Vendredi 17 octobre 
La professionnalisation des entreprises 
sociales : Quand la donne change pour 
les bénévoles et les ...
Avec le soutien de :
La professionnalisa-on des entreprises 
sociales: Quand la donne change pour les 
bénévoles et pour les salariés 
Edwine G...
Il était une fois… 
Madame Salariée 
? 
Madame Bénévole
Contexte 
 Le bénévolat est une ac-vité: 
 Non‐rémunérée 
 Sans obligaAon 
 Dans un contexte organisaAonnel (hors du c...
Contexte 
 Dans un contexte organisa-onnel: 
 Une entreprise sociale (ES) 
 GesAon de biens et services et mission(s) s...
Contexte 
 1er constat: difficultés pour a=rer et retenir les 
volontaires (e.g., Bussell, & Forbes, 2002; Boezeman & Ell...
 2ème constat: Évolu-on du secteur social 
 Les ES deviennent plus professionnelles, plus « business‐like » 
 Professio...
Contexte 
 Différents niveaux d’analyse de la professionnalisa-on 
Société 
Secteur 
Organisa-on 
Pra-ques 
Profil des in...
Contexte 
 Niveau organisa-onnel: le point de vue des individus 
Organisa-on 
La professionnalisa-on perçue
QuesAon de recherche 
Comment la professionnalisaAon perçue des 
ES influence‐t‐elle l’image et les dynamiques 
de travail...
QuesAon de recherche 
1. Quelles sont les images véhiculées à l’égard des bénévoles et des 
salariés? 
2. Comment la profe...
L’image sociale 
 Percep-ons et réac-ons 
 Percep-ons sociales et rela-ons entre les groupes 
 Stéréotypes, préjugés et...
L’image sociale 
 La liMérature en psychologie sociale 
 Le modèle du contenu des stéréotypes (Fiske, Xu, Cuddy, & Glick...
L’image sociale 
 La liMérature en psychologie sociale 
 Le modèle du contenu des stéréotypes (Fiske, Xu, Cuddy, & Glick...
L’image sociale 
 La liMérature en psychologie sociale 
 Le modèle du contenu des stéréotypes (Fiske, Xu, Cuddy, & Glick...
L’image sociale 
 Etude qualita-ve précédente (e.g., PercepAons sociale en ES; Davister, 2006; Okun & 
Schultz, 2003) 
So...
Etude 1 
 Échan-llon 
 233 parAcipants âgés de 17 à 78 ans 
 70% femmes et 58% étudiants 
 QuesAonnaire en ligne 
 Me...
Etude 1 
 T‐test 
100% 
95% 
90% 
85% 
80% 
75% 
70% 
65% 
60% 
55% 
50% 
Warmth Competence 
Volunteers 
** 
†p< .1 *p < ...
Etude 1 
 T‐test et ANOVA 
100% 
95% 
90% 
85% 
80% 
75% 
70% 
65% 
60% 
55% 
50% 
Warmth Competence 
Volunteers 
Paid wo...
Conclusion 
Quelles sont les images véhiculées à l’égard des 
 Etude 1 
bénévoles et des salariés? 
 Les bénévoles sont ...
L’image sociale 
 L’influence du contexte 
 Contexte organisa-onnel et percep-ons sociales 
 EvoluAon du secteur social...
L’image sociale 
 Hypothèses 
Professionnalisa-on 
perçue de l’ES 
Sociabilité 
Salariés 
Bénévoles 
Compétence
Etude 2 
 Sample 
 128 bénévoles âgés de 20 à 80 ans 
 65 % de femmes et 48 % de (pré) retraités 
 QuesAonnaire papier...
Etude 2 
 Analyses en SEM 
†p< .1 *p < .05. **p < .01. ***p < .001 
Compétence 
des bénévoles 
Sociabilité des 
bénévoles...
Conclusion 
Comment la professionnalisaAon perçue des ES 
 Etude 2 
influence‐t‐elle ces images? 
 Plus les bénévoles pe...
QuesAon de recherche 
1. Quelles sont les images véhiculées à l’égard des bénévoles et des 
salariés? 
2. Comment la profe...
Les condiAons de travail 
 La liMérature en psychologie du travail 
 Le modèle des demandes et des ressources de travail...
Les condiAons de travail 
 La liMérature en psychologie du travail 
 Le modèle des demandes et des ressources de travail...
Les condiAons de travail 
 Hypothèses 
Professionnalisa-on 
perçue de l’ES 
Demandes 
de travail 
Ressources 
de travail ...
Etude 3 
 Échan-llon 
 128 bénévoles âgés de 20 à 80 ans 
 65 % de femmes et 48 % de (pré‐)retraités 
 QuesAonnaire pa...
Etude 3 
 T‐test 
7 
6 
5 
4 
3 
2 
1 
*** 
*** 
Dimension cogniAve Dimension émoAonnelle Dimension physique 
Demandes 
*...
Etude 3 
 Analyses en SEM 
Demandes 
cogni-ves 
Demandes 
émo-onnelles 
Ressources 
cogni-ve 
Ressources 
émo-onnelles 
R...
Etude 3 
 Analyses en SEM 
Demandes 
cogni-ves 
Demandes 
émo-onnelles 
Ressources 
cogni-ve 
Ressources 
émo-onnelles 
R...
Etude 3 
 Analyses en SEM 
Demandes 
cogni-ves 
Demandes 
émo-onnelles 
Ressources 
cogni-ve 
Ressources 
émo-onnelles 
R...
Etude 3 
 Analyses en SEM 
Demandes 
cogni-ves 
Demandes 
émo-onnelles 
Ressources 
cogni-ve 
Ressources 
émo-onnelles 
R...
Conclusion 
Comment la professionnalisaAon perçue des ES 
est‐elle vécue par les bénévoles et les salariés? 
 Etude 3 
 ...
Conclusion 
 Le bénévolat, c’est important!! 
 Entre 1 million et 1, 4 million bénévoles en Belgique (CES, 2007) 
 Plus...
QuesAon de recherche 
Comment la professionnalisaAon perçue des 
ES influence‐t‐elle l’image et les dynamiques 
de travail...
Conclusion 
 Etude 1 
 Une image des bénévoles et des salariés en terme de compétence et 
de sociabilité 
 Etude 2 
 L...
La suite… 
 Bénévoles et salaries ET structure sociale de l’ES 
Bien‐être 
A=tudes au 
travail 
Niveau de 
professionnali...
Il était une fois… 
Madame Salariée 
? 
Madame Bénévole
Merci pour votre a{enAon 
Contact: edwine.goldoni@uclouvain.be
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La professionnalisation des entreprises sociales : Quand la donne change pour les bénévoles et les salariés par Edwine GOLDONI | LIEGE CREATIVE, 17.10.14

958 vues

Publié le

Les études sur le secteur social montrent que les entreprises sociales se professionnalisent, notamment à travers un ajustement de leurs pratiques managériales. On observe, par exemple, la mise en place d’indicateurs d’efficacité ou de formations. Or, ces changements organisationnels ne sont pas sans conséquences… Ils sont susceptibles d’affecter les rôles professionnels et de créer de la tension entre travailleurs rémunérés et bénévoles.

Si le bénévolat suscite un intérêt croissant chez les chercheurs en psychologie du travail et des organisations, la thématique des relations de travail entre bénévoles et salariés reste, néanmoins, peu explorée... Dans le cadre de LIEGE CREATIVE, Edwine Goldoni (UCL) viendra partager le fruit de ses recherches axées sur une meilleure compréhension de l’influence de la professionnalisation des entreprises sociales sur l’image des bénévoles, la qualité des relations avec les salariés, les conditions et les attitudes au travail.

Publié dans : Recrutement & RH
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
958
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
36
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La professionnalisation des entreprises sociales : Quand la donne change pour les bénévoles et les salariés par Edwine GOLDONI | LIEGE CREATIVE, 17.10.14

  1. 1. Vendredi 17 octobre La professionnalisation des entreprises sociales : Quand la donne change pour les bénévoles et les salariés Edwine GOLDONI, UCL – CIRTES
  2. 2. Avec le soutien de :
  3. 3. La professionnalisa-on des entreprises sociales: Quand la donne change pour les bénévoles et pour les salariés Edwine Goldoni Université catholique de Louvain Centre Interdisciplinaire de Recherche Travail, État et Société Liège CréaAve 17 octobre 2014
  4. 4. Il était une fois… Madame Salariée ? Madame Bénévole
  5. 5. Contexte  Le bénévolat est une ac-vité:  Non‐rémunérée  Sans obligaAon  Dans un contexte organisaAonnel (hors du cadre familial)  Pour le bénéfice d’autrui et/ou de la société (Loi du 3 juillet 2005 relaAve aux droits des Volontaires)
  6. 6. Contexte  Dans un contexte organisa-onnel:  Une entreprise sociale (ES)  GesAon de biens et services et mission(s) sociale(s)  Réponses aux besoins peu ou pas rencontrer par le marché ou l’Etat (Defourny, Hudon, Jegers, & Nyssens, 2011)
  7. 7. Contexte  1er constat: difficultés pour a=rer et retenir les volontaires (e.g., Bussell, & Forbes, 2002; Boezeman & Ellemers, 2007)  Abrer  Les bienfaits du bénévolat  Les moAvaAons des individus  Retenir  Les abtudes au travail des bénévoles Transposi-on des cadres classiques d’analyse au monde du bénévolat
  8. 8.  2ème constat: Évolu-on du secteur social  Les ES deviennent plus professionnelles, plus « business‐like »  Professionnels rémunérés  Renforcement des compétences professionnelles (e.g., formaAons)  OuAls et praAques managériales propres aux entreprises à but lucraAf  AcAvités commerciales (e.g., Davister, 2006; Eikenberry & Kluver, 2004; Salamon, 1999; VanAlborgh et al., 2011) Exigence de professionnalisa-on Contexte
  9. 9. Contexte  Différents niveaux d’analyse de la professionnalisa-on Société Secteur Organisa-on Pra-ques Profil des individus
  10. 10. Contexte  Niveau organisa-onnel: le point de vue des individus Organisa-on La professionnalisa-on perçue
  11. 11. QuesAon de recherche Comment la professionnalisaAon perçue des ES influence‐t‐elle l’image et les dynamiques de travail entre bénévoles et salariés? Quelles sont les conséquences pour les individus ainsi que pour l’organisaAon?
  12. 12. QuesAon de recherche 1. Quelles sont les images véhiculées à l’égard des bénévoles et des salariés? 2. Comment la professionnalisaAon perçue des ES influence‐t‐elle ces images? 3. Comment la professionnalisaAon perçue des ES est‐elle vécue par les bénévoles et les salariés? 4. Comment la professionnalisaAon perçue influence les dynamiques de travail entre bénévoles et salariés? 5. Quelles sont les conséquences pour les individus ainsi que pour l’organisaAon?
  13. 13. L’image sociale  Percep-ons et réac-ons  Percep-ons sociales et rela-ons entre les groupes  Stéréotypes, préjugés et discriminaAon (e.g., Dovidio & Gaertner, 2010, Yzerbyt & Demoulin, 2010)
  14. 14. L’image sociale  La liMérature en psychologie sociale  Le modèle du contenu des stéréotypes (Fiske, Xu, Cuddy, & Glick, 1999)  Deux dimensions fondamentales Sociabilité Compétence
  15. 15. L’image sociale  La liMérature en psychologie sociale  Le modèle du contenu des stéréotypes (Fiske, Xu, Cuddy, & Glick, 1999)  Deux dimensions fondamentales  Un effet halo vs. des stéréotypes ambivalents Sociabilité Compétence x
  16. 16. L’image sociale  La liMérature en psychologie sociale  Le modèle du contenu des stéréotypes (Fiske, Xu, Cuddy, & Glick, 1999)  Deux dimensions fondamentales  Un effet halo vs. des stéréotypes ambivalents  Une effet de compensaAon Sociabilité Compétence
  17. 17. L’image sociale  Etude qualita-ve précédente (e.g., PercepAons sociale en ES; Davister, 2006; Okun & Schultz, 2003) Sociabilité Salariés Bénévoles Compétence
  18. 18. Etude 1  Échan-llon  233 parAcipants âgés de 17 à 78 ans  70% femmes et 58% étudiants  QuesAonnaire en ligne  Mesures et procédure  2 groupes à évaluer  Bénévoles  Salariés dans les ES  InstrucAons à suivre  Échelles de compétence (5 items) et de sociabilité (5 items)  Variables contrôles
  19. 19. Etude 1  T‐test 100% 95% 90% 85% 80% 75% 70% 65% 60% 55% 50% Warmth Competence Volunteers ** †p< .1 *p < .05. **p < .01. ***p < .001
  20. 20. Etude 1  T‐test et ANOVA 100% 95% 90% 85% 80% 75% 70% 65% 60% 55% 50% Warmth Competence Volunteers Paid workers *** *** †p< .1 *p < .05. **p < .01. ***p < .001
  21. 21. Conclusion Quelles sont les images véhiculées à l’égard des  Etude 1 bénévoles et des salariés?  Les bénévoles sont perçus par les individus comme étant:  plus sociables que compétents  plus sociables et moins compétents que les salariés
  22. 22. L’image sociale  L’influence du contexte  Contexte organisa-onnel et percep-ons sociales  EvoluAon du secteur social : exigence de professionnalisaAon (Davister, 2006; Eikenberry & Kluver, 2004; Salamon, 1999)
  23. 23. L’image sociale  Hypothèses Professionnalisa-on perçue de l’ES Sociabilité Salariés Bénévoles Compétence
  24. 24. Etude 2  Sample  128 bénévoles âgés de 20 à 80 ans  65 % de femmes et 48 % de (pré) retraités  QuesAonnaire papier‐crayon  Mesures  ProfessionnalisaAon perçue de l’ES: 14 items  Échelles de compétence (5 items) et de sociabilité (5 items)  Congruence des rôles: 4 items  Variables contrôles
  25. 25. Etude 2  Analyses en SEM †p< .1 *p < .05. **p < .01. ***p < .001 Compétence des bénévoles Sociabilité des bénévoles Prof. perçue de l’ES * ‐ ‐ * *** +
  26. 26. Conclusion Comment la professionnalisaAon perçue des ES  Etude 2 influence‐t‐elle ces images?  Plus les bénévoles perçoivent leur ES comme étant professionnelle:  moins ils se perçoivent comme sociables et compétents  Limites  Un échanAllon de bénévoles uniquement  Une grande diversité d’ES
  27. 27. QuesAon de recherche 1. Quelles sont les images véhiculées à l’égard des bénévoles et des salariés? 2. Comment la professionnalisaAon perçue des ES influence‐t‐elle ces images? 3. Comment la professionnalisa-on perçue des ES est‐elle vécue par les bénévoles et les salariés? 4. Comment la professionnalisaAon perçue influence les dynamiques de travail entre bénévoles et salariés? 5. Quelles sont les conséquences pour les individus ainsi que pour l’organisaAon?
  28. 28. Les condiAons de travail  La liMérature en psychologie du travail  Le modèle des demandes et des ressources de travail (DemerouA, Bakker, Nachreiner & Schaufeli, 2001) CaractérisAques du travail qui représentent une source de tension et de stress CaractérisAques du travail qui perme{ent de faire face aux demandes Demandes de travail Ressources de travail Bien‐être A=tudes au + travail ‐ + ‐
  29. 29. Les condiAons de travail  La liMérature en psychologie du travail  Le modèle des demandes et des ressources de travail (DemerouA, Bakker, Nachreiner & Schaufeli, 2001) Demandes de travail Ressources de travail Bien‐être A=tudes au + travail ‐ + ‐ Contexte organisa-onnel
  30. 30. Les condiAons de travail  Hypothèses Professionnalisa-on perçue de l’ES Demandes de travail Ressources de travail Bien‐être A=tudes au ‐ ‐ + travail + + ‐
  31. 31. Etude 3  Échan-llon  128 bénévoles âgés de 20 à 80 ans  65 % de femmes et 48 % de (pré‐)retraités  QuesAonnaire papier‐crayon  Mesures  ProfessionnalisaAon perçue de l’ES: 14 items  Demandes et ressources dans l’acAvité: 18 items  EsAme de soi basée sur l’organisaAon: 10 items  SaAsfacAon dans le volontariat: 4 items  IntenAon de turnover: 3 item  Variables contrôles
  32. 32. Etude 3  T‐test 7 6 5 4 3 2 1 *** *** Dimension cogniAve Dimension émoAonnelle Dimension physique Demandes *** Ressources †p< .1 *p < .05. **p < .01. ***p < .001
  33. 33. Etude 3  Analyses en SEM Demandes cogni-ves Demandes émo-onnelles Ressources cogni-ve Ressources émo-onnelles Ressources physiques Professionnalisa-on perçue de l’ES Ressources physiques + *** + + * + ‐ *** ** * Es-me de soi Sa-sfac-on Inten-on de turnover †p< .1 *p < .05. **p < .01. ***p < .001 ‐ *
  34. 34. Etude 3  Analyses en SEM Demandes cogni-ves Demandes émo-onnelles Ressources cogni-ve Ressources émo-onnelles Ressources physiques Professionnalisa-on perçue de l’ES Ressources physiques + + + * + ‐ Es-me de soi Sa-sfac-on Inten-on de turnover †p< .1 *p < .05. **p < .01. ***p < .001 ‐ * *** *** ** * + ** + *** + **
  35. 35. Etude 3  Analyses en SEM Demandes cogni-ves Demandes émo-onnelles Ressources cogni-ve Ressources émo-onnelles Ressources physiques Professionnalisa-on perçue de l’ES Ressources physiques + + + * + ‐ Es-me de ‐* soi Sa-sfac-on Inten-on de turnover †p< .1 *p < .05. **p < .01. ***p < .001 ‐ * *** *** ** * + ** + *** + **
  36. 36. Etude 3  Analyses en SEM Demandes cogni-ves Demandes émo-onnelles Ressources cogni-ve Ressources émo-onnelles Ressources physiques Professionnalisa-on perçue de l’ES Ressources physiques + + + * + ‐ Es-me de ‐* soi Sa-sfac-on Inten-on de turnover †p< .1 *p < .05. **p < .01. ***p < .001 ‐ * *** *** ** * ‐ ‐ + *** *** *** + ** + *** + **
  37. 37. Conclusion Comment la professionnalisaAon perçue des ES est‐elle vécue par les bénévoles et les salariés?  Etude 3  Plus les bénévoles perçoivent leur ES comme étant professionnelle:  plus ils perçoivent des demandes élevées  plus ils perçoivent des ressources cogniAves élevées  moins ils perçoivent des ressources émoAonnelles et physiques élevées  moins ils ont une esAme de soi élevée suite à leur acAvité  Plus les bénévoles perçoivent des ressources émoAonnelles élevées  plus ils ont une esAme de soi élevée et se disent saAsfait de leur acAvité  moins ils ont l’intenAon de qui{er leur ES
  38. 38. Conclusion  Le bénévolat, c’est important!!  Entre 1 million et 1, 4 million bénévoles en Belgique (CES, 2007)  Plus de 17 000 entreprises sociales et 300 000 salariés (Banque naAonale, 2011)  Impacts  Au niveau économique:  150.000 ETP (CES, 2007)  Au niveau poliAque:  European Year of Volunteering en 2011  Loi du 3 juillet 2007 relaAve aux droits des Volontaires  Au niveau sociétal:  MainAen dans l’acAvité et voie d’inserAon (e.g., Bourguignon & Herman, 2005)
  39. 39. QuesAon de recherche Comment la professionnalisaAon perçue des ES influence‐t‐elle l’image et les dynamiques de travail entre bénévoles et salariés? Quelles sont les conséquences pour les individus ainsi que pour l’organisaAon?
  40. 40. Conclusion  Etude 1  Une image des bénévoles et des salariés en terme de compétence et de sociabilité  Etude 2  La professionnalisaAon perçue de l’ES est significaAvement lié à l’image perçue par les bénévoles  Etude 3  La professionnalisaAon perçue de l’ES est significaAvement lié aux condiAons de travail perçues par les bénévoles
  41. 41. La suite…  Bénévoles et salaries ET structure sociale de l’ES Bien‐être A=tudes au travail Niveau de professionnalisa-on de l’ES Bénévoles Salariés Sociabilité Compétence Structure sociale
  42. 42. Il était une fois… Madame Salariée ? Madame Bénévole
  43. 43. Merci pour votre a{enAon Contact: edwine.goldoni@uclouvain.be

×