LEXIQUE RESUME DE LYONNAISERIES :
( En grande partie puisée dans Le Littré de la Grand'côte de Nizier du Puit-Pelu)
Abouse...
Gone : Gamin. Par extension, se dit des habitants de Lyon.
Grattons : Petits fragments rissolés de la graisse de porc aprè...
Vorace : Se dit d'un groupe de canuts trés actifs révolutionnaires, principalement en 1848.
D'origine incertaine, cette ap...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Lexique résumé de lyonnaiseries

979 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
979
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
325
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Lexique résumé de lyonnaiseries

  1. 1. LEXIQUE RESUME DE LYONNAISERIES : ( En grande partie puisée dans Le Littré de la Grand'côte de Nizier du Puit-Pelu) Abouser : Tomber sans retenue, comme une bouse (parlant par respect, comme disait Nizier du Puit-Pelu). Ex :La Tour Pitrat s’abousa le 27 août 1828. Certains prononcent "aboser". Anier : Conducteur du tombereau qui ramassait les équevilles avant la guerre. Aujourd'hui appelés éboueurs. Benouiller : Mouiller abondamment. Ex : Avant que d'être tout benouille sous l'orage, vaut mieux s'abriter dans une traboule. Bête : Individu stupide. Ex : Ce gone est bête comme trente six cochons a la renverse. Bistanclaque : onomatopée : Nom donné au métier à tisser d'après le bruit qu'il produisait en fonctionnant. Borgnon : De l'expression " aller à borgnon ", dans le noir. Bouame : Ou "boime", flagorneur, flatteur hypocrite... Cacaboson : A cacaboson : accroupi. Ex : Ayant laissé tombe sa clé de boite aux lettres, Nicole se mit à cacaboson pour la chercher. Caisse d'équevilles : C'est à Lyon la designation de la poubelle parisienne, (du nom du prefet de la Seine de la fin du XIX siècle qui en instaura l'usage). Canus(e) : néologisme adjectif dérivé du nom (canuse) : tisseur de soie. Cotivet : La nuque. Ex : Un coup de froid sur le cotivet peut vous flanquer le bocon (poison, maladie). Darnier : Derrière. Demeurer sur son darnier, pour rester assis. Débarouler : Dégringoler les escaliers dans une traboule. Escalier : A lyon, le mot s'emploi au pluriel ( pour marches ). Faganat : Odeur nauseabonde. Terme venant du mot fouine. Rabelais écrivait "faguenat" (L.II, ch.VII) Fenotte : Femme gentille, aimable (expression intime). Gandoise : Plaisanterie, raillerie. Gandouse : Naguère, fumier humain extrait des fosses d’aisance. Gloriette : Mot français. Tonnelle de jardin. Le poète Josephin Soulary demeurait rue des Gloriettes à la Croix-Rousse. Gognandise : Plaisanterie à caractère un peu grivois. Par respect on disait : Vaut mieux en dire que d’en faire. Goguenots : W.C. Dans les maisons de canuts, ils sont situés sur le palier des montées d'escalier.
  2. 2. Gone : Gamin. Par extension, se dit des habitants de Lyon. Grattons : Petits fragments rissolés de la graisse de porc après qu'elle ait été fondue. Lentibardaner : Flâner avec volupté ou lentement. Ex : Trabouler en se lantibardanent. On dit aussi " se bambaner". Lugdunum : Premier nom de la ville de Lyon fondée en 43 avant Jésus-Christ par Munatius Plancus. Marpailler : Ecraser, abîmer. Ex : La nuit, n’ayant pas vu que la porte de la traboule était ferme, il s’est marpailler le groin. Matefaim : crêpe lyonnaise copieuse. Mathevon : Sobriquet donne aux terroristes de Lyon pendant la révolution. Mécanique Jacquard : Ensemble mécanique ajoute au-dessus d'un métier à tisser et permettant de réaliser les dessins sur étoffe "faconnée", au moyen de cartons perforés. Pitrogner : Triturer grossièrement. Ex : Madame, vaut mieux prendre les traboules que le métro. Il y a moins de risques de se faire pitrogner par un dégoûtant. Porte-pot : Naguère, épicerie avec des vins à emporter. Pot : Ancienne mesure de vin. A la fin du siècle dernier : un litre et 13 centiles ½. Aujourd’hui, dans les bistrots lyonnais, il est tombé à 46 centilitres. Poutrone : Femme de mauvaise vie. Poupée en carton servant aux modistes. Rat de cave : Autrefois bougie enroulée en spirale servant à éclairer dans les couloirs. Rebeyne : Autrefois révolte lyonnaise. La plus importante fut la grande Rebeyne de 1529. Regardant : Chiche ; économe, avare. On dit aussi regrattier. Regonfle (à) : En abondance. Ex : Sur les pentes la croix Rousse, il y a des traboules à regonfle. On peut dire aussi : cuchon pour tas. Roquer du pied : Heurter du pied. Ex : C’est en allant à borgnon que l’on risque de roquer du pied et de faire péter le darnier (ou faire patacu). Sampille : Guenille. Au figure vagabond, vaurien, femme de mauvaise vie ou poutronne que l'on peut rencontrer dans certaine traboule à l'hôtel discret. Soyeux : Fabriquant de soierie ou plus fréquemment le négociant en soierie. Tarabate : Personne turbulente et pénible. Têtes de chats : Pavage fait de galets des bords du Rhône. Quelques cours de traboules en sont encore garnies. Vitrier fritteur : Commerce spécifique lyonnais tenu par des italiens émigrés. Le jour : vitrier, encadreur ; le soir : fritteur. Vogue : Fête baladoire très populaire et que l'on nomme "foire" à Paris. La plus célèbre est la vogue des marrons et du vin blanc doux a la croix rousse.
  3. 3. Vorace : Se dit d'un groupe de canuts trés actifs révolutionnaires, principalement en 1848. D'origine incertaine, cette appellation pourrait venir soit de leur désir de trouver des débiteurs de vin à la mesure avantageuse, soit de leur appétit d'avantage sociaux jugés trop important pour leur époque.

×