85% du personnel du pavillon N en grève Leur statut de gréviste est simplement mentionné par un coup de feutre sur leur bl...
Le bureau des entrées. Un interne effectue un premier tri des patients en fonction de leur degré d'urgence.
Un patient admis aux urgences pour une grave infection pulmonaire.
Le couloir reste, faute de place, l'endroit le plus fréquenté par les patients qui attendent un résultat ou un déplacement...
«  Aucun homme politique n'a le courage de dire aux Français qu'il leur faut désormais autolimiter leurs exigences médical...
«  Pour la direction ce sont des chiffres, pour nous ce sont des patients !  »
Les urgences sont la vitrine de l'hôpital public. Tout le monde est accepté, quelque soit la nationalité, quelque soit la ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Une Nuit aux Urgences

855 vues

Publié le

Reportage photo sur l'Hôpital Edouard Herriot publié dans le numéro de Février 2009 du magazine Lyon Capitale. Photos : Loll Willems

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
855
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
248
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Une Nuit aux Urgences

  1. 1. 85% du personnel du pavillon N en grève Leur statut de gréviste est simplement mentionné par un coup de feutre sur leur blouse blanche : « personnel en grève réquisitionné ». Pas de réclamation de hausse de salaire, ni de revendication pour leur retraite : les infirmiers, aides-soignants et agents hospitaliers réclament simplement le remplacement du personnel absent.
  2. 2. Le bureau des entrées. Un interne effectue un premier tri des patients en fonction de leur degré d'urgence.
  3. 3. Un patient admis aux urgences pour une grave infection pulmonaire.
  4. 4. Le couloir reste, faute de place, l'endroit le plus fréquenté par les patients qui attendent un résultat ou un déplacement vers le service en fonction de leur pathologie.
  5. 5. «  Aucun homme politique n'a le courage de dire aux Français qu'il leur faut désormais autolimiter leurs exigences médicales  »
  6. 6. «  Pour la direction ce sont des chiffres, pour nous ce sont des patients !  »
  7. 7. Les urgences sont la vitrine de l'hôpital public. Tout le monde est accepté, quelque soit la nationalité, quelque soit la couverture sociale, quelque soit le degré d'urgence.

×