Jeudi 9 octobre 
Le numérique : des opportunités de 
nouveaux business models pour votre 
société 
Damien JACOB, retis.be ...
Avec le soutien de :
Conférence « Liège Créative » - Université de Liège 
le 9 octobre 2014 au Château de Colonster 
Les lames de fond numériqu...
La 3e révolution économique ? 
1770 
Digital 
Economy 
Industrial 
Economy 
Agricultural 
Economy 
1870 1970 
Nature Energ...
Le numérique me concerne-t-il ?
Plan de l’exposé 
 Les 3 lames de 
fond 
 La P2P Economy 
 Que faire ? 
 Ressources
A chaque grande lame de fond 
numérique… des pirates à l’assaut… 
° @ retis 
www.retis.be 
EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
Le citoyen agacé par les murailles  3e assaut 
Peer-to-peer Plateforms 
L’acheteur futé, connecté  2e assaut 
E-Commerce...
Les grands chambardements 
« Peer-to-peer 
economy » 
Dématérialisation 
E-Commerce 
2000 2010 
? 
° @ retis 
www.retis.be...
1e lame de fond 
LES SECTEURS AVEC PRODUITS / SERVICES DÉMATÉRIALISABLES: 
MUSIQUE, PRESSE, CINÉMA 
° @ retis 
www.retis.b...
Economie informationnelle 
• Pendant des siècles, la copie manuscrite des livres a rendu les 
livres rares et chers. 
• L'...
Dématérialisation 
• Copies infinies et de qualité identique 
 Passage de l’économie de la rareté à l’économie de l’abond...
Marché de la musique 
– Belgique (2013) 
Baisse de 1,9% en 2013 (contre -8% en 2012) 
• 6,5 millions de CD (85 m€ de reven...
Réintermédiation par des « pirates » 
• Les premiers pirates 
 « hors la loi » 
 « Hadopi » 
et autres mesures anti-pira...
Le citoyen agacé par les murailles  3e assaut 
Peer-to-peer Plateforms 
L’acheteur futé, connecté  2e assaut 
E-Commerce...
2e lame de fond 
TOUS LES PRODUITS À PORTÉE DE CLIC… 
E-COMMERCE 
° @ retis 
www.retis.be 
EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
Historique : les grandes phases 
d’évolution du commerce de détail 
1. Boutique spécialisée 
2. Grand magasin 
 Tout en u...
Maintenant, on vend 
quasiment de tout en ligne !
www.cote2boeuf.fr 
• Cote2boeuf.fr commercialise à la fois de la viande, de la 
charcuterie, des truffes, des champignons ...
Impact de la 
lame de fond « e-commerce » 
° @ retis 
www.retis.be 
EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
La chaîne Free Record Shop en sursis ? 
Le mobilier des 68 magasins de la chaîne Free Record Shop Belgique 
a été aux ench...
Réorientation vers… Amazon…
Recherche de vêtements à partir 
d’une photo (app Zalando – 2014)
Digital-in-store  Brantano Corner
Impact pour le commerce 
• Store-to-web 
 « Showrooming » 
• Digital-in store 
 « vendeur augmenté » 
• Digital-to-Store...
Le cross-commerce 
• Le consommateur est à la recherche d’une très grande 
souplesse dans ses démarches d’achat. 
 Il ne ...
Multi-canal : Les 4 possibilités 
1. La recherche de produits et la vente dans le réseau de 
boutiques. 
2. La recherche d...
Le cross-commerce 
• Le consommateur apprécie d’avoir le choix du lieu (et 
de l’interface) où s’effectueront ces différen...
Erreurs et difficultés souvent 
rencontrées 
• Se lancer avec des illusions ! Ce n’est pas l’eldorado du 
XXIe siècle. 
 ...
Bilan de cette 2e marée 
• Peu de commerces ne sont (seront) pas touchés par 
l’e-commerce 
Même les magasins de chaussur...
La révolution 
numérique ne vous 
concerne pas ? 
…CAR VOS PRODUITS NE SONT PAS 
DÉMATÉRIALISABLES ? 
…CAR VOUS NE FAITES ...
Le citoyen agacé par les murailles  3e assaut 
Peer-to-peer Plateforms 
L’acheteur futé, connecté  2e assaut 
E-Commerce...
La 3e lame de fond se répand… 
° @ retis 
www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
La 3e lames de fond : 
« Des barbares sapent 
les murailles de l’Empire» 
« LE NUMÉRIQUE DÉVORE LE MONDE » (MARC ANDREESSE...
Les pirates et des barbares attaquent 
pour abattre les murailles de filières 
• Valorisation de capacités disponibles 
• ...
Entre places de marché et 
plateformes collaboratives 
www.haystackmobile.com 
vs Vinci, ville de Boston,… 
www.uber.com 
...
Chute des rentes / murailles 
réglementaires ou corporatives 
• Filière ‘Finance’ 
 Assurance, prêt 
• Filière ‘Immobilie...
Le poids économique des biens 
partageables dans un ménage 
Source: Rapport http://www.iddri.org - 2014 
° @ retis 
www.re...
P2P Economy: 
Les différentes formes 
Source: Rapport http://www.iddri.org - 2014
Source: Jeremiah Owyang – 2014 http://www.visioncritical.com
Economie « collaborative » 
basée sur le partage entre pairs 
• Remise en cause de la notion de propriété 
 Pas vraiment ...
Les barbares ne produisent pas ! 
Pour certains, il vampiriseraient ! 
• Ne conduisent pas de taxis / voitures d’auto-écol...
Les armes des barbares 
Les 2 principales forces des barbares: 
1. Une énergie particulière: la récupération et le traitem...
Devenez barbares !? 
° @ retis 
www.retis.be 
EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
Devenez barbares 
2 exemples de grandes entreprises ayant mué vers 
« l’économie quaternaire » : 
• Wal-Mart face à Amazon...
Winner-takes-all 
• Attention: si une position est déjà prise par un 
barbare, il sera difficile de le déloger 
 Ex: posi...
• Des secteurs (parapublics) encore à défricher: 
 Santé, 
 Transport, 
 Enseignement, 
 … 
• Artisanat 
 Domaines où...
3 business models à examiner 
• Revenus de commission comme plateforme / 
intermédiaire de confiance en CtoC (« peer to pe...
A examiner aussi le BtoB
www.djump.in (Chaumont-Gistoux)
www.caramigo.be (Bruxelles)
° @ retis 
www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
www.cine-pedia.com(Vinalmont)
° @ retis 
www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
Start-up belge lancée en 2009
° @ retis 
www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
Une lame de fond suivante 
ou la même lame de fond ? 
• Bigdata 
• Internet des objets 
…les GAFA à la pointe 
E-santé 
...
Pour en savoir plus: 
quelques ressources utiles 
LISTE SUR : HTTP://WWW.RETIS.BE/REFERENCES 
° @ retis 
www.retis.be 
EXP...
http://www.iddri.org/Publications/Collections/Analyses/ST0314_DD%20ASN_eco%20partage.pdf
Références des ouvrages 
• Economie du partage: enjeux et opportunités pour la transition écologique 
 Damien Demailly et...
Cours « E-economie » 
Quelques blogs et sites à suivre 
• http://www.lafing.org (programme « Sharevolution) 
et http://www...
Dossier « e-economie » 
sur www.retis.be
www.retis.be 
Conseils e-business & e-commercee 
Facilitateur pour vos projets e-business : 
1. Conseils pour le lancement...
Experts et aides 
• Plateforme ICT de la Wallonie www.awt.be 
 Articles de fond, témoignages 
 Baromètre TIC de la Wallo...
SYNTHESE 
• Ce n'est pas le business qui se digitalise, c'est le digital qui 
est au coeur du business (?!) 
• Lames de fo...
Discutons-en ! 
Contact : 
• damien@retis.be 
• http://linkedin.com/in/damienjacob 
• @retis 
Blog du livre : www.retis.be...
Le numérique: des opportunités de nouveaux business models pour votre société par Damien JACOB | LIEGE CREATIVE, 09.10.14
Le numérique: des opportunités de nouveaux business models pour votre société par Damien JACOB | LIEGE CREATIVE, 09.10.14
Le numérique: des opportunités de nouveaux business models pour votre société par Damien JACOB | LIEGE CREATIVE, 09.10.14
Le numérique: des opportunités de nouveaux business models pour votre société par Damien JACOB | LIEGE CREATIVE, 09.10.14
Le numérique: des opportunités de nouveaux business models pour votre société par Damien JACOB | LIEGE CREATIVE, 09.10.14
Le numérique: des opportunités de nouveaux business models pour votre société par Damien JACOB | LIEGE CREATIVE, 09.10.14
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le numérique: des opportunités de nouveaux business models pour votre société par Damien JACOB | LIEGE CREATIVE, 09.10.14

2 227 vues

Publié le

Le numérique et l’approche collaborative « web 2.0 » ouvrent la voie à des modèles d’affaires innovants, voire disruptifs au point de modifier significativement des pans entiers de notre économie (ex. : séjours touristiques, presse, musique, taxis, services aux entreprises, …).

Quelles sont les nouvelles règles du jeu de l’économie du numérique ? Comment anticiper l’arrivée de nouveaux acteurs innovants et éviter qu’ils nous balayent ? Comment tirer profit de ces nouveaux business models et se positionner dans ce que certains appellent le secteur « quaternaire », centré sur la valeur des (profusions de) données et sur le « consommacteur » ?

Publié dans : Internet
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 227
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
35
Actions
Partages
0
Téléchargements
30
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le numérique: des opportunités de nouveaux business models pour votre société par Damien JACOB | LIEGE CREATIVE, 09.10.14

  1. 1. Jeudi 9 octobre Le numérique : des opportunités de nouveaux business models pour votre société Damien JACOB, retis.be | HEC-ULg
  2. 2. Avec le soutien de :
  3. 3. Conférence « Liège Créative » - Université de Liège le 9 octobre 2014 au Château de Colonster Les lames de fond numériques, leurs pirates et leurs barbares  Damien JACOB @retis Formateur et consultant en e-Business & e-Commerce Professeur invité à HEC – Ecole de gestion de l’Université de Liège, à la HEPL, à la Haute Ecole Provinciale du Hainaut – Cordorcet et à l’Université de Strasbourg ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  4. 4. La 3e révolution économique ? 1770 Digital Economy Industrial Economy Agricultural Economy 1870 1970 Nature Energie Information ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  5. 5. Le numérique me concerne-t-il ?
  6. 6. Plan de l’exposé  Les 3 lames de fond  La P2P Economy  Que faire ?  Ressources
  7. 7. A chaque grande lame de fond numérique… des pirates à l’assaut… ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  8. 8. Le citoyen agacé par les murailles  3e assaut Peer-to-peer Plateforms L’acheteur futé, connecté  2e assaut E-Commerce Affranchi du papier, CD, DVD  1e assaut Dématérialisation des écrits, sons, vidéos
  9. 9. Les grands chambardements « Peer-to-peer economy » Dématérialisation E-Commerce 2000 2010 ? ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  10. 10. 1e lame de fond LES SECTEURS AVEC PRODUITS / SERVICES DÉMATÉRIALISABLES: MUSIQUE, PRESSE, CINÉMA ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  11. 11. Economie informationnelle • Pendant des siècles, la copie manuscrite des livres a rendu les livres rares et chers. • L'invention de l'imprimerie a permis de multiplier les copies plus rapidement et de diffuser le savoir.  Mais le livre restait un objet plus ou moins rare, d'une durée de vie relativement limitée, et situé dans un espace restreint. Un livre se prête, mais celui qui le prête en perd (momentanément au moins) la jouissance. • Avec les TIC, l'information se partage sans perte pour personne.  Elle peut être dupliquée à volonté, sans perte de qualité, et mise à disposition du plus grand nombre.  L'information n'est pas une marchandise comme les autres :  par opposition aux biens matériels, l'information s'enrichit par son partage. Si je ne dispose plus du livre que j'ai donné ou prêté, je continue à disposer de l'information que je transmets et partage en ligne. Mieux, elle se nourrit des commentaires, idées et réflexions des autres membres de mon réseau;  les techniques actuelles de traitement et de gestion de l'information permettent sa duplication à l'infini sans perte de qualité. C'est ainsi que nous nous retrouvons dans une situation d'abondance. Source : Christian VANDEN BERGHEN dans la Revue Athena 217 – 2006 ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  12. 12. Dématérialisation • Copies infinies et de qualité identique  Passage de l’économie de la rareté à l’économie de l’abondance  Suppression du support et des phasages  Réglementation inadaptée  Droits d’auteur, copie privée, chronologie des médias  (que) quelques secteurs économiques très touchés, et souvent qu’à un des maillons de la chaîne:  Musique  Logiciels  Réservations  Presse  Livres  Films ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  13. 13. Marché de la musique – Belgique (2013) Baisse de 1,9% en 2013 (contre -8% en 2012) • 6,5 millions de CD (85 m€ de revenus) : 65,9% • Vinyle, en progression (2,57 m€) : 1,99 % • Dématérialisation : 30% (20% en 2012)  Téléchargement : 17,7 % (21 m€)  Streaming : 11,8 % (croissance de 174%) Source: Belgian Entertainement Association - 2013 ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  14. 14. Réintermédiation par des « pirates » • Les premiers pirates  « hors la loi »  « Hadopi » et autres mesures anti-pirates • Les nouveaux intermédiaires  iTunes  Booking.com  Netflix…  Quelques métiers bousculés:  Les métiers de courtier, agence de voyages,…  Disquaires, médiathèques, loueurs de DVD,…  Organes de presse, guides de voyage, encyclopédies,… ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  15. 15. Le citoyen agacé par les murailles  3e assaut Peer-to-peer Plateforms L’acheteur futé, connecté  2e assaut E-Commerce Affranchi du papier, CD, DVD  1e assaut Dématérialisation des écrits, sons, vidéos
  16. 16. 2e lame de fond TOUS LES PRODUITS À PORTÉE DE CLIC… E-COMMERCE ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  17. 17. Historique : les grandes phases d’évolution du commerce de détail 1. Boutique spécialisée 2. Grand magasin  Tout en un lieu 3. Supermarché  Self-service 4. Hypermarché  Autour des centres urbains  Shopping Centers 5. Hard-discount 6. Category Killers  Une catégorie à fond (ex: Premaman, Maxitoys, Decathlon) 7. E-Commerce  « commerce connecté » (?) Source: Claude Boffa (ICHEC-Entreprises) ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  18. 18. Maintenant, on vend quasiment de tout en ligne !
  19. 19. www.cote2boeuf.fr • Cote2boeuf.fr commercialise à la fois de la viande, de la charcuterie, des truffes, des champignons et des plats
  20. 20. Impact de la lame de fond « e-commerce » ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  21. 21. La chaîne Free Record Shop en sursis ? Le mobilier des 68 magasins de la chaîne Free Record Shop Belgique a été aux enchères en ligne fin 2013. Mais un repreneur a été trouvé à temps
  22. 22. Réorientation vers… Amazon…
  23. 23. Recherche de vêtements à partir d’une photo (app Zalando – 2014)
  24. 24. Digital-in-store  Brantano Corner
  25. 25. Impact pour le commerce • Store-to-web  « Showrooming » • Digital-in store  « vendeur augmenté » • Digital-to-Store  « Click & collect »  « Drive » « Commerce connecté » ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  26. 26. Le cross-commerce • Le consommateur est à la recherche d’une très grande souplesse dans ses démarches d’achat.  Il ne veut pas être contraint de se déplacer  pour s’informer,  pour commander,  ou encore pour retirer les produits souhaités.  Mais il souhaite également pouvoir examiner attentivement le produit, le toucher voire le tester. ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  27. 27. Multi-canal : Les 4 possibilités 1. La recherche de produits et la vente dans le réseau de boutiques. 2. La recherche de produits sur Internet et l’achat online :  Positionnement « Pure Player ». 3. La recherche de produits online et l’achat dans les magasins en dur ou ROPO (Research Online Purchase Offline).  Ex: secteur de l’habillement. Peut être contré en proposant un retour facile et gratuit. 4. La recherche de produits off line et l’achat online (sur PC, mais aussi via des terminaux mobiles: smartphones, tablettes !).  Ex: secteur Hi-tech  Le consommateur va se renseigner auprès de vendeurs professionnels, connaissant bien les produits puis tente de trouver le meilleur prix en ligne, en utilisant des comparateurs de prix par exemple. ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  28. 28. Le cross-commerce • Le consommateur apprécie d’avoir le choix du lieu (et de l’interface) où s’effectueront ces différentes étapes dans le processus commercial (appelé « parcours « client ») :  cela peut être au bureau, à domicile devant le PC, confortablement au salon devant sa TV connectée ou via sa tablette tactile, mais aussi rapidement par simple appel téléphonique ou via une application sur son smartphone.  En plus, il souhaite, quel que soit le canal utilisé, un service de même niveau de qualité. Il attend également de bénéficier des mêmes conditions. ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  29. 29. Erreurs et difficultés souvent rencontrées • Se lancer avec des illusions ! Ce n’est pas l’eldorado du XXIe siècle.  Il ne suffit pas d’ouvrir la e-boutique…  Il faut une bonne stratégie à l’amont, et aussi investir  Il n’y a pas de « pas de porte », même «sémantique » • Prestataire Web bricoleur / peu impliqué • Vision « chrono-stratégique » inadéquate  Il faut de la patience et des moyens pour atteindre le break-even ! • Souci insuffisant de gagner la confiance de l’acheteur • Ne pas servir sa clientèle de façon optimale • Difficulté à monter en puissance pour atteindre une taille critique : RH, gestion financière, exportation Source: Livre « e-commerce les bonnes pratiques pour réussir ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  30. 30. Bilan de cette 2e marée • Peu de commerces ne sont (seront) pas touchés par l’e-commerce Même les magasins de chaussures ;-)  Surtout les hypermarchés, galeries commerciales et outlets  Sauf les magasins de proximité, les services à la personne  Opportunités pour :  le commerce spécialisé  Les artisans • Emergence du « consommacteur » (partage son avis,…) ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  31. 31. La révolution numérique ne vous concerne pas ? …CAR VOS PRODUITS NE SONT PAS DÉMATÉRIALISABLES ? …CAR VOUS NE FAITES PAS DE COMMERCE ? ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  32. 32. Le citoyen agacé par les murailles  3e assaut Peer-to-peer Plateforms L’acheteur futé, connecté  2e assaut E-Commerce Affranchi du papier, CD, DVD  1e assaut Dématérialisation des écrits, sons, vidéos
  33. 33. La 3e lame de fond se répand… ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  34. 34. La 3e lames de fond : « Des barbares sapent les murailles de l’Empire» « LE NUMÉRIQUE DÉVORE LE MONDE » (MARC ANDREESSEN) ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  35. 35. Les pirates et des barbares attaquent pour abattre les murailles de filières • Valorisation de capacités disponibles • Repérage de rentes, liées souvent:  à des asymétries d’information,  à des régimes sociaux particuliers,  à des accès réglementés à la profession,  voire à des distorsions de concurrence • Optimisation du moindre gisement de valeur « dormante »  via une place de marché, fixation d’un prix théoriquement plus juste, librement consenti, transparent
  36. 36. Entre places de marché et plateformes collaboratives www.haystackmobile.com vs Vinci, ville de Boston,… www.uber.com vs Group G7… www.unticket.fr, www.Metroeclaireur.com vs RATP,…
  37. 37. Chute des rentes / murailles réglementaires ou corporatives • Filière ‘Finance’  Assurance, prêt • Filière ‘Immobilier’  Tourisme • Filière ‘transport’  Taxis  Auto-école  Transport en commun  Parking • Filière ‘énergie’ • Secteur public  Education  Santé • … ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  38. 38. Le poids économique des biens partageables dans un ménage Source: Rapport http://www.iddri.org - 2014 ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  39. 39. P2P Economy: Les différentes formes Source: Rapport http://www.iddri.org - 2014
  40. 40. Source: Jeremiah Owyang – 2014 http://www.visioncritical.com
  41. 41. Economie « collaborative » basée sur le partage entre pairs • Remise en cause de la notion de propriété  Pas vraiment une pratique nouvelle (économie sociale et solidaire très développée au XIXe siècle)  Par contre ampleur médiatique et facilité de mise en place grâce aux TIC • Capital « sympathie »  Gain de pouvoir d’achat pour le consommateur (jusqu’à 7%)  Impact écologique (jusqu’à – de 20% de déchet des ménages)  Mais récupération par des sociétés capitalistiques (Google, Goldman Sachs,…)  Pus vraiment le modèle de coopérative; la création de valeurs échappe aux utilisateurs (des actes de générosité deviennent des actes de consommation ; optimisation fiscale. Sources: Cours e-economie de Damien Jacob; exposé de Philippe Moati, professeur d’économie à Paris- Diderot et interview de Paul Jorian, professeur à la VUB, au Soir (19/4/2014) ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  42. 42. Les barbares ne produisent pas ! Pour certains, il vampiriseraient ! • Ne conduisent pas de taxis / voitures d’auto-école • Ne gèrent pas un réseau de transport ferré / d’énergie • Ne gèrent pas un hôtel / chambre d’hôte • Ne gèrent pas une agence matrimoniale, une agence de location de skis, une agence d’intérim,… • Ne produisent pas d’oeuvres artistiques (films, photos,…) • Ne sont pas des artisans… • Ne prêtent pas d’argent… Les pirates / barbares se positionnent comme intermédiaires clés, • En enrôlant les consommateurs • en exacerbant la concurrence (ex: AirBnB) • tout en tentant de capter la meilleure partie de la valeur produite ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  43. 43. Les armes des barbares Les 2 principales forces des barbares: 1. Une énergie particulière: la récupération et le traitement des (profusions de) données (…souvent gracieuses)  économie « quaternaire »  personnalisation  ex: Netflix  Ex: Google (Car, Nest,…)  Ex: Amazon (vs Hachette) 2. Orientés « expérience clients » (ex: Uber)  « Consommacteur » (… mais sans un total libre arbitre, car orienté par un algorithme !)  Souhaite partager des avis  Souhaite un taxi orienté « service au client »  Préfère une offre de mobilité qu’être propriétaire d’une voiture ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  44. 44. Devenez barbares !? ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  45. 45. Devenez barbares 2 exemples de grandes entreprises ayant mué vers « l’économie quaternaire » : • Wal-Mart face à Amazon  Création d’un écosystème de startups  Agilité !  Innovation (mix R&D et nv Business Model) ! • Financial Times  Les datas dans la « newsroom »  « le numérique, c’est le relationnel, plus les ventes » (@jodbod)  « Le pouvoir de l’abonnement vient du traitement des données » (John Ridding, CEO)  Monétisation des events et des « premium subscriptions » ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  46. 46. Winner-takes-all • Attention: si une position est déjà prise par un barbare, il sera difficile de le déloger  Ex: position dominante de Booking.com, que seuls la nlle génération de pirates (AirBnB,…) peut menacer ° @ retis www.retis.be
  47. 47. • Des secteurs (parapublics) encore à défricher:  Santé,  Transport,  Enseignement,  … • Artisanat  Domaines où il est difficile de créer une plateforme et de traiter des données cohérentes  Luxe  Circuits courts • … Et/ou créez un écosystème dans une niche OPEN DATA ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  48. 48. 3 business models à examiner • Revenus de commission comme plateforme / intermédiaire de confiance en CtoC (« peer to peer »)  « labellisateur privé » (en substitution d’une autorité publique)  Compétences pour cours particuliers  Compétences comme chauffeurs • Business Model « monthly subscription »  En substitution du modèle commercial standard  En substitution de l’installation d’un logiciel (SaaS) • Collecte, traitement et monétisation des données  Données personnelles  Données d’utilisation ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  49. 49. A examiner aussi le BtoB
  50. 50. www.djump.in (Chaumont-Gistoux)
  51. 51. www.caramigo.be (Bruxelles)
  52. 52. ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  53. 53. www.cine-pedia.com(Vinalmont)
  54. 54. ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  55. 55. Start-up belge lancée en 2009
  56. 56. ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  57. 57. Une lame de fond suivante ou la même lame de fond ? • Bigdata • Internet des objets …les GAFA à la pointe E-santé Connaissance intime des patients (à grande échelle) Voitures automatiques Assurance
  58. 58. Pour en savoir plus: quelques ressources utiles LISTE SUR : HTTP://WWW.RETIS.BE/REFERENCES ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  59. 59. http://www.iddri.org/Publications/Collections/Analyses/ST0314_DD%20ASN_eco%20partage.pdf
  60. 60. Références des ouvrages • Economie du partage: enjeux et opportunités pour la transition écologique  Damien Demailly et Anne-Sophie Novel (2014), IDDRi – Sciences Po, 32p.  http://www.iddri.org/Publications/Economie-du-partage-enjeux-et-opportunites-pour-la-transition- ecologique • L'ère numérique, un nouvel âge de l'humanité : Cinq mutations qui vont bouleverser notre vie,  Gilles Babinet (2014), Edition Le Passeur, 236p., ISBN: 978-2368900673 • E-commerce : Les bonnes pratiques pour réussir,  Damien Jacob (2012), Edition Edipro, 336p., ISBN: 978-2874962288 • L'âge de la multitude: Entreprendre et gouverner après la révolution numérique,  Henri Verdier et Nicolas Colin (2012), Edition A. Colin, 288p., ISBN: 978-2200277833 • Economie du numérique et de l'internet,  Thierry Penard et Eric Malin (2010), Edition Vuibert, 192p., ISBN: 978-2311001259 • Gratuit !: Du déploiement de l'économie numérique,  Olivier Bomsel (2007), Edition Folio, 307p, ISBN: 978-2070339570 ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  61. 61. Cours « E-economie » Quelques blogs et sites à suivre • http://www.lafing.org (programme « Sharevolution) et http://www.internetactu.net (dossier passionnant « Qu’est-ce que l’économie du partage partage? ») • http://www.renaissancenumerique.org • http://www.ouishare.net • http://www.shareable.net • http://barbares.thefamily.co • http://colin-verdier.com • http://www.henriverdier.com • http://blog.tcrouzet.com • http://www.prospectic.org • http://www.bostonglobe.com • http://blog.economie-numerique.net • http://www.economienouvelle.fr • http://theinnovationandstrategyblog.com • http://www.gillesbabinet.com • http://www.fredcavazza.net Liens utiles : http://www.retis.be/economie-du-partage/
  62. 62. Dossier « e-economie » sur www.retis.be
  63. 63. www.retis.be Conseils e-business & e-commercee Facilitateur pour vos projets e-business : 1. Conseils pour le lancement / repositionnement d’un business sur le web 2. Aide à la sélection de prestataires (agences web, prestataires de paiement, logisticiens,…) et de solutions techniques d’e-commerce. 3. Mission d’audit, d’optimisation (contenu, conversion web) et de mise en conformité juridique 4. Accompagnement à la mise en place d’un site e-commerce, formation ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  64. 64. Experts et aides • Plateforme ICT de la Wallonie www.awt.be  Articles de fond, témoignages  Baromètre TIC de la Wallonie.  Base de données des entreprises TIC.  Aides RW en e-business • Consultants agréés en e-business (Rentic) • Aide AWEX « site Internet orienté export» • Centres de compétences en TIC.  Services de formation et d’accompagnement  Technifutur (Liège), TechnofuturTIC (Charleroi), Technocité (Mons), Technobel (Ciney). • Organismes d’animation économique, fédérations professionnelles, agences de communication,… ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  65. 65. SYNTHESE • Ce n'est pas le business qui se digitalise, c'est le digital qui est au coeur du business (?!) • Lames de fond qui toucheront presque toute l’économie:  Dématérialisation  E-commerce  Plateformes tiers de confiance C2C • Ne pas faire l’autruche  Le consommateur fera plier les murailles juridiques et corporatives  Avantage au 1e • Intégrer les nouveaux business models  Commissionnement comme intermédiaire de confiance  Le service peut être gratuit… monétisé par l’audience et surtout par les données  émergence du « secteur quaternaire » ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014
  66. 66. Discutons-en ! Contact : • damien@retis.be • http://linkedin.com/in/damienjacob • @retis Blog du livre : www.retis.be Diaporama : www.prospectic.net ° @ retis www.retis.be EXPOSÉ "E-ECONOMY" - 9/10/2014

×