Oeuvre littéraire au programme

996 vues

Publié le

exposé réalisé par driss louiz

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
996
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Umberto Eco
  • Oeuvre littéraire au programme

    1. 1. L’œuvre intégrale . De la raison au cœur, de la méthodologie à la culture, Ou comment lire et approcher une œuvre intégrale?
    2. 2. objectifs <ul><li>Prendre connaissance de l’état des lieux. </li></ul><ul><li>Réfléchir sur les pratiques actuelles. </li></ul><ul><li>Repenser l’étude de l’œuvre intégrale. </li></ul><ul><li>Proposer des outils de lecture. </li></ul>
    3. 3. Sondage de représentations: <ul><li>Quels objectifs fixez-vous pour l’étude des œuvres?.( 2 à 4 objectifs) </li></ul><ul><li>Sur quels critères vous basez-vous pour choisir un extrait? (2 à 4 critères) </li></ul><ul><li>( résultats du sondage commentés à la fin de la réunion ) </li></ul>
    4. 4. Bibliographie : <ul><li>M. Descotes, J. Jordy, G. Langlade, Le projet pédagogique en français Collection « Didactiques », Coédition Bertrand-Lacoste / CRDP Toulouse. </li></ul><ul><li>M. Descotes, J. Jordy, G. Langlade L’œuvre intégrale Collection « Didactiques », Coédition Bertrand-Lacoste / CRDP Toulouse. </li></ul>
    5. 5. Bibliographie : <ul><li>M. Descotes, J. Jordy, G. Langlade La lecture méthodique Collection « Didactiques », Coédition Bertrand-Lacoste / CRDP Toulouse. </li></ul><ul><li>Milly Jean La poétique des textes. </li></ul><ul><li>Viala et schmidt Savoir-lire </li></ul><ul><li>Jaus Pour une esthétique de réception , Gallimard 1978. </li></ul>
    6. 6. Remarques/constats préliminaires : <ul><li>Les difficultés inhérentes à la lecture des œuvres intégrales ne sont pas exclusivement scolaires, mais peuvent être socioculturelles ou sociopsychologiques. </li></ul><ul><li>Les pré-acquis et les pré-requis des élèves dans le domaine de la lecture d’une œuvre ne sont pas toujours clairement définis. </li></ul>
    7. 7. Remarques/constats préliminaires : <ul><li>Une démarche didactique stéréotypée est adoptée dans l’étude des œuvres (au collège ou au lycée): étude formelle exagérée, centration sur le texte aux dépens de l’amélioration des capacités lectorales des élèves, … </li></ul><ul><li>Il y a moins de lectures vocales, moins d’explications lexicales ou sémantiques, encore moins d’interprétations </li></ul>
    8. 8. Remarques/constats préliminaires : <ul><li>La « théorisation » littéraire et linguistique empiète sur la LECTURE proprement dite: trop de concepts empruntés à des champs théoriques hétéroclites (littérature, sémiotique, linguistique, esthétique…). </li></ul><ul><li>Le choix des extraits n’est pas toujours justifié pédagogiquement: il ne s’articule généralement à aucun projet de lecture. </li></ul>
    9. 9. Objectifs de l’étude de l’OI <ul><li>L’étude d’une œuvre intégrale s’assigne comme objectif principal l’entraînement des apprenants à lire un texte intégral à partir d’extraits significatifs. Dans ce sillage, elle vise à faire atteindre les objectifs suivants: </li></ul>
    10. 10. Objectifs de l’étude de l’OI <ul><li>Culturels. </li></ul><ul><li>Linguistiques. </li></ul><ul><li>Esthétiques. </li></ul><ul><li>Docimologiques. </li></ul>
    11. 11. Objectifs culturels: <ul><li>Relatifs à l’élève : centrée sur le intérêts des apprenants, l’œuvre intégrale devrait répondre à certaines de leurs préoccupations. </li></ul><ul><li>Relatifs à l’œuvre : centrée sur des données textuelles , elle est un prétexte à l’enseignement/apprentissage des ressources et des compétences. </li></ul>
    12. 12. Objectifs relatifs à l’élève: <ul><li>Œuvrer pour une modification positive des représentations des apprenants vis-à-vis de la littérature, de la lecture des œuvres….. </li></ul><ul><li>Créer et élargir les horizons d’attente des jeunes lecteurs: s’ouvrir sur d’autres expériences humaines. </li></ul>
    13. 13. Objectifs relatifs à l’élève: <ul><li>Faire émerger une curiosité génératrice de motivation (en travaillant sur l’interprétation, l’implicite, le mystère, la découverte…). </li></ul><ul><li>Mettre en place des réflexes et des outils utiles à la lecture autonome: (anticipation, mise en relation, fiches de lecture…). </li></ul><ul><li>Cultiver et nourrir l’imaginaire, fonction essentielle de la littérature . </li></ul>
    14. 14. Objectifs relatifs à l’œuvre: <ul><li>Dégager les faits culturels véhiculés par les personnages, les lieux, les thèmes, les événements… </li></ul><ul><li>Sélectionner les faits culturels à exposer aux élèves (méthode contrastive, exposés…) </li></ul>
    15. 15. Objectifs linguistiques: <ul><li>À vocation formatrice : destinés à faire acquérir des comportements langagiers autonomes. </li></ul><ul><li>À caractère didactique : en tant que ressource, mobilisés pour la construction d’une compétence. . </li></ul>
    16. 16. A vocation formatrice <ul><li>Acquisition ( inconsciente ) de la langue (pastiche, parodie, imitation…), c’est-à-dire travail sur l’appropriation de mécanismes linguistiques. </li></ul><ul><li>Appropriation d’une certaine base lexicale (synonymie, antonymie,…), utile à la compréhension et à la réception des textes codifiés culturellement. </li></ul>
    17. 17. A vocation didactique: <ul><li>Apprentissage ( conscient ) de certains faits linguistiques (paronymes, homonymes, …). </li></ul><ul><li>Apprentissage d’ outils linguistiques (grammaire, orthographe….)dans la perspective d’une réutilisation ultérieure. </li></ul>
    18. 18. Objectifs esthétiques: <ul><li>À visée encyclopédique, socioculturelle : en vue d’une autonomisation cognitive, épistémologique et esthétique. </li></ul><ul><li>À visée didactique : apprendre à utiliser des techniques et des outils d’analyse . </li></ul>
    19. 19. À visée encyclopédique: <ul><li>L’œuvre est source de connaissances. </li></ul><ul><li>L’œuvre s’inscrit dans un genre. </li></ul><ul><li>L’œuvre est au cœur de la notion de littérarité. </li></ul><ul><li>L’œuvre obéit à la notion du beau. </li></ul><ul><li>L’œuvre appartient à un contexte. </li></ul><ul><li>L’œuvre est une fiction. </li></ul><ul><li>L’œuvre est source de plaisir . </li></ul>
    20. 20. À visée encyclopédique: <ul><li>Il est essentiel de prendre en compte les éléments susmentionnés lors de l’élaboration d’un projet autour d’une œuvre. </li></ul>
    21. 21. À visée didactique: <ul><li>L’œuvre est un prétexte pour l’étude de la langue et de la culture. </li></ul><ul><li>L’œuvre est la plate forme idéale pour l’application des différents modèles théoriques (narratologique, stylistique, sémiotique…). </li></ul><ul><li>L’œuvre est un champ d’expérimentation des différentes approches… </li></ul>
    22. 22. À visée didactique: <ul><li>Dans cette perspective, garder le statut d’outils aux approches. Elles ne doivent en aucun cas devenir l’objectif de l’enseignement/apprentissage des activités de lecture. (pourquoi par exemple, porter l’ensemble de l’analyse au tableau, et retenir toutes les étapes d’une démarche pour les traces écrites) </li></ul>
    23. 23. Objectifs docimologiques <ul><li>À priori , l’étude des extraits, les devoirs du contrôle continu dont le support est tiré des œuvres au programme, le respect des référentiels des examens, …contribuent à initier les élèves aux différents échéanciers docimologiques régionaux </li></ul>
    24. 24. Réflexions subséquentes: <ul><li>Comment sélectionner des extraits, et en fonction de quel projet de lecture (une même œuvre pourrait proposer plusieurs projets) ? (spécificité/intérêt d’une œuvre.) </li></ul><ul><li>Comment assurer un équilibre praxéologique réfléchi entre l’intérêt littéraire/esthétique d’une œuvre et les potentialités linguistiques et didactiques qu’elle suscite ? </li></ul><ul><li>Comment préparer les apprenants à la construction DES sens suite à la pluralité des sens et à la multiplicité des récepteurs? </li></ul>
    25. 25. Réflexions subséquentes: <ul><li>Centration sur l’œuvre ou sur l’élève? à méditer </li></ul><ul><li>Quel apport de l’interdisciplinarité, surtout pour les aspects culturel et socio-historique? </li></ul><ul><li>En lisant, on devient…..(est ce vrai?) </li></ul><ul><li>Quels objectifs s’assigner? </li></ul>
    26. 26. Pour (ne pas) conclure <ul><li>Cette réflexion suscite des questions plus qu’elle n’apporte des réponses prêtes. </li></ul><ul><li>Il n’y a pas de recettes pédagogiques applicables à l’étude d’une œuvre. Chacun, de par son évaluation du contexte où il évolue, pourrait trouver les réponses adéquates. </li></ul>
    27. 27. Maîtres mots: <ul><li>En interrogeant une œuvre lors de l’élaboration du projet de lecture, se rappeler les mots suivants: </li></ul><ul><li>L’équilibre. </li></ul><ul><li>Le dosage. </li></ul><ul><li>L’originalité. </li></ul><ul><li>La variété. </li></ul><ul><li>La complémentarité. </li></ul>
    28. 28. Travaux d’ateliers: <ul><li>Élaboration d’une fiche de lecture (un « modèle » à présenter aux élèves) </li></ul>

    ×