UH
CHAPITRE I
REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE UH
CARACTERE DE LA ZONE
La zone UH est destinée à l'habitat et aux seules act...
UH
SECTION 1
NATURE DE L'OCCUPATION ET DE L'UTILISATION DU SOL
ARTICLE UH1 - OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL ADMISES
A ...
UH
ARTICLE UH2 - OCCUPATION ET UTILISATION DU SOL INTERDITES
A - Sont interdites les occupations et utilisation du sol non...
UH
SECTION 2
CONDITIONS D'OCCUPATION DU SOL
Article UH3 - ACCES ET VOIRIE
1. Pour être constructible un terrain doit avoir...
UH
Dans le cas d'un assainissement autonome, les constructions ne seront autorisées que dans la mesure où les
eaux usées q...
UH
3) Secteurs UHc1, UHc2 et UHc3 :
3.1 - Le recul minimum des constructions par rapport à l'alignement existant des voies...
UH
ARTICLE UH8 - IMPLANTATION DES CONSTRUCTIONS SUR UNE MEME PROPRIETE OU PLUSIEURS
PROPRIETES LIEES PAR UN ACTE AUTHENTIQ...
UH
Les règles des paragraphes 1 et 2 ne s'appliquent pas aux antennes, paratonnerres, cheminées, aux
dispositifs de ventil...
UH
Il est ainsi imposé pour :
- constructions nouvelles ou extension à usage d'habitation : 2 places par logement
- constr...
UH
SECTION 3
POSSIBILITES MAXIMALES D'OCCUPATION DU SOL
ARTICLE UH14 - COEFFICIENT D'OCCUPATION DU SOL (C.O.S.)
A - Secteu...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Reglement zone uh

1 218 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 218
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
537
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Reglement zone uh

  1. 1. UH CHAPITRE I REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE UH CARACTERE DE LA ZONE La zone UH est destinée à l'habitat et aux seules activités compatibles avec l'habitat. Elle correspond à un type d'urbanisation traditionnel, disposant des équipements essentiels et recouvre l'agglomération, les villages ou hameaux à dominante non agricole définis comme étant susceptibles de se développer. Dans cette zone sont admis les constructions, lotissements, installations et travaux divers qui, par leur nature, leur importance, leur destination ou leur aspect sont compatibles avec la destination des secteurs qui la composent : - le secteur UHa correspond au centre du bourg, caractérisé par une urbanisation relativement dense, les constructions édifiées en ordre continu le long des voies ou places publiques. - le secteur UHb correspond au développement autour du centre, ainsi que de hameaux en secteur rural caractérisés par une urbanisation de densité moyenne, aérée, dont l'activité s'organise aux parcelles existantes en ordre continu ou discontinu ; l'emprise au sol et les hauteurs des constructions sont hétérogènes - les secteurs UHc1,UHc2 et UHc3 sont constitués essentiellement d'un tissu urbain existant de type pavillonnaire à faible densité ; il se caractérise par une urbanisation aérée, en ordre discontinu : ces secteurs se différencient par des densités différentes. Le secteur UHc3 se limite strictement au quartier de Conseillérou. - le secteur UHc2a, identique au secteur UHc2, mais où l'urbanisation nouvelle pourrait être confrontée à des risques naturels (effondrement de falaises) 1
  2. 2. UH SECTION 1 NATURE DE L'OCCUPATION ET DE L'UTILISATION DU SOL ARTICLE UH1 - OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL ADMISES A - Il est rappelé que sont obligatoirement soumis à autorisation : 1) L'édification et la modification de certaines constructions (clôtures, extensions limitées, modifications de l'aspect extérieur...) 2) Les démolitions de construction à l'intérieur des périmètres visés à l'article L 430-1 du Code de l'Urbanisme et indiqués au plan des servitudes 3) Les coupes et abattages d'arbres dans les espaces boisés classés 4) Les défrichements dans les espaces boisés soumis au code forestier B - Sont admis, sous réserve de leur compatibilité avec la vocation principale de la zone et le tissu urbain environnant : 1) Les constructions à usage d'habitation, d'hôtellerie, de commerce, d'équipement collectif, de bureaux et services, de stationnement de véhicules. 2) Les lotissements. 3) Les constructions affectées à des activités artisanales et d'entrepôts. 4) Les installations et travaux divers mentionnés aux alinéas (a) et (b) de l'article R 442-2 du Code de l'Urbanisme. 5) Les installations classées existantes soumises à déclaration. 6) Les installations classées soumises à autorisation, dont l'activité justifie leur présence en milieu urbain et qui n'induisent ni gêne, ni risque sensible pour le voisinage et que leur importance soit compatible avec le tissu urbain environnant. 7) Le stationnement isolé de caravanes pendant une période n'excédant pas trois mois consécutifs, Cette période peut se prolonger durant l'année lorsque le stationnement est effectué sur le terrain constituant la résidence de l'utilisateur (hivernage). 8) L'extension ou la modification des installations classées soumises à autorisation et des constructions existantes correspondant à des activités incompatibles avec le milieu urbain à la condition qu'elles n'aggravent pas la gêne ou le danger qu'elles engendrent et que leur importance ne modifie pas le caractère de la zone. Le cas échéant, l'autorisation pourra être donnée sous réserve de la réduction de la gêne ou du danger. 9) Les équipements affectés à des activités de sports et de loisirs. C - Sont admis, en zone UHc2a : 1) l'extension limitée des habitations existantes 2
  3. 3. UH ARTICLE UH2 - OCCUPATION ET UTILISATION DU SOL INTERDITES A - Sont interdites les occupations et utilisation du sol non autorisées à l'article UH1, correspondant à des activités nuisantes ou incompatibles avec la vocation principale de la zone, notamment : 1) Les établissements qui, par leur caractère, leur destination, leur nature, leur importance ou leur aspect sont incompatibles avec la salubrité, la tranquillité, la sécurité ou la bonne tenue de la zone. 2) L'ouverture ou l'extension de carrières 3) Les exhaussements et affouillements des sols à l'exception de ceux liés à un permis ou autorisation d'occupation du sol. 4) Les nouvelles installations classées soumises à autorisation. 5) Les terrains de camping et caravanage, ainsi que les formes organisées d'accueil collectif de caravanes et d'habitation légères de loisir soumis à autorisation préalable. B - Sont interdits en zone UHc2a : 1) les occupations ou utilisations du sol non mentionnées à l'article UH1-C 3
  4. 4. UH SECTION 2 CONDITIONS D'OCCUPATION DU SOL Article UH3 - ACCES ET VOIRIE 1. Pour être constructible un terrain doit avoir accès à une voie publique ou privée, soit directement, soit par l'intermédiaire d'un passage aménagé sur fonds voisins ou éventuellement obtenu par application de l'article 682 du code civil. Il doit être desservi dans les conditions répondant à l'importance ou à la destination de l'immeuble ou de l'ensemble d'immeubles envisagés. Les caractéristiques des voies doivent permettre la circulation ou l'utilisation des engins de lutte contre l'incendie. 2. Le permis de construire peut-être refusé si les accès présentent un risque pour la sécurité des usagers des voies publiques ou pour les utilisateurs des accès. Cette sécurité est appréciée en fonction de la position et de la configuration des accès, de la nature et de l'intensité du trafic. Le permis de construire peut-être subordonné à la limitation du nombre d'accès, ou à la réalisation d'aménagements particuliers nécessaires au respect des conditions de sécurité. (biseau de visibilité, tourne à gauche,...) Compte tenu de ce qui précède, les accès directs, nécessaires à des constructions nouvelles situées hors agglomération, sur les voies ou portions de voies nationales ou départementales indiquées au plan ou visées ci-dessous seront strictement limités et réglementés, voire interdits, sauf s'ils sont justifiés par des impératifs tenant, notamment, à la nature des constructions (stations service...) Article UH4 - DESSERTE PAR LES RESEAUX 1. Alimentation en eau potable Toute construction, installation nouvelle ou réhabilitation qui requiert une alimentation en eau doit être desservie par une conduite de distribution de caractéristiques suffisantes et raccordée au réseau collectif d'adduction d'eau sous pression. 2. Assainissement des eaux pluviales Les eaux pluviales devront être évacuées par le réseau collectif d'évacuation des eaux pluviales s'il existe. A défaut de réseau collectif, les eaux pluviales doivent être traitées par une installation autonome d'assainissement et de rejet adaptée au projet. En cas d'insuffisance des réseaux pour des occupations particulières du sol, du fait de leur situation, leur importance ou leur nature, le permis de construire peut être subordonné à des aménagements nécessaires, en particulier, au libre écoulement des eaux pluviales, notamment les aménagements visant à la limitation des débits évacués de la propriété. 3. Assainissement des eaux usées Les eaux usées devront être évacuées par le réseau collectif d'évacuation des eaux usées s'il existe. A défaut de réseau collectif, les eaux usées doivent être traitées par une installation autonome d'assainissement adaptée au projet. Cette installation devra être conçu de manière à se raccorder ultérieurement au réseau collectif lorsqu'il sera mis en place. L'ancienne installation devra être alors mise hors service et nettoyée. 4
  5. 5. UH Dans le cas d'un assainissement autonome, les constructions ne seront autorisées que dans la mesure où les eaux usées qui en seront issues pourront être épurées et éliminées par un dispositif d'assainissement autonome conforme aux règlement en vigueur. 4. Ordures ménagères Toute construction nouvelle ou réhabilitation doit prévoir, à l'intérieur de l'unité foncière, le stockage des conteneurs destinés à recevoir les ordures ménagères en attente de collecte. 5. Autres réseaux : Les nouveaux réseaux (électricité, téléphonie, câblerie...) devront faire l'objet de soins particuliers quant à leur implantation : - enfouissement - intégration, en corniche, sur le bâti. ... Les nouveaux raccordements en terrain privé seront, dans la mesure du possible, réalisés en souterrain. Article UH5 - CARACTERISTIQUES DES TERRAINS Non réglementé ARTICLE UH6 - IMPLANTATION DES CONSTRUCTIONS PAR RAPPORT AUX VOIES ET EMPRISES PUBLIQUES 1) Secteur UHa 1.1 Règle générale Les constructions doivent être édifiées à l'alignement existant des voies ou places publiques ou à l'alignement futur (pour les voies privées, à partir de la limite effective de la voie). 1.2 Règles particulières La construction en retrait peut être autorisée sous réserve que la continuité en limite d'emprise soit matérialisée par un bâtiment ou par un mur de hauteur égale ou supérieure à 2 mètres. 2) Secteur UHb 2.1 Règle générale Les constructions doivent être édifiées à une distance comprise entre 0 et 4 mètres par rapport à l'alignement existant ou futur des voies et places publiques ou privées. 2.2 Règles particulières En cas de terrain profond permettant l'implantation en arrière d'une deuxième construction ou rangée de constructions, cette règle ne concerne que la première construction ou rangée de constructions. Un recul particulier pourra être autorisé ou imposé jusqu'à un maximum de 8 mètres, être imposé pour une meilleure intégration de la construction dans le site, en considération de la topographie et des constructions avoisinantes éventuelles ou pour des raisons d'ordre technique, architectural ou urbanistique. L'implantation des constructions à la limite de l'emprise des voies ou dans le prolongement des constructions existantes peut être imposée, notamment pour des raisons d'ordre urbanistique, architecturale ou technique. 5
  6. 6. UH 3) Secteurs UHc1, UHc2 et UHc3 : 3.1 - Le recul minimum des constructions par rapport à l'alignement existant des voies ou places publiques ou alignement futur est de 5 mètres (la limite latérale des voies privées est prise comme alignement pour celle-ci). 3.1 - L'implantation des garages à l'alignement pourra être autorisée ou imposée : - pour des raisons d'ordre topographique ; - pour des raisons de qualité fonctionnelle de l'aménagement de la parcelle. ARTICLE UH7 - IMPLANTATIONS DES CONSTRUCTIONS PAR RAPPORT AUX LIMITES SEPARATIVES A - Sont applicables aux constructions les règles suivantes : 1) Secteur UHa 1.1 Règle générale A l'intérieur d'une bande 15 mètres à partir de l'alignement (ou pour les voies privées, de la limite effective de la voie), les constructions doivent être édifiées en ordre continu d'une limite latérale à l'autre. 1.2 Règles particulières • La construction en retrait par rapport aux limites latérales peut être autorisée sous réserve que l'apparence d'ordre continu soit créée par l'édification en limite sur voie ou emprise publique d'un mur d'une hauteur minimum de 2 mètres et d'aspect harmonisés avec la construction projetée ainsi qu'avec ses voisines immédiates. • Au-delà d'une bande de 15 mètres, l'implantation des constructions devra satisfaire aux règles de l'article UH10.1, le recul sur limites séparatives étant de 0 ou 3 mètres minimum. 2) Secteur UHb 2.1 Règle générale A l'intérieur d'une bande de 15 mètres, à partir de l'alignement (ou pour les voies privées, de la limite effective de la voie), les constructions peuvent être édifiées : • soit en ordre continu, • soit en ordre discontinu. 2.2 Règles particulières • A moins que le bâtiments à construire ne jouxte la limite parcellaire, la distance comptée horizontalement de tout point de ce bâtiments au point de la limite parcellaire qui en est le plus rapprochée, doit être au moins égale à la moitié de la différence d'altitude entre ces deux points, sans pouvoir être inférieure à trois mètres cinquante. • Au-delà de la bande de 15 mètres, l'implantation des constructions devra satisfaire aux règles de l'article UH10.1, le recul sur limites séparatives étant de 0 à 3 mètres minimum. 3) Secteurs UHc1, UHc2 et UHc3 : • A l'intérieur d'une bande de 15 mètres, à moins que le bâtiment à construire ne jouxte la limite parcellaire, les constructions devront être implantées avec un recul minimum de 3 mètres par rapport à la limite séparative. • Au-delà de la bande de 15 mètres, l'implantation des constructions doit répondre aux règles applicables à l'article UH10-1. Le recul sur limites séparatives pourra être de 0 ou 3 mètres minimum. 6
  7. 7. UH ARTICLE UH8 - IMPLANTATION DES CONSTRUCTIONS SUR UNE MEME PROPRIETE OU PLUSIEURS PROPRIETES LIEES PAR UN ACTE AUTHENTIQUE Les constructions non contiguës doivent être implantées de façon que les baies éclairant les pièces principales ne soient pas masquées par des parties de l'immeuble qui, à l'appui de ces baies, pris théoriquement à 1 mètre au-dessus du plancher, seraient vues sous un angle de plus de 45° au-dessus du plan horizontal. ARTICLE UH9 - EMPRISE AU SOL Sans objet ARTICLE UH10 - HAUTEUR DES CONSTRUCTIONS 1) Hauteur par rapport aux limites parcellaires 1.1 Règle générale • Au-delà d'une bande de 15 mètres à partir de l'alignement, les constructions doivent s'inscrire à l'intérieur d'un gabarit défini par un plan vertical en limite parcellaire de 2 mètres 50 de hauteur maximale, prolongé par un plan oblique de 45°. 1.2 Règles particulières • Lorsque la configuration du terrain ou que l'environnement bâti le justifie, l'implantation du pignon pourra être réalisée en limite séparative, au-delà du gabarit défini ci-dessus. • La règle générale ne s'applique pas aux antennes, paratonnerres, cheminées, dispositifs de ventilation... 2) Hauteur maximale absolue 2.1 Secteur UHa et UHb • La hauteur des constructions devra être fonction de celle des bâtiments immédiatement voisins, dans le respect du caractère dominant, à moins que ces derniers ne soient jugés comme hors silhouette. • La hauteur des constructions mesurée à partir du niveau moyen du terrain naturel, avant exécution des fouilles ou remblais jusqu'au sommet du bâtiments n'excédera pas : - en UHa 7 mètres à l'aplomb des façades ni 11 mètres au faîtage - en UHb 7 mètres à l'aplomb des façades ni 11 mètres au faîtage 2.2 Secteur UHc1, UHc2 et UHc3 • Règle générale • Dans les secteurs UHc1 et UHc2, la hauteur maximale des constructions, calculée à partir du terrain naturel ne peut excéder : - 3,50 mètres à l'aplomb des façades - 8 mètres au faîtage. - 5 mètres à l'acrotère • Règles particulières • Dans le secteur UHc 3, les hauteurs maximum admises sont : - 3,00 mètres à l'aplomb des façades - 7,00 mètres au faîtage Lorsque le terrain naturel n'est pas horizontal, la côte moyenne du terrain naturel par tranche de 20 mètres, au droit des façades et pignons, sera prise en considération comme référence. 7
  8. 8. UH Les règles des paragraphes 1 et 2 ne s'appliquent pas aux antennes, paratonnerres, cheminées, aux dispositifs de ventilation... ARTICLE UH11 - ASPECT EXTERIEUR 1) Généralités Rappel de l'article R 111-21 : "Le permis de construire peut être refusé ou n'être accordé que sous réserve de prescriptions particulières spéciales si les constructions, par leur situation, leur architecture, leurs dimensions ou l'aspect extérieur des bâtiments ou ouvrages à édifier ou à modifier, sont de nature à porter atteinte au caractère ou à l'intérêt des lieux avoisinants, aux sites, aux paysages naturels ou urbains ainsi qu'à la conservation des perspectives monumentales". Toutes les constructions, qu'elles soient inspirées de l'architecture traditionnelle ou qu'elles soient d'architecture contemporaine, seront acceptées si elles forment un ensemble cohérent avec l'environnement existant, si elles présentent un caractère d'harmonie et si elles sont adaptées au paysage environnant. Les projets seront notamment étudiés pour être en accord avec l'environnement naturel ou bâti et devront présenter une simplicité dans les proportions, dans les volumes et dans les détails d'architecture, une harmonie de couleur, une unité et une vérité dans le choix des matériaux. 2) Constructions légères Les constructions annexes telles que clapiers, poulaillers, abris, remises, etc... réalisées avec des moyens de fortune sont interdites. Dans les autres cas elles devront faire l'objet d'un permis de construire ou d'une déclaration de travaux. De plus, la construction de ces annexes devra être réalisée sous réserve du respect du règlement sanitaire départemental. 3) Clôtures a) Obligation de demande d'autorisation de construire un mur de clôture Préalablement à toute construction de mur de clôture, chaque intéressé doit faire une demande d'autorisation dans les conditions définies aux articles L 441-1 à R 441-1 à R 441-12 du Code de l'Urbanisme. b) Clôtures sur voies et marges de recul Matériaux et aspect : les matériaux utilisés devront être en harmonie avec le tissu urbain environnant et, en particulier, avec les matériaux de façade. Les clôtures seront réalisées avec des matériaux en harmonie avec l'environnement et notamment avec le caractère dominant de l'espace public d'implantation. Leur aspect et leur hauteur ne doivent pas porter atteinte au caractère des lieux environnants. 4) La mise en souterrain des réseaux électriques et télécommunications ou la pose d'installations torsadées en façade, sont recommandées. Les branchements aériens sont interdits. Les coffrets électriques devront être obligatoirement être intégrés soit aux façades, soit aux murs de clôture ou haies. Article UH12 - OBLIGATION DE REALISER DES AIRES DE STATIONNEMENT 1) Le stationnement des véhicules doit correspondre aux besoins des constructions et installations à édifier ou à modifier et à la fréquentation de celle-ci. 8
  9. 9. UH Il est ainsi imposé pour : - constructions nouvelles ou extension à usage d'habitation : 2 places par logement - constructions nouvelles ou extension à usage d'habitation collective : 2 places pour 60 m² de SHON avec au minimum 1 place par logement - pour les commerces, activités, équipements nouveaux ou les extensions : • 0 à 500 m² : 1 place / 50 m² • 500 à 1000 m² : 1 place / 30 m² • au delà : les emplacements prévus devront correspondre aux besoins des constructions 2) Toutefois, en cas d'impossibilité architecturale ou technique d'aménager sur le terrain de l'opération le nombre de places nécessaires, le constructeur est autorisé à aménager ou faire aménager sur un autre terrain situé à moins de 300 mètres du premier, les surfaces de stationnement qui lui font défaut. Il peut également participer au financement de parkings publics dans les conditions fixées par l'article L 421-3 du Code de l'Urbanisme. 3) Dans le cas de transformation, d'extension, de reconstruction après sinistre ou changement d'affectation des constructions existantes, seules seront prises en compte pour le calcul des besoins, les places supplémentaires nécessitées par l'opération (sans résorption, le cas échéant, du déficit existant). Article UH13 - ESPACES LIBRES ET PLANTATIONS 1. Les constructions et lotissements seront subordonnés à l'observation des règles suivantes : a - les surfaces libres de toute construction ainsi que les abords des aires de stationnement seront plantées d'arbres en nombre suffisant et en espèces adaptées de façon à garantir le bon aspect des lieux. La conservation des plantations existantes ou leur remplacement par des plantations en nombre ou qualité équivalent pourra être exigé. Il en va de même, le cas échéant, des talus plantés. b - Le dossier d'autorisation de construire ou de lotir devra comporter un plan du terrain qui précisera la surface et le traitement des espaces verts et des espaces libres, la nature des variétés qui y seront plantées. 2. En sus des plantations, les espaces libres seront aménagés, sous forme végétale ou minérale, en harmonie avec la construction et le tissu urbain environnant, des prescriptions particulières pouvant être imposées à l'occasion de l'autorisation de construire. 3. Les surfaces de pleine terre devront représenter : - en UHc3 : 50 % au moins de la surface du terrain - en UHc1 et UHc2 : 30 % au moins de la surface du terrain 9
  10. 10. UH SECTION 3 POSSIBILITES MAXIMALES D'OCCUPATION DU SOL ARTICLE UH14 - COEFFICIENT D'OCCUPATION DU SOL (C.O.S.) A - Secteur UHa Il n'est pas fixé de C.O.S. B - Secteur UHb UHc1, UHc2 et UHc3 1) Règle générale • Le coefficient d'occupation du sol en UHb est de 0,60. • Le coefficient d'occupation du sol en UHc1 est de 0,20 • Le coefficient d'occupation du sol en UHc2 est de 0,35 . Le coefficient d'occupation du sol en UHc3 est de 0,20. 2) Règles particulières 2.1 - Les C.O.S. indiqués ci-dessus ne sont pas applicables aux 50 premiers m2 de surface hors œuvre nette prévue dans chaque demande de permis de construire ou de lotissement. 2.2 - Dans le cas d'un lotissement, le C.O.S. est appliqué à l'ensemble de l'opération. 2.3 - Il est de 1 uniquement pour les surfaces affectées à des usages d'hôtel, de commerce ou d'activité. Dans le cas d'utilisation mixte d'un terrain, la formule à appliquer est la suivante : S. de plancher à usage S. de plancher à usage d'habitation d'hôtel (ou de commerces ou d'activité) ---------------------------- + -------------------------- 0,6 1 = SURFACE TOTALE DU TERRAIN 10

×