Setec mars 10

310 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
310
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
41
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Setec mars 10

  1. 1. kActualités PONT FAIDHERBE AU SENEGAL kPortrait OLIVIER BOURCIER “INDEPENDENT ENGINEER” EN GRECE kDossier LES ACTIVITES INTERNATIONALES kChantier L’ALGERIE D’EST EN OUEST Desseins Mars2010 Carnet de L’international ? Plus qu’un souhait formulé par les jeunes ingénieurs, plus qu’une volonté stratégique, l’international est aujourd’hui une évidence. Si les dix dernières années ont été très riches en in- frastructures, la conjoncture économique a changé et nous de- vons considérer le rétrécissement des marchés intérieurs comme une émulation. Dans une économie d’échanges croisés à l’échelle planétaire, quoi de plus naturel que de contribuer au rayonnement de l’ingénierie française dans le monde ? Le partage des connaissances, la transmission des savoir- faire, la formation de cadres techniques à l’étranger, le recru- tement ouvert à toutes les nationalités, l’apport de notre expertise à des maîtres d’œuvre ou à des entreprises, la créa- tion de filiales dans divers pays... Voilà bien diverses manières d’appréhender les marchés internationaux. Ces axes de développement se concrétisent aujourd’hui dans nos équipes et sur des projets à haute technicité. Mais qu’il s’agisse du pont du Bouregreg au Maroc ou du pont de Rades-La Goulette financé et construit par les Japonais, la présence de setec tpi dépasse le cadre de son savoir-faire technique. L’amplitude de notre savoir-faire et l’adaptabilité de notre capital humain, ajoutées aux relations historiques tissées entre la France et les pays du Maghreb, font de setec tpi un maillon important entre différentes cultures. Voilà donc setec tpi “facilitateur” de projets ! Mais allons plus loin. setec a des filiales permanentes dans plusieurs pays (une succursale en Grèce, Maroc setec au Maroc, BMCI en Tunisie, FCBM en Egypte sans compter la Russie et la Pologne). L’objectif est bien souvent double : dé- velopper la présence de setec sur le marché de l’ingénierie locale et disposer de bases arrière pour réaliser des presta- tions d’ingénierie à un coût adapté. Gageons que nos im- plantations autour du Bassin méditerranéen soient les prémices d’une synergie Europe Maghreb favorable à la fu- ture Union pour la Méditerranée. Ambitieux ? Certes... mais réaliste. Éditorial Jean-Michel Rivalland c L'INGENIERIE FACE À LA MONDIALISATION : LE PARTAGE DE L’EXPERTISE L'INGENIERIE FACE À LA MONDIALISATION : LE PARTAGE DE L’EXPERTISE La lettre d’information de setec tpi République tunisienne : Pont Radès-La Goulette. Clients : Nippo Koei, SCET Tunis, Pacific Consultants International, STUDI. Entreprise : TAISEI Corporation. Etude d’éxécution des lots 1 et 3 - setec tpi
  2. 2. Il y a bien sûr les activités classiques d'ingénierie, études ou maîtrise d'œuvre, réalisées pour le compte de maîtres d'ouvrage. Elles sont assurées soit avec l'appui des filiales locales, soit en groupement avec des sociétés d'ingénierie bien implantées sur place. Réalisé avec le concours de Maroc setec, filiale de setec tpi, le pont à haubans sur l'Oued Bouregreg à Rabat (Maroc) conçu avec le cabinet d’architecture Strates, illustre le premier cas de figure. La rénovation du pont Faidherbe au Sénégal est un exemple de maîtrise d’œuvre partenariale avec la société d'ingénierie suisse SGI. Toujours en Afrique, setec tpi concourt avec la société canadienne CIMA+ pour le projet de franchissement du fleuve Congo entre Brazzaville et Kinshasa. A Singapour, c'est avec RSP, premier ca- binet local d'architectes, que setec tpi se présente pour les nouvelles lignes de métro. Dossier Tour Maroc Telecom Architecte : Jean-Paul Viguier SA d'Architecture setec tpi Mars 2010 Tour Rotana à Amman en Jordanie Architecte : AS. Architecture-Studio Les activités de setec tpi sur le marché international revêtent plusieurs formes Autoroute du Maroc. Projet de franchissement de l’Oued Bouregreg - Architecte : Strates cwww.tpi.setec.fr/FR/040-references/ouvrages-art.php Viennent ensuite les activités réalisées pour le compte d'entreprises sur de grandes infrastructures. Les en- treprises interviennent comme concessionnaires, ce qui est le cas de Vinci Concessions pour l'autoroute en construction autour du Péloponnèse (Grèce) et pour le compte de qui setec tpi assure la mission de "independent engineer". Ou encore le projet d'autoroute entre Moscou et Saint-Pétersbourg, pour lequel setec apporte également sa contribution auprès de Vinci Concessions. Mais les entreprises interviennent également sur la construc- tion : l'entreprise chinoise CRCC construit l'autoroute est- ouest en Algérie et a demandé à setec tpi de réaliser les missions de contrôle externe et d'études d'exécution du via- duc sur l’Oued Chebba. Idem en Tunisie, pour le pont ex- tradossé à Rades-La Goulette où setec tpi a réalisé des études d'exécution pour le Japonais Taisei, ou encore à Co- penhague, où le groupement setec tpi - Pöyry (Finlande) - ILF (Autriche) réalise les études d'appel d'offres du Metro City Ring pour le groupement d’entreprises Alpine-FCC autro-espagnol. Une autre forme de partenariat international consiste à réa- liser des études pour des architectes, notamment des études de structure sur des bâtiments à grande hauteur. Là encore, les exemples abondent : la tour de Maroc Telecom à Rabat avec l'agence Viguier, la tour Rotana à Amman en Jordanie avec Architecture Studio ou encore une tour d'ha- bitation à Chongqing en Chine avec Aéroports de Paris. Les projets nucléaires tels que l’EPR de Flamanville, pour lesquels setec tpi fournit les plans d'exécution de ferraillage, ont par ailleurs conduits à développer des unités de pro- duction de documents d'exécution hors de nos frontières afin de compléter les capacités de production de nos équipes en France. D’une manière générale, setec tpi noue des relations privi- légiées lors de ces partenariats, notamment avec BMCI en Tunisie et FCBM en Egypte, sociétés avec lesquelles nous partageons les mêmes exigences de qualité. Ces collabo- rations vont maintenant se développer sur les grands projets nationaux. Notre objectif est d’accroître cette synergie dans d'autres régions du monde, et tout particulièrement en Asie.
  3. 3. Chantier Actualités setec tpi Mars 2010 Terrasol et setec tpi accompagnent depuis 2006 l’en- treprise chinoise China Railways Construction Com- pany (CRCC) dans les études du lot “Centre de l’Autoroute Est-Ouest” qui traversera l’Algérie entre la Tunisie et le Maroc. Situé entre Bordj Bou Arreridj et Chlef, ce lot fait 169 km et se décompose en sept sections non contiguës, chacune raccordant des tronçons existants. A terme l’auto- route aura une longueur totale de 458 km. CRCC doit mettre en service en 40 mois (études de projet et d’exécution comprises) les 169 km d’autoroute (2 fois 3 voies) dans des zones sismiques d’amplitude moyenne à très forte. Les moyens mis en œuvre par le groupement CITIC-CRCC sont à la hauteur de cet enjeu : 6 000 à 8 000 personnes tra- vaillent sur le chantier, deux tiers de nationalité algérienne, un tiers d’origine chinoise, 600 ingénieurs et encadrants et 200 interprètes, le tout en travail continu. Les ouvrages d’art sur l’itinéraire sont les suivants : - 2 tunnels de longueur 700 et 1700 m, excavés dans des marnes schisteuses en feuillets souvent broyées et dans des séries plus gréseuses ; - 37 viaducs (6 avec des tabliers à poutres préfabriquées ; 1 avec un tablier en caisson) ; - 95 ouvrages courants (ponts à poutres multiples préfabri- quées, caissons à deux ou trois âmes coulés sur cintres, passages inférieurs en cadre fermé… ) . La préfabrication des 3 530 poutres est répartie dans 11 usines. Certaines poutres atteignant la longueur de 50 m, ce qui est un record compte tenu des difficultés de transport et de pose. Un autre challenge a été d’obtenir l’agrément de pro- duits très largement utilisés en Chine mais ne disposant pas d’agréments européens. L’Algérie d’est en ouest Sénégal Le pont Faidherbe à Saint-Louis du Sénégal Les travaux de charpente du pont Faidherbe sont en cours dans les ate- liers de Berthold, Baudin-Châteauneuf et Eiffel. Sur le site, les barges destinées au transport des tronçons sont en cours d’assemblage. Après la remise en état des piles, la dépose des anciens tabliers et la pose des nouveaux seront effec- tuées par voie d’eau, selon la technique d’origine. Gabon Un port fluvial au Gabon Lambaréné est située sur les rives du fleuve Ogooué. Les études d'un port fluvial, confiées par le Ministère de la Marine Marchande du Gabon à setec tpi et setec international, permettent de développer les échanges routiers et fluviaux au sein du pays. Le port com- prendra 400 m de quai, 2 darses (eaux profondes et plan incliné), 180 m de passerelles flottantes et un ponton mar- teau. Maroc Premier pont à haubans du Maroc A la demande d’Autoroutes du Maroc, Maroc setec, Terrasol, setec tpi et le ca- binet d’architecture Strates ont réalisé les études complètes de conception du pre- mier pont à haubans qui franchit l’Oued Bouregreg sur l’autoroute de contourne- ment de Rabat. Le tablier à 2 fois 3 voies de 955 m de long est supporté par deux pylônes d’environ 200 m de haut. La tra- vée centrale haubanée a une portée de 376 m. j j j cwww.tpi.setec.fr/FR/040-references/ouvrages-art.php Maillon de la transmaghrebine Les études d’exécution ont été conduites suivant les standards euro- péens. Pour cette raison, Chaina Railway Construction a sollicité les ser- vices de setec tpi pour assurer le contrôle des études en phase projet et en exécution, ainsi que pour la supervision. CRCC a également confié à setec tpi : - Les notes de calculs d’exécution du tablier du pont sur l’Oued Chebba (340 m de long), en collaboration avec le bureau d’études de l’entre- prise. Le tablier (4 travées : 2 de 64 m, 2 de 106 m) est réalisé en poutre caisson à deux âmes coulé en place. Sa particularité réside dans la pré- contrainte totalement intérieure au béton comme c’était l’usage en France il y a une dizaine d’années. Les 6 fléaux ont été construits si- multanément avec 12 équipages mobiles. - Les études de définition des équipements des deux tunnels, qui seront posés prochainement. Pont sur l’Oued Chebba Djebel Bouzegza : pose de poutres préfabriquées Terrassements dans la région du Djebal Guantas
  4. 4. Portrait Zoom L’Etat Grec a attribué à Olympia Odos (joint venture constitué de Vinci, Hochtief, Aktor, J&P Avax, Terna) la concession (financement, conception, construction, exploitation et maintenance) d’environ 365 km d’autoroute au Nord et à l’Ouest du Péloponnèse, entre Elefsina, Corinthe, Patras, Pyrgos et Tsakona. Présentation de l’opération Les Cyclopes de nouveau à l’œuvre dans le Péloponnèse ! Dans le cadre de cette concession, il est prévu que le concessionnaire appointe un Independent Engineer pour certifier à l’Etat et aux financeurs que le projet réalisé est conforme aux exi- gences du contrat. Cette mission doit être assurée par une société de renommée in- ternationale ayant réalisé des missions équivalentes sur de grands projets d’infra- structures. La mission d’Independent Engineer a été confiée à setec tpi, qui met à profit l’expé- rience acquise sur des grands projets d’in- frastructures. setec tpi effectue cette mission en partenariat avec la société d’in- génierie grecque Salfo. A ce titre setec tpi réalise : I la revue et l’approbation des études, qui consiste à : - vérifier que les études respectent les exigences du contrat, - approuver le programme de reconnais- sances géotechniques, - contrôler les manuels et le plan d’as- surance qualité, - préparer un rapport d’avancement bi- mestriel à l’Etat Grec, - préparer un rapport d’activité mensuel au concessionnaire, - vérifier et approuver le manuel d’ex- ploitation et de maintenance. I la mission de contrôle des travaux qui comprend : - l’audit et l’approbation du planning de réalisation, - l’auditdusystèmequalitéduconstructeur, - ainsi que le contrôle et le suivi : - du planning, - desexigencesfonctionnellesduprojet, - des engagements de l’Etat pour la protection de l’environnement, - de la qualité des matériaux et leur mise en œuvre, - des exigences sécurité et protection de la santé, et, enfin l’émission des certificats d’achè- vement des travaux et des demandes de paiement. Pour assurer cette mission, setec tpi a dé- taché sur place un directeur de projet ainsi que six managers et ingénieurs spécia- listes. setec tpi fait par ailleurs intervenir ses experts techniques sur les points les plus complexes et s’appuie sur les com- pétences du groupe setec pour prendre en compte toutes les dimensions du projet. De son côté, Salfo mobilisera environ vingt managers et ingénieurs grecs qui tra- vaillent en collaboration avec nos équipes, aussi bien dans la vérification des études que pour le contrôle des travaux. Il faut construire plus de 19 km de tunnels, une quinzaine de tranchées couvertes, plus de 300 ouvrages d’art, plusieurs cen- taines d’ouvrages hydrauliques et murs de soutènements, plusieurs dizaines de bâti- ments et péages, ainsi que tout l’équipe- ment autoroutier. Aux contraintes de maintien de circulation sur une large portion du tracé s’ajoutent la présence de plusieurs failles sismiques ac- tives, la richesse archéologique du sous-sol et le voisinage du projet de construction d’une nouvelle ligne ferroviaire reliant Pa- tras. Le montant des travaux s’élèvent à 2,5 milliards d’euros et comporte une part de subventions européennes puisque le projet s’inscrit dans le schéma du réseau routier transeuropéen. Les chantiers ont com- mencé en 2007 et s’achèveront en 2014. Directeur de la publication : Jean-Michel Rivalland - Contact : Stéphanie Demumieux (Tél. : 01.40.04.57.36 - demumieux@tpi.setec.fr) Conception : 01.78.14.14.14 - Crédits photographiques : Images Strates (Pont de l’Oued Bouregreg), AS.Architecture-Studio (Tour Rotana), Jean-Paul Viguier SA d'Architecture (Tour Maroc Telecom). setec tpi Mars 2010 En quoi consiste votre mission ? J’interviens en tant que Independent Engineer, dans la revue et l’approba- tion du design des ouvrages d’art. Cette mission se distingue sensible- ment de celles que j’ai exercées préa- lablement au sein de setec tpi. La fonction d’ Independent Engineer est caractéristique de certains projets sous concession avec financement privé, le rôle de notre équipe étant de veiller au respect des exigences du contrat de concession. En ce qui me concerne, je vérifie que la conception des ouvrages d’art répond au cahier des charges d’un point de vue structurel. Le contrat définit un certain nombre de règles de bonne conception, mais il n’y a pas de solu- tion d’ouvrage prédéfinie pour tel ou tel emplacement. Les constructeurs ont donc une grande liberté de solutions structurelles. Au quotidien, ma mission consiste éga- lement à m’assurer de la bonne prise en compte de toutes les interfaces lors de la conception de ces diverses struc- tures. Cela nécessite un dialogue per- manent entre les membres de l’Independent Engineer responsables des diverses disciplines (route, géo- technique, structures, équipements, hydraulique…) impliquées sur le projet. Comment s’organise le multicultu- ralisme ? Une caractéristique importante de cette mission est bien sûr son contexte international. Le projet se déroule en Grèce et le groupement de construc- teurs associe des entreprises fran- çaise, allemande et grecques. setec tpi s’est adjoint les services de Salfo, bu- reau d’études grec, pour mener à bien sa mission. La langue de travail entre tous ces acteurs est l’Anglais. Mais le multiculturalisme se retrouve à tous les niveaux. Rien que dans le do- maine des ouvrages d’art, le contrat se réfère aux codes allemands pour le calcul des structures, au code grec pour la prise en compte des séismes, aux normes françaises pour les spéci- fications relatives aux principaux dis- positifs de retenue sur ouvrage… Techniquement, les ingénieurs impli- qués dans le projet ont des pratiques propres aux pays et aux entreprises dont ils sont issus, et il faut donc par- venir à concilier les propositions des entreprises avec les termes du contrat. Cet environnement est pour moi une excellente formation, car il faut en per- manence se remettre en cause et ac- cepter les différences culturelles, afin d’assurer une bonne compréhension mutuelle. Entretien avec Olivier BOURCIER Membre de l’équipe Setec-Salfo, “Independent Engineer” d’Olympia Odos pour l’autoroute du Péloponnèse. La tête du tunnel de Derveni

×