Préparé par: AILLI el Mahdi













Introduction
Définition des insectes coprophages
Les principales familles des coléoptères coprophag...


Définition: ce sont les insectes qui se nourrissent à
partir des excréments des vertébrés terrestres.
Les coprophages a...


Geotrupidae:

Famille typique des régions tempérées de
l’hémisphère nord

En général, les espèces sont fouisseuses
(par...


Aphodiidae:

Caractéristique des régions tempérées de l'hémisphère
nord, des régions tropicales et subtropicales.



...


Scarabaeidae:

Peu représentée dans les régions tempérées de
l'hémisphère nord, mais son importance est majeure
dans le...


Scarabaeinae:
la quasi-totalité des
espèces sont des
télécoprides
(transportent les boudins)



Coprinae:
Certaines es...
Coprinae sp

scarabinae sp





O/COLEOPTERES
Sous-Ordre des HAPLOGASTRES
Super famille des scarabaeoidea
Famille des Scarabeidae
(Lamellicornes)...







O/COLEOPTERES
Sous-Ordre des
HAPLOGASTRES
Super famille des
scarabaeoidea
Famille des Geotrupidae

ovales et co...






Ordre: COLEOPTERES
Sous-Ordre:HAPLOGASTRES
Super famille: scarabaeoidea
Famille : Aphodiidae

Tibias postérieurs...


Repérage et attraction des excréments:

distance de repérage des fèces
ft(importance et origine
d’excréments, des condi...


Exploitation des excréments:

Utilisation sur place des fèces:




La plupart des Aphodiidae et un grand nombre de Co...


Transport des matériaux fécaux:

Les Scarabaeinae sont essentiellement des transporteurs
Le prélèvement de fragments s'...


Comportements nidificateurs:

Les formes de nidifications ne sont pas exclusives et peuvent
se combiner.
Leurs architec...
nids sous les excréments avec présence de boudins.


Cleptoparasitisme:

Ce comportement s'observe chez les Aphodiidae,
notamment au Sahel pendant la saison sèche.
Le clept...
Enfouissement des excréments et digestion:






Les excrément sont enfouis pour
l’alimentation des individus et
serven...


L'Insecte associe à l'action de ses enzymes digestives et celle
d'une microflore intestinale spécifique de Bactéries, d...
Résultats obtenus au Sahel (ROUGON 1987 ; ROUGON et al. 1988):



Le sol est pauvre en éléments minéraux et organiques
(c...




Les excréments de Zébus enfouis par les coléoptères coprophages,
sont utilisés comme engrais naturel en faveur de la...
Les Coléoptères coprophages ont un rôle primordial dans
le recyclage de la matière organique car ils sont souvent à
l'orig...
Merci de votre attention
Bibliographie
CAMBEFORT Y. & HANSKI I., 1991 - Dung Beetle Ecology - Princeton University Press - Princeton (New
Jersey). ...
aperçue sur les insectes coprophages
aperçue sur les insectes coprophages
aperçue sur les insectes coprophages
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

aperçue sur les insectes coprophages

1 790 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 790
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
399
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

aperçue sur les insectes coprophages

  1. 1. Préparé par: AILLI el Mahdi
  2. 2.           Introduction Définition des insectes coprophages Les principales familles des coléoptères coprophages & leurs aire de répartition Systématique & caractéristiques morphologiques Biologie des coléoptères coprophages Repérage et attraction des excréments Exploitation des excréments Rôle dans la fertilisation des sols L’intérêt agronomique Conclusion
  3. 3.  Définition: ce sont les insectes qui se nourrissent à partir des excréments des vertébrés terrestres. Les coprophages au sens strict sont strictement dépendant des matières fécales servant comme alimentation des imagos et des larves. Chaque coprophage a, en général, une préférence trophique relative pour un type d'excréments donné.
  4. 4.  Geotrupidae: Famille typique des régions tempérées de l’hémisphère nord En général, les espèces sont fouisseuses (paracoprides).
  5. 5.  Aphodiidae: Caractéristique des régions tempérées de l'hémisphère nord, des régions tropicales et subtropicales.    Peu étudiée en Afrique Espèces endocoprides Selon les conditions, des espèces peuvent se comporter en cleptoparasite (ROUGON 1987) .
  6. 6.  Scarabaeidae: Peu représentée dans les régions tempérées de l'hémisphère nord, mais son importance est majeure dans les régions tropicales et subtropicales, et notamment en Afrique. Deux sous-familles: Scarabaeinae Coprinae
  7. 7.  Scarabaeinae: la quasi-totalité des espèces sont des télécoprides (transportent les boudins)  Coprinae: Certaines espèces de la tribu des Oniticellini est endocopride, tel le genre Oniticellus, tandis que les autres sont des fouisseurs (paracopride).
  8. 8. Coprinae sp scarabinae sp
  9. 9.     O/COLEOPTERES Sous-Ordre des HAPLOGASTRES Super famille des scarabaeoidea Famille des Scarabeidae (Lamellicornes) Scarabeus sacer Massue de l'antenne pubescente,mate, 1 seul éperon au tibia postérieur
  10. 10.     O/COLEOPTERES Sous-Ordre des HAPLOGASTRES Super famille des scarabaeoidea Famille des Geotrupidae ovales et convexes dorsalement, souvent noirs brillants avec reflets métalliques bleu-violacé -antennes de 11 articles terminées en massue -pattes antérieures fouisseuses : tibias larges et dentés
  11. 11.     Ordre: COLEOPTERES Sous-Ordre:HAPLOGASTRES Super famille: scarabaeoidea Famille : Aphodiidae Tibias postérieurs avec deux éperons terminaux. Écusson toujours présent. Pygidium presque toujours recouvert par les élytres
  12. 12.  Repérage et attraction des excréments: distance de repérage des fèces ft(importance et origine d’excréments, des conditions climatique). repérage les organes olfactifs (les antennes). L’attraction, chez certains insectes, se fait par les phéromones imprégnant la pilule.
  13. 13.  Exploitation des excréments: Utilisation sur place des fèces:   La plupart des Aphodiidae et un grand nombre de Coprinae p pour l’alimentation des imagos ou bien des larves. les Geotrupidae, s'ils consomment sur place à l'état adulte, transportent une partie de matière fécale pour construire leurs nids pédotrophiques.
  14. 14.  Transport des matériaux fécaux: Les Scarabaeinae sont essentiellement des transporteurs Le prélèvement de fragments s'effectue différemment selon la taille, la forme et la consistance des excréments. Le transport est très souvent l'apanage des imagos, mais est aussi présent chez les larves hypocoprides de certaines espèces (Genre Aphodius).
  15. 15.  Comportements nidificateurs: Les formes de nidifications ne sont pas exclusives et peuvent se combiner. Leurs architecture est variable selon la nature du sol, les conditions climatiques et les espèces. Les Scarabaeidae présentent plusieurs types de nids : selon le sol pour Onitis alexis ou selon les conditions climatiques pour Euoniticellus intermedius ;alors qu' Oniticellus formosus n'en a qu'un.
  16. 16. nids sous les excréments avec présence de boudins.
  17. 17.  Cleptoparasitisme: Ce comportement s'observe chez les Aphodiidae, notamment au Sahel pendant la saison sèche. Le cleptoparasitisme est une adaptation à la sécheresse et à la dessiccation plus rapide des excréments.
  18. 18. Enfouissement des excréments et digestion:    Les excrément sont enfouis pour l’alimentation des individus et servent à consolider les galeries. L'enfouissement nécessite une morphologie adéquate. L’enfouissement de la matière stercorale lui confère une protection à la fois contre la dessiccation et d’éventuel prédateurs.
  19. 19.  L'Insecte associe à l'action de ses enzymes digestives et celle d'une microflore intestinale spécifique de Bactéries, de Levures, de Champignons et de micro-organismes des mêmes groupes qui ont une activité dans la masse du nid ou des excréments. L'Insecte consomme en fait ces microorganismes et/ou leur produits de digestion. Eléments minéraux et organiques: Il faut mesurer les teneurs des principaux composés du sol et des excréments afin de comparer les valeurs entre un sol sans fèces, un sol avec fèces mais sans insectes coprophages et un sol avec fèces exploitables par des insectes coprophages. Ensuite mesurer l'impact des Insectes (nombre et espèces).
  20. 20. Résultats obtenus au Sahel (ROUGON 1987 ; ROUGON et al. 1988):  Le sol est pauvre en éléments minéraux et organiques (carbone < 0,2% ; azote < 0,07 % ; Matière organique < 0,03 %), ainsi qu'en composés humiques. Le simple dépôt de bouses de Zébus, sans activité possible des Insectes coprophages ne montre que peu de modifications chimiques avec le sol. Au contraire, l'activité des coprophages permet des augmentations de tous les éléments dans les horizons du sol, d'où une fertilisation de celui-ci.
  21. 21.   Les excréments de Zébus enfouis par les coléoptères coprophages, sont utilisés comme engrais naturel en faveur de la culture du mil. En effet, le mil cultivé a un meilleur rendement en profitant de la matière organique mise à sa disposition suite à un enfouissement par les coprophages fouisseurs, étant donné que ces organismes pouvaient enfouir 600 kg / ha / an de matière fécale. •Il est indispensable de renouveler la réserve de matière organique du sol tous les ans pour maintenir le rendement de la culture du mil. •la lutte contre différentes maladies touchant le bétail et les êtres humains. • Contrôle des peuplements de diptères
  22. 22. Les Coléoptères coprophages ont un rôle primordial dans le recyclage de la matière organique car ils sont souvent à l'origine de la décomposition des excréments. Ce sont des assainisseurs participant fortement à la fertilisation des sols. Par leur rôle, il est donc important de les prendre en compte dans les systèmes agricoles, ainsi que les risques que ces Insectes encourent face aux pesticides et aux médicaments utilisés contre les parasites et les maladies, car ceux-ci peuvent être toxiques à ces auxiliaires indispensables au recyclage de la matière organique.
  23. 23. Merci de votre attention
  24. 24. Bibliographie CAMBEFORT Y. & HANSKI I., 1991 - Dung Beetle Ecology - Princeton University Press - Princeton (New Jersey). FABRE J.H., 1994 - Souvenirs entomologiques (Réédition). Collection Bouquins, Editions Robert Laffont, Paris. LAFRANCHIS T., 1990 (Octobre) - Animaux dieux des pharaons. Science & Nature (magazine), Paris. p. : 6475. LUMARET J.P., 1986 - Toxicité de certains helminthicides vis à vis des insectes coprophages et conséquences sur la disparition des excréments de la surface du sol. Acta Oecologica, Oecologica Applicata, Vol.7, n°4 : p.313-324. LUMARET J.P., GALANTE E., LUMBERAS C., MENA J., BERTRAND M., BERNAL J.L., COOPER J.F., KADIRI N. & CROWE D., 1993 - Field effects of ivermectin residues on dung beetle. Journal of applied ecology, 30 (3) : p.428-436. PAULIAN R., 1988 - Biologie des Coléoptères. Edition Lechevallier, Paris. PAULIAN R., 1993 - Les Coléoptères à la conquête de la Terre. Edition Boubée, Paris. ROUGON D., 1987 - Coléoptères coprophiles en zone sahélienne : étude biocénotique, comportement nidificateur, intervention dans le recyclage de la matière organique du sol. Thèse d'état, Université d'Orléans. ROUGON D., ROUGON C., TRIVHET J. & LEVIEUX J., 1988 - Enrichissement en matière organique d'un sol sahélien au Niger par les Insectes coprophages (Coleoptera : Scarabaeida). Implications agronomiques. Revue d'écologie et de biologie du sol, 25(4) : p.413-434. ROUGON D., ROUGON C., LEVIEUX J. & TRIVHET J., 1990 - Variations in the amino-acid content in Zebu dung in the Sahel during nesting by Dung-beetles (Coleoptera : Scarabaeidae). Soil Biology Biochemistry Vol.22, n°2 : p217-223.

×