Jerome Leleu - Signaux Numériques 2016

442 vues

Publié le

Les tendances 2016 de la eSanté lors des Signaux Numériques 2016.
Les tendances 2016 dans le eTourisme lors des Signaux Numériques 2016.
La conférence annuelle d’AEC vous délivre les résultats d’une année de veille et d’analyse des tendances mondiales du numérique. Les Signaux Numériques permettent ainsi d’anticiper à court et à moyen terme les futurs enjeux technologiques, sociétaux et territoriaux impulsés par le numérique.

Publié dans : Santé
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
442
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Jerome Leleu - Signaux Numériques 2016

  1. 1. www.interaction-healthcare.com« La nouvelle chaîne de valeurs avec la e-santé »
  2. 2. www.interaction-healthcare.com 2
  3. 3. Jérôme Leleu Président Interaction Healthcare • Président Interaction Healthcare, agence digitale santé • Président adjoint de la Commission Services Cap Digital et expert E-santé • Administrateur du Think Tank – Collège Santé - Renaissance numérique Intervenant « La nouvelle chaîne de valeurs avec la e-santé » innovation-e-health @Jeromeleleu @digitalsante Jerome Leleu
  4. 4. www.interaction-healthcare.com La nouvelle chaîne de valeurs avec la e-santé
  5. 5. RAPPEL DES GRANDES TENDANCES DE LA E-SANTE Mobile Impression 3D Médecine personnalisé e et prédicitve Réalité Augmentée & Simulation numérique Intelligence artificielle Objets connecté & Wearables Collaboratif & Communautaire Gamification Plateforme d’accompagnemen t Nanotechnolgies
  6. 6. L’INNOVATION TECHNOLOGIQUE MODIFIE NOTRE RELATION AVEC LA MEDECINE L’EVOLUTION DE LA MEDECINE DES « 4 P »
  7. 7. LA E-SANTÉ .... A LA FRONTIERE DE NOMBREUSES TECHNOLOGIES
  8. 8. LA VALEUR FINANCIÈRE DE LA E-SANTÉ : 2,5 MDS € EN FRANCE E-santé Télésanté M-santé Télémédecine Robotique E-santé Systèmes d’information (SI) en santé Hôpital numérique, SI cliniques, dossiers medicaux informatisés, SI de vigilance, d’orientation… Télésanté Services de santé en ligne, information, formation, réseaux sociaux, serious games… M-santé Objets connectés, capteurs textiles intelligents… Télémédecine Télésurveillance, domotique, maison connectée, technos de maintien à domicile… Le marché de l’e-Santé en France devrait ainsi progresser de 4 à 7% jusqu’en 2020 pour atteindre entre 3,46 Md€ et plus de 4 Md€
  9. 9. LES MUTATIONS DU SECTEUR DE LA SANTÉ ÉVOLUTION DE LA MÉDECINE Des évolutions majeures avec l’émergence de la médecine personnalisée Un mouvement d’hyperspécialisation qui rend plus complexes les parcours de soins. VIEILLISSEMENT La population mondiale âgée de 60 ans devrait atteindre deux milliards d’ici 2050 Nouvelles problématiques en termes de parcours de soins ou de gestion de la dépendance MALADIES CHRONIQUES Développement des maladies chroniques (cardiopathies, cancer, diabète...) Demande de soins croissante et à une hausse des dépenses de santé. NOUVELLES ATTENTES Les citoyens ont de plus en plus accès à l’information médicale Souhait d’être impliqués activement dans la gestion de sa propre santé CONTRAINTES FINANCIÈRES Tensions sur la soutenabilité financière des régimes de protection sociale publiques dans de nombreux pays.
  10. 10. LA E-SANTE EST-ELLE CREATRICE DE VALEUR ? Cependant, Accenture a dévoile en juin 2015 une étude qui estime que 6 milliards de dollars ont été économisé en 2014 aux Etats-Unis (pays le plus connecté) grâce à la e-Santé. Le système de soins américain pourrait compter sur 10 milliards de dollars d’économies en 2015 et jusqu’à 100 milliards vers 2020 ! Facteurs de succès simples :  Le nombre d’autorisations accordées à des dispositifs et logiciels de e-Santé en hausse : de 33 à possiblement une centaine d’ici quelques temps  Les professionnels de santé tout comme les patients se laissent de plus en plus séduire par ces systèmes connectés, parvenus à maturité. Constant : les changements sont souvent trop récents pour qu’un réel recul puisse être pris et que des résultats précis se dessinent.
  11. 11. LA E-SANTE EST-ELLE CREATRICE DE VALEUR ? Aux Etats-Unis, l'impact du Big Data sur la réduction des coûts de santé serait de l'ordre de 300 à 450 milliards dollars (jusqu'à 17% de baisse), principalement grâce à la prévention et à la médecine personnalisée. Le Big Data devrait en effet générer un marché impactant différents secteurs :
  12. 12. LES FREINS AU DÉVELOPPEMENT DE LA E-SANTÉ
  13. 13. www.interaction-healthcare.com 13 “Patient Empowerment » & « internet of me »
  14. 14. UNE EXPLOSION DE LA COLLECTE DE DONNÉES AVEC LE MONDE DES OBJETS CONNECTÉS ET DE LA MOBILITÉ 15 milliards d’objets connectés en 2014, 80 milliards en 2020
  15. 15. L’EMPOWERMENT ... OÙ LE CHANGEMENT PROFOND DE LA RELATION PATIENT-MÉDECIN Un savoir « profane » se construit, pratique et complémentaire du savoir « expert » des médecins. Il se développe sur les forums, les réseaux sociaux et les communautés d’associations de patients. Il est constitué d’expériences vécues de patients atteints de maladie, et les internautes s’échangent alors des bonnes pratiques, des conseils, trouvent un accompagnement sur la durée, parfois traitent de sujets plus intimes.
  16. 16. LA E-SANTÉ EST LARGEMENT PERÇUE COMME UN MOYEN EFFICACE POUR AMÉLIORER CERTAINS AXES DU SYSTÈME DE SANTÉ
  17. 17. www.interaction-healthcare.com 17 Qu’est ce que cela change pour les acteurs de la santé ?
  18. 18. UN NOUVEL ÉCOSYSTÈME DES ACTEURS DE SANTÉ « Les entreprises de l'internet seront les acteurs non seulement gagnants, mais en plus incontournables pour les fournisseurs de soins, de médicaments et de dispositifs médicaux en matière de e-santé »
  19. 19. UNE MULTIPLICATION DES ACTEURS
  20. 20. UNE MULTIPLICATION DES ACTEURS Liées à l’offre en elle-même
  21. 21. LES AMBITIONS DES “GAFA” DANS LA SANTÉ
  22. 22. UNE QUESTION REGULIERE : PEUX-T-ON « UBERISER » LA SANTE ?
  23. 23. BIG PHARMA & BIG TECH Google veut faciliter la vie des diabétiques en leur permettant de mesurer leur taux de glycémie grâce à des lentilles de contact intelligentes, et prendre ainsi position dans un secteur en plein boom : la santé connectée. Pour faire avancer le plus vite possible son projet, la société a signé le 15 juillet un partenariat avec Alcon, une filiale du géant de la pharmacie Novartis.
  24. 24. BIG PHARMA & BIG TECH Abbvie and Calico announce a novel collaboration to accelerate the discovery, development and commercialization of new therapies - Calico to create a leading R&D facility in the San Francisco bay area focused on aging and age-related diseases, including neurodegeneration and cancer - Abbvie and Calico may co-invest up to $1.5 billion, utilizing calico’s discovery and early decelopment capabilities and Abbvie’s broad research, development and commercial expertise to advance innovative new therapies
  25. 25. BIG PHARMA & BIG TECH Ethicon, la division mécanique de la pharmaceutique Johnson & Johnson, va partager une partie de sa propriété intellectuelle et de son expertise avec l’équipe Life Sciences de Google. L’objectif est de concevoir une plateforme robotique pour l’assistance robotique, censée épauler les médecins, chirurgiens, patients, et systèmes de santé.
  26. 26. ASSURANCES & OBJETS CONNECTES L’ASSUREUR ET LE FABRICANT FRANÇAIS D’OBJETS CONNECTÉS LANCENT UNE OFFRE CONJOINTE
  27. 27. BIG PHARMA & START-UP Le laboratoire pharmaceutique Pfizer a signé un accord avec la start-up 23andMe pour obtenir les données sur le génome de 650.000 individus, collectées grâce à leur salive. Pfizer pourra accéder à des informations concernent les prédispositions génétiques des individus pour plusieurs types de maladies, l’origine des ancêtres La start-up a également vendu pour 60 M$ au laboratoire Genentech l’accès à 800 000 personnes dont environ 12 000 seraient affectées par la maladie de Parkinson. L’objectif est d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques et d’obtenir de nouveaux traitements.
  28. 28. BIG PHARMA & START-UP Pour mieux comprendre et traiter le cancer, le laboratoire pharmaceutique Roche et La Paillasse ont lancé une plate-forme web et à l’utilisation de données variées, spécialistes comme étudiants ont six mois. Le croisement de ces big data au service de l’épidémiologie, afin de mieux comprendre et traiter le cancer. .
  29. 29. LA E-SANTE : UN FACTEUR DE DESINTERMEDIATION ?
  30. 30. LA CREATION DE LA VALEUR « PERCUE » PAR LES PATIENTS L’uberisation est plus conceptuelle que technologique : il s’agit avant tout d’une "plateforme technologique de mise en relation" "Aujourd'hui la mode est aux transports, mais si demain la mode est à la banane, vous verrez qu'ils iront tous sur le marché de la banane ! » Didier Hogrel, le président de la Fédération nationale du taxi (FNDT)
  31. 31. LA CREATION DE LA VALEUR « PERCUE » PAR LES PATIENTS Exemple avec l’alliance UBER et PRACTO en Inde
  32. 32. www.interaction-healthcare.com Un système impacté par l’innovation technologique et de services
  33. 33. L’INFORMATIQUE QUANTIQUE REDESSINE LES POSSIBILITES EN MEDECINE Un ordinateur quantique serait 100 millions de fois plus rapide qu'un ordinateur conventionnel
  34. 34. L’INNOVATION DE DEMAIN EN SANTÉ S’APPUIERA SUR L’EXPÉRIENCE DES UTILISATEURS
  35. 35. L’INNOVATION DE DEMAIN EN SANTÉ S’APPUIERA SUR L’EXPÉRIENCE DES UTILISATEURS http://hackinghealth.cam p
  36. 36. AVEC LE CONCOURS DE TOUS LES ACTEURS DE SANTÉ La CNAMTS organise un hackaton pour développer des applications innovantes permettant de favoriser le bon usage du médicament grâce données récemment rendues publiques
  37. 37. www.interaction-healthcare.com Questions Réponses
  38. 38. www.interaction-healthcare.com 38 CONTACT Jérôme Leleu, Président Jérôme.leleu@interaction-healthcare.com 1 Cours Xavier Arnozan 33000 Bordeaux www.interaction-healthcare.com

×