LA BIBLIOTHÈQUE AUGMENTÉE :
REGARDS CROISÉS SUR LA
CO-CONSTRUCTION DES SAVOIRS.
BIBLIOTHÈQUES : METTEZ LE
NUMÉRIQUE AU SER...
L’emprunteur se fait rare…
2
Tosca consultants
Rapport de synthèse 2012. Bilan statistique des bibliothèques
municipales p...
Le prêt de livres baisse également
(mais moins vite que celui du nombre d’actifs)
 Baisse de l’emprunt de livres et
de re...
Les bibliothèques n’arrivent plus
à séduire tous les publics
 Le public des moins de 11
ans est stable
 Les 15 à 35 ans ...
La fréquentation baisserait entre 1997 et 2008
Sur 100 personnes de 15 ans et plus 1997 2008
Evolutions entre
1997 et 2008...
puis remonterait ensuite,
6
Tosca consultants
Rapport de synthèse 2012. Bilan statistique des bibliothèques municipales po...
La fonction de prêt est moins attractive
que par le passé
7
Tosca consultants
Rapport de synthèse 2012. Bilan statistique ...
Un modèle qui fonctionne moins bien
 Le modèle de la bibliothèque de prêt ne fonctionne
plus comme par le passé
 Repli s...
Pourquoi les bibliothèques n’arrivent-elles
plus pas à séduire tous les publics ?
9
Tosca consultants
http://www.bienpubli...
L’offre des
bibliothèques
serait-elle plus
en adéquation
avec les
pratiques
culturelles des
aînés ?
Graphiques extraits de...
Tosca consultants
11
Dans les enquêtes les jeunes citent souvent ces enseignes comme
modèles du lieu culturel où ils aimen...
 Dès 1993, François de Singly : « Il semble que la télévision et le cinéma aient réussi à imposer un
standard, la durée d...
Un écart entre l’offre et la demande
 Bibliothèque de
prêt
 L’imprimé domine
et marginalise les
autres collections
 Le ...
Un écart grandissant entre l’offre et la
demande
 L’offre évolue plus lentement que la demande, le numérique ayant
imposé...
Une représentation défavorable ?
15
Tosca consultants
16
Maresca, Bruno, avec la collab. de Christophe Evans et Françoise Gaudet, Crédoc, Les bibliothèques
municipales en Franc...
17
Quelle représentation les citoyens
ont-ils des bibliothèques ?
Tosca consultants
Un lieu de
l’écrit, où l’on
trouve des...
Une communication à dynamiser et à
repositionner
 Les bibliothèque communiquent beaucoup sur leurs
offres, parlent d’elle...
Une posture intimidante ?
19
Tosca consultants
Source : Trousse d’outils pour des bibliothèques à l’écoute de la communaut...
Repenser la bibliothèque
 Les bibliothèque doivent imaginer un nouveau modèle
de développement, celui de la bibliothèque ...
Quelques pistes
Bibliothèque
de prêt
Bibliothèque de
loisir
Bibliothèque
numérique
21
Tosca consultants
Bibliothèque
inclu...
La bibliothèque de loisir, la bibliothèque 3ème lieu…
Qu’est ce qu’une bibliothèque de loisir ? C’est un établissement
 q...
Celle qui est en pointe dans la lutte contre la
fracture numérique Les français équipés, sachant utiliser
l’outil et dispo...
Proposer des ressources
numériques
Fracture tertiaire :
Accompagner, orienter
Fracture secondaire :
Proposer des formation...
25
Tosca consultants
La bibliothèque inclusive / participative
Source : Trousse d’outils pour des bibliothèques à
l’écoute...
26
Tosca consultants
Éliminer les obstacles, changer de posture, jouer la carte
de la participation
Source : Trousse d’out...
Plusieurs modèles de bibliothèque
Plusieurs modèles de bibliothèque peuvent donc
s’imaginer, isolément ou en combinaison p...
Que faire (vite et bien) ? Quelles
orientations se fixer ?
Tosca consultants
28
Innover, oser, se lancer…
et revendiquer l...
Que faire ? Quelles orientations
se fixer ?
Tosca consultants
29
Changer le rapport avec l’usager.
Se mettre sur un pied d...
Que faire ? Quelles orientations
se fixer ?
Tosca consultants
30
Valoriser le territoire, sa mémoire et son histoire
Valor...
Que faire ? Quelles orientations
se fixer ?
Tosca consultants
31
Connaître les besoins des usagers et y répondre, directem...
Que faire ? Quelles orientations
se fixer ?
Tosca consultants
32
Proposer des lieux d’échange, de partage des
connaissance...
Que faire ? Quelles orientations
se fixer ?
Tosca consultants
33
Faire découvrir la production numérique d’objet (impressi...
Expérimentez, osez, foncez…
Les pistes sont multiples
Le plus dur est de choisir !
Les enjeux sont stimulants tant pour vo...
Merci de votre attention !
35
Service de veille sur les
mutations des
bibliothèques
disponible sur
https://twitter.com/mar...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Bibdoc37, Tours, 16 avril 2015. Bibliothèques : mettez le numérique au service des publics !

10 404 vues

Publié le

Bibliothèques : mettez le numérique au service des publics !

L’évolution des pratiques culturelles et des pratiques d’information modifie profondément la relation du citoyen au service public de la lecture. Les nouvelles générations ont des attentes et un niveau d’exigence vis-à-vis des bibliothèques probablement très différents de ceux des publics plus âgés. En rapport direct avec ces évolutions, la crise des publics que connaissent les bibliothèques françaises doit sans doute pouvoir être enrayée. Pour cela il semble indispensable qu’elles investissent pleinement le numérique et qu’elles le fassent dans une posture qui répondra aux besoins de lieux participatifs et collaboratifs qu’expriment les usagers, jeunes et moins jeunes. Fablab, espace de coworking, espace de jeu vidéo, repair café… sont des pistes particulièrement prometteuses pour le développement ou la reconquête des publics.

Publié dans : Marketing

Bibdoc37, Tours, 16 avril 2015. Bibliothèques : mettez le numérique au service des publics !

  1. 1. LA BIBLIOTHÈQUE AUGMENTÉE : REGARDS CROISÉS SUR LA CO-CONSTRUCTION DES SAVOIRS. BIBLIOTHÈQUES : METTEZ LE NUMÉRIQUE AU SERVICE DES PUBLICS ! http://fr.slideshare.net/marcmaisonneuve60/bibliodoc-introduction-de-la-journe-dtude Journée d’étude #Bibdoc37, Parçay-Meslay 16 avril 2014
  2. 2. L’emprunteur se fait rare… 2 Tosca consultants Rapport de synthèse 2012. Bilan statistique des bibliothèques municipales pour l'année 2012 et focus sur les évolutions 2007-2012 http://www.observatoirelecturepublique.fr/observatoire_de_la_ lecture_publique_web/FR/syntheses_annuelles.awp - 9 points
  3. 3. Le prêt de livres baisse également (mais moins vite que celui du nombre d’actifs)  Baisse de l’emprunt de livres et de revues (- 3 points) 3 Tosca consultants  Progression de l’emprunt des autres documents (vidéos, documents sonores) Repli sur le public des grands lecteurs et perte du public des lecteurs occasionnels
  4. 4. Les bibliothèques n’arrivent plus à séduire tous les publics  Le public des moins de 11 ans est stable  Les 15 à 35 ans sont de plus en plus rares  Le seul créneau dynamique est celui des plus 60 ans ! 4 Tosca consultants Le public des usagers vieillit !
  5. 5. La fréquentation baisserait entre 1997 et 2008 Sur 100 personnes de 15 ans et plus 1997 2008 Evolutions entre 1997 et 2008 Ont fréquenté au cours des douze derniers mois 31 28 -10% Usagers inscrits 20 18 -10% Usagers non inscrits 11 10 -9% Y sont allées plusieurs fois par semaine 4 3 -25% 1 fois par semaine 5 5 0% 1 ou 2 fois par mois 11 11 0% plus rarement 10 10 0% Y ont emprunté ou consulté des livres 25 22 -12% des journaux ou magazines 11 10 -9% des disques ou cassettes audio 5 7 40% des cassettes vidéo ou DVD 2 6 200% des cédéroms 1 2 100% autre chose 1 1 0% Source : MCC/DEPS (CHIFFRES CLÉS 2 0 1 0) 5 http://fb.me/Ih5BVqdeMême topo en Angleterre : Tosca consultants
  6. 6. puis remonterait ensuite, 6 Tosca consultants Rapport de synthèse 2012. Bilan statistique des bibliothèques municipales pour l'année 2012 et focus sur les évolutions 2007-2012 http://www.observatoirelecturepublique.fr/observatoire_de_la_lecture_publique_web/FR/syntheses_annuelles.awp Les données sont jugées cependant peu fiables.
  7. 7. La fonction de prêt est moins attractive que par le passé 7 Tosca consultants Rapport de synthèse 2012. Bilan statistique des bibliothèques municipales pour l'année 2012 et focus sur les évolutions 2007-2012 http://www.observatoirelecturepublique.fr/observatoire_de_la_lecture_publique_web/FR/syntheses_annuelles.awp
  8. 8. Un modèle qui fonctionne moins bien  Le modèle de la bibliothèque de prêt ne fonctionne plus comme par le passé  Repli sur le public des grands lecteurs et sur les enfants et les retraités  On ne peut continuer ainsi : la bibliothèque doit conserver un objectif de mixité sociale, de mixité générationnelle…  Le maintien ou le développement de la fréquentation est un point positif Tosca consultants 8
  9. 9. Pourquoi les bibliothèques n’arrivent-elles plus pas à séduire tous les publics ? 9 Tosca consultants http://www.bienpublic.com/edition-haute-cote-d-or/2015/01/14/la-bibliotheque-met-a-l-honneur-les-pompiers Mais qu’est-ce qui peut expliquer cette absence des 15 à 35 ans dans le public des bibliothèques ? ce repli sur les enfants et les retraités ? S’il y a peut-être un problème de communication et une représentation défavorable, d’autres éléments, plus profonds, peuvent-ils expliquer la crise des publics ?
  10. 10. L’offre des bibliothèques serait-elle plus en adéquation avec les pratiques culturelles des aînés ? Graphiques extraits de : Approche générationnelle des pratiques culturelles et média- tiques. Olivier Donnat, Florence Lévy, Ministère de la Culture et de la Communication, 2007 Chaque nouvelle génération voit un recul de la lecture de livres chez les moins de 40 ans Chaque nouvelle génération voit une progression de l’écoute de musique enregistrée 10
  11. 11. Tosca consultants 11 Dans les enquêtes les jeunes citent souvent ces enseignes comme modèles du lieu culturel où ils aiment aller car :  On y va en groupe;  On peut faire du bruit;  On peut y rester des heures à commenter les ouvrages;  On a accès aux nouveautés (le plus souvent sorties dans les bibliothèques);  Quelquefois, il y a même un café! Ces références sont citées dans l’étude faite par l’ESC de Lyon, mais aussi dans une étude réalisée auprès de 600 jeunes par le département de marketing de l’université du Missouri ! La bibliothèque idéale ? Une librairie type Virgin ou Fnac Comment les jeunes voient-ils la bibliothèque idéale ?
  12. 12.  Dès 1993, François de Singly : « Il semble que la télévision et le cinéma aient réussi à imposer un standard, la durée d’une histoire.[…] L’appropriation du livre, sous la forme du roman, est ainsi déstabilisée par une telle exigence du « tout, tout de suite » [Singly, François de, « Les Jeunes et la lecture». 206 p. (Les dossiers Éducation et Formations, 1993, n° 24]  L'univers culturel des jeunes est plus soumis qu'il ne l'a jamais été à des machines qui, dans les relations interactives qu'elles instaurent, imposent des rythmes et des temps, et disqualifient la lenteur et le temps que réclame l'appropriation personnelle d'un livre.[Baudelot, C., Cartier, M., Detrez, C., Et pourtant, ils lisent…. Paris, Seuil, 1999. (L’Epreuve des faits)]  Les jeunes générations vivent désormais dans un contexte où les écrans tiennent une place considérable dans leurs pratiques de loisir, leurs discussions et, de manière générale, dans leur environnement familial, amical ou scolaire. Inévitablement, ce changement affecte leur relation à l’écrit - et à l’école -, modifie la manière dont ils structurent leur sociabilité ainsi que leur rapport au temps […] l’exigence du « tout, tout de suite » apparaît fermement chez les jeunes ; la mise en concurrence avec d’autres activités, type télévision ou cinéma, permet aux jeunes de penser que la lecture demande trop de temps, trop de concentration. [Hersent, Jean-François, « Les pratiques culturelles adolescentes : France, début du troisième millénaire ». (BBF, 2003, n 3, p. 12-21)] « tout, tout de suite » L’émergence de la culture numérique a aussi généré auprès des consommateurs de nouvelles exigences de personnalisation. De mieux en mieux équipés d’instruments de reproduction, les nouveaux consommateurs interviennent de façon plus active dans l’élaboration de leurs programmes culturels. Ils développent également une nouvelle attente de liberté, de souplesse sur le lieu et le moment de la pratique et d’instantanéité qui s’oppose aux pratiques sociales et culturelles à temporalité lente comme la lecture. [Donnat, Olivier, DEPS, Approche générationnelle des pratiques culturelles et médiatiques. 12 p. (Pratiques et publics, n° 2007-3)] Des services personnalisés, souples, faciles d’accès Tosca consultants 12 Quelles sont les attentes des jeunes générations ?
  13. 13. Un écart entre l’offre et la demande  Bibliothèque de prêt  L’imprimé domine et marginalise les autres collections  Le lieu du silence  Forte demande de lieux de convivialité (chez les jeunes et les moins jeunes)  Forte demande de ressources numériques (vidéo à la demande, musique, presse en ligne, autoformation…) directement consultables chez soi ou mieux depuis son mobile (chez les jeunes et les CSP+)  Forte demande de services personnalisés (aller au devant de la demande) et de souplesse (horaires) Offre (ou sa représentation) Demande(s) 13 Tosca consultants
  14. 14. Un écart grandissant entre l’offre et la demande  L’offre évolue plus lentement que la demande, le numérique ayant imposé une rapide transformation des pratiques d’information et des pratiques culturelles  Le désintérêt des jeunes générations pour la lecture de livres explique probablement en grande partie l’érosion de la fonction de prêt.  La bibliothèque de prêt ne peut plus être un modèle de dévelop- pement de la lecture publique. Il faut imaginer autre chose !  Le recours au numérique, à la fois pour l’offre culturelle mais également pour porter une offre de services personnalisée et dégagée des contingences horaires est une piste de réflexion intéressante Tosca consultants 14
  15. 15. Une représentation défavorable ? 15 Tosca consultants
  16. 16. 16 Maresca, Bruno, avec la collab. de Christophe Evans et Françoise Gaudet, Crédoc, Les bibliothèques municipales en France après le tournant Internet. Bpi-Centre Georges Pompidou, 2007. Quelle représentation les citoyens ont-ils des bibliothèques ? Fiction : les bibliothèques concurrencées par les librairies et les hypermarchés Loisirs, vie pratiques : les bibliothèques ne sont pas vues comme susceptibles de répondre aux besoins Documentation : Internet puis les bibliothèques Tosca consultants
  17. 17. 17 Quelle représentation les citoyens ont-ils des bibliothèques ? Tosca consultants Un lieu de l’écrit, où l’on trouve des ouvrages sérieux, peu de nouveautés…
  18. 18. Une communication à dynamiser et à repositionner  Les bibliothèque communiquent beaucoup sur leurs offres, parlent d’elles-mêmes… et ne font pas parler leurs usagers  La connaissance des représentations des usagers est importante pour mieux penser les messages  Les bibliothèques anglo-saxonnes et plus particuliè- rement d’Amérique du Nord ont des stratégies de communication plus élaborées, plus en prise avec les usagers du territoire… Ce sont des sources d’inspiration tout à fait intéressantes pour penser à sa propre communication Tosca consultants 18
  19. 19. Une posture intimidante ? 19 Tosca consultants Source : Trousse d’outils pour des bibliothèques à l’écoute de la communauté – WorkingTogether (projet initié par la bibliothèque publique de Vancouver) http://www.librariesincommunities.ca/resources/Trousse-doutils-FR-Finale.pdf
  20. 20. Repenser la bibliothèque  Les bibliothèque doivent imaginer un nouveau modèle de développement, celui de la bibliothèque de prêt ne fonctionnant pas  Dans cette réflexion, elles doivent s’appuyer sur une connaissance précise des pratiques culturelles et des pratiques d’information  Elles doivent avoir conscience de leurs représentations et adapter leur communication  Pour s’ouvrir à tous, au-delà des jeunes générations et être réellement « inclusives », elles doivent changer de posture Tosca consultants 20
  21. 21. Quelques pistes Bibliothèque de prêt Bibliothèque de loisir Bibliothèque numérique 21 Tosca consultants Bibliothèque inclusive
  22. 22. La bibliothèque de loisir, la bibliothèque 3ème lieu… Qu’est ce qu’une bibliothèque de loisir ? C’est un établissement  qui doit contribuer à l’épanouissement du citoyen, qui intervient dans le champ des droits à la formation permanente, à l’information et à la culture  que l’on fréquente, seul ou en famille, comme l’on va au cinéma pour se détendre, échanger, apprendre, discuter, boire un café, retrouver ses amis…  aéré, ouvert à tous, adapté aux pratiques culturelles et d’information de toutes les générations…  zones de bruit et de silence,  zones de pratiques individuelles et de pratiques collectives…  se prêtant aux activités de loisir comme aux activités d’étude, au travail individuel ou collectif Impact sur le numérique  Connexion Wifi  Multiplicité des équipements de lecture (reader, ordinateur avec casque, console de jeux…), si possible en libre accès et avec une importante dimension d’incitation à la découverte  Des outils qui n’imposent pas d’apprentissage bibliothéconomique (les accès, Rameau, le booléen…) et qui permettent de répondre aux questions que l’on n’ose pas poser aux bibliothécaires (qu’est-ce qui sort beaucoup en ce moment ? que lisent ceux qui ont emprunté ce roman du terroir ?...)  Des ressources numériques de qualité que l’on ne peut ou l’on ne veut s’acheter (presse en ligne, produit d’autoformation…), des conseils d’orientation (surtout de la part des autres usagers), une aide à l’utilisation…  Des animations sur le numérique en rapport avec les centres d’intérêt… 22 Tosca consultants
  23. 23. Celle qui est en pointe dans la lutte contre la fracture numérique Les français équipés, sachant utiliser l’outil et disposant d’une solide culture numérique Fracture tertiaire : une grande majorité des jeunes dont l’habilité instrumentale cache la faible culture numérique (étude belge réalisée par la Fondation Travail-Université « Les risques d’exclusion dans la génération internet. Usage et non-usage des TIC chez les 16-25 ans » http://www.ftu.be/documents/ep/2009_15_Jeunes_off-line.pdf) Fracture secondaire : 1 adulte sur 3 qui ne sait pas utiliser l’ordinateur dont il dispose (chiffre non actualisé) Fracture primaire : près d’un foyer sur 5 sans ordinateur et sans accès internet (enquête 2014 Crédoc sur "la diffusion des technologies de l'information et de la communication dans la société française »). 23 Tosca consultants La bibliothèque numérique
  24. 24. Proposer des ressources numériques Fracture tertiaire : Accompagner, orienter Fracture secondaire : Proposer des formations, des sensibilisations Fracture primaire : Mettre à disposition des postes publics 24 Tosca consultants La bibliothèque numérique
  25. 25. 25 Tosca consultants La bibliothèque inclusive / participative Source : Trousse d’outils pour des bibliothèques à l’écoute de la communauté –WorkingTogether (projet initié par la bibliothèque publique de Vancouver) Éliminer les obstacles, changer de posture, jouer la carte de la participation pour s’ouvrir à tous 1. Informer le public 2. Comprendre ses besoins 3. Mobiliser le public 4. Travailler avec lui
  26. 26. 26 Tosca consultants Éliminer les obstacles, changer de posture, jouer la carte de la participation Source : Trousse d’outils pour des bibliothèques à l’écoute de la communauté –WorkingTogether (projet initié par la bibliothèque publique de Vancouver)
  27. 27. Plusieurs modèles de bibliothèque Plusieurs modèles de bibliothèque peuvent donc s’imaginer, isolément ou en combinaison pour prendre le relais et compléter la bibliothèque de prêt :  La bibliothèque de loisir, la bibliothèque 3ème lieu, (http://fr.slideshare.net/BpiPompidou/bibliothque-louise-michel-bpi-1)  La bibliothèque numérique,  La bibliothèque inclusive… Des actions plus ponctuelles peuvent faire avancer la réflexion et permettre une construction progressive de la bibliothèque de demain Tosca consultants 27
  28. 28. Que faire (vite et bien) ? Quelles orientations se fixer ? Tosca consultants 28 Innover, oser, se lancer… et revendiquer le droit à l’erreur
  29. 29. Que faire ? Quelles orientations se fixer ? Tosca consultants 29 Changer le rapport avec l’usager. Se mettre sur un pied d’égalité Favoriser les échanges entre usagers, répondre à la demande de convivialité, répondre aux besoins de lieux participatifs et collaboratifs Construire le service avec l’usager (Biblio Remix) Adopter ses pratiques de communication, être là où est présent l’usager, être accessible S’adapter aux usages Changer de posture… sans renoncer à ses valeurs
  30. 30. Que faire ? Quelles orientations se fixer ? Tosca consultants 30 Valoriser le territoire, sa mémoire et son histoire Valoriser les créations numériques des usagers (musique, photo, texte, vidéo..) Co-produire la culture locale Numériser les créations non numériques des usagers S’ancrer dans le territoire  Bibliobox,  Bibliothèque numérique…
  31. 31. Que faire ? Quelles orientations se fixer ? Tosca consultants 31 Connaître les besoins des usagers et y répondre, directement ou indirectement Investir la sphère des loisirs en privilégiant les actions conviviales, l’entraide, l’économie circulaire Se penser comme au service de la communauté : que puis-je faire sans mobiliser énormément de moyens pour répondre aux besoins des citoyens du territoire (y compris en dehors de mon domaine habituel d’intervention), qui peut m’aider dans cette aventure ? Repérer les besoins des usagers et ne pas hésiter à sortir des sentiers battus  Bibliothèque de graines  Bibliothèque d’outils ou d’ustensiles de cuisine  Repair café  Makerspace (atelier de bricolage)
  32. 32. Que faire ? Quelles orientations se fixer ? Tosca consultants 32 Proposer des lieux d’échange, de partage des connaissance et de travail aux auto-entrepreneurs, aux personnes en recherche d’emploi, aux étudiants… Héberger les sans bureau fixe qui cherchent un lieu de travail proche de chez eux, ouvert et convivial Apporter votre contribution à l’invention de la ville de demain (moindre spécialisation des quartiers, rejet de la mobilité subie, localisation de l’activité professionnelle près de chez soi) Accompagner les mutations du travail et celles de la ville  Tiers lieu de travail ou espace de coworking  Ruche, cantine numérique…
  33. 33. Que faire ? Quelles orientations se fixer ? Tosca consultants 33 Faire découvrir la production numérique d’objet (impression 3D, scanner 3D)… dans un lieu ouvert à tous, rendu accessible à tous Favoriser l’apprentissage par la pratique, inscrite dans des pratiques d’échanges entre pairs Permettre au citoyen d’évoluer du rôle de consommateur à celui d’acteur (consom’acteur ou prosumer) Rendre l’innovation accessible, permettre l’innovation ascendante… Investir la culture scientifique et la culture de la bidouille (DiY)  Fablab,  Hackerspace ou atelier des bricodeurs
  34. 34. Expérimentez, osez, foncez… Les pistes sont multiples Le plus dur est de choisir ! Les enjeux sont stimulants tant pour vous que pour vos élus Portez un nouveau discours sur les bibliothèques ! Tosca consultants 34
  35. 35. Merci de votre attention ! 35 Service de veille sur les mutations des bibliothèques disponible sur https://twitter.com/marcmaisonneuve https://www.facebook.com/Tosca.consultants en page veille : http://www.toscaconsultants.fr/veille.htm Tosca consultants

×