E commerce

623 vues

Publié le

e-commerce.

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
623
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

E commerce

  1. 1. 1 Du commerce traditionnel … ...au e-commerce
  2. 2. 2 Qu’est-ce que le commerce électronique ? • «Tous les échanges et toutes les transactions qu’une entreprise peut être amenée à faire au travers d’un média électronique ou d’un réseau.» Association Française du Commerce et des Echanges Electroniques • L’E-com permet de : • proposer de nouveaux produits et services • commander des biens et des services, directement à partir d’un poste informatique.
  3. 3. Les différents degrés du commerce 3 électronique • Un site sur le WEB présentant l’entreprise • Un catalogue de produits sur un site WEB • Des publicités – Des annonces commerciales sur des sites n’appartenant pas à l’entreprise • Des transactions commerciales entre partenaires
  4. 4. 4 Les différentes formes de transactions • B2B : commerce inter-entreprises (logicachat.com , marketsite.com) • B2C : commerce entre entreprise et particulier (amazon.fr , laredoute.com ; sncf.com ; valmary.com) • C2C : commerce entre particuliers (eBay.com = ibazar.fr, clust.com) • P2P : échanges entre ordinateurs de particuliers (kazaa.com ; edonkey.com --- groove.com ; myeticvillage.com) • Déclarations/Remontées d’informations administration, gouvernement (www.ursaff.fr ; gouv.finances.fr)
  5. 5. Commerce électronique, autres définitions • « Peut être caractérisé par deux dimensions: celle 5 du commerce avec cinq variables (temps, espace, interaction, relations et produits), et celle de la création de valeur avec trois variables (efficience des opérations, efficacité de la décision, stratégie) » (Riggins 1998) • « Ensemble de pratiques utilisées dans les processus d’achat et de vente, à travers les canaux internes et externes à l’entreprise, reposant sur une interface Internet assurant la participation du client » (Amami, Rowe 2000)
  6. 6. 6 CREATION DE VALEUR Efficience opérations Efficacité décisions Stratégie Temps Accélération des taches Actualisation de l’info. Qualité d’accès au service Distance Groupes virtuels Point d’entrée unique Présence globale Relations Nouvelles intermédiations Personnalisation des profils Création d’une dépendance Interaction Feedback change la relation Précision accrue sur la demande Communautés virtuelles Produit Automatisation par agents intell. Usage d’un SIAD temps réel Offre globale regroupée COMMERCE
  7. 7. MODELES DE DEVELOPPEMENT DU 7 COMMERCE ELECTRONIQUE • QUATRE MODELES ECONOMIQUES QUATRE STRATEGIES D’ENTREPRISE • le modèle « MEDIA » • le modèle « DISTRIBUTION » • le modèle « CONNAISSANCES » • le modèle « LIBERTAIRE »
  8. 8. Quatre modèles de développement 8 Modèle MEDIA WebMarketing Stratégie: Contact Modèle LIBERTAIRE Communautés Stratégie: Innovation Modèle CONNAISSANCES KM, eLearning Stratégie: Contenu Modèle DISTRIBUTION CRM, SCM, EDI Stratégie: Intermédiation Impact: Individus Impact: Organisation Changement: évolutions Théories: Positionnement et Contrats Changement: révolutions Théories: Ressources et Conventions
  9. 9. 9 1. LE MODELE "MEDIA": Internet: une télévision interactive? • Dans le modèle du "MEDIA", Internet apparaît comme un immense « journal gratuit »: courrier lecteurs, petites annonces, publicité commerciale et rédactionnelle... • L'audience vient de la complémentarité entre sites gratuits (productions universitaires ou institutionnelles...) et sites marchands financés par la publicité. • F.C.S. : conception du site, affiliation
  10. 10. 2. LE MODELE « DISTRIBUTION »: Internet: une nouvelle relation marketing? • Dans le modèle « DISTRIBUTION », au delà de la vente par correspondance, Internet devient le lieu où consommateurs et entreprises peuvent, par le Web.Mel, adapter les nouveaux produits : • qui doivent s'amortir sur des marchés importants (places de marché) • tout en étant adaptés à chaque segment de clientèle (customisation, enthousiasme/répudiation) • F.C.S.: confiance, logistique. 10
  11. 11. 3. LE MODELE « CONNAISSANCES »: Internet: une autoroute de l ’information? • Dans le modèle « CONNAISSANCES», la gestion des connaissances cherche le développement des savoirs individuels et la mise en oeuvre du travail collectif dans les organisations. • Les informations utilisés par les entreprises sont de nature très différente des informations consommées par le public. • F.C.S. : contenu, connaissances tacites, apprentissage organisationnel. 11
  12. 12. 12 4. LE MODELE "LIBERTAIRE": Internet: la république des informaticiens? • Dans le modèle"LIBERTAIRE", la distinction entre consommation et de la production n'est plus aussi claire: chacun peut produire de nouveaux biens informationnels pour des compensations non-financières (et hors du cadre des entreprises). • Exemples: Universités, publication sans copyright, logiciels libres. • F.C. S. : innovation, portail.
  13. 13. 13 B2B - Business to Business Echanges électroniques entre entreprises : » sites fournisseurs, » e-procurement/Web EDI, » places de marchés
  14. 14. L’explosion du marché B to B 14 Commerce électronique mondial Evolution du volume de transactions 1823 Depuis 2004, 80% des grandes-moyennes entreprises réalisent des échanges commerciaux via internet. 406 ( en Milliards de $ ) 43 716 109 1167 108 1999 2000 2001 2002 2003 2004 Business to Business Business to Consumer 5522 7766 1188 3333 55 Source: Forrester Research 2003
  15. 15. 15 Sites fournisseurs

×