THE ENDOWMENT EFFECT AND EVIDENCE OF NONREVERSIBLE INDIFFERENCE CURVES.<br />JACK L.KNETSCH <br />Présenté par MameFamaDia...
PLAN<br />Introduction<br />Littérature<br />Contribution<br />Plan expérimental<br />Procédure expérimentale (test 1, tes...
INTRODUCTION<br />COURBE D’INDIFFÉRENCE:<br />Généralementutilisée pour refléter les préférences d’un individu pour un bie...
LITTÉRATURE<br />Daniel Kahneman et Amos Tversky (1979) + Richard Thaler (1980): des pertes provenant d’une position de ré...
Knetsch, Thaler et Kahne-man, 1988: Ces disparités observées ne sont pas causées par des effets de richesse ou des contrai...
	CONTRIBUTION<br />Endowment effect??<br />Effet de dotation (aversion à la dépossession): tendance à valoriser ce que nou...
PLAN EXPÉRIMENTAL<br />Test 1: échange de 2 biens<br />Test 2 : échange minimum acceptable<br />Test 3 : réponses de sonda...
PROCEDURE EXPERIMENTALE: TEST 1<br />3 groupes comparables d’étudiants de l’université de Victoria. <br /><ul><li>1er grou...
Ensuite, choix entre échanger leur tasse de café contre une barre de chocolat Swiss (400g) ou bien la garder(Les étudiants...
Papier de couleur avec le mot « Trade » marqué dessus si  chocolat préféré au café et échange.
 Les échanges se sont faits immédiatement par un des 4 expérimentateurs et il n’y avait aucune incertitude à recevoir le b...
Dans cette expérience, les préférences des participants ne sont pas indépendantes du sens dans lequel les échanges se réal...
1ère partie: Réponses hypothétiques.
41 participants des 3 groupes : 2 barres de chocolats Swiss de 100 gr.
Détermination de leur montant de coût de renonciation (somme d’argent).
39 participants des 2 autres groupes: 2 $
Détermination  du nombre minimum de barres de chocolats à échanger contre 2 $.
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

The endowment effect and the evidence of non reversible indeffirence curves

463 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
463
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

The endowment effect and the evidence of non reversible indeffirence curves

  1. 1. THE ENDOWMENT EFFECT AND EVIDENCE OF NONREVERSIBLE INDIFFERENCE CURVES.<br />JACK L.KNETSCH <br />Présenté par MameFamaDiakhoumpa<br />
  2. 2. PLAN<br />Introduction<br />Littérature<br />Contribution<br />Plan expérimental<br />Procédure expérimentale (test 1, test 2, test 3)<br />Résultats Partiels (test 1, test 2, test 3)<br />Conclusion<br />
  3. 3. INTRODUCTION<br />COURBE D’INDIFFÉRENCE:<br />Généralementutilisée pour refléter les préférences d’un individu pour un bien A au détriment d’un bien B ou vice-versa sur un mêmeintervalle.<br />HYPOTHÈSE DE RÉVERSIBILITÉ: “Le taux de substitution sur un point d’unecourbed’indifférenceest le mêmepeuimporte le sens” James Henderson et Richard Quandt, 1971.<br />PROBLÉMATIQUE:<br />De nouvellesétudesempiriquescontredisentcettehypothèse de réversibilité.<br />
  4. 4. LITTÉRATURE<br />Daniel Kahneman et Amos Tversky (1979) + Richard Thaler (1980): des pertes provenant d’une position de référence sont systématiquement mieux estimés que des gains proportionnés.<br />Don Coursey, John Hovis, et William Schulze, 1987- Knetsch et Sinden, 1987: la taille de cette disparité entre les coûts d’acquisition et de renonciation initiaux et finaux peut diminuer lorsque nous faisons des essais estimatifs successifs, mais le ratio entre ces deux mesures reste le même.<br />
  5. 5. Knetsch, Thaler et Kahne-man, 1988: Ces disparités observées ne sont pas causées par des effets de richesse ou des contraintes de revenus, par des choix stratégiques ou encore par des coûts de transaction. Elles persistent dans les itérations répétitives des essais de marché. <br /> Quelle est donc la principale motivation?<br />
  6. 6. CONTRIBUTION<br />Endowment effect??<br />Effet de dotation (aversion à la dépossession): tendance à valoriser ce que nous avons plutôt que ce que nous ne possédons pas.<br /> Evidence de la non-réversibilité des courbes d’indifférence. <br />Question de recherche: Quelle conséquence a l’effet de dotation surles préférences des individus.<br />
  7. 7. PLAN EXPÉRIMENTAL<br />Test 1: échange de 2 biens<br />Test 2 : échange minimum acceptable<br />Test 3 : réponses de sondage<br />Variable d’intérêt: préférences des individus.<br />Variable de traitement: dotation initiale,sens de l’échange.<br />
  8. 8. PROCEDURE EXPERIMENTALE: TEST 1<br />3 groupes comparables d’étudiants de l’université de Victoria. <br /><ul><li>1er groupe:76 participants ont reçu une tasse de café pendant qu’ils complétaient un petit questionnaire.
  9. 9. Ensuite, choix entre échanger leur tasse de café contre une barre de chocolat Swiss (400g) ou bien la garder(Les étudiants étaient déjà familiers à ces 2 biens).
  10. 10. Papier de couleur avec le mot « Trade » marqué dessus si chocolat préféré au café et échange.
  11. 11. Les échanges se sont faits immédiatement par un des 4 expérimentateurs et il n’y avait aucune incertitude à recevoir le bien désiré et aucun effort n’était requis pour montrer le papier de couleur afin de faire son choix d’échange. </li></li></ul><li><ul><li>2e groupe: 87 participants pouvaient choisir d’échanger ou pas une barre de chocolat contre une tasse de café dans les mêmes conditions que dans le groupe précédent excepté que le sens de l’échange est, cette fois-ci, inverse au premier.</li></li></ul><li><ul><li>3e groupe: les 55 participants devaient simplement chosir entre obtenir une tasse de café ou une barre de chocolat. </li></li></ul><li>RESULTATSPARTIELS : TEST 1<br /><ul><li>Lorsqu’ils choisissent entre la tasse de café et le chocolat, sans allocation initiale, 56% des participants (groupe 3) ont choisi la tasse de café. Mais seulement 10 % ont préféré le café au chocolat quand ils devaient abandonné ce dernier pour le café (groupe 2) alors que 89 % de ceux qui avaient initialment reçu une tasse de café (groupe 1) l’ont échangé pour du chocolat. Le taux de préférences café/chocolat passe de 10 à 89 % selon la position de référence de la dotation.
  12. 12. Dans cette expérience, les préférences des participants ne sont pas indépendantes du sens dans lequel les échanges se réalisent, comme généralement supposé. Le coût de renonciation au bien de référence est plus élévé que le coût de ne pas acquérir le bien alternatif . </li></li></ul><li>PROCEDURE EXPERIMENTALE : TEST 2<br /><ul><li>80 étudiants dans 5 groupes de travaux dirigés d’un cours d’Introduction aux principes économiques à l’université Simon Fraser.
  13. 13. 1ère partie: Réponses hypothétiques.
  14. 14. 41 participants des 3 groupes : 2 barres de chocolats Swiss de 100 gr.
  15. 15. Détermination de leur montant de coût de renonciation (somme d’argent).
  16. 16. 39 participants des 2 autres groupes: 2 $
  17. 17. Détermination du nombre minimum de barres de chocolats à échanger contre 2 $.
  18. 18. Cette méthode d’échange minimum acceptable est conçue pour que la compensation minimum acceptée maximise l’utilité de l’individu Test préliminaire avant partie 2.</li></li></ul><li><ul><li>2ème partie : Paiements (76 participants)
  19. 19. Échange possible de 2 barres de chocolat contre de l’argent  Détermination du coût de renonciation minimum. (CRM)
  20. 20. Prix offert tiré aléatoirement entre 0 à 5 $.
  21. 21. Si CRM < ou = prix offert, échange, sinon pas d’échange.
  22. 22. Idem pour ceux qui ont reçu une dotation initiale en argent</li></li></ul><li>RÉSULTATS PARTIELS : TEST 2<br /><ul><li>Coût de renonciation pour barres de chocolats et argent > coût d’acquisition. (moyenne coût de renonciation de chocolat= 1.83 $ et moyenen coûtd’acquisition= 0.90)
  23. 23. Idem que Test 1, les préférences des individus dépendent de la dotation initiale et du sensdans lequel se fait l’échange. </li></li></ul><li>PROCÉDURE EXPÉRIMENTALE: TEST 3 et résultats partiels<br /><ul><li>Expérience à Toronto, même nombre d’hommes que de femmes, appelés en début de soirée.
  24. 24. 2 sous-groupes:
  25. 25. 700 $ de plus pour une probabilité d’accident grave augmentée de 0,5 % : 61 % (N= 149) ont dit non.</li></ul>Augmentation du risque > 700 %<br /><ul><li>700 $ de moins pour une probabilité d’accident grave diminuée de 0,5 % : 27 % (N= 149) ont dit non.
  26. 26. 2 autres groupes:
  27. 27. 500 $ de plus pour 1 sem. de vacances de moins : 66 % (N= 143) ont dit non.
  28. 28. Plus de vacances pour moins de salaire: 29 % (N=147) ont dit non.</li></li></ul><li>RÉSULTATS PARTIELS: TEST 3<br />Ici encore, les préférences relatives dépendent de la direction de l’échange proposé.<br />
  29. 29. CONCLUSION<br />Les trois expériences réalisées et leurs résultats partiels conduisent à la même conclusion : il existe bel et bien un effet de dotation qui vérifie une réversibilité des courbes d’indifférence.<br />Ainsi, les préférences des individus dépendent de la dotation intitale, du sens de l’échange.<br />

×