Parole d’experts

Perspectives économiques
internationales et conjoncture belge,
quels défis pour la Wallonie ?
Lionel ARTI...
Avec le soutien de :
 
	
  
Perspectives	
  économiques	
  internationales	
  et	
  
conjoncture	
  belge	
  :	
  
quels	
  dé8is	
  pour	
  la...
Sommaire	
  
•  L’analyse	
  économique	
  :	
  court	
  terme	
  versus	
  long	
  terme	
  
•  Les	
  déterminants	
  de...
L’analyse	
  économique	
  :	
  court	
  
terme	
  versus	
  long	
  terme	
  
•  Court	
  terme	
  :	
  prévisions	
  éco...
L’analyse	
  économique	
  :	
  court	
  terme	
  versus	
  
long	
  terme	
  
Court	
  terme	
  

Long	
  terme	
  

Défis...
Les	
  déterminants	
  de	
  la	
  croissance	
  de	
  long	
  terme	
  :	
  
trois	
  pays	
  européens	
  de	
  même	
  ...
Les	
  déterminants	
  de	
  la	
  croissance	
  de	
  long	
  terme	
  :	
  
trois	
  pays	
  européens	
  de	
  même	
  ...
La	
  croissance	
  du	
  niveau	
  de	
  vie	
  matériel	
  
La	
  croissance	
  du	
  niveau	
  de	
  vie	
  matériel	
 ...
La	
  contrainte	
  institutionnelle	
  
•  La	
  croissance	
  économique	
  ne	
  peut	
  pas	
  naître	
  dans	
  un	
 ...
La	
  contrainte	
  démographique	
  
•  Avant	
  la	
  Révolu*on	
  industrielle,	
  ceIe	
  contrainte	
  était	
  très	...
La	
  contrainte	
  démographique	
  (suite)	
  
•  Par	
  défini*on,	
  les	
  pays	
  développés	
  se	
  sont	
  affranch...
Contrainte	
  démographique	
  :	
  coût	
  du	
  vieillissement	
  
Dépenses	
  de	
  pension	
  et	
  de	
  santé	
  dan...
La	
  contrainte	
  de	
  la	
  connaissance	
  et	
  de	
  la	
  technologie	
  
•  On	
  sait	
  depuis	
  les	
  travau...
La	
  contrainte	
  environnementale	
  
•  La	
  croissance	
  du	
  niveau	
  de	
  vie	
  aujourd’hui	
  est	
  énergiv...
Quid	
  des	
  politiques	
  économiques	
  ?	
  
Les	
  poli*ques	
  de	
  long	
  terme	
  ont	
  un	
  impact	
  sur	
 ...
Simulation	
  d’une	
  petite	
  économie	
  8ictive	
  à	
  long	
  terme	
  
	
  

	
  

Période	
  ini0ale	
  

Popula*...
Simulation	
  d’une	
  petite	
  économie	
  8ictive	
  à	
  long	
  terme	
  
Répar00on	
  de	
  la	
  valeur	
  ajoutée	...
Scenarios	
  possibles	
  
1) Scénario	
  idyllique	
  
2) Scénario	
  technologique	
  hétérogène	
  
3) Scénario	
  démo...
1)	
  Scénario	
  idyllique	
  
Défini*on	
  du	
  scénario	
  idyllique	
  :	
  	
  
•  Changement	
  technologique	
  par...
1)	
  Scénario	
  idyllique	
  :	
  	
  
Période	
  ini0ale	
   2ème	
  période	
  

Taux	
  de	
  
croissance	
  

Popula...
Scénario	
  idyllique	
  versus	
  réalités	
  
•  Changements	
  technologiques	
  hétérogènes	
  selon	
  les	
  secteur...
2)	
  Scénario	
  technologique	
  hétérogène	
  

Défini*on	
  du	
  scénario	
  technologique	
  :	
  
•  Progrès	
  tech...
2)	
  Scénario	
  technologique	
  hétérogène	
  :	
  	
  
Période	
  ini0ale	
   2ème	
  période	
  

Taux	
  de	
  
croi...
2)	
  Scénario	
  technologique	
  hétérogène	
  

•  Baisse	
  de	
  la	
  part	
  de	
  l’industrie	
  dans	
  la	
  val...
2)	
  Scénario	
  technologique	
  hétérogène	
  

•  La	
  réalloca*on	
  de	
  la	
  main	
  d’œuvre	
  entre	
  les	
  ...
2)	
  Scénario	
  technologique	
  hétérogène	
  

Remarques	
  sur	
  la	
  désindustrialisa*on	
  :	
  
	
  
•  La	
  dé...
2)	
  Scénario	
  technologique	
  hétérogène	
  
Part	
  de	
  l’industrie	
   Part	
  de	
  l’industrie	
  
dans	
  la	
...
2)	
  Scénario	
  technologique	
  hétérogène	
  
Taux	
  de	
  croissance	
  
annuel	
  moyen	
  de	
  
l’industrie	
  en...
2)	
  Scénario	
  technologique	
  hétérogène	
  
•  En	
  Flandre,	
  la	
  
désindustrialisa*on	
  entre	
  
1995	
  et	...
3)	
  Scénario	
  démographique	
  :	
  population	
  
(projections)	
  
Popula*on	
  (en	
  millions)	
  et	
  indice	
  ...
3)	
  Scénario	
  démographique	
  :	
  vieillissement	
  
(projections)	
  
Taux	
  de	
  dépendance	
  démographique	
  ...
3)	
  Scénario	
  démographique	
  :	
  marges	
  budgétaires	
  
DeIe	
  publique	
  en	
  pourcentage	
  du	
  PIB	
  da...
3)	
  Scénario	
  démographique	
  
Deux	
  scénarios	
  démographiques	
  probables	
  en	
  Europe	
  à	
  l’horizon	
  ...
3)	
  Scénario	
  démographique	
  :	
  population	
  croissante	
  
Période	
  ini0ale	
   2ème	
  période	
  

Taux	
  d...
3)	
  Scénario	
  démographique	
  :	
  déclin	
  de	
  la	
  population	
  
Période	
  ini0ale	
   2ème	
  période	
  

T...
3)	
  Scénario	
  démographique	
  
•  Dans	
  le	
  scénario	
  avec	
  croissance	
  de	
  la	
  popula*on	
  ac*ve,	
  ...
3)	
  Scénario	
  démographique	
  
•  L’arrivée	
  de	
  jeunes	
  sur	
  le	
  marché	
  du	
  travail	
  se	
  fait	
  ...
3)	
  Scénario	
  démographique	
  
•  Lorsque	
  la	
  part	
  des	
  ac*fs	
  baisse	
  dans	
  la	
  popula*on	
  total...
4)	
  Scénario	
  environnemental	
  :	
  hausse	
  des	
  prix	
  des	
  
matières	
  premières	
  
Indice	
  des	
  prix...
4)	
  Scénario	
  environnemental	
  
Défini*on	
  du	
  scénario	
  environnemental	
  :	
  
	
  
•  Hausse	
  des	
  prix...
4)	
  Scénario	
  environnemental	
  :	
  	
  
Période	
  ini0ale	
   2ème	
  période	
  
	
  

Taux	
  de	
  
croissance	...
4)	
  Scénario	
  environnemental	
  
•  La	
  hausse	
  des	
  prix	
  de	
  l’énergie	
  et	
  des	
  ma*ères	
  premièr...
4)	
  Scénario	
  environnemental	
  
	
  
	
  

	
  

Economie	
  linéaire	
  

Economie	
  circulaire	
  

Extrac*on	
  ...
Perspectives	
  économiques	
  de	
  long	
  terme	
  	
  :	
  conclusions	
  
•  Si	
  le	
  progrès	
  technique	
  deme...
Bibliographie	
  
•  FAO	
  (2011)	
  Global	
  food	
  losses	
  and	
  food	
  waste.	
  FAO	
  report,	
  Rome.	
  
	
 ...
Base	
  de	
  données	
  sur	
  l’innovation	
  et	
  les	
  performances	
  économiques	
  dans	
  les	
  
entreprises	
 ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Perspectives économiques internationales et conjoncture belge, quels défis pour la Wallonie ? par Lionel Artige | Liege Creative, 03.12.13

1 403 vues

Publié le

En complément à ces prévisions conjoncturelles développées par Julien Manceaux, Lionel Artige, Professeur en Sciences Economiques (HEC-ULg) axe son intervention sur les tendances structurelles qui influenceront le contexte économique à court et moyen termes, aux niveaux européen, belge et wallon.

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 403
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
76
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Perspectives économiques internationales et conjoncture belge, quels défis pour la Wallonie ? par Lionel Artige | Liege Creative, 03.12.13

  1. 1. Parole d’experts Perspectives économiques internationales et conjoncture belge, quels défis pour la Wallonie ? Lionel ARTIGE, HEC-ULg / Sciences Economiques
  2. 2. Avec le soutien de :
  3. 3.     Perspectives  économiques  internationales  et   conjoncture  belge  :   quels  dé8is  pour  la  Wallonie  ?   Lionel  Ar*ge   HEC  –  Université  de  Liège   Rencontres  Liège  Crea0ve   3  décembre  2013  
  4. 4. Sommaire   •  L’analyse  économique  :  court  terme  versus  long  terme   •  Les  déterminants  de  la  croissance  du  niveau  de  vie  matériel   de  long  terme   •  Différents  scénarios  pour  la  croissance  de  long  terme.   2  
  5. 5. L’analyse  économique  :  court   terme  versus  long  terme   •  Court  terme  :  prévisions  économiques  (étude  du  cycle   d’affaires)   •  Long  terme  :  prospec*ve  économique  (étude  du  trend)     Cycle  d’affaires   3   Croissance  de  long  terme  
  6. 6. L’analyse  économique  :  court  terme  versus   long  terme   Court  terme   Long  terme   Défis  :       Croissance  et  emploi   Financement  de  la  deIe  publique  à   court  terme   Défis  :       Croissance  et  emploi     Stabilité  des  prix   Soutenabilité  des  dépenses  de  sécurité   sociale  (santé,  pensions,  …)     Soutenabilité  de  la  deIe  publique  et   privée   Environnement   Déterminants  de  l’évolu*on   économique  à  court  terme  :     Poli*ques  économiques  :  poli*que   monétaire,  poli*que  budgétaire  et   poli*que  de  l’emploi     Déterminants  de  l’évolu*on   économique  à  long  terme  :     Tendances  démographiques   Inves*ssement  et  innova*on   Poli*ques  économiques  structurelles   4  
  7. 7. Les  déterminants  de  la  croissance  de  long  terme  :   trois  pays  européens  de  même  taille   PIB  en  parité  de  pouvoir  d’achat    1980-­‐2012  (échelle  logarithmique)     15   14,5   14   13,5   France   Source  :  FMI   Italy   United  Kingdom   2012   2011   2010   2009   2008   2007   2006   2005   2004   2003   2002   2001   2000   1999   1998   1997   1996   1995   1994   1993   1992   1991   1990   1989   1988   1987   1986   1985   1984   1983   1982   1981   12,5   1980   13   5  
  8. 8. Les  déterminants  de  la  croissance  de  long  terme  :   trois  pays  européens  de  même  taille   Popula*on  1980-­‐2012  (échelle  logarithmique)     4,2   4,15   4,1   4,05   4   3,9   1980   1981   1982   1983   1984   1985   1986   1987   1988   1989   1990   1991   1992   1993   1994   1995   1996   1997   1998   1999   2000   2001   2002   2003   2004   2005   2006   2007   2008   2009   2010   2011   2012   3,95   France   Source  :  FMI   Italy   United  Kingdom   6  
  9. 9. La  croissance  du  niveau  de  vie  matériel   La  croissance  du  niveau  de  vie  matériel  à  long  terme  dépend  du   poids  des  contraintes  suivantes  :     •  La  contrainte  ins*tu*onnelle   •  La  contrainte  démographique   •  La  contrainte  de  la  connaissance  et  de  la  technologie   •  La  contrainte  environnementale     7  
  10. 10. La  contrainte  institutionnelle   •  La  croissance  économique  ne  peut  pas  naître  dans  un  no  man’s  land   ins*tu*onnel.   •  Pour  que  la  croissance  émerge,  il  faut  que  les  individus  puissent   bénéficier  de  la  sécurité  :     Ø   sécurité  des  personnes   Ø   sécurité  économique  :  chaque  individu  doit  pouvoir  s’approprier  le  produit   de  son  travail  ou  de  son  inves*ssement     •  CeIe  contrainte  est  très  forte  dans  les  pays  en  développement.   •  CeIe  contrainte  différencie  peu  les  pays  développés  dont  les   par*cularités  ins*tu*onnelles  na*onales  n’ont  que  peu  d’impact  sur   les  performances  économiques  de  long  terme.         8  
  11. 11. La  contrainte  démographique   •  Avant  la  Révolu*on  industrielle,  ceIe  contrainte  était  très  forte  :  chaque   poussée  de  la  croissance  permeIait  de  faire  vivre  de  plus  grandes  familles,  ce   qui,  in  fine,  empêchait  le  niveau  de  vie  individuel  d’augmenter  :  c’est  la  trappe   malthusienne.     •  Malthus  prônait  une  poli*que  de  maîtrise  des  naissances.  Au  XIXème  siècle,  un   miracle  se  produit  :  la  poli*que  malthusienne  se  fait  naturellement.  C’est  la   transi0on  démographique.  Si  la  baisse  de  la  mortalité  (notamment  infan*le)  est   due  aux  progrès  de  l’hygiène  et  de  la  médecine,  la  baisse  de  la  natalité  quant  à   elle  est  un  phénomène  inaIendu  qui  semble  universel.     •  Tous  les  pays  n’ont  pas  encore  connu  la  transi*on  démographique  mais  chaque   fois  que  les  femmes  reçoivent  une  éduca*on,  la  transi*on  démographique  se   produit.   •  La  croissance  du  niveau  de  vie  est  possible  dès  lors  que  la  croissance  de  l’ac*vité   économique  est  supérieure  à  la  croissance  démographique  :  ce  phénomène   existe  dans  les  pays  développés  depuis  la  Révolu*on  industrielle.         9  
  12. 12. La  contrainte  démographique  (suite)   •  Par  défini*on,  les  pays  développés  se  sont  affranchis  de  la  trappe   malthusienne  et  ont  pu  connaître  la  croissance  ininterrompue  du  niveau   de  vie  depuis  la  Révolu*on  industrielle.   •  Cependant,  la  baisse  de  la  fécondité  crée  une  nouvelle  contrainte   démographique  pour  les  pays  développés  :  le  vieillissement  de  la   popula*on,  ul*me  étape  de  la  transi*on  démographique.       •  Même  si  l’essen*el  du  vieillissement  de  la  popula*on  est  dû  à  la  baisse   de  la  fécondité,  l’allongement  de  l’espérance  de  vie  accentue  le   phénomène  (Weil  1993).     •  La  nouvelle  contrainte  démographique  peut-­‐être  présentée  sous  deux   formes  :   Ø   une  forme  plus  incertaine  :  un  pays  «  vieux  »  est-­‐il  aussi  innovant  qu’un  pays   «  jeune  »  ?   Ø   une  forme  tout  à  fait  prévisible  :  le  coût  des  pensions  et  des  dépenses  de   santé.       10  
  13. 13. Contrainte  démographique  :  coût  du  vieillissement   Dépenses  de  pension  et  de  santé  dans  les  pays  avancés  1980-­‐2050         Source  :  FMI   11  
  14. 14. La  contrainte  de  la  connaissance  et  de  la  technologie   •  On  sait  depuis  les  travaux  de  Robert  Solow  (1956,  1957)  que  la   mécanisa*on  croissante  de  la  produc*on  ne  permet  pas  d’aIeindre  une   croissance  durable  parce  que  le  rendement  du  capital  est  décroissant.   •  De  plus,  la  produc*on  à  un  instant  donné  se  fait  selon  les  connaissances   et  la  technologie  du  moment  :  c’est  la  contrainte  de  la  connaissance  et   de  la  technologie.   •  La  croissance  durable  n’est  donc  possible  que  si  les  hommes   parviennent  à  repousser  constamment  les  limites  de  la  connaissance  et   de  la  technologie.   •  Repousser  ces  limites  permet  l’émergence  de  nouvelles  idées  et  la   transforma*ons  d’une  par*e  de  ces  idées  en  innova*ons  (nouveaux   biens  et  services,  nouvelles  techniques  de  produc*on  …).   •  Les  innova*ons  sont  d’autant  plus  réalisables  que  les  qualifica*ons  de  la   main  d’œuvre  accompagnent  l’évolu*on  du  progrès  technique.         12  
  15. 15. La  contrainte  environnementale   •  La  croissance  du  niveau  de  vie  aujourd’hui  est  énergivore,  très   consommatrice  de  ma*ères  premières  non-­‐renouvelables,  productrice   de  gaspillages  et  de  déchets.   •  La  FAO  (2011)  es*me  que  1/3  des  aliments  produits  pour  la   consomma*on    humaine  est  perdu  ou  gaspillé.     •  Part  des  énergies  fossiles  (non-­‐renouvelables)  dans  la  consomma*on   mondiale  d’énergie  :  80%.   •  Epuisement  programmé  des  ressources  en  ma*ères  premières.   •  Pollu*on   •  Prix  des  ma*ères  premières  qui  augmentent  avec  la  pression   démographique  et  l’augmenta*on  du  niveau  de  vie  dans  le  monde.       13  
  16. 16. Quid  des  politiques  économiques  ?   Les  poli*ques  de  long  terme  ont  un  impact  sur  les  contraintes   men*onnées  mais  ne  sont  pas  les  moteurs  de  la  croissance   économiques  de  long  terme  :       •  Stabilité  des  prix  (poli*que  monétaire)   •  Soutenabilité  de  la  deIe  publique    (poli*que  budgétaire)   •  Poli*ques  structurelles  (régula*on  de  la  concurrence,  marché  du   travail,  normes  techniques  et  environnementales,  …)   Bon  nombre  de  ces  poli*ques  se  font  aujourd’hui  à  l’échelle   européenne.       14  
  17. 17. Simulation  d’une  petite  économie  8ictive  à  long  terme       Période  ini0ale   Popula*on   200   Popula*on  ac*ve   120   PIB   157   PIB  par  habitant   0,79   PIB  par  travailleur   1,31   Salaire  moyen   1,00   Consomma*ons  intermédiaires  (CI)   218   Prix  des  CI   2   Chômage   0%   Exporta*ons   0   Importa*ons   0   DeIe  publique  (%  du  PIB)   0%   15  
  18. 18. Simulation  d’une  petite  économie  8ictive  à  long  terme   Répar00on  de  la  valeur  ajoutée  (%)     Répar00on  de  la  main  d'œuvre  (%)     Industrie     16%   Industrie   20%   Services   80%   Services   84%   Popula0on   Inac0fs     40%   Ac0fs     60%   16  
  19. 19. Scenarios  possibles   1) Scénario  idyllique   2) Scénario  technologique  hétérogène   3) Scénario  démographique   4) Scénario  environnemental     17  
  20. 20. 1)  Scénario  idyllique   Défini*on  du  scénario  idyllique  :     •  Changement  technologique  parfaitement  homogène  entre  les   secteurs  :  progrès  technique  iden*que  dans  le  secteur  industriel  et   le  secteur  des  services.   •  Changement  technologique  parfaitement  homogène  entre  le  capital   et  le  travail  :  les  gains  en  produc*vité  du  capital  et  du  travail  sont   iden*ques  (progrès  technique  «  Hicks  neutral  »).   •  Croissance  démographique  inférieure  à  la  croissance  du  progrès   technique.   •  Prix  de  l’énergie  et  des  ma*ères  premières  stable.   18  
  21. 21. 1)  Scénario  idyllique  :     Période  ini0ale   2ème  période   Taux  de   croissance   Popula*on     200   210   5%   Popula*on  ac*ve   120   126   5%   PIB   157   172,7   10%   PIB  par  habitant   0,79   0.82   4.76%   PIB  par  travailleur   1,31   1,37   4.76%   Salaire  moyen   1,00   1,04   4.76%   Consomma*ons   intermédiaires  (CI)   218   239,8   10%   Prix  des  CI   2.00   2.00   0%   Part  de  l’industrie  dans  la  VA   20%   20%   Part  de  l’industrie  dans   l’emploi   16%   16%   Part  des  ac*fs  dans  la   popula*on  totale   60%   60%     19  
  22. 22. Scénario  idyllique  versus  réalités   •  Changements  technologiques  hétérogènes  selon  les  secteurs.   •  Changements  démographiques  :  déclin  de  la  popula*on  pour   certains  pays  et  vieillissement  pour  tous.   •  Ressources  en  ma*ères  premières  épuisables,  demande  croissante   et  prix  à  la  hausse  :  coût  des  consomma*ons  intermédiaires,  toutes   choses  égales  par  ailleurs,  augmente.   =>  Voyons  chacun  de  ces  scénarios  séparément  pour  en  comprendre   leurs  effets.       20  
  23. 23. 2)  Scénario  technologique  hétérogène   Défini*on  du  scénario  technologique  :   •  Progrès  technique  dans  l’industrie  :  20%   •  Progrès  technique  dans  les  services  :  10%   •  Taux  de  croissance  de  la  valeur  ajoutée  dans  l’industrie  :  5%   •  Taux  de  croissance  de  la  valeur  ajoutée  dans  les  services  :  10%         21  
  24. 24. 2)  Scénario  technologique  hétérogène  :     Période  ini0ale   2ème  période   Taux  de   croissance   Popula*on     200   210   5%   Popula*on  ac*ve   120   126   5%   PIB   157   171,1   9%   PIB  par  habitant   0,79   0.82   3.82%   PIB  par  travailleur   1,31   1,36   3.82%   Salaire  moyen   1,00   1,12   12%   Consomma*ons   intermédiaires  (CI)   218   236,1   8.3%   Prix  des  CI   2.00   2.00   0%   Part  de  l’industrie  dans  la  VA   20%   19%   Part  de  l’industrie  dans   l’emploi   16%   14%   Part  des  ac*fs  dans  la   popula*on  totale   60%   60%     22  
  25. 25. 2)  Scénario  technologique  hétérogène   •  Baisse  de  la  part  de  l’industrie  dans  la  valeur  ajoutée  et  dans  l’emploi   =  désindustrialisa*on  rela*ve   •  Hausse  importante  du  salaire  moyen  de  l’ensemble  de  l’économie   *rée  par  le  progrès  technique  dans  l’industrie  :       Deux  secteurs  d’ac*vité  et  un  marché  de  travail  unique  font  que  les   salaires  sont  tous  influencés  par  le  secteur  payant  les  plus  hauts   salaires  (théorème  de  Balassa-­‐Samuelson).  Le  secteur  des  services  n’a   pas  d’autre  choix  que  proposer  des  salaires  plus  élevés  pour  awrer  la   main  d’œuvre  même  si  la  produc*vité  contemporaine  du  secteur  ne  le   permet  pas.     23  
  26. 26. 2)  Scénario  technologique  hétérogène   •  La  réalloca*on  de  la  main  d’œuvre  entre  les  deux  secteurs  d’ac*vité   occasionne  dans  un  premier  temps  du  chômage  en  raison  de  la   spécificité  des  qualifica*ons.   •  En  Wallonie,  comme  en  Belgique,  le  secteur  des  services  a  plus  que   compensé  les  pertes  d’emploi  dans  l’industrie  lors  des  15  dernières   années.         24  
  27. 27. 2)  Scénario  technologique  hétérogène   Remarques  sur  la  désindustrialisa*on  :     •  La  désindustrialisa*on,  c’est  la  diminu*on  de  la  part  de  l’industrie   dans  la  valeur  ajoutée.     •  La  désindustrialisa*on,  ce  n’est  pas  (nécessairement)  la  baisse  de  la   produc*on  dans  l’industrie.   •  La  désindustrialisa*on,  ce  n’est  (nécessairement)  due  aux   délocalisa*ons.   •  En  Wallonie,  comme  en  Belgique,  la  désindustrialisa*on  est  rela*ve  :   la  produc*on  industrielle  con*nue  d’augmenter.       25  
  28. 28. 2)  Scénario  technologique  hétérogène   Part  de  l’industrie   Part  de  l’industrie   dans  la  valeur   dans  la  valeur   ajoutée  brute   ajoutée  brute   (1995)   (2007)     Flandre     28  %   21  %   Wallonie   22  %   19  %   Prov.  Liège   24  %   20  %   Source  :  Belgostat   26  
  29. 29. 2)  Scénario  technologique  hétérogène   Taux  de  croissance   annuel  moyen  de   l’industrie  en   volume     (1995-­‐2007)   Taux  de  croissance   annuel  moyen    de   l’économie  en   volume     (1995-­‐2007)   Taux  de  croissance   annuel  moyen  des   services  marchands   en  volume     (1995-­‐2007)   Flandre     1,8  %   2,3  %   2,9  %   Wallonie   2,5  %   1,9  %   2,0  %   Prov.  Liège   1,4  %   1,5  %   1,7  %   Source  :  Belgostat   27  
  30. 30. 2)  Scénario  technologique  hétérogène   •  En  Flandre,  la   désindustrialisa*on  entre   1995  et  2007  est  le  résultat   combiné                        -­‐  d’un  taux  de  croissance  de   la  produc*on  en  volume    plus   élevé  dans  les  services  que  dans   l’industrie      ….  et                    -­‐  d’un  taux  d’infla*on  plus   élevé  dans  les  services  que  dans   l’industrie.     •  En  Wallonie,  la   désindustrialisa*on  entre  1995   et  2007  est  le  résultat                -­‐  d’un  taux  d’infla*on  plus  élevé   dans  les  services  que  dans   l’industrie.       La  produc*on  industrielle  en  volume   a  crû  davantage  que  la  produc*on   ter*aire.       C’est  donc  l’évolu*on  des  prix  qui   explique  intégralement  la   désindustrialisa*on  de  la  structure   économique  wallonne.     28  
  31. 31. 3)  Scénario  démographique  :  population   (projections)   Popula*on  (en  millions)  et  indice  de  fécondité  entre  parenthèses   2010   2040   2100   10,9        (1,82)   11,9   12,6   83,0        (1,36)     76,3   56,9   France   63,2        (1,97)   71,5   79,0   Italie   60,5        (1,39)   60,8   54,6   Pays-­‐Bas   16,6        (1,75)   17,2   15,9   Royaume-­‐Uni   62,0        (1,88)   71,0   77,1   Belgique     Allemagne       Source  :  UN  World  Popula*on  Prospects,  2012     29  
  32. 32. 3)  Scénario  démographique  :  vieillissement   (projections)   Taux  de  dépendance  démographique  (personnes  âgées)     [old-­‐age  dependency  ra*o]     2010   2040   2100   Belgique   26   44   53   Allemagne   32   57   65   France   26   44   55   Italie   31   58   62   Pays-­‐Bas   23   49   56   Royaume-­‐Uni   25   40   54       Source  :  UN  World  Popula*on  Prospects,  2012     30  
  33. 33. 3)  Scénario  démographique  :  marges  budgétaires   DeIe  publique  en  pourcentage  du  PIB  dans  les  pays  avancés  1880-­‐2012         Source  :  FMI   31  
  34. 34. 3)  Scénario  démographique   Deux  scénarios  démographiques  probables  en  Europe  à  l’horizon   2040  :     •  Croissance  des  popula*ons  ac*ve  et  totale  +  vieillissement   (augmenta*on  de  la  part  des  inac*fs  dans  la  popula*on  totale)          à  Belgique  (vieillissement  plus  rapide  en  Flandre  qu’en   Wallonie  et  à  Bruxelles),  France,  Pays-­‐Bas  et  Royaume-­‐Uni.   •  Déclin  des  popula*ons  ac*ve  et  totale  +  vieillissement   (augmenta*on  de  la  part  des  inac*fs  dans  la  popula*on  totale)        à  Allemagne  et  Italie.   32  
  35. 35. 3)  Scénario  démographique  :  population  croissante   Période  ini0ale   2ème  période   Taux  de   croissance   Popula*on     200   249   24.5%   Popula*on  ac*ve   120   144   20%   PIB   157   204,1   30%   PIB  par  habitant   0,79   0,82   4,4%   PIB  par  travailleur   1,31   1,42   8,3%   Salaire  moyen   1,00   1,08   8,3%   Consomma*ons   intermédiaires  (CI)   218   283,4   30%   Prix  des  CI   2.00   2.00   0%   Part  de  l’industrie  dans  la  VA   20%   20%   Part  de  l’industrie  dans   l’emploi   16%   16%   Part  des  ac*fs  dans  la   popula*on  totale   60%   57,8%     33  
  36. 36. 3)  Scénario  démographique  :  déclin  de  la  population   Période  ini0ale   2ème  période   Taux  de   croissance   Popula*on     200   196   -­‐2%   Popula*on  ac*ve   120   96   -­‐20%   PIB   157   141,3   -­‐10%   PIB  par  habitant   0,79   0,72   -­‐8,1%   PIB  par  travailleur   1,31   1,47   12,5%   Salaire  moyen   1,00   1,12   12,5%   Consomma*ons   intermédiaires  (CI)   218   196,2   -­‐10%   Prix  des  CI   2.00   2.00   0%   Part  de  l’industrie  dans  la  VA   20%   20%   Part  de  l’industrie  dans   l’emploi   16%   16%   Part  des  ac*fs  dans  la   popula*on  totale   60%   49%     34  
  37. 37. 3)  Scénario  démographique   •  Dans  le  scénario  avec  croissance  de  la  popula*on  ac*ve,  le  PIB  par   habitant  augmente  malgré  la  baisse  de  la  part  des  ac*fs.   •  Dans  le  scénario  avec  déclin  de  la  popula*on  ac*ve,  le  PIB  par  habitant   diminue  en  raison  de  la  forte  chute  de  la  part  des  ac*fs.  Les  ac*fs   doivent  prendre  en  charge  les  revenus  des  inac*fs  (pensions  et  dépenses   de  santé)  qui  sont  majoritaires.   •  Dans  le  dernier  cas,  l’augmenta*on  de  la  deIe  aujourd’hui  est  un   sérieux  risque  puisque  le  remboursement  pèsera  sur  les  ac*fs  de  demain   qui  auront  aussi  à  prendre  en  charge  les  dépenses  liées  au  vieillissement.     à  Ceci  peut  expliquer  en  par*e  les  divergences  entre  l’Allemagne  (déclin   de  la  popula*on)  et  les  Etats-­‐Unis  (croissance  de  la  popula*on)  sur  les   choix  de  poli*que  budgétaire  depuis  la  crise  financière.   35  
  38. 38. 3)  Scénario  démographique   •  L’arrivée  de  jeunes  sur  le  marché  du  travail  se  fait  alors  que  les   capacités  de  produc*on  des  entreprises  sont  déjà  en  place.  Dès  lors,   l’emploi  est  déterminé,  au  début  de  la  période,  par  ces  capacités  et   non  par  le  volume  de  la  popula*on  ac*ve.  A  plus  long  terme,  la   croissance  ou  le  déclin  de  la  popula*on  ac*ve  pèse  sur  les  salaires  et   influencent  alors  l’inves*ssement  dans  les  capacités  de  produc*on.   à  Dans  une  économie  où  la  popula*on  ac*ve  augmente,  le  début  de   la  période  peut-­‐être  marqué  par  une  augmenta*on  du  chômage  due  à   une  sous-­‐capacité  de  la  produc*on.     à  Dans  une  économie  où  la  popula*on  ac*ve  diminue,  le  début  de  la   période  peut-­‐être  marqué  par  une  diminu*on  du  chômage  due  à  une   surcapacité  de  la  produc*on.   36  
  39. 39. 3)  Scénario  démographique   •  Lorsque  la  part  des  ac*fs  baisse  dans  la  popula*on  totale,  une  plus   grande  par*e  du  revenu  na*onal  est  absorbée  par  la  nécessité  de   financer  les  dépenses  de  pension  et  de  santé.   •  Par  conséquent,  l’épargne  domes*que  consacrée  à  l’inves*ssement   produc*f  aura  tendance  à  diminuer  si  les  ac*fs  ne  peuvent  épargner   davantage.  Si  l’épargne  domes*que  n’est  pas  compensée  par   l’épargne  étrangère,  alors  il  y  a  un  risque  sur  le  volume  des   inves*ssements  futurs.   •  Or,  seul  le  progrès  technique,  qui  a  besoin  d’inves*ssements,  peut   compenser  le  coût  croissant  des  pensions  et  des  dépenses  de  santé.       37  
  40. 40. 4)  Scénario  environnemental  :  hausse  des  prix  des   matières  premières   Indice  des  prix     de  l’énergie   1993  -­‐  2013   Indice  des  prix     des  ma*ères   premières  (hors   énergie)   1993  -­‐  2013   38  
  41. 41. 4)  Scénario  environnemental   Défini*on  du  scénario  environnemental  :     •  Hausse  des  prix  des  consomma*ons  intermédiaires  (énergie  et   ma*ères  premières)  de  25%.   •  Hausse  des  prix  des  biens  de  consomma*on  finale  de  10%.   à  La  hausse  des  prix  des  ma*ères  premières  est  par*ellement   répercutée  sur  les  prix  des  biens  et  de  services       39      
  42. 42. 4)  Scénario  environnemental  :     Période  ini0ale   2ème  période     Taux  de   croissance   Popula*on   200   200   0%   Popula*on  ac*ve   120   120   0%   PIB   157   140   -­‐10.8%   PIB  par  habitant   0,79   0.70   -­‐10.8%   PIB  par  travailleur   1,31   1,17   -­‐10.8%   Salaire  moyen   1,00   0,74   -­‐25.8%   Consomma*ons   intermédiaires  (CI)   218   272,5   25%   Prix  des  CI   2.00   2.50   25%   Chômage   0%   0%   0%   Exporta*ons   0   0   0%   Importa*ons   0   0   0%   0%   0%   0%     DeIe  publique  (%  du  PIB)   40  
  43. 43. 4)  Scénario  environnemental   •  La  hausse  des  prix  de  l’énergie  et  des  ma*ères  premières  érode  la   valeur  ajoutée.   •  CeIe  érosion  de  la  valeur  ajoutée  est  un  incitant  au  développement   de  procédés  de  produc*on  moins  énergivores  et  plus  économes  en   ma*ères  premières  non-­‐renouvelables.       à  L’économie  circulaire  (ma*ères  premières  renouvelables  –   produc*on  –  recyclage)  est  économiquement  d’autant  plus  rentable   que  les  prix  des  ma*ères  premières  non-­‐renouvelables  augmentent.   41      
  44. 44. 4)  Scénario  environnemental         Economie  linéaire   Economie  circulaire   Extrac*on  de  ma*ères  premières/   produc*on/   déchets   Extrac*on  et  réu*lisa*on  de   ma*ères  premières  /   produc*on/   Recyclage  et  réu*lisa*on     Gaspillage  de  ressources   naturelles  non-­‐renouvelables    et   accumula*on  de  déchets   (pollu*on)     Economie  de  ressources   naturelles  et  u*lisa*on  des   déchets  comme  ma*ères   premières   Rentable  pour  les  entreprises  si   les  ma*ères  premières  sont  bon   marché   Rentable  pour  les  entreprises  si   les  ma*ères  premières  sont   chères   42  
  45. 45. Perspectives  économiques  de  long  terme    :  conclusions   •  Si  le  progrès  technique  demeure  plus  rapide  dans  l’industrie  que   dans  les  services,  alors  la  désindustrialisa*on  rela*ve  con*nuera.   Mais  ce  progrès  technique  est  favorable  à  l’ensemble  de  l’économie.       •  Effet  du  vieillissement  :  plutôt  néga*f  sur  la  croissance  si  le  coût  des   pensions  et  de  la  santé  augmente  en  %  du  PIB.  L’épargne   domes*que  disponible  pour  l’inves*ssement  produc*f  aura   tendance  à  diminuer.   •  Quid  du  rythme  du  progrès  technique  dans  un  pays  vieillissant  ?   •  Effet  d’une  augmenta*on  du  prix  des  ma*ères  premières  :  néga*f   pour  la  croissance  économique  dans  un  premier  temps  mais  peut-­‐ être  la  condi*on  nécessaire  pour  protéger  notre  environnement.       43  
  46. 46. Bibliographie   •  FAO  (2011)  Global  food  losses  and  food  waste.  FAO  report,  Rome.     •  Weil,  David  N.  (1993)  “The  economics  of  popula*on  aging.”  Chapter  17  of  Handbook   of  Popula*on  and  Family  Economics,  edited  by  M.  R.  Rosenzweig  and  O.  Stark,   Volume  1,  967–1014.  Elsevier.     44  
  47. 47. Base  de  données  sur  l’innovation  et  les  performances  économiques  dans  les   entreprises  belges  :  rankmycompany.com   45  

×