Free Powerpoint Templates TOUS JOURNALISTES ?  Les formations professionnelles au défi de la production amateur sur le web...
Journalisme et autopublication (AJM) <ul><li>Point de départ enquête: montée en puissance d’un amateurisme journalistique ...
Changer de regard sur l’ autopublication <ul><li>Intérêt de la perception du phénomène par les  jeunes journalistes  et  a...
Les formations en journalisme:  « laboratoire » privilégié <ul><li>Ecole de journalisme: lieux essentiels d’ intégration d...
Trois questions de recherche <ul><li>Opinion des étudiants et enseignants sur des produits éditoriaux conçus par des «  in...
Hypothèses de départ <ul><li>H1: les étudiants ont des pratiques informationnelles « expressives » sur Internet acquises d...
Une méthodologie plurielle <ul><li>Enquête 1: questionnaire de 62 items distribués aux étudiants en journalisme au moment ...
Un corpus diversifié et trinational <ul><li>Quatre établissements niveau master : étudiants en journalisme des Ecoles de M...
Pratiques des étudiants <ul><li>Focus sur « Internet » (41%): </li></ul><ul><li>Consultation majoritaire de médias MEL (« ...
Pratiques des étudiants Un tiers des étudiants qui, malgré une présence forte sur les réseaux sociaux, ne s ' est jamais e...
Représentations des étudiants <ul><li>Un  discours très positif sur les apports du web au traitement de l'info : le multim...
Des enseignants réservés <ul><li>Un  usage du web qui s’est banalisé  dans les pratiques informationnelles (revue de press...
Des enseignants réservés <ul><li>Doutes et réserves  sur les conceptions et pratiques des sites pro-ams et des réseaux soc...
Conclusions enquête volets 1 & 2 <ul><li>Des étudiants en journalisme  peu empreints d ' une culture numérique et particip...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Obsweb iscc

1 455 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 455
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
196
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Le poids normatif de la formation Des enseignants réservés face à la pratique amateur et participative sur le web De manière + générale, discours prudent voire critique vis-à-vis de l &apos; information sur le web et sur les pratiques des étudiants (précipitation, manque de rigueur, « googlisation »…) Discours visant à défendre l &apos; identité professionnelle, ses codes, ses normes, son éthique, etc. et valorisation de la formation comme garante de ces valeurs Ressenti par les étudiants comme un formatage
  • S’ils estiment que la pratique du blogging peut renforcer la profession de journaliste, ils se montrent beaucoup plus sévères que leurs étudiants vis-à-vis des blogs amateurs (certains vont jusqu’à évoquer un « échec intellectuel »). Ils refusent globalement l’idée qu’un citoyen, même averti et bien formé, puisse devenir journaliste par simple effet d’auto-proclamation.
  • Obsweb iscc

    1. 1. Free Powerpoint Templates TOUS JOURNALISTES ? Les formations professionnelles au défi de la production amateur sur le web Recherche collective comparative Intervention de Nicolas Pélissier (I3M, Université de Nice); Mirela Lazar, Raluca Radu, Georgeta Drula (SPARTA, Université de Bucarest), Philippe Amez-Droz (Master en sciences de la communication et des médias, Genève), Nathalie Pignard-Cheynel (CREM, Université Grenoble 3) Programme interdisciplinaire de Recherches Institut des Sciences de la Communication CNRS
    2. 2. Journalisme et autopublication (AJM) <ul><li>Point de départ enquête: montée en puissance d’un amateurisme journalistique sur le web (AJM) </li></ul><ul><li>(Re)penser le journalisme sans les journalistes ? </li></ul><ul><li>Une remise en cause des frontières du professionnalisme journalistique et de sa légitimité sociale et culturelle </li></ul><ul><li>Un phénomène complexifié par le fait que les « pros » du journalisme y contribuent activement </li></ul>
    3. 3. Changer de regard sur l’ autopublication <ul><li>Intérêt de la perception du phénomène par les jeunes journalistes et apprentis journalistes , plus influencés que leurs aînés par la culture numérique (notamment dans l’adolescence) mais eux aussi soumis au moule professionnaliste dans un rapport d’autorité </li></ul>
    4. 4. Les formations en journalisme: « laboratoire » privilégié <ul><li>Ecole de journalisme: lieux essentiels d’ intégration des normes du professionnalisme </li></ul><ul><li>Cadrage très codifié des relations aux sources, aux pairs et au public </li></ul><ul><li>Modèle professionnaliste d’enseignement du journalisme qui trace une frontière entre « vrais » et « faux » journalistes: rôle de la déontologie </li></ul><ul><li>L’ autopublication remet en cause ce modèle: autorégulation vs régulation institutionnelle par des experts « certifiés » </li></ul>
    5. 5. Trois questions de recherche <ul><li>Opinion des étudiants et enseignants sur des produits éditoriaux conçus par des «  individus ordinaires  » ? </li></ul><ul><li>Légitimité et crédibilité de ces produits non labellisés en tant que sources fiables ? </li></ul><ul><li>Comment établir la frontière entre productions autopubliées issus de l’ordinaire et productions certifiées par les entreprises de presse ? Et quelles conséquences en tirer pour l’identité professionnelle des journalistes ? </li></ul>
    6. 6. Hypothèses de départ <ul><li>H1: les étudiants ont des pratiques informationnelles « expressives » sur Internet acquises dès l’adolescence et peu compatibles avec les normes du professionnalisme </li></ul><ul><li>H2: les enseignants en établissement se font les gardiens du temple normatif du journalisme professionnel et véhiculent des représentations plus critiques </li></ul><ul><li>H3: le rapport à la déontologie est le facteur clé de différenciation qui légitime l’existence même des formations en journalisme </li></ul>
    7. 7. Une méthodologie plurielle <ul><li>Enquête 1: questionnaire de 62 items distribués aux étudiants en journalisme au moment de leur intégration à l’établissement </li></ul><ul><li>Enquête 2: entretiens qualitatifs avec équipes pédagogiques </li></ul><ul><li>Enquête 3: un an après la première, enquête par entretiens et focus group auprès des étudiants parvenus en 2 ème année de formation </li></ul><ul><li>En transversal: observations participantes des enseignants-chercheurs en poste </li></ul>
    8. 8. Un corpus diversifié et trinational <ul><li>Quatre établissements niveau master : étudiants en journalisme des Ecoles de Marseille (EJCM), Grenoble (EJDG), Genève et Bucarest (FJSC) </li></ul><ul><li>84 étudiants (quasi-totalité de la population) </li></ul><ul><li>38 enseignants, avec représentation des enseignants-chercheurs, praticiens du journalisme vacataires ou associés </li></ul><ul><li>Une équipe de recherche trinationale: N. Pélissier, M. Bassoni, S. Chaudy (EJCM); N. Pignard-Cheynel, Fedwa Jebli, C. Carluer, A. Noblet (EJDG); P. Amey, P. Amez-Droz (Master Genève); M. Lazar, G. Drula, R. Radu (FJSC Bucarest) </li></ul>
    9. 9. Pratiques des étudiants <ul><li>Focus sur « Internet » (41%): </li></ul><ul><li>Consultation majoritaire de médias MEL (« mis en ligne ») </li></ul><ul><li>Pour les NEL (« nés en ligne »), il s ' agit de sites ayant acquis une légitimité </li></ul><ul><li>Consultation marginale de blogs, sites amateurs et citoyens </li></ul><ul><li>Pratique déclarée de croisement de sources et de vérification des informations </li></ul><ul><li> Pour la conso d ' informations sur le web, intériorisation des canons du journalisme </li></ul>
    10. 10. Pratiques des étudiants Un tiers des étudiants qui, malgré une présence forte sur les réseaux sociaux, ne s ' est jamais exprimé dans un cadre (pseudo-)journalistique sur le web
    11. 11. Représentations des étudiants <ul><li>Un discours très positif sur les apports du web au traitement de l'info : le multimédia, l ' interactivité, l ' immédiateté, l ' indépendance et la liberté d ' expression </li></ul><ul><li>Une appréciation favorable vis-à-vis des blogs de journalistes </li></ul><ul><li>L ' amateur reste une figure floue auxquels les étudiants confèrent une légitimité sociale voire juridique mais non journalistique </li></ul><ul><li>Une opposition marquée entre professionnel et amateur fondée sur les compétences, la rémunération, le respect de règles éthiques et déontologiques, l ' expérience et la formation </li></ul>
    12. 12. Des enseignants réservés <ul><li>Un usage du web qui s’est banalisé dans les pratiques informationnelles (revue de presse), sociales (réseaux sociaux) et pédagogique </li></ul><ul><li>Représentation positive des professionnels qui s’investissent dans le web </li></ul><ul><li>Mais un discours plus critique vis-à-vis du web, du journalisme web et surtout de la production amateur </li></ul><ul><li>La vivacité de la critique ne dépend pas du statut de son énonciateur </li></ul>
    13. 13. Des enseignants réservés <ul><li>Doutes et réserves sur les conceptions et pratiques des sites pro-ams et des réseaux sociaux </li></ul><ul><li>En porte-à-faux vis-à-vis des pratiques de leurs étudiants, que certains condamnent </li></ul><ul><li>Selon eux, tout citoyen n’a pas vocation à devenir journaliste </li></ul><ul><li>Facteur clé de discrimination: déontologie et normes professionnelles </li></ul>
    14. 14. Conclusions enquête volets 1 & 2 <ul><li>Des étudiants en journalisme peu empreints d ' une culture numérique et participative </li></ul><ul><li>La manifestation d ' une tension entre l ' expression amateur qu'ils tendent spontanément à valoriser (discours), même s ' ils l ' expérimentent peu (pratiques) et l ' attachement voire la revendication d ' une identité professionnelle fondée sur des principes opposés à « l ' amateurisme » </li></ul><ul><li>Tendance renforcée par les discours des enseignants dévalorisant les pratiques et les contenus amateurs sur le web… A vérifier dans le volet 3 de l’enquête (M. Lazar, P. Amey, et alii) </li></ul>

    ×