’animateur embauchés par les
communes pour la mise en place des nouveaux rythmes
scol...
/38
ACTION CIBLEE POUR
LES JEUNES PRIMO-ARRIVANTS
L’augmentation de l’accueil de jeunes primo-arrivants sur notre
territoi...
/39
PRÉVENTION DU
DÉCROCHAGE SCOLAIRE
PARTENARIAT DANS LE CADRE DES « VEILLES ÉDUCATIVES »
La Mission Locale participe act...
/40
NOTRE ACTION POUR L’EMPLOI
DES JEUNES
LE CLUB DE
RECHERCHE D’EMPLOI
Les conseillers de la Mission Locale ont accompagn...
/41
LES RECRUTEMENTS
Avec le recrutement de Sophie Dion, chargée de relations en-
treprises et de Delphine Clément, chargé...
/42
LES FORUMS
En 2014, la Mission Locale a organisé deux forums: un forum
jobs d’été à Ermont et un job dating à Montigny...
/43
Le job dating à Montigny-lès-Cormeilles
La Mission Locale Vallée de Montmorency, en partenariat avec
la ville de Monti...
/44
LES EMPLOIS D’AVENIR
230 jeunes ont signé un emploi d’avenir en 2014.
106 entreprises ont embauché en contrat emploi d...
/45
Le contrat Emploi d’Avenir prévoit un engagement de l’entreprise
ou de la collectivité pour former le jeune salarié :
...
/46
ALTERNANCE
En 2014, la majorité des jeunes inscrits en mission locale ayant
accédé à l’apprentissage sont d’un niveau ...
/47
Un triple objectif :
•	 Promouvoir l’alternance et en particulier l’apprentissage,
	 auprès de jeunes inscrits en Miss...
/48
PARRAINAGE
80 jeunes ont bénéficié d’un accompagnement par un parrain
ou une marraine dans le cadre de ce dispositif f...
Jeudi 25 septembre 2014 en après-midi s’est déroulée la ren-
contre annuelle du réseau des parrains et marraines œuvrant
a...
/50
LE POINT SANTÉ : PRÈS DE 1200
JEUNES ACCUEILLIS
Le Point santé de la Mission Locale accueille et accompagne
tous les j...
/51
•	 Relayer les campagnes de sensibilisation et de prévention
santé au niveau local. Participer aux actions de préventi...
/52
LE LOGEMENT
La mise à l’abri, l’accompagnement vers l’hébergement puis la
stabilisation dans le logement font partie i...
/53
LE PERMIS DE CONDUIRE
La Mission Locale bénéficie du dispositif agréé par le Conseil
Régional pour l’attribution d’une...
/54
LE POINT INFORMATION
JEUNESSE
Le Point Information Jeunesse de Franconville, porté par la Mis-
sion Locale, répond aux...
/55
Atelier informatique
Objectif : réduire la fracture numérique
Souleymane Vagabou accueillait chaque semaine un nouveau...
/56
1995
LA MISSION LOCALE
FÊTE SES
20 ANS
2015
/57
1 / Permanence Pôle Info
128 bis, chaussée Jules César
95250 BEAUCHAMP
tél. : 01 30 40 57 87 - Fax : 01 30 40 57 80
po...
www.mlvm.asso.fr
Tél. : 01 39 32 66 03
facebook.com/missionlocalevalleedemontmorency
Conception et mise en page : www.inci...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport d'activité 2014 - Mission Locale Vallée de Montmorency

1 098 vues

Publié le

Rapport d'activité 2014 - Mission Locale Vallée de Montmorency

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 098
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
198
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport d'activité 2014 - Mission Locale Vallée de Montmorency

  1. 1. /1 Mission LocaleVallée de Montmorency 2014 RAPPORT D’ACTIVITÉ BEAUCHAMP / CORMEILLES-EN-PARISIS / EAUBONNE / ERMONT / FRANCONVILLE HERBLAY / LA FRETTE-SUR-SEINE / LE PLESSIS-BOUCHARD / MONTIGNY-LÈS CORMEILLES / MONTLIGNON / SAINT-PRIX / SANNOIS www.mlvm.asso.fr Tél. : 01 39 32 66 03 - facebook.com/missionlocalevalleedemontmorency
  2. 2. /2 PRÉSENTATION LES CHIFFRES FOCUS SUR LES VILLES RENCONTRE PARTENARIALE DISPOSITIFS ET ACTIONS POINT INFORMATION JEUNESSE M LV M SOMMAIRE
  3. 3. EDITO Le bilan de l’activité de la Mission Locale Vallée de Montmorency pour l’année 2014, nous a apporté de nombreuses satisfactions. Satisfaction sur la qualité de notre implantation territoriale, un siège, deux antennes, 15 permanences dans les structures partenaires et au sein des collectivités, nous ont permis de suivre 800 jeunes de plus et ce dans les meilleures conditions. Nous défendons, avec le conseil d’administration et l’équipe de la Mission Locale, l’importance de notre présence au plus près des jeunes. Satisfaction sur la qualité de nos actions et des situations de nos jeunes en fin de parcours dans notre structure. La prospection d’offres d’emploi, l’implication de l’équipe dans le dispositif Emploi d’Avenir, la relation avec les CFA, les centres de formations et nos partenaires ont permis à plus de 1800 jeunes d’accéder à un emploi, à 440 jeunes d’entrer en formation et 234 d’accéder à un contrat d’alternance. Satisfaction également sur l’évolution en Ressources Humaines de l’association. En 2014, 6 nouveaux salariés ont intégré l’équipe. Chacun a fait profiter aux nouveaux arrivants de ses compétences et a transmis la qualité de travail qui nous caractérise et ce, dans une ambiance positive. 2015 nous offre de nouveaux challenges, le maintien de la qualité de service malgré une augmentation croissante du nombre de jeunes suivis, le changement de notre logiciel de traitement des entretiens (I-Milo), l’accueil des jeunes primo-arrivants toujours plus nombreux, l’augmentation des problématiques sociales, l’incertitude concernant nos financements et les nouveaux contrats ville. 2015 marquera aussi les 20 ans de notre association, 20 ans pendant lesquels plus de 30 000 jeunes ont bénéficié d’un accompagnement. David Potrel Directeur
  4. 4. /4 PRÉSENTATION DE LA MISSION LOCALE La Mission Locale Vallée de Montmorency s’adresse aux jeunes 16/25 ans déscolarisés habitant sur les communes de Franconville, Ermont, Sannois, Eaubonne, Beauchamp, Le Plessis-Bouchard, Saint-Prix, Montlignon, Herblay, Montigny-les-Cormeilles, Cormeilles-en-Parisis et La Frette-sur-Seine. L’équipe de la Mission Locale, est composée d’un directeur, d’une directrice-adjointe, d’une assistante de direction, de 3 chargés d’accueil, de 17 conseillers professionnels, d’une psychologue, d’une chargée de relations entreprises et d’une informatrice jeunesse. Les conseillers accueillent, informent, accompagnent les jeunes dans la construction de leurs projets d’avenir. Les jeunes bénéficient d’un soutien dans toutes leurs démarches liées à l’orientation professionnelle, à l’accès à la formation, à la santé, au logement, aux droits, à une citoyenneté responsable. Il s’agit de tout mettre en œuvre pour faciliter l’accès des jeunes à l’emploi et à l’autonomie en levant les principaux freins à leur insertion. L’objectif est, pour chaque jeune, de trouver un emploi durable et une stabilité sociale. LA MLVM
  5. 5. /5 DIRECTION 2 EQUIVALENTS TEMPS PLEIN DIRECTEUR DAVID POTREL DIRECTRICE ADJOINTE ALEXANDRA ZRYRA PÔLE ADMINISTATIF 4 EQUIVALENTS TEMPS PLEINS ASSISTANTE DE DIRECTION Karine Artu CHARGÉS D’ACCUEIL Kitti Anet Kutrovics Zahia Benlala Pierre Paul Martinez PÔLE ENTREPRISE 2 EQUIVALENTS TEMPS PLEIN CHARGÉE DE RELATION ENTREPRISE Sophie Dion CHARGÉE DE SUIVI DES EAV DANS L’EMPLOI Delphine Clément PÔLE SANTÉ VIE SOCIALE 2 EQUIVALENTS TEMPS PLEIN PSYCHOLOGUE Marie Hélène Genestoux RÉFÉRENTE LOGEMENT / AIDES SOCIALES Naïma Salek PÔLE SUIVI DES JEUNES 13 EQUIVALENTS TEMPS PLEIN 2 EQUIVALENTS À 80% TEMPS PLEIN CONSEILLERS Max Rastocle Viviane Tramontana Muriel Grenet Sandrine Kasman Loïc Kalbfuss Marion Brisac Thomas Pelard Sylvie Fernandez Gilles Barba Stéphanie Valissant Elodie Dupuy Laetitia Chadirac Sylvie Pelcz Henriqué Jean Joachim Eurasie INFORMATRICE JEUNESSE Julie Fichera ORGANIGRAMME
  6. 6. /6 LES CHIFFRES 2 10 4
  7. 7. /7 SITUATION AU 1ER ACCUEIL JEUNES SUIVIS LES PREMIERS ACCUEILS 2013 2014 MONTIGNY LES CORMEILLES 323 262 FRANCONVILLE 311 256 HERBLAY 251 192 ERMONT 206 202 SANNOIS 206 179 EAUBONNE 147 143 CORMEILLES EN PARISIS 146 145 BEAUCHAMP 54 59 LE PLESSIS BOUCHARD 39 35 SAINT PRIX 35 53 LA FRETTE SUR SEINE 27 26 MONTLIGNON 14 13 SOMME 1 759 1 565 LES JEUNES SUIVIS 2013 2014 FRANCONVILLE 746 803 ERMONT 529 582 SANNOIS 476 542 MONTIGNY LES CORMEILLES 331 566 EAUBONNE 318 364 HERBLAY 256 417 CORMEILLES EN PARISIS 149 270 BEAUCHAMP 147 138 LE PLESSIS BOUCHARD 89 106 SAINT PRIX 67 94 LA FRETTE SUR SEINE 28 43 MONTLIGNON 23 28 SOMME 3 159 3 953
  8. 8. /8 16-17 ANS 18-21 ANS 22-25 ANS 26 ANS ET PLUS TOTAL TOTAL 114 1 757 1 835 247 3 953 2014 en % 2,80% 45,35% 46,42% 6,24% 100% 2013 en % 5% 55% 38% 1,90% 100% NIV. VI NIV. VBIS NIV. V NIV. IV NIV. III/II/I TOTAL 2014 302 571 1 301 1 487 292 3 953 2014 en % 7,64% 14,44% 32,91% 37,62% 7,39% 100% 2013 en % 8,47% 10,97% 33,43% 38,43% 8,70% 100% SITUATION FAMILIALE 158 en couple 3 795 célibataires 3 652 sans enfant TYPE D’HÉBERGEMENT SUIVIS PAR ÂGE SUIVIS PAR NIVEAU Hébergé par parents 2 739 433 781 Logement autonome Logement précaire SUIVIS PAR SEXE 2 100 1 853
  9. 9. /9 ÉVOLUTION DES JEUNES SUIVIS 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 1 000 2 000 3 000 4 000 3 953 MOBILITÉ NB AUTO MOTO 742 CYCLOMOTEUR 47 TRANSPORT EN COMMUN 3 105 AUTRES 59 TOTAL 3 953 4 076 dossiers ont été au moins une fois actifs en cours de période 2 509 JDI (jeunes en demande d’insertion = jeunes ayant bénéficié d’au moins un entretien au cours des cinq derniers mois) 463 jeunes en civis dont 260 en Civis renforcé 388 PPAE 218 Emplois d’Avenir 80 parrainages 26 contrats unique insertion / contrats initiative emploi 29 contrats unique insertion / contrats d’accompagnement dans l’emploi 27 488 actualités (19 884 en 2013) dont 17 087 entretiens (13 537 en 2013)
  10. 10. /10 NOMBRE DE JEUNES EN EMPLOI NOMBRE DE JEUNES EN FORMATION 219 CDI TEMPS PARTIEL 72 CDD TEMPS PARTIEL 1 183 CDI 1 860 677 CDD FORMATION NB AFPA 17 CR IDF 147 PÔLE EMPLOI 22 CG 95 138 AUTRES 117 TOTAL 441 ALTERNANCE NB CONTRAT D’APPRENTISSAGE 157 CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION 77 TOTAL 234 EN SCOLARITÉ NB RETOUR FORMATION INITIALE 123 CRÉATION ENTREPRISE 5 SERVICE CIVIQUE 7 +
  11. 11. /11 FINANCEUR SUBVENTION DIRECCTE CPO 384 240 euros DIRECCTE Parrainage 24 400 euros DIRECCTE Emplois d’Avenir 54 839 euros CONSEIL GENERAL 101 179 euros CONSEIL GENERAL FAJ 5 225 euros CONSEIL REGIONAL 191 617 euros CONSEIL REGIONAL POP 62 500 euros CONSEIL REGIONAL Permis de Conduire 18 000 euros DIRECCTE ANI 85 791 euros Communauté d’Agglomération de Val et de Forêt 102 220 euros FRANCONVILLE 63 229 euros SANNOIS 24 730 euros BEAUCHAMP 8 000 euros MONTIGNY LES CORMEILLES 50 996 euros HERBLAY 45 707 euros CORMEILLES EN PARISIS 40 441 euros LA FRETTE SUR SEINE 7 105 euros A.R.S. 25 000 euros POLE EMPLOI Co Traitance 87 170 euros CUCS 39 278 euros Remboursement EAV 16 477 euros TOTAL 1 438 144 euros FINANCEURS
  12. 12. /12 FOCUS SUR LES VILLES FOCUS
  13. 13. /13 JEUNES SUIVIS 2014 2013 2012 2011 2010 2009 FRANCONVILLE 803 746 777 849 881 872 ERMONT 582 529 474 539 558 555 EAUBONNE 364 318 273 325 344 342 SAINT PRIX 94 67 81 58 90 93 LE PLESSIS BOUCHARD 106 89 71 77 80 78 MONTLIGNON 28 23 17 17 20 21 SANNOIS 542 476 483 522 547 515 BEAUCHAMP 138 147 94 92 83 79 HERBLAY 417 256 CORMEILLES EN PARISIS 270 149 LA FRETTE SUR SEINE 43 28 MONTIGNY LES CORMEILLES 566 331 TOTAL 3 953 3 159 2 270 2 479 2 603 2 555 SIÈGE Franconville Le Plessis-Bouchard Sannois ANTENNE VAL ET FORÊT Ermont Eaubonne Saint-Prix Montlignon ANTENNE DU PARISIS Montigny-lès-Cormeilles Cormeilles-en-Parisis Herblay Beauchamp La Frette-sur-Seine L’ÉVOLUTION DES JEUNES SUIVIS PAR VILLES
  14. 14. /14 FRANCONVILLE LE SIÈGE Le siège de la Mission Locale est situé à Franconville, au sein du bâtiment administratif de la Mairie. Les jeunes de Franconville, Sannois et le Plessis-Bouchard sont reçus sur le siège. Sur le siège nous retrouvons la direction, une chargée d’accueil, 6 conseillers dont une conseillère sociale ainsi que la psychologue. Ces deux dernières professionnelles interviennent également sur les deux antennes de la Mission Locale. Nous ont rejoint une chargée de relations entreprises et une conseillère chargée du suivi des jeunes en emploi d’avenir. LES PREMIERS ACCUEILS LES JEUNES SUIVIS 256 803 NOMBRE D’ENFANTS NOMBRE DE JEUNES 0 243 1 9 2 4 16- 17 ANS 18 -21 ANS 22 - 25 ANS 26 ANS ET PLUS 4 76 52 1 7 69 44 3 SITUATION AU 1ER ACCUEIL TYPE D’HÉBERGEMENT Parents Famille / amis Locataire prioritaire Foyer 6 28 55 161 2 4 Hôtel Sans hébergement SITUATION FAMILIALE 21 en couple 235 célibataires
  15. 15. /15 Ont été accueillis sur le siège en 2014 : • 803 jeunes Franconvillois (746 en 2013) • 106 jeunes Plessis-bucardésiens (89 en 2013) • 542 jeunes Sannoisiens (476 en 2013) Les jeunes résidant sur Sannois bénéficient de 3 permanences et sur le Plessis-Bouchard, d’une permanence. Là aussi les permanences ont montré leur utilité. Nous observons une augmentation puisque 1451 jeunes ont été suivis sur cette partie du territoire en 2014 contre 1 311 jeunes en 2013, soit 10% de plus. NOMBRE DE JEUNES SCOLARITÉ 17 FORMATION 118 ALTERNANCE 61 EMPLOI 516 SITUATIONS DES JEUNES SUIVIS Mission Locale - Siège 30, rue de la Station 95130 FRANCONVILLE
  16. 16. /16 LE PLESSIS-BOUCHARD PERMANENCE Cette permanence qui a lieu en mairie, à proximité du Centre Communal d’Action Sociale de la ville, a permis cette année encore de faire connaitre les services de la Mission Locale à de nouveaux jeunes Plessis-bucardésiens. 106 jeunes ont bénéficié d’un accompagnement par Sylvie Pelcz, conseillère, soit une augmentation de 20% par rapport à 2013, et 49% de plus qu’en 2012, date à laquelle nous avons décidé d’avoir une permanence en mairie. Le partenariat avec le CCAS a permis de co-accompagner certains jeunes dont la problématique nécessitait de mobiliser des compétences complémentaires. Mairie Plessis-Bouchard 3 rue Pierre Brossolette 95130 LE PLESSIS-BOUCHARD LES PREMIERS ACCUEILS LES JEUNES SUIVIS 35 106 35 SANS ENFANT 16- 17 ANS 18 -21 ANS 22 - 25 ANS 26 ANS ET PLUS 1 5 6 12 9 10 1 SITUATION AU 1ER ACCUEIL TYPE D’HÉBERGEMENT Parents Famille / amis Locataire prioritaire 7 21 6 1Sans hébergement SITUATION FAMILIALE 1 en couple 34 célibataires NOMBRE DE JEUNES SCOLARITÉ 1 FORMATION 12 ALTERNANCE 4 EMPLOI 53 SITUATIONS DES JEUNES SUIVIS
  17. 17. /17 SANNOIS PERMANENCES LES PREMIERS ACCUEILS LES JEUNES SUIVIS 179 542 NOMBRE D’ENFANTS NOMBRE DE JEUNES 0 171 1 6 2 2 NOMBRE DE JEUNES SCOLARITÉ 12 FORMATION 68 ALTERNANCE 34 SERVICE CIVIQUE 2 CRÉATION ENTREPRISE 1 EMPLOI 313 16- 17 ANS 18 -21 ANS 22 - 25 ANS 26 ANS ET PLUS 3 352 27 7 47 39 1 SITUATION AU 1ER ACCUEIL TYPE D’HÉBERGEMENT SITUATIONS DES JEUNES SUIVIS Parents Famille / amis Locataire prioritaire Foyer 15 21 31 110 2Sans hébergement SITUATION FAMILIALE 11 en couple 168 célibataires 3 conseillers interviennent sur Sannois soit trois demi-journées de permanence. 542 jeunes sannoisiens ont pu rencontrer leur conseiller référent sur cette permanence en 2014. Mairie Sannois Place du Général Leclerc 95110 SANNOIS
  18. 18. /18 ERMONT ANTENNE VAL ET FORÊT L’antenne de la Mission locale sur la partie du territoire compre- nant les villes d’Ermont, Eaubonne, Saint-Prix et Montlignon se situe depuis 2007 au sein de l’espace jeunesse d’Ermont. Nous partageons cet espace avec le service jeunesse et sport de la ville et le Centre d’Information et d’Orientation. Sur cette antenne, une chargée d’accueil et trois conseillers sont présents. Les jeunes habitant ces 4 communes peuvent donc être reçus pour s’inscrire puis être suivis. L’accompagnement peut également être effectué sur l’une des permanences de la Mission Locale dans les quartiers (Centre social François Rude à Ermont), au Bureau Information Jeunesse d’Eaubonne ou au service emploi de Saint-Prix. LES PREMIERS ACCUEILS LES JEUNES SUIVIS 202 582 NOMBRE D’ENFANTS NOMBRE DE JEUNES 0 188 1 11 2 2 3 1 16- 17 ANS 18 -21 ANS 22 - 25 ANS 26 ANS ET PLUS 9 4 37 49 556 39 3 SITUATION AU 1ER ACCUEIL TYPE D’HÉBERGEMENT Parents Famille / amis Locataire prioritaire Foyer 7 20 30 143 2Sans hébergement SITUATION FAMILIALE 16 en couple 186 célibataires
  19. 19. /19 En 2014, ce sont 1068 jeunes, contre 937 en 2013, qui ont été reçus et accompagnés par les conseillers de l’antenne d’Ermont : • 582 jeunes Ermontois (529 en 2013) • 364 jeunes Eaubonnais (318 en 2013) • 94 jeunes Saint-Prissiens (67 en 2013) • 28 jeunes Montlignonnais (23 en 2013) NOMBRE DE JEUNES SCOLARITÉ 6 FORMATION 65 ALTERNANCE 33 SERVICE CIVIQUE 1 EMPLOI 274 SITUATIONS DES JEUNES SUIVIS Espace Jeunesse 37bis, rue Maurice Berteaux 95220 ERMONT Centre Social François Rude Allée Jean de Florette 95220 ERMONT
  20. 20. /20 EAUBONNE PERMANENCES En 2014, devant l’affluence de jeunes souhaitant bénéficier d’un accueil et d’un accompagnement sur la permanence de proximité au BIJ d’Eaubonne, la Mission Locale a proposé d’ajouter une deuxième permanence d’une demi-journée pour accroître le nombre de plages de rdv. 2 conseillers, Loïc Kalbfuss et Marion Brisac, interviennent donc au Bureau Information Jeunesse et le partenariat avec les informatrices jeunesse est précieux puisque les deux structures travaillent main dans la main pour offrir aux eaubonnais un service de qualité et une complémentarité dans les missions. Cette année, ce sont 364 jeunes eaubonnais qui ont été accompagnés. Espace jeunesse et Familles - BIJ 18, rue de Soisy 95600 Eaubonne LES PREMIERS ACCUEILS LES JEUNES SUIVIS 143 364 NOMBRE D’ENFANTS NOMBRE DE JEUNES 0 134 1 6 2 3 NOMBRE DE JEUNES SCOLARITÉ 3 FORMATION 40 ALTERNANCE 23 SERVICE CIVIQUE 2 EMPLOI 152 16- 17 ANS 18 -21 ANS 22 - 25 ANS 26 ANS ET PLUS 2 8 39 20 443 27 SITUATION AU 1ER ACCUEIL TYPE D’HÉBERGEMENT SITUATIONS DES JEUNES SUIVIS Parents Famille / amis Locataire prioritaire Foyer 13 12 23 94 1Sans hébergement SITUATION FAMILIALE 8 en couple 135 célibataires
  21. 21. /21 SAINT-PRIX PERMANENCE Sylvie Fernandez, conseillère, intervient une demi-journée par semaine sur la ville de Saint-Prix, au sein du service emploi de Val et Forêt. Cette permanence a permis en 2014 d’accueillir 94 jeunes et d’apporter une solution à des jeunes peu mobiles ou pour des situations d’urgence. Nous observons une nette augmentation de 40% du nombre de jeunes suivis par rapport à 2013. LES PREMIERS ACCUEILS LES JEUNES SUIVIS 53 94 NOMBRE D’ENFANTS NOMBRE DE JEUNES 0 49 1 4 NOMBRE DE JEUNES FORMATION 5 ALTERNANCE 3 EMPLOI 40 16- 17 ANS 18 -21 ANS 22 - 25 ANS 2 2 17 1011 11 SITUATION AU 1ER ACCUEIL TYPE D’HÉBERGEMENTSITUATIONS DES JEUNES SUIVIS Parents Famille / amis Locataire prioritaire Foyer 9 3 4 37 SITUATION FAMILIALE 3 en couple 50 célibataires
  22. 22. /22 MONTLIGNON En 2014 la Mission Locale a accueilli 28 jeunes de Montlignon. LES PREMIERS ACCUEILS LES JEUNES SUIVIS 13 28 NOMBRE D’ENFANTS NOMBRE DE JEUNES 0 12 1 1 NOMBRE DE JEUNES FORMATION 5 ALTERNANCE 2 EMPLOI 9 16- 17 ANS 18 -21 ANS 22 - 25 ANS 1 5 10 3 3 SITUATION AU 1ER ACCUEIL TYPE D’HÉBERGEMENT SITUATIONS DES JEUNES SUIVIS Parents Famille / amis 3 10 SITUATION FAMILIALE 3 en couple 10 célibataires
  23. 23. /23
  24. 24. /24 MONTIGNY-LÈS-CORMEILLES ANTENNE DU PARISIS Les communes de Cormeilles-en-Parisis, Herblay, La Frette-sur- Seine et Montigny-lès-Cormeilles ont adhéré à la Mission Locale au 1er janvier 2013. L’antenne du Parisis à Montigny-les-Cormeilles qui a ouvert en septembre 2013, accueille donc tous les jeunes habitant sur les 5 communes du Parisis : Beauchamp, Cormeilles-en-Parisis, Herblay, La Frette-sur-Seine et Montigny-lès-Cormeilles. 1 chargée d’accueil et 4 conseillers sont présents à temps plein sur cette partie du territoire. La Mission Locale a choisi de mettre en place des permanences sur le territoire du Parisis, au sein de chacune des villes pour permettre aux jeunes d’avoir un service de proximité et pour maintenir et développer les relations de partenariat avec les différents services. C’est une politique que nous avons sur l’ensemble de notre territoire et qui fonctionne. LES PREMIERS ACCUEILS LES JEUNES SUIVIS 262 566 NOMBRE D’ENFANTS NOMBRE DE JEUNES 0 237 1 20 2 5 16- 17 ANS 18 -21 ANS 22 - 25 ANS 26 ANS ET PLUS 6 6 76 45 12 66 51 SITUATION AU 1ER ACCUEIL TYPE D’HÉBERGEMENT SITUATION FAMILIALE Parents Famille / amis Locataire prioritaire Foyer 17 13 46 184 1 1 Hôtel Sans hébergement 15 en couple 247 célibataires
  25. 25. /25 NOMBRE DE JEUNES SCOLARITÉ 7 FORMATION 55 ALTERNANCE 27 SERVICE CIVIQUE 2 CRÉATION D’ENTREPRISE 2 EMPLOI 176 SITUATIONS DES JEUNES SUIVIS Nous avions l’ambition de toucher les jeunes les plus fragiles et/ou les moins mobiles et force est de constater qu’il y a eu une augmentation significative des jeunes suivis sur cette partie du territoire ; les jeunes se sont saisis de ces permanences, les utilisent et trouvent des réponses nouvelles à leurs probléma- tiques. Nous avons reçu sur l’ensemble de ce territoire 1434 jeunes en 2014 : • 566 Jeunes Igny-Montains (331 en 2013) • 138 Jeunes Beauchampois (147 en 2013) • 270 Jeunes Cormeillais (149 en 2013) • 43 Jeunes Frettois (28 en 2013) • 417 Jeunes Herblaysiens (256 en 213) Nous avions reçus 911 jeunes en 2013, nous observons donc une augmentation de 63% des jeunes suivis entre 2013 et 2014 sur le territoire du Parisis. Antenne du Parisis 224bis, rue du Général de Gaulle 95370 MONTIGNY- LÈS-CORMEILLES
  26. 26. /26 CORMEILLES-EN-PARISIS PERMANENCES A Cormeille-en-Parisis, les permanences de la Mission Locale se déroulent en Mairie et à l’espace Cyber. En 2014, nous avons collaboré, à la demande de la ville, à l’élaboration du projet de création d’un Point Information Jeunesse à Cormeilles. Ce PIJ est en cours de labellisation par la Direction Départementale de la Cohésion Sociale. 2 conseillers, Gilles Barba et Elodie Dupuy, sont présents 4 demi-journées par semaine pour offrir aux jeunes 270 Cormeillais reçus en 2014 (contre 149 en 2013), un accueil de proximité. Mairie de Cormeilles 3 avenue Maurice Berteaux 95240 Cormeilles-en-Parisis Espace Cyber Rue des Presbendes 95240 Cormeilles-en-Parisis LES PREMIERS ACCUEILS LES JEUNES SUIVIS 145 270 NOMBRE D’ENFANTS NOMBRE DE JEUNES 0 132 1 9 2 4 NOMBRE DE JEUNES SCOLARITÉ 6 FORMATION 32 ALTERNANCE 18 CRÉATION D’ENTREPRISE 1 EMPLOI 80 16- 17 ANS 18 -21 ANS 22 - 25 ANS 26 ANS ET PLUS 1 1 9 335 2836 32 SITUATION AU 1ER ACCUEIL TYPE D’HÉBERGEMENT SITUATIONS DES JEUNES SUIVIS SITUATION FAMILIALE 12 en couple 133 célibataires Parents Famille / amis Locataire prioritaire Foyer 19 5 27 94
  27. 27. /27 HERBLAY PERMANENCES Une conseillère intervient 2 fois par semaine sur la ville d’Herblay, une fois au Bureau Information Jeunesse et l’autre au CCAS. Une troisième permanence ouvrira en 2015 devant l’augmentation significative du nombre de jeunes herblaysiens. En Mars 2014, nous avons pris la décision de recruter un conseiller, Henriqué Jean Joaquim Eurasie, pour venir en soutien de Stéphanie Valissant. Les jeunes Herblaysiens peuvent donc être reçus sur les perma- nences dans leur ville ou sur l’Antenne du Parisis. Nous avons reçu et accompagné 417 jeunes en 2014. Centre Communal d’Action Sociale 52 rue de Paris 95220 HERBLAY Espace Jeunes – Bureau Information Jeunesse 2 rue du Val 95220 HERBLAY LES PREMIERS ACCUEILS LES JEUNES SUIVIS 192 417 NOMBRE D’ENFANTS NOMBRE DE JEUNES 0 177 1 14 2 1 NOMBRE DE JEUNES SCOLARITÉ 20 FORMATION 26 ALTERNANCE 15 CRÉATION D’ENTREPRISE 1 EMPLOI 154 16- 17 ANS 18 -21 ANS 22 - 25 ANS 26 ANS ET PLUS 3 67 441 4146 44 SITUATION AU 1ER ACCUEIL TYPE D’HÉBERGEMENT SITUATIONS DES JEUNES SUIVIS SITUATION FAMILIALE Parents Famille / amis Locataire prioritaire Foyer 9 24 21 135 3Sans hébergement 12 en couple 180 célibataires
  28. 28. /28 BEAUCHAMP PERMANENCE PÔLE INFO Elodie Dupuy, conseillère à la Mission Locale, est présente tous les mercredis après-midi au Pôle Info pour accueillir des jeunes orientés par les informatrices du Bureau Information Jeunesse et pour accompagner des jeunes déjà inscrits à la Mission Locale, dans le cadre de leur suivi. En 2014, 138 jeunes Beauchampois ont été accompagnés par la Mission Locale. 128 bis, chaussée Jules César Tel : 01 30 40 57 87 Fax : 01 30 40 57 80 poleinfo@ville-beauchamp.fr LES PREMIERS ACCUEILS LES JEUNES SUIVIS 59 138 SITUATION AU 1ER ACCUEIL TYPE D’HÉBERGEMENT SITUATIONS DES JEUNES SUIVIS SITUATION FAMILIALE 4 en couple 55 célibataires 16- 17 ANS 18 -21 ANS 22 - 25 ANS 26 ANS ET PLUS 1 213 1318 12 NOMBRE D’ENFANTS NOMBRE DE JEUNES 0 52 1 4 2 3 Parents Famille / amis Locataire prioritaire Foyer 9 9 12 29 NOMBRE DE JEUNES SCOLARITÉ 2 FORMATION 13 ALTERNANCE 10 EMPLOI 76
  29. 29. /29 LA FRETTE-SUR-SEINE PERMANENCE La Mission Locale est présente une demi-journée par semaine à la Mairie de la Frette-sur-Seine. Stéphanie Valissant a reçu et accompagné 43 jeunes en 2014, soit 53% de plus qu’en 2013. Cette permanence fonctionne très bien, nous sommes satisfaits de pouvoir proposer aux jeunes frettois un service de proximité, qui répond, les chiffres nous le montrent, à un réel besoin. Mairie 55 quai de Seine 95530 La Frette-sur-Seine LES PREMIERS ACCUEILS LES JEUNES SUIVIS 26 43 SITUATION AU 1ER ACCUEIL TYPE D’HÉBERGEMENT SITUATIONS DES JEUNES SUIVIS SITUATION FAMILIALE 18 -21 ANS 22 - 25 ANS 5 3 11 7 NOMBRE D’ENFANTS NOMBRE DE JEUNES 0 24 1 2 Parents Famille / amis Locataire prioritaire 2 5 19 NOMBRE DE JEUNES SCOLARITÉ 2 FORMATION 2 ALTERNANCE 4 EMPLOI 17 1 en couple 25 célibataires
  30. 30. /30 La Mission Locale tend à développer son réseau de partenaires pour répondre au plus près des demandes et des besoins du public jeune. Mais elle a aussi à cœur de maintenir et de renforcer les liens avec ses partenaires « de toujours ». Nous travaillons ensemble, au quotidien, et il nous semblait important de valoriser cette collaboration et de partager un moment de convivialité et d’échanges informels. Nous avons donc organisé le 6 mars 2014, une rencontre partenariale, un temps où nous avons pu remercier chacun de ces partenaires à notre manière, dans la bonne humeur. Nous avons sollicité l’atelier cuisine de La Montagne Vivra pour réaliser un café gourmand et nous régaler pendant cet après-midi. RENCONTRE PARTENARIALE Notre Président, Monsieur Delattre, a réaffirmé l’importance de ce partenariat, de sa richesse et de son efficacité dans l’accompagnement des jeunes suivis à la Mission Locale. Ce fut l’occasion aussi pour nos partenaires intervenant dans des champs aussi différents que l’orientation, la formation, l’emploi, la santé, la prévention de se retrouver mais aussi parfois de se rencontrer et d’appréhender ainsi les missions de chacun. Nos élus et nos financeurs, qui sont également nos soutiens étaient présents. Nous avons l’ambition de croire que le travail que nous faisons depuis des années, bientôt 20 ans, est connu et reconnu et que, face aux difficultés liées à l’emploi, nous ne sommes pas seuls et qu’ensemble nous réussirons à créer de nouvelles opportunités pour nos jeunes.
  31. 31. /31 NOS PARTENAIRES PRÉSENTS Assofac, Service jeunesse Ermont, CIO Ermont, ABC Formation, ADPJ, AGOIE, Aiguillage, Pôle Emploi Ermont, Service Emploi Val et Forêt, Service Emploi Franconville, ANVEOL, Réseau Parrainage, BIJ Beauchamp, BIJ Herblay, Ecole 2nde Chance, NOE, VPA 95, IPC, CFA Eaubonne, SER’INS, Parc Activités Beauchamp, COFIF, AIBT, Hôpital Simone Veil, McDonald’s, Mairie Saint-Prix, Mairie Ermont, Mairie Franconville, Mairie Sannois, CCAS Franconville, CCAS Herblay, Conseil Général.
  32. 32. /32 DISPOSITIFS ET ACTIONS
  33. 33. /33 Les conseillers de la Mission Locale s’emploient chaque jour à accueillir les jeunes de 16 à 25 ans de notre territoire et à les accompagner dans leurs démarches vers une in- sertion sociale et professionnelle. En plus des dispositifs existants que nous utilisons, nous menons une démarche évaluative sur notre activité et, grâce à une démarche méthodologique en mode pro- jet, nous sommes en mesure de créer des actions qui ré- pondent à des besoins identifiés par les conseillers dans leur pratique quotidienne. Ainsi chaque année nous menons de nouvelles actions et si l’enthousiasme est réel dans les groupes de travail faisant émerger ces nouveaux projets, ce sont bien les besoins des jeunes qui prédominent. Ainsi l’organisation, les rôles et missions de chacun évoluent pour répondre de manière cohérente et efficace à la réalisation de ces actions qui poursuivent des objectifs forts en faveur de la réussite des jeunes. L’évaluation et l’amélioration continue de la qualité de notre travail auprès des jeunes constituent donc un pro- cessus dynamique mobilisant l’équipe en général et les conseillers en particulier sur l’ensemble de nos champs d’action : • orientation professionnelle et formation • emploi et alternance • insertion sociale : santé, logement et aides financières ORIENTATION PROFESSIONNELLE ET FORMATION POP / CIVIS / BAFA Action ciblée pour les jeunes primo-arrivants Prévention du décrochage scolaire EMPLOI ET ALTERNANCE Notre action pour l’emploi des jeunes Alternance Parrainage INSERTION SOCIALE Le point santé Logement et aides sociales
  34. 34. /34 PARCOURS D’ORIENTATION PROFESSIONNELLE (POP) Le POP est un dispositif de formation agréé par le Conseil Régional qui en assure le financement. Il s’agit d’un travail d’orientation approfondi pour aider les jeunes à élaborer ou à confirmer un projet professionnel. Il permet en collectif ou en individuel (selon le niveau de formation) de faire émerger un projet de métier réalisable et de découvrir à l’occasion d’un stage en entreprise ou d’un plateau technique, en centre de formation, la réalité du métier choisi. Le POP est animé par des conseillers professionnels. Cette action se déroule en 2 temps : une phase théorique sur 2 semaines et un stage en entreprise ou un plateau technique de 1 à 2 semaines. Objectifs : Les différents modules du POP permettent aux jeunes : • de mieux se connaitre et de mieux appréhender leur environnement socio-économique, • d’évaluer leurs compétences et qualités, • de découvrir des métiers et d’élargir leurs choix professionnels. BILAN En 2014, 131 jeunes ont participé à la phase théorique de ce dispositif et 74 ont effectué un stage de découverte ou un plateau technique et validé ainsi en totalité leur parcours. 54 jeunes ont démarré un POP individuel et 36 jeunes l’ont réalisé en totalité. Au terme du POP, chaque jeune est suivi individuellement pendant la durée de son parcours dans ce dispositif qui peut durer jusqu’à 6 mois. Le conseiller établit avec le jeune les étapes à mettre en place pour atteindre l’objectif fixé. Ces étapes comprennent des temps de formation pour acquérir une qualification et/ou un diplôme mais aussi des expériences à développer. Le POP est utilisé avant certaines de nos actions de formation comme par exemple la formation « perfectionnement anglais » ou le « BAFA » pour confirmer un projet et faire en sorte que le jeune ait une première expérience réussie du métier choisi. Cette étape est un préalable pour être reçu en entretien de sélection pour ces actions de forma- tion.
  35. 35. /35 FORMATION EMPLOI RECHERCHE FORMATION OU EMPLOI ABSENCE DE CONTACT AUTRES ISSUES ISSUES DES PARCOURS VALIDÉS RÉPARTITION DES PARCOURS VALIDÉS POP COLLECTIF POP INDIVIDUEL 110 JEUNES DONT :76 JEUNES 34 JEUNES 56 54 16-17 ANS 18-21 ANS 22-25 ANS - D’UN AN + D’UN AN NIVEAU VI NIVEAU VBIS NIVEAU V NIVEAU IV NIVEAU III ET + PAR ÂGE PAR DATE DE SORTIE DU SYSTÈME SCOLAIRE PAR NIVEAU
  36. 36. /36 LE CONTRAT D’INSERTION DANS LA VIE SOCIALE (CIVIS) Le contrat d’insertion dans la vie sociale (CIVIS) est un dispositif réservé aux jeunes de 16 à 25 ans qui rencontrent des difficultés d’insertion sociale et professionnelle. Mis en place en 2005, le CIVIS a pour but l’accès à l’emploi. Les jeunes qui signent un CIVIS bénéficient d’un accompagnement renforcé par un conseiller référent unique qui va suivre le jeune durant toutes les étapes de son parcours vers une insertion sociale et professionnelle durable. Le CIVIS s’adresse aux jeunes dont le niveau de formation est inférieur ou équivalent à un diplôme de fin de second cycle long (niveau de formation Bac + 2 non validé) et tout particulièrement aux jeunes sans qualification. Dès leur majorité, les jeunes en parcours d’insertion ont la possibilité de bénéficier d’une allocation. Cette allocation permet de soutenir les jeunes dans leurs démarches afin de sécuriser leur parcours et de leur permettre de valider les étapes vers une insertion durable. BILAN En 2014, nous avons signé ; 140 CIVIS Classique (Niveau V et plus) 221 CIVIS renforcé (Niveau infra V).
  37. 37. /37 BAFA 22 jeunes formés au métier d’animateur embauchés par les communes pour la mise en place des nouveaux rythmes scolaires. L‘animation est un secteur porteur d’emploi. De nombreux jeunes s’orientent vers le BAFA, parce que cette formation est la première étape d’un parcours en direction de l’animation professionnelle. Le secteur de l’animation est en pleine expan- sion et les débouchés en termes d’emplois sont très attractifs. Le projet de formation et d’accès à l’emploi des jeunes, porté par la Mission Locale, financé dans le cadre de la politique de la ville, a bénéficié à 22 jeunes de 17 à 25 ans, en majorité des jeunes peu qualifiés et résidents sur les quartiers. Pour être retenus sur cette action, les jeunes ont donc validé leur orientation vers les métiers de l’animation, si possible au moyen d’un Parcours d’Orientation Professionnelle  ou par le biais d’expériences réussies dans le secteur de l’animation. L’action s’est déroulée en 5 étape, avec notre partenaire IFAC, de mars à décembre 2014, jusqu’à la signature d’un contrat de travail pour les 22 jeunes. BILAN Les 22 jeunes qui ont participé à cette formation et ont validé complètement leur BAFA sont tous en emploi aujourd’hui dans le secteur de l’animation. 1/ Information collective  : présentation de l’action dans sa globalité (BAFA, stage pratique, accompagnement individualisé…) et sélection des jeunes sur entretien de motivation. 2/ Stage de Formation Générale BAFA de 7 jours en externat organisé par l’IFAC en avril 2014 3/ Séances de techniques de recherche de stage pratique : • Méthodologie du CV et de la lettre de motivation, valorisation des diverses expériences. • Accompagnement dans les recherches, mise à disposition du réseau IFAC Val d’Oise. 4/ Réalisation du  stage pratique  (14 jours) et visite d’évaluation sur les lieux de stages 5/ Accompagnement dans le choix et la réalisation du stage d’approfondissement  BAFA et réalisation du stage dans les structures où les jeunes seront recrutés. L’objectif de cette action de formation est de permettre à ces jeunes de pouvoir  se diriger avec efficacité vers les métiers de l’animation et de faire de cette expérience un tremplin. Les jeunes sont accompagnés pendant toute la formation par Laetitia Chadirac, conseillère de la Mission Locale et référente de l’action. L’accompagnement est essentiel sur la partie «  recherche de lieux de stages  » afin que tous puissent valider le BAFA.
  38. 38. /38 ACTION CIBLEE POUR LES JEUNES PRIMO-ARRIVANTS L’augmentation de l’accueil de jeunes primo-arrivants sur notre territoire d’intervention et le manque de dispositifs leur permet- tant d’accéder à l’apprentissage du français nous ont conduits à imaginer et créer une nouvelle action d’accompagnement spé- cifique. Cette action repose sur l’apprentissage de la langue française en même temps que la découverte de l’environnement proche : les institutions, les lieux ressource en matière de santé, de loge- ment, d’éducation, de culture, de loisirs. Nous avons sollicité le GRETA et avons élaboré une action de formation pendant 4 mois à raison de 3 séances de 3h par se- maine afin que 12 jeunes identifiés par les conseillers de la Mis- sion Locale puissent bénéficier de cours de langue française et obtenir un niveau DILF. Le DILF est un diplôme de français langue étrangère évaluant les premiers apprentissages (niveau A1.1 du Cadre européen commun de référence pour les langues du Conseil de l’Europe). Il constitue une première étape, il est délivré par le ministère français de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche. Ces 12 jeunes ont été amenés progressivement à travailler sur leur orientation, leur accès à la formation et à l’emploi. Une offre culturelle leur a été proposée de manière à leur ap- porter une connaissance du patrimoine français national et local car le Val d’Oise offre une diversité : nature, culture, histoire. Cette action a répondu de manière concrète à une probléma- tique dont l’importance en termes de nombre de jeunes a aug- menté depuis 2013 et pour lesquels aucun dispositif de droit commun ne pouvait répondre.
  39. 39. /39 PRÉVENTION DU DÉCROCHAGE SCOLAIRE PARTENARIAT DANS LE CADRE DES « VEILLES ÉDUCATIVES » La Mission Locale participe activement aux veilles éducatives de son territoire d’intervention, dans les villes où elles sont mises en place. Ces « veilles éducatives » sont des rencontres men- suelles de tous les acteurs intervenant auprès du public jeune avec l’objectif d’une plus grande connaissance des acteurs et de leurs missions. C’est aussi le lieu d’un échange de pratique sur des situations de jeunes anonymisées qui posent difficulté et pour lesquelles il est pertinent de travailler ensemble à trouver une solution. Focus sur la veille éducative d’Ermont La Mission Locale est, avec le service jeunesse d’Ermont, à l’ini- tiative de la création de ce groupe de travail, qui se réunit de- puis 2007. Cette veille réunissait depuis sa création le service jeunesse, la mission locale, le CIO, le service de prévention spé- cialisé. Nous avons en 2013/2014, collaboré et élaboré une charte de fonctionnement avec l’aide d’un juriste spécialisé dans l’action sociale afin de proposer l’adhésion de nouveaux partenaires à cette veille éducative. En effet, les exigences de certains acteurs dont le métier est soumis au secret professionnel devaient être prises en compte et faire l’objet d’un cadre strict d’intervention et de participa- tion. Ainsi depuis septembre 2014 nous ont rejoints, les chefs d’éta- blissements des collèges Jules Ferry et Saint-Exupéry, les assis- tances sociales de ces deux établissements et la responsable du service social départemental. En 2015, l’élargissement aux lycées est envisagé. Suivi renforcé de jeunes orientés par les établis- sements scolaires et le Centre d’Information et d’Orientation dans le cadre de la Plate-forme d’accueil, de suivi et de lutte contre le décro- chage (PSAD). La PSAD est coordonnée par le directeur du Centre d’Information et d’Orientation d’Ermont. Ce groupe de travail, en place sur le territoire de- puis 2012 permet aux acteurs de l’éducation na- tionale (chefs d’établissement, conseillers CIO) de recevoir tous les jeunes absentéistes ou dé- missionnaires de leur établissement scolaire à l’occasion d’un entretien. Suite à cet entretien, la situation du jeune est abordée et évaluée lors des commissions mensuelles de la PSAD. L’éducation nationale peut alors faire le choix de mobiliser ses partenaires pour prendre la suite de l’accompa- gnement du jeune : la mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS), la Mission Locale, les chambres consulaires. Plus de 60 jeunes ont fait l’objet d’une étude de leur situation en 2014 sur le territoire d’interven- tion du CIO d’Ermont. Concernant les jeunes pour lesquels une orientation vers la Mission Locale a été préconisée, 18 ont répondu favorablement à la proposition d’un accompagnement en Mission Locale.
  40. 40. /40 NOTRE ACTION POUR L’EMPLOI DES JEUNES LE CLUB DE RECHERCHE D’EMPLOI Les conseillers de la Mission Locale ont accompagné, en 2014, 1860 jeunes vers un emploi durable, c’est-à-dire un CDD de 6 mois minimum ou un CDI. L’alternance est également une voie privilégiée, une formation solide et une expérience reconnue par les entreprises avec 234 signatures de contrats en 2014. Dans le contexte économique actuel où les jeunes de moins de 25 ans sont particulièrement touchés par le chômage, les moins qualifiés d’entre eux sont davantage concernés. La recherche d’emploi s’apparente à une compétition sportive où, pour réus- sir, une bonne préparation est essentielle. Les jeunes bénéficient d’outils performants et participent activement aux simulations aux entretiens d’embauche et aux prospections accompagnées. Tout est mis en œuvre à la Mission Locale pour qu’à travers ces ateliers spécifiques et les nombreuses sessions de recrutement organisées en partenariat étroit avec les recruteurs d’entre- prises du bassin, les jeunes atteignent leur objectif : trouver un emploi… et le garder ! • les ateliers de recherche d’emploi Animés par un conseiller professionnel, ces ateliers hebdoma- daires permettent à tout jeune inscrit en Mission Locale de bé- néficier d’un accueil spécifique dans une salle équipée pour les démarches de recherche d’emploi. Ces ateliers sont organisés sur nos trois lieux d’accueil, sur le siège et les deux antennes. Lundi matin : Franconville Mercredi matin : Ermont Mercredi matin : Montigny • des actions de préparation intensive avant les recrutements ou les salons spécialisés emploi : Des atouts pour réussir Rédiger un CV performant, élaborer des lettres de motivation ciblées, construire une stratégie de recherche d’emploi individualisée pour postuler dans des entreprises et enfin s’entraîner à l’en- tretien d’embauches par le biais de simulations, voilà le contenu de cet atelier préalable à toute rencontre avec un recruteur. Les jeunes participent à cet atelier intensif avant chaque évènement emploi pour être dans les meilleures conditions avant d’aborder un recrute- ment. Mieux se connaitre, savoir mettre en avant ses atouts et argumenter en entretien. • les rallyes la prospection en entreprises « accom- pagnée » L’objectif d’accompagner physiquement les jeunes qui rencontrent des difficultés dans leurs recherches d’emploi est de leur donner une mé- thodologie, ou comment donner à voir le meilleur d’eux-mêmes lors d’une rencontre avec un recru- teur potentiel.
  41. 41. /41 LES RECRUTEMENTS Avec le recrutement de Sophie Dion, chargée de relations en- treprises et de Delphine Clément, chargée de suivi des jeunes en emploi d’avenir, la Mission Locale a renforcé et développé largement son action en faveur de l’emploi des jeunes. La Mission Locale a co-organisé des recrutements avec plus de 200 entreprises en 2014. De très nombreuses entreprises nous ont donc fait confiance et nous ont confié leurs recrutements cette année encore. Pour les recrutements importants, la Mission Locale met à dis- position une salle et propose de co-animer la session de recru- tement. Le conseiller participe parfois même aux entretiens de recrutement. C’est intéressant de comprendre de quelle ma- nière les entretiens sont menés et de pouvoir avec le recruteur faire un point sur chaque jeune, retenu ou pas. Ces informations seront précieuses pour retravailler avec le jeune sur ses points faibles. En plus de ces recrutements importants, d’autres entreprises, beaucoup de TPE et PME ont fait le choix de la Mission Lo- cale pour rencontrer des candidats pour leurs postes à pour- Les conseillers accompagnent très régulièrement les jeunes, cela permet de faire le point après chaque rencontre avec un employeur afin de leur indiquer les atouts et les points à amé- liorer quant à leur présentation et aux arguments utilisés en en- tretien. Ce travail permet au jeune de faire face à un exercice difficile, aller à la rencontre de professionnels dans les entreprises et proposer leur candidature. A l’heure d’internet, où il faut avouer, il est plus tentant d’envoyer un mail et d’attendre passivement une réponse, à la Mission Locale, nous croyons davantage à la rencontre en face à face, à cet échange qui peut, l’espace d’un instant, faire naître une proposition professionnelle. L’expérience de cette pratique, que nous utilisons depuis de nombreuses années, nous persuade que la rencontre humaine a encore de beaux jours devant elle. Aller de l’avant, montrer son envie et sa motivation sont déterminants, a fortiori lorsqu’il s’agit de candi- dater sur des offres où la principale demande est le savoir-être, plus que la qualification. voir. C’est à l’occasion de ces recrutements que le travail des conseillers, ciblé et qualitatif, prend toute son importance. On offre aux recruteurs de rencontrer des candidats choisis précisément, en fonction du profil recherché et au plus près des attentes des recruteurs. Les recruteurs qui ont confié leur « présélection » de candidats à la Mission Locale ont tous appré- cié la réactivité, la disponibilité et la qualité des candidatures présentées. Plutôt que de sélection de jeunes, nous préférons parler de « bon positionnement ». L’atout de la Mission Locale, des conseillers qui connaissent très bien les jeunes qu’ils accompagnent et qu’ils positionnent sur les offres de manière cohérente et en adéquation avec les profils recherchés par les recruteurs.
  42. 42. /42 LES FORUMS En 2014, la Mission Locale a organisé deux forums: un forum jobs d’été à Ermont et un job dating à Montigny-lès-Cormeilles. Les conseillers ont également co-organisé et participé aux forums mis en place sur les villes du territoire d’intervention de la Mission Locale ; le forum jobs d’été d’Herblay, organisé par le service jeunesse a réuni 20 entreprises et accueilli 700 jeunes ; le forum emploi du Parisis. Le forum été d’Ermont Le forum s’est déroulé le 9 avril 2014 au théâtre Pierre Fresnay à Ermont de 14h à 19h. Près de 600 visiteurs ont fréquenté ce forum. Quatre espaces thématiques étaient proposés aux visiteurs : • un espace loisirs • un espace dédié à la prévention, la santé, l’engagement et au bénévolat • un espace orientation • un espace jobs d’été Presque 200 questionnaires de satisfaction ont pu être décorti- qués. Ceux-ci indiquent une satisfaction d’environ 92% du public. La Mission Locale était en charge de l’espace jobs d’été et a réussi à mobiliser 24 entreprises, associations et collectivités avec des besoins en recrutement pour la saison estivale. Cet espace a rencontré un grand succès grâce à l’ensemble des entreprises présentes.
  43. 43. /43 Le job dating à Montigny-lès-Cormeilles La Mission Locale Vallée de Montmorency, en partenariat avec la ville de Montigny, et avec le soutien de l’Etat, a organisé un job dating à Montigny le lundi 20 octobre 2014. Le « job dating » est une méthode de recrutement innovante qui s’articule autour d’entretiens de 10 min pour convaincre l’employeur, et décrocher un second entretien au sein de l’entreprise. C’est une rencontre originale et des opportunités d’emploi concrètes. 20 entreprises se sont mobilisées pour venir effectuer leurs recrutements L’objectif de cette action emploi était de mettre en relation les recruteurs sur le territoire de la Mis- sion Locale et les jeunes en recherche d’emploi. Le job dating était axé sur des postes à pourvoir dans les secteurs commerce/vente et hôtellerie/ restauration, en contrat CDD et CDI. 250 jeunes ont participé à ce job dating et ont été reçus en entretien par 5 entreprises chacun en moyenne.
  44. 44. /44 LES EMPLOIS D’AVENIR 230 jeunes ont signé un emploi d’avenir en 2014. 106 entreprises ont embauché en contrat emploi d’avenir et bénéficié d’un accompa- gnement de Sophie Dion, chargée de relations entreprises pour la définition du profil de poste, la sélection des candidats, le recrutement jusqu’à la contractualisation. 59,7% des contrats ont concerné le secteur non marchand. dont ont été signés 33,3% dans la fonction publique territoriale (collectivités). ZONES D’HABITATION Autres CUCS ZUS ÂGE EN DÉBUT DE CONTRAT 0 50 17 19 21 23 25 RÉPARTITION PAR NIVEAU Niveau IV validé Niveau IV non validé Niveau V validé Niveau V non validé Niveau VBis Niveau VI Hommes Femmes Secteur non marchand Secteur marchand 0 20 JAN FEV MARS AVR MAI JUIN JUIL AOÛT SEPT OCT NOV DEC ENTRÉES PAR SECTEUR MARCHAND / NON MARCHAND 2014
  45. 45. /45 Le contrat Emploi d’Avenir prévoit un engagement de l’entreprise ou de la collectivité pour former le jeune salarié : Delphine Clément, conseillère dédiée au suivi des jeunes en emploi d’avenir, s’assure du bon déroulement de la formation des jeunes salariés. Elle collabore pour cela avec les entreprises et les collectivités et les accompagne dans la construction et le montage financier des plans de formation. Elle a un rôle de médiateur, elle est l’interlocutrice privilégiée à la fois pour l’employeur et pour le jeune salarié tout au long de la durée du contrat Emploi d’Avenir. TYPES DE FORMATION RÉALISÉE EN 2014 MÉTIERS EXERCÉS DANS LE CONTRAT NOMBRE POLYVALENT EN RESTAURATION 53 ANIMATION LOISIRS 21 EDUCATION ACTIVITÉS SPORTIVES 16 MAINTENANCE BÂTIMENTS 12 ACCOMPAGNEMENT MÉDICOSOCIAL 7 DISTRIBUTION DE DOCUMENTS 7 OPÉRATIONS ADMINISTRATIVES 7 PERSONNEL DE CUISINE 7 ACCUEIL ET RENSEIGNEMENTS 5 ENTRETIEN DES ESPACES VERTS 5 POLYVALENT SERVICES HOSPITALIERS 6 AUTRES SECTEURS 84 TOTAL 230 Formation - VAE Immersion en entreprise Permis Prestation d’aide à la construction du parcours
  46. 46. /46 ALTERNANCE En 2014, la majorité des jeunes inscrits en mission locale ayant accédé à l’apprentissage sont d’un niveau V ou VI. Cela suppose donc une importante préparation en amont et une mobilisation de tous les outils existants tels que les formations pré-qualifiantes, les actions de remises à niveau, les passerelles apprentissage. L’augmentation de l’accès des jeunes inscrits en mission locale à l’apprentissage est d’abord liée au travail de développement des relations avec les Centres de Formation d’Apprentis et les chambres consulaires. Ensuite, le travail de promotion de l’apprentissage auprès des entreprises du Val d’Oise est essentiel pour la réussite de cette action. La Mission Locale Vallée de Montmorency a largement renfor- cé son action auprès des entreprises en recrutant une chargée de relations entreprises, dont la mission est de prospecter les entreprises et de mettre en relation des jeunes candidats avec des recruteurs locaux. La Mission Locale a également un conseiller référent alternance Max Rastocle qui a organisé des cafés des métiers dont l’objec- tif est de faire connaitre un secteur d’activité, des métiers et des filières de formation. Ces cafés des métiers ont eu lieu en partenariat avec des CFA du bassin et des professionnels d’entreprises du bassin pour- voyeurs d’emplois. Le référent alternance a également organisé des rallyes alternance, il a proposé ces opérations de prospection à tous les jeunes pré-inscrits en CFA qui rencontraient des difficultés pour trouver une entreprise d’accueil. BILAN 157 contrats d’apprentissage 77 contrats de professionnalisation Niveau II Niveau III Niveau IV Niveau V Niveau VBis Niveau VI Contrat de professionnalisation Contrat d’apprentissage Contrat de professionnalisation Contrat d’apprentissage 56 38101 39 Pendant ces prospections, organisées sur l’ensemble du bassin, les jeunes accompagnés par des conseillers de la Mission Locale ont été reçus et pour certains, ont réussi à décrocher leur entreprise d’accueil. Les résultats très encourageants nous amènent à reconduire cette action en 2015 et de la commencer plus tôt dans l’année, dès le mois de mars.
  47. 47. /47 Un triple objectif : • Promouvoir l’alternance et en particulier l’apprentissage, auprès de jeunes inscrits en Missions Locales, à Pôle Emploi ou scolarisés en Collège et en Lycée. • Faire découvrir des métiers en tension et favoriser des rencontres jeunes employeurs à l’intérieur même des entreprises. • Mettre en relation des jeunes et des CFA afin d’échanger sur les formations proposées et les modalités d’accès aux organismes. Ce salon s’est déroulé en deux temps : Le matin > Répartis sur l’ensemble du département, 7 circuits d’une ou plusieurs entreprises basées sur les territoires des Missions Locales ont été élaborés par les référents alternance. Les em- ployeurs ont accepté de faire visiter leurs locaux aux jeunes, ils ont échangé avec eux sur les activités de l’entreprise, les mé- tiers, les modes de recrutement. > Ces échanges étaient orientés sur l’apprentissage comme moyen d’accéder à une qualification professionnelle. Les jeunes ont découvert à cette occasion les conditions dans lesquelles un apprenti peut prendre sa place au sein de l’entreprise tout en apprenant les gestes professionnels dispensés par le tuteur. > Les référents alternance ont créé du lien avec ces employeurs et ont recueilli à cette occasion les offres de contrats d’alter- nance proposées par ces entreprises. VENDREDI 16 MAI 2014 : SALON ALTERNACTIF L’après midi > Au CDFAS (Eaubonne), situé au cœur du dé- partement, un large public (jeunes suivis en Mis- sion Locale, jeunes en formation professionnelle, jeunes scolarisés, demandeurs d’emploi…) est venu rencontrer des CFA et des organismes de formation représentant une multitude de métiers. > Les jeunes et leur famille ont échangé avec des représentants des centres de formation sur l’en- seignement dispensé dans leur structure, les mo- dalités d’admission, les conditions particulières relatives à l’apprentissage et à l’alternance en gé- néral. > Certains ont effectué une pré-inscription dans l’un des établissements correspondant à leur choix professionnel. > Différents stands de démonstration étaient te- nus par des apprentis des CFA afin de présenter leur métier et leurs réalisations.
  48. 48. /48 PARRAINAGE 80 jeunes ont bénéficié d’un accompagnement par un parrain ou une marraine dans le cadre de ce dispositif financé par la DIRECCTE qui propose un accompagnement à des jeunes 16- 25 ans rencontrant des difficultés d’accès ou de maintien dans l’emploi, par des personnes bénévoles, actives ou retraitées, pendant 6 mois maximum. Les jeunes rencontrant des difficultés particulières pour mener à bien leurs démarches vers l’emploi ou pour s’intégrer dans l’entreprise bénéficient ainsi d’un soutien privilégié. Ces jeunes ont profité des conseils d’un parrain ou d’une marraine soit dans leurs démarches de recherche d’emploi soit pour favoriser la réussite de la période d’essai et de leur intégration en entreprise. Les 25 parrains et marraines sont des bénévoles, salariés ou retraités ayant une bonne connaissance des entreprises et du monde du travail. Issus de secteurs d’activité variés, ils apportent une aide, un appui technique pour mener à bien les démarches en direction des entreprises, en complément de l’accompa- gnement apporté par leurs conseillers référents. A la Mission Locale, c’est Sylvie Fernandez, référente du projet Parrainage et Elodie Dupuy qui animent le réseau des parrains et marraines. Elles mettent en relation les parrains et mar- raines avec leurs filleuls, des jeunes accompagnés par des conseillers qui ont besoin d’un accompagnement supplé- mentaire. Nous avons en 2014 eu de nombreuses demandes d’accom- pagnement sur la préparation aux concours dans le secteur sa- nitaire et social. Ces concours exigent une préparation dense et régulière et la collaboration avec les parraines / marraines impliqués ont favorisé largement la réussite de ces jeunes. BILAN 80 parrainages ont été réalisés en 2014 soit plus de 350 entretiens avec des solutions emploi et formation retrouvées pour 70% des jeunes, au terme des 6 mois d’accompagnement. Accompagnement individuel Sur prescription du conseiller et avec l’intermé- diation du référent parrainage, le jeune va signer avec son parrain, sa marraine, un contrat de par- rainage valable pour une durée de 6 mois. Le parrain / la marraine et le jeune vont se ren- contrer régulièrement, à raison de 3 entretiens minimum. Accompagnement collectif Nous impliquons les parrains / marraines lors de nos actions collectives organisées par la Mis- sion Locale. Dans le cadre du club de recherche d’emploi ou encore sur les forums, ils apportent leur connaissance de l’entreprise et réalisent des simulations d’entretiens d’embauche, ils guident et renforcent l’accompagnement vers la forma- tion et l’emploi.
  49. 49. Jeudi 25 septembre 2014 en après-midi s’est déroulée la ren- contre annuelle du réseau des parrains et marraines œuvrant auprès des Missions Locales du Val d’Oise. Comme chaque année, un thème était choisi pour servir de fil rouge à cette rencontre. Pour cette édition, le recrutement et l’alternance étaient mis à l’honneur autour d’un programme chargé. RENCONTRE DÉPARTEMENTALE PARRAINAGE } 25 PARRAINS ET MARRAINES 17 HOMMES 8 FEMMES 20 RETRAITÉS 5 EN ACTIVITÉ SECTEUR BTP SECTEUR INDUSTRIE SECTEUR TERTIAIRE SECTEUR PUBLIC /49
  50. 50. /50 LE POINT SANTÉ : PRÈS DE 1200 JEUNES ACCUEILLIS Le Point santé de la Mission Locale accueille et accompagne tous les jeunes qui ont besoin de prendre soin de leur santé physique et mentale. Son rôle est de promouvoir la santé globale des jeunes et de permettre à chaque jeune d’avancer dans son parcours en réus- sissant à résoudre des problématiques qui le freine dans sa pro- gression. Le nombre de jeunes orientés et reçus sur le Point Santé a augmenté de manière significative, passant de 595 jeunes en 2012 à 897 en 2013. Le public reçu sur le Point Santé est caractérisé par une grande fragilité, les jeunes sont en demande d’un accompagnement sur le plan de la santé, tant sur le plan physique que psychique. Par le biais de l’accompagnement individuel et des actions col- lectives santé, les jeunes réussissent à intégrer leur santé dans leur parcours d’insertion. Nous avons rendu les jeunes capables de faire des choix favo- rables à leur santé, de prévenir des comportements à risque et d’identifier les professionnels compétents ; ainsi chaque jeune a pu expérimenter de nouvelles formes d’autonomie dans ses démarches de soin. Le Point Santé poursuit 3 objectifs : Promouvoir l’accès aux droits et aux soins du public Grâce à une approche individuelle : • Réaliser 3 entretiens individuels en moyenne par jeune soit au total 2477 entretiens. • Accompagner les jeunes dans les démarches administratives liées à la protection sociale. • Accompagner les jeunes vers la reconnaissance du handicap et suivre le dossier en termes d’orientation et de versement de l’Allocation Adulte Handicapé. • Participer aux équipes techniques jeunes de la MDPH à raison d’une réunion mensuelle. • Accueillir les jeunes sortants de l’éducation spécialisée et construire le parcours d’insertion, vers le milieu ordinaire ou protégé. Grâce à une approche collective : • Intervenir dans le cadre du Parcours d’Orientation Professionnelle : 150 jeunes ont été orientés sur un entretien individuel « prévention santé » pouvant comporter une proposition de bilan de santé CPAM et/ou une visite médicale au centre de santé municipal. • Mener des actions d’information et de prévention sur les thèmes spécifiques liés aux 16/25 ans : les conduites à risque, les addictions... notamment dans les centres de formation partenaires. Co-animation de séances d’information sur les thèmes de santé des jeunes : relations parents/adolescents, vie affective et relations amoureuses, addictions auprès du public cible.
  51. 51. /51 • Relayer les campagnes de sensibilisation et de prévention santé au niveau local. Participer aux actions de prévention et de promotion de la santé mises en place par les collectivités et les partenaires locaux. Repérer la souffrance psychique du jeune • Mener des entretiens d’écoute. 90 jeunes ont bénéficié d’un temps d’écoute, pour la majorité sur proposition de leur conseiller, et pour une vingtaine d’entre eux à partir d’une demande spontanée • Identifier le mode de vie du jeune (rythme de vie, sommeil, hygiène alimentaire…) et son contexte familial. • Accompagner vers une prise en charge appropriée (consultation d’addictologie, CMP). • Orientations consultations psychiatrie CMP : 10 • Orientations consultations hospitalières addictologie : 21 Maintenir et renforcer le réseau partenarial afin d’améliorer l’orientation et l’accompagnement • Cibler les compétences de chaque partenaire. • Développer la collaboration, les conventions, les engagements. • Participer activement aux actions du réseau pour identifier les situations problématiques et ainsi définir ensemble et localement les actions à mener. • Sensibiliser, informer et former sur les questions de santé les partenaires, les professionnels des entreprises d’insertion.
  52. 52. /52 LE LOGEMENT La mise à l’abri, l’accompagnement vers l’hébergement puis la stabilisation dans le logement font partie intégrante de nos mis- sions. Nous répondons à ces situations, en urgence ou sur ren- dez-vous, en sollicitant des dispositifs départementaux. Nous devons également pallier l’absence éventuelle de réponse po- sitive. Ainsi, nous avons traité 229 demandes de logement dont 83 concernant un hébergement d’urgence, 36 demandes de loge- ment social, avons accordé 47 aides financières (nuitées hôtel, aides à l’entrée et au maintien dans le logement), et avons réali- sé 63 pré-inscriptions en Foyers Jeunes Travailleurs. Nous savons d’ores et déjà que pour 2015, 2 chambres à l’ALJE- VO Pontoise Les Louvrais nous seront accordées, avec le même financement. Le suivi des jeunes qui intégreront ces chambres sera réalisé en lien étroit avec les équipes socio-éducatives des foyers. Une convention de partenariat est également à l’étude avec L’ALJEVO pour prendre à la charge de la Mission Locale deux chambres supplémentaires pour 2015 pour faire face à l’aug- mentation des situations d’urgence. L’insertion sociale des jeunes occupe une place prépondérante dans l’accompagnement. La santé, le logement mais aussi les dispositifs d’aides financières peuvent être nécessaires pour soutenir et sécuriser un parcours. Il ne s’agit pas d’assister les jeunes mais de permettre à tous, quelques soit leur niveau d’étude et le milieu social d’origine d’avoir la chance de poursuivre leur projet professionnel et de valider des étapes importantes. LOGEMENT ET AIDES SOCIALES EVA 31 jeunes ont été accompagnés pour monter un dossier Entrée dans la Vie Active (EVA). Le dispositif EVA «Entrée dans la Vie Active» est mis en place par le Conseil général du Val d’Oise afin de favoriser l’accès à l’emploi des jeunes Val- doisiens de 16 à 25 ans. Objectif central et unique de ce dispositif : Facili- ter l’entrée dans la vie active des jeunes. EVA permet de financer un projet avec un objec- tif d’accès à un emploi, en permettant de lever les freins liés aux thématiques suivantes : • EVA EMPLOI MOBILITE • EVA EMPLOI FORMATION • EVA EMPLOI LOGEMENT • EVA EMPLOI INITIATIVES 29 dossiers ont été déposés et 30 910 euros ont été alloués pour soutenir les projets de ces jeunes.
  53. 53. /53 LE PERMIS DE CONDUIRE La Mission Locale bénéficie du dispositif agréé par le Conseil Régional pour l’attribution d’une aide financière au permis de conduire pour les jeunes 16-25 ans. Les jeunes dont le projet professionnel nécessite d’avoir le per- mis (horaires décalés, nombreux déplacements par exemple) dans les secteurs d’activité retenus par le Conseil Régional peuvent bénéficier d’une aide à hauteur de 600 euros. Les jeunes doivent répondre aux critères suivants : • jeunes de – de 26 ans suivis à la Mission Locale • sous conditions de ressources • être sans permis de conduire de catégorie B ou en cours de formation au permis (code obtenu) • ayant un projet professionnel nécessitant l’obtention du permis de conduire 30 jeunes qui s’inscrivaient dans un de ces secteurs ont ainsi profité de cette opportunité : • aide à la personne • Bâtiment/travaux publics • Commerce • Hôtellerie/restauration • Sécurité • Nettoyage • Transport/logistique • Agriculture/espaces verts • Mécanique automobile • Santé • Métiers en horaires décalés FAJ 75 jeunes ont bénéficié d’un Fonds d’Aide aux Jeunes pour faire face à une situation d’urgence, pour un montant total de 5 526,42 euros. Le dossier de demande d’aide financière est ins- truit par Naïma Salek, conseillère référente des aides sociales de la Mission Locale. L’attribution de l’aide financière est décidée par une commission qui se réunit tous les 15 jours. Dès lors que le dossier reçoit un avis favorable, le jeune est accompagné par la conseillère référente jusqu’à l’obtention de son permis.
  54. 54. /54 LE POINT INFORMATION JEUNESSE Le Point Information Jeunesse de Franconville, porté par la Mis- sion Locale, répond aux questions des jeunes scolarisés ou non sur une diversité de thèmes : orientation, études, emploi, vie pratique, sports, loisirs, mobilité européenne. L’accueil est anonyme, sans rendez-vous et gratuit. Le PIJ se trouve au siège de la Mission Locale et des actions sont menées au sein d’autres structures de la ville de Franconville : maisons de proximité, K’Fête, espace culturel Saint-Exupéry. Plus de 800 jeunes ont fréquenté la structure en 2014. Changement au PIJ : Depuis sa création en 2009, Muriel Grenet, conseillère Mission Locale, intervenait à mi-temps pour animer le PIJ de Francon- ville. Pour compléter son action et permettre une plus grande am- plitude d’ouverture du PIJ, nous avons embauché Souleymane Vagabou en service civique pour l’année 2014. Fin 2014, Nous avons fait le choix de recruter une informatrice jeunesse à temps plein afin d’améliorer encore notre amplitude d’ouverture et notre implication auprès des jeunes de la ville. Julie Fichera accueille sur le PIJ depuis octobre et un projet d’interventions dans les établissements est en construction actuellement avec le service jeunesse de Franconville et l’en- semble des collèges et lycées de la ville. Atelier alternance Objectif : s’inscrire dans un CFA et signer un contrat avec une entreprise 30 jeunes scolarisés ont été reçus sur les ateliers or- ganisés de mars à juillet pour être aidés dans leurs démarches liées à leur projet d’alternance. • définir le métier et la formation adéquate • repérer les CFA : des visites et des stages de découverte ont été proposés avant l’inscription. • cibler les entreprises et qualifier un fichier. Les jeunes ont été accompagnés en prospection d’entreprises pour apprendre à se présenter, à argumenter et à conclure un contrat.
  55. 55. /55 Atelier informatique Objectif : réduire la fracture numérique Souleymane Vagabou accueillait chaque semaine un nouveau groupe de jeunes qui fréquentaient le PIJ et qui n’étaient pas à l’aise avec l’outil informatique. Avec lui, ils ont remis leurs connaissances à jour, ils ont appris à se servir des logiciels de traitement de texte (word) et de tableur (excel). Ils ont fait des démarches sur internet et se sont familiarisés avec l’utilisation des réseaux sociaux. Forum SOS rentrée Objectif : repérer et aider les jeunes sans solution à la rentrée Cette action menée depuis 4 ans par le PIJ de Franconville s’adresse à tous les jeunes qui se trouvent sans solution au mo- ment de la rentrée 2014. SOS rentrée concerne les familles et les jeunes scolarisés ou non. Ce forum a rassemblé des professionnels de l’orientation et de la formation et a permis aux 60 jeunes présents d’explorer dif- férentes pistes pour trouver une solution satisfaisante pour la rentrée : • se réinscrire en formation initiale • poursuivre ses études en alternance et rencontrer des Centres de Formation d’Apprentis • découvrir des structures et des dispositifs pour travailler son orientation et un projet professionnel en dehors de l’école traditionnelle : Epide, Ecole de la Deuxième Chance, lycée Nouvelle chance, Unis-Cité, CIED. • être aidé et soutenu dans ses démarches à la suite de cette journée, au Point Information Jeunesse. En 2014, un partenariat a été engagé auprès des autres structures du réseau information jeunesse des villes d’Ermont, Eaubonne, Herblay et Beauchamp afin de proposer une action concertée sur l’ensemble du ter- ritoire et communiquer largement auprès des jeunes sans solution pour les aider dans leurs démarches.
  56. 56. /56 1995 LA MISSION LOCALE FÊTE SES 20 ANS 2015
  57. 57. /57 1 / Permanence Pôle Info 128 bis, chaussée Jules César 95250 BEAUCHAMP tél. : 01 30 40 57 87 - Fax : 01 30 40 57 80 poleinfo@ville-beauchamp.fr 2 / Mairie de Cormeilles 3, avenue Maurice Berteaux 95240 Cormeilles-en-Parisis Espace Cyber Rue des Presbendes 95240 Cormeilles-en-Parisis 3 / Espace jeunesse et Familles - BIJ 18, rue de Soisy 95600 Eaubonne 4 / Antenne Val-et-Forêt - Espace Jeunesse 37 bis, rue Maurice Berteaux 95220 ERMONT tél. : 01 34 44 20 60 - fax 01 34 44 20 69 Centre Social François Rude Allée Jean de Florette 95220 ERMONT 5 / Mission Locale - Siège 30, rue de la Station 95130 FRANCONVILLE tél. : 01 39 32 66 03 - fax 01 34 13 42 16 6 / Centre Communal d’Action Sociale 52, rue de Paris 95220 HERBLAY Espace Jeunes Bureau Information Jeunesse 2, rue du Val - 95220 HERBLAY 7 / Mairie 55, quai de Seine 95530 La Frette-sur-Seine 8 / Mairie Plessis-Bouchard 3, rue Pierre Brossolette 95130 LE PLESSIS-BOUCHARD 9 / Antenne du Parisis 224 bis, rue du Général de Gaulle 95370 Montigny-lès-Cormeilles tél. : 01 30 26 10 92 10 / Montlignon 11 / Espace Emploi 78, Rue du Général Leclerc 95390 SAINT-PRIX 12 / Mairie Sannois Place du Général Leclerc 95110 SANNOIS
  58. 58. www.mlvm.asso.fr Tél. : 01 39 32 66 03 facebook.com/missionlocalevalleedemontmorency Conception et mise en page : www.incitemedia.fr - Impression interplans

×