PCEM1Physiologie Respiratoire :QCMPhysiologieMohamed Amin Hadj Taieb                          2012/2013
Physiologie Respiratoire : QCM1) Les voies aériennes de conduction :   A. Réchauffent et humidifient l’air.   B. Offrent u...
Physiologie Respiratoire : QCM6) Toutes ces propositions concernant les fonctions non respiratoires du poumon sont justes ...
Physiologie Respiratoire : QCM10) L’inspiration calme :    A. Est un phénomène actif.    B. S’accompagne d’une baisse de l...
Physiologie Respiratoire : QCM14) Au cours de l’inspiration calme :    A. La pression alvéolaire est inférieure à la press...
Physiologie Respiratoire : QCM19) La pression pleurale :    A. Est assimilée à la pression intra thoracique.    B. Subit l...
Physiologie Respiratoire : QCM23) Le déficit en surfactant observé dans le syndrome de détresse respiratoire aigue du nouv...
Physiologie Respiratoire : QCM28) Le volume résiduel :    A. Est atteint en fin expiration normale.    B. Est normal dans ...
Physiologie Respiratoire : QCM33) Chez un sujet sain au repos respirant au niveau de la mer, la pression de 100 mm Hg peut...
Physiologie Respiratoire : QCM38) Lors de l’inhalation d’un mélange gazeux à 2 atmosphères composé de 40% d’O2 et de 60%  ...
Physiologie Respiratoire : QCM43) La ventilation alvéolaire en l/min d’un adulte ayant un VT = 500 ml, un VD = 150 ml et u...
Physiologie Respiratoire : QCM48) Pour un volume de l’espace mort anatomique (VD) égal au tiers du volume courant et une  ...
Physiologie Respiratoire : QCM53) La conductance pulmonaire ou DL :    A. Du CO2 est 5 fois plus grande que celle de l’O2....
Physiologie Respiratoire : QCM58) Le seul gaz qui présente une limitation purement diffusionnelle est :    A. CO2.    B. O...
Physiologie Respiratoire : QCM63) Toutes ces formules relatives au % de HbO2 sont justes sauf une, laquelle ?    A. HbO2 /...
Physiologie Respiratoire : QCM68) La P50 augmente en cas :    A. D’hypothermie.    B. D’acidose respiratoire.    C. De pol...
Physiologie Respiratoire : QCM73) Toutes ces propositions concernant le transport sanguin du CO2 sont justes sauf une,    ...
Physiologie Respiratoire : QCM78) Une hypoxie hypoxémique est constatée en cas :    A. D’intoxication au CO.    B. De fibr...
Physiologie Respiratoire : QCM                 Correction1)    A-B-D.2)    A-B.3)    D.4)    A-D.5)    D.6)    D.7)    A-C...
Physiologie Respiratoire : QCM43)   E.44)   E.45)   D.46)   D.47)   C.48)   C.49)   A- E.50)   D.51)   D.52)   B- D.53)   ...
Physiologie Respiratoire : QCMBonne Chance                                                    21                 PCEM1 | ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Qcm physio respiratoire

21 762 vues

Publié le

Publié dans : Santé & Médecine
5 commentaires
24 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
21 762
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
681
Commentaires
5
J’aime
24
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Qcm physio respiratoire

  1. 1. PCEM1Physiologie Respiratoire :QCMPhysiologieMohamed Amin Hadj Taieb 2012/2013
  2. 2. Physiologie Respiratoire : QCM1) Les voies aériennes de conduction : A. Réchauffent et humidifient l’air. B. Offrent une résistance à l’écoulement de l’air. C. N’ont aucun rôle épurateur. D. Appartiennent à l’espace mort anatomique. E. Sont le siège d’échanges gazeux d’O2 et de CO2 Réponse :………………2) En allant de la trachée vers les bronchioles terminales : A. Le diamètre des voies aériennes diminue. B. La surface de section augmente. C. Il y’a environ 20 divisions bronchiques. D. La proportion du cartilage augmente. E. La proportion des fibres musculaires lisses diminue. Réponse :…………….3) Les voies aériennes extra-thoraciques : A. Commencent à partir du nez et se terminent au niveau du larynx. B. Se divisent de manière dichotomique. C. N’appartiennent pas à l’espace mort anatomique. D. Participent à l’épuration de l’air inhalé. E. Offrent une résistance minime à l’écoulement de l’air comparativement aux voies intra- thoraciques. Réponse :…………….4) Les échanges gazeux : A. Commencent à partir des bronchioles respiratoires. B. Se font uniquement au cours de l’inspiration. C. Se font à travers une barrière alvéolo-capillaire qui a une mesure de 10 m2. D. Se font à travers une barrière alvéolo-capillaire qui a une épaisseur inférieure à 1 micron. E. Intéressent l’O2, le CO2 et l’Hélium. Réponse :…………..5) Toutes les propositions concernant la plèvre sont justes sauf une, laquelle ? A. Elle est composée de 2 feuillets : viscéral et pariétal. B. Elle contient un espace virtuel entre les 2 feuillets. C. Le liquide à l’intérieur de l’espace pleural sert de lubrifiant. D. La pression qui règne à la surface de la plèvre est due aux forces distensives pulmonaires et thoraciques. E. La pression pleurale varie au cours d’un cycle respiratoire calme ou forcé. 2 Réponse :………………. PCEM1 | Mohamed Amin Hadj Taieb
  3. 3. Physiologie Respiratoire : QCM6) Toutes ces propositions concernant les fonctions non respiratoires du poumon sont justes sauf une, laquelle ? A. Assure l’élimination des gaz volatils. B. Participe à la synthèse de l’angiotensine 2. C. A un équipement enzymatique (oxydants/antioxydants). D. Elimine les acides fixes provenant de l’alimentation. E. Synthétise beaucoup de médiateurs tels que les dérivés de l’acide arachidonique. Réponse :……………..7) En mécanique respiratoire : A. La pression barométrique est prise comme référence et considérée comme nulle. B. Le passage de l’air à travers les voies aériennes dépend des pressions alvéolaires de l’O2 et du CO2 séparément. C. La loi de Boyle Mariotte s’applique au système respiratoire. D. La loi de Henry s’applique pour calculer les pressions partielles des gaz en phase gazeuse. E. Le gradient de pression partielle d’un gaz constitue la force motrice à l’origine du mouvement de ce gaz. Réponse :……………..8) En allant de la proposition A à la proposition E, tous ces phénomènes surviennent dans un ordre chronologique au cours d’une inspiration calme sauf une, laquelle ? A. Contraction du diaphragme et des muscles intercostaux externes. B. Distension de la cage thoracique et baisse de la pression pleurale. C. Augmentation de la pression transpulmonaire. D. Baisse du volume pulmonaire. E. Baisse de la pression alvéolaire qui devient inférieure à la pression barométrique. Réponse :…………………9) Les muscles respiratoires : A. Peuvent se contracter spontanément en dehors de toute stimulation nerveuse. B. Sont à l’origine de la modification des pressions dans le système respiratoire. C. Sont riches en fibres musculaires striées rapides fatigables. D. Assurent la cohésion entre poumon et cage thoracique. E. Consomment peu d’oxygène à l’état de repos. Réponse :…………………… 3 PCEM1 | Mohamed Amin Hadj Taieb
  4. 4. Physiologie Respiratoire : QCM10) L’inspiration calme : A. Est un phénomène actif. B. S’accompagne d’une baisse de la pression pleurale en dessous de -5 cm H2O. C. Met en jeu le diaphragmes et les muscles abdominaux. D. Mobilise environ 1000 mL d’air chez un adulte sain. E. Est favorisée par les forces élastiques pulmonaires distensives. Réponse :……………………11) Au cours de l’inspiration calme : A. Les pressions alvéolaire et buccale sont égales. B. Les pressions pleurale et barométrique sont égales. C. La pression buccale est supérieure à la pression atmosphérique. D. La pression alvéolaire est supérieure à la pression pleurale. E. La pression alvéolaire se négative. Réponse :………………….12) Au cours de l’expiration calme, la pression pleurale : A. Est toujours supérieure à la pression alvéolaire. B. Est supérieure à -5 cm H2O. C. Reste négative. D. Se positive. E. Est comprise entre -5 et -8 cm H2O. Réponse :………………..13) A la fin d’une expiration calme : A. Les forces rétractiles pulmonaires sont supérieures aux forces distensives de la cage thoracique. B. Les forces rétractiles de la cage thoracique sont égales aux forces distensives pulmonaires. C. Les forces rétractiles pulmonaires sont égales aux forces distensives de la cage thoracique. D. Les forces distensives pulmonaires s’ajoutent aux forces distensives de la cage thoracique. E. Les forces rétractiles pulmonaires s’ajoutent aux forces rétractiles de la cage thoracique. Réponse :…………………… 4 PCEM1 | Mohamed Amin Hadj Taieb
  5. 5. Physiologie Respiratoire : QCM14) Au cours de l’inspiration calme : A. La pression alvéolaire est inférieure à la pression barométrique. B. Le débit aérien reste constant tout au long de la phase inspiratoire. C. Le diamètre des voies aériennes diminue. D. La pression alvéolaire varie en allant du sommet vers la base en position debout du fait de la gravité. E. Le débit aérien est inversement proportionnel au gradient de pression alvéolo-buccale. Réponse :…………………….15) Au cours de l’expiration calme, la pression pleurale : A. Est toujours supérieure à la pression alvéolaire. B. Est supérieure à -5 cm H2O. C. Reste négative. D. Se positive. E. Est comprise entre -5 et -8 cm H2O. Réponse :…………………16) A la fin d’une expiration forcée maximale réalisée au niveau de la mer : A. La pression alvéolaire est égale à 760 mm Hg. B. La pression pleurale est proche de -7 cm H2O. C. Les forces rétractiles pulmonaires sont minimales. D. Les résistances des voies aériennes est minimales. E. La pression abdominale est augmentée. Réponse :………………..17) En mécanique respiratoire, la pression pleurale : A. Est une composante de la pression transthoraco-pulmonaire. B. Est nulle à la fin de chaque phase du cycle respiratoire. C. Est positive au volume résiduel. D. A une valeur constante tout au long d’un poumon normal quelle que soit sa position. E. Agit sur le degré de distension pulmonaire. Réponse :…………….18) Pour une pression barométrique égale à 650 mm Hg, la pression alvéolaire (mm Hg) en fin d’expiration forcée est égale à : A. 764. B. 750. C. 760. D. 650. E. 767. 5 Réponse :………………………….. PCEM1 | Mohamed Amin Hadj Taieb
  6. 6. Physiologie Respiratoire : QCM19) La pression pleurale : A. Est assimilée à la pression intra thoracique. B. Subit les mêmes variations que la pression œsophagienne. C. Varie peu sur un poumon normal en position couchée en allant de la base vers le sommet. D. Reflète la pression abdominale. E. Est nulle au volume résiduel. Réponse :…………………20) Au niveau de l’ensemble thoraco-pulmonaire, les pressions transpariétales se définissent comme suite : A. La pression transpulmonaire est égale à la pression alvéolaire – pression barométrique. B. La pression transpulmonaire est égale à la pression alvéolaire – la pression pleurale. C. La pression transthoracique est égale à la pression pleurale- la pression barométrique. D. La pression transthoracique est égale à la pression pleurale- la pression alvéolaire. E. La pression transthoraco-pulmonaire est égale à la pression alvéolaire – la pression barométrique. Réponse :…………………..21) Toutes les propositions concernant le comportement élastique des poumons sont justes sauf une, laquelle : A. Les poumons en place sont toujours rétractés et développent des forces distensives. B. Les poumons en place sont toujours distendus et développent des forces rétractiles. C. La pression transpulmonaire est négative au niveau du volume résiduel. D. Les forces rétractiles pulmonaires sont minimales au niveau du VR. E. Les forces rétractiles pulmonaires sont maximales au niveau de la CPT. Réponse :…………………….22) Le surfactant : A. Est secrété par les pneumocytes type II. B. Est de nature exclusivement protéique. C. Maintient le poumon au sec. D. Est une substance bronchodilatatrice. E. Se superpose en couches pluri moléculaires dans les gros alvéoles. Réponse :………………….. 6 PCEM1 | Mohamed Amin Hadj Taieb
  7. 7. Physiologie Respiratoire : QCM23) Le déficit en surfactant observé dans le syndrome de détresse respiratoire aigue du nouveau né prématuré : A. Augmente la tension du surfactant. B. Améliore la compliance pulmonaire. C. Fatigue les muscles respiratoires. D. Crée des œdèmes alvéolaires. E. Assure la coexistence d’alvéole de tailles différentes. Réponse :…………….24) Dans le système respiratoire : A. Les muscles constituent un système actif. B. Les voies aériennes sont dotées de propriétés de compliance et de résistance. C. Les poumons ont un comportement élastique identique à celui de la cage thoracique. D. L’ensemble thoraco-pulmonaire a une meilleure compliance que celle des poumons ou de la cage thoracique isolés. E. Les résistances tissulaires s’ajoutent aux résistances des voies aériennes. Réponse :…………………..25) En ce qui concerne les résistances des voies aériennes : A. Le nez offre une résistance négligeable. B. La résistance maximale dans l’arbre bronchique se produit aux alentours de la 4ème/5ème génération. C. Les petites voies aériennes offrent à peu près 10% des résistances totales. D. Elle augmente proportionnellement à la surface de section. E. Elle diminue à l’inspiration. Réponse :…………………26) Le volume courant est inclus dans les volumes suivants : A. La capacité vitale CV. B. La capacité inspiratoire CI. C. La capacité résiduelle fonctionnelle CRF. D. Le volume résiduel VR. E. La capacité pulmonaire totale CPT. Réponse :……………….27) En spirométrie, la CPT est égale à la somme des volumes suivants : A. Capacité inspiratoire + volume courant + volume résiduel. B. Volume résiduel + volume courant + volume de réserve expiratoire. C. Capacité inspiratoire + CRF. D. CV + CRF. 7 E. CV + volume résiduel. Réponse :……………….. PCEM1 | Mohamed Amin Hadj Taieb
  8. 8. Physiologie Respiratoire : QCM28) Le volume résiduel : A. Est atteint en fin expiration normale. B. Est normal dans les troubles ventilatoires obstructifs modérés. C. Diminue en cas de cyphoscoliose. D. Correspond au volume de relaxation pulmonaire. E. Est égale à la CRF – Volume de réserve expiratoire. Réponse :…………..29) Quand on respire au niveau de la mer : A. La FiO2 est voisine de 21%. B. La FiNI est voisine de 79%. C. La PiO2 est voisine de 115 mm Hg. D. La PiCO2 est voisine de zéro. E. La PiNI est voisine de 150 mm Hg. Réponse :……………..30) Pour une PB= 500 mm Hg, la PO2 dans l’air inspiré trachéal (mm Hg) est approximativement égale à : A. 163. B. 149. C. 160. D. 110. E. 95. Réponse :……………….31) Pour une FEO2 = 17,5%, la PO2 dans l’air expiré d’un sujet normal respirant au niveau de la mer exprimée en mm Hg est approximativement égale à : A. 101. B. 110. C. 115. D. 121. E. 125. Réponse :……………..32) L’espace mort anatomique : A. Est voisin de 150 ml chez un homme qui pèse 75 Kg. B. Comprend uniquement les voies aériennes thoraciques. C. Peut etre mesuré par dilution de l’hélium. D. Est formé par les voies aériennes non alvéolisées. E. Est à peu près égal à 2ml /Kg de poids. 8 Réponse :…………….. PCEM1 | Mohamed Amin Hadj Taieb
  9. 9. Physiologie Respiratoire : QCM33) Chez un sujet sain au repos respirant au niveau de la mer, la pression de 100 mm Hg peut correspondre à : A. La PaO2. B. La PaCO2. C. La PvO2. D. La PACO2. E. La PvCO2. Réponse :……………..34) Comparé à l’air atmosphérique, l’air alvéolaire est : A. Plus riche en O2. B. Plus riche CO2. C. Moins riche en O2. D. Moins riche en CO2. E. Plus riche en azote. Réponse :……………..35) L’air alvéolaire : A. A une composition gazeuse intermédiaire entre l’air expiré et l’air inspiré. B. Est recueilli en fin expiration forcée. C. A une PO2 moyenne aux alentours de 100 mm Hg quelle que soit l’attitude. D. A une composition variable en fonction du cycle respiratoire. E. A une fraction de CO2 supérieure à celle de l’air expiré. Réponse :……………..36) L’air expiré : A. A une composition identique à celle de l’air alvéolaire. B. A une FO2 supérieure à l’air alvéolaire et inférieure à l’air atmosphérique. C. A une FO2 inférieure à l’air alvéolaire et supérieure à l’air atmosphérique. D. A une FCO2 inférieure à l’air alvéolaire et supérieure à l’air atmosphérique. E. A une FCO2 supérieure à l’air alvéolaire et inférieure à l’air atmosphérique. Réponse :…………….37) Pour calculer la ventilation alvéolaire, il faut : A. Soustraire le volume de l’espace mort du volume courant. B. Multiplier le volume courant par la fréquence respiratoire. C. Soustraire le volume de l’espace mort du volume courant et le multiplier par la fréquence respiratoire. D. Multiplier la PACO2 parla V’O2. E. Soustraire la ventilation de l’espace mort de la ventilation totale. 9 Réponse :………………….. PCEM1 | Mohamed Amin Hadj Taieb
  10. 10. Physiologie Respiratoire : QCM38) Lors de l’inhalation d’un mélange gazeux à 2 atmosphères composé de 40% d’O2 et de 60% d’azote, la PIO2 dans l’air inspiré trachéal (mm Hg) est proche de : A. 770. B. 590. C. 298. D. 180. E. 149. Réponse :…………………39) La ventilation totale minute (V’E) : A. Est proche de 20 L/min à l’état de repos. B. Est la somme de la ventilation alvéolaire et de la ventilation de l’espace mort. C. Est égale au produit du volume alvéolaire par la fréquence respiratoire. D. Est le meilleur indicateur de l’efficacité de la ventilation. E. Augmente proportionnellement à la fréquence respiratoire. Réponse :……………..40) Toutes ces propositions concernant la ventilation alvéolaire sont justes sauf une, laquelle ? A. Elle est significativement diminuée quand le rapport VD / VT dépasse 0,4. B. Augmente avec la fréquence respiratoire pour des valeurs fixes de VD et VT. C. Augmente peu au cours d’une respiration rapide et superficielle. D. Est reflétée par la PaO2. E. Est reflétée par la PAO2. Réponse :……………..41) Pour une PB = 760 mm Hg, une V’A = 6 l/min et une V’CO2 = 300 ml, la PaCO2 exprimée en mm Hg est approximativement égale à : A. 43,1. B. 39,2. C. 38,4. D. 35,6. E. 34. Réponse :……………………42) La V’A est égale à : A. VA * f. B. (VD + VT) * f. C. (VT – VD) * f. D. A la partie efficace de la ventilation. E. Varie dans le même sens que le rapport VD / VT. 10 Réponse :……………….. PCEM1 | Mohamed Amin Hadj Taieb
  11. 11. Physiologie Respiratoire : QCM43) La ventilation alvéolaire en l/min d’un adulte ayant un VT = 500 ml, un VD = 150 ml et une fréquence respiratoire = 12 cycles/min est égale à : A. 7,5. B. 6. C. 4. D. 1,8. E. 4,2. Réponse :……………..44) Pour une V’D = 1,9 L/min, une V’A = 5,6 L/min et une f = 15 cycles/min, le VT exprimé en ml est égal à : A. 247. B. 373. C. 127. D. 400. E. 500. Réponse :…………….45) La V’O2 est égale à : A. V’A * FAO2. B. VT * (FAO2 – FIO2). C. FAO2/FaO2 * VT. D. VT * (FIO2 – FEO2). E. V’CO2 * QR. Réponse :………………..46) La V’O2 de repos d’un adulte normal pesant 70 Kg est proche de : A. 100 ml/min. B. 150 ml/min. C. 250 ml/min. D. 500 ml/min. E. 700 ml/min. Réponse :…………………..47) Pour un niveau métabolique donné, la baisse de la ventilation alvéolaire de moitié, augmente la PACO2 d’un facteur égal à : A. 1,2. B. 1,5. C. 2. D. 3. 11 E. 3,5. Réponse :…………………. PCEM1 | Mohamed Amin Hadj Taieb
  12. 12. Physiologie Respiratoire : QCM48) Pour un volume de l’espace mort anatomique (VD) égal au tiers du volume courant et une PACO2 = 45 mm Hg, la PECO2 exprimée en mm Hg est égale à : A. 20. B. 25. C. 30. D. 45. E. 60. Réponse :………………….49) La V’O2 est égale à : A. V’A * (FIO2 – FAO2). B. V’A * (FIO2 – FEO2). C. V’A * FAO2. D. PACO2 * V’A / 0,863. E. V’CO2 quand l’alimentation est purement glucidique. Réponse :………………..50) Un sujet respirant au niveau de la mer a une FEO2 = 16%, un VT = 0,5 L et une fréquence respiratoire = 12 cycles/min. la V’O2 de ce sujet est approximativement égale à : A. 600 ml/min. B. 550 ml/min. C. 450 ml/min. D. 300 ml/min. E. 400 ml/min. Réponse :………………….51) Chez un sujet respirant au niveau de la mer ayant un QR = 0,82 et une PACO2 = 400 mm Hg, la PaO2 (en mm Hg) est égale à : A. 95. B. 99. C. 101. D. 110. E. 115. Réponse :…………………….52) La barrière alvéolo-capillaire : A. A une surface de 20 m2. B. A une épaisseur de quelques nanomètres. C. S’étend du film de surfactant à la membrane du globule rouge. D. Offre une résistance membranaire prédominante à la diffusion du gaz. 12 E. Offre une résistance membranaire et sanguine à la diffusion du gaz. Réponse :…………………. PCEM1 | Mohamed Amin Hadj Taieb
  13. 13. Physiologie Respiratoire : QCM53) La conductance pulmonaire ou DL : A. Du CO2 est 5 fois plus grande que celle de l’O2. B. Est égale à V’x * (PAx – Pcapx). C. Est égale à la somme des conductances membranaire et sanguine. D. Dépend des propriétés physiques du gaz. E. Est proportionnelle au débit de gaz traversant la membrane alvéolo-capillaire. Réponse :……………………54) La conductance membranaire est proportionnelle : A. A la surface d’échange alvéolo-capillaire. B. A l’épaisseur de la membrane alvéolo-capillaire. C. A la constante de diffusion du gaz. D. Au poids moléculaire du gaz. E. Au coefficient de solubilité du gaz. Réponse :……………55) La diffusion de l’O2 à travers la membrane alvéolo-capillaire : A. est exclusivement limitée par la diffusion. B. Se fait selon un débit variable en fonction de l’activité métabolique. C. Est évaluée couramment en pratique courante. D. Se fait tout au long du capillaire à l’état de repos. E. Se fait tout au long du capillaire en cas d’épaississement de la membrane alvéolo- capillaire. Réponse :……………..56) La diffusion de l’O2 à travers la membrane alvéolo-capillaire présente toutes ces caractéristiques sauf une, laquelle ? A. S’arrête au premier tiers du capillaire pulmonaire à l’état de repos. B. A une limitation circulatoire et diffusionnelle. C. Permet grâce à la réserve diffusionnelle d’avoir PaO2 presque normale au repos en cas d’épaississement léger de la membrane d’échange. D. S’arrête quand le gradient de pression alvéolo-capillaire s’annule. E. Assure le passage d’un même débit d’O2 même si le temps de transit devient < 0,25 s. Réponse :…………….57) Toutes ces propositions concernant le CO sont justes sauf une, laquelle ? A. Se fixe sur l’hème de l’Hb. B. Se fixe sur l’extrémité NH2 terminale de l’Hb. C. Est le gaz de choix pour la mesure de la capacité de diffusion. D. A une pression capillaire pulmonaire négligeable. 13 E. Réduit le %HbO2 donc le CaO2 total. Réponse :………………… PCEM1 | Mohamed Amin Hadj Taieb
  14. 14. Physiologie Respiratoire : QCM58) Le seul gaz qui présente une limitation purement diffusionnelle est : A. CO2. B. O2. C. N2O. D. CO. E. Hélium. Réponse :……………………….59) La DLCO augmente dans les situations suivantes : A. Exercice physique. B. Inhalation de gaz de solubilité faible. C. Inhalation de gaz de faible poids moléculaire. D. Fibrose pulmonaire. E. Emphysème. Réponse :……………….60) La quantité d’O2 dissous dans le sang : A. Est calculée grâce à la loi de Dalton. B. Diminue proportionnellement à la PO2. C. Décrit une courbe sigmoïde quand elle est exprimée en fonction de la PO2. D. Crée la pression partielle de l’O2 dans le sang. E. Est indépendante du taux de l’Hb dans le sang. Réponse :…………………..61) Au niveau du sang, le contenu en O2 combiné à l’Hb : A. Augmente quand %HbO2 augmente. B. Est indépendant de la PO2. C. S’abaisse significativement quand la PO2 passe de 100 à 60 mm Hg. D. Ne varie pas en fonction de la température. E. Varie en fonction du taux de Hb. Réponse :…………………….62) Un patient a 10 grammes d’Hb par décilitre de sang, sachant que le pouvoir oxyphorique de l’Hb = 1,34 ml, cette personne a un CMF exprimée en ml O2/100ml sang approximativement égale à : A. 18. B. 20. C. 18,2. D. 13,4. E. 10,5. 14 Réponse :……………. PCEM1 | Mohamed Amin Hadj Taieb
  15. 15. Physiologie Respiratoire : QCM63) Toutes ces formules relatives au % de HbO2 sont justes sauf une, laquelle ? A. HbO2 / Hb totale. B. (Hb totale – Hb non fonctionnelle) / Hb totale. C. Contenu en O2 lié / CMF. D. (HbO2 + MetHb + HbCO) / Hb totale. E. (CaO2 total – CaO2 dissous) / CMF. Réponse :……………….64) Une femme citadine a une concentration en Hb = 14g/100 ml de sang dont 0,2 g sous forme de MetHb et 0,3 g sous forme de HbCO. Le % de HbO2 chez cette femme est approximativement égal à : A. 80. B. 85. C. 96. D. 98. E. 99. Réponse :……………..65) En ce qui concerne la CDO ou courbe de Barckroft : A. Elle montre l’évolution du % de HbO2 en fonction de la PO2. B. Elle montre l’évolution du contenu en O2 en fonction de la PO2. C. Elle a une forme linéaire. D. Elle est formée d’une partie raide correspondante à des PO2 supérieures à 60 mm Hg. E. Elle est formée d’une partie plate correspondante à des PO2 supérieures à 60 mm Hg. Réponse :…………………..66) La partie plate de la CDO : A. Contient le point veineux. B. Contient le point artériel. C. Est considérée comme un volant de sécurité. D. Permet d’avoir des désaturations importantes de l’Hb pour des variations faibles de la PO2. E. Garantit une saturation proche de 90% même quand la PO2 chute à 60 mm Hg. Réponse :…………….67) Dans les conditions physiologiques, le point de la CDO le plus correct correspond à : A. PaO2 = 340 mm Hg SaO2 = 97%. B. PaO2 = 132 mm Hg SaO2 = 98%. C. PaO2 = 68 mm Hg SaO2 = 70%. D. PaO2 = 60 mm Hg SaO2 = 90%. 15 E. PaO2 = 40 mm Hg SaO2 = 60%. Réponse :……………….. PCEM1 | Mohamed Amin Hadj Taieb
  16. 16. Physiologie Respiratoire : QCM68) La P50 augmente en cas : A. D’hypothermie. B. D’acidose respiratoire. C. De polyglobulie. D. D’hyperkaliémie. E. D’augmentation de 2-3 DPG. Réponse :……………69) Pour un débit cardiaque = 5 l/min et une V’O2 = 250 ml/min, la différence artério-veineuse en O2 (ml d’O2/ 100 ml de sang) est aux alentours de : A. 2. B. 5. C. 6. D. 8. E. 10. Réponse :……………70) L’effet Bohr : A. Est l’effet de la PCO2 sur le transport de l’O2. B. Est l’effet de la température sur le transport de l’O2. C. Est l’effet de la PO2 sur le transport de l’O2. D. Favorise la livraison d’O2 par l’Hb au niveau tissulaire. E. Favorise la libération de CO2 au niveau pulmonaire. Réponse :…………..71) Le CO2 est à 60% échangé sous forme : A. De CO2. B. De HCO3- dans le plasma. C. Liée aux protéines plasmatiques. D. De H2CO2 dissous dans le plasma. E. De carboxyhémoglobine. Réponse :…………..72) La quantité de CO2 dissous dans 100 ml de sang artériel : A. Est proportionnelle à la PACO2. B. Varie en fonction de la température. C. Est inférieure à celle de l’O2. D. Est plus importante que celle de l’O2 dans le sang artériel. E. Augmente en cas d’hyperventilation alvéolaire. 16 Réponse :………… PCEM1 | Mohamed Amin Hadj Taieb
  17. 17. Physiologie Respiratoire : QCM73) Toutes ces propositions concernant le transport sanguin du CO2 sont justes sauf une, laquelle ? A. Décrit une courbe de dissociation à peu prés linéaire dans les limites physiologiques. B. Diminue quand la PO2 baisse. C. Se fait en majorité sous forme liée à l’eau. D. Est facilitée par la désoxygénation de l’Hb. E. Est diminué quand le taux de 2-3 DPG est augmenté. Réponse :………………..74) L’effet Haldane : A. Est l’effet du CO2 sur le transport de l’O2. B. Est l’effet de l’O2 sur le transport du CO2. C. Permet à l’Hb de fixer plus de CO2 du coté pulmonaire. D. Permet à l’Hb de fixer plus de CO2 du coté tissulaire. E. Diminue les capacités tampons de la désoxyHb. Réponse :……….………75) Au cours du transport du CO2 au niveau des capillaires tissulaires, il y a : A. Conversion du CO2 et de H2O en HCO3-. B. Neutralisation des H+ par la désoxyHb. C. Déplacement du HCO3- du plasma vers l’intérieur des globules rouges. D. Diminution de l’affinité de l’Hb pour le CO2. E. Augmentation de l’osmolarité intra érythrocytaire. Réponse :……………………76) Au niveau des capillaires pulmonaires : A. Le CO2 se fixe sur l’hème de l’Hb. B. Les protons H+ se détachent de l’extrémité C terminale. C. L’osmolarité intra érythrocytaire augmente. D. L’affinité de l’Hb pour l’O2 augmente. E. L’affinité de Hb pour le CO2 diminue. Réponse :………………….77) Le CO est un gaz : A. Qui entre en compétition avec le CO2 sur l’extrémité NH2 terminale de l’Hb. B. Qui a une pression capillaire pulmonaire négligeable. C. Qui a une limitation circulatoire. D. De choix pour évaluer la diffusion alvéolo-capillaire. E. Qui a une affinité à l’Hb 10 fois supérieure à celle de l’O2. 17 Réponse :………………. PCEM1 | Mohamed Amin Hadj Taieb
  18. 18. Physiologie Respiratoire : QCM78) Une hypoxie hypoxémique est constatée en cas : A. D’intoxication au CO. B. De fibrose pulmonaire sévère. C. D’exercice physique modéré. D. De shunt cardiaque droit-gauche. E. De séjour en altitude. Réponse :………………..79) Une hypoxie à PaO2 normale est observée dans les situations suivantes : A. Anémie. B. Altitude. C. Intoxication au CO. D. Intoxication par les cyanures. E. Emphysème pulmonaire. Réponse :………………….80) La fibrose pulmonaire sévère s’accompagne d’une baisse : A. Des résistances des voies aériennes. B. De la PaO2. C. De la DLCO. D. De la CPT. E. De l’indice de Tiffeneau. Réponse :…………………. 18 PCEM1 | Mohamed Amin Hadj Taieb
  19. 19. Physiologie Respiratoire : QCM Correction1) A-B-D.2) A-B.3) D.4) A-D.5) D.6) D.7) A-C-E.8) D.9) B-E.10) A-E.11) D-E.12) A-C-E.13) C.14) A.15) A-C-E.16) A-C-E.17) C-E.18) D.19) A- B- C.20) B- C- E.21) A.22) A- C- E.23) A- C- D.24) A- E.25) B- C- E.26) A- B- E.27) C- E.28) B- C.29) A- B- D.30) E.31) E.32) A- D- E.33) A- B.34) B- C.35) B- D- E.36) B- D.37) C- E.38) B. 1939) B- E.40) D.41) A.42) A- C- D. PCEM1 | Mohamed Amin Hadj Taieb
  20. 20. Physiologie Respiratoire : QCM43) E.44) E.45) D.46) D.47) C.48) C.49) A- E.50) D.51) D.52) B- D.53) D- E.54) A- C- E.55) B- E.56) E.57) B.58) B.59) A- C.60) B- D- E.61) A- E.62) D.63) D.64) C.65) A- B- E.66) B- C- E.67) D.68) B- E.69) B.70) A- D.71) B.72) A- B- D.73) B.74) B- D.75) A- B- E.76) B- D- E.77) B- D.78) B- E.79) A- C- D.80) B- C- D. 20 PCEM1 | Mohamed Amin Hadj Taieb
  21. 21. Physiologie Respiratoire : QCMBonne Chance  21 PCEM1 | Mohamed Amin Hadj Taieb

×