UNE JOURNÉE AU THÉÂTRE   des élèves de français du  IES Monte Carrasco 11 de novembre 2011
« LE CHÂTEAU HANTÉ » Recursos Educativos
Synopsis du “Château hanté”.  <ul><li>Le Petit Comité est une entreprise spécialisée dans les phénomènes paranormaux. Mais...
 
 
 
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Une journée au théâtre

1 528 vues

Publié le

Représentatio

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 528
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 278
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Une journée au théâtre

  1. 1. UNE JOURNÉE AU THÉÂTRE   des élèves de français du IES Monte Carrasco 11 de novembre 2011
  2. 2. « LE CHÂTEAU HANTÉ » Recursos Educativos
  3. 3. Synopsis du “Château hanté”. <ul><li>Le Petit Comité est une entreprise spécialisée dans les phénomènes paranormaux. Mais c’est la crise : personne n’appelle ! Mathilde, la secrétaire, attend que le téléphone sonne. Michel, l’homme de l’équipe, fait du sport pour s’occuper et Joséphine, la chef, s’inquiète à cause des factures impayées. Mais un jour, le téléphone sonne ! C’est Mme Richelieu, une châtelaine ; elle appelle pour dire que son mari a disparu, que son château est hanté et qu’elle a peur. </li></ul><ul><li>Jean-Pierre, son fils, ouvre les portes du château au Petit Comité qui commence ses recherches. Des choses bizarres se produisent : un tableau les observe, un fantôme sans tête se promène. </li></ul><ul><li>Peu à peu, l’enquête avance : Mathilde découvre le journal intime de M. Richelieu –il veut transformer son château en ferme écologique pour les enfants-, Michel trouve des plans du château et d’un centre commercial, aux mêmes dimensions. Ils comprennent rapidement le mobile de l’enlèvement de M. Richelieu… </li></ul><ul><li>Alors que Mathilde se bagarre avec le fantôme, elle découvre enfin l’identité du coupable… </li></ul>

×