Aes

1 936 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 936
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
20
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Aes

  1. 1. AP- HP/ HOPITAL SAINT – ANTOINE Conduite à tenir en cas d’Accident d’Exposition au Sang (AES) Service : tous services Date d’application : Mars 2003 Référence : PR/TRANS/HYG/65 Version : 1 Page 1/13 TABLEAU DE VALIDATION Préparatrice en Pharmacie Pr M-C. Meyohas PU-PH Maladies Infectieuses C. Ruelle Coordonnateur des Laboratoires Pr P-M. Girard Coordonnateur du CISIH de l’Est Parisien Pr G. Offenstadt Approbation Infirmière hygiéniste C. Guntz Validation Fonctions Médecin du Travail R. Gaspard Rédaction Noms Dr C. Bignebat Visa Président du CLLIN C. Catala Directeur DFHQ SOMMAIRE I. Objet de la procédure page 2 II. Finalité page 2 III. Domaine d’application page 2 IV. Personnes concernées page 2 V. Documents de référence page 2 VI. Terminologie page 3 VII. Documents et Imprimés nécessaires page 3 VIII. Description de la procédure page 4 VIII-1 : Conduite à tenir immédiatement après l’accident par le sujet exposé VIII-2 : Circonstances de l’accident VIII-3 : Prescription des sérologies VIII-4 : Prélèvement et orientation des sérologies à caractère URGENT – délai de transmission des résultats VIII-5 : Prélèvement et orientation des sérologies à caractère NON URGENT – délai de transmission des résultats VIII-6 : Critères d’évaluation du risque VIII-7 : Traitement VIII-8 : Démarches administratives VIII-9 : Suivi du sujet exposé page 4 page 6 page 6 page 7 -8 page 8 page 9 Page 10 page 10 page 13
  2. 2. AP- HP/ HOPITAL SAINT – ANTOINE Service : tous services Référence : PR/TRANS/HYG/65 Version : 1 Conduite à tenir en cas d’Accident d’Exposition au Sang (AES) Date d’application : Mars 2003 Page 2/13 I. OBJET DE LA PROCEDURE Cette procédure traite des Accidents d’Exposition au Sang (AES) se produisant uniquement dans le cadre professionnel et concerne le risque de transmission des virus VIH, VHB (hépatite B), VHC (hépatite C). Elle décrit les différentes étapes à mettre en œuvre face à un AES. II. FINALITE Appliquer les circulaires relatives au risque de transmission des virus VIH, VHB, VHC. Améliorer la connaissance et la compréhension du personnel vis à vis des démarches à entreprendre lors d’un AES afin d’obtenir une prise en charge adaptée et rapide. III. DOMAINE D’APPLICATION Tout AES. IV. PERSONNELS CONCERNES Toute personne sous la responsabilité de l’hôpital : titulaires, contractuels, stagiaires, bénévoles, étudiants etc……. V. DOCUMENTS DE REFERENCE • • • • • Circulaire DGS/DH/DRT/DSS N° 98/228 du 09/04/1998 relative aux recommandations de mise en œuvre d’un traitement anti-rétroviral après exposition au risque de transmission du VIH. Circulaire DGS/DH N°98/249 du 20/04/1998 relative à la prévention de la transmission d’agents infectieux véhiculés par le sang ou les liquides biologiques lors de soins dans les établissements de santé. Circulaire DGS/DH/DRT N° 99/680 du 08/12/1999 relative aux recommandations à mettre en œuvre devant un risque de transmission du VHB et du VHC par le sang et les liquides biologiques. Note du 17 et 29 mai 2000 de la Direction de La Politique Médicale de Saint-Antoine sur le transfert des activités de sérologie virale d’urgence. Conseil national du Sida : Rapport, avis et recommandations adoptés lors de la séance plénière du 12 octobre 2000. « Le dépistage en milieu hospitalier en situation d’accident avec exposition au sang (AES) et impossibilité pour le patient de répondre à une proposition de test ».
  3. 3. AP- HP/ HOPITAL SAINT – ANTOINE Conduite à tenir en cas d’Accident d’Exposition au Sang (AES) Service : tous services Référence : PR/TRANS/HYG/65 Version : 1 Date d’application : Mars 2003 Page 3/13 VI. TERMINOLOGIE et DEFINITIONS ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ AES : Accident d’Exposition au Sang. On appelle accident exposant au sang (AES) toute exposition accidentelle à du sang ou à un liquide biologique lors d’une effraction cutanée (piqûre ou coupure) ou d’une projection sur une muqueuse ou sur une peau lésée. Patient source : Patient d’où provient le sang ou le liquide biologique avec lequel l’accident s’est produit Sujet exposé : Victime de l’accident VIH : Virus de l’Immunodéficience Humaine VHB : Virus de l’hépatite B VHC : Virus de l’hépatite C Statut sérologique : Présence ou non d’anticorps contre un virus donné, témoignant d’une infection préalable Conseil médical : Ensemble des médecins prenant en charge les AES Médecin référent : Médecin habilité à évaluer le risque de transmission des virus VIH, VHB, VHC pour le sujet exposé. De même il est habilité à prescrire les traitements adaptés VII. DOCUMENTS et IMPRIMES NECESSAIRES Tous les documents cités dans la procédure doivent être disponibles à tout moment, dans les postes de soins ou autres localisations adaptées. Les documents annexés à la procédure, ne le sont qu’au titre de modèles, ils ne doivent pas être imprimés à partir de la procédure mise sur l’intranet local, mais commandés auprès des services indiqués ci-dessous. Modèle N°1 Modèle N°2 Modèle N°3 LIBELLES Ordonnance de prescription des sérologies Feuille de demande : Sérologies virales en urgence Feuille de demande : Sérologies virales et bactériennes Commande au Tri Labo sur le carnet Modèle N°4 Tableau du conseil Médical ( extrait de la fiche AES ) Gérée et diffusée à l’ensemble des services par la médecine du Travail Bon de transport Registre des accidents de travail bénins Commande au Magasin des Imprimés sur DA DOCUMENTS 5 6 SOURCE de commande violet : Imprimés de laboratoire
  4. 4. AP- HP/ HOPITAL SAINT – ANTOINE Conduite à tenir en cas d’Accident d’Exposition au Sang (AES) Service : tous services Référence : PR/TRANS/HYG/65 Version : 1 Date d’application : Mars 2003 Page 4/13 VIII.DESCRIPTION DE LA PROCEDURE VIII-1 : Conduite à tenir par le sujet exposé immédiatement après l’accident ARRÊTER le travail en cours 1 EFFECTUER les premiers soins immédiatement Coupures – Piqûres – Peau lésée Nettoyer avec de l’eau et du savon, rincer Ne pas faire saigner en pressant la plaie (cette manœuvre augmente le risque de pénétration de l’agent infectieux) mais laisser saigner passivement sous l’eau du robinet. Désinfecter au moins 5 minutes par immersion dans : du Dakin ou de l’eau de javel usuel à 2,6% de chlore actif : (= 1 berlingot complété à 1 litre d’eau) Projection sur les muqueuses Rincer abondamment à l’eau ou au sérum physiologique pendant au moins 5 minutes Attention, si port de lentilles de contact ne pas oublier de bien les rincer Assurer la continuité de service en prévenant un(e) collègue De nuit appeler le cadre supérieur infirmier au Bip 253 PRECISER : • les circonstances de l’accident (voir détails au chapitre VIII-2) 2 Type de lésion Nature du produit biologique Type de matériel Activité – gestes réalisés Elle est repérable = AES avec • l’identité du patient source patient physiquement présent ou AES avec prélèvement biologique étiqueté passer au point 3 3 RECHERCHER dans le dossier médical le statut sérologique du patient source vis à vis des agents viraux VIH – VHB – VHC Elle est non repérable = objet traînant non identifié, patient connu mais non présent physiquement passer au point 6 Contacter : de jour le médecin en charge du patient ou à défaut le cadre infirmier du service où le patient est hospitalisé. de nuit (via le cadre de garde) le médecin de garde du service ou à défaut le médecin senior du service des urgences. Résultat de la recherche : Sérologie(s) négative(s) ou Sérologie(s) positive(s) : inconnue(s) (une ou plusieurs) VIH passer au point 6 VHC passer au point 8 passer au point 4 VHB passer au point 6
  5. 5. AP- HP/ HOPITAL SAINT – ANTOINE Conduite à tenir en cas d’Accident d’Exposition au Sang (AES) Service : tous services Référence : PR/TRANS/HYG/65 Version : 1 4 FAIRE PRESCRIRE les sérologies nécessaires par le médecin (voir détails au chapitre VIII-3) Date d’application : Mars 2003 Page 5/13 La prescription des sérologies est faite sur une ordonnance spécifique (document modèle N°1) après ACCORD DU PATIENT : de jour : par le médecin en charge du patient de nuit : par le médecin de garde du service ou à défaut le médecin du service des urgences Important : Indiquer sur la feuille de demande d’analyse le nom du médecin prescripteur car c’est à lui que seront adressés les résultats. En cas d’impossibilité indiquer le nom du médecin relais à joindre. PRELEVER le patient source 5 ENVOYER les échantillons sanguins dans le laboratoire concerné Sérologie VIH : envoi en urgence au laboratoire de virologie de l’hôpital Saint-Antoine ou de l’hôpital Henri Mondor selon les jours et horaires (détails au chapitre VIII-4 – document modèle N°2) Sérologies VHB et VHC : envoi par le circuit normal au laboratoire de virologie de l’Hôpital Saint-Antoine (détails au chapitre VIII-5 - document modèle N°3) : Sérologie VHB (si sujet exposé non immunisé) : envoi en urgence au laboratoire de virologie de l’hôpital Henri Mondor (voir chapitre VIII-4 - document modèle N°2) 6 Dans les 4 heures CONSULTER (SANS RENDEZ-VOUS) le médecin du conseil médical 7 Dans les 24 heures DECLARER L’AES (voir démarches au chapitre VIII-8) 8 CONSULTER le médecin du travail (poste 20.61 ou 28.14) Selon les jours et horaires se rendre dans un des services qui participent au Conseil médical (consulter le tableau extrait de la fiche AES - voir document modèle N°4) Pour : évaluation du risque encouru (détails au chapitre VIII-6) proposition éventuelle d’un traitement prophylactique par des anti-rétroviraux et/ou d’une sérovaccination VHB (si le sujet exposé n’a pas d’anticorps protecteurs contre le VHB) (voir chapitre VIII-7) Dans le service : sur le registre d’inscription des accidents du travail bénins Auprès de la direction à laquelle vous êtes rattaché Pour la mise en place du suivi sérologique du sujet exposé ( détails au chapitre VIII-9) Pour l’enregistrement et l’analyse des circonstances de l’AES
  6. 6. AP- HP/ HOPITAL SAINT – ANTOINE Service : tous services Référence : PR/TRANS/HYG/65 Version : 1 Conduite à tenir en cas d’Accident d’Exposition au Sang (AES) Date d’application : Mars 2003 Page 6/13 VIII-2 : Circonstances de l’accident Le risque d’infection est lié à la pénétration et à la multiplication dans l’organisme d’un agent infectieux. Les données ci-dessous sont donc importantes car elles permettent au médecin du Conseil Médical d’évaluer le risque encouru par la personne accidentée ( détails au chapitre VIII-6) TYPE DE LESION : coupure, piqûre : par des objets souillés avec du sang ou autres produits biologiques contact sur la peau lésée projection sur les muqueuses : yeux, bouche. NATURE DU LIQUIDE BIOLOGIQUE : sang, urines, expectorations, liquide d’ascite etc…. MATERIEL EN CAUSE : aiguille creuse, pipette, bistouri, scalpel, tube de sang cassé…. et autres objets piquants/coupants/tranchants. ACTIVITE, GESTE REALISE : présence ou non de matériel de protection (gants, lunettes de protection etc.) sévérité de l’exposition (profondeur si piqûre etc…..) VIII-3 : Prescription des sérologies (selon les textes législatifs et réglementaires ) Accord du patient source : Il est indispensable : d’effectuer son information préalable (réalisée par le médecin prescripteur ou en son absence par le cadre infirmier) d’obtenir son consentement de lui remettre le résultat du test (positif ou négatif) dans le cadre d’un entretien médical Cas particuliers : dans certaines circonstances (coma, intervention chirurgicale, patient intubé-ventilé et sédaté, démence...) ces obligations ne peuvent être appliquées. En conséquence dans ces situations et uniquement dans celles-ci le prélèvement pourra être réalisé sans le consentement préalable du patient. Il sera alors important d’informer le patient dès que possible. Prescription des sérologies : Elle doit : Etre réalisée par un médecin. Il doit assurer la prise en charge du résultat et en cas d’impossibilité prévoir un relais médical. Etre faite sur l’ordonnance spécifique ( document modèle N°1) Etre archivée dans le dossier médical du patient NB : La déclaration de l’AES est obligatoire pour justifier la prescription des sérologies. Tout personnel médical victime d’un AES, doit impérativement faire prescrire les sérologies par un collègue.
  7. 7. AP- HP/ HOPITAL SAINT – ANTOINE Conduite à tenir en cas d’Accident d’Exposition au Sang (AES) Service : tous services Date d’application : Mars 2003 Référence : PR/TRANS/HYG/65 Version : 1 Page 7/13 VIII-4 : Prélèvement et orientation des sérologies à CARACTERE URGENT Sérologie Hépatite B * 1 tube sec 7ml ( + gel séparateur si possible) Tous les jours 24h x 24h * Dans le cas où la personne accidentée n’est pas vaccinée ou si son taux d’anticorps anti-HBs est inférieur à 10 UI/ml Notifier sur la feuille de demande : AES sujet exposé non protégé Sérologie VIH 1 tube sec 7ml (+ gel séparateur si possible) Du Lundi au Samedi de 16h 30 à 8h 00 Dimanche et fériés : 24hx24h Du Lundi au Samedi de 8h 00 à 16h 30 sauf jours fériés ( 16h30 = heure limite de réception ) Hôpital Saint-Antoine Hôpital Henri Mondor Laboratoire de Virologie Pr J.C. PETIT Bâtiment Robert André – 9 ème étage Poste 29.14 Laboratoire de Virologie Pr C.J. SOUSSY 51 Av du Maréchal Delattre de Tassigny 94000 Créteil Téléphoner au standard au 01 49 81 21 11 en précisant « urgence virologique » et donner vos coordonnées pour être joint en cas de nécessité Remplir un bon de transport : Partie haute du bon (Hôpital, UA, Service demandeur, Date de la demande et Nature de l’envoi : Sérologie Urgentes AES) Partie destinataire : Libellé du laboratoire et adresse de l’hôpital H Mondor Quel que soit le laboratoire utilisez la feuille de demande spécifique de couleur blanche intitulée : Sérologies virales en urgence ( document modèle N°2) Sur son recto remplir impérativement l’ensemble des renseignements suivants : Identité du patient ( source ) Date et heure du prélèvement Identification du service Tube de sang + Demande A remettre sans passer par le tri-labo au Laboratoire de Virologie 9ème étage Nom – tel - fax du médecin prescripteur Nom – tel - fax du médecin qui assure le relais médical (cf. le tableau des services référents - modèle 4 ) Tube de sang + Demande + Bon de transport A expédier par coursier privé par l’intermédiaire : Du Tri labo Des Urgences Du lundi au vendredi 8 h – 16 h30 16 h30 – 8 h DELAI DE TRANSMISSION DES RESULTATS DES SEROLOGIES EN URGENCE Le samedi 8 h – 15 h30 15 h30 – 8 h Dimanche et fériés fermé 24 h x 24 h
  8. 8. AP- HP/ HOPITAL SAINT – ANTOINE Conduite à tenir en cas d’Accident d’Exposition au Sang (AES) Service : tous services Référence : PR/TRANS/HYG/65 Version : 1 Date d’application : Mars 2003 Page 8/13 Les examens urgents ( VIH ) sont réalisés en test rapide. Le résultat du test rapide est disponible environ 1 heure après la réception du prélèvement au laboratoire. Il sera transmis au médecin prescripteur ou son relais médical (d’où l’importance de bien de bien compléter les indications demandées sur la feuille de demande) - par téléphone et par courrier pour l’hôpital Saint-Antoine - par fax pour l’hôpital Henri Mondor. Le test rapide VIH est contrôlé par 2 techniques ELISA dans les 24 – 72 H A l’hôpital Saint-Antoine si un test rapide positif ne peut pas être contrôlé rapidement (ex. veille de week-end) le prélèvement sera expédié par coursier vers l’hôpital Henri Mondor à cette fin. Le résultat des 2 techniques ELISA est transmis par courrier au médecin prescripteur qui devra le communiquer au médecin du travail pour permettre le suivi du sujet exposé. VIII-5: Prélèvement et orientation des sérologies à caractère NON URGENT Réalisées par le laboratoire de VIROLOGIE - Hôpital SAINT - ANTOINE Pr J.C PETIT - Bâtiment Robert André – 9ème étage : Remplir la feuille de demande d’analyses (document modèle N°3) Transmettre : la feuille de demande + 1 tube de sang 01 49 28 29 14 SEROLOGIES VIRALES et BACTERIENNES de couleur bleue Ref I-BVH-005 . Identité du patient source . Date et heure du prélèvement . Identification du service . Mention AES + renseignements cliniques . Nom – Tel du médecin prescripteur AU LABORATOIRE de VIROLOGIE : Par le TRI Labo : Circuit normal le jour même ou le lendemain (en cas d’envoi différé conserver le tube à + 4°C) CAS PARTICULIER pour le VHB : Si la personne accidentée n’est pas vaccinée ou si son taux d’anticorps anti-HBs est inférieur à 10 UI/mL, demander en urgence une sérologie hépatite B du patient source ( voir orientation au chapitre VIII-4) DELAI DE TRANSMISSION DES RESULTATS DES SEROLOGIES NON URGENTES Les examens VHB et VHC sont réalisés 2 fois par semaine Les résultats sont transmis par courrier au médecin prescripteur qui devra les communiquer au médecin du travail pour permettre le suivi du sujet exposé.
  9. 9. AP- HP/ HOPITAL SAINT – ANTOINE Service : tous services Référence : PR/TRANS/HYG/65 Version : 1 Conduite à tenir en cas d’Accident d’Exposition au Sang (AES) Date d’application : Mars 2003 Page 9/13 VIII-6 : Critères d’évaluation du risque L’analyse de ces critères permet la prise en charge du sujet exposé et la prescription éventuelle d’un traitement : Le sujet exposé Sévérité de l’exposition (profondeur – peau lésée ou non …..) Existence de protection portée ou non au moment de l’accident (port de gants, lunettes….) Statut sérologique (vaccination VHB ….) L’acte pratiqué et le liquide biologique responsable Le matériel en cause ( aiguille creuse, pipette, bistouri, et autres objets piquants – coupants -tranchants ) L’identification ou non du patient source Connue : l’accident se produit au cours des soins – d’une intervention …. Repérable : l’accident se produit lors de la manipulation d’échantillons biologiques identifiés Non repérable : l’accident à pour cause du matériel souillé ou un produit biologique non identifié La connaissance du statut sérologique du patient source Elément déterminant de l’évaluation du risque : - Il est connu : le médecin référent AES jugera de l’opportunité de prescrire de nouvelles sérologies. - Il n’est pas connu : il est indispensable de le rechercher, ce qui nécessite l’accord du patient source. Le médecin responsable du patient prescrit rapidement une sérologie pour le VIH, le VHB et le VHC. En l’absence de données biologiques (recherche impossible, refus du patient), ou en l’attente des résultats, le médecin évaluera le risque en se basant sur la clinique et sur des arguments épidémiologiques. Le délai entre l’exposition et la consultation Si un traitement anti- rétroviral (VIH) prophylactique doit être prescrit, il est important que celui-ci soit pris le plus tôt possible dans les heures qui suivent l’exposition (délai maximum recommandé : 4 heures) Le but de ce traitement est d’empêcher l’infection par le VIH.
  10. 10. AP- HP/ HOPITAL SAINT – ANTOINE Conduite à tenir en cas d’Accident d’Exposition au Sang (AES) Service : tous services Référence : PR/TRANS/HYG/65 Version : 1 Date d’application : Mars 2003 Page 10/13 VIII-7 : Traitement En fonction des critères d’évaluation du risque vis à vis du VIH et VHB (détaillés au chapitre VIII-6), le médecin du Conseil Médical posera l’indication d’un traitement. Le but de ces traitements est d’empêcher l’infection par le VIH et/ou le VHB. Les modalités de prise du traitement et le suivi biologique seront expliqués lors de l’entretien avec le médecin. Lorsque le traitement est prescrit par un médecin senior des urgences, il y a ensuite systématiquement (dès que possible) une entrevue avec un médecin référent (prendre rendez-vous au poste 2445) afin de mettre en place la surveillance du traitement La dispensation du traitement est faite par la Pharmacie de l’hôpital à partir : - d’une ordonnance médicale pour les traitements antirétroviraux - ou d’une « ordonnance nominative journalière des médicaments dérivés du sang » (couleur rose) pour la sérovaccination VHB De 9 H à 17 H 30 De 17 H 30 à 9 H week-ends et fériés se rendre directement au bâtiment de l’horloge secteur jaune porte 3 appeler le pharmacien au bip 142 puis se rendre au bâtiment de l’horloge secteur jaune porte 2 Il est important de présenter au pharmacien soit le jour même ou au plus tard le lendemain la carte vitale ou l’attestation l’accompagnant, et le volet du triptyque « accidents du travail » réservé à la Pharmacie et délivré par l’administration dont dépend l’accidenté. En cas d’arrêt du traitement (décision prise avec le médecin référent), il faut rapporter les médicaments non utilisés à la pharmacie. VIII-8 : Démarches administratives : en deux étapes : 1 Au niveau du service : Déclaration dans le Registre des « accidents de travail bénins » dans les 24 heures pour les personnels gérés par la DPAM (Direction du Projet et des Affaires Médicales) dans les 48 heures au maximum (dimanche et jours fériés non compris) pour les personnels gérés par la DRH (Direction des Ressources Humaines) Remplir impérativement l’ensemble des items du formulaire Cette démarche minimale permet de préserver les droits ultérieurs quel que soit le statut et la fonction. Dans cet objectif envoyer : le volet rose à la médecine du travail : le volet jaune à la Direction à laquelle vous êtes rattachée Ce cahier dont les pages sont numérotées doit être mis à la disposition du personnel 24 h x 24 h. Il est conservé 60 ans.
  11. 11. AP- HP/ HOPITAL SAINT – ANTOINE Service : tous services Référence : PR/TRANS/HYG/65 Version : 1 Conduite à tenir en cas d’Accident d’Exposition au Sang (AES) Date d’application : Mars 2003 Page 11/13 2 Au niveau de l’administration PERSONNES CONCERNEES Personnel médical: PU-PH MCU-PH LIEU Faculté de Médecine Saint-Antoine Service du personnel enseignant PAPIERS A FOURNIR Volet jaune du registre des accidents du travail bénins Certificat médical initial Personnel médical : PH ou PHU ou PHFU PH contractuel PH urgentiste CCA ou AHU Assistant spécialiste Praticien adjoint contractuel (PAC) Médecin attaché Interne ou faisant fonction Interne dis choix Interne lauréat médaille Résident médecine Direction du Projet et des Affaires Médicales (DPAM) Volet jaune du registre des accidents du travail bénins Certificat médical initial Bureau des affaires médicales Etudiant en médecine : DCEM 2 DCEM 3 DCEM 4 Etudiant en pharmacie : Etudiant dentaire : Etudiant en médecine : PCEM 1 PCEM 1 admis en PCEM 2 effectuant le stage infirmier PCEM 2 DCEM 1 Médecin étranger : Médecins ou étudiants bénévoles stagiaires : Faculté de Médecine Saint-Antoine Service de la scolarité Collège de médecine Auprès de leur assurance personnelle souscrite Volet jaune du registre des accidents du travail bénins Certificat médical initial Attestation de la carte vitale Volet jaune du registre des accidents du travail bénins Certificat médical initial Attestation de la carte vitale Volet jaune du registre des accidents du travail bénins Certificat médical initial Attestation de la carte vitale
  12. 12. AP- HP/ HOPITAL SAINT – ANTOINE Service : tous services Référence : PR/TRANS/HYG/65 Version : 1 PERSONNES CONCERNEES Conduite à tenir en cas d’Accident d’Exposition au Sang (AES) Date d’application : Mars 2003 LIEU PAPIERS A FOURNIR Direction des Ressources Humaines (DRH) Volet jaune du registre des accidents du travail bénins Certificat médical initial Personnel titulaire non médical : Stagiaire et contractuel AP-HP : (ex. Remplacement congé annuel, RCA.) Page 12/13 Etudiants, élèves des écoles ou instituts de l’AP-HP: promotion professionnelle avec durée d’étude < à 1 an avec durée d’étude > 1 an avec allocation d’étude ou sans engagement Elèves d’établissements hors APHP : (ex : élèves BEP) Salariés des entreprises de travail temporaire : Salariés des entreprises extérieures : Bénévoles des associations : Direction des Ressources Humaines (DRH) de l’hôpital d’origine de la personne Direction des Ressources Humaines (DRH) de l’hôpital où la personne effectue ses études Volet jaune du registre des accidents du travail bénins Certificat médical initial Ecole ou institut où la personne effectue ses études Etablissement scolaire Volet jaune du registre des accidents du travail bénins Certificat médical initial Attestation de la carte Vitale Entreprise de travail temporaire Volet jaune du registre des accidents du travail bénins Certificat médical initial Attestation de la carte vitale Entreprise dans laquelle la personne est embauchée Auprès de l’association ou sinon auprès de leur assurance personnelle souscrite Volet jaune du registre des accidents du travail bénins Certificat médical initial Attestation de la carte vitale Volet jaune du registre des accidents du travail bénins Certificat médical initial Attestation de la carte vitale
  13. 13. AP- HP/ HOPITAL SAINT – ANTOINE Service : tous services Référence : PR/TRANS/HYG/65 Version : 1 Conduite à tenir en cas d’Accident d’Exposition au Sang (AES) Date d’application : Mars 2003 Page 13/13 VIII-9 : Suivi du sujet exposé Un premier test de dépistage doit être pratiqué dans un délai aussi rapproché que possible de l’accident (inférieur à 8 jours) afin de déterminer son statut sérologique vis à vis du VIH, VHB, VHC au moment de l’accident. Le suivi sérologique est réalisé sur une période maximum de 6 mois en fonction de l’évaluation du risque, ( un calendrier des prélèvements est alors remis par la Médecine du Travail ). Les examens sérologiques et les traitements éventuels sont à la charge de l’employeur. Le sujet exposé peut décider de se faire suivre à la Médecine du Travail ou par un médecin de son choix : - La Médecine du Travail assure la confidentialité des prélèvements et des résultats ( codage des échantillons sanguins = AES + N° d’ordre) - Pour un suivi réalisé à l’extérieur, demander un triptyque de prise en charge auprès de la direction à laquelle vous êtes rattaché pour la gratuité des soins.

×