LA FORMATION
DE LA LUNE:
Andrea Rueda Arranz.
Blanca Gómez Lupión.
Gala Marañón García.
•LA LUNE:
- La Lune est l'unique satellite naturel de
la Terre.
- Elle est le cinquième plus
grand satellite du système
so...
- À ce jour, la Lune est le seul objet non
terrestre visité par l'homme.
- Le premier à y avoir marché est
l'astronaute Ne...
•Hypothèses de Formation:
- L’origine de la Lune est au cœur d’un débat
scientifique.
- Plusieurs modèles de formation son...
•Théories de formation:
•Théorie de la capture:

- La Lune aurait été un planétoïde passant à proximité de la Terre, qui a...
•Théorie de la fission: 
- Lors de la prime jeunesse de la Terre, celle-ci étant encore

chaude et molle, notre planète au...
•Théorie de la formation simultanée:
- Lors de la contraction de la matière gazeuse du disque proto
planétaire, la Lune et...
•Théorie de la collision:

- Heureusement, les planétologues proposent depuis quelques années un

quatrième scenario qui s...
- La Lune est beaucoup plus légère que la Terre, et en effet, les simulations
montrent que se sont les éléments légers de ...
•Les orbites:
- Dans la représentation la plus simple, on peut dire que la
Lune a une orbite elliptique autour du centre d...
•Les éclipses:
- Éclipse solaire:

Les éclipses ne se produisent que rarement puisque le plan de la
trajectoire de la Lune...
•Les cratères:
- Les cratères lunaires se sont formés par l’impact
d’une météorite. Ont généralement un anneau, une
base e...
• http://www.youtube.com/watch?
v=U8iAaP6T-Lo
Vii) la formation de la lune
Vii) la formation de la lune
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Vii) la formation de la lune

696 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
696
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
50
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Vii) la formation de la lune

  1. 1. LA FORMATION DE LA LUNE: Andrea Rueda Arranz. Blanca Gómez Lupión. Gala Marañón García.
  2. 2. •LA LUNE: - La Lune est l'unique satellite naturel de la Terre. - Elle est le cinquième plus grand satellite du système solaire, avec un diamètre de 3 474 km. - La distance moyenne séparant la Terre de la Lune est de 384 400 km.
  3. 3. - À ce jour, la Lune est le seul objet non terrestre visité par l'homme. - Le premier à y avoir marché est l'astronaute Neil Armstrong le 21 juillet 1969. - Après lui, onze autres ont foulé le sol de la Lune, tous membres du programme Apollo.
  4. 4. •Hypothèses de Formation: - L’origine de la Lune est au cœur d’un débat scientifique. - Plusieurs modèles de formation sont évoqués, la coaccrétion de la matière originelle du Système solaire, la fission d’une partie de la Terre par l’énergie centrifuge  la capture d’un astéroïde. - Il est peu probable que la Lune se soit formée en même temps que la Terre, ou que celle-ci ait capturé la Lune, de même la théorie de la fission a été réfutée par Harold Jeffreys en 1930.
  5. 5. •Théories de formation: •Théorie de la capture: - La Lune aurait été un planétoïde passant à proximité de la Terre, qui aurait été capturé par cette dernière grâce à son attraction gravitationnelle. Force de marée oblige, le planétoïde se serait même peut-être disloqué en franchissant la limite de Roche ... La plupart des débris auraient alors étés capturés par la Terre, et se seraient ré-agglomérés pour reformer notre Lune. Ce scenario n’est pas satisfaisant dans le sens où il est difficilement concevable d’imaginer une petite planète tellurique puisse capturer un corps aussi gros et massif que la Lune, et l’amener à avoir une orbite stable autour de nous. En outre, l’analyse de la de la proportion de différents noyaux atomiques de la Lune aura révélé une forte similarité avec celle de la Terre, ce qui rend hautement improbable que les deux objets se soient formés dans des régions différentes du disque proto solaire …
  6. 6. •Théorie de la fission:  - Lors de la prime jeunesse de la Terre, celle-ci étant encore chaude et molle, notre planète aurait tourné suffisamment vite sur elle-même pour que le globe s’aplatisse et laisse s’échapper, par force centrifuge, une partie de sa matière. La matière éjectée serait alors restée prisonnière du champ de gravitation terrestre, et aurait formé notre satellite sélène après refroidissement. Cette théorie est contredite par la nature de la composition chimique entre les deux astres, qui est singulièrement différente, surtout dans la proportion de fer.
  7. 7. •Théorie de la formation simultanée: - Lors de la contraction de la matière gazeuse du disque proto planétaire, la Lune et la Terre se seraient formées simultanément et conjointement à partir du même « grumeau » terrestre. Idée toujours fantaisiste au regard de la différence de composition chimique des roches … De plus, cette théorie n’est pas capable de rendre compte de la différence de taille proportionnelle entre le noyau lunaire et le noyau terrestre.
  8. 8. •Théorie de la collision: - Heureusement, les planétologues proposent depuis quelques années un quatrième scenario qui semble convenir à tous les critères : Celui de la collision. Cette théorie postule que, très tôt dans l’histoire du système solaire, alors que notre planète était encore une boule malléable de roches en fusion, un planétoïde de la taille de Mars serait entré en collision avec elle. Cette planète hypothétique possède même un nom : Théia. La violence du choc aurait expulsé une énorme quantité de matière dans l’espace, dont une importante partie serait restée prisonnière du champ gravitationnel, l’autre échappant à jamais à la force d’attraction. Cette matière en orbite serait entrée en rotation (suivant le mouvement rotatif de la Terre) et se serait ainsi aplati en forme de disque, jusqu’à former un anneau de poussières et de roches semblable à ceux de Saturne … Mais cet anneau terrestre se serait aggloméré en l’espace de quelques années seulement, formant alors une masse sphérique et chaude, qui en refroidissant allait devenir notre Lune. Quant au planétoïde responsable de la collision, on pense que son noyau aurait en majeure partie été absorbé par le noyau terrestre et son manteau, le reste du noyau allant constituer celui le notre satellite.  Cette théorie, corroborée par l’analyse des échantillons de roches lunaires ramenés à l’occasion des missions Apollo, a également passé avec succès diverses simulations qui estiment l’âge de la collision à 42 millions d’années après la formation du système solaire.
  9. 9. - La Lune est beaucoup plus légère que la Terre, et en effet, les simulations montrent que se sont les éléments légers de notre planète qui auraient majoritairement été éjectés dans l’espace et qui auraient été susceptibles de former notre satellite. Le fait est que la Lune présente les mêmes minéraux que la Terre, mais dans des proportions différentes : Les éléments légers sont très présents, les lourds très peu … De plus, à l’époque de la collision, le noyau ferreux de la Terre était déjà quasiment formé, ce qui explique la très faible proportion en fer de la Lune comparé à celle de la Terre.  A ce jour, toutes les différences et similitudes entre la composition de notre planète et de notre satellite peuvent être expliquées par cette dernière théorie, c’est pourquoi c’est la plus admise aujourd’hui. Elle explique d’un côté comment leurs éléments ont une origine commune, tout en fournissant la raison de la différence de proportions entre les deux … Enfin, elle permet de comprendre pourquoi notre planète est la seule planète du système solaire intérieur à posséder un satellite si gros.
  10. 10. •Les orbites: - Dans la représentation la plus simple, on peut dire que la Lune a une orbite elliptique autour du centre de la Terre qui lui-même tourne autour du Soleil. La période de rotation de la Lune est la même que sa période orbitale et elle présente donc toujours le même hémisphère à un observateur terrestre. Elle diffère de la plupart des satellites naturels des autres planètes par son orbite plus proche du plan de l'écliptique que de l'équateur terrestre. L'orientation de l'orbite n'est pas stable dans l'espace, mais subit un effet de précession au cours du temps. Les nœuds sont les point de l'orbite qui croisent le plan de l'écliptique.
  11. 11. •Les éclipses: - Éclipse solaire: Les éclipses ne se produisent que rarement puisque le plan de la trajectoire de la Lune autour de la Terre est différent du plan de la trajectoire de la Terre autour du Soleil. Elles ont lieu uniquement quand un nœud coïncide avec la nouvelle Lune. La couronne solaire devient visible à l’œil nu lors d’une éclipse totale. - Éclipse lunaire: C’est alors la Terre qui sert de cache et son ombre portée sur la Lune est alors observée de nuit à partir de la Terre ; pour quelqu’un résidant sur la Lune, cela sera qualifié d’éclipse de Soleil produite par la Terre servant de cache.
  12. 12. •Les cratères: - Les cratères lunaires se sont formés par l’impact d’une météorite. Ont généralement un anneau, une base et un sommet central. De plus, la surface lunaire n’est soumise ni à l’érosion, ni à la tectonique des plaques, et ces cratères ont donc des milliards d’années devant eux.
  13. 13. • http://www.youtube.com/watch? v=U8iAaP6T-Lo

×