Belgique/Belgïe 
P.P. 
Bruxelles 5 
BC3204 
N° agrégation : 
P 201 114 
Mars 2014 
Ma 
M a i s o n 
d e m a 
M a i s o n 
...
2 
MARS 2014 
SOMMAIRE 
P. 3 Edito 
P. 4 Ma Maison loin de ma Maison 
P. 5 Savoir accueillir 
P. 6 50 années d’expérience ...
3 
Thierry Van Pevenage, 
Directeur 
E d i t o 
Nous sommes au coeur de la sixième réforme de l’Etat. A quelques encablure...
Dans le cadre de sa politique de coopération au développement, la 
Belgique accueille des étudiants du Sud depuis plus de ...
SAVOIR ACCUEILLIR Début des années ‘60, des Foyers d’accueil pour étudiants issus des 
pays en développement sont créés su...
6 
Années ‘80, ‘90 et 2000. Les Foyers s’adaptent à la de-mande 
croissante en terme d’étudiants et de pays, dé-ménagent, ...
7 
UN COUP DE POUCE … SOCIAL 
Au-delà de l’accueil et de l’intégration, les Maisons jouent un important rôle 
social. Car ...
V o u s v o u l e z r e n f o r c e r l ’ u n d e n o s p r o j e t s 
Notre compte / Iban 
Tout don de 40 euros ou plus e...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Trimestriel mars 2014

302 vues

Publié le

La Maison Africaine publie tous les 3 mois un trimestriel pour vous informer sur les Nouvelles de l'association ainsi que sur ses Activités.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
302
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Trimestriel mars 2014

  1. 1. Belgique/Belgïe P.P. Bruxelles 5 BC3204 N° agrégation : P 201 114 Mars 2014 Ma M a i s o n d e m a M a i s o n l o i n
  2. 2. 2 MARS 2014 SOMMAIRE P. 3 Edito P. 4 Ma Maison loin de ma Maison P. 5 Savoir accueillir P. 6 50 années d’expérience P. 7 Un coup de pouce social
  3. 3. 3 Thierry Van Pevenage, Directeur E d i t o Nous sommes au coeur de la sixième réforme de l’Etat. A quelques encablures d’élections qui se révèleront très certainement fondamentales pour l’avenir des deux grandes communautés qui constituent notre pays. « Cette réforme historique, se réjouit le Premier Ministre, concrétise le déplacement du centre de gravité de l’État fédéral vers les Régions et les Communautés. La 6ème ré-forme de l’État constitue une opportunité pour l’État fédéral de recentrer efficacement son action sur ses missions essentielles ». Il apparait jusqu’à présent que les subsides alloués aux Foyers et Maisons internationales restent de la compétence de l’Etat. La matière serait donc suffisamment essentielle au yeux des autorités fédérales pour ne pas être transférée aux entités fédérées. C’est ainsi qu’en collaboration avec la Maison internationale de Gand (OBSG) et de Louvain-la-Neuve (Le Placet), nous avons pris l’ini-tiative d’informer un large public de nos activités. Dans cette perspective, une exposition de photos et témoignages a été inaugurée le 8 mars 2014 sur le site de l’ULB. Cette exposition tend à présenter en images les principaux moments de la vie des étudiants du Sud venus en Belgique pour quelques mois ou quelques années d’études. Moments de découverte, de solitude. Moments d’amitié, de désespoir et de surprise. Vous découvrirez, à travers ce numéro, quelques moments de cette vie d’étudiant du Sud. Quelques photos et témoignages qui vous per-mettront d’en savoir un peu plus sur ceux que nous soutenons durant leur séjour en Belgique. Bon voyage...
  4. 4. Dans le cadre de sa politique de coopération au développement, la Belgique accueille des étudiants du Sud depuis plus de 50 ans. Loin de leur famille, ils vivent à deux pas de nos universités et écoles supérieures. Une exposition photos qui fait état des principaux moments de la vie des étudiants du Sud en Belgique. Où vivent-ils ? Moments de solitude ou de découvertes ? Des difficultés, des amitiés, des sou-tiens 4 …
  5. 5. SAVOIR ACCUEILLIR Début des années ‘60, des Foyers d’accueil pour étudiants issus des pays en développement sont créés sur initiatives privées. Leur ob-jectif 5 était d’assurer l’hébergement et le soutien psychosocial d’étudiants du Sud invités par le gouver-nement belge à se former dans notre pays. Dès les années ‘70, certaines de ces institu-tions reçoivent un agrément de l’OCD (Office de Coopération au Développe-ment). Les condition d’obtention d’un subside sont fixées par Arrêté royal (1974). Les Foyers reçoivent dès lors un mandat clair : assurer aux étudiants du Sud un séjour de qualité. La qualité passera par l’accueil, le logement, l’intégration sociale et cul-turelle, le soutien administratif … soit, presque tous les as-pects de la vie courante. Seule la formation, objet premier du séjour de l’étudiant ou stagiaire, est exclue de ce mandat. L’accueil de ces centaines d’étudiants qui transitent par nos universités et écoles supérieures n’est pas le fait d’un bref instant. Il se pratique tout au long du séjour. Accueillir un étudiant, un sta-giaire, c’est avant tout assurer « J’ai laissé ma mère au Bénin mais j’ai retrouvé ma mère à Molenstraat 56 » que le jour de son arrivée en Belgique, il soit pris en charge correctement. Parce qu’un bon « atterrissage » est la base d’une bonne intégration. Mais « Accueillir », c’est aussi garantir aux étudiants un séjour serein sur le plan administratif, logement, inté-gration sociale, contacts culturels, divertissement, … Témoignage de Msc. Ir Charles POMALEGNI (Bénin) Après un séjour à la Maison Internationale des étudiants étran-gers, Anvers … « Molenstraat 56, tu me manqueras à jamais. Je n'aurais jamais imaginé que je me sentirais aussi à l'aise comme chez moi à l'ex-térieur de mon pays. Non seulement, la maison en elle-même offre une joie de vivre indescriptible, mais aussi Madame Anne joue un rôle de mère de famille en supportant nos caprices de cuisine (saleté). J'ai laissé ma mère au Bénin mais j'ai retrouvé ma mère à Molenstraat 56 ».
  6. 6. 6 Années ‘80, ‘90 et 2000. Les Foyers s’adaptent à la de-mande croissante en terme d’étudiants et de pays, dé-ménagent, développent de nouvelles implantations, de nouveaux partenariats, de nouveaux programmes. Ici des programmes sociaux en faveur d’étudiants défavori-sés, programmes culturels, programmes d’accompagne-ment et d’insertion, là des programmes de coopération au développement, de recherche d’emploi ou de renfor-cement des capacités. En 50 années d’existence, ces institutions ont accumulé une longue expérience de l’accueil, de l’hébergement et du soutien aux étudiants du Sud venus se former en Bel-gique. Ils se sont adaptés, au cours du temps, au profil de ces derniers, tant sur le plan du type de formation poursuivie que de leur origine, suivant en cela l’évolution de la coopération belge. Les Foyers valorisent la pré-sence des étudiants au sein de la société d’accueil, pré-sentant par là une bonne vitrine de l’action de la coopé-ration belge.
  7. 7. 7 UN COUP DE POUCE … SOCIAL Au-delà de l’accueil et de l’intégration, les Maisons jouent un important rôle social. Car tous les étudiants ne se ressemblent pas. Au contraire, ces Mai-sons tirent leurs richesses de la diversité. Mais qui dit diversité, pense aux ... « il a fallu, du jour au lendemain, faire fi de près de 20 années d’édu-cation et mode de vie africains pour intégrer les codes et moeurs de la culture occidentale ». différences culturelles, sociales, économiques et donc aussi aux possibles tensions. Or, le rôle de nos Maisons est de limiter les nombreuses tensions liées aux changements, aux études, au milieu, … Témoignage de Derrick SENGOMA SIKUBWABO (République Démocratique du Congo) Après un séjour au Caceac, Charleroi … « Fraîchement débarqué d’Afrique, sans le soutien du CACEAC, mon intégration aurait très certainement été retardée de quelques mois, voire des années. En effet, il a fallu, du jour au lendemain, faire fi de près de 20 années d’éducation et mode de vie africains pour intégrer les codes et moeurs de la culture occidentale. Cela peut pa-raître banal à première vue pour quelqu’un qui n’y a jamais été confronté mais dans les faits, c’est un apprentissage non aisé. Le CACEAC a permis cette transition en douceur en of-frant un encadrement et un soutien tant social qu’admi-nistratif nécessaires à un bon début d’accoutumance »
  8. 8. V o u s v o u l e z r e n f o r c e r l ’ u n d e n o s p r o j e t s Notre compte / Iban Tout don de 40 euros ou plus est fiscalement déductible. 8 40 EUROS POUR UN ÉLÈVE, UN ÉTUDIANT, POUR L’ÉDUCATION, POUR L’AFRIQUE BE08 2100 8356 1613 Contact, Réalisation, Éditeur responsable Thierry Van Pevenage A.s.b.l. agréée par la D.G..D. Rue d’Alsace Lorraine, 33 1050 Bruxelles T 02/513 75 92 F 02/512 73 52 administration@maisonafricaine.be www.maisonafricaine.be

×