138
La commune rénove son
patrimoine ancien : l’exemple de
la « station éco-habitat ».
Chronologie
Construction au 17ème
s...
www.libnam.eu 2
Contexte
Commenombredecommunes
rurales, Mellé voit son centre
bourg se désertifier au profit
des zones pav...
Collectif franco-britannique Libnam3
Système constructif
La commune a choisi de valoriser un
savoir-faire local avec un pa...
www.libnam.eu 4
Elle intègre de la fibre de bois en
isolation répartie mais aussi une
isolation par l’extérieur avec une
f...
Collectif franco-britannique Libnam5
Freins et leviers
La station éco-habitat est un projet
public exemplaire, l’objectif ...
www.libnam.eu 6
Une scénographie
pédagogique
La station éco-habitat a été pensée
comme un support pédagogique
ouvert à tou...
Collectif franco-britannique Libnam7
La Mairie de Mellé loue la station
éco-habitat.
Depuis le 1er mars 2014, cette
nouvel...
8
Intervenants
Maître d’ouvrage : Commune de Mellé
(Mellé - 35)
Maîtrise d’œuvre : TRICOT architecture
(Louvigné du Désert...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Mellé-fr

241 vues

Publié le

Mellé-fr

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
241
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
16
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Mellé-fr

  1. 1. 138 La commune rénove son patrimoine ancien : l’exemple de la « station éco-habitat ». Chronologie Construction au 17ème siècle. Conception de la rénovation en février 2012. Travaux de rénovation de mai 2012 à décembre 2013. La station éco-habitat est issue de la restauration d’une maison du 17ème siècle. Elle incarne le projet de la commune de Mellé de mettre en valeur le patrimoine rural, dans le respect des principes du développement durable. Ce projet allie, à la fois, performance énergétique, matériaux biosourcés et savoir-faire locaux. La station est aussi un lieu pédagogique qui permet au plus grand nombre de découvrir comment redonner vie au patrimoine bâti ancien. Présentation Saint Brieuc Quimper Vannes Rennes Mellé Mellé Vue globale - Photo © Servane Guihaire - Constructys Bretagne
  2. 2. www.libnam.eu 2 Contexte Commenombredecommunes rurales, Mellé voit son centre bourg se désertifier au profit des zones pavillonnaires du territoire. Son éloignement des bassins d’emploi en réduit l’attractivité au profit d’espaces plus urbains. Pour apporter des solutions concrètes à ce problème et répondre aux défis environnementaux, la commune s’engage depuis de nombreuses années dans une démarche globale de développement durable. Il devient effectivement nécessaire de limiter la consommation de l’espace agricole, de construire et de rénover efficacement le bâti mais aussi de favoriser le développement des énergies renouvelables. Pour atteindre un haut niveau de performance thermique dans cette rénovation, la commune a fait appel aux compétences de l’architecte et pu compter sur une étude réalisée à l’aide du logiciel de Simulation Thermique Dynamique «  PLEIADES COMFIE  ». Les conseils techniques d’un bureau d’étude spécialisé dans l’étanchéité à l’air et en hygrothermie ont conforté les choix techniques. Plan © TRICOT architecture N
  3. 3. Collectif franco-britannique Libnam3 Système constructif La commune a choisi de valoriser un savoir-faire local avec un parquet de chêne fixé sur des lambourdes, elles- mêmes fabriquées par un menuisier local avec du bois de pays. Le tout repose sur des plots de granit bleu de Louvigné. Cette technique permet en effet le passage d’un réseau de drains de ventilation dans le hérisson de pierres (20/40). Elle est adaptée pour gérer l’hygrométrie du sol et la pollution au radon. Un géotextile a été positionné en plus pour assurer l’étanchéité à l’air tout en contrôlant les migrations d’humidité. Le liège n’est pas un matériau régional mais a été retenu comme isolant pour le sol car il est imputrescible et ne craint donc pas l’eau. Les murs de cette maison du 17ème ont été construits en granit local, maçonné à la terre et à la chaux. Elle comporte un étage et possède une tribune en façade nord. Comme beaucoup d’habitations de l’époque elle est mitoyenne et n’offre que trois ouvertures en façade sud. En tant que support pédagogique, la station éco-habitat présente plusieurs solutions techniques d’isolation des murs. La façade nord, composée d’un simple panneau de bois et d’une porte condamnée, a été décalée et remplacée par une ossature bois. Pose du géotextile - Photo © Pays de Fougères
  4. 4. www.libnam.eu 4 Elle intègre de la fibre de bois en isolation répartie mais aussi une isolation par l’extérieur avec une fibre de bois enduite (chaux-sable). La finition intérieure est en placo© peint. Les façades sud et ouest ont été isolées par l’intérieur avec des briquettes de chaux-chanvre, tandis que le vide entre le mur d’origine et les parois a été comblé avec du chanvre en vrac, la réglementation le permettant. La finition est un enduit à la chaux. Sur le mur mitoyen à l’est, le choix s’est porté sur une ossature bois remplie de laine de bois flexible, à l’intérieur, et de laine de bois dense en extérieur  ; une lame d’air de 3 cm a été aménagée entre le mur de pierre et l’ossature. La finition a été réalisée en bardage bois dans la chambre et le salon, en placo© dans la salle de bain. L’isolation des combles est faite avec de la ouate de cellulose soufflée sur 40 cm d’épaisseur. Le bois, choisi comme source d’énergie pour le chauffage, alimente un poêle à granulés. Enfin, deux puits de lumière, l’un dans l’escalier et l’autre dans la salle de bain, apportent de la lumière naturelle jusqu’au fond du logement. Brique de chaux - chanvre - Photo © Pays de Fougères
  5. 5. Collectif franco-britannique Libnam5 Freins et leviers La station éco-habitat est un projet public exemplaire, l’objectif étant de fournir un retour d’expérience (coûts, résultats, formation des entreprises,…) en plaçant les exigences environnementales à leur maximum. Les entreprises ont été recrutées par appel d’offres public. Le chantier a été long  : en effet la multiplication des systèmes de rénovation ainsi que la configuration du bâti (long, étroit, sur deux niveaux) ont compliqué l’enchaînement et, de fait, la coordination des entreprises. De plus le travail d’étanchéité à l’air sur le bâti ancien est plus complexe car il nécessite une vigilance particulière sur les détails et la qualité de finition. De nombreux imprévus liés à la nature du sous-sol (mur abattu du fait du sol sableux non stable) ont allongé les travaux de rénovation. Isolation par l’extérieur - Photo © Pays de Fougères
  6. 6. www.libnam.eu 6 Une scénographie pédagogique La station éco-habitat a été pensée comme un support pédagogique ouvert à tous. Elle constitue la 6ème étape du « Parcours des énergies », action phare du projet territorial de développement durable de la commune de 2008 à 2014. Une scénographie pédagogique a été mise en place pour faire comprendre le projet aux visiteurs, avec des explications sur les choix techniques et l’importance des études liées. Cette scénographie se veut ludique autour de la maison. Le conduit de cheminée a été condamné car il n’était pas adapté aux règles de fumisterie actuelles. Le maçon a pu mettre en œuvre une technique qu’il ne connaissait pas : les blocs de chanvre, ce qui ne lui a pas posé problème puisqu’il était accompagné. Tout au long du chantier, Stéphanie Geslot du Pays de Fougères a eu pour rôle de démontrer l’intérêt de l’éco-construction, de l’étanchéité à l’air ainsi que des méthodes de pose des membranes techniques. Les différents acteurs ont dû s’adapter à ces nouvelles contraintes. Ce projet pilote leur a permis d’acquérir des compétences ainsi que de nouvelles opportunités de marchés. Extérieur - Photo © Servane Guihaire - Constructys Bretagne
  7. 7. Collectif franco-britannique Libnam7 La Mairie de Mellé loue la station éco-habitat. Depuis le 1er mars 2014, cette nouvelle locataire s’acquitte d’un loyer modéré en échange de visites «  pédagogiques  », sur rendez- vous uniquement. Il n’y a donc pas encore de suivi de consommations significatif. Un test d’infiltrométrie «  pédagogique » a été effectué en fin de chantier par la société Ty eco², indiquant un taux de renouvellement d’air volontaire de 5 vol/h. (indice n50) soit 1,13 m3/h.m² (indice Q 4Pasurf). L’étude thermique réalisée avec le logiciel réglementaire « Perrenoud » estime la consommation pour le chauffage à 33 kWh/m²/an. A ce jour la consommation est de 4 sacs de 15kg de granulés en 2 mois (15Kg x 4sacs x 4,8Kwh/Kg = 288 Kwh soit 2,11 kwh/m² par mois). Enfin, les conforts visuels (engendré par les puits de lumière), acoustiques (en dépit de la mitoyenneté) et thermiques (par les matériaux) en font un lieu agréable à vivre. Performances globales Le poêle - Photo © Servane Guihaire - Constructys Bretagne
  8. 8. 8 Intervenants Maître d’ouvrage : Commune de Mellé (Mellé - 35) Maîtrise d’œuvre : TRICOT architecture (Louvigné du Désert - 35) BE thermique et fluides : THALEM Ingénierie (Bruz - 35) Facilitateur : Pays de FOUGERES (Fougères - 35) Gros-œuvre : SARL ROUSSEAU (Louvigné du Désert - 35) Carrelage / Faïence : SARL LAIZE (Romagné - 35) Puits de lumière : SARL MARSOLIER (La Chapelle Janson - 35) Électricité / Chauffage / Ventilation : SARL RAUT (Javené - 35) Plomberie-Sanitaires : SARL DELALONDE (Pontmain - 53) Peinture : SARL HEUVELINE (Gorron - 53) Isolation / plâtreries : SARL BREL (Lécousse - 35) Menuiseries extérieures / intérieures : SARL VIVIER (Mellé - 35) Poêle à granulés : GALLE (Romagné - 35) Coûts Bureau d’études : 4 220€ Maître d’œuvre : 15 228€ Gros-œuvre : 44 928€ Menuiseries extérieures / intérieures : 37 488€ Isolation / plâtreries : 7 642€ Peinture : 4 764€ Plomberie-Sanitaires : 6 279€ Électricité / Chauffage / Ventilation : 8 673€ Puits de lumière : 5 070€ Carrelage / Faïence : 1 721€ Poêle à granulés : 5 420€ Total HT : 118 253€ Total TTC : 141 433€ SHON : 68 m² Total HT par m² hors terrain : 1 739€ Total TTC par m² hors terrain : 2 080€ Façade Sud (à gauche) et pignon Est (à droite) © TRICOT Architecture Contact Pays de Fougères www.pays-fougeres.org

×