Info patients-guide-hypertension

346 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
346
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
53
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Info patients-guide-hypertension

  1. 1. Bien connaître votre traitement pour mieux vivre EXPErimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Guide pratique pour l'information du patient  Connaître  Comprendre  Agir Ce document d’information a été fait à votre attention pour vous aider à comprendre les principaux enjeux de l’hypertension artérielle et de ses traitements. Il a été réalisé par un collectif de professionnels de santé (médecin spécialistes et généralistes, pharmaciens) et de représentants d’associations de malades qui ont l’habitude de conseiller les personnes traitées contre l’hypertension artérielle. N’hésitez pas à lire et relire ce guide plusieurs fois, ainsi que de le partager avec vos proches et les professionnels de santé qui vous accompagnent. Nom de marque® DCI Exemple n°4 : expérimentation d’un guide pratique médicament appartenant à la famille des antagonistes des récepteurs à l'angiotensine 2 dans le traitement dE L'HYPERTENSION ARTÉRIELLE Guide élaboré par guide élaboré par le Dr Marie-Laure Alby, Mr. Jean-Claude Boulmer, le Dr Martial Fraysse, M. Philippe Thébaut, ... Version fabriquée et testée en février 2010
  2. 2. EXPErimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2>> EXPErimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3>> S o m m a i r e L'hypertension artérielle : une maladie1. dangereuse qui passe longtemps inaperçue 7 parvenir à changer certaines habitudes2. de vie est très efficace contre l'hypertension artérielle 9 contre l'hypertension artérielle : un3. traitement qui vous accompagne efficacement tous les jours, pour la vie 10 Les clés de la réussite de votre traitement4. contre l'hypertension artérielle 12 Bien connaître votre traitement5. 14 les changements à réaliser dans votre vie6. quotidienne avec votre traitement 19
  3. 3. EXPErimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4>> EXPErimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5>> L’hypertension artérielle : un mal silencieux qui peut entraîner des complications graves au niveau du cerveau, du coeur, des reins ou des artères Parvenir à changer certaines (mauvaises) habitudes de vie est très efficace contre l’hypertension artérielle Un traitement qui vous accompagne efficacement, au quotidien pour la vie. Mesurer plusieurs fois par an votre pression artérielle Il est déconseillé de prendre votre traitement en cas de grossesse Ne pas hésiter à demander l’aide d’un médecin ou d’un pharmacien si vous vous posez des questions sur votre traitement ou en cas de survenue de signes inhabituels 1 2 3 4 5 6 P o i n t s i m p o r t a n t s à m é m o r i s e r
  4. 4. EXPErimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6>> EXPErimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7>> Votre médecin vous a indiqué que vous souffrez d’hypertension artérielle (on dit souvent «avoir trop de tension» ou «avoir une pression du sang trop élevée»). Cela peut être une surprise parce qu'il arrive d'être atteint d'hypertension artérielle sans rien ressentir ! Pourtant, il s’agit d’une maladie dangereuse, car plus la pression du sang dans les artères est élevée, plus le risque de complications au niveau du cerveau, du cœur, des reins et des artères est important (image page suivante). C’est malheureusement souvent avec l’apparition d'une complication que l’on découvre que l’on a de l’hypertension artérielle. L’hypertension artérielle : une maladie dangereuse qui passe longtemps inaperçue1 Une maladie longtemps silencieuse qui peut entraîner>> des complications cardiovasculaires ou rénales graves I n f o r m a t i o n s u t i l e s s u r l ’ h y p e r t e n s i o n a r t é r i e l l e
  5. 5. EXPErimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8>> EXPErimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9>> I n f o r m a t i o n s u t i l e s s u r Parveniràchangercertaines(mauvaises) habitudes de vie est très efficace contre l’hypertension artérielle Changer ses habitudes de vie peut s'avérer difficile : pour vous faire aider, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin, à votre pharmacien ou à une association de malades. Ils sauront vous orienter sur des aides et des solutions adaptées à votre situation. A vous de déterminer comment vous souhaitez lutter contre l’hypertension artérielle ! Sans implication de votre part, peu de solutions seront efficaces ! Reprendre une activité physique régulière Arrêter de fumer Perdre du poids en cas de surpoids Diminuer sa consommation d’alcool Avoir une alimentation équilibrée riche en fruits et légumes éviter le sel dans l’alimentation Chacunedecesactionsaideàréduirelapressionartérielle>> 2 l ’ h y p e r t e n s i o n a r t é r i e l l e 1 2 3 4 5 6 COMPLICATIONS ET SIGNES POSSIBLES DE L’HYPERTENSION>> ARTÉRIELLE Les risques de complications Les signes physiques Cerveau : Risque de mauvaise oxygénation Risque d’accident vasculaire cérébrale (AVC) Coeur : Risque d'insuffisance cardiaque Risque angine de poitrine (douleur thoracique pendant un effort) ou d’infarctus Reins : Risques de diminution de la fonction rénale Artères : (jambes, coeur, cerveau) Risque de formation de plaques grais- seuses pouvant bloquer la circulation du sang vers des organes vitaux ou les jambes (artérite : gène et douleur pendant la marche) L’hypertension artérielle n’est pas toujours perceptible avec des signes physiques. Mais dans certains cas elle peut entrainer des maux de tête, troubles visuels, vertiges, fréquente envie d’uriner la nuit.
  6. 6. EXPErimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10>> EXPErimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11>> U n t r a i t e m e n t à v i e e f f i c a c e les DIFFÉRENTES familles de médicaments contre>> l’hypertension artérielle Les Bêta bloquants : Permettent de réduire le rythme cardiaque et favorisent l'élasticité des artères en réduisant la suractivité de certaines substances ou hormones. Inhibiteurs direct de la rénine : Bloquent la fabrication de rénine afin de réduire la fabrication d’angioten- sine et de favoriser le re- lâchement des artères. Inhibiteurs de l’enzyme de conversion : Bloquent l’enzyme de conversion dans le but de réduire la contraction des artères et la réten- tion de sel. Les artères se relâchent. Les antihypertenseurs centraux : Action sur les centres nerveux impliqués dans la contraction des artères. Les inhibiteurs calciques : bloquent l’entrée du calcium dans les cellules des artères. Ils provoquent ainsi un relâchement des artères et un meilleur passage du sang. Les diurétiques : Favorisent l’élimination d’eau et de sel par les reins (urine). Les antagonistes des récepteurs à l’angiotensine 2 : Bloquent l’action de l’angiotensine 2 qui participedirectementàla contraction des artères. c o n t r e l ’ h y p e r t e n s i o n a r t é r i e l l e Contre l’hypertension artérielle : un traitement qui vous accompagne efficacement tous les jours, pour la vie ! Si les changements de mode de vie ne suffisent pas à réduire la pression artérielle, le médecin prescrit souvent un médicament à prendre tous les jours. Il existe plusieurs familles de traitement dits «antihypertenseur» (voir page suivante). Toutefois, l’hypertension artérielle est une maladie qui ne guérit pas et même lorsque la tension a baissé à l’aide d’un médicament : il est nécessaire de suivre un traitement à vie. Si vous stoppez le traitement, même une journée, la tension va s’élever à nouveau. 3
  7. 7. EXPErimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12>> EXPErimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13>> L e s c l é s d e l a r é u s s i t e Comment mesurer la pression artérielle chez soi ? (3 mesures le matin et le soir pendant 3 jours) Lamesuredelatension(pressionartérielle)doitsefaireaucalme,aprèsquelques minutes de repos en position assise ou allongée, sans parler. Notez bien le chiffre le plus élevé de votre pression artérielle (correspondant à la pression dite systolique) et le chiffre le plus bas (correspondant à la pression dite diastolique) et inscrivez-les sur un tableau comme celui ci-dessous pour pouvoir les emporter chez votre médecin à la prochaine consultation. Respectez la règle des 3 : trois mesures le matin, entre le lever et le petit déjeuner, à quelques minutes d’intervalle ; trois mesures le soir, entre le dîner et le coucher, à quelques minutes d’intervalle; et cela pendant trois jours. tableau de restitution des mesures de la pression artérielle chez vous 3 JOURS 3 mesures le matin 3 mesures le soir Résultat le plus élevé (pression artérielle systolique) Résultat le plus bas (pression artérielle diastolique) Résultat le plus élevé (pression artérielle systolique) Résultat le plus bas (pression artérielle diastolique) 1er jour Date : ................ Mesure n°1 Heure : ...h... Mesure n°1 Heure : ...h... Mesure n°2 Heure : ...h... Mesure n°2 Heure : ...h... Mesure n°3 Heure : ...h... Mesure n°3 Heure : ...h... 2ème jour Date : ................ Mesure n°1 Heure : ...h... Mesure n°1 Heure : ...h... Mesure n°2 Heure : ...h... Mesure n°2 Heure : ...h... Mesure n°3 Heure : ...h... Mesure n°3 Heure : ...h... 3ème jour Date : ................ Mesure n°1 Heure : ...h... Mesure n°1 Heure : ...h... Mesure n°2 Heure : ...h... Mesure n°2 Heure : ...h... Mesure n°3 Heure : ...h... Mesure n°3 Heure : ...h... c o n t r e l ’ h y p e r t e n s i o n a r t é r i e l l e Les clés de la réussite de votre traitement contre l’hypertension artérielle Ne sous-estimez pas cette maladie qui peut paraître>> banale parce qu’elle touche beaucoup de personnes. > Soyez rigoureux dans la prise de votre traitement anti-hypertension, même si cela nécessite des efforts pour le prendre tous les jours, et quelles que soient les modifications de votre rythme de vie (ex : voyages), pour maintenir son efficacité le plus longtemps possible. Il convient de s’organiser pour que la prise du traitement devienne une habitude et ne jamais arrêter son traitement (même pour quelques jours). > Trouvez avec votre médecin le traitement qui vous convient : cela peut prendre plusieurs semaines, voire quelques mois, et quelques tentatives différentes pour fixer le traitement qui sera à la fois efficace, sans effets indésirables graves ou inconfortables, et compatible avec les autres médicaments que vous prenez éventuellement. > Faites mesurer régulièrement votre tension, au moins tous les trois mois. Le mieuxétantdevérifiersoi-mêmesatension:apprenezàlefairechezvousàl’aide d’un tensiomètre (renseignez-vous auprès de votre médecin ou pharmacien). 4
  8. 8. EXPErimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14>> EXPErimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15>> B i e n c o n n a î t r e Comment se prend Marque®>> (DCI) ? Marque® (DCI) se prend sous la forme d’un comprimé, à avaler avec un peu d’eau. Une prise par jour suffit, si possible toujours à la même heure : à vous de choisir le moment de la journée qui vous convient le mieux. Vous pouvez prendre Marque® (DCI) avant ou après un repas ou à jeun : il n’y a pas de contrainte à ce niveau-là. Marque® (DCI) doit être pris tous les jours pour être efficace contre l’hypertension artérielle. A vous de vous organiser pour prendre votre médicament tous les jours au même moment. La dose à prendre chaque jour peut varier d’une personne à l’autre en raison du degré de sévérité d’hypertension artérielle et aussi des éventuels autres problèmes de santé (diabète, insuffisance rénale...). Comment se déroule le début du traitement ?>> En général, le traitement commence avec une dose faible. Après quelques semaines, votre médecin évalue l’action de votre médicament. Si la pression artérielle n’a pas baissé à un niveau satisfaisant, votre médecin peut être amené à augmenter la dose et/ou rajouter un second médicament antihypertenseur. v o t r e t r a i t e m e n t Bien connaître votre traitement L'exemple de Marque®>> (DCI) Marque®(DCI)estlenomcommercialdelamoléculeappeléeleDCI,quiappartient à la famille des « antagonistes des récepteurs de l’angiotensine 2 ». 5 En bloquant l’action de l’angiotensine 2 (substance qui participe directement à la contraction des artères, responsable de l’hypertension), ce médicament permet aux artères de se relâcher. Ainsi, le sang a plus d’espace pour circuler et la tension baisse. Votre médecin vous a prescrit un médicament appartenant à la famille des « antagonistes des récepteurs de l’angiotensine 2 »dans le cadre d'un traitement global destiné à agir contre votre hypertension artérielle.
  9. 9. EXPErimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16>> EXPErimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17>> Comment se mesure l’efficacité de Marque>> ® (DCI) ? La perception des bénéfices de Marque® (DCI) est différente d’une personne à l’autre. Même si Marque® (DCI) agit dès les premières prises, la baisse de la tension peut ne se manifester qu’après quelques semaines de traitement . Unefoisl’objectifatteint(baissedelapressionartérielleauniveauutilepourvous : 140/90 ou moins si vous avez d’autres problèmes de santé ou d’autres facteurs de risque cardiovasculaire), il est important de continuer à prendre Marque® (DCI) tous les jours. En effet, son efficacité contre l’hypertension artérielle n’est possible que grâce à une prise régulière quotidienne (sans interruption). Si vous cessez de prendre votre traitement, vous vous exposez au risque de voir votre tension augmenter brutalement et de déclencher un accident cardiovasculaire. Demandez à votre médecin quel est l’objectif que vous devez atteindre pour réduire votre pression artérielle. Le saviez-vous ? L’objectif est différent selon le lieu où l'on mesure la pression artérielle : en général, la pression est plus faible chez soi au calme que dans le cabinet du médecin. Objectif à atteindre chez le médecin : .................................... Objectif à atteindre chez soi : .................................................. En début de traitement, quels sont les signes et>> symptômes qui nécessitent d’informer votre médecin ? La plupart du temps, la prise de Marque® (DCI) ne provoque pas de problème particulier. Dans certains cas, l’efficacité du médicament peut être trop importante et la baisse de la pression trop forte. Quels sont les principaux effets indésirables de Marque>> ® (DCI) ? En général, Marque® (DCI) est un médicament qui entraîne peu d’effets indésirables. Si effets indésirables de Marque® (DCI) il y a, les plus fréquents sont des étourdissements (vertiges, malaises) et de la fatigue (asthémie). Très rarement, Marque® (DCI) peut entraîner une accélération du rythme du cœur (tachycardie), des crampes musculaires ou une modification réversible de la fonction rénale (en particulier en cas d’insuffisance rénale ou de prise de diurétiques). L’ensemble des effets indésirables possibles est listé dans la notice présente dans la boîte du médicament. N’hésitez pas à la consulter pour mieux les reconnaître. De même, vous pouvez faire part à votre médecin des désagréments que vous ressentez depuis le début du traitement (ne pas hésiter à l’appeler pour lui en parler). Il vous aidera à trouver des solutions pour faire en sorte que la prise de Marque® (DCI) soit la plus confortable possible. Est-ce qu’il est nécessaire de réaliser des examens de>> contrôle avec Marque® (DCI) ? La principale chose à surveiller quand on prend Marque® (DCI), c’est l’évolution de votre tension artérielle (la mesurer tous les trois mois est un minimum). Pour les personnes âgées ou les personnes qui souffrent d’insuffisance rénale, il est parfois utile de réaliser des prises de sang pour vérifier le bon fonctionnement des reins. C'est votre médecin qui décide des examens complémentaires à prévoir. B i e n c o n n a î t r e v o t r e t r a i t e m e n t
  10. 10. EXPErimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18>> EXPErimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19>> Quels sont les autres traitements que l’on peut associer>> à Marque® (DCI) contre l’hypertension artérielle ? La situation est différente d'une personne à l'autre selon le degré de sévérité de votre hypertension artérielle, et le médecin tient compte des éventuels autres problèmes de santé que vous pouvez avoir (diabète ou insuffisance rénale par exemple). L'hypertension artérielle peut se traiter en associant des médicaments appartenant à des familles différentes, chacune d’elles ayant un mode d'action spécifique contre l'hypertension. Le choix du médicament qui peut être associé à Marque® (DCI) pour réussir à baisser suffisamment la tension est uniquement fait par votre médecin dont le rôle est de prendre en considération l'ensemble de votre situation médicale. A titre d'information, les associations les plus fréquentes sont Marque® (DCI) + un médicament diurétique ou Marque® (DCI) + un médicament inhibiteur des canaux calciques. B i e n c o n n a î t r e v o t r e t r a i t e m e n t Les changements à réaliser dans votre vie quotidienne avec votre traitement Cette section récapitule les points importants à connaître lorsque l'on utilise Marque® (DCI) et répond aux questions que vous pouvez vous poser sur les éventuels changements à effectuer dans votre vie quotidienne. 6 Contraintes de prise>> Marque® (DCI) doit être pris toutes les 24 heures, pendant un repas ou sans manger, si possible à la même heure. V i v r e a u q u o t i d i e n a v e c v o t r e t r a i t e m e n t
  11. 11. EXPErimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20>> EXPErimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21>> Allaitement>> Par mesure de précaution pour le nouveau-né, en cas d’allaitement maternel, Marque® (DCI) est déconseillé. Sexualité>> Marque® (DCI) n’entraîne pas de toxicité particulière sur la fertilité de l’homme ou celle de la femme. Il n’y a donc pas de contraintes particulières sur la sexualité. En général Marque® (DCI) n’entraîne pas de baisse du désir sexuel (libido) ni de trouble de l’érection. grossesse>> Marque® (DCI) peut s’avérer toxique sur le développement du foetus (bébé), en particulier sur le développement des reins. Il est donc nécessaire d’interrompre Marque® (DCI) dès le début de la grossesse. Par mesure de précaution, Marque® (DCI) est donc déconseillé (et doit être remplacé par un autre médicament antihypertenseur) si vous envisagez une grossesse ou dans le 1er trimestre de grossesse. V i v r e a u q u o t i d i e n a v e c v o t r e t r a i t e m e n t Marqu>> E® (DCI) et vos autres traitements D’une façon générale, il vaut toujours mieux signaler à votre médecin et/ou pharmacien que vous prenez Marque® (DCI), afin qu’il vérifie si la prise d’un nouveau médicament est compatible avec celle de Marque® (DCI). Rappel : la consommation d’alcool est fortement déconseillée car elle augmente la pression artérielle et réduit l'efficacité du traitement. Au-delà de l’aspect illégal de la consommation de certaines substances psychoactives (et de leur éventuel impact sur la pression artérielle), il convient d’éviter les situations qui conduiraient à des oublis du traitement (qui doit être pris tous les jours). Alcool et substances psychoactives>> Conserver Marqu>> E® (DCI) hors de portée des enfants Comme tous les médicaments, conservez Marque® (DCI) à l’abri de l’humidité et de la chaleur pour éviter que le médicament se dégrade et perde de son efficacité. D’autre part, placez Marque® (DCI) toujours hors de portée des enfants qui risqueraient de s’intoxiquer en jouant avec le médicament.
  12. 12. EXPErimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22>> EXPErimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23>> Pour les voyages et déplacements à l’étranger>> Il n’y a pas de précautions particulières à prendre, si ce n’est de partir avec une quantité suffisante de médicament pour toute la durée de votre séjour. Il est conseillé de prendre la boîte de votre médicament accompagnée des informations utiles (par exemple le nom international) et qui permet également une meilleure protection de vos comprimés. Il est aussi conseillé de toujours voyager avec la dernière ordonnance de votre médecin dans le cas où vous auriez besoin de vous procurer une boîte supplémentaire. Dans l’avion, prenez Marque® (DCI) dans votre bagage à main au cas où votre valise se perde. Conduite de véhicule>> Marque® (DCI) peut être responsable de risques très occasionnels de sensation d’étourdissements ou de fatigue. Avant de conduire un véhicule, vérifiez que votre aptitude n’est pas diminuée. Vie professionnelle, sport et activités de loisirs>> Marque® (DCI) n’entraîne pas de troubles de la concentration ou de baisse des aptitudes au travail. Marque® (DCI) ne modifie pas la capacité de travailler, de pratiquer un sport ou une activité physique, ou d’avoir des activités de loisirs. V i v r e a u q u o t i d i e n Que faire en cas d’oubli ?>> Si vous oubliez une prise, attendez l’horaire habituel prévu, sans doubler la dose. Réfléchissez aux raisons qui ont conduit à l’oubli et tentez de trouver des solutions pour que l’oubli ne se reproduise pas à l’avenir. Que faire si vous avez pris trop de comprimés ?>> En cas de surdosage (prise de plusieurs comprimés en même temps), restez allongé(e) (avec les pieds surélevés ou en l’air), appelez le SAMU (le 15) ou votre médecin traitant. En effet, un surdosage peut entraîner une baisse importante de la tension (malaise, vertiges) et une augmentation (ou une baisse) du rythme des contractions du cœur. N’hésitez pas à parler de vos doutes et difficultés avec>> le traitement Si vous avez des problèmes d’acceptation ou des difficultés avec votre traitement ou maladie, n’hésitez pas à en parler à votre médecin, à votre pharmacien ou à contacter une association de personnes malades. Une aide professionnelle est parfois nécessaire et l’expérience d’autres personnes malades peut s’avérer très utile. a v e c v o t r e t r a i t e m e n t
  13. 13. EXPErimentation Pour plus d’explications sur l’hypertension artérielle : N’hésitez pas à poser des questions à votre médecin et à votre pharmacien. Vous pouvez également vous procurer : > la brochure Cool la vie n°9 «J’ai trop de tension, que faire ?» éditée par la Fédération Nationale des Associations de Malades Cardiovasculaires et Opérés du Coeur www.fnamoc.org > la brochure «Vivre sans hypertension» du Comité Français de Lutte contre l’HyperTension Artérielle www.comitehta.org

×