Ecjs haiti

183 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
183
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
19
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Ecjs haiti

  1. 1. HAITIHAITI(2010)(2010)
  2. 2. OPERATION HAITI 2010A but humanitaire,Opération de secours et dereconstruction .
  3. 3. Sous le cadre et le commandementde lONU
  4. 4. Il y a eu 2 phases lors de cetteopération :-phase durgence(13/01/10-20/02/10)-phase de reconstruction (14/03/10-30-09-10)
  5. 5. Moyen utiliséLes militaires français ont établi un pont aérien depuis les Antilles qui a permis d’acheminer, en 80 rotationset près de 600 heures de vol, 800 personnes et 300 tonnes de fret, et de rapatrier 1700 ressortissants dont200 blessés. Les moyens maritimes (le BATRAL Francis Garnier et le TCD Siroco) ont permis d’acheminerprès de 60 véhicules (engins de terrassement et véhicules de transport), plus d’une centaine de militaires (du1e RSMA de Guadeloupe et du 33e RIMa de Martinique), du fret humanitaires au profit de la Croix-Rouge(vivres et tentes), au total 2 500 tonnes de chargement, matériel et fret.Les équipes médicales du SSAdéployés en Haïti ont participé au soutien médical des sinistrés, depuis l’hôpital de campagne civil,L’ESCRIM, situé près de l’ambassade de France, et depuis le Siroco. Au total, elles ont réalisé une centained’opérations chirurgicales sur des patients haïtiens dont la moitié à bord du Siroco. Les militaires du RSMA etdu RIMa ont été engagés en appuis de l’action de l’ambassade, en particulier pour les opérationsd’assistance aux sinistrés.Pendant la 1ère Phase :Pendant la 2ème phase :Un navire civil, le MN Pélican, a été affrété par le ministère de la défense pour amener depuis lamétropole du matériel du génie. Ont été engagés :Des moyens mis en place à partir de la métropole : 2 sections du génie (100 militaires des 5ème RG et2ème RG) avec moyens lourds ; une équipe du SID, experte en construction ;des moyens mis en place à partir des Antilles : un détachement de 60 militaires du SMA.Au total, plus de200 militaires ont été engagés dans cette phase de reconstruction équipés de 80 véhicules et engins dugénie (26 PL, 12 EC, 10 remorques, 2 GE et 1 camion citerne). En tout, 26 chantiers ont été réalisé .Plus 3 tonnes de matériaux scolaires ont était acheminés.
  6. 6. Moyen utiliséLes militaires français ont établi un pont aérien depuis les Antilles qui a permis d’acheminer, en 80 rotationset près de 600 heures de vol, 800 personnes et 300 tonnes de fret, et de rapatrier 1700 ressortissants dont200 blessés. Les moyens maritimes (le BATRAL Francis Garnier et le TCD Siroco) ont permis d’acheminerprès de 60 véhicules (engins de terrassement et véhicules de transport), plus d’une centaine de militaires (du1e RSMA de Guadeloupe et du 33e RIMa de Martinique), du fret humanitaires au profit de la Croix-Rouge(vivres et tentes), au total 2 500 tonnes de chargement, matériel et fret.Les équipes médicales du SSAdéployés en Haïti ont participé au soutien médical des sinistrés, depuis l’hôpital de campagne civil,L’ESCRIM, situé près de l’ambassade de France, et depuis le Siroco. Au total, elles ont réalisé une centained’opérations chirurgicales sur des patients haïtiens dont la moitié à bord du Siroco. Les militaires du RSMA etdu RIMa ont été engagés en appuis de l’action de l’ambassade, en particulier pour les opérationsd’assistance aux sinistrés.Pendant la 1ère Phase :Pendant la 2ème phase :Un navire civil, le MN Pélican, a été affrété par le ministère de la défense pour amener depuis lamétropole du matériel du génie. Ont été engagés :Des moyens mis en place à partir de la métropole : 2 sections du génie (100 militaires des 5ème RG et2ème RG) avec moyens lourds ; une équipe du SID, experte en construction ;des moyens mis en place à partir des Antilles : un détachement de 60 militaires du SMA.Au total, plus de200 militaires ont été engagés dans cette phase de reconstruction équipés de 80 véhicules et engins dugénie (26 PL, 12 EC, 10 remorques, 2 GE et 1 camion citerne). En tout, 26 chantiers ont été réalisé .Plus 3 tonnes de matériaux scolaires ont était acheminés.

×