Vendredi 3 octobre 
Dispositifs d’enchantement et créativité. 
Entre regards anthropologiques et 
expérience artistique. 
...
Avec le soutien de :
Dispositifs d’enchantement 
et créativité 
Entre regards anthropologiques et 
expériences artistiques 
Véronique Servais (...
Approche anthropologique 
• Véronique Servais, psychologue et anthropologue, 
spécialiste des relations hommes-animaux 
• ...
Premier constat 
(intuition, insight) 
• Nombreux points communs entre l’expérience de la 
possession dans les cultes afro...
Approche artistique 
o 3 caractéristiques du travail de Julien Bruneau : 
• Système de contraintes 
Mettre à distance les ...
Plan 
• En bref : ce que nous entendons par enchantement 
et par dispositif d’enchantement (qu’est-ce que 
c’est ? Qu’est-...
Regards anthropologiques 
Cultes de possession et « rencontres dauphins » 
• Au delà de la première impression 
o Comparai...
L’enchantement 
• Suspension de l’expérience ordinaire du monde 
• Sensations/émotions étranges, inhabituelles 
• De l’ord...
Les trois « étapes » du 
dispositif d’enchantement 
Trois « étapes », ou « moments »: 
1. Déverrouillage de l’imaginaire; ...
Le dispositif 
d’enchantement 
• Ce que fait un dispositif d’enchantement: 
o Il opère dans ce E. Belin, (2002), s’inspira...
Caractéristiques des 
expériences d’enchantement 
• Six caractéristiques partagées 
1. Expérience « sociale »: 
• Vécue au...
5. Etats dissociatifs non pathologiques 
• Amnésie totale ou partielle des épisodes de possession, perte ou 
altération de...
Les possédés du Xangô
Caractéristiques des 
dispositifs d’enchantement 
1. Ils sont basés sur l’incertitude 
o L’expérience d’enchantement n’est...
Un dispositif 
d’enchantement: l’amasi
La rencontre dauphins
Ouvertures 
• Les dispositifs d’enchantement ne peuvent être 
réduits à la possession religieuse ou aux « rencontres 
daup...
Du dispositif d’enchantement 
à la danse contemporaine 
• Le travail de Julien nous a inspirés pour mettre au 
point des s...
“some crosscuts of some 
of our improbable bodies” 
Recherche développée pendant 2 ans de master en chorégraphie à 
Amster...
1. Pratique à plusieurs où on crée une série de dessins collectifs à partir 
d’explorations en aveugle, de mouvement et de...
2. Choix d’un dessin et exégèse collective: 
à on crée des liens entre plusieurs modes d’expérience (réflexif, 
pictural,...
3. Pratique individuelle. Yeux fermés, redessiner le dessin initial, en en 
refaisant l’exégèse. Ce n’est pas la justesse ...
4. Chargé de l’imaginaire et des émotions surgies lors de 
l’exégèse, on va danser. Explorer le « paysage par le 
mouvemen...
3 caractéristiques faisant écho aux 
rituels de transe 
• Système de contraintes : 
o logique de la chaîne de transformati...
créativité 
créativité 
réceptivité 
• artiste démiurge 
• individu complet, auto-suffisant, 
en contrôle 
• il produit; i...
Révélation : c’est le même monde, c’est le même soi, 
pourtant l’un est l’autre apparaissent renouvelés grâce à une 
recon...
Dispositif d'enchantement et créativité par Véronique SERVAIS, Arnaud HALLOY et Julien BRUNEAU | LIEGE CREATIVE, 03.10.14
Dispositif d'enchantement et créativité par Véronique SERVAIS, Arnaud HALLOY et Julien BRUNEAU | LIEGE CREATIVE, 03.10.14
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Dispositif d'enchantement et créativité par Véronique SERVAIS, Arnaud HALLOY et Julien BRUNEAU | LIEGE CREATIVE, 03.10.14

1 309 vues

Publié le

Que sait-on de l'enchantement ? Cette disposition est-elle favorable à la créativité ? Une fois n'est pas coutume, c'est du côté de l'anthropologie que nous irons trouver des éléments de réponses à ces interrogations.

Deux anthropologues, Véronique Servais (ULg) et Arnaud Halloy (Université de Nice) présentent leur approche respective des "dispositifs d’enchantement", notion élaborée à partir d'analyses de rituels brésiliens et d'expériences mystiques de rencontre avec des dauphins. Ils partagent avec nous ces expériences enchantées qui entrainent le passage à une réalité non ordinaire et laissent émerger des significations tout à fait nouvelles.

Le chorégraphe et plasticien Julien Bruneau, avec qui les deux anthropologues ont collaboré, présente quant à lui le travail collectif réalisé avec un groupe de danseurs afin de "faire surgir" chez eux des expériences qui s’apparentent aux expériences d’enchantement. La pratique chorégraphique qu'ils ont développée offre-t-elle des points de comparaison avec les observations des anthropologues ?

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 309
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
49
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dispositif d'enchantement et créativité par Véronique SERVAIS, Arnaud HALLOY et Julien BRUNEAU | LIEGE CREATIVE, 03.10.14

  1. 1. Vendredi 3 octobre Dispositifs d’enchantement et créativité. Entre regards anthropologiques et expérience artistique. Véronique SERVAIS, ULg - Anthropologie de la communication, ISHS Arnaud HALLOY, Université de Nice - LAPCOS Julien BRUNEAU, Chorégraphe
  2. 2. Avec le soutien de :
  3. 3. Dispositifs d’enchantement et créativité Entre regards anthropologiques et expériences artistiques Véronique Servais (ULg) Julien Bruneau (artiste indépendant) Arnaud Halloy (U. de Nice Sophia Antipolis)
  4. 4. Approche anthropologique • Véronique Servais, psychologue et anthropologue, spécialiste des relations hommes-animaux • Arnaud Halloy, anthropologue et spécialiste des religions d’origine africaine au Brésil
  5. 5. Premier constat (intuition, insight) • Nombreux points communs entre l’expérience de la possession dans les cultes afro-brésiliens et celle vécue au cours de rencontres (en mer) avec des dauphins • Points communs non seulement dans l’expérience, mais également dans les situations qui facilitent ou rendent possible ce type d’expérience • D’où l’envie de travailler ensemble pour approfondir cette première impression
  6. 6. Approche artistique o 3 caractéristiques du travail de Julien Bruneau : • Système de contraintes Mettre à distance les préférences individuelles, donner la préséance au dispositif. • Oscillation entre passivité et activité. Etre poreux, se laisser porter, être agi et répondre à des exigences de composition. • Etude de la dynamique entre intériorité et collectivité. Comment chacun compose son expérience? Comment du sens partagé émerge? à Rituels de possession à collaboration avec Arnaud
  7. 7. Plan • En bref : ce que nous entendons par enchantement et par dispositif d’enchantement (qu’est-ce que c’est ? Qu’est-ce que ça fait?) • L’expérience d’enchantement • Les dispositifs d’enchantement vus de plus près • Une approche artistique contemporaine et expérimentale • Discussion: o Les implications de notre approche de l’enchantement pour (re)penser la créativité o (…)
  8. 8. Regards anthropologiques Cultes de possession et « rencontres dauphins » • Au delà de la première impression o Comparaison systématique des données ethnographiques, nombreuses discussions, essais de compréhension o Constat: Nombreux points communs entre les deux types d’expérience et les deux situations où elles ont lieu è Expériences et dispositifs d’enchantement
  9. 9. L’enchantement • Suspension de l’expérience ordinaire du monde • Sensations/émotions étranges, inhabituelles • De l’ordre de la révélation • Incertitude • Induit une transformation de la perception/ compréhension du monde*, mais également de l’individu lui-même • è Comment de telles expériences sont-elles « culturellement produites »?
  10. 10. Les trois « étapes » du dispositif d’enchantement Trois « étapes », ou « moments »: 1. Déverrouillage de l’imaginaire; éducation de l’attention 2. Expérience en situation 3. Validation sociale
  11. 11. Le dispositif d’enchantement • Ce que fait un dispositif d’enchantement: o Il opère dans ce E. Belin, (2002), s’inspirant du travail de D. Winnicot, appelle un « espace intermédiaire de pratiques » : un espace qui n’est « ni totalement subjectif, ni totalement matériel » o Il relie des attentes, des dispositions et un imaginaire culturellement préparés à une situation extérieure en s’appuyant sur des ressentis particuliers • Les dispositifs d’enchantement sont des outils culturels qui relient la vie intérieure (qu’ils contribuent en partie à élaborer) à la réalité extérieure d’une manière spécifique o Enjeu de notre recherche: décrire et comprendre comment fonctionnent ces dispositifs et définir cette manière particulière de « se brancher » au monde qu’ils organisent
  12. 12. Caractéristiques des expériences d’enchantement • Six caractéristiques partagées 1. Expérience « sociale »: • Vécue au sein d’une communauté et susceptible d’être vécue par d’autres • Ouvre sur une nouvelle forme de relation sociale (avec un esprit, une divinité, un « animal »…) 2. Expérience sensorielle/émotionnelle non-ordinaire • Pur amour, euphorie, paix intérieure, saturation émotionnelle, tremblement incontrôlable, long et intenses frissons, emballement de la respiration, des pulsations cardiaques, etc. 3. Opacité cognitive • Impossibilité de rendre compte de la nature des êtres impliqués ni de la nature de l’expérience elle-même, dans les catégories ordinaires; blocage interprétatif 4. Changement du registre attentionnel (absorption/qualité de présence à soi et au dauphin)
  13. 13. 5. Etats dissociatifs non pathologiques • Amnésie totale ou partielle des épisodes de possession, perte ou altération de la perception du temps et/ou de l’espace, “rêve éveillé”, … 6. « Basculement » de l’intentionnalité • Les pensées et/ou le corps sont pensés comme contrôlés par la situation plutôt que par l’individu lui-même • Les individus ne se perçoivent plus comme des êtres conscients mais comme un élément d’un tout qui les dépasse • Ils se sentent « agis » plutôt que « agissant »
  14. 14. Les possédés du Xangô
  15. 15. Caractéristiques des dispositifs d’enchantement 1. Ils sont basés sur l’incertitude o L’expérience d’enchantement n’est ni automatique, ni purement contingente (ce qu’Emmanuel Belin a joliment appelé une « promesse de surprise » (2002: 226) 2. Ils sont bienveillants o Et reposent sur la confiance. “La bienveillance véhicule un sentiment de grâce (…) elle autorise une suspension de la frontière entre le dedans et le dehors (2002: 181), alors que la confiance est la “possibilité de ne pas savoir, de renoncer au contrôle”(ibid.: 247)” 3. Ils offrent un paysage sensoriel déroutant o Ils relient et agencent des saillances perceptuelle (matérielles et sociales) disparates et hétérogènes o Cet agencement singulier guide l’attention et réorganise le sensorium o Les saillances perceptuelles relient l’imaginaire et les ressentis o è Création de nouvelles significations incarnées (le dauphin « parle »; connaissances tacites, implicites, intuitives, sensorimotrices, émotionnelles)
  16. 16. Un dispositif d’enchantement: l’amasi
  17. 17. La rencontre dauphins
  18. 18. Ouvertures • Les dispositifs d’enchantement ne peuvent être réduits à la possession religieuse ou aux « rencontres dauphin » o Ils existent sous bien d’autres formes et d’autres contenus (rituels New- Age, rencontres Mariales, certaines formes de méditation ou de pratique sportive, pratiques artistiques, …) • Notre but, en parlant d’enchantement plutôt que de « sacré » ou « religieux », était de réunir des expériences religieuses et profanes sous un même terme o Inversement, toutes les expériences religieuses ne sont pas enchantées. • Enchantement et créativité o Dans le cas de la possession o Dans le cas des rencontres dauphins
  19. 19. Du dispositif d’enchantement à la danse contemporaine • Le travail de Julien nous a inspirés pour mettre au point des situations semi-expérimentales pour tester notre modèle o En nous basant sur les « scores » développés par Julien, nous avons élaboré des expériences pour tester le rôle de l’opacité cognitive et celui de « l’incertitude ontologique » dans la probabilité de survenue de l’enchantement. Etude en cours.
  20. 20. “some crosscuts of some of our improbable bodies” Recherche développée pendant 2 ans de master en chorégraphie à Amsterdam (Theaterschool). Travail impliquant danse, dessin et parole se succédant dans une chaîne de transformation potentiellement infinie. à une pratique à un spectacle On va s’intéresser aux premières étapes de la chaîne de transformations (version courte de la chaîne), en restant dans la pratique et en adoptant le point de vue des praticiens (les artistes)
  21. 21. 1. Pratique à plusieurs où on crée une série de dessins collectifs à partir d’explorations en aveugle, de mouvement et de collages/ découpages d’énoncés écrits.
  22. 22. 2. Choix d’un dessin et exégèse collective: à on crée des liens entre plusieurs modes d’expérience (réflexif, pictural, sensoriel) et entre plusieurs point de vue (les différents participants). à hétérogénéité, fossé (opacité) qui alimente l’imaginaire. Associations proliférantes. On développe un « paysage » et on trace sa « carte ». Collecte d’images et d’objets qui activent le paysage développé. à On a développé une « mythologie ». Ensemble de ressources partagées, qui fait sens pour chacun, mais pour chacun différemment
  23. 23. 3. Pratique individuelle. Yeux fermés, redessiner le dessin initial, en en refaisant l’exégèse. Ce n’est pas la justesse mimétique qui importe. Il s’agit de rendre le paysage présent à soi. à C’est à la fois « nourrir » le paysage et l’appeler. « Invocation ».
  24. 24. 4. Chargé de l’imaginaire et des émotions surgies lors de l’exégèse, on va danser. Explorer le « paysage par le mouvement et la composition chorégraphique. à Etape de l’ « incarnation », de la « manifestation ».
  25. 25. 3 caractéristiques faisant écho aux rituels de transe • Système de contraintes : o logique de la chaîne de transformation par laquelle, étape par étape émerge un "paysage". Le danseur est là pour faire advenir ce paysage, le chorégraphe pour guider ce processus, en prendre soin. • Tension entre passivité et activité : o Donner l'initiative au dispositif et au "paysage", le danseur se fait poreux, il dérive sous son influence. Mais en même temps, il a de nombreuses « prescriptions », de nombreuses exigences de composition. • Dynamique entre intériorité et collectivité. o L'intériorité de chacun contribue à une "mythologie collective émergente". Chacun vit intimement le paysage créé avec d'autres (d'autres imaginaires, d'autres corps...) Lien entre expériences infimes, informes et thèmes, images signifiantes pour le groupe (le groupe de participant, mais aussi la « société ».)
  26. 26. créativité créativité réceptivité • artiste démiurge • individu complet, auto-suffisant, en contrôle • il produit; il ajoute au monde • invention • artiste médium • individu poreux, en réseau, sous influences • il véhicule; il manifeste ce qui est latent • révélation
  27. 27. Révélation : c’est le même monde, c’est le même soi, pourtant l’un est l’autre apparaissent renouvelés grâce à une reconfiguration de leur rapport, vécu de manière intense et intime. à En définitive, ce qui m’intéresse : mettre en place un dispositif qui me permet de faire l’expérience de ce par quoi je suis créé, de reconfigurer mon rapport à ce jeux de forces, et de voir quel monde, quel soi et quelle communauté sont créés à partir de ce nouveau rapport. Qu’est-ce que je fais de ce qui me fait être ce que je suis ?

×