Le Portugal en symboles

7 454 vues

Publié le

0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
7 454
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
32
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le Portugal en symboles

  1. 1. 1 Quelques symboles identitaires du PortugalQuelques symboles identitaires du Portugal Luís Aguilar Vitália Rodrigues LE PORTUGALLE PORTUGAL ENEN SYMBOLESSYMBOLES
  2. 2. 2 Le drapeau de la République portugaise Le drapeau de la République portugaise a été adopté par l’Assemblée portugaise le 19 juin 1911 après la déposition du roi Manuel II de Bragance en 1910. La couleur verte symbolise l’espoir et la liberté. (2/5). La couleur rouge symbolise le sang versé pour la patrie et l’ardeur des combats (3/5).
  3. 3. 3 Le drapeau de la République portugaise L’écusson L’écusson avec les cinq symboles bleus représentent les cinq rois maures que Alphonse Henriques a vaincus lors de la bataille de Ourique (1139) et les cinq points blancs à l’intérieur représentent les cinq plaies du Christ. Le support rouge et les sept châteaux représentent les sept villes fortifiées conquises au Maures par Alphonse Henriques.
  4. 4. 4 Le drapeau de la République portugaise: la sphère armillaire La sphère armillaire constitue un élément important de l'emblématique royale portugaise. Elle représente le globe terrestre et symbolise l'histoire de l’Expansion maritime et les Grandes découvertes portugaises. Employée dès le règne de Manuel le Fortuné, elle évoquait le rôle moteur du royaume dans les grandes découvertes et constitue un élément central du style manuélin. Le roi en fit son corps de devise, associée au mot Sphaera Mundi.
  5. 5. 5 Heróis do mar, nobre povo, Héros de la mer, noble peuple, Nação valente, imortal, Nation vaillante, immortelle, Levantai hoje de novo O esplendor de Portugal! Relevez aujourd'hui de nouveau La splendeur du Portugal ! Entre as brumas da memória, Ó Pátria, sente-se a voz Entre les brumes de la mémoire, Ô Patrie, on entend la voix Dos teus egrégios avós, Que há-de guiar-te à vitória ! De tes illustres aïeux, Qui te guidera vers la victoire ! Le hymne national du Portugal: A Portuguesa Às armas, às armas! Aux armes, aux armes ! Sobre a terra, sobre o mar, Sur terre, sur mer, Às armas, às armas! Aux armes, aux armes ! Pela Pátria lutar Pour la patrie, il faut lutter ! Contra os canhões marchar, marchar! Contre les canons marcher, marcher ! Paroles : Henrique Lopes de Mendonça - 1890 (modifiée en 1957) Musique : Alfredo Keil - 1890
  6. 6. 6 Au départ la Portuguesa (influencé par La Marseillaise) était juste un chant patriotique et révolutionnaire, en réponse à l'ultimatum britannique de 1890 qui ordonnait au Portugal de retirer ses troupes basées sur une bande s'étirant de l’Angola vers le Mozambique. La monarchie portugaise céda aux Anglais. Dès lors A Portuguesa fut l'une des manifestations patriotiques contre les Anglais et contre la monarchie. Vingt ans plus tard avec la République en 5 octobre 1910, l'Assemblée nationale portugaise consacre la Portugaise hymne national tout comme le drapeau. A Portuguesa a été officiellement désignée comme étant symbole national dans la constitution portugaise de 1976, qui est la constitution actuellement en vigueur au Portugal, depuis la Révolution des œillets de 1974. Le hymne national du Portugal: A Portuguesa
  7. 7. Camoens et Les lusiades, oeuvre phare de Luís de Camoens, est la seule épopée de l'ère moderne qui relate le voyage de Vasco de Gama en Inde. L'aventure des Découvertes est aussi importante pour les Portugais que la guerre de Troie pour les Grec. Mais elle n'aurait eu ni sa dimension historique ni sa signification mythique sans Les Lusiades. Il présente, pour les siècles à venir, ce qui va être la trame de l'histoire de l'Occident. Les Portugais ont montré la voie, qu'ont suivie les Espagnols, les Français, les Anglais et les Hollandais. Le poème, dont le contenu est moderne et chrétien, revêt une forme antique et païenne. Il est calqué sur l'Enéide, elle-même calquée sur L'Iliade et sur L'Odyssée. Camoens et Les lusiades
  8. 8. La caravelle La Caravelle est le navire inventé par les Portugais au début du XVe siècle pour les voyages de long cours servant à l'exploration des « Nouveaux Mondes ». Elle est un navire à voile latine avec deux mâts, à hauts bords. Sa taille varie entre 20 et 30 mètres, et son tonnage est d'environ 50 tonnes avec un tirant d'eau réduit. Le gaillard d'avant et le château arrière sont réduits et conféraient aux caravelles une plus grande stabilité et une meilleure manœuvrabilité et remontée au vent.
  9. 9. 9 L’ordre du Christ L'ordre du Christ (Real Ordem dos Cavaleiros de Nosso Senhor Jesus Cristo) c'est à l'origine un ordre militaire religieux qui reçoit en dévolution les biens de l'ordre du Temple au Portugal après leur disparition en 1312. Fondé en 1319 par le roi Dom Denis. Henri le Navigateur deviendra le grand maître de l'Ordre au 15e siècle. La croix de l’Ordre du Christ est sur les voiles des caravelles portugaises lors des explorations maritimes.
  10. 10. Viriato: mythe fondateur de résistance et d’autonomie Viriato est considéré le premier héros portugais par Camões que dans Les Lusiades le décrit ainsi: Plus habile à la lance qu'à la houlette, il a fait tort au renom de Rome: il fut un vainqueur invincible et fameux. Viriato, le chef des Lusitaniens (Lusitanos), un simple berger qui défendit vaillamment ses montagnes puis se lança dans une guerre offensive victorieuse, avant d’être trahi et assassiné par ses propres lieutenants, débauchés par l’occupant romain, est donc un symbole de courage et d'honneteté .
  11. 11. La reine morte : symbole de l’amour éternel Le roi D.Pedro fit déterrer Inês pour faire transporter son corps de Coimbra jusqu’au tombeau qu’il lui fit construire au Monastère de Alcobaça. Le long d’un chemin fut éclairé par des milliers d’hommes tenant chacun une chandelle, formant une route semblable à chemin tracé par des étoiles, afin que le corps d’Inês demeure toujours illuminé. Les Portugais éprouvent encore aujourd’hui une profonde tendresse pour celle qui fut « reine après sa mort » et nombreux amoureux se rendent au Monastère d’Alcobaça lors de leurs noces afin de déclarer leurs voeux d’amour éternel devant les tombeaux de Pedro et Inês. Quelles images sont plus fortes que celles d’un roi amoureux fou d’un cadavre qui fait d’elle reine du Portugal et force les grands nobles à lui baiser la main?
  12. 12. La reine morte : symbole de l’amour éternel Agora, Inês é morta (Maintenant, Inês est morte) Proverbe populaire portugais L’histoire de Pedro et Inês est celle d’un amour éternel où se mêlent douleur, sang et vengeance. Les tombeaux furent placés face à face "pouvoir se regarder dans les yeux quand ils se réveilleront le jour du jugement dernier". L’amour de Pedro et Inês est un des grands mythes fondateurs de l’identité nationale et il est aussi à l’origine du sentiment de la saudade.
  13. 13. Le sébastianisme: mythe fondateur Le sébastianisme est devenu un mythe fondateur de foi et d’espérance. La mort du roi Sébastien au Maroc en 1577 plongea le Portugal dans le malheur. Enfant prodigue des portugais, Sébastien reviendra pour sauver le Portugal dans un matin de brouillard. Paradoxalement, c'est le jeune roi fou, vaincu et mort, qui va incarner, avec le mythe qu'on appelle le sébastianisme, l'attente d'une renaissance. C'est le grand poème de Camões Les Lusiades qui, en pleine décadence, exaltant la grandeur passée, va donner au peuple portugais le courage d'affronter l'avenir.
  14. 14. Le style « manuelino » Le style manuélin (Manuelino) est un style décoratif et architectural portugais, très élaboré, sorte de gothique flamboyant, qui exprime le faste et les triomphes sur mer du royaume du Portugal. Il se caractérise par une abondance et un mélange de motifs décoratifs marin: coquillages, coraux, ancres, vagues, poissons, instruments de navigation (sphères axillaires, ancêtre de l'astrolabe) et surtout cordages associés aux voûtes, voussures, épis de faîtage, bossages, nœuds et animaux marins…), tant sur les édifices religieux que sur d'autres monuments de l'époque. Son nom provient du nom du roi Manuel Ier (1469-1521), dit le Fortuné. Fenêtre du Couvent du Christ à Tomar 1510-1513
  15. 15. Le style « manuelino » La Tour de Belém et le monastère des Hiéronymites entre autres, sont des icônes du Style Manuélin. Le style « Manuelino » est un style transitoire entre le gothique finissant et la Renaissance et qui se développa au Portugal à la fin du XVIe siècle alors que le Portugal connaît la prospérité.
  16. 16. Le Fado Le Fado est un chant populaire urbain du Portugal et le moyen d'expression de la saudade portugaise. Le mot fado vient du latin fatum, qui signifie « destin ». Le poète portugais Fernando Pessoa a dit de cette musique qu’elle décrivait des choses qui sont en nous et que personne ne connaît. Le fado a vu sa notoriété dépasser les frontières du Portugal avec la "fadista" Amália Rodrigues, elle-même un symbole de la culture portugaise. Depuis 2011, le Fado a été inscrit au Patrimoine culturel immatériel de l'humanité (UNESCO). Le Fado de José Malhoa - 1910
  17. 17. Guitare portugaise La guitare typiquement portugaise accompagne le Fado triste, mélancolique et fatal. C’est un instrument qui est vraiment indissociable du fado et qui s'apparente à une mandoline. Elle possède douze cordes métalliques distribuées deux par deux.
  18. 18. La saudade: la présence de l’absence Le Fado, la saudade et la guitare portugaise : indissociables dans la nostalgie. Saudade (1899) Tableau de Almeida Júnior Un mal dont on jouit et un bonheur dont on souffre. Mot intraduisible, la saudade est un sentiment propre aux Portugais. Il a tant de nuances de sens comme le regret, la tristesse, la nostalgie, la tendresse, le souvenir, l’oubli, l’espérance déçue... La saudade ne s’explique pas. Elle se vit, entre autres, par le fado.
  19. 19. 19 Coïmbre: ville universitaire depuis le XIIIe siècle L’Université de Coïmbre, fut construite en 1308. Elle est l'unique université du royaume, et ce, jusqu'en 1911. C'est en 1288 que la célèbre université fut fondée par le roi Dinis. On dit qu’à ses débuts, l’université servait surtout à promouvoir les ordres religieux ainsi que leurs enseignements; mais rapidement, elle obtint une excellente réputation pour la qualité de son enseignement. Réputée dès le XVe siècle pour l'excellence de ses cours de droit romain et de philosophie, l'université a formé de nombreux étudiants devenus célèbres. Le poète Camões en est un des exemples les plus illustres. Elle compte parmi les plus anciennes avec la Sorbonne, Bologne, Oxford ou Salamanque.
  20. 20. 20 Coïmbre: la bibliothèque l’exemple parfait de l’art baroque Partie importante de l’université, la bibliothèque Joanina est reconnue mondialement pour être l’exemple parfait de l’art baroque à son apogée. Elle recueille plus de 300 000 volumes. Depuis juin 2013 Coimbra fait partie du Patrimoine mondiale de l'Unesco
  21. 21. 21 Azulejo: une contribution originale du génie des portugais à la culture universelle Paço dos Arcebispos à Santo Antão do Tojal, c. 1730. Au Portugal, l’azulejo a largement outrepassé la simple fonction utilitaire ou le rôle d’art ornemental. L’étymologie du mot azulejo provient du mot arabe az-zuleidj qui désigne un morceau de terre cuite dur et lisse. À l’origine polychromes et non figuratifs, les carreaux de faïence deviennent des éléments de décoration aux XVIe et XVIIe siècles. Au XVIIIème siècle, les azulejos sont presque uniquement bleu et blanc puisque la mode de l’époque est à la porcelaine chinoise. L’art est omniprésent au Portugal, où églises, couvents et palais se parent de scènes religieuses ou bucoliques. Les pièces de faïence sont même exportées vers les colonies et surtout au Brésil ainsi que vers les comptoirs asiatiques. . Paço de São Cipriano à Tabuadelo
  22. 22. Fernando Pessoa par Júlio Pomar dans le Metro de Lisbonne Le Musée National de l’Azulejo à Lisbonne est aujourd’hui l’un des plus importants Musées de Céramique au monde. Le Metro de Lisbonne est lui même un musée moderne de cette expression artistique. Azulejo: une contribution originale du génie des portugais à la culture universelle
  23. 23. Calçada Portuguesa Calçada Portuguesa c'est le nom que l'on donne au pavement des rues portugaises. Cette technique remonte au 18e siècle. Les trottoirs sont pavés de petits blocs de basalte blanc et noir ou gris taillés, assemblés entre eux de façon à reproduire diverses figures choisies. Une grande partie des thèmes est en rapport avec la mer. Cette technique est aussi utilisée dans les pays lusophones.
  24. 24. 24 Œillet rouge symbole de liberté L'oeillet rouge est devenu pour les portugais un symbole de liberté, issu de la revolution du 25 avril 1974. Cette révolution sans effusion de sang menée par les capitaines offre la particularité de voir des militaires abattre la dictature de Salazar et le fascisme qui opprimait le peuple portugais depuis 1933 sans pour autant instaurer un régime autoritaire. Ils on mit plutôt des oeillets rouges dans les cannons des fusils. Ils sont en effet porteurs d'un projet démocratique : mise en place d'un gouvernement civil, organisation d'élections libres, la décolonisation et le développement du pays. Georges Moustaki a bien résumé l'esprit des événements de la journée du 25 avril 1974 au Portugal en chantant : A ceux qui ne croient plus voir s’accomplir leur idéal, dis-leur qu’un œillet rouge a fleuri au Portugal.
  25. 25. Coq de Barcelos: symbole de foi, de justice, de vérité et de bonne chance Le traditionnel coq de Barcelos est né d’une légende qui remonte au XIVème siècle: au moment où un pèlerin allait quitter la ville et poursuivre sa route vers Saint-Jacques de Compostelle, il est accusé d’un vol et condamné à la pendaison. il implore Saint Jacques et Notre-Dame de faire un miracle. Le jour de son supplice, sous escorte, il passe devant la maison du juge. Celui-ci s’apprêtait à se régaler d’un coq rôti avec quelques invités. Le voyant, le pèlerin s’écrit:Aussi sûr que je suis innocent, ce coq chantera à l’instant où l’on me pendra. Les convives, impressionnés, refusent de toucher à la volaille. Et ce qui semblait impossible arriva! Au moment où le pèlerin allait être pendu, le coq rôti se dresse sur la table et chante. Le juge se met à courir vers la potence pour le gracier. On le délivre immédiatement et on le renvoi en paix.
  26. 26. 26 La longue présence romaine et musul- mane sur le territoire et la liaison géogra- phique et culturelle avec la Méditerranée expliquent que le Portugal partage un modèle alimentaire méditerranéen, où la trilogie “pain, vin et huile d’olive” est structurante. Au Portugal, le pain est un aliment fondamental que l’on trouve dans tous les repas; il est aussi utilisé comme ingrédient pour diverses préparations culinaires, notamment dans le sud du pays. Le vin est la boisson nationale et l’huile d’olive, la matière grasse de la cuisine traditionnelle portugaise. Identité culinaire portugaise: le drapeau de la gastronomie lusitanniène
  27. 27. Identité culinaire: la morue salée et séchée La morue salée et séchée est un des poissons les plus appréciés dans tout le pays, et l’un des principaux traits de l’identité gastronomique nationale, que les Portugais ont pris l’habitude d’appeler “fidèle ami”. L'épopée de la morue remonte au début du XVIème siècle, époque où une expédition portugaise arrive pour la première fois à Terre – Neuve.
  28. 28. Identité culinaire: le « bacalhau », le fidèle ami des portugais Dans tout le pays, le dîner de Noël traditionnel demeure le « Bacalhau cozido com batatas e couves« (morue cuite avec des pommes de terre et des choux) et assaisonnés à l’huile d’olive et à l’ail cru. Il y a 365 façons de la cuisiner! Bacalhau cozido com batatas e couves Bacalhau à Zé do Pipo Pastéis de bacalhau
  29. 29. Journal de bord du cours Introduction à la culture portugaise Conception de Luís Aguilar et Vitália Rodrigues Images prises sur Internet Courriel: cultureportugaise@hotmail.com Édition: © 2013 29

×