REFAD, 2010
WIKIS, BLOGUES ET
WEB 2.0
Opportunités et impacts
pour la formation à
distance
Image Dewy_Spider_Web de Wikime...
Un guide: divers outils
En résumé… les flux, agrégateurs et signets
Quoi ? Un wiki — terme hawaïen pour rapide —, est un t...
Un guide: des fonctionnalités
Par exemple:
Les signets sociaux: principales fonctionnalités
Un guide: des comparaisons
Par exemple:
Les réseaux sociaux …
En comparaison avec …
Le courriel : Comme le courriel, les r...
Un guide: des utilisations en formation
Par exemple:
Des utilisations de
microblogues
comme Twitter…
Un guide: des ressources complémentaires
Par exemple:
Des ressources sur les blogues
Pour commencer :
Suivre et commenter ...
Un guide: des études de cas
Par exemple:
Une utilisation des wikis à
l’Université Laval
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Web 2.0 un guide

949 vues

Publié le

Présentation d'éléments de la recherche "WIKIS, BLOGUES ET WEB 2.0. Opportunités et impacts pour la formation à distance" du REFAD (http://www.refad.ca/nouveau/Wikis_blogues_et_Web_2_0.pdf )

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
949
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
176
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Web 2.0 un guide

  1. 1. REFAD, 2010 WIKIS, BLOGUES ET WEB 2.0 Opportunités et impacts pour la formation à distance Image Dewy_Spider_Web de Wikimedia modifiée par Lucie Audet
  2. 2. Un guide: divers outils En résumé… les flux, agrégateurs et signets Quoi ? Un wiki — terme hawaïen pour rapide —, est un type particulier de site Web permettant à une communauté de créer et de modifier collectivement un contenu publié en ligne. Pourquoi ? Pour coconstruire des connaissances. Il est surtout utilisé pour l’élaboration, en mode collaboratif, de documents de référence principalement textuels et souvent libres de droits. Pour qui ? Pour un groupe partageant un intérêt pour une question précise. Les wikis semblent intéresser surtout les hommes. Ceux-ci constituent 69% des lecteurs de Wikipédia et 87% de ses quelques 85 000 contributeurs, principalement de jeunes adultes à la mi-vingtaine.[i] Quand ? Apparu au milieu des années 1990, avec le WikiWikiWeb de Cunningham, sa notoriété s’est considérablement accrue après le lancement de Wikipédia en 2001. Comment ? Pour créer un wiki, on installe généralement un logiciel spécialisé, ou moteur Wiki, souvent libre de droits comme MediaWiki (le moteur de Wikipédia et de ProfWeb), MonMoin ou WikiNi, sur un serveur organisationnel ou personnel. Une autre option est de s’inscrire chez un hébergeur externe, dont certains offrent des options gratuites, comme CafeWiki, PBWorks ou MetaWiki, On peut aussi utiliser les fonctionnalités de wiki d’une plateforme d’apprentissage en ligne, comme Moodle ou Claroline, ou les options de collaboration de sites de dépôt de documents comme Google Docs. En résumé… le partage de médias Quoi ? Un wiki — terme hawaïen pour rapide —, est un type particulier de site Web permettant à une communauté de créer et de modifier collectivement un contenu publié en ligne. Pourquoi ? Pour coconstruire des connaissances. Il est surtout utilisé pour l’élaboration, en mode collaboratif, de documents de référence principalement textuels et souvent libres de droits. Pour qui ? Pour un groupe partageant un intérêt pour une question précise. Les wikis semblent intéresser surtout les hommes. Ceux-ci constituent 69% des lecteurs de Wikipédia et 87% de ses quelques 85 000 contributeurs, principalement de jeunes adultes à la mi-vingtaine.[i] Quand ? Apparu au milieu des années 1990, avec le WikiWikiWeb de Cunningham, sa notoriété s’est considérablement accrue après le lancement de Wikipédia en 2001. Comment ? Pour créer un wiki, on installe généralement un logiciel spécialisé, ou moteur Wiki, souvent libre de droits comme MediaWiki (le moteur de Wikipédia et de ProfWeb), MonMoin ou WikiNi, sur un serveur organisationnel ou personnel. Une autre option est de s’inscrire chez un hébergeur externe, dont certains offrent des options gratuites, comme CafeWiki, PBWorks ou MetaWiki, On peut aussi utiliser les fonctionnalités de wiki d’une plateforme d’apprentissage en ligne, comme Moodle ou Claroline, ou les options de collaboration de sites de dépôt de documents comme Google Docs. En résumé… les microblogues Quoi ? Un wiki — terme hawaïen pour rapide —, est un type particulier de site Web permettant à une communauté de créer et de modifier collectivement un contenu publié en ligne. Pourquoi ? Pour coconstruire des connaissances. Il est surtout utilisé pour l’élaboration, en mode collaboratif, de documents de référence principalement textuels et souvent libres de droits. Pour qui ? Pour un groupe partageant un intérêt pour une question précise. Les wikis semblent intéresser surtout les hommes. Ceux-ci constituent 69% des lecteurs de Wikipédia et 87% de ses quelques 85 000 contributeurs, principalement de jeunes adultes à la mi-vingtaine.[i] Quand ? Apparu au milieu des années 1990, avec le WikiWikiWeb de Cunningham, sa notoriété s’est considérablement accrue après le lancement de Wikipédia en 2001. Comment ? Pour créer un wiki, on installe généralement un logiciel spécialisé, ou moteur Wiki, souvent libre de droits comme MediaWiki (le moteur de Wikipédia et de ProfWeb), MonMoin ou WikiNi, sur un serveur organisationnel ou personnel. Une autre option est de s’inscrire chez un hébergeur externe, dont certains offrent des options gratuites, comme CafeWiki, PBWorks ou MetaWiki, On peut aussi utiliser les fonctionnalités de wiki d’une plateforme d’apprentissage en ligne, comme Moodle ou Claroline, ou les options de collaboration de sites de dépôt de documents comme Google Docs. En résumé… les réseaux sociaux Quoi ? Un wiki — terme hawaïen pour rapide —, est un type particulier de site Web permettant à une communauté de créer et de modifier collectivement un contenu publié en ligne. Pourquoi ? Pour coconstruire des connaissances. Il est surtout utilisé pour l’élaboration, en mode collaboratif, de documents de référence principalement textuels et souvent libres de droits. Pour qui ? Pour un groupe partageant un intérêt pour une question précise. Les wikis semblent intéresser surtout les hommes. Ceux-ci constituent 69% des lecteurs de Wikipédia et 87% de ses quelques 85 000 contributeurs, principalement de jeunes adultes à la mi-vingtaine.[i] Quand ? Apparu au milieu des années 1990, avec le WikiWikiWeb de Cunningham, sa notoriété s’est considérablement accrue après le lancement de Wikipédia en 2001. Comment ? Pour créer un wiki, on installe généralement un logiciel spécialisé, ou moteur Wiki, souvent libre de droits comme MediaWiki (le moteur de Wikipédia et de ProfWeb), MonMoin ou WikiNi, sur un serveur organisationnel ou personnel. Une autre option est de s’inscrire chez un hébergeur externe, dont certains offrent des options gratuites, comme CafeWiki, PBWorks ou MetaWiki, On peut aussi utiliser les fonctionnalités de wiki d’une plateforme d’apprentissage en ligne, comme Moodle ou Claroline, ou les options de collaboration de sites de dépôt de documents comme Google Docs. En résumé… les blogues Quoi ? Un wiki — terme hawaïen pour rapide —, est un type particulier de site Web permettant à une communauté de créer et de modifier collectivement un contenu publié en ligne. Pourquoi ? Pour coconstruire des connaissances. Il est surtout utilisé pour l’élaboration, en mode collaboratif, de documents de référence principalement textuels et souvent libres de droits. Pour qui ? Pour un groupe partageant un intérêt pour une question précise. Les wikis semblent intéresser surtout les hommes. Ceux-ci constituent 69% des lecteurs de Wikipédia et 87% de ses quelques 85 000 contributeurs, principalement de jeunes adultes à la mi-vingtaine.[i] Quand ? Apparu au milieu des années 1990, avec le WikiWikiWeb de Cunningham, sa notoriété s’est considérablement accrue après le lancement de Wikipédia en 2001. Comment ? Pour créer un wiki, on installe généralement un logiciel spécialisé, ou moteur Wiki, souvent libre de droits comme MediaWiki (le moteur de Wikipédia et de ProfWeb), MonMoin ou WikiNi, sur un serveur organisationnel ou personnel. Une autre option est de s’inscrire chez un hébergeur externe, dont certains offrent des options gratuites, comme CafeWiki, PBWorks ou MetaWiki, On peut aussi utiliser les fonctionnalités de wiki d’une plateforme d’apprentissage en ligne, comme Moodle ou Claroline, ou les options de collaboration de sites de dépôt de documents comme Google Docs. En résumé… les wikis Quoi ? Un wiki — terme hawaïen pour rapide —, est un type particulier de site Web permettant à une communauté de créer et de modifier collectivement un contenu publié en ligne. Pourquoi ? Pour coconstruire des connaissances. Il est surtout utilisé pour l’élaboration, en mode collaboratif, de documents de référence principalement textuels et souvent libres de droits. Pour qui ? Pour un groupe partageant un intérêt pour une question précise. Les wikis semblent intéresser surtout les hommes. Ceux-ci constituent 69% des lecteurs de Wikipédia et 87% de ses quelques 85 000 contributeurs, principalement de jeunes adultes à la mi-vingtaine.[i] Quand ? Apparu au milieu des années 1990, avec le WikiWikiWeb de Cunningham, sa notoriété s’est considérablement accrue après le lancement de Wikipédia en 2001. Comment ? Pour créer un wiki, on installe généralement un logiciel spécialisé, ou moteur Wiki, souvent libre de droits comme MediaWiki (le moteur de Wikipédia et de ProfWeb), MonMoin ou WikiNi, sur un serveur organisationnel ou personnel. Une autre option est de s’inscrire chez un hébergeur externe.
  3. 3. Un guide: des fonctionnalités Par exemple: Les signets sociaux: principales fonctionnalités
  4. 4. Un guide: des comparaisons Par exemple: Les réseaux sociaux … En comparaison avec … Le courriel : Comme le courriel, les réseaux sociaux mettent en relation des personnes qui se connaissent et interagissent souvent déjà en dehors de l’univers numérique. Le courriel est cependant principalement bidirectionnel et textuel, le réseau social est plus large, multidirectionnel et multimédia. Les wikis : Ce sont des outils très différents : le wiki vise la constitution collaborative de documents surtout textuels. Les réseaux sociaux sont centrés sur les individus, la socialisation et le multimédia. Les blogues : Le blogue et les réseaux sociaux sont centrés sur l’individu. Mais le premier porte davantage sur ses opinions, le second sur ses activités et ses relations sociales. Les microblogues : Les microblogues sont parfois inclus dans les « réseaux sociaux ». Tous les deux donnent accès au réseau élargi des relations de ses relations et certaines utilisations sont similaires. Cependant, les microblogues servent surtout à transmettre des « manchettes » textuelles à des « abonnés » ou à interagir en quasi synchrone. Les réseaux sociaux sont davantage axés sur le socioaffectif et le multimédia et permettent l’échange de contenus plus exhaustifs. Les forums : Dans un réseau social, on présélectionne soi-même les personnes avec lesquelles on veut interagir. Dans un forum, l’accès est ouvert ou déterminé par un administrateur. Le réseau social est centré sur une personne et ses intérêts. Le forum porte sur un sujet ou une communauté et ses possibilités d’insertion d’objets multimédia sont généralement plus limitées. Les sites de partage : Les réseaux sociaux offrent plusieurs des fonctionnalités des sites de partage. Ces derniers sont préférés pour déposer des contenus auxquels on veut donner une plus grande visibilité ou lorsque ce sont ces contenus, et non l’individu en cause, qui sont l’élément central du partage. Par exemple, des experts ou des vedettes utilisent les deux outils de façon semblable, pour transmettre des nouvelles à leurs adeptes.
  5. 5. Un guide: des utilisations en formation Par exemple: Des utilisations de microblogues comme Twitter…
  6. 6. Un guide: des ressources complémentaires Par exemple: Des ressources sur les blogues Pour commencer : Suivre et commenter des blogues du domaine, par exemple : le Cyberportfolio de Roberto Gauvin, FormationDistance de Jacques Cartier, le Blog de t@d de Jacques Rodet, sur le tutorat à distance, les contributions de Marcel Lebrun sur Apprendre 2.0, Relief de François Guité, Si Loin Si Proche sur les technologies de l’e-formation, le blogue de Florence Meichel qui anime aussi Apprendre 2.0, les Cyberportfolios de la péninsule acadienne de Gary Lee Kenny, mentor en TIC au District scolaire no 9, Ze cool blogue de Jacques Cool ou les carnets qu’héberge le Web Pédagogique, par exemple celui de Jocelyne Bourque. Pour approfondir : Le dossier Bloguer pour enseigner et apprendre de Charles-Antoine Bachand, pour Profweb, et le blogue de son auteur. Bloguer pour apprendre, Les blogues : de puissants outils pour faire apprendre et le blogue Mario tout de go de Mario Asselin, ancien directeur de l’Institut Saint-Joseph de Québec et blogueur spécialisé dans l’utilisation des outils du Web 2.0 en éducation. Pour implanter : Franc-Parler offre un comparatif des hébergeurs de blogue. L’article Blog Software de Wikipédia relève de nombreux logiciels utilisables, par catégorie. WeblogMatrix propose un outil de comparaison entre plus d’une vingtaine de blogiciels ainsi que des évaluations. Le blogue FOAD : Apprendre à se servir d'un blog dans le but de l'utiliser en formation de l’espace de la Formation Ouverte à Distance du site du CARIF Languedoc Roussillon propose différentes ressources dont des tutoriels pour intégrer de l’audio et de la vidéo à son carnet. Le Métablog de WebLettres. Il comprend des « conseils techniques, pédagogiques ou relatifs aux ressources à intégrer » qui visent le domaine des lettres, mais sont souvent généralisables. Blog-notes, un bref guide pour adolescents du Centre régional de documentation pédagogique (CRDP) de l’académie de Versailles. Les Carnets du domaine des langues proposent aussi un Code d’éthique aux jeunes.
  7. 7. Un guide: des études de cas Par exemple: Une utilisation des wikis à l’Université Laval

×