RIOn 2012 Paroles de jeunes ECONAVIGTION à DOUARNENEZ        Première STG Lycée Jean Marie Le Bris Information et Communic...
RIOn 2012 Paroles de jeunes ECONAVIGTION à DOUARNENEZ        Première STG Lycée Jean Marie Le Bris Information et Communic...
RIOn 2012 Paroles de jeunes ECONAVIGTION à DOUARNENEZ        Première STG Lycée Jean Marie Le Bris Information et Communic...
RIOn 2012 Paroles de jeunes ECONAVIGTION à DOUARNENEZ         Première STG Lycée Jean Marie Le Bris Information et Communi...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Tournage de l'enquête éconavigation

504 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
504
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tournage de l'enquête éconavigation

  1. 1. RIOn 2012 Paroles de jeunes ECONAVIGTION à DOUARNENEZ Première STG Lycée Jean Marie Le Bris Information et Communication Compte rendu du tournage de l’enquête sur l’éconavigationComment le projet s’est-il lancé ?Un jour, pendant l’heure de communication, le professeur nous a annoncé qu’il avait inscrit laclasse à un projet sur l’éco navigation. Personne n’en avait entendu parler et toute laclasse affichait une certaine incompréhension. Assistés par une ethnologue nous avons duchoisir une problématique, et le projet nous a été expliqué plus en détail. Croyant que c’étaitun concours à la clef du quel un voyage à Rio était offert, la classe à soudainement présentéun fort intérêt à ce projet ! La minute suivante, il s’est révélé qu’aucun voyage n’était en vue,que c’était en fait une participation à un sommet sur l’environnement à Rio... L’enthousiasmes’estompa quelque peu, mais nous devions nous investir car le sujet est important etmondial. Nous avons donc choisi un thème par groupe, qui allait nous servir de guide pournos recherches.Notre sujet d’étudeNotre objectif dans le projet est de faire uneenquête sur les lycéens et leurinvestissement sur le thème del’éconavigation, en quelque sorte uneenquête sur l’enquête. Nous ne noussommes pas trop penchés sur le sujet dudéveloppement durable en lui-même mais plussur la classe travaillant dessus, sur sesréactions, opinions. Le but était de faire unmini documentaire sur l’évolution de laclasse et son travail, pour conserver enquelque sorte une trace, autre qu’écrite, surnotre investissement commun dans l’enquêtesur l’éconavigation. En plein travail… N’ayant jamais entendu parler d’éconavigation, nous avons découvert le sujet en même temps que tout le monde. Nous avons aussi pris quelques photos des sorties sur le port, en ville et en classe. Même si le résultat final n’est pas en accord avec les espérances que nous nous faisions, cela nous a permis d’en apprendre plus sur l’ethnologie en général et la difficulté de réaliser un reportage vidéo, qui peut s’avérer beaucoup moins facile qu’il n’y parait. Coordonner une équipe de tournage avec son matériel est difficile, et faire face aux imprévus est le quotidien du réalisateur quiL’équipe de tournage se prépare à filmer. doit donner de la tête partout et prendre desComposition de l’équipe : Alexandre, auxiliaire de décisions rapidement, ce qui n’est pastournage et perchman ; Tristan, enquêteur de toujours évident.terrain ; Guillaume, réalisateur et responsable dumatériel.
  2. 2. RIOn 2012 Paroles de jeunes ECONAVIGTION à DOUARNENEZ Première STG Lycée Jean Marie Le Bris Information et CommunicationL’implication de GuillaumeNos recherches et découvertes ont données lieu à un oral qui s’est déroulé en présence depersonnes travaillant dans le domaine de l’éconavigation ou de secteurs proches, et d’unedéputée. Pour moi, l’éconavigation est une chose importante comme presque toutesles causes pour l’environnement, ne serait-ce que pour préserver les mers et lesocéans qui couvrent presque 80% de la surface de notre planète.Le thème m’a intéressé car c’est un projet de classe original, qui permet de réaliser untravail sur une cause importante qui nous concerne tous.Ce que l’on retient de notre enquête sur la classe, c’est que le problème n’est pasvraiment connu en Bretagne par les jeunes, et nous sommes dans une ville où lesplaisanciers, pour la plupart, n’ont pas d’objectifs en ce qui concerne l’éconavigation.La classe a été moyennement intéressée par ce projet, même si cela permet aussi desortir du travail lambda de tous les jours, pour prendre position sur un sujet dedéveloppement durable à échelle mondiale. La classe fait des recherches… Bateaux à moteurs dans le port de Douarnenez : et l’éconavigation ?Contrairement à Tristan qui a mené une enquête écrite pour recueillir des opinions etinformations, mon rôle pendant le projet a été de superviser la partie tournage, car je suis leseul à être en option cinéma et audio visuel, et à savoir me servir du matériel. Alexandrem’a assisté au niveau technique, notamment pour la prise de son.L’implication d’Alexandre1ère sortie le 08/12/11 : Pendant cette sortie mon rôle a été d’accompagner Guillaume pourle matériel cinématographique. Nous avons pris du retard dès le début à cause du matérielnon disponible. Ensuite, nous avons eu du mal à retrouver nos collègues sur le terrain et lespersonnes ne voulaient pas être interviewées. Cette sortie fut loin d’être constructive…2ème sortie le 15/12/11 : Comme il y avait un avis de grève sur le lycée, beaucoup d’élèvesétaient absents. Malgré tout, on a eu une journée assez sympathique. Comme je n’avais pasde caméra, j’ai pris des photos des rencontres des autres groupes et noté leurs réponsespendant leurs interviews. Nous avons fait un tour à Econav pour interroger des personnesqui ont donné leur avis.
  3. 3. RIOn 2012 Paroles de jeunes ECONAVIGTION à DOUARNENEZ Première STG Lycée Jean Marie Le Bris Information et CommunicationLors de la seconde sortie de terrain, nousavons été accueillis dans les locaux d’Econavet des Ateliers de l’enfer-FRCPM, àDouarnenez.L’oral : La suite de l’enquête a donné lieu à un oral sur ce thème, qui a durée quatre heures.Comme à mon habitude j’ai servi de perchman à Guillaume pour la meilleure qualité du son.Quelques personnes extérieures au lycée, travaillant au Port Rhu, ont même participé à cetaprès-midi, dont la députée Annick Le Loch.Nos résultats n’ont pas été très concluants car la classe n’était pas coopérative, en cours,comme sur le terrain. Finalement, le reportage vidéo pourra prendre forme grâce aux imagesde l’oral. En général, l’ambiance était sympathique pendant les cours.Mon avis : Cette enquête a été très sympathique : j’ai appris quelques bases de l’activitécinématographique et j’ai découvert différents thèmes qui touchent directement ouindirectement à l’éconavigation ainsi qu’à la façon dont les élèves de la classe s’yintéressent.Le côté difficile était dû au thème de l’écologie, qui est un sujet ultra médiatisé. Il y avaitaussi les ratés des terrains et les retards. Je n’ai pas appris beaucoup de choses surl’écologie, et nous avons vu que c’est une démarche qui n’est pas ou très peu appliquéeà l’échelle mondiale.L’implication de TristanNous sommes allés visiter une petite entreprisede rénovation de bateau nommée « VoileHorizons » qui répare des bateaux avec desméthodes écologiques : récupération de bois,cordage, utilisation de matériaux « propres » àbase de lin et de chanvre pour le textile.Exemple de récupération des matériaux par une voilerie du port de Tréboul : fabrication depoufs en voile de bateau synthétiques et donc non biodégradables
  4. 4. RIOn 2012 Paroles de jeunes ECONAVIGTION à DOUARNENEZ Première STG Lycée Jean Marie Le Bris Information et Communication L’entretien que nous avons fait a été décevant car il était trop court : il ne nous a pas donné assez d’informations.Après avoir écouté des explications sur la réparation écologique des bateaux, mes collèguessont allés filmer les environs du Port Rhu et ont tenté de filmer certains groupes faisant leursenquêtes de terrain, sans grand succès.De mon coté, suis allé enquêter auprès d’un autre groupe d’élèves, en leur proposant defaire une interview : j’ai vite compris que le sujet ne faisait pas rage et qu’il leur semblait flou.En effet, c’est un sujet très vaste. Pour ma part, j’ai trouvé cette enquête intéressante même si l’éconavigation n’est pas un thème connu par l’ensemble des habitants de Douarnenez. Il n’y a pas encore assez d’éléments pour rendre le sujet concret, surtout auprès des jeunes. Le sujet n’est pas assez médiatisé, et les prix des équipements techniques écologiques sont parfois exorbitants. Il est encore rare de voir des particuliers avec des bateau fonctionnant a l’énergie écologique. Peut-être que l’exemple de plaisanciers passionnés par le défi écologique permettra que se répande doucement, au fur et a mesure, les pratiques d’éconavigation, qui auront un impact positif sur la préservation de l’environnement.Un bateau propulsé par une énergie renouvelable, l’énergie solaire, grâce à l’utilisation depanneaux solaires. Nous n’avons pas observé ce type de bateau à Douarnenez…Alexandre FontenasGuillaume CouturierTristan Cuccia

×