Irene Lefaix Fernández
Teresa Delgado Rodríguez
Le XVIIème siècle est le siècle de l'ordre, de la grandeur et du
classicisme, sur fond d'autoritarisme gouvernemental et d...
Au seuil du XVIIème siècle, la poésie est encore largement
inspirée par la Pléiade qu’avait brillamment illustré Ronsard q...
Le mot baroque (opposition
au classicisme) désigne à
l’origine une perle de forme
irrégulière. Le baroque est
une courant ...
‘Baroque’ était prise dans un sens péjoratif. Il qualifie en général un style
caractérisé en architecture et peinture par ...
Nous parlerons brièvement des poètes les plus célèbres:
Né en Caen (1555) et mort à
Paris (1628); après ses études
de droit, il dévient gouverneur de
Provence. Il vivra à Aix jus...
Henri IV lui accorde une
audience (1605).
Malherbe devient ainsi
poète officiel pensionné.
Par rapport à lui, il est un
ho...
L’évolution de Malherbe de la magnificence à
la sobriété traduit le passage du goût baroque
au goût classique.
ÉLOQUENCE E...
LA LANGUE: Il exige une langue pure.
LA TECHNIQUE POÉTIQUE: Il est très rigoureux avec la rime (pas de
séries de monosylla...
C’est un disciple illustré de Malherbe.
D’origine toulousaine, il arrive à Paris en
1605 en qualité de secrétaire de Margu...
C’est un excellent artisan
du vers. Ses rythmes sont
variés et harmonieux. Il
compose des odes, des
stances, des sonnets, ...
Issu d’une famille de soldats, il a une malchance tenace qui lui refuse toute
occasion de s’illustrer. De son enfance au c...
C’est aussi un disciple illustré de Malherbe. Racan est né poète. Il
chante la nature comme un gentilhomme qui connaît et ...
Né à Chartres en
1573 et meurt à
Rouen en 1613. Il se
fixe à Paris en 1605
et se li d’amitié avec
Rapin, l’un des
auteurs ...
Son œuvre comprend des poèmes divers, mais surtout des satires qui
étaient à la mode. Il dénonce et ridiculise avec fougue...
Né en 1636 à Paris et
mort dans la même cité
en 1711. Il est
consideré comme
législateur du
Parnasse. Il est un
poète, écr...
-L’art poétique
-Le Lutrin
Les satires
Ses
œuvres
les plus
célèbres
Il est défenseur de
l’esthétique classique en
littérat...
Né à Paris en mars
1619 et mort à Sannois
en juillet 1655. Il est
romancier, dramaturge
et épistolier français. Il
apparti...
Né en 1590 à Clairac-en-Agenais; il montre une extrême
indépendance (il ne tard pas à évoluer vers la libre pensée). À la ...
Il utilise le lyrisme aimable et musical mais parfois un peu maniéré. Il a
un don visuel très pittoresque, un art très sur...
1594-1661. C’est un grand voyageur
(l’Amérique, le Sénégal, les Açores, les
Indes, l’Europe...) Il a acquitté de
missions ...
C’est un poète très moderne. Il ne savait ni le latin ni le grec; mais il
entendait l’anglais, l’espagnol, l’italien. Ses ...
1601-1655. Il a une adolescence
mouvementée. Il public de vers
dès 1627, fait représenter en
1636 une tragédie et donne
ju...
Il révèle plein de talent dans la poésie descriptive et pratique des
genres très variés. Il est avant tout élégiaque et pr...
Jean de La Fontaine (né le 8 juillet 1621
Château-Thierry et, mort le 13 avril 1695 à
Paris) est un poète français de gran...
-La vie provinciale (1621-1658)
-Un ménage désuni
-Les débuts poétiques
-Le protégé et l’ami de Fouquet
(1658-1661)
-Le so...
-Chez Madame de la Sablière
-Le <<Papillon du Parnasse>>
-La Fontaine â l’académie
-La conversion
-Chez les d’Hervart (163...
Il a écrit des : romans, des contes, des fables, de poésie de
circonstance, de poésie descriptive, de poésie didactique, d...
‘Le corps est la fable, l’âme est la moralité’. La Fontaine insiste sur ses
intentions morales: ‘ Je me sers des animaux p...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

TRAVAIL DE TERESA DELGADO RODRÍGUEZ ET IRENE LEFAIX FERNÁNDEZ (2 TRIM)

519 vues

Publié le

TRAVAIL DE TERESA DELGADO RODRÍGUEZ ET IRENE LEFAIX FERNÁNDEZ

Publié dans : Carrière
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
519
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
37
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

TRAVAIL DE TERESA DELGADO RODRÍGUEZ ET IRENE LEFAIX FERNÁNDEZ (2 TRIM)

  1. 1. Irene Lefaix Fernández Teresa Delgado Rodríguez
  2. 2. Le XVIIème siècle est le siècle de l'ordre, de la grandeur et du classicisme, sur fond d'autoritarisme gouvernemental et de pauvreté populaire. Pendant la première partie du siècle, la France domine l'Europe par les lettres, les arts et les armes.
  3. 3. Au seuil du XVIIème siècle, la poésie est encore largement inspirée par la Pléiade qu’avait brillamment illustré Ronsard qui s’abandonne aux fastes de l’imaginaire et de la mythologie antique.
  4. 4. Le mot baroque (opposition au classicisme) désigne à l’origine une perle de forme irrégulière. Le baroque est une courant pessimiste. En esthétique poétique repose sur les procédés: antithèses, images, énigmes et métaphores.
  5. 5. ‘Baroque’ était prise dans un sens péjoratif. Il qualifie en général un style caractérisé en architecture et peinture par la profusion d’ornementation, la recherche de l’effet de mases, l’emploi de la ligne courbe; en littérature et en musique par un goût de l’emphase , du contraste, une recherche du mouvement et de la fantaisie qui s’oppose au caractère plus statique et à la rigueur de l’art classique.
  6. 6. Nous parlerons brièvement des poètes les plus célèbres:
  7. 7. Né en Caen (1555) et mort à Paris (1628); après ses études de droit, il dévient gouverneur de Provence. Il vivra à Aix jusqu’à l’âge de 50 ans. C’est en Provence qu’il se marie et qu’il prend conscience de sa vocation littéraire. Cependant Malherbe vieillissait sans devenir célèbre. Néanmoins le cardinal du Perron, qui admirait son talent, l’avait recommandé au roi sans plus de succès (1601).
  8. 8. Henri IV lui accorde une audience (1605). Malherbe devient ainsi poète officiel pensionné. Par rapport à lui, il est un homme qui n’a rien de commun avec le poète sensible et inspiré, il est rude, froid, franc, très sur de lui et très orgueilleux. Il a une grande et constante passion: l’art littéraire.
  9. 9. L’évolution de Malherbe de la magnificence à la sobriété traduit le passage du goût baroque au goût classique. ÉLOQUENCE ET LYRISME: -Aucune croyance aux miracles ni au lyrisme personnel. -Pas de confidences dans son œuvre. -Poèmes éternels (la mort, la paix...) -Dans ses odes, stances ou sonnets il applique plus d’éloquence que de sensibilité. LYRISME ET PLASTIQUE -Don verbal (vers inoubliables): Poète authentique. -L’image comme révélation symbolique. -Thèmes floraux, solaires, de la fécondité...
  10. 10. LA LANGUE: Il exige une langue pure. LA TECHNIQUE POÉTIQUE: Il est très rigoureux avec la rime (pas de séries de monosyllabes, pas faire rimer de mots de la même famille...) Il est le créateur l’ode français. LA FONCTION DU POÈTE: Pour lui le poète est un bon ouvrier du vers.
  11. 11. C’est un disciple illustré de Malherbe. D’origine toulousaine, il arrive à Paris en 1605 en qualité de secrétaire de Marguerite de Valois (épouse répudiée d’Henri IV) Cette princesse écrit des vers et participe à une société vivante ; c’est pourquoi Mainard rencontre Malherbe. Il devient président au présidial d’Aurillac (Auvergne, 1611) jusqu’à 1628 mais il revient souvent à Paris. Il commence à faire partie de l’Académie française en 1635. À la fin, il se retire; il compose de ses plus beaux poèmes et choisit, parmi ses œuvres, celles qu’il juge dignes de la publication. Il meurt à l’âge de 64 (1646)
  12. 12. C’est un excellent artisan du vers. Ses rythmes sont variés et harmonieux. Il compose des odes, des stances, des sonnets, des épigrammes... Il annonce une nouvelle tendance littéraire qui va mêler le burlesque à la préciosité. Malgré son art reste toujours égal à lui-même, c’est-à-dire impeccable.
  13. 13. Issu d’une famille de soldats, il a une malchance tenace qui lui refuse toute occasion de s’illustrer. De son enfance au château, il a gardé l’amour de la nature et de la vie rustique. Cette pastorale le rend célèbre par contre il renonce à ses ambitions et il se retire en 1630. <<Roi, de ses passions, il a ce qu’il désire; Son fertile domaine est son petit empire, Sa cabane est son Louvre et son Fontainebleu; Ses champs et ses jardins sont autant des provinces, Et, sans porter envie à la pompe des princes, Se contente chez lui de les voir en tableau.>>
  14. 14. C’est aussi un disciple illustré de Malherbe. Racan est né poète. Il chante la nature comme un gentilhomme qui connaît et aime vraiment la vie rustique. En plus, il garde un accent original, dû à sa sincérité.
  15. 15. Né à Chartres en 1573 et meurt à Rouen en 1613. Il se fixe à Paris en 1605 et se li d’amitié avec Rapin, l’un des auteurs de la Satire Ménippée. Il publie un premier recueil de douze satires en 1608.
  16. 16. Son œuvre comprend des poèmes divers, mais surtout des satires qui étaient à la mode. Il dénonce et ridiculise avec fougue les travers et les vices de son temps, les mœurs de la cour, l’affection des jeunes gens à la mode, l’aspect grotesque et lamentable des poètes faméliques, Malherbe ... Il utilice - Le naturalisme - La verve réaliste
  17. 17. Né en 1636 à Paris et mort dans la même cité en 1711. Il est consideré comme législateur du Parnasse. Il est un poète, écrivain et critique français. Il étudie du droit et il est passioné de la lecture des Anciens.
  18. 18. -L’art poétique -Le Lutrin Les satires Ses œuvres les plus célèbres Il est défenseur de l’esthétique classique en littérature et des Anciens.
  19. 19. Né à Paris en mars 1619 et mort à Sannois en juillet 1655. Il est romancier, dramaturge et épistolier français. Il appartient à une courant libertine. Sa vie a inspiré à l’écrivain Edmond Rostand.
  20. 20. Né en 1590 à Clairac-en-Agenais; il montre une extrême indépendance (il ne tard pas à évoluer vers la libre pensée). À la fin des ses jours il est poursuivi pour impiété et condamné par contumace â être brûlé vif. Il meurt un an après sa libération (1626). Sa philosophie est un naturalisme épicurien de tendance nettement matérialiste.
  21. 21. Il utilise le lyrisme aimable et musical mais parfois un peu maniéré. Il a un don visuel très pittoresque, un art très sur de peintre animalier. Il écrit des odes, satires, élégies, stances... Il est un poète élégiaque, descriptif et intellectuel.
  22. 22. 1594-1661. C’est un grand voyageur (l’Amérique, le Sénégal, les Açores, les Indes, l’Europe...) Il a acquitté de missions diplomatiques et il a été marin- soldat. Il n’engendre pas de mélancolie; il est un grand buveur, un grand fumeur et un gros mangeur. Il aimait la vie bohême. Il est libertin des mœurs, bon vivant, académicien et joue son temps.
  23. 23. C’est un poète très moderne. Il ne savait ni le latin ni le grec; mais il entendait l’anglais, l’espagnol, l’italien. Ses voyages lui ont fourni maints des sujets, de la description exotique â la satire. Il annonce le romantisme avec des paysages tourmentés, des ruines, de fantastique, l’exotisme... Sa poésie a deux aspects: le naturel et l’héroïque-comique ou burlesque. Il s’aventure au domaine fantastique et de l’hallucination. Il excelle dans le genre descriptif, il unit la couleur à l’harmonie, l’ampleur du rythme à la minutie du détail.
  24. 24. 1601-1655. Il a une adolescence mouvementée. Il public de vers dès 1627, fait représenter en 1636 une tragédie et donne jusqu’à 1648 divers recueils lyriques. N’appartenant à aucun groupe littéraire, il ne paraît pas avoir beaucoup attiré l’attention de ses contemporaines, mais ses dons poétique sont pourtant remarquables.
  25. 25. Il révèle plein de talent dans la poésie descriptive et pratique des genres très variés. Il est avant tout élégiaque et précieux. La musique de ses vers ne manque pas de séduction, ses plaintes amoureuses sont touchantes, et il excelle à suggérer de délicates correspondances entre un aimable paysage et une âme rêveuse alanguie par l’amour. Il s’inscrit ainsi dans le symbolisme.
  26. 26. Jean de La Fontaine (né le 8 juillet 1621 Château-Thierry et, mort le 13 avril 1695 à Paris) est un poète français de grande renommée, principalement pour ses Fables et dans une moindre mesure ses contes licencieux. On lui doit également des poèmes divers, des pièces de théâtre et des livrets d'opéra qui confirment son ambition de moraliste.
  27. 27. -La vie provinciale (1621-1658) -Un ménage désuni -Les débuts poétiques -Le protégé et l’ami de Fouquet (1658-1661) -Le songe de vaux -La disgrâce de Fouquet (1661) -Au Luxemburg (1664-1672) -Les contes et les fables -Recueils divers
  28. 28. -Chez Madame de la Sablière -Le <<Papillon du Parnasse>> -La Fontaine â l’académie -La conversion -Chez les d’Hervart (1639-1695)
  29. 29. Il a écrit des : romans, des contes, des fables, de poésie de circonstance, de poésie descriptive, de poésie didactique, de poésie galante et élégiaque, de poésie dramatique, des discours, des épitres, des lettres...
  30. 30. ‘Le corps est la fable, l’âme est la moralité’. La Fontaine insiste sur ses intentions morales: ‘ Je me sers des animaux pour instruire aux hommes’. Il a le besoin de respecter la nature et de faire une œuvre originale: ‘Le véritable artiste est maître d’enrichir son modèle par sa propre connaissance de la nature et son propre génie littéraire’. Son style évoque tous les aspects de la réalité concrète, traduit toutes les nuances de la pensée et de la sensibilité. Il a un don de sympathie qui lui permet de tout rendre vivant. FABLES CÉLÈBRES: ‘La mort et le Boucheron’, ‘Le chat, la belette et le petit lapin’, ‘La laitière et le pot au lait’...

×