Belgique/Belgïe
P.P.
Bruxelles 5
BC3204
N°agrégation:
P201114
Trimestriel IV
Décembre 2014
Elionord
Anne-Vicky
Zeine
Anne-...
2
SOMMAIRE
Edito P. 3
Zeine Mohamed P. 4
Anne-Chimène Essebe et Jule Safari P. 5
Elionord Petit-Homme et Anne-Vicky Makamt...
3
Edito
Le mois de décembre, habituellement mois de fêtes et de réjouissances, est pour nombre d’entre nos résidents étudi...
4
C’est vraiment très professionnel à la Maison Africaine. Avec tous les efforts mis en place elle ira très loin.
Je l’ai ...
5
Depuis 2011, j’ai vécu à Bruxelles souvent en famille. Je vi-
vais avec deux ou trois personnes qui étaient occupées à a...
6
Je suis à la Maison Africaine depuis deux mois et pense
passer une année ici à
Bruxelles. Je suis étudiante
en Master co...
7
Déductibilité fiscale
2015 - 2020
www.maisonafricaine.beL’ère du numérique
Nous tenons à informer
nos donateurs que le
M...
8
Contact, Réalisation,
Éditeur responsable
Thierry Van Pevenage
Rue d’Alsace Lorraine, 33
1050 Bruxelles
T 02/513 75 92
F...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Trimestriel décembre 2014

197 vues

Publié le

Les étudiants parlent de leur séjour à la Maisaf

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
197
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Trimestriel décembre 2014

  1. 1. Belgique/Belgïe P.P. Bruxelles 5 BC3204 N°agrégation: P201114 Trimestriel IV Décembre 2014 Elionord Anne-Vicky Zeine Anne-Chimène Jules Quelques témoignages pour clôturer l’année en beauté
  2. 2. 2 SOMMAIRE Edito P. 3 Zeine Mohamed P. 4 Anne-Chimène Essebe et Jule Safari P. 5 Elionord Petit-Homme et Anne-Vicky Makamte P. 6 L’ère du numérique… P. 7 DÉCEMBRE 2014 Madame La Présidente, Les Membres du Conseil d’administration, Le Personnel et L’ensemble des étudiants Vous souhaitent Un Joyeux Noël Et Une excellente année 2015
  3. 3. 3 Edito Le mois de décembre, habituellement mois de fêtes et de réjouissances, est pour nombre d’entre nos résidents étudiants un mois éreintant et laborieux. D’abord parce que les derniers étudiants arrivés à la Maison Africaine ne sont en Belgique que depuis 3 mois et qu’ils ne commencent à prendre conscience de la vitesse à laquelle passe le temps au cœur de l’Europe que 2 à 3 mois après leur arri- vée. Tout va en effet extrêmement vite et les examens de janvier ne sont aujourd’hui plus qu’à quelques encablures. En- suite, il est bon de rappeler que les journées se font plus courtes, le temps maussade et que l’éloignement commence à peser sur le moral de celles et ceux qui ont laissé leur famille (époux, épouse, enfants, ….) au pays pour une année complète. Le cumul de ces éléments doublé de la - presque - exigence de réussir son année académique rend le mois de décembre phy- siquement et émotionnellement fatigant. C’est pour cette raison entre autres que nous veillons au bien-être de nos résidents en leur proposant, courant décembre, di- verses activités de fin de journée dont conférences, repas de Noël et concerts. Les quelques pages qui suivent témoignent du bien-être des étudiants qui vivent en nos murs tantôt depuis quelques mois, tantôt depuis quelques années. Une fois encore excellentes fêtes de fin d’année à tous et au plaisir de vous écrire en 2015. Thierry Van Pevenage, Directeur
  4. 4. 4 C’est vraiment très professionnel à la Maison Africaine. Avec tous les efforts mis en place elle ira très loin. Je l’ai connue tout d’abord par des recherches sur internet. Lorsque j’étais sur le sol belge, je me suis rendu à l’ULB et le Service logement me l’avait aussi recommandée fortement . Je suis ingénieur agronome de formation. Je suis également spécialisé en ingénierie de développement. Je prépare ma thèse de Doctorat en Sociologie. Avec tous les efforts mis en place ... C’est ma deuxième année à la Mai- son Africaine, J’y reste en général pour une période de 4 à 6 mois. Ce que j’apprécie le plus c’est que lorsque l’on est étudiant on s’y sent vraiment indépendant. Aussi, cette année, avec l’ouverture de la Bibliothèque, nous avons en- core plus l’impression d’être dans un logement d’étudiants où il y a énormément de services. Bien sûr, je ne peux pas négliger le Service social qui nous accompagne bien évidemment dans les procédures administratives à la Commune ou encore à faciliter la gestion quoti- dienne comme par exemple le courrier que l’on reçoit. Ainsi les courriers urgents ne se perdent pas! Zeine Mohamed Mauritanien, agé de 27 ans, Zeine est venu suivre une formation complémentaire en Belgique après avoir étudié dans son pays d’origine et au Maroc.
  5. 5. 5 Depuis 2011, j’ai vécu à Bruxelles souvent en famille. Je vi- vais avec deux ou trois personnes qui étaient occupées à au- tre chose. Depuis que j’ai commencé à vivre à la Maison Af- ricaine j’ai découvert trois nouvelles choses : particulière- ment une ambiance en communauté, deuxièment j’ai décou- vert une Maison organisée et troisièment la qualité de l’ac- cueil et de l’encadrement, teintés non seulement d’une bonne réglementation mais beaucoup plus encore d’une bonne vo- lonté dans le chef de l’équipe d’animation. Bref, j’ai appris qu’à côté d’un logement, d’un loyer modéré, le vouloir vivre en commun et la capacité humanitaire d’ac- compagner les étudiants pouvaient contribuer à réduire leur stress. Jules Safari Mastaki prépare sa thèse de doctorat à la Faculté de Droit à la VUB (Vrije Universiteit Brussel). Je suis arrivée l’année dernière en octobre 2013 et cela a été difficile de m’éloigner de ma famille mais je vous assure j’ai trouvé à la Maisaf un cadre familial qui m’a vraiment permis de pouvoir retrouver un “chez moi loin de chez moi” et aussi avec des activités organisées à la Maison Africaine je n’ai pas eu le temps d’avoir le mal du pays, ni de vraiment m’y sentir mal parce qu’à la Maison Africaine il y a eu la chaleur nécessaire pour me permettre de me sentir à l’aise. Donc, la Maison Africaine “is the place to be” comme j’aime bien le dire. Je suis la bibliothècaire de la Maison Africaine et je re- mercie véritablement l’administration qui m’a donné cette possibilité. Franchement c’est épanouissant : j’aime bien et je salue encore les efforts du personnel de la Maison pour ce qu’ils font pour donner aux étudiants, qui s’y trouvent de pouvoir joindre les deux bouts pour surmonter un certain nombre de difficultés. “Uneambianceencommunauté” Un“chezmoiloindechezmoi” Congolais âgé de 38 ans, Jules est ensei- gnant. C’est grâce à une bourse du VLIR (Vlaamse Interuni- versitaire Raad) qu’il réalise aujourd’hui un doctorat en Droit. Camerounaise de 23 ans, Anne-Chimène suit des études de tra- duction-interprétariat à Bruxelles. Non soutenue par un organisme de bourse, elle finance elle-même ses études et son séjour. Jules Safari Anne-ChimèneEssebe
  6. 6. 6 Je suis à la Maison Africaine depuis deux mois et pense passer une année ici à Bruxelles. Je suis étudiante en Master complémentaire en Micro-Finance à l’ULB. Je viens de Haïti. J’ai trouvé les coordonnées du cursus sur internet, j’ai postulé, on m’a sélectionné et me voilà... Je suis contente d’être à la Maison Africaine, cela me per- met de faire des échanges tout le temps. Lorsque l’on se rencontre on se dit “d’où tu viens?” , je rencontre ainsi des étudiants de différentes nationalités. Dès mon arrivée à la Maison Africaine, l’on m’a saluée et par exemple lorsque je suis à la cuisine je rencontre d’autres étudiants et l’on échange des idées. Je suis contente d’être arrivée ici à la Maison Africaine. “Je rencontre des étudiants de différentes nationalités” Cela fait quatre ans que je suis à la Maison Africaine. Je suis actuellement un Master complémentaire en Sciences Biomédicales à finalité Dermopharmacie et Cosmétologie. La Maison Africaine m’a tout d’abord apporté la « Chaleur d’Afrique ». Quand je suis arrivée en Belgique j’ai d’abord séjourné en Flandres et puis à la rue du Trône. C’est là que j’ai fait connaissance d’une amie qui m’a parlé de la Maison Africaine où je pouvais m’inscrire pour obtenir un logement. Elle disait que c’était beaucoup plus intéressant en terme de les prix et de solidarité. On ne s’y sent jamais seul. J’apprécie la solidarité que j’y trouve et cela permet de rompre avec la nostalgie du pays. C’est la chaleur hu- maine qui m’a vraiment marqué. Mes permanences me donnent la possibilité de participer aux activités de la Maison et de pouvoir ainsi dévelop- per le contact social et apprendre des choses. Née en 1980 à Haïti, Elionord suit un master complémentaire en finances à l’ULB (Solvay). Son programme est sou- tenu par l’Académie de Recherche et d’Enseignement supérieur (ARES). « La Maison Africaine m’a apporté la cha- leur d’Afrique » Elionord Petit-Homme Après des études en biochimie à Yaounde, Anne-Vicky est venu suivre un troisième cycle en sciences biomédicales à l’ULB Anne-Vicky Makamte
  7. 7. 7 Déductibilité fiscale 2015 - 2020 www.maisonafricaine.beL’ère du numérique Nous tenons à informer nos donateurs que le Ministère des finances n’a pas encore répondu à notre demande de reconduction de l’agré- ment fiscal nous accor- dant l’autorisation de vous délivrer des attes- tation pour dons. Notre asbl a toujours bénéficié de cette recon- naissance au titre d’ins- titution qui assiste les pays en développement. La reconduction pour la période 2015 à 2020 devrait nous être accor- dée sous peu. La Maison Africaine a entrepris, ces dernières années, d’importantes transformations. Notons entre autres l’amélioration de la qualité du logement, la sécurisation des lieux, la diversification de l’offre et le renforcement de l’activité sociale. C’est dans cet objectif d’amélioration de la qualité de nos services que nous sommes heureux de vous présenter notre nouveau site Internet. Un site qui se veut convivial, interactif mais surtout dynamique et utile. Un site qui répond aux attentes des étudiants qui nous contactent depuis l’Afrique, mais aussi depuis l’Asie, le Canada, … Enfin, un site qui vous donnera une vue complète et colorée des activités de notre Maison. Chers amis, chers lecteurs, nous vous souhaitons une agréable découverte.
  8. 8. 8 Contact, Réalisation, Éditeur responsable Thierry Van Pevenage Rue d’Alsace Lorraine, 33 1050 Bruxelles T 02/513 75 92 F 02/512 73 52 administration@maisonafricaine.be

×